Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Contre la Loi Travail, où en est-on à Saint-Étienne ?


|

Les avancées de notre(s) mobilisation(s) depuis le début du « mouvement » : récit et point de vue subjectif d’une partie prenante.


Les actions déjà menées

Chronologiquement le mouvement, ici comme ailleurs, a débuté le 9 mars avec l’appel « On vaut mieux que ça », qui a eu une résonance locale. Pour faire rapide, si on s’en tient aux dates « fortes » que sont les manifs unitaires, rassemblant syndicats pro, organisations et partis, jeunes, lycéens, étudiants, appels divers, et surtout individuEs mobiliséEs (mais invisibiliséEs), on a marché à Sainté les 9, 17 et 31 mars, puis les 9 et 14 avril.

Beaucoup de travail d’info militante est fait par les animateurs du site stéphanois Réseaux Citoyens, merci à eux. Je me suis permis ici de faire quelques liens vers leurs articles passés sur cette mobilisation. Et en voilà encore un autre : une analyse du projet de loi El Khomri.

Les moments de ces mobilisations les plus combatifs et véners (les plus beaux ?), sont à mettre au crédit de jeunes, qui lors de la manif’ du 31 ont coordonné un petit chantier collectif en BTP. Un récit à retrouver ici. Puis le 9 avril, on a pu faire un petit tour de la Place de l’Hôtel de Ville à l’arrivée de la manif’ pour crier à ces salauds de banquiers, que nous, notre ennemi c’était vraiment la finance. Par la même occasion, de jolies phrases avait été imprimées sur des affiches qui ont servi à recouvrir leurs gris murs. On a vu aussi sporadiquement fleurir dans la ville, à des endroits choisis (local PS...) quelques tags de gens énervéEs.

Depuis le 9 avril au soir, des Nuits Debout se tiennent périodiquement, avec des lieux de rendez-vous parfois variables, le plus simple pour tout comprendre, comment y aller, c’est de suivre cette page, ou alors de checker l’agenda du Numéro Zéro.

Dans les rendez-vous notables à venir : la prochaine grosse manif du 28 avril prochain, on se retrouve à 11h devant la CCI (chambre de commerce et d’industrie), Cours Fauriel.

No(s) limit(es)

- C’est quand même vraiment dommage qu’il n’y ait eu que des RDV de manif’ calés sur les dates « syndicales », et que pas grand chose se passe entretemps comme action concrète... Pourtant il y aurait plein de possibilités : par exemple...
Et il n’y a pas eu pour l’instant d’appel à grève reconductible après ces journées. Mais du coup les syndicalistes pourraient dépasser les mots d’ordre de leurs directions, ça pousserait l’ensemble à plus se mobiliser ! Car on n’a rien sans rien, non ?

- La Nuit Debout rassemble gentiment des tas de personnes d’horizons différents qui ont de la bonne volonté, mais elle ne prend pas conscience de son potentiel. On veut faire la politique par nous-mêmes, alors allons-y ! Croit-on vraiment qu’ils nous laisseraient nous réunir comme ça tranquillement sur les places si nous étions une véritable force alternative ? Non évidemment, alors allons-y, devenons un potentiel de subversion du quotidien ! Si on veut la démocratie directe (sujet qui revient souvent là-bas), il va falloir agir dans un sens qui aille contre ce pouvoir-là.

Un nouveau souffle ?

Que pourrait-on faire les jours et semaines qui viennent ?

- Au niveau des lycées qui sont encore en vacances pour quelques jours, mais reprennent bientôt... Il y a eu de nombreux blocages ailleurs, pourquoi pas l’envisager Sainté ? Au moins les jours de « grosse » mobilisation comme ça l’a été le 31/03, ce qui permet à toutEs les potes lycéennEs de venir sans le complexe du « il y a cours sans moi ».


- à l’Université, la proposition d’un blocage a échoué il y a quelques jours, mais les étudiantEs qui le souhaiteraient mais ne pourraient-ils pas envisager l’occupation d’un amphi ? Ils étaient tout de même nombreux à souhaiter le blocage total, donc peut-être assez pour une occupation partielle. Cela créerait un point de rencontre et de convivialité dont on imagine le potentiel en ces moments de lutte.


- Pour celles/ceux qui bossent, on sait la grève reconduite comme étant difficile, notamment sur l’aspect financier, mais il y a possibilité d’actions ciblées, ne nécessitant même pas toute la journée pour celle/celui qui aurait quand même d’autres obligations ! On peut renvoyer là à l’appel à « tout bloquer » lancé par des syndicalistes auto-organisés. Définir nos cibles et passer à l’action est le bon moyen de lutter contre ce qui nous gouverne vraiment, cette science néfaste : l’Économie. Même si on annonce publiquement ce qu’on souhaite bloquer où et quand, pas grave ! Si les flics sont au rendez-vous, leur présence paralysera à elle seule le lieu en question ! Il y a partout autour de nous des autoroutes, des péages, des artères, des lieux de livraison, de commerce...
En 2010 contre la réforme Fillon des retraites, un centre de tri postal à St Just St Rambert avait par exemple été bloqué toute une matinée.

- Pour préparer tout cela, on peut se retrouver en comités d’actions. La Bourse du Travail est faite pour donner à ceux qui luttent un lieu pour s’organiser.

- Tout le temps, partout, faire connaître notre mobilisation, inlassablement en parler, faire venir de nouvelles personnes. Faisons des tracts, si on ne se sent pas de rédiger, plein de supers textes existent, avec pas que du jargon gauchiste inabordable au non-initié... Et les photocopies ça coûte rien, allons-y tous de notre petite impression. Le public passant par Pôle Emploi, ou à la Caf est des plus concerné par tout ça.


- Les manifs (et tout autre moment) devraient continuer et amplifier ces moments combatifs et actifs (en référence au mur du 31/03, aux banques redécorées...). Et nous concernant, à Sainté, que l’État, sa préf’ et ses poulets sachent que s’ils répriment nos envies d’agir, on répondra solidaires et plus forts. Ils sont le bras armé et obéissant des riches qui dictent leurs lois. Donnons-nous à nous-mêmes nos lois ! Qui tient un œuf vise un keuf.

Mais au fond...

Il se déroule dans ces moments la construction de nos liens, de nos affinités, et se réalisent des échanges mutuels et solidaires entre les différents âges et types de personnes mobiliséEs. On se rapproche et on se comprend mieux. Les observations et critiques formulées là, ou dans d’autres prises de positions, peuvent être sources de réflexion collective sur comment on agit (agira) mieux ensemble. Soyons notre éducation populaire !

Tout cela construit déjà le monde de demain, celui dont on souhaite petit à petit qu’il pousse hors de la scène ce vieux monde pourri. Car au fond, si on se bat contre cette loi, on sait bien ce qu’on veut, non ? On se cherche les uns les autres pour le construire. Et progressivement, foutre à terre les carcans pourris du capitalisme.

Parce que merde, non décidément on lâchera pas.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 réaction

  • Actions "on bloque tout"
    Publié le 20 avril 2016 | Maj le 19 avril

    Infos sur des rdv à venir demain mercredi et jeudi

    - demain mercredi 20 avril : journée "On bloque tout !"
    Rdv à 10h30 à République.
    Ne ratez pas ce tour de chauffe.
    Prévenez collègues et amis de ce rendez-vous.

    - jeudi 21 avril à 11h30 gare d’Austerlitz, à l’appel des étudiant-es, cheminot-es et hospitalier-es

    Journée d’action à l’appel des coordinations étudiantes, de la coordination des intermittent.e.s et précaires et d’autres : bloquons des entreprises qui exploitent en CDI à temps partiel - à un salaire proche du SMIC HORAIRE- ces 25% de lycéen.ne.s de plus de 16 ans qui travaillent déjà, ces « étudiants » dont les trois quart sont enrôlés dans l’emploi précaire dès à présent, ces mères isolées à qui ni les minima « sociaux » ni la « prime d’activité » ne garantissent de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs enfants, ces précaires plus âgés, dépourvus de droit à une pension de retraite substantielle.

    Sous contrat pour 15, 18 ou 20 heures hebdo, ces femmes, ces jeunes, ces « chômeurs en activité à temps réduit » travaillent souvent, pour le même tarif horaire, jusqu’à 35 voire 48h par semaine. Y compris le dimanche et la nuit. L’obligation pour ces salariés d’accepter des HEURES COMPLÉMENTAIRES (payés au même tarif) a assez duré.

    NON À LA LOI TRAVAIL !

    Interrompre le travail, c’est maintenant

    Prenons le temps de la lutte, du blocage économique.

    DROIT AU CHOMAGE !

    On nous dit que la flexibilité n’a pas de prix, à nous de la faire payer !


Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours Couac   MEMOIRE / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Printemps 73, acte II de Mai 68 à Sainté

Au printemps 2018, un article de Couac revenait sur Mai 1968 à Saint-Étienne. Mais la fin de Mai-Juin 68 ne signe pas le retour au calme, elle marque au contraire le début d’une période d’effervescence tous azimuts. Entretien sur la période qui suit Mai-Juin 68 et plus particulièrement sur le printemps 73, alors que convergent les contestations, avec Gilbert, qui participe alors aux mobilisations.


Saint-Étienne et alentours Couac   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

HP : contention et contentieux

Début juin, le service des urgences du CHU de Saint-Étienne entame une grève pour dénoncer les conditions de travail et, par voie de conséquence, de traitement des patient.e.s. La situation ne s’est depuis pas améliorée : mardi 30 juillet, un patient de 72 ans quittait le service après après 120 heures passées sur un brancard. Début juillet, les urgences psychiatriques ont à leur tour rejoint la grève. Le service a déjà effectué quelque temps plus tôt une grève de cinq mois. Retour sur les origines des difficultés rencontrées dans ce service avec un article du Couac paru au printemps 2018 et sur la mobilisation de l’automne-hiver dernier.


Saint-Étienne et alentours   DISCRIMINATIONS - RACISME / MEMOIRE

Dix ans après les révoltes de Firminy – 3/3 : Pistes de réflexion et d’action pour aujourd’hui

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 juillet 2009, des « émeutes » éclatent dans le quartier de Firminy-Vert à Firminy. Elles vont durer trois nuits durant lesquelles des confrontations violentes opposent des jeunes aux forces de l’ordre, et vont toucher aussi les communes voisines de la vallée de l’Ondaine. Dix ans après, le Numéro Zéro revient à travers trois articles sur ces événements. Que s’est-il alors passé à Firminy ? (1/3) Comment ces événements ont-ils été vécus et analysés par les premiers concernés à l’époque ? (2/3) En quoi raisonnent-ils avec des épisodes plus récents dans les « quartiers populaires » ou des « mouvements sociaux » ? (3/3)


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Bure : Le bois Lejuc est réoccupé !

Près de Bure, le bois Lejuc est réoccupé depuis le 18 juillet à 14h. De nombreuses personnes ont réinvesti ce lieu au sol comme dans les arbres pour réaffirmer leur opposition au projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo, au nucléaire et à son monde, industriel, colonial, militaire. Les forces policières qui occupaient jusque là ce lieu stratégique et protégeaient les intérêts de l’Andra ont été contraintes de quitter les lieux. Nous appelons dès maintenant à converger dans le bois Lejuc ainsi que dans les villages de Bure et Mandres-en-Barrois, situés à deux kilomètres de la forêt.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

La mobilisation s’intensifie au CHU de Saint-Étienne

Alors que les urgentistes du CHU de Saint-Étienne poursuivent leur lutte, les urgences psychiatriques rejoignent elles aussi officiellement la grève qui contamine le CHU.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes acte XXXV - Maillot jaune et gilets jaunes

Samedi 13 juillet le tour de France passe par Saint-Étienne et les GJ ne lâchent rien ! Toute la région en soutien. Rendez-vous à 14h place du peuple !


Saint-Étienne et alentours   INFORMATIQUE - SECURITE / MOBILISATIONS - LUTTES

Dégooglisons Sainté !

Vendredi 5 juillet, à 11h, Google inaugure son « Atelier numérique », 11 place Jean Moulin. Des invité-e-s en tenue d’apparat, des petites mains chargées de tenir stands et ombrelles, une poignée de badauds... et des militant-e-s pour faire entendre et voir notre détermination à dégoogliser Saint-Étienne !


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES

Assemblée de Montceau-les-Mines : les Gilets jaunes veulent s’inscrire dans la durée

Le week-end du 29 et 30 juin, la troisième assemblée des assemblées des Gilets jaunes se tenait à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire. Alors qu’il est en perte de vitesse dans la rue, le sort d’une partie du mouvement reposait sur les épaules des 700 Gilets jaunes mandatés pour cette assemblée. On est allé prendre la température…


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Baccalauréat : un jury sous la menace du ministre

Jeudi 04 juillet au matin, un centre d’examen du baccalauréat de l’agglomération stéphanoise. Par opposition aux réformes du baccalauréat et du lycée en général, des correcteurs ont décidé de ne pas transmettre leurs notes. Mais le ministre de l’Éducation a prévu le recours à la contrainte et à l’arbitraire pour faire plier les opposant-e-s et faire croire que tout est dans l’ordre.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le bras de fer du bac

Mercredi 3 juillet a 19h30, c’était au tour de Jean Michel Blanquer, ministre de l’éducation, de passer sur le plateau du 19h Ruth Elkrief sur la chaine du pouvoir BFMTV.


Dans la thématique "LOI TRAVAIL (2017 - 2018) "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Rendu du procès de la loi travail : deux camarades relaxé.es, deux camarades condamné.es

Jeudi dernier (13 juin) avait lieu le dernier procès concernant le mouvement de la loi travail, après un énième report. Quatre personnes étaient inculpées essentiellement pour des dégradations lors de manifestations - œufs de peinture ou tags. Le délibéré est tombé hier.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Mobilisation solidarité avec les inculpé.e.s 42 de la loi travail

Le comité de soutien des inculpés du mouvement contre la loi Travail dans la Loire appelle à une Manifestation jeudi 7 mars 2019 à 11h30 devant la Bourse du Travail de Saint-Étienne suivi d’un rassemblement le même jour devant le TGI de Saint-Étienne à 13h.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Communiqué des huit inculpé.e.s de la loi travail

Le jeudi 7 mars 2019 aura lieu au Tribunal de Grande Instance de Saint-Étienne, l’audience où nous serons jugé-es pour des faits en lien avec le mouvement contre la Loi Travail du printemps 2016. Nous sommes accusé-es de dégradations que nous aurions commises lors des manifestations de ce mouvement.


Saint-Étienne et alentours Couac   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Loi Travail : la répression continue

Si la Loi Travail a été adoptée à l’été 2016, la répression envers les personnes ayant participé aux protestations contre le texte au printemps continue en revanche à être d’actualité. Jeudi 13 septembre 2018, huit personnes sont convoquées au Tribunal de grande instance de Saint-Étienne (leur avocate va demander un report). On y revient avec des articles du Couac.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Fête de soutien aux inculpé-es de la loi travail

Printemps 2016 : de nombreuses manifestations festives, déterminées, rassemblent des centaines de personnes dans les rues de Sainté pour s’opposer à la loi travail et à son monde. Depuis, avec ses images de vidéosurveillance, ses GAV et ses convocations, la justice poursuit et condamne celles & ceux qu’elle identifie comme auteur-es d’actions. Nous vous proposons de se retrouver pour une soirée de soutien.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

La répression, les procès, ça continue...

Huit personnes (pas moins !) seront jugées dans un nouveau procès le 13 septembre 2018 au TGI de Saint-Étienne, pour des faits reprochés lors de manifestations contre la loi travail du printemps 2016.
Une réunion publique est proposée pour en discuter, s’organiser pour réagir : jeudi 24 mai à 18h, à la Bourse du travail (salle 66).


Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

[Loi Travail] Condamnation en appel pour Nina, Jules et Yvan

Relaxé.e.s en première instance, la cour d’appel de Lyon a condamné mardi 16 janvier Nina, Jules et Yvan.
Entre les amendes, (1000 à 2000€ chacun.e), les indemnités pour le député Jean-Louis Gagnaire et le 13e mois pour les flics, illes devront verser au total plus de 6000€. Jules est en plus condamné pour rébellion à « un agent dépositaire de l’autorité publique » et écope de quatre mois de prison avec sursis.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

[CNT 42] Jeudi 16 novembre 2017 lois Macron, loi des patrons… collectivement, faisons reculer le gouvernement et le patronnat

Journée nationale interprofessionnelle et intersyndicale de grève et de manifestations :
- ST ETIENNE : 10H30 Place Jules Ferry (Statue de la Liberté en dessous de Centre 2)
- ROANNE : 10H30 Université Avenue de Paris


Opinions   GENRE - FEMINISME

Féministes, au travail !

Tract diffusé lors de la manif du 19/10 à Saint-Étienne
Aujourd’hui, en 2017, à compétences et qualifications égales, les femmes gagnent en moyenne un quart de moins que les hommes. Le système de valeurs patriarcales fait que des métiers, occupés majoritairement par des femmes, tels que le ménage, l’aide à la personne, l’éducation des enfants, et les activités associatives et culturelles (notamment les contrats aidés) ne sont pas reconnus comme des emplois produisant une valeur économique et sociale importante. Les formations à la plupart de ces emplois sont sommaires (les femmes sauraient « naturellement » les faire), les salaires sont bas, les amplitudes horaires de travail trop longues, et très peu de reconnaissance sociale est accordée à ces secteurs pourtant essentiels à notre société...


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Manifestons le 10/10 contre les ordonnances, pour la défense des services publics

Face à l’ampleur des attaques du gouvernement contre le droit du travail, contre les classes sociales les moins aisées ou encore contre les services publics, les syndicats et le Front social appellent à une journée de mobilisation le mardi 10 octobre.


A la une...

ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Grève internationale pour le climat et la biodiversité  

Nous nous levons face au mensonge et à l’hypocrisie, face à l’injustice climatique mais aussi sociale, face aux valeurs de ce système. Les lycéen.ne.s et les étudiant.e.s ne sauraient seuls mettre un terme à l’idéologie néolibérale : Venez nombreureuses le vendredi 20 septembre pour la grève internationale pour le climat et la biodiversité


MOBILISATIONS - LUTTES
La bataille des retraites va démarrer !  

Si les gilets jaunes ont permis un ralentissement du programme de réforme des retraites prévu par le gouvernement, ne nous y trompons pas, il n’est pas passé à la trappe pour autant ! La réforme des retraites, c’est pour cet automne, et ça concerne tous les salarié·e·s ! Pour s’y retrouver un peu avant la grande bataille sociale à venir de cette rentrée, voici un article récapitulant la loi et les mobilisations prévues. Article publié sur le site de paris-luttes.info.


LOGEMENT - SQUAT
Chassées du parc Couriot par la Police le matin, les familles Rroms ont été « invitées » à y retourner  

Les familles et individu.es qui campaient au Parc du puits Couriot se sont rassemblés hier devant la mairie pour protester contre leur expulsion indigne du Parc Couriot qu’elles occupaient, faute de mieux. Le soir même elles ont été « autorisés » à y revenir. Un rassemblement de soutien avait également été appelé.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Grosse soirée de soutien à Rebellyon pour une rentrée Post-Apocalyptique le samedi 21 septembre 2019  

Soirée de soutien à Rebellyon.info le samedi 21 septembre à partir de 18h, et jusqu’à minuit, au Grrrnd Zero (Lyon) ! Au programme : tables de presse et autres propagandes politiques locales, repas végé, de quoi t’hydrater et des concerts pour t’ambiancer.
Soirée à prix libre en soutien au plus rebel des sites mutu.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
La Rentrée Solidaire 2019  

Pour se donner la pêche de militer à la rentrée, nous vous avons fait une petite sélection d’évènements militants pour cette rentrée 2019. On y trouve des soirées conférences, du théâtre, une manif, et des rassemblements. Venez motivé’es !


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Festival Underground Hip-Hop Episode #9  

Les Créations du Crâne & Univers Soul, soit le UHH Krew présentent le Festival Underground Hip-Hop Episode #9 du 4 au 15 septembre 2019 @ Sainté


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
L’EPASE, un acteur de l’État au service du futur  

L’EPASE, c’est notre établissement public d’aménagement de Saint-Étienne, avec ses logiques et modèles, et ses zones où il a planté ses griffes. Le Journal du Carnaval, publié en mars 2019 à l’occasion du carnaval de l’Inutile, nous donnait un début d’explication sur ses finalités dans un de ses articles.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
[Grèce] Escalades des violences policières dans le quartier d’Exarcheia  

Durant sa campagne, le nouveau premier ministre grec Mitsotakis avait annoncé vouloir « nettoyer le quartier d’Exarcheia en un mois ». Cette menace a été mise à exécution dès le 26 août avec l’expulsion de quatre lieux occupés en solidarité avec les migrants. Depuis, le quartier vit sous occupation policière et est la cible de véritables exactions. Retrouvez ici une compilation d’articles publiés sur le blog de Yannis Youlountas.


FLICAGE - SURVEILLANCE
À propos de la flic infiltrée débusquée au contre-sommet du G7  

Les camarades de Toulouse nous alertent sur le comportement plus que suspect d’une personne qui a participé ces derniers mois aux manifs des Gilets jaunes dans le Sud-Ouest et au contre-G7.
Ceci est un texte rédigé en urgence afin que l’info tourne et que toutes les personnes et tous les groupes que cette personne a approchés ces derniers mois puissent s’organiser en conséquence.


GENRE - FEMINISME
Se faire une place  

Il existe à Ambert un café féministe. Des copines y ont récemment ouvert une permanence en mixité choisie. Nous sommes allées les rencontrer de manière informelle. Nos discussions, faisant état de besoins similaires, ont porté sur les situations de domination auxquelles sont confrontées les femmes dans les espaces publics urbains et sur les moyens d’y faire face. Cet article, initialement paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019, en a découlé.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Don d’appareils électriques et électroménagers  

L’association l’ateliéphèmère vous propose un certain nombre d’appareils non testés et à prix libre.


CAPITALISME - GLOBALISATION
G7-EZ – C’est parti !!  

En direct-live du contre-sommet à Hendaye, des reporters des sites MUTU proposent chaque jour quelques nouvelles en photos et/ou récits du contre-sommet.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Code du policier de l’espace à Saint-Étienne  

Article 1.
Comme partout ailleurs, les policiers de l’espace – autrement dit aménageurs, urbanistes, architectes et designers – travailleront main dans la main avec les autres services de police et de renseignement. Ceci afin de limiter au maximum l’utilisation de l’espace public, en particulier par les plus pauvres. En tant que capitale du design, Saint-Étienne se doit d’être un modèle de Smart City. Le numérique dans tous les aspects de la ville devra permettre la sécurisation totale.


GENRE - FEMINISME
La rue est à nous ! ... enfin surtout à eux !  

Il y a 75 ans, le 19 août 1944, Élise Gervais était retrouvée morte après avoir été torturée par la Gestapo. En hommage, une rue de Saint-Étienne porte son nom depuis fin 1944. Un fait qui mérite d’être souligné tant il demeure rare jusqu’à aujourd’hui que le nom d’un personnage féminin figure sur une plaque de rue stéphanoise.