Site participatif d'informations indépendantes sur St-Étienne et sa région

Opinions   GLOBALISATION - CAPITALISME

Aux Champs-Elysées du vice électoraliste

De la présidentielle 2017 en France


De la fonte redoublée des glaces au Brexit anglais, des contestés jeux olympiques de Rio à la victoire de Donald Trump aux États-Unis, de Notre-Dame-des-Landes à la chute de Matteo Renzi en Italie, en passant par la révolte des Sioux et l’apostasie de présidence inaugurée en France par l’ectoplasmique François Hollande, tout ou presque tout [1], en 2016, aura échappé à "l’intelligence" du vieux pouvoir politique, et montré un épuisement d’icelui qu’aucun clignement d’œil médiatique ne parviendra plus maintenant à déguiser.

C’est qu’à l’approche du désastre définitif, la catastrophe en cours depuis longtemps devait nécessairement devenir toujours plus visible aux yeux de la plèbe, qui a dès lors commencé de réagir en conséquence, quoique encore très diversement et avec plus ou moins d’efficience. Partout en tout cas là où sévissait il y a peu un certain sommeil de l’être, une émotion renaît qui voit les luttes se multiplier, déplacer les fronts, alterner les intensités du conflit, et ouvrir des interstices où les trajectoires de chacun se traversent et renouent avec l’en-commun. Ici ou là, des faucheuses et faucheurs de chaises aux lanceurs et lanceuses de cocktails molotov, nous commençons de renouer des liens avec des formes-de-vie réelle(s) qu’aucune économie de la survie imposée ne saurait plus enceindre.

En France, toutefois, l’élection présidentielle – dont le spectacle entamé depuis longtemps déjà devrait logiquement culminer en mai prochain dans la plus complète insanité -, semble avoir replongé un assez grand nombre d’habitants dans une expectative qui, sans être une palinodie, a quand même beaucoup d’un retour à la plus absurde dévotion au dispositif électoral, et par là même à la domination impérialo-marchande. Là en effet où le printemps 2016 et "sa loi-travail" nous avaient vu nous révolter jusqu’à en mettre debout la nuit même, l’automne, lui, malgré quantité d’escarmouches, n’a pour l’essentiel été qu’un hiver précoce ; l’augmentation des inscriptions sur les listes électorales semble en témoigner.

Le dispositif dit démocratique du suffrage universel visant à nommer au-dessus de soi un ou plusieurs dirigeants tient bien plus pourtant du plébiscite [2] que de la "fête populaire", et c’est d’ailleurs en quoi d’emblée il contient en lui-même la dictature [3] - comme disait Marcuse, le fait de pouvoir élire librement des maîtres ne supprime ni les maîtres ni les esclaves [4], il ne faut pas rêver ; que d’aucuns puissent encore espérer un changement positif à l’issue de la prochaine élection présidentielle après tant de déconvenues successives a dès lors de quoi étonner - mais peut-être n’avons-nous affaire là qu’avec une apparence trompeuse.

Il y a fort à parier, en effet, que sentant la fin proche du monde tel qu’il est, chacun entende présentement jouer un dernier coup de dés afin au moins pour certains de sauver les meubles, pour d’autres de renverser la table. L’option François Fillon pour les premiers, la progression de Jean-Luc Mélenchon et la stabilité de Marine Le Pen pour les seconds n’énoncent d’ailleurs rien d’autres, et le résultat de la présidentielle 2017 ne saurait plus guère autrement susciter la surprise qu’en étant sans surprise.

L’état confus de la situation politique française et mondiale ouvre de toutes façons la porte à tous les possibles, et rend bien aussitôt par là même caduc tout effet propre à stupéfier.

Quelle que soit l’issue de l’élection, la stupéfaction viendra d’ailleurs ; c’est pourquoi le pouvoir en place a d’ores et déjà prolonger l’État d’urgence au-delà de son propre mandat, et demande à la police et l’armée de multiplier les exercices contre-insurrectionnels.

L’assemblée nationale et l’Élysée n’étant plus après tout que des centres vides hantés par des âmes vides, l’évidence de leur inflammabilité reparaît à beaucoup, et la commune – c’est entendu, et, outre l’habituelle duplicité de la canaille syndicaliste, l’échéance n’a pu être évitée jusqu’ici qu’à grand renfort de spectacle médiatico-politique visant à faire accroire encore que les divergences réelles qui parcourent la « société » seraient solubles dans l’État souverain. Autrement dit, on veut faire passer ce qui a tout d’une guerre civile pour un simple débat sur des détails, et ce qui a tout d’un simple débat sur des détails pour une guerre civile, guerre civile que le dispositif électorale seul permettrait de réaliser telle une Pax Romana.

Chacun une fois encore sans doute fera semblant d’être dupe jusqu’en avril-mai, guère plus longtemps, tant il appert que la présidentielle qui vient ne saura qu’entériner de nouveau le désert de l’avoir contre l’être ; les grecs n’ont-ils pas élu Tsipras et son parti Siriza en 2015 [5].

Rien, en 2017, ne viendra plus dissimuler ceci que, de l’extrême-gauche officiel à l’extrême-droite, toutes les politiques étatiques travaillent à sauver ce qui reste du capital, comme au maintien de leur propre domination à sa suite – l’État d’exception permanent n’étant là que la confirmation devenue partout visible [6] qu’un tel constat ne connaît pas d’exception.

L’insurrection, dès lors, devient en France le plus inévitable des possibles, aussi sûrement que le plus impérieusement nécessaire. Souhaitons cependant que nul n’y court par trop naïvement, la commune de Paris jadis et l’exemple syrien à présent ont assez montré déjà combien la domination impérialo-marchande était peu encline à supporter longtemps la présence de révolutionnaires s’organisant en dehors d’elle ; tous les régnants ont toujours été d’impitoyables seigneurs de guerre en puissance.

Mais si la peur est légitime, elle n’arrête pas l’exigence de vivre.
Tous les règnes ont une fin.

Vive la commune !

Le 15 décembre 2016

[1Il est notable que Bashar Al Assad et Vladimir Poutine, entre autres, en bon seigneur de guerre, ont su quant à eux faire preuve d’un savoir faire tant claustwitzien que machiavélique dans la gestion du conflit syrien, lequel, avant de devenir une "boucherie", avait d’abord été une tentative révolutionnaire.

[2Lire à cet égard "Lettre à nos cousins d’Amérique", sur Lundimatin

[3De Napoléon III à Adolphe Hitler, c’est bien par le dispositif électoral que le pouvoir fut pris. Mais, quelque soit l’élu, nous pouvons toujours déjà parler de dictature, puisqu’il s’agit bien toujours d’une personne qui des électeurs reçoit temporairement les pleins pouvoirs ou au moins la possibilité légale d’en user.

[4"L’Homme unidimensionnel", Herbert Marcuse

[6On nous habitue depuis de nombreuses années, depuis le plan vigipirate en 1995 pour ce qui est de la France, à une présence policière et militaire – sans parler des caméras de surveillance - qui ne laisse pas de confirmer que le contrôle des populations est devenu une priorité pour la plupart des États souverains.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours Couac   GLOBALISATION - CAPITALISME / MEDIAS

Dans le monde merveilleux de Burger King

À lire dans Couac #1...
La multinationale américaine débarque en terre stéphanoise et a besoin d’employés dociles, qui seront formés aux frais de Pôle Emploi. Une réunion d’information a donc été organisée à la Maison de l’Emploi, afin de présenter les nombreux avantages à travailler pour la marque. Attention, certains propos sont aussi nauséabonds que la nourriture servie dans ses fast-food !




National   GLOBALISATION - CAPITALISME / MOBILISATIONS - LUTTES

Appel à manifestation contre le climate chance

Lundi 26 Septembre 2016 à 14h à Nantes
Appel à diffuser autour de vous, pour lancer trois journées de blocage et de sabotage d’un événement international qui prétend faire partie de la solution alors qu’il participe directement au problème ! Si nous voulons défendre notre avenir, c’est au présent que ça se passe et en ne laissant pas les gros destructeurs de la planète et de nos vies décider à notre place !




International   ALTERNATIVES ECOLOGIQUES / GLOBALISATION - CAPITALISME

Appel à mobilisation : sabotons le climate chance !

Fin septembre 2016 à Nantes
Un sommet mondial des acteurs non-étatiques du Climat se réunissent à la cité des congrés de Nantes du 26 au 28 Septembre 2016. Pour un capitalisme plus vert et une exploitation labelllisée "durable", ces boîtes prépareront cet avenir irradié dont nous ne voulons pas.




National   ALTERNATIVES ECOLOGIQUES / GLOBALISATION - CAPITALISME

[anticop21.org] Le site de la mobilisation contre la COP21

Suivi quotidien de la mobilisation contre la COP21
Depuis le début de la semaine la répression s’est intensifié sur les mouvements de contestation contre la COP21. Après les convocations arbitraires et les assignations à résidence un peu partout en France, la préfecture a aussi organisé, depuis quelques jours, des rafles au faciès dans les rues et le métro de Paris de personnes qui auraient des têtes de ZADiste.
Pourtant malgré la tentative d’intimidation la mobilisation continue. Vous trouverez dans cet article le suivi du 2 décembre et des derniers jours.




Opinions   GENRES - FEMINISME / GLOBALISATION - CAPITALISME

De l’indécence de la "solidarité nationale" sur Facebook

Texte d’une Féministe Antifa
C’est l’État Français qui fabrique et vend les armes que les terroristes finissent par pointer sur les populations civiles...




Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GLOBALISATION - CAPITALISME

Viv(r)e la simplicité volontaire !

Rencontre vendredi 29 mai 2015 à partir de 19h à la librairie Lune et l’Autre en présence de Sophie Divry et Bruno Clémentin
La librairie Lune et l’Autre vous invite vendredi 29 mai à venir échanger et débattre avec Sophie Divry et Bruno Clémentin autour du livre Vivre la simplicité volontaire paru aux éditions L’Échappée/Le Pas de côté.




National   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GLOBALISATION - CAPITALISME

Après-midi discussion « le pouvoir est maudit »

30 mai 2015 à Clermont Ferrand au café lecture des Augustes (rue Gauthier de Biauzat)
Les sections de la CNT-AIT/63 de Clermont Ferrand et de la montagne thiernoise organisent et vous invitent à une après midi discussion » le pouvoir est maudit » (histoire de mouvements révoltionnaires) le 30 mai prochain au café lecture des Augustes (rue Gauthier de Biauzat) à Clermont Ferrand entre 14h30 et 18h30.




International   GLOBALISATION - CAPITALISME / MOBILISATIONS - LUTTES

[Un camp à Bure à l’été 2015] De la nécessité de se retrouver

Nous venons des contre-sommets, des campements Action Climat, des villages No Border, des luttes à Notre-Dame-des-Landes, au Val de Suse ou à Sivens, des luttes anti-nucléaires comme à Valognes, Montabot ou Bure, des luttes sociales, féministes et anti-autoritaires…
Si toutes ces luttes sont singulières, nous sommes nombreux.ses à y porter les mêmes idéaux d’horizontalité et de réflexions pour combattre toutes les formes de domination. Nous trouvons aussi du commun dans nos modes de vie et d’action. Ces combats se croisent parfois, et se renforcent mutuellement.




National   GLOBALISATION - CAPITALISME

Occupons Wall Street ! L’anarchisme d’Occupy Wall Street

Jeudi 15 janvier 2015 à 19h30 - librairie LA GRYFFE
Débat avec l’auteur Mark Bray

Fondé sur 192 entretiens menés auprès des militants qui ont fait vivre Occupy Wall Street, le livre de Mark Bray, "Occupons Wall Street", paru aux éditions Noir et Rouge est la première étude exhaustive de la pensée et des pratiques politiques des principaux protagonistes de ce mouvement né le 17 septembre 2011 à New York, dont le noyau dur était composé principalement de militants anarchistes ou anarchisants.




Saint-Étienne et alentours   GLOBALISATION - CAPITALISME / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER
Solidarité avec les salarié-e-s de la grande distribution

Les salarié-e-s de Leader Price Monthieu en grève

Les salariés s’adressent à la clientèle
Chèr(e)s client(e)s du magasin de Leader Price Monthieu, vous trouvez aujourd’hui et peut être les prochains jours portes closes...



0 | 10 | 20 | 30

A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
Faire face à l’état d’urgence, les 28 et 29 janvier 2017 à Limoges  

La prolongation sans cesse renouvelée de ce régime juridique d’exception, en plus des inquiétudes légitimes qu’elle suscite, apparaît aussi comme un puissant levier pour restreindre toujours plus les libertés publiques et criminaliser les luttes sociales, et ce jusqu’à Limoges.
Nous invitons toutes celles et ceux qui le souhaitent à nous rejoindre pour réfléchir ensemble aux moyens de faire face à cette situation, et de relever la tête.


ANTIFASCISME
Manifestation contre le racisme  

Samedi 28 Janvier 2017 à l’occasion de la venue de Marion Maréchal Le Pen dans la Loire, nous appelons à une grande manifestation Antifasciste à Saint Étienne à 14h30 à Jean Moulin.
Saint Étienne ville cosmopolite et prolétaire, les fachos n’ont rien à y faire !!


MEDIAS
Un canard qui pince à Saint-Étienne et sa région : le n°2 de Couac est disponible !  

... Ainsi que les solutions tant attendues des mots croisés.
Le numéro 2 de Couac (journal local d’enquête critique) est disponible depuis fin décembre 2016. Où peut-on le trouver ?


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Promenade Urbaine : Saint-Étienne, belle et rebelle ?  

SAMEDI 28 JANVIER 2017 DE 14H À 18H
Les anciennes cités ouvrières semblent trouver leur Salut par la culture et les projets alternatifs. Ville minière, cosmopolite et prolétaire, désormais capitale du design munie d’un quartier d’affaires, Saint-Étienne revêt dans les discours de multiples facettes.
Derrière les mots, le quotidien et la mémoire des habitants propose des images urbaines différentes.


INFORMATIQUE - SECURITE
Parution de la quatrième édition du Guide d’autodéfense numérique  

Deux ans déjà sont passés depuis la dernière édition du Guide d’autodéfense numérique, ouvrage qui vise à présenter "l’absence d’intimité" du monde numérique et propose des méthodes pour ajuster ses pratiques quotidiennes en conséquence. N’ayant pas réussi à arrêter le progrès depuis la dernière mouture, nous avons décidé de travailler sur une quatrième édition adaptée aux dernières nouveautés. Elle est d’ores et déjà disponible.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Boum + Karaoké  

Samedi 28 janvier 2017 à la Gueule Noire
Le groupe d’autodéfense féministe et Démineurs organisent une soirée en mixité choisie LGBTI (lesbiennes, gays, bi.es, personnes trans et intersexes) + meufs le 28 janvier à la Gueule Noire.
C’est à dire que sont concernées par cet événement les personnes LGBTI et toutes les personnes se reconnaissant dans le genre féminin.
Cette soirée a pour vocation d’être un havre de paix et d’amour, une retraite paisible loin de la jungle urbaine pour les déviant.es que nous sommes.


GENRES - FEMINISME
« C’était une Rébellion »  

Jaqueline Sauvage a été condamnée en 2015 à dix ans de prison pour le meurtre de son mari Norbert Marot. Après une campagne de soutien, elle a obtenu une grâce présidentielle et a été libérée le 28 décembre 2016. En soi, cela ne signifie pas que la décision de justice selon laquelle elle était coupable est annulée.
C’est l’occasion de partager un texte qui nous a semblé intéressant, car il revient sur cette affaire en proposant une critique de la Justice ET une réflexion sur les violences sexistes et les réactions face à celles-ci. Nous l’avons trouvé ici où il a été publié en décembre 2015, et où l’on peut trouver d’autres articles creusant ces thématiques.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Vers la plus Queer des Insurrections  

Discussion-Projection-Performance
mardi 24 janvier 2017 / Le 17 / 19h

Diabolo Nigmon et Decibel Espanto, traducteur-ice-s de Queer UltraViolence (La plus queer des insurrections, Libertalia, 2016) présenteront le livre, et plus largement le mouvement révolutionnaire Bashback, nébuleuse œuvrant pour une autodéfense active et violente autant que pour une critique radicale de la marchandisation des luttes queer.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Projection "L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins..."  

Dimanche 29 janvier 2017 à La Gueule Noire
L’aluminium contenu dans les vaccins est toxique. Il provoque des maladies graves. Le film "L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins...", réalisé par Marie-Ange Poyet, donne pour la première fois la parole aux victimes, à des scientifiques, des journalistes, des politiques et une historienne.


MEMOIRE
De Firminy à Saint Étienne : la grande route de l’émeute (1910-1911)  

A LIRE AILLEURS
Le Temps des révoltes, chronique publiée dans la version papier d’A11, se veut coup de projecteur sur des conflits passés et oubliés : coups de colère ouvrière, longues grèves et révoltes individuelles d’avant 1914. Pour ce premier volet, retour sur la lutte des ouvriers de Chambon-Feugerolles, dans le département de la Loire.
Cet article de Anne STEINER a été publié dans le numéro 11 de la version papier d’Article11


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Un trimestre de "joie, rage et courage..."  

Sur Radio Dio 89.5 FM
On y parle de Saint Julien Molin-Molette et sa carrière, des migrants mineurs, et de monnaie "alternative"... La deuxième saison de l’émission "joie, rage et courage" diffusée sur le 89.5 FM a débuté en octobre... Cette année encore, vous pourrez la retrouver sur le hertzien le dernier lundi du mois à 13h.


MEMOIRE
4es Rencontres d’histoire ouvrière, par le GREMMOS  

20 et 21 janvier 2017 - Bourse du Travail de Saint-Étienne
"Travail et monde ouvrier au temps de la Grande Guerre : le bassin stéphanois de 1910 à 1925"
Depuis trois ans se déroulent les commémorations du centenaire de la Grande Guerre. Les 4es Rencontres d’histoire ouvrière étudieront la place que le bassin stéphanois a joué dans ce conflit, non seulement sur le plan industriel déjà abordé par une exposition du Musée d’Art et d’Industrie mais aussi sur celui des relations sociales et de leur évolution.