A Lire ailleurs   REPRESSION - PRISON

En 2017, 34 personnes ont été tuées par la police et la gendarmerie


|

D’après le site Bastamag, 18 personnes ont été abattues par arme à feu et 16 sont mortes suite à une intervention des policiers ou des gendarmes.


Le journal Bastamag a effectué le décompte des personnes tuées par des policiers ou des gendarmes en 2017. Et relève que "la moitié des personnes abattues l’ont été par des policiers en dehors de leur service".

Dans le cas des neuf autres personnes abattues lors de mission traditionnelle de maintien de l’ordre, cinq n’étaient pas armées, trois étaient armées d’une arme blanche (couteaux), une avait ouvert le feu sur un policier – le 26 septembre, lors de l’expulsion d’un logement à Draguignan (Var). En plus de ces 18 personnes tuées par balles ou par flashball, 16 personnes sont mortes des suites d’une intervention policière en 2017.

Trois sont décédées pendant leur garde à vue suite à un malaise : un motard arrêté pour excès de vitesse meurt dans sa cellule du commissariat d’Arpajon (Essonne) le 3 juillet ; un jeune homme de 16 ans issu de la communauté des "gens du voyage" décède pendant sa détention dans une gendarmerie en Charente le 13 octobre ; un Espagnol d’origine sénégalaise de 24 ans meurt des suites d’une asphyxie après avoir été interpellé à Paris le 22 novembre.

La publication de ce décompte intervient alors que les juges en charge d’enquêter sur la mort de Rémi Fraisse, tué par un gendarme en octobre 2014, ont rendu une ordonnance de non-lieu. Pour la justice, ni le gendarme auteur du jet de grenade mortel, ni sa hiérarchie, n’ont commis de faute. « Cela revient à donner un permis de tuer aux forces de l’ordre », a réagi la famille de Rémi Fraisse dans un communiqué. Dans un article de Médiapart (réservé aux abonné-e-s), les journalistes relèvent que les juges ont tout fait pour enterrer l’affaire.

Pendant près de trois ans, les avocats de la famille Fraisse ont demandé aux deux juges d’instruction de remonter la chaîne de responsabilités. Mais les magistrates ont confié les investigations à des gendarmes, qui ne bousculent pas trop leurs collègues et officiers supérieurs (ce qui peut se comprendre), alors qu’ils se montrent parfois désagréables – voire menaçants – avec certains témoins. Sans surprise, l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) dédouane ses hommes, qui n’auraient commis aucune faute pendant cette nuit de violences à Sivens, même si le tir en cloche d’une grenade offensive n’est pas réglementaire.

Debout sur les freins, les juges toulousaines refusent d’organiser une reconstitution sur les lieux du drame, puis d’entendre le préfet du Tarn. La partie civile avait sollicité l’audition de Thierry Gentilhomme, alors préfet du Tarn, ainsi que la transmission de ses communications écrites avec les gendarmes et l’exécutif national la nuit du 25 au 26 octobre 2014, en ciblant Beauvau, Matignon et l’Élysée. Cela aurait permis de retracer heure par heure les ordres donnés cette nuit-là (dont les consignes de fermeté évoquées par un officier), ainsi que les informations dont disposaient les autorités avant et après la mort de Rémi Fraisse. Quant aux demandes d’actes sur la légalité de l’usage des grenades offensives, ou le caractère privé des terrains de Sivens où les forces de l’ordre ont été déployées en masse, elles sont également rejetées, comme toutes les questions qui fâchent.

Cette décision est exemplaire de l’impunité dont bénéficient les crimes policiers. Comme le relevait le site Streetpress dans une enquête sur les victimes de la police :

En 10 ans, au moins 47 hommes désarmés sont décédés après avoir subis des violences des forces de l’ordre. Seul trois affaires ont abouti à la condamnation d’un fonctionnaire. Jamais de prison ferme, uniquement du sursis.

Lire la suite ici


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

course poursuite à la ric’... « plus un centime de sentiment »

U. circulait sur un quad à la ric’ vendredi, quand des motards ont tenté de l’intercepter. Les versions diffèrent, mais des témoignages indiquent que les motards auraient heurté le quad pour le stopper.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Journée de soutien des anti-G20 de Hambourg

Face au capitalisme et à tous ses effets néfastes, des personnes se mobilisent. Du 6 au 9 juillet 2017 se tenait à Hambourg le sommet des vingt plus grandes puissances mondiales. En réponse à cela les organisations progressistes ont organisé un contre sommet et des manifestations au cours desquelles la police allemande - bras armé des États représentés au G20 - a fait preuve d’un déchaînement de violences à l’encontre des manifestant-e-s, des journalistes et même des avocat-e-s.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Comment se renforcer face à la police et à la justice ?

Suite à un premier rendez vous en mai, voici un deuxième moment de discussion et d’échanges. Lors de mouvements de contestations, au cours de luttes auxquelles nous pouvons participer, ou dans notre vie de tous les jours, nous pouvons être confronté-es aux flics, et à la justice.
Mardi 20 juin 2017 de 19h00 à 21h30
Rdv sur le quai de la gare du clapier


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Comment se renforcer face à la police et à la justice ?

Moment d’échange d’expériences et réflexions
Lors de mouvements de contestations, au cours de luttes auxquelles nous pouvons participer, ou dans notre vie de tous les jours, nous pouvons être confronté-es aux flics, et à la justice.
Ceux-là ont pour fonction de réprimer, de faire disparaitre la déviance et la contestation... pour que chacun-e accepte le monde tel qu’il est.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Rassemblement contre la répression policière ! #2

Vendredi 10 mars 2017, 18h30, place du Peuple, Sainté.
Soyons nombreux.ses pour manifester notre soutien à tous.tes ceux.celles qui subissent la répression policière et judiciaire !! Face au renforcement des dispositifs sécuritaires et des violences d’état, face à la banalisation du racisme, il y a une nécessité de se rencontrer, de partager, et de s’organiser pour apporter une réponse.


Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Emission Papillon du jeudi 16 février 2017

Contre toutes les prisons
- Bref compte-rendu du rassemblement et de la manifestation contre les violences et les meurtres de la police, du mercredi 15 février à Saint-Etienne
- Au tribunal de grande instance de Bobigny, les magistrats éliminent les jeunes à « peines » réelles ! Interview d’une camarade qui accompagne les inculpés et leurs familles.
- Interview de Marie Créténot, juriste à l’OIP
- Lecture d’un communiqué de Georg Huss, prisonnier à Mulhouse et membre fondateur de la branche autrichienne d’un syndicat de prisonniers allemands


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Rassemblement contre la violence policière. Justice pour Théo, Adama, Wissam et les autres !

Suite à l’agression du jeune Théo par des policiers à Aulnay-sous-Bois, de nombreux rassemblements ont eu lieu un peu partout en France. Dont un à Saint-Étienne, ce mercredi 15/02/2017 à 18h30, place du Peuple, en solidarité avec Théo et la population d’Aulnay et de banlieue parisienne, qui subit quotidiennement le harcèlement de la police.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Adama et la Police

Retour dans Sons Bâtards sur Radio Dio mercredi 18 janvier 2017 à 12h
Le 19 juillet 2016, à Beaumont sur Oise, Adama Traoré meurt, selon certains. Il est tué, selon d’autres. Retour sur cette nuit morbide et sur toute l’affaire qui s’ensuit...


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Week-end « vérité et justice pour Adama »

Les 20, 21 et 22 janvier 2017 à Sainté, Grenoble et Lyon
Le week-end « vérité et justice pour Adama », débutera au Mélies St François à Saint-Etienne avec la projection du documentaire de Sabrina Chebbi : « Les coups de leurs privilèges ». La projection sera suivie d’une discussion avec des membres de la famille Traoré et la réalisatrice. La soirée se terminera à la Gueule Noire pour une soirée de soutien festive avec DJ’s.


National   REPRESSION - PRISON

Acharnement politique contre la famille Traoré

Les frères d’Adama, mort d’asphyxie lors d’une interpellation par les gendarmes en Juillet dernier, sont lourdement condamnés pour des soi-disant violences sur agents. Aucun témoins, aucune preuve et pourtant 8 mois de ferme qui tombent pour Bagui Traoré, 3 pour son frère.


International   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / INFORMATIQUE - SECURITE

Raids policiers et saisie des informations bancaires des soutiens de Riseup en Europe

Mercredi 4 juillet, le collectif Riseup et son soutien financier en Europe, ZwiebelFreunde (littéralement « les amis de l’Oignon », qui soutient l’anonymat sur Internet) ont chacun publié un communiqué sur une grave opération policière. Elle s’est déroulée le 20 juin en Bavière sous prétexte de l’identification des admins d’un blog antifasciste.


Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Pour la fermeture des mitards

Près de 80 000 hommes et femmes sont enfermés dans les prisons françaises, soumis à une peine de prison. Combien parmi ces hommes et femmes sont en plus punis dans les quartiers disciplinaires (QD), les sinistres « mitards » pour quelques jours voire pour plusieurs mois ?


Saint-Étienne et alentours Papillon   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

[Contre toutes les prisons] Emission Papillon du jeudi 7 juin 2018

Au sommaire : répression des manifestant-e-s contre la Loi Travail ; prises de paroles de prisonniers ; et encore des accidents ou morts suspectes...


A Lire ailleurs   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / REPRESSION - PRISON

Perquisitions en cours à Bure

Perquisitions en cours à Bure dans la Meuse depuis 7h ce matin du mercredi 20 Juin 2018 à l’encontre des militant’es et activistes anti-nucléaire...


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Fête de soutien aux inculpé-es de la loi travail

Printemps 2016 : de nombreuses manifestations festives, déterminées, rassemblent des centaines de personnes dans les rues de Sainté pour s’opposer à la loi travail et à son monde. Depuis, avec ses images de vidéosurveillance, ses GAV et ses convocations, la justice poursuit et condamne celles & ceux qu’elle identifie comme auteur-es d’actions. Nous vous proposons de se retrouver pour une soirée de soutien.


Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Contre l’isolement carcéral ! En solidarité avec Fabrice Boromée

Communiqué des opposant.es à la prison et ami.es de Fabrice Boromée, prisonnier longue peine, qui subit sans cesse et depuis trop longtemps, le harcèlement de l’administration pénitentiaire. Ne le laissons pas seul face à cet arbitraire, soutenons le... Info à faire tourner autant que possible !


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / REPRESSION - PRISON

Procès de 5 personnes poursuivies suite à la tentative d’ouverture d’un immeuble à Saint-Étienne

Appel à mobilisation le 14 juin à 12h30 Tribunal de Saint-Étienne pour le procès de 5 personnes poursuivies suite à la tentative d’ouverture d’un immeuble à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

[Contre toutes les prisons] Emission Papillon du jeudi 17 mai 2018

Au sommaire : mauvais traitements et violences de la pénitentiaire, absence de soins ou cachetonage, mort au mitard à Seysses.


Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

« Rien n’a changé à Seysses », un nouveau communiqué de prisonniers

Le SPRP a reçu un nouveau communiqué de prisonniers de la maison d’arrêt de Seysses qui dénonce le climat de peur qui règne à la maison d’arrêt et la gestion de la détention par des surveillants brutaux et une direction complice. Ils nous en disent plus sur les circonstances dans lesquelles un jeune homme s’est donné la mort le 14 avril 2018 et relatent une nouvelle tentative de suicide dans cette prison sous pression.
Nous reproduisons ici ce nouveau communiqué et assurons les prisonniers de notre solidarité. Nous restons extrêmement vigilants quant au sort qui leur est fait. Merci de le relayer le plus largement possible.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

La répression, les procès, ça continue...

Huit personnes (pas moins !) seront jugées dans un nouveau procès le 13 septembre 2018 au TGI de Saint-Étienne, pour des faits reprochés lors de manifestations contre la loi travail du printemps 2016.
Une réunion publique est proposée pour en discuter, s’organiser pour réagir : jeudi 24 mai à 18h, à la Bourse du travail (salle 66).


A la une...

CONSOMMATION - GLOBALISATION
Conditionnement toxique  

Nous oublions trop souvent que nos points de vue varient selon les situations, notre histoire et notre culture. Si notre mode de vie influe sur nos perceptions, voir d’une certaine façon crée sa propre réalité. Nous survivons sous influence d’un système qui formate nos conditions d’existences.


REPRESSION - PRISON
Projection du film « Faites sortir l’accusé, histoire d’un prisonnier longue peine »  

Projection du film « faites sortir l’accusé » de PeG, en présence du réalisateur au Méliès Saint-François, lundi 1er octobre. Une histoire d’amour et d’amitiés qui dévoile une partie de l’implacable machine judiciaire. Une plongée anti-spectaculaire dans le temps infini des longues peines.


MOBILISATIONS - LUTTES
Loi Travail : la répression continue  

Si la Loi Travail a été adoptée à l’été 2016, la répression envers les personnes ayant participé aux protestations contre le texte au printemps continue en revanche à être d’actualité. Jeudi 13 septembre 2018, huit personnes sont convoquées au Tribunal de grande instance de Saint-Étienne (leur avocate va demander un report). On y revient avec des articles du Couac.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Le 22 septembre, toutes et tous à la Talaudière !  

Rassemblement contre l’A45 et son monde à La Talaudière le 22 septembre 2018.
La bataille contre l’autoroute A45, cette deuxième autoroute entre Brignais (Rhône) et La Fouillouse (Loire), payante et parallèle à l’autoroute existante, n’est pas finie : à nous d’obtenir son abandon définitif.


MOBILISATIONS - LUTTES
Pub Belle la Ville ?  

Mercredi 5 septembre, place de l’hôtel de ville à Saint-Étienne, un panneau publicitaire a retrouvé sa fonction d’affichage public. Le message commercial d’une agence d’assurances est en partie recouvert d’une affiche appelant à donner de la place à la culture plutôt qu’à la publicité.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
[Cluny] Salon des éditions libertaires  

Salon du livre liber­taire les samedi 29 et diman­che 30 ­sep­tem­bre 2018 à la salle des Griottons à Cluny.


MEMOIRE
Une Mine autogérée à Saint-Étienne... en 1891 !  

Inaugurée en 1891, la Mine aux mineurs de Monthieu dura jusqu’en 1908. Elle eut une vie agitée, secouée par de nombreux procès, et même une grève ! Et pourtant elle réussit à faire vivre, pendant plus de dix ans, entre 70 et 100 mineurs. Cette expérience, avec son histoire mouvementée et contrastée, peut être utile aujourd’hui encore, comme elle le fut à la fin du XIXe siècle.


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Camping itinérant PASSAMONTAGNA Du 19 au 23 septembre 2018  

Cinq jours pour partager des réflexions, expériences et pratiques de lutte contre les frontières et les États qui les ont créées.
Le dispositif frontalier est beaucoup plus qu’une ligne imaginaire. C’est un système de contrôle qui sélectionne et divise, qui s’ouvre et se ferme selon les nécessités économiques et politiques.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Chère, très chère école privée !  

Lors du conseil municipal de juin 2017, alors qu’était abordé le budget de Saint-Étienne, un chiffre avait retenu mon attention : sur les millions d’euros de dépenses de fonctionnement dans le domaine de l’éducation — dont une grande partie est dévolue aux écoles primaires et maternelles — pas moins de 2 millions étaient dévolues aux écoles privées de la commune, soit 25 % du budget tout de même. Je décidais de me pencher sur ce qui me semblait alors être un mystère.


LOGEMENT - SQUAT
Squats et Loi Elan, une mise au point  

Petite mise au point sur la Loi Elan qui nous pend au nez.
Elle entraine de multiples modifications dégueulasses sur la question du logement dont une sur les squats.