Opinions   MOBILISATIONS - LUTTES

De la vergence des luttes soixante-huitardes et dix-huitardes


|

Une brève « poésie » contributive à la guerre en cours


Et puisque l’époque semble soudain vouloir faire anniversaire en rejouant cinquante ans plus tard un fameux mois de mai du siècle dernier, puisque le réel, qui n’a cessé d’être relégué toujours un peu plus au loin depuis cinquante ans au moins, semble vouloir faire retour sur la scène-monde, autrement dit puisqu’en ces temps troublés la révolution refait quelque peu parler d’elle alors même que le spectacle-marchant n’en finissait plus devant ça d’annoncer sa victoire définitive, en particulier médiatiquement, il nous a semblé de quelque importance, ici, d’interroger la situation présente dans ce qui la lie ou la distingue de l’année 1968.

A dire vrai, l’évidence veut que 1968 et 2018 ne soient comparables qu’à bien peu d’égards ; comment pourrait-il en être autrement étant donnés les 50 ans qui les séparent, et ce, qui plus est, quand ces 50 ans ont vu une contre-révolution s’engager dans une marche en avant qui n’a guère rencontré d’oppositions que partielles et momentanées.

Là où sévissaient le plein emploi et les afflictions qui l’accompagnent, sévissent aujourd’hui le chômage l’intérim le « techno-travail » l’uberim et les ruines de l’âme qui les accompagnent. Là où la rue les bars les amicales et nous en passons étaient parmi les principaux lieux où s’exerçaient la palabre et d’haptiques rencontres, la télévision les réseaux sociaux et les téléphones portables ont présentement séparé les êtres au point d’en faire de simples atomes digérés dans d’infinis flux numériques, ou coagulés dans des images. Enfin, pour aller vite, là où la campagne la ville et la nature « sauvage » traversaient encore les consciences au point d’y faire demeurer quelques insignes beautés, l’industrie l’architectonique policière et la pollution sauvage, elles, frappent seulement les esprits de leurs désespérantes laideurs nihilistes ; l’événement n’est plus depuis longtemps qu’un coucou régulier géré par la domination, la festivité a remplacé la fête, et nous en sommes là.

Le tableau, pourtant, n’est pas si sombre, qui voit maintenant se dresser face à lui des résistances toujours plus nombreuses et profondes. Il n’est pas si sombre, non, ne serait-ce qu’en ceci que c’est paradoxalement sa noirceur même qui, en ayant atteint un certain paroxysme, finit par écœurer ses « ouailles » à un tel degré qu’elles commencent justement d’en devenir révolutionnaires.

Le dégoût marque le début d’un renouement avec l’être, dont les Zones A Défendre, qui n’ont cessé de se multiplier ces dernières années, sont comme une expérience active et pratique entre terre et ciel ; la poésie du vivant s’y manifeste à nouveau, et ce d’autant plus qu’au contraire des tentatives communautaires post-soixante-huitardes, qui ne furent bien souvent qu’une retraite entérinant la défaite, un refuge, les ZAD ont pour elles d’avoir été d’emblée aussi bien offensives, c’est-à-dire pour le moins des praxis ne s’en tenant pas à l’isolement. Or cette combativité, en ayant tôt fait de se trouver en affinité avec la quiétude et la beauté quotidienne d’une vie s’affirmant enfin hors du spectacle de l’avoir permanent, a su faire naître des amitiés sans pareilles, lesquelles amitiés, rencontrant dès lors une auto-organisation immanente, embrassent dans la lutte une spontanéité plus efficiente que celle que connurent les soixante-huitards ; les cortèges de tête en témoignent, et ce malgré l’armement policier sans commune mesure avec celui de la fin des années soixante qui leur fait face. Bien entendu, les « zadistes » ne constituent qu’assez rarement l’essentiel des animateurs d’un cortège de tête, mais les formes de vie qu’ils expérimentent et les actions qui en découlent ont fini par inspirer beaucoup parmi celles et ceux qui luttent, en particulier concernant le champ humain des affinités électives, au travers desquelles naissent les spontanéités nouvelles dont nous parlions plus haut, et que la belle résistance actuelle au force de l’ordre des occupants de Notre-Dame-des-Landes ne pourra manquer d’animer encore et encore.

Le mouvement universitaire, quant à lui, ou du moins celui d’une partie de la jeunesse, si il a eu son importance en 1968 en étendant le domaine de la lutte jusqu’à son point d’embrasement révolutionnaire - en particulier par la grâce des enragés ouvrant le bal et de l’influx situationniste dans son ensemble -, a connu toutefois dans le même temps bien des difficultés a rencontrer réellement ce que chacun alors convenait d’appeler le « monde ouvrier ». Il y eut bien une grève générale, et pas des moindres, mais hormis surtout quelques jeunes parmi eux, la plupart des travailleurs, plus ou moins contenus par leurs principaux syndicats et le partie communisto-stalinien, s’en tinrent à des revendications partielles qui n’invitaient en rien à sortir du capitalisme. Revendications que les accords dits de Grenelle, quoique non adoptées par les salariés, entérineront. Or là encore la situation actuelle se distingue positivement en ceci que l’union de la jeunesse en lutte - étudiante ou non - avec le salariat semble se réaliser plus vivement qu’en 1968, sinon idéalement. Car, entre autres, le mouvement de lutte contre la loi travail du printemps 2016 l’a déjà bien montré, c’est dans l’action que se crée cette convergence, bien plus qu’à longueur de discussions qui, pour nécessaires qu’elles soient, eurent trop souvent le malheur par le passé de s’éterniser en d’inutiles combats entre idéologues de tout poils. Si cependant l’actuelle convergence des luttes ne parvenait pas à dépasser la seule défense des acquis sociaux où elle traîne encore trop largement ses guêtres, elle pourrait bientôt s’avérer plus infructueuse encore que la maigreur de son aînée soixante-huitarde, et ne pas même obtenir un « grenelle ».

Une convergence authentique ne peut guère en effet se réaliser minimalement qu’en outrepassant les habituelles réclamations corporatistes, et maximalement en tendant tous ensemble vers un objectif commun nécessairement général, et par là même nécessairement révolutionnaire ; mai 68 a sans doute connu quelques jours de convergence minimale, il s’agit à présent d’inscrire une telle convergence dans la durée tout en s’acharnant à la porter à son degré maximal de conflagration, dont l’insurrection n’est qu’un moment spécifique.

Qui dit que la révolution en tant qu’elliptique n’a d’autre option qu’un éternel retour à son point d’origine veut négliger par là que rien jamais ne repasse au même endroit. Nous mouvant sur l’ellipse révolutionnaire, nous empruntons d’un même trait le chemin de l’Histoire sur lequel elle se meut elle-même immanquablement. En quoi nous commençons nerveusement de sentir que la révolution ne peut plus nous laisser consentir ni à un simple changement de pouvoir ni à nous emparer d’icelui, mais à son abolition, absolument.

Léolo, du Comité A.E.C.
Le 13 avril 2018

Amour Émeute et Cuisine


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Soutenons la ZAD de NDDL : samedi 14h à Verney Carron

L’ensemble des habitant’es et des soutiens de la Zad de Notre-Dame-des-Landes appellent à des actions massives ce week-end, sur place et partout ailleurs, pour protester contre l’opération d’évacuation militaire de la ZAD. Pour celles et ceux qui ne peuvent pas monter sur la ZAD, un grand rassemblement festif aura lieu samedi 14 à 14h près de l’usine d’armement de la police Verney Carron à St Etienne. Ramenez vos paillettes, vos banderoles et vos meilleurs slogans !

Article mis à jour le 13/04/2018

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Manifestation et assemblée contre la sélection ce jeudi 05 avril 2018 !

Mise à Jour : Cette après-midi lors de l’AG à la faculté de Saint Étienne, le blocage jusque demain matin est voté. Toutes les énergies sont les bienvenues sur place (amphi E 01) pour occuper et échanger sur la suite du mouvement à Saint Etienne.


National   REPRESSION - PRISON

Ambert, Toulouse, Limoges : vague de perquisitions et détentions provisoires

Petit florilège de textes pour retracer la vague de perquisitions et détentions provisoires pour « destructions en bande organisée » à Ambert, Toulouse et Limoges.


National   MOBILISATIONS - LUTTES

Un Appel

Le 22 mars dernier au soir, des étudiantes et étudiants en grève de l’université de Montpellier ont été violemment agressés par un groupe de fascistes cagoulés qui cherchaient et parvenaient ainsi à évacuer la fac de ses occupants en lutte contre la loi Vidal, entre autres choses. Trois grévistes ont fini à l’hôpital, pendant que les membres du groupe fasciste, où semblerait-il sévissait au moins un professeur de droit, étaient exfiltrés par la police, sans être inquiétés le moins du monde et après avoir été applaudis par une partie de l’administration universitaire locale.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Rassemblement de Solidarité aux étudiants de Montpellier

Rassemblement mardi 27 mars à 18h devant l’Université Jean Monnet Tréfilerie
La nuit du 22 Mars, une cinquantaine d’étudiants occupait l’Amphi A de la faculté de Droit et de Sciences politiques de Montpellier dans le cadre de la mobilisation contre le plan étudiant. Sur appel du doyen de la fac, un groupe de 10 à 15 personnes cagoulées et armées de bâtons et tazers sont entrées dans l’amphi pour déloger les étudiants de force.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Grève et manif le 22 mars 2018 !

L’ensemble des salariés du public, du privé, les jeunes, les retraités, les privés d’emploi, les précaires à participer massivement à la manifestation pour l’Emploi et les Services publics :
A Saint-Etienne : 10h Tréfilerie/10h30 Chateaucreux - manif jusqu’à préfecture


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Rassemblement en soutien à la ZAD de NDDL ce soir à 18h à Jean Jaurés !!

Expulsion de la zad commencée à 3h environ dans la nuit du 9 avril ! RDV ce soir à 18h place Jean Jaurès à Sainté. Venez nombreux-ses !!


National   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Menace d’expulsion sur la ZAD de NDDL

Face à l’annonce d’un ouragan gouvernemental sur la zad, en pleine période de montée en puissance des grèves, manifestations et occupations dans le reste du pays, organisons nous pour soutenir d’autres manières d’habiter


National   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Coordination nationale de lutte les 24 et 25 mars 2018 à Lyon - Contre les politiques anti-migratoires - Solidarité avec les migrant.es

En vue de prolonger et de partager les multiples luttes en cours et en soutien aux migrant-e-s, et afin d’organiser collectivement une réplique nationale à la « loi Collomb », nous vous invitons à une rencontre de coordination nationale le 24 et 25 mars à Lyon.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Retours sur le Carnaval du 24 février 2018

MAJ du 12.03.2018 : retours son et vidéo du carnaval
Communiqué des organisateurs-trices du Grand Carnaval de l’Inutile du 24 février À Saint-Étienne : « Cette manifestation, à l’appel du collectif de Saint Julien-Molin-Molette contre l’extension de la carrière et d’habitant-es et opposant-es stéphanois-es à l’A45, a réuni plus de 400 personnes dans les rues du centre ville de la métropole. Ce joyeux défilé, très familial et inter-générationnel, a été bariolé, festif et animé... »


A Lire ailleurs   MOBILISATIONS - LUTTES

Appel à une Coordination Nationale de Lutte à Rennes 2 les 17 et 18 mars

Pour déterminer ensemble des perspectives stratégiques pour la poursuite du mouvement contre la réforme de l’enseignement et penser la jonction avec la fonction publique en grève, l’AG de Rennes 2 appelle à se rejoindre lors d’une Coordination Nationale de Lutte les 17 et 18 mars à Rennes.


National   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Urgence : Expulsion en cours à Bure - Rassemblement à 18h devant la Pref

Ce matin du 22 février 2018, des camions de gardes mobiles se sont parqués aux alentours du bois Lejuc occupé contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires près de Bure dans la Meuse.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Assemblée de lutte contre l’A45, mais pas que...

La prochaine assemblée sera consacrée à la manière dont nous pouvons marquer notre solidarité avec des luttes et mouvements qui, proches de nous par les problématiques qu’illeux affrontent, sont cependant éloignés géographiquement. Rendez-vous MARDI 6 FÉVRIER À 19H à l’AMICALE LAÏQUE DU CRÊT DE ROC, RUE ROYET, À SAINT-ETIENNE.


National   MOBILISATIONS - LUTTES

Carnaval !

Alors que Notre-Dame-des-Landes fête l’abandon du projet d’aéroport, à St-Julien-Molin-Molette la lutte contre l’extension de la carrière Delmonico-Dorel continue toujours de plus belle. Dans le Pilat comme ailleurs, nous vivons à l’époque des fameux grands projets nuisibles et imposés, anachroniques et destructeurs ; et la liste est longue... A l’heure où les consciences écologiques évoluent, nous sommes convaincu.es que notre bataille fait écho à d’autres luttes.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

L’amour et la révolution

Projection-débat en première nationale du film « L’amour et la révolution » avec le réalisateur Yannis Youlountas, le 25 février, 19h au Méliès St François, 8 rue de la Valse à St-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Rassemblement à l’occasion de la Journée Internationale des Migrants

L’humanité de demain se construit par l’accueil des migrants aujourd’hui.
A l’initiative du Collectif Loire « Pour que Personne ne dorme à la Rue », avec ses nombreux soutiens : SOYONS NOMBREUX.SES ! ce lundi 18 décembre 2017 à 18h00, Place Jean Jaurès à Saint-Étienne -


A la une...

REPRESSION - PRISON
Encore un mort au mitard : Communiqué de prisonniers de Seysses  

Samedi 14 avril, un prisonnier est mort dans le quartier disciplinaire de la prison de Seysses (31). Depuis, tous les jours, des prisonniers refusent de remonter de promenade malgré l’intervention des ERIS (Equipes régionales d’intervention et de sécurité) ; plus d’une centaine, parfois 200, une banderole a même été déployée dans la détention pour dénoncer ce que tous refusent d’accepter comme un suicide.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Déclarons nous tout-e-s sur la ZAD !  

La Préfecture nous pousse à nous régulariser... en déclarant des installations agricoles individuelles. La Préfète a donné jusqu’au 23 avril pour remplir ce formulaire, sous menace de venir expulser et détruire les habitats qui n’ont pas été démolis la semaine dernière. Formulaire qui par ailleurs n’est qu’une étape sans aucune garantie puisqu’il s’agit de déposer des « candidatures » qui seront traitées par les services de la préfecture, uniquement sur des critères agricoles et notamment en fonction de leur viabilité économique !


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Soutien ZAD NDDL ! Appel Intergalactique  

Bienvenue en France.
Dans l’idée et dans la pierre : Liberté, égalité, fraternité.
Dans la chair et le réel : services publiques attaqués. Solidarité condamnée. Liberté bafouée. Paysannerie asphyxiée. Quartiers populaires mutilés. Mouvements sociaux annihilés. Corps médical réprimé, Cheminots niés. Étudiants muselés. Retraités méprisés. Et d’autres encore....


REPRESSION - PRISON
Un mort en prison, révolte au Mirail  

Dans la nuit de samedi 14 à dimanche 15 avril, nos ami·es de iaata.info apprenaient la mort de J. 27 ans habitant du quartier des Izards à Toulouse dans la nuit de samedi 14 à dimanche 15 avril. Il est décédé alors qu’il était incarcéré à la maison d’arrêt de Seysses dans des circonstances jusqu’ici inconnues.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Soirée projection et concert de Rebetiko en soutien au convoi solidaire pour la Grèce  

Vendredi 4 mai, à partir de 19h à l’Amicale Laïque du Crêt de Roc (16 Rue Royet)
Après une collecte d’aliments et de divers ressources, des stéphanois.es rejoindront à la mi-mai le convoi pour la Grèce, en solidarité avec les grec.que.s, les exilé.e.s et les luttes sociales.


MOBILISATIONS - LUTTES
Grande Manifestation interpro contre les réformes Macron  

Ce jeudi 19 Avril, grande manifestation interprofessionennelle à Saint Etienne, départ Chateaucreux à 10h30.


CONSOMMATION - GLOBALISATION
La Grande Tournée contre les Center Parcs passe à Lyon le 25 avril  

La grande tournée, sera accueillie toute la journée du mercredi 25 avril à l’atelier du Chat Perché, 29 rue Salomon Reinach, Lyon 07.
Et n’oubliez pas : samedi 28 et dimanche 29 tous et toutes sur la ZAD de Roybon !


CONSOMMATION - GLOBALISATION
28 & 29 avril 2018 à Roybon – Nina crève la bulle !  

Dans la forêt occupée de Roybon se prépare l’arrivée de la Grande Tournée « Center Parcs Ni Ici Ni ailleurs (NINA) ». Après 3 semaines d’infotour et pour finir en beauté, on vous a concocté un sacré programme avec balade, théâtre, concerts, jeux forains, cantine et pizzas...


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Soutien à la ZAD : Un samedi après-midi dans le centre ville  

Ce samedi 14 Avril à Saint Étienne, en réaction aux expulsions ultra violentes des habitations de la ZAD de Notre Dame des Landes, une foule bigarrée a manifesté en soutien dans une humeur déterminée et joyeuse. Diaporama


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Une collecte et un convoi solidaire vers la Grèce se préparent à Saint-Etienne  

Le 25 février, en présence du réalisateur Yiannis Youlountas, était projeté au Méliès le film L’amour et révolution sur les luttes sociale en Grèce. Après quelques discussions, plusieurs personnes ont décidé de participer au convoi solidaire co-organisé par Yiannis Youlountas. Car non, rien n’est fini en Grèce.


MOBILISATIONS - LUTTES
Occupation de l’Amphi 01 - Programme de la semaine  

L’occupation de l’amphi est repartie depuis lundi matin. La résistance s’organise. Venez nombreux.ses !!


MOBILISATIONS - LUTTES
Printemps 2018, petit florilège pour faire le point sur les mobilisations  

Mouvement étudiant contre la Loi Vidal, grève des cheminots pour le service public, crise dans l’éducation nationale, mouvement pour un service national des déchets... Ce printemps s’annonce chaud pour Emmanuel Macron et ses amis.

Article mis à jour le 10/04/2018

MOBILISATIONS - LUTTES
Occupation de l’amphi E01 à Tréfilerie !!  

Suite à L’AG du jeudi 05/04 à 16h00, nous, étudiant-e-s précaires et soutiens, avons décidé l’occupation de l’amphi E01 situé sur le campus Tréfilerie, Université Jean Monnet.