Opinions   CONSOMMATION - GLOBALISATION

Conditionnement toxique


|

De notre éducation jusqu’au travail et son monde de fétiches, les religions, les croyances et les idéologies manipulent notre esprit. Le matraquage publicitaire nous bourre le crâne de clichés et de comportements à reproduire pour se donner l’illusion d’exister dans la mise en scène de nos apparences. Dépossédés de nos personnalités nous sommes conditionnés par nos représentations spectaculaires.

Intoxiqués par nos prothèses numériques, programmés par des machines omniprésentes, emportés par un désastre de confusions, nous sommes aliénés dans une soumission béate, une consommation exaltée et frénétique.

Mais cette intoxication mentale n’est que superficielle et manque de cohésion. Tout n’est qu’affaire d’apparences trompeuses se fissurant à la surface des choses marchandes en perte de crédit. Cette société en faillite dysfonctionne et se désagrège, mais renaît aussitôt par métamorphose à l’envers du décor.


La culture dominante, le formatage de l’éducation, l’abdication aux idéologies économiques, les pressions médiatiques répandues en permanence par les technologies de l’information nous influencent malgré nous, à petites doses sur le long terme. Nous nous adaptons à ces contraintes de manière inconsciente, devenant peu à peu malléables et manipulables, dans une accoutumance pouvant aller jusqu’à une réelle toxicomanie psychologique.
Croire que ce que l’on voit est la seule véritable réalité est un principe erroné. Il s’agit de comprendre comment notre point de vue n’a plus besoin de partir du constat d’un monde objectif véridique, unique et indépendant de l’être humain qui le décrit, réalité extérieure où évoluent des individus subjectifs soumis à cette réalité étrangère, mais plutôt d’hommes libres vivant dans un monde partagé, composé de multiples réalités personnalisées dépendantes de la situation.

Il s’agit de voir ce que cela peut nous apporter ; quel intérêt pour appréhender les nouveaux changements d’envergures qui ne manqueront pas d’arriver ; quelle importance cela peut avoir pour dépasser les contradictions insurmontables qui s’annoncent, et pour détourner les conflits qui menacent de se répandre en cette fin de civilisation, période où s’achève une société en ruine où tout dysfonctionne, et où le “chacun-pour-soi “ entraîne une guerre barbare de tous contre tous.

Il y a urgence de développer des pratiques ouvertes sur de nouvelles possibilités collectives par l’utilisation d’une pensée dialectique situationnelle et antiautoritaire, qui seule nous permettra d’effectuer le renversement de perspective nécessaire à la construction collective d’un changement radical, et ceci, avant de ne plus pouvoir ne pas sombrer, emporté par l’écroulement d’un système nécrosé en décomposition.
Il est maintenant primordial, dans cette société dite de communication où prolifèrent les prothèses communicantes, là où la communication brille par son absence, de bien comprendre comment fonctionne la communication entre individus, base de la vie sociale, afin de ne pas rester bloquée par ses pièges qui pullulent de partout. Les productions de marchandises de “non-communication », développées par la caste dominante, nous enferment dans des représentations mises en spectacle, envahissant tout l’espace, tout le temps.

Libérer notre manière d’appréhender le monde de cette aliénation pathologique, nous permettra de nous reconstruire une vie commune dans l’auto-organisation libertaire d’un nouveau monde humain, devenu incontournable en cette fin de société, où règnent confusions et barbaries. Notre pensée contextuelle sans certitude, avec ses contestations dialectiques, est incontrôlable, car elle ne sera pas comprise ni récupérée par les gens de pouvoir. Ils sont dans l’incapacité d’appréhender le vécu dans ses contradictions à partir d’un extérieur possible, un devenir désiré émergeant dans son expérimentation situationnelle, un combat en codérives incertaines et créatives.

En quelques années, la société marchande s’est mondialisée et informatisée de toutes parts. La confusion a envahi le monde de la pensée, par de nouvelles convictions aveugles, des croyances absolues. La réflexion s’est figée dans la contemplation d’une réalité immuable, qu’on ne peut plus remettre en question. Notre conception du monde a été insidieusement polluée par les médiations d’une réalité mise en représentation par les multinationales de la communication. Nos représentations ont été conditionnées, et ont modifié nos perceptions des réalités qui nous sont devenues étrangères. Nous avons été possédés par la dépossession de notre monde directement vécu. Cette séparation toxique nous a dessaisies de tout pouvoir sur nos conditions d’existence, et les possibilités de changement réel nous apparaissent inaccessibles.

L’économie n’est qu’une façon de regarder le fonctionnement de la société qui donne à tout ce qui existe, une valeur marchande. Le marché dirige le monde, et les décideurs essaient de suivre sans vraiment comprendre. Avec l’abandon des régulations et la privatisation des décisions par la libéralisation du marché, les dirigeants de l’État ont perdu le pouvoir sur l’économie et la finance, et se retrouvent réduits aux fonctions de simples gestionnaires d’un système qui leur échappent. Alors que tout se complexifie dans de multiples interactions mondialisées, les experts, référents de l’exactitude, spécialiste de leur domaine restreint, sont dépassés par les évènements. Parce qu’ils ne peuvent pas concevoir d’ailleurs à leur totalitarisme économique, les décideurs ne peuvent pas comprendre le système dans son ensemble, n’ayant aucun recul, et c’est pour cela qu’ils ne peuvent pas le gérer rationnellement.

La majorité des hommes ne voient pas, ou refusent simplement d’admettre, l’agonie du dieu économique, intoxiqué par ses contradictions, et ce, à cause de l’anxiété qui en découle. La mort de l’économie capitaliste commençant à devenir largement envisagée, le désespoir croît et le nihilisme gagne du terrain. Quand le capital menace de s’écrouler comme un château de cartes de crédit, et que l’argent conditionne toutes relations, c’est l’échange généralisé sous la forme barbare du non-partage, le profit égoïste comme seule morale, qui produit l’escroquerie générale, qui répand la misère et la confusion.

On ne voit que ce que l’on veut bien voir. L’observateur modèle sa vision à son image sans s’en rendre compte, il crée ainsi sa propre réalité intransigeante. C’est alors que nos croyances conditionnent nos perceptions et nos actes. Lorsqu’elles sont partagées par un grand nombre elles constituent un environnement propice, un système sectaire qui renforce cette croyance en une doctrine systématique intransigeante.
En séparant le monde du sujet observant, on le réduit à une réalité d’objets extérieurs, étrangers au sujet agissant. Le monde est alors objectivé, c’est-à-dire transformé en une accumulation d’objets séparés du vécu. Un monde objectif apparaît comme la seule réalité apparente d’un monde en représentation qu’on ne peut plus saisir directement. L’objectivation réalise son objectif qui est de prendre tout phénomène comme objet de commerce, réifiant l’existence dans ses interactions avec les autres. Toute relation devient échange de marchandises dont on doit, à tout prix, tirer profit aux dépens de l’autre.

Les rapports marchands, ayant envahi tout le temps et tout l’espace disponible, s’imposent de partout par un automatisme des attitudes. La répétition de certaines situations entraîne une prédisposition réflexe à la reprise de comportements familiers, intégrés comme étant opérationnels. La stéréotypie des habitudes échappe à toute volonté. Les automatismes accommodateurs procèdent par associations analogiques ou par adaptations systématiques à un contexte spécifique, ils déclenchent des procédures inconscientes empêchant la réflexion et rendant inaccessible toute remise en question. La répétition des routines crée l’accoutumance qui engendre des attitudes conservatrices dans une conformité autoprotectrice. C’est un sous-programme tournant en arrière-plan qui n’autorise aucun changement. On croit tout comprendre sans se rendre compte qu’on ne cherche même plus à comprendre.
On pense trop souvent que ce que l’on voit ou entend est vrai parce que “ça” existe, et que c’est la bonne réalité qu’il faut apprendre aux autres qui ne la partage pas. On doit absolument les convaincre et les persuader. Tant que nous ne permettrons pas aux autres d’être eux-mêmes, comme ils l’entendent, et à nous-mêmes d’être libres de nos choix, il sera impossible de ne pas chercher à posséder les autres, à les soumettre à sa convenance, impossible d’aimer authentiquement, sans névrose, un autre être humain.

La réalité est une croyance qui n’est pas dans ce qui est observé, mais dans la relation qu’a l’observateur avec des gens qui ne croient pas à la même réalité. Les choses ou les évènements ne sont réels que relativement à la manière dont on les observe. L’explication de l’observateur dépend des rapports qu’il a avec la réalité dont il parle. Le mot n’est qu’une étiquette d’une opération, mais pas la chose elle-même. C’est l’opération d’observation qui fait distinguer les choses et les phénomènes, et par là même, les fait exister. On n’observe pas des objets, on les contextualise dans nos relations avec les autres.
L’expérience du monde réel n’est pas séparée de nous, sa réalité ne nous est pas extérieure, nous l’expérimentons avec d’autres et l’incarnons en la vivant. C’est notre monde que nous construisons à partir de ce que nous en percevons, que nous formalisons avec nos interprétations et lui donnons du sens avec nos représentations. Quand nous comprenons notre expérimentation du monde, nous faisons corps avec lui, il ne nous échappe plus, et nous pouvons commencer à nous le réapproprier. C’est alors que l’on peut reprendre librement le pouvoir sur notre vie.

Lukas Stella
INTOXICATION MENTALE, représentation, confusion, aliénation et servitude, 2018 (extraits du premier chapitre).

http://inventin.lautre.net/linvecri...


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la même thématique...

Saint-Étienne et alentours   CONSOMMATION - GLOBALISATION

Carrefour et Casino, un rapprochement annonciateur de casse sociale

L’hypothèse d’un rapprochement entre Carrefour et Casino a ravivé les inquiétudes des salariés et des syndicats, qui redoutent l’impact social potentiellement « catastrophique » d’un tel regroupement.


Saint-Étienne et alentours   CONSOMMATION - GLOBALISATION / EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Formation en bricolage et maçonnerie pour les meufs, les gouines et les trans’

A la mi-octobre venez découvrir l’utilisation des outils à main et éléctroportatifs et la pose de « stuc » entre meufs, gouines et trans’


Saint-Étienne et alentours   CONSOMMATION - GLOBALISATION / EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

La cantine La Sassouille appelle à un chantier en mixité choisie meufs

La Sassouille est une cantine militante et itinérante Stéphanoise qui se met en place progressivement. Notre envie commune est de pouvoir offrir une bonne bouffe à prix libre et végétarienne sur différents lieux et collectifs en lutte.


National   CONSOMMATION - GLOBALISATION / MOBILISATIONS - LUTTES

Clermont Ferrand : rassemblement contre les normes imposées au monde paysan

Le Collectif contre les normes administratives et industrielles appelle à un rassemblement le vendredi 18 mai 2018 à partir de 9h30 devant le lycée agricole de Marmilhat à Lempdes (Puy de dôme, à côté de Clermont-Ferrand)


National   CONSOMMATION - GLOBALISATION

La Grande Tournée contre les Center Parcs passe à Lyon le 25 avril

La grande tournée, sera accueillie toute la journée du mercredi 25 avril à l’atelier du Chat Perché, 29 rue Salomon Reinach, Lyon 07.
Et n’oubliez pas : samedi 28 et dimanche 29 tous et toutes sur la ZAD de Roybon !


Saint-Étienne et alentours   CONSOMMATION - GLOBALISATION / ECOLOGIE - NUCLEAIRE

28 & 29 avril 2018 à Roybon – Nina crève la bulle !

Dans la forêt occupée de Roybon se prépare l’arrivée de la Grande Tournée « Center Parcs Ni Ici Ni ailleurs (NINA) ». Après 3 semaines d’infotour et pour finir en beauté, on vous a concocté un sacré programme avec balade, théâtre, concerts, jeux forains, cantine et pizzas...


Opinions   CONSOMMATION - GLOBALISATION / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Sortie du livre « The housing monster - Travail et logement dans la société capitaliste »

Après la publication de Guerre de classe en 2005 et À bas les restaurants en 2006, le collectif américain Prole.info se confronte à nouveau, avec The Housing Monster, au monstre capitaliste.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   CONSOMMATION - GLOBALISATION

Réunion publique - Résistance à l’Agression Publicitaire

Reunion publique mercredi 21 mars 2018 à 19h30 à la Gueule Noire (16 rue du mont, Sainté). Discussions suivi d’un atelier de création d’affiches. « Frites à disposition, ramène ton pique nique ».


National   CONSOMMATION - GLOBALISATION / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Tourisme : fausse liberté ? vraie aliénation ? Rencontre - débat le 3 mars à Lyon

En attendant le passage à Lyon, le 25 avril de la tournée contre les Center Parcs de Roybon, Le Rousset et Poligny... La NINA nous invite à discuter à l’Atelier des Canulars à Lyon le 03 mars 2018 à 15h


Saint-Étienne et alentours   CONSOMMATION - GLOBALISATION / DROITS SOCIAUX - SANTE

Assemblée du collectif STOP LINKY GAZPAR 42

Le groupe d’action et d’information contre les compteurs communicants sur St-Etienne et sa région organise une réunion ouverte à toutes et tous le jeudi 16 novembre à 18h30 au Baramioche/
Echange d’informations diverses et préparation d’une action qui se déroulera avant la fin du mois...


A la une...

LOGEMENT - SQUAT
Repas de soutien Maison solidaire  

La Maison solidaire est un lieu d’accueil et de soutien pour les jeunes migrants mineurs isolés, arrivant à Saint-Étienne. L’association ne reçoit pas de subventions et ne vit que de dons privés.
Dimanche 25 novembre - 12 h à La Dérive


MEMOIRE
[Gremmos] La grève des mineurs de 1948, c’était il y a 70 ans  

L’année 2018 aura été riche en anniversaires et autres commémorations : mai 68, Nuit de cristal, centenaire de l’armistice du 11 novembre. Une date est complètement passée entre les mailles des grandes pompes médiatiques : celle des 50 ans de la grève des mineurs de 1948. Retour sur cette grève « insurrectionnelle » dans le bassin stéphanois avec une émission radiophonique du Gremmos (Groupe de recherche et d’étude sur la mémoire du mouvement ouvrier stéphanois).


REPRESSION - PRISON
L’État tue, ses experts enterrent. « Résistons ensemble » d’octobre et novembre 2018  

Bulletin numéro 176, octobre/novembre 2018, du réseau Résistons Ensemble. Formé en 2002, Résistons Ensemble a pour but d’informer, de briser l’isolement des victimes des violences policières et sécuritaires et de contribuer à leur auto organisation.


ANTIFASCISME
[Lyon] Répression du mouvement antifasciste : perquisition et garde-à-vue, six lyonnais.e.s interpellé.e.s  

Mardi 13 novembre, à 6h du matin, six militant.e.s antifascistes ont vu leurs portes défoncées par des policiers cagoulés. Après plus de 24 de garde-à-vue, elles et ils sont accusé.e.s d’avoir, une nuit d’avril dernier, muré le local fasciste « Bastion Social » et sont poursuivis pour dégradation, outrage et même « association de malfaiteur ».


DISCRIMINATIONS - RACISME
Vous avez dit postco ? par le C.R.A.A.P  

Le mercredi 28 novembre à 20h30, Le CRAAP (Collectif de Réflexions d’Analyses et d’Actions Postcoloniales) présente son deuxième bulletin sur les questions postcoloniales : plusieurs sujets seront abordés de la difficulté à utiliser le mot jusqu’aux personnes qui sont assignées aux identités postcoloniales.


REPRESSION - PRISON
Des Interdictions Administratives de Stade aux interdictions de manifester : le stade comme laboratoire de la répression  

L’Association Nationale des Supporters alerte sur le risque de voir s’étendre à toute la société, une série de pratiques bien connues dans le monde des supporters de football : les Interdictions Administratives de Stade (IAS). Le nouveau projet de loi présenté récemment au sénat s’inspire de ce modèle testé depuis 2006 pour l’appliquer aux manifestations. Quand le stade sert de laboratoire répressif...


LOGEMENT - SQUAT
Alerte expulsion - Appel à soutien  

Depuis plusieurs mois la police harcèle les habitant-e-s de la maison bleue, squat de migrant-e-s, ils et elles ont besoin de soutien la pression s’intensifie, l’expulsion est imminente


MOBILISATIONS - LUTTES
Résistance simultanée, sans frontières le 10 de chaque mois  

Un appel sans frontières vient d’être publié sur Indymedia Athènes, lancé par Rouvikonas et des compagnons de luttes de plusieurs régions du monde : Grèce, Mexique, Espagne, France, Argentine, Algérie, Italie, Belgique, Canada, Allemagne...
Pour une journée de résistance simultanée, sans frontières, le 10 décembre 2018, contre le durcissement du capitalisme et de la société autoritaire.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
[Marseille] Insalubrité, gentrification : même combat !  

De Noailles à la Plaine, en passant par la Belle-de-Mai et Belsunce, c’est toujours le même plan que la mairie de Marseille et la Soléam imposent : laisser pourrir les quartiers des pauvres pour pouvoir, ensuite, mieux les « valoriser », les « rentabiliser », les gentrifier...


INFORMATIQUE - SECURITE
Et si on sécurisait nos échanges ?  

Appels, SMS, réseaux sociaux... tous ces moyens d’échanges sont surveillés par les flics et pourtant nous sommes nombreux.ses à continuer de discuter de nos actions dessus. Si on changeait nos habitudes ?


GENRE - FEMINISME
Sordides nouvelles de l’Italie de Matteo Salvini suite au meurtre de Désirée  

Quand le président italien récupère un féminicide sordide pour abreuver son racisme, réaction du collectif abbatto i muri


GENRE - FEMINISME
Kobanê : mémoire d’une combattante des YPJ  

Le 1er novembre a été déclaré journée mondiale pour Kobanê, afin de revendiquer la résistance du peuple Kurde face à l’ennemi, ISIS. Aujourd’hui, Kobanê signifie lutter pour la libération d’Afrin, la libération d’Abdullah Ocalan, de tou.te.s les détenu.e.s politiques ainsi que garder en mémoire les martyres qui ont donné leur vie pour la résistance.
A l’occasion de cette journée la Brigata Maddaléna (délégation de femmes) a donné la parole à Rojin Evrim, commandante des YPJ qui a elle même vécu la libération de Kobanê.


DISCRIMINATIONS - RACISME
Projection débat : Fanon, hier et aujourd’hui  

Vendredi 16 novembre à 20h30 au Méliès Saint-François
Hassan Mezine a décidé de faire un film sur Frantz Fanon, dont l’oeuvre nous aide à comprendre le monde et à repenser les rapports de domination. Parce que la lutte contre le colonialisme doit se poursuivre aujourd’hui, notamment en Palestine...
Organisé par BDS France Saint-Étienne, le CRAAP, les héroïnes et la JC Loire...


REPRESSION - PRISON
La Direction de L’Administration Pénitentiaire (DAP) rompt son partenariat avec le Génépi  

Le Genepi est une association étudiante œuvrant auprès des personnes incarcérées depuis 42 ans. Le 20 septembre 2018, la direction de l’administration pénitentiaire (DAP) a mis fin de manière brutale à son partenariat avec le Genepi. Suite à cette décision, des bénévoles se sont déjà vus refuser l’accès à plusieurs établissements pénitentiaires dans toute la France.


REPRESSION - PRISON
Les 7 ambitions du sénat pour prévenir et punir les manifestations  

La proposition de loi « visant à prévenir les violences lors des manifestations et à sanctionner leurs auteurs » a été adoptée par la droite au sénat le 23 octobre 2018 : ce n’est qu’une proposition, elle n’est pas définitive.
Le sénat propose 7 mesures pour encadrer encore plus les manifestations. Une occasion de se pencher sur ce projet réactionnaire.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
De la maternelle à l’Université, toutes et tous en grève le 12 novembre  

Évaluations délirantes, réformes à la hussarde, suppressions de postes, surenchère sécuritaire... le ministre de l’éducation remodèle à grande vitesse l’école publique. Son objectif : une école... privée, contre le peuple, au service des patrons. Stoppons-le ! De la maternelle à l’Université, toutes et tous en grève le 12 ! À Saint-Étienne, manifestation à 10h, départ de la Bourse du travail.


INFORMATIQUE - SECURITE
Quelques trucs indispensables pour limiter les informations que l’on disperse sur Internet  

Cet article ne s’adresse pas aux pros de l’ordi (ou du multiphone) : il ne s’agit pas de se rendre invisible, anonyme sur Internet, mais de prendre quelques mesures, rapides et faciles, à ne faire qu’une fois, qui permettent de réduire les informations livrées à des entreprises, à limiter son profilage, et même d’accélérer l’accès aux pages Internet.


CONSOMMATION - GLOBALISATION
Festival Les Mauvaises herbes  

festival à Chadrac (43) organisé par l’association Nature & Progrès 43.
L’agriculture fournit l’essentiel de notre alimentation. Or, Le modèle agricole actuel détruit tout : l’écosystème, la santé des consommateurs et celle des paysans. Près d’un milliard de personnes dans le monde souffrent de la faim, alors que la malbouffe et l’obésité progressent. A terme, ce système met à mal notre capacité à nourrir l’Humanité. devant l’urgence de s’unit contre les « rouleaux compresseurs », paysans, consommateurs, citoyens, nous devons lever les freins pour développer l’agriculture de demain ! Rassemblons-nous pour comprendre et agir ensemble !


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Deuxième édition des Mots Délivrent, le festival littéraire du café-lecture le Remue-Méninges  

Pour la deuxième fois, le café-lecture stéphanois investit ses locaux et tourne sa programmation vers la lecture, l’écriture mais pas que ... pour un festival gratuit, ouvert à tous et trans-artistique du 15 au 18 novembre