Saint-Étienne et alentours   CONSOMMATION - GLOBALISATION

[Biennale du design] Éloge de la marchandisation


|

Au nom de la défense de la qualité de vie sur la région stéphanoise nous condamnons cette manifestation néfaste et toxique, comme pollution intellectuelle émanant d’une propagande mercantile qui pourrit la vie des stéphanois.


Le design est le mot qui marque son appartenance à la marchandisation de l’art et sa soumission au colonisateur culturel américain. Plus on parle de design moins on sait ce que dessiner veut dire. Le design désigne l’enrobage publicitaire des marchandises qui sortent sur le marché, le marketing culturel des désirs dissout dans la consommation, le merchandising lucratif de l’émotion du manque, la spéculation bourgeoise sur les sensations de l’absence.

Claude Weisbuch, professeur de gravure à l’école des Beaux-arts de St-Étienne, disait dans les années 70 que « la chose la plus importante pour bien dessiner, c’est de se mettre à l’aise. » Ces notions de plaisir et de liberté ont disparu des fabriques à Design où ne comptent que la démarche du travail, sa conformité et sa souffrance. Sous le règne de la marchandise et de sa mise en représentation spectaculaire, la création n’est plus que de poudre de perlimpinpin jetée aux yeux de contemplatifs crédules. Dans l’ombre de la confusion, les autoproclamés créatifs sont des illuminés qui se prennent pour le créateur.

L’homme moderne a faim de création, alors « on achète de l’art comme on achète des spaghettis » (Marcel Duchamp). L’art est la présentation d’un processus de fétichisation de la marchandise. La réalisation d’une œuvre n’est plus que le support de son développement stratégique, seul la conception du produit est représentée dans les vitrines à contemplation. L’art est la fabrique publicitaire du merchandising novateur, « ils ne font pas des tableaux, ils font des chèques » (Marcel Duchamp). Sur ce marché culturel, seul le bourgeois qui achète, décide de ce qui doit être bon et fixe la valeur marketing à la Bourse des stratèges. L’art sert de publicité suprême à un capitalisme totalitaire qui se croit triomphant.

Et voilà que la Biennale du Design, cette entreprise de propagande des pouvoirs dominants, a pris comme objectif et comme promesse de rendre le durcissement de l’esclavage du travail en mutation, largement critiqué et contesté lors des manifestations récentes du printemps 2016, désirable et magnifique dans la perspective d’une nouvelle société technologique du bonheur informatisé. Changer l’image d’un travail devenu invivable en design supérieur d’une activité magnifiée, en faisant passer l’esclavage d’un travail obligatoire pour une liberté émancipatrice.

Le fait que le langage de la communication s’est perdu, voilà ce qu’exprime positivement le mouvement de décomposition moderne de tout art, son anéantissement formel.
(Guy Debord)

Travailler, c’est souffrir de devoir obéir à un impératif absurde, avilissant, destructeur, celui de produire des marchandises quelconques de manière rentable à n’importe quel coût physique, psychique et écologique. Travailler, c’est souffrir de devoir obéir à des chefs et/ou à des clients, de subir du harcèlement, des humiliations et autres souffrances. Travailler, c’est souffrir de devoir exécuter cet impératif dans des conditions éprouvantes physiquement comme nerveusement, d’où du stress, des dépressions, des déformations physiques, des accidents de travail, des burn‑out, des suicides. Travailler, c’est devoir accomplir une activité généralement indifférenciée, absurde et/ou destructrice. Travailler, c’est souffrir d’être réduit à un robot, une machine, un esclave. Travailler, c’est souffrir de rentrer vidé chez soi, de ne pas pouvoir vivre pleinement. Travailler, c’est souffrir d’être en perpétuelle guerre d’agression psychique avec ses frères et ses soeurs en raison de la concurrence capitaliste. Travailler, c’est souffrir d’être menacé chaque seconde d’élimination économique, d’obsolescence productive. Travailler, c’est souffrir d’une précarité permanente. Travailler, c’est souffrir d’être traité de « capital humain », de « mauvaise graisse », de « facteur humain », de « bras cassés », « d’inadaptés », de « fainéants », etc. Travailler, c’est souffrir d’être un soldat d’une guerre permanente, d’être sacrifié au nom de la Patrie économique. Travailler, c’est souffrir d’une augmentation continuelle de sa souffrance, au travers des réformes incessantes du travail. Travailler, c’est souffrir. (...)

« Ne travaillez jamais » signifie donc n’acceptez jamais ce monde où l’on doit vendre son temps d’existence, son activité, son faire, comme marchandise, comme marchandise produisant d’autres marchandises et de l’argent, comme marchandise produisant un monde de souffrance ‑ et de mort.
Nous sommes faits pour vivre, pour aimer, pour désirer, pour créer, et non pour produire des marchandises et nous vendre comme travailleurs.
(Comité érotique révolutionnaire)

Quand l’art se réduit au relooking de l’exploitation du travail, il devient la police secrète de la propagande de la marchandisation du monde. Le dépassement de l’art s’exprime aujourd’hui par la révolte dans la rue, réalisation critique de sa mort comme travail aliéné, et de sa vie sans entraves comme renversement de perspectives.

Contre la loi du travail et sa propagande publicitaire !
Détournement, blocage et sabotage !

Nanartiste Duduche

http://resistance-verte.over-blog.c...


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la même thématique...

Saint-Étienne et alentours   CONSOMMATION - GLOBALISATION / EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

La cantine La Sassouille appelle à un chantier en mixité choisie meufs

La Sassouille est une cantine militante et itinérante Stéphanoise qui se met en place progressivement. Notre envie commune est de pouvoir offrir une bonne bouffe à prix libre et végétarienne sur différents lieux et collectifs en lutte.


National   CONSOMMATION - GLOBALISATION / MOBILISATIONS - LUTTES

Clermont Ferrand : rassemblement contre les normes imposées au monde paysan

Le Collectif contre les normes administratives et industrielles appelle à un rassemblement le vendredi 18 mai 2018 à partir de 9h30 devant le lycée agricole de Marmilhat à Lempdes (Puy de dôme, à côté de Clermont-Ferrand)


National   CONSOMMATION - GLOBALISATION

La Grande Tournée contre les Center Parcs passe à Lyon le 25 avril

La grande tournée, sera accueillie toute la journée du mercredi 25 avril à l’atelier du Chat Perché, 29 rue Salomon Reinach, Lyon 07.
Et n’oubliez pas : samedi 28 et dimanche 29 tous et toutes sur la ZAD de Roybon !


Saint-Étienne et alentours   CONSOMMATION - GLOBALISATION / ECOLOGIE - NUCLEAIRE

28 & 29 avril 2018 à Roybon – Nina crève la bulle !

Dans la forêt occupée de Roybon se prépare l’arrivée de la Grande Tournée « Center Parcs Ni Ici Ni ailleurs (NINA) ». Après 3 semaines d’infotour et pour finir en beauté, on vous a concocté un sacré programme avec balade, théâtre, concerts, jeux forains, cantine et pizzas...


Opinions   CONSOMMATION - GLOBALISATION / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Sortie du livre « The housing monster - Travail et logement dans la société capitaliste »

Après la publication de Guerre de classe en 2005 et À bas les restaurants en 2006, le collectif américain Prole.info se confronte à nouveau, avec The Housing Monster, au monstre capitaliste.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   CONSOMMATION - GLOBALISATION

Réunion publique - Résistance à l’Agression Publicitaire

Reunion publique mercredi 21 mars 2018 à 19h30 à la Gueule Noire (16 rue du mont, Sainté). Discussions suivi d’un atelier de création d’affiches. « Frites à disposition, ramène ton pique nique ».


National   CONSOMMATION - GLOBALISATION / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Tourisme : fausse liberté ? vraie aliénation ? Rencontre - débat le 3 mars à Lyon

En attendant le passage à Lyon, le 25 avril de la tournée contre les Center Parcs de Roybon, Le Rousset et Poligny... La NINA nous invite à discuter à l’Atelier des Canulars à Lyon le 03 mars 2018 à 15h


Saint-Étienne et alentours   CONSOMMATION - GLOBALISATION / DROITS SOCIAUX - SANTE

Assemblée du collectif STOP LINKY GAZPAR 42

Le groupe d’action et d’information contre les compteurs communicants sur St-Etienne et sa région organise une réunion ouverte à toutes et tous le jeudi 16 novembre à 18h30 au Baramioche/
Echange d’informations diverses et préparation d’une action qui se déroulera avant la fin du mois...


Saint-Étienne et alentours   CONSOMMATION - GLOBALISATION / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Une autre Histoire de la Publicité

Partenaire de la 3e édition du Festival des Conférences gesticulées, le Remue-méninges accueille en ses murs une conférence sur une vision alternative du monde de la pub le jeudi 09 octobre 2017 à partir de 20h30.


A Lire ailleurs   CONSOMMATION - GLOBALISATION / DROITS SOCIAUX - SANTE

[GLYPHOSATE] Crime contre l’humain et tout le vivant

Les dangers du glyphosate et de ses co-formulants associés ne sont plus à démontrer devant la réalité des atteintes à la santé des populations (en Amérique latine notamment mais aussi en Europe chez les agriculteurs et les animaux d’élevage). Des études indépendantes apportent elles aussi des arguments scientifiques sur les conséquences de ces molécules sur la santé. A cela s’ajoutent maintenant le scandale de la manipulation des agences européennes par la firme Monsanto et ses expertises truquées. Les décideurs ne peuvent plus faire semblant de les ignorer.


A la une...

LOGEMENT - SQUAT
Le squat de lutte cévenole « La Borie » sera expulsable à la fin de l’été, appel à soutien !  

Berceau d’une lutte mémorable dans les Cévennes contre un grand projet de barrage dans les années 80, ce lieu d’habitation et d’expériences politiques sera expulsable à partir du mois d’Août, rappel historique et appel à soutien.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Raids policiers et saisie des informations bancaires des soutiens de Riseup en Europe  

Mercredi 4 juillet, le collectif Riseup et son soutien financier en Europe, ZwiebelFreunde (littéralement « les amis de l’Oignon », qui soutient l’anonymat sur Internet) ont chacun publié un communiqué sur une grave opération policière. Elle s’est déroulée le 20 juin en Bavière sous prétexte de l’identification des admins d’un blog antifasciste.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Etat de santé du CHU de Saint Etienne : résumé d’une discussion organisée par Couac  

Le 14 Juin 2018, à l’occasion de la sortie de son nouveau numéro le journal Couac organisait une discussion intitulée : « Santé, bien-être, pour qui, à quel prix ? ». Résumé des discussions.


LOGEMENT - SQUAT
Saint-Étienne : Privilégier l’image ou la vie des habitant-es ?  

Christelle Morel Journel et Valérie Sala Pala sont enseignantes-chercheuses à Saint-Étienne. Dans un récent article, elles décryptent les discours tenus sur la ville. Un premier, misérabiliste, insiste sur le dépeuplement et la pauvreté ; un second, à l’opposé, dépeint une métropole innovante et attractive. Un autre discours, qui ne chercherait ni à stigmatiser Saint-Étienne ni à en faire un produit à vendre, reste à imaginer. Rencontre.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Caravane ethnocubique des Tanj’heureux, contre l’A45 et son monde...  

La caravane ethnocubique des Tanj’heureux vous reçoit avec la coordination des opposant-es à l’A45 et contre son monde du 6 au 11 Août, à la tour contre l’A45 à Cellieu (42).


REPRESSION - PRISON
Pour la fermeture des mitards  

Près de 80 000 hommes et femmes sont enfermés dans les prisons françaises, soumis à une peine de prison. Combien parmi ces hommes et femmes sont en plus punis dans les quartiers disciplinaires (QD), les sinistres « mitards » pour quelques jours voire pour plusieurs mois ?


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Perquisitions en cours à Bure  

Perquisitions en cours à Bure dans la Meuse depuis 7h ce matin du mercredi 20 Juin 2018 à l’encontre des militant’es et activistes anti-nucléaire...


MOBILISATIONS - LUTTES
Fête de soutien aux inculpé-es de la loi travail  

Printemps 2016 : de nombreuses manifestations festives, déterminées, rassemblent des centaines de personnes dans les rues de Sainté pour s’opposer à la loi travail et à son monde. Depuis, avec ses images de vidéosurveillance, ses GAV et ses convocations, la justice poursuit et condamne celles & ceux qu’elle identifie comme auteur-es d’actions. Nous vous proposons de se retrouver pour une soirée de soutien.


REPRESSION - PRISON
Contre l’isolement carcéral ! En solidarité avec Fabrice Boromée  

Communiqué des opposant.es à la prison et ami.es de Fabrice Boromée, prisonnier longue peine, qui subit sans cesse et depuis trop longtemps, le harcèlement de l’administration pénitentiaire. Ne le laissons pas seul face à cet arbitraire, soutenons le... Info à faire tourner autant que possible !


LOGEMENT - SQUAT
Ruines vs buildings  

« Châteaucreux, quartier d’affaires » disaient-ils déjà il y a 15 ans… Habitant près de la gare, je me demande encore de quel chapeau est sortie cette idée bien cocasse. Au Crêt-de-Roc, 30 à 40 % du bâti est vacant. À Saint-Étienne, ce pourcentage avoisine en moyenne les 20 % soit environ 10 000 logements vacants. À côté de ça, l’EPASE continue de lancer des chantiers de construction de studios, d’appartements, d’hôtels grand standing. À qui la faute ? Cet article propose de survoler les acteurs de l’immobilier à Sainté.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Rien à cacher sur internet ? Vous êtes sûr.e ?  

Atelier samedi 23 juin à la Médiatheque de Tarentaize de 14h à 17h sur la surveillances des données personnelles et les moyens d’y résister.


GENRE - FEMINISME
Licenciement de 124 ouvrières du groupe Rocher en Turquie : rassemblement de solidarité  

Les Sampianes appellent à boycotter Yves Rocher pour protester contre le licenciement abusif de 120 ouvrier.e.s (majoritairement des ouvrières) de l’usine Flormar en Turquie (à Gebze), usine dont le groupe Rocher est le principal actionnaire (51%). Rassemblement de soutien sur Saint-Étienne le Mercredi 20 Juin à 16h, Place du Peuple


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Votre carriere, notre enfer  

Suite à l’annonce de l’extension de la carrière de St Julien-Molin-Molette par le préfet de la Loire, une petite vingtaine de personnes du collectif des habitant.es et riverain.es se sont mobilisées pour aller perturber la venue du préfet à Veauche pour le Trophée des Jeunes Entrepreneurs.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Jugurtha, Bibliothèque numérique libre et gratuite  

Ce site permet la diffusion gratuite de livres traitants de divers sujets comme l’histoire, la politique, les sciences, les religions, etc…