Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Encore une grève à la SNCF !




C’est avec cette façon, mi-ironique mi-gênée que Pascal [1], un chef d’équipe à l’entretien des voies m’annonce la grève de jeudi prochain à la SNCF. C’est le début de la conversation, je viens de monter dans cette voiture au logo de la compagnie ferroviaire pour un trajet en stop, et mon conducteur ne sait pas encore sur quel pied danser avec moi. Il se dit sans doute que, comme le véhiculent les media le plus souvent, j’étais de cette majorité qui se sent « pris en otage » par les grèves. Petit à petit, il comprend que je suis moi aussi du côté des travailleur’euses en lutte et m’aide à défaire les idées généralement reçues (mais pas du tout fondée) sur les cheminot’es.


Des conditions de travail idyllique

Un’e jeune cheminot’e qui entre à la SNCF (il faut avoir moins de 30 ans ou au moins deux enfants pour prétendre au poste) commence sa carrière avec un salaire de base de 1240 euros brut. Ce qui n’est rien moins que 200 euros en dessous du SMIC [2]. Classe la fonction publique !

Il ou elle travaillera ensuite tout au long de sa carrière sur les voies, sous la pluie ou la neige, de jour comme de nuit, à restaurer et entretenir le réseau, à la main le plus souvent, au péril de leur vie puisque les trains continuent bien souvent de circuler pendant les travaux.

Quand je lui demande ce qu’il gagne après 15 ans de métier et des responsabilités de chef de chantier, Pascal me répond que son salaire de base est de 1800 euros brut, avec les primes de déplacements il arrive parfois à atteindre 3000 euros brut. Et puis, part d’un grand rire franc, pas du genre à se larmoyer le mec.

Un’e jeune cheminot’e qui entre à la SNCF [...] commence sa carrière avec un salaire de base de 1240 euros brut.

Sauf que voila, les cotisations pour la retraite, elles, sont calculées sur le montant du salaire de base et que depuis deux ans environ, l’URSAFF a modifié leur régime fiscal pour se mettre à taxer aussi les primes. Résultat presque la moitié de son revenu n’est pas comptabilisé dans les cotisations retraite mais il paye des impôts dessus. C’est effectivement très « spécial » comme régime. Il me parle de ses collègues qui avaient pris un crédit sur la base de leur revenu (salaire plus primes) mais qui depuis ce changement à l’URSAFF se retrouve à payer plus d’impôts, sans pour autant que les autres services publics (aide au logement par exemple) ne les considère dans une tranche moins élevée. Grosse perte de niveau de vie.

Et puis la retraite justement, on en parle. Je lui raconte mes souvenirs de piquets de grève avec les cheminots de Perrache pendant les manifestations contre la réforme des retraites en 2010, plutôt gais comme souvenir mais qui laisse un goût bien amer puisque nous n’avons rien gagné. Les cheminot’es sont passé’es à un âge de départ à la retraite qui devra atteindre 61.5 ans, s’illes ne peuvent pas se permettre trop de décôtes, sans aucune considération pour la pénibilité de leur travail. [3]

Le régime spécial des cheminots est bourré d’avantages

Alors quoi ? C’est quoi c’est super avantages dont tout le monde parle ? La sécurité de l’emploi ? Oui, c’est vrai, quand au bout de 20 ans de loyaux service sur les voies dans des conditions de merde il a le physique abîmé, la compagnie ferroviaire n’a pas le droit de virer son personnel, elle est obligée de le reclasser quelque part. C’est souvent au guichet que la SNCF place un cheminot trop fatigué, alors c’est sur, un vieux gars abîmé en devanture de boutique ça rentre pas forcement dans le standing moderne de la SNCF. Pour ces postes-là, on privilégie plutôt de jeunes intérimaires, tout droit sortie d’école de commerce au physique plus dynamique. Mais quoi ? C’est pas absolument normal de ne pas se faire virer à la première hernie discale quand c’est un travail pénible au service du public qui nous a esquinté le corps ?

Un salaire bien bas, augmenté de primes qui ne cotise pas pour la retraite mais sont taxées comme le reste, des conditions de travail éreintantes,...

Il y a aussi les voyages gratuits. Ah ! les voyages gratuits qui font couler toute la vindicte médiatique sur le dos du régime spécial des cheminots. Mais bon, as-t-on déjà vu un boulanger payer son pain ? Dans la plupart des entreprises, les employés reçoivent d’une façon ou d’un autre un intéressement sur le produit de leur travail, non ? Les stewarts et hotesses de l’air ne paient pas l’avion à ce que je sache, il ont aussi le droit à des billets gratuits ou de grosses réductions pour leurs familles et leurs amis. Bah là, illes ont droit à la gratuité sur les trajets et quelques réservations sur les TGV par an, rien de scandaleux, si ? En plus Pascal me précise que la plupart des cheminot’es qu’il connaît utilisent le train seulement pour aller au travail ou leurs enfants pour aller au lycée, parce que quand ils prennent des vacances illes privilégient souvent la voiture.

Un salaire bien bas, augmenté de primes qui ne cotise pas pour la retraite mais sont taxées comme le reste, des conditions de travail éreintantes, des avantages en nature basique, il faut vraiment être un passionné du rail de père en fils comme Pascal pour ne pas être tenter de partir chez les sous-traitants de plus en plus nombreux de la SNCF.

Au pire, au lieu de se plaindre ils peuvent aller dans le privé

Sferis [4], Colasrail, et autre Bouygues sont de plus en plus souvent sous-traiter par la SNCF pour faire le boulot des cheminot’es. Une formation réduite, surtout dans le domaine de la sécurité, pas de visite médicale régulière comme y sont soumis les cheminots, des horaires hyper flexibles, pas toujours de primes de vacances ou de fin d’année, permettent à ces boîtes privées d’offrir à leurs employés de bien meilleurs salaires (environ 3000 euros de salaire de base en début de carrière). Mais voilà, il faut avoir envie, quand on habite au Luxembourg, de travailler à Chambéry pendant la journée, puis la nuit à St Étienne après une pause dans le train. Il faut avoir envie d’être logé dans des conditions de merde 5 jours par semaine, y laisser sa santé, peut être sa vie. Il faut avoir envie d’être sous la responsabilité d’une personne moins payée que soit mais qui est responsable de notre sécurité. Drôle de rôle.

(...) rien n’est acquis et seule la lutte paie.

C’est là qu’avec Pascal on regrette que les conventions collectives arrachées au patronat par les générations précédentes soient appelées « acquis sociaux ». Et non, bordel, rien n’est acquis et seule la lutte paie. Il ne sait plus comment le faire comprendre aux plus jeunes qui préfèrent passer du temps sur les réseaux sociaux que de se battre pour leurs droits. Un moment nostalgique, certes, mais vite balayé puisqu’il embraie sur un portrait de son fils qui, à 16 ans, est plus énervé qu’aucun. Espoir.

A propos de la lutte syndicale Pascal ne quittera pas la CGT parce que c’est une tradition familiale mais regrette que les centrales s’éloignent de plus en plus de la base. Qu’a cause de leur désirs carriéristes, les bureaucrates se rapprochent de plus en plus des patrons. Et il sait très bien que c’est parce qu’il est plus remonté qu’un autre qu’on la écarté de sa fonction de délégué du personnel et de membre du comité d’hygiène et de sécurité. Être trop vindicatif pour un syndicaliste, c’est une tare ? Ah, bon.

(...) à cause de leur désirs carriéristes, les bureaucrates [des syndicats] se rapprochent de plus en plus des patrons.

On est arrivé à destination mais je lui propose de boire un coup, envie de prolonger la rencontre encore un peu. Je suis bien consciente que des gars comme ça j’en rencontrerais de moins en moins, puisque les départs à la retraite amènent peu d’embauche. Déjà 3500 cheminot’es de moins cette année, petit à petit remplacés par des intérimaires, des sous-traitants, et autres flexibles à merci. Pourquoi ? Est-ce qu’illes coûtent moins chers ? Oui y’a un peu de ça mais surtout la SNCF voudrait faire baisser le nombre des cheminots sous la barre des 150 000 pour pouvoir faire sauter leur caisse de sécurité sociale. Qu’illes passent tous au régime général et qu’illes n’aient plus cette unité qui fait que les conducteur’euses se battent aux côtés des mécanos. Morceler les travailleur’euses à tout prix, diviser pour mieux régner. Recette classique.

Encore une fois je suis bien contente que mon chauffeur a le rire franc, qu’il me raconte tout cela sans s’en plaindre, sinon il aurait un goût bien amer mon picon-bière.

Courage à tou’te’s les grévistes ce jeudi, il en faut pour perdre un journée de salaire quand on ne roule pas sur l’or, et merci à Pascal pour le trajet.

On pourrait réécrire cet article maintenant et ajouter toutes les conneries qu’on entend à propos de la grève des chemionot’es en cours. La plus énorme, par exemple, que les grévistes seraient payé’es pour être en grève, hallucinant !

[1le prénom a été modifié par peur des représailles de la hiérarchie, sympa le climat

[21457 euros mensuel en 2015

[3"Sachant que 166 trimestres correspondent à 41,5 années de travail et en prenant un salarié qui a été embauché à 20 ans, à quel âge pourra t-il prendre sa retraite et toucher sa pension sans décote ?

– Au régime général : 62 ans (il aura sa retraite pleine à 61,5 ans mais devra attendre six mois d’atteindre l’âge légal de départ).

– Au régime spécial de la SNCF : 61,5 ans soit neuf ans et demi après l’âge légal de départ s’il est conducteur ou quatre ans et demi après l’âge légal de départ s’il est agent sédentaire."in Sylvain cheminot

[4filiale privée au sein du groupe sncf



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire aussi...

Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES

La bataille des retraites va démarrer !

Si les gilets jaunes ont permis un ralentissement du programme de réforme des retraites prévu par le gouvernement, ne nous y trompons pas, il n’est pas passé à la trappe pour autant ! La réforme des retraites, c’est pour cet automne, et ça concerne tous les salarié·e·s ! Pour s’y retrouver un peu avant la grande bataille sociale à venir de cette rentrée, voici un article récapitulant la loi et les mobilisations prévues. Article publié sur le site de paris-luttes.info.



Dans la thématique "PRINTEMPS 2018 "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

28 juin 2018 journée de grève et de mobilisation !

Journée de grève et de mobilisation interprofessionnelle et intersyndicale. RDV à 10h30 devant la bourse du travail.
« Il ne se passe pas un jour sans entendre à la télé ou à la radio des mauvaises nouvelles. Ce n’est pas une fiction mais bel et bien une succession de mesures contre le monde du travail, contre les étudiants, les retraités, les privés d’emploi à travers des réformes régressives qui se succèdent. »


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

« Ils canardent nos utopies et volent notre avenir »

Le gouvernement a annoncé la fin de la période d’« expulsions », après une dernière semaine horrible où un camarade a perdu sa main à cause de l’explosion d’une grenade GLI-F4. d’autres ont été blessés, on n’a toujours pas de nouvelles de la personne qui a été poussée du toit des Domaines par les flics et qui est partie inconsciente. On est toujours en alerte ... On attend de de voir ce ce que ça donne sur le terrain...N’hésitez pas à passer, il y a de quoi faire ici, besoin de bras pour déblayer, construire, jardiner, danser...Ils détruisent ? On reconstruira, ZAD vitam !!


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Censure à la FAC !

Vendredi 01 juin 2018, pendant le Fest’U (Festival Universitaire de St-Étienne) nous avons tenté d’interpeller les étudiants sur ce qu’il se passe dans les facs et les lycées partout en France. Des membres du Gueuloir (Journal stéphanois) avaient rédigé un texte qu’une étudiante devait lire sur scène après un concert, mais celle-ci en a été violemment empêchée.


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / LOGEMENT - SQUAT

Puy en Velay : ne laissons pas seuls les macronistes

Mercredi 30 mai 2018, le comité local de la République en Marche de Haute-Loire (#LREM43), faisait le bilan de “l’an 1 de Macron et de LREM” dans le café Le Majestic du Puy en Velay. Des individus s’y sont rendus afin de perturber cette petite sauterie et rendre hommage à Maxime, mutilé sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.


Informations globales   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

On a tous des bonnes raisons de bloquer le baccalauréat

Cette proposition de blocage du bac s’inscrit dans le mouvement social en cours, et notamment dans la continuité des blocages de partiels et des transports, des sabotages et autres formes de ruptures avec la normalité. Il est évident que bloquer le bac permettrait de faire passer la mobilisation à un niveau supérieur.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Grève et Manif le 22 mai 2018 !!

Mouvement social mai 2018 : Fonction publique en grève le 22 mai !
MANIFESTATIONS :
- Saint-Étienne 10h30 Place Jules Ferry (statue de la Liberté entre l’Université et Centre 2)
- Roanne 10h devant la gare


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / LOGEMENT - SQUAT

Rassemblement de soutien à Notre Dame des Landes

Les expulsions ont repris ce matin à la ZAD de Notre Dame des Landes, soyons nombreux et nombreuses à affirmer notre opposition à cette politique de la terre brûlée.


Informations globales   INFORMATIQUE - SECURITE / MOBILISATIONS - LUTTES

Paris 8 : les étudiant·es dégagent un flic qui filme leur AG sous le manteau !

Ce jeudi 10 mai 2018 se tenait l’AG de l’occupation du mouvement étudiant de la fac Paris 8 Vincennes Saint—Denis. Au cours de l’AG, certainEs d’entre nous ont repéré un individu au comportement étrange : un homme seul que personne ne connaissait et avec un look de RG. Après avoir observé un long moment son comportement suspect (il s’est déplacé plusieurs fois dans l’amphi), deux camarades ont demandé à lui parler a l’extérieur.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Grande Manifestation interpro contre les réformes Macron

Ce jeudi 19 Avril, grande manifestation interprofessionennelle à Saint Etienne, départ Chateaucreux à 10h30.


Opinions   MOBILISATIONS - LUTTES

De la vergence des luttes soixante-huitardes et dix-huitardes

Une brève « poésie » contributive à la guerre en cours
Et puisque l’époque semble soudain vouloir faire anniversaire en rejouant cinquante ans plus tard un fameux mois de mai du siècle dernier, puisque le réel, qui n’a cessé d’être relégué toujours un peu plus au loin depuis cinquante ans au moins, semble vouloir faire retour sur la scène-monde, autrement dit puisqu’en ces temps troublés la révolution refait quelque peu parler d’elle alors même que le spectacle-marchant n’en finissait plus devant ça d’annoncer sa victoire définitive, en particulier médiatiquement, il nous a semblé de quelque importance, ici, d’interroger la situation présente dans ce qui la lie ou la distingue de l’année 1968.


Dans la thématique "ECOLOGIE - NUCLEAIRE "

Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Des centaines de jeunes dans la rue pour la grève pour le climat

Le rendez-vous avait lieu à 9h30 à la place du peuple. Plusieurs centaines de personnes se sont mobilisées, dont des collégien·ne·s et des étudiant·e·s, mais majoritairement des lycéen·nne·s venant principalement d’Honoré d’Urfé et de Fauriel.
Compte rendu en image de la mobilisation pour la journée de grève pour le climat.


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Marche pour le climat

Au lendemain de la Grève scolaire pour le climat de Saint-Étienne du vendredi 20 septembre, le Samedi 21 septembre, la marche pour le climat sera une marche en pensant aux arbres, une marche de solidarité avec le vivant, une marche pour défendre nos bien communs qui partent en fumée.


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE

Des fumées de bitume toxiques à la centrale du Fay à Saint-Jean-Bonnefonds

Les nuisances produites actuellement, surtout le matin, par la Centrale d’enrobé du Fay à Saint-Jean-Bonnefonds s’avèrent déraisonnables et excessives pour les populations habitant juste à coté. Cela fait des années que ce mécontentement n’est pas pris en compte et laisse place aux affaires quel qu’en soit le prix. Article publié sur le blog de Résistance verte.


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / GENRE - FEMINISME

[Bure] Rassemblement antinucléaire et féministe

Les 21 et 22 septembre prochain, près de Bure, dans la Meuse, c’est le week-end contre la poubelle nucléaire, entre femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires. Une marche sonore, des discussions, une boum — que des belles choses.


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Grève internationale pour le climat et la biodiversité

Nous nous levons face au mensonge et à l’hypocrisie, face à l’injustice climatique mais aussi sociale, face aux valeurs de ce système. Les lycéen.ne.s et les étudiant.e.s ne sauraient seuls mettre un terme à l’idéologie néolibérale : Venez nombreureuses le vendredi 20 septembre pour la grève internationale pour le climat et la biodiversité


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Bure : Le bois Lejuc est réoccupé !

Près de Bure, le bois Lejuc est réoccupé depuis le 18 juillet à 14h. De nombreuses personnes ont réinvesti ce lieu au sol comme dans les arbres pour réaffirmer leur opposition au projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo, au nucléaire et à son monde, industriel, colonial, militaire. Les forces policières qui occupaient jusque là ce lieu stratégique et protégeaient les intérêts de l’Andra ont été contraintes de quitter les lieux. Nous appelons dès maintenant à converger dans le bois Lejuc ainsi que dans les villages de Bure et Mandres-en-Barrois, situés à deux kilomètres de la forêt.


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

[Valence] A bas l’atome citoyen : manif anti-nucléaire le mardi 4 juin

Le coming out de la nucléocratie ne lésine pas sur le jargon participatif à la mode : « gouvernance » du risque, entrée dans la « transparence », implication « citoyenne ». L’énormité de l’arnaque ne devrait soulever en temps normal que le mépris et indignation, et ne trouver face à elle qu’une salle vide. Elle va pourtant trouver, à Valence, des admirateurs et des complices un peu bruyants. Rendez-vous ce mardi 4 juin à partir de 17h à la DIRECCT (70 avenue de la Marne 26000 Valence).


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

La jeunesse, mobilisée pour le climat et réprimée

Retour sur la seconde mobilisation à Saint-Étienne le 24 mai suite à l’appel international Youth For Climate : une belle mobilisation mais une répression policière inattendue et scandaleuse !


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Rencontres antinucléaires à Grenoble

Samedi 15 juin, journée de rencontres antinucléaires au 38 (38 rue d’Alembert, Grenoble).


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Manifestation pour sauver le climat et le droit d’asile

Samedi 25 mai - Mobilisation européenne #STOP DUBLIN*
RDV à partir de 10h à la Bourse du travail.
Marche pour le droit d’asile et pour le climat.
À midi : partage de pique-nique et prises de paroles au parc du Puits Couriot.
Et aussi, de 13h à 17h après-midi partage place de l’hôtel de ville : lectures et goûter sont prévus (n’hésitez pas à amener des textes qui vous semblent cohérents).


Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

Retraites, la bataille commence

Le mardi 24 septembre, ce sera un premier rendez-vous pour ce qui devrait être le début d’une lutte et d’un rapport de force pour enfin, reconquérir des droits :
rassemblement à Saint-Étienne à 10h30 devant la bourse du travail pour une manifestation que l’on espère massive et offensive.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

Retour sur l’acte 44 à Lyon : Sur-présence policière et répression

Samedi dernier (le 14/09/2019) avait lieu l’acte 44 des Gilets Jaunes à Lyon. RDV 13h sur Place Bellecour. Retour sur cette manifestation par Le Gueuloir...


Saint-Étienne et alentours Couac   MEMOIRE / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Printemps 73, acte II de Mai 68 à Sainté

Au printemps 2018, un article de Couac revenait sur Mai 1968 à Saint-Étienne. Mais la fin de Mai-Juin 68 ne signe pas le retour au calme, elle marque au contraire le début d’une période d’effervescence tous azimuts. Entretien sur la période qui suit Mai-Juin 68 et plus particulièrement sur le printemps 73, alors que convergent les contestations, avec Gilbert, qui participe alors aux mobilisations.


Saint-Étienne et alentours Couac   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

HP : contention et contentieux

Début juin, le service des urgences du CHU de Saint-Étienne entame une grève pour dénoncer les conditions de travail et, par voie de conséquence, de traitement des patient.e.s. La situation ne s’est depuis pas améliorée : mardi 30 juillet, un patient de 72 ans quittait le service après après 120 heures passées sur un brancard. Début juillet, les urgences psychiatriques ont à leur tour rejoint la grève. Le service a déjà effectué quelque temps plus tôt une grève de cinq mois. Retour sur les origines des difficultés rencontrées dans ce service avec un article du Couac paru au printemps 2018 et sur la mobilisation de l’automne-hiver dernier.


Saint-Étienne et alentours   DISCRIMINATIONS - RACISME / MEMOIRE

Dix ans après les révoltes de Firminy – 3/3 : Pistes de réflexion et d’action pour aujourd’hui

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 juillet 2009, des « émeutes » éclatent dans le quartier de Firminy-Vert à Firminy. Elles vont durer trois nuits durant lesquelles des confrontations violentes opposent des jeunes aux forces de l’ordre, et vont toucher aussi les communes voisines de la vallée de l’Ondaine. Dix ans après, le Numéro Zéro revient à travers trois articles sur ces événements. Que s’est-il alors passé à Firminy ? (1/3) Comment ces événements ont-ils été vécus et analysés par les premiers concernés à l’époque ? (2/3) En quoi raisonnent-ils avec des épisodes plus récents dans les « quartiers populaires » ou des « mouvements sociaux » ? (3/3)


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

La mobilisation s’intensifie au CHU de Saint-Étienne

Alors que les urgentistes du CHU de Saint-Étienne poursuivent leur lutte, les urgences psychiatriques rejoignent elles aussi officiellement la grève qui contamine le CHU.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes acte XXXV - Maillot jaune et gilets jaunes

Samedi 13 juillet le tour de France passe par Saint-Étienne et les GJ ne lâchent rien ! Toute la région en soutien. Rendez-vous à 14h place du peuple !


Saint-Étienne et alentours   INFORMATIQUE - SECURITE / MOBILISATIONS - LUTTES

Dégooglisons Sainté !

Vendredi 5 juillet, à 11h, Google inaugure son « Atelier numérique », 11 place Jean Moulin. Des invité-e-s en tenue d’apparat, des petites mains chargées de tenir stands et ombrelles, une poignée de badauds... et des militant-e-s pour faire entendre et voir notre détermination à dégoogliser Saint-Étienne !


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES

Assemblée de Montceau-les-Mines : les Gilets jaunes veulent s’inscrire dans la durée

Le week-end du 29 et 30 juin, la troisième assemblée des assemblées des Gilets jaunes se tenait à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire. Alors qu’il est en perte de vitesse dans la rue, le sort d’une partie du mouvement reposait sur les épaules des 700 Gilets jaunes mandatés pour cette assemblée. On est allé prendre la température…


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Baccalauréat : un jury sous la menace du ministre

Jeudi 04 juillet au matin, un centre d’examen du baccalauréat de l’agglomération stéphanoise. Par opposition aux réformes du baccalauréat et du lycée en général, des correcteurs ont décidé de ne pas transmettre leurs notes. Mais le ministre de l’Éducation a prévu le recours à la contrainte et à l’arbitraire pour faire plier les opposant-e-s et faire croire que tout est dans l’ordre.


Dans la thématique "SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER "

Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Préparation de l’évènement autour de Lorraine Coeur d’Acier

AVATARIA, LA LAVERIE et RADIO DIO vous proposent de vous associer à l’évènement qu’elles vont organiser début avril 2020 autour de l’histoire de Lorraine Cœur d’Acier (LCA). Une réunion publique est organisée ce jeudi 10 octobre 2019 à 18h30 à la Guiguette de la vieille Mule à Sainté.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   GENRE - FEMINISME / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Soirée de soutien à CNT Femmes Libres Saint-Étienne le samedi 6 juillet à la Gueule Noire

Soirée de soutien à la CNT Femmes Libres de Saint-Étienne, avec la présentation du groupe, la projection d’un documentaire et des grignotages à prix libres.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Les ouvriers de Colas en grève

Les ouvriers de colas se sont mis en grève pour demander l’annulation du licenciement de leur collègue.


Saint-Étienne et alentours   MEMOIRE / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Zola, la “Vallée de l’Ondaine”, et le monde ouvrier

En juin 2019 sera célébré le 150e anniversaire de la “Fusillade du Brûlé“ à La Ricamarie dans le sud de la Loire. Emile Zola s’inspira en partie de cet événement sanglant pour écrire son livre “Germinal“.
Sa description des modes de vie, d’organisation et d’action de ce monde de mineurs et de sidérurgistes dans les trois dernières décennies du 19e siècle, apparait pour beaucoup de lecteurs comme un authentique témoignage d’une réalité vécue. Toutefois, au regard de l’histoire, le comportement et les actions du mouvement ouvrier qu’il décrit sont bien loin de refléter la réalité des luttes de cette époque et la complexité de leurs enjeux.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Grève et journée d’action le jeudi 9 mai

Appel à la grève et journée de mobilisation jeudi 9 mai contre la casse du service public, les réformes Blanquer, la politique du gouvernement. l’Intersyndicale appelle à une manifestation à 10h au départ de la Bourse du travail.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Meeting contre l’anéantissement des services publics !

Les syndicats notamment de la fonction publique appellent à discuter et se mobiliser pour défendre les services publics. Meeting-débat ce mercredi 10 avril, de 18h à 20h à la Bourse du travail. Le contenu de leur appel est repris dans cet article.


Saint-Étienne et alentours   SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Loire Offset Titoulet, c’est fini. 133 travailleur.ses sur le carreau

Comme on pouvait s’y attendre, le tribunal de commerce a annoncé la liquidation de l’entreprise. Le personnel continue la lutte et occupe toujours leur usine, négligée pendant des années par les patrons. Voici le communiqué de l’intersyndicale suite à la décision du Tribunal de commerce de valider la cessation d’activité. Vous pouvez venir leur témoigner de votre soutien sur leur piquet de grève au 82 rue de la Talaudière à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Appel à soutenir les travailleur.ses de Loire Offset Titoulet

Les 133 travailleur.ses de Loire Offset Titoulet vont se retrouver sur le carreau à cause de la gestion patronale. Encore un bel exemple de violence sociale. Mercredi 20 mars, les travailleur.ses lancent un appel pour les soutenir devant le tribunal de commerce de Saint-Étienne, à partir de 13h.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

[Brève] Grève reconductible et occupation à l’imprimerie Loire offset Titoulet

Encore un « plan social » bien dégueulasse. Des employé’es qui ont plus de 20 ans de travail, jeté’es dehors à cause d’une mauvaise gestion de ses patrons avec les primes minimales et c’est tout. Illes occupent leur usine.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Football militant

La Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT) vient de publier un communiqué de solidarité à l’égard des migrant.e.s et des militant.e.s du Briançonnais et de mettre à jour sa présentation très sociale du sport et des loisirs.
Retour sur cette association très active dans la Loire, et zoom sur le foot à 7, ou foot autogéré !


Dans la thématique "URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT "

Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Trombinoscope des collaborateurs du « réaménagement urbain » à Saint-Étienne

Ce trombinoscope paru dans le journal du carnaval de l’inutile de Mars 2019, nous propose un petit tour d’horizon des assos de « réaménagement urbain » qui ont pignon sur rue à Sainté. Jeunes, « alter » et pleine de bonne intentions, nous avons ici une vue rapide sur leurs histoires, leurs projets et leurs liens avec le pouvoir municipal ou national.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

L’EPASE, un acteur de l’État au service du futur

L’EPASE, c’est notre établissement public d’aménagement de Saint-Étienne, avec ses logiques et modèles, et ses zones où il a planté ses griffes. Le Journal du Carnaval, publié en mars 2019 à l’occasion du carnaval de l’Inutile, nous donnait un début d’explication sur ses finalités dans un de ses articles.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Code du policier de l’espace à Saint-Étienne

Article 1.
Comme partout ailleurs, les policiers de l’espace – autrement dit aménageurs, urbanistes, architectes et designers – travailleront main dans la main avec les autres services de police et de renseignement. Ceci afin de limiter au maximum l’utilisation de l’espace public, en particulier par les plus pauvres. En tant que capitale du design, Saint-Étienne se doit d’être un modèle de Smart City. Le numérique dans tous les aspects de la ville devra permettre la sécurisation totale.


Saint-Étienne et alentours Couac   GENRE - FEMINISME / MEMOIRE

La rue est à nous ! ... enfin surtout à eux !

Il y a 75 ans, le 19 août 1944, Élise Gervais était retrouvée morte après avoir été torturée par la Gestapo. En hommage, une rue de Saint-Étienne porte son nom depuis fin 1944. Un fait qui mérite d’être souligné tant il demeure rare jusqu’à aujourd’hui que le nom d’un personnage féminin figure sur une plaque de rue stéphanoise.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Ville, métropole et design : qui S.E.M le vent...

« Il convient de maîtriser l’image de la cité, de la même manière qu’on joue sur celle d’une entreprise pour influer sur sa cotation en bourse. »
Article paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019 sur notre métropole stéphanoise et le recours au design comme instrument de transformation de la ville.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Gentrifier Sainté ?

La gentrification est un mot barbare et parfois fourre-tout. Une célèbre encyclopédie en ligne la présente ainsi : « La gentrification (du mot anglais gentry, « petite noblesse »), ou embourgeoisement en français, ou boboïsation dans la presse, est un phénomène urbain par lequel des personnes plus aisées s’approprient un espace initialement occupé par des habitants ou usagers moins favorisés, transformant ainsi le profil économique et social du quartier au profit exclusif d’une couche sociale supérieure. »
Mais qu’en est-il à Sainté ? La question est posée ici avec quelques éléments de réponse...


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

2048

Courte nouvelle d’anticipation parue dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

« Cœur d’Histoire » : beaucoup de bruit pour...

Jeudi 20 Juin 2019 à 18h dans une salle de la Bourse du Travail avait lieu une réunion durant laquelle le maire de Saint-Étienne et son adjoint à la politique du logement Monsieur Jean-Pierre Berger, remettaient une synthèse des quatre ateliers thématiques qui se sont déroulés ces derniers mois, dans le cadre du projet « Cœur d’Histoire », des ateliers auxquels ont participé tout au plus 300 habitant.es., qui, aux dires des Stéphanois.es interviewé.es pour cet article, n’étaient pas très représentatifs de la population dans son ensemble.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Radio] Joie, rage et courage - Qu’est-ce qui se trame ?

Alors qu’une troisième ligne de tramway va arriver à Saint-Étienne, retour sur les choix de construction des lignes de tramway et les projets de restructuration urbaine avec la gentrification en toile de fond. Petit exemple de lutte contre les transports payants avec les mutuelles des fraudeur-euses et les actions des R.Z. en Allemagne à la fin des années 70.


Saint-Étienne et alentours   MEMOIRE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Récit de l’histoire des centres sociaux et des politiques culturelles

Une après-midi de février, dans un bar du quartier Tarentaize-Beaubrun, entretien fleuve avec Alawa Bakha, sur l’histoire des centres sociaux et les politiques culturelles et sociales à Saint-Étienne. En voici des extraits, parus dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019.


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
Vague mondiale de colère !  

Le ciel de la capitale chilienne est rouge : des bâtiments et des métros ont brulé toute la nuit. À Hong Kong, les barricades n’en finissent pas de barrer les rues de la métropole. À Barcelone, la police perd le contrôle. À Quito, le président de l’Équateur doit reculer, après avoir été chassé de la capitale par l’insurrection. Nous ne voyons quasiment que ça depuis plusieurs jours, de nos fils d’actualités jusqu’aux médias dominants. Les vidéos des différentes révoltes à travers le monde. Partout autour du globe, les populations se soulèvent contre leurs dirigeants, contre la corruption et l’injustice.


MOBILISATIONS - LUTTES
Gilets Jaunes - Acte 50 : Appel à manifestation nationale à Saint-Étienne  

Depuis plusieurs semaines, l’appel circule sur les différentes plate-forme GJ de la Loire et d’ailleurs. Pour cet acte 50, les GJ de Saint-Étienne appellent à converger sur la ville aux sept collines pour un retour aux sources ! On reprend les bonnes habitudes : rendez-vous samedi 26 octobre à 13h au rond-point de Monthieu et à 14h place du Peuple. Tou.te.s ensemble ! On lâche rien !


MEMOIRE
Le massacre du 17 octobre 1961 à Paris : « Ici on noie les Algériens ! »  

Ce jour-là, des dizaines d’Algériens ont été noyés dans la Seine ou massacrés par la police française à Paris. C’est un devoir de justice de ne pas l’oublier.
Le 17 octobre 1961 alors que la guerre d’Algérie touche à sa fin, le FLN appelle à une manifestation pacifique dans les rues de Paris pour dénoncer le couvre-feu raciste imposé quelques jours plus tôt aux Algériens et par extension à tous les Maghrébins. Cette manifestation rassemble environ 30 000 personnes.


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Rassemblement pour les personnes sans logement  

Depuis avril 2019, des personnes se battent à Saint-Étienne pour le simple droit à un logement digne. Depuis avril 2019, les pouvoirs publics à qui devrait incomber cette tâche restent - à une exception près - sans réaction, dans l’indifférence voire dans le mépris total. Depuis avril 2019, un collectif de lutte s’est créé pour tenter de faire face à cette urgence. Le collectif des habitants de la bourse appelle les Stéphanois.es à un rassemblement de solidarité, samedi 19 octobre à 14h, place du Peuple à Saint-Étienne.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Détruire le capital : un combat vital  

L’heure n’est pas à une écologie de comptoir où on culpabiliserait ceux qui ne font pas le tri, l’heure est à une écologie radicale. On ne peut pas continuer dans un monde capitaliste, il faut s’attaquer aux racines du problème et arrêter de se contenter des guirlandes aux arbres. Continuer avec la surproduction, l’exploitation animale, à vivre dans la société du pétrole, c’est ne pas s’attaquer à la base du problème.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Taclons Puma - 2e round  

Journée d’Action Internationale contre le sponsoring de Puma organisée par le collectif stéphanois de soutien au peuple Palestinien‎.
BDS42 reprend du service mercredi prochain. Ce 16 octobre à partir de 16h30, place du peuple, nous organisons un rassemblement pour la seconde action internationale contre Puma et dans le but de dénoncer leur sponsoring de la fédération israélienne de football.


DISCRIMINATIONS - RACISME
Appel à témoin suite à l’agression policière raciste du 28 septembre  

Appel à témoins concernant l’agression policière raciste ayant eu lieu rue Rouget de Lisle dans la nuit du 28 septembre.
Comme le racontait un texte publié il y a peu sur Numéro zéro, deux personnes noires ont été agressées par des policiers stéphanois dans la nuit du 28 au 29 septembre. Les forces de l’ordre les ont violemment frappées, humiliées, et ont eu à leur égard des propos et comportements extrêmement racistes et choquants.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Déclaration de la Commune Internationaliste du Rojava  

Alors que Donald Trump a annoncé le retrait rapide des soldats présents dans la région, le président de la Turquie Erdogan en a profité pour menacer d’une opération militaire. Opération lancée hier ; quatre villes subissent des bombardements aériens de l’armée turque. Le but pour Erdogan : éradiquer les forces kurdes et leurs alliéEs en place dans la région du Rojava et éradiquer toute velléité d’émancipation des peuples. Le peuple kurde du Rojava lance un appel à la mobilisation.


ANTIFASCISME
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos  

Antonin Bernanos est un militant antifasciste autonome. Incarcéré durant près de deux ans suite à l’affaire de la voiture de police brûlée Quai de Valmy en 2016, il est de nouveau en détention – provisoire – depuis six mois suite à la plainte d’un hooligan d’extrême-droite dont le groupe a été mis en déroute lors d’une confrontation de rue avec des antifascistes. Dans cette lettre, Antonin revient sur l’infiltration des groupes d’extrême-droite durant la phase initiale du soulèvement, et sur la manière dont celle-ci s’articule étroitement avec la stratégie répressive de l’État – qu’il s’agisse de répression policière ou de propagande médiatique.


REPRESSION - PRISON
[Courrier Parloir Hélicoptère] Partage d’experiences et d’outils sur le soutien aux personnes incarcérées  

Lancement de la plateforme Courrier Parloir Hélicoptère pour référencer et partager des expériences et des outils de soutien aux personnes incarcérées.
Nous sommes un petit groupe de personnes qui avons et avons eu des proches incarcéré-es et on a rencontré des difficultés à communiquer avec elleux – ce qui nous a amenés à nous poser des questions sur les outils à mettre en place pour lutter contre l’isolement des personnes incarcérées.


GENRE - FEMINISME
[CNT Femmes Libres Sainté] Présentation et Brochure d’octobre 2019  

« CNT Femmes Libres » est un outil non-mixte de lutte contre les violences patriarcales sur les lieux de travail, dans les pratiques syndicales, dans l’espace privé ou public.


REPRESSION - PRISON
IanB, membre de Désarmons-les ! revient sur son arrestation à Montpellier le 28 septembre 2019  

Samedi 28 septembre, aux alentours de 16h, lors de l’acte 46 des gilets jaunes, IanB, membre du collectif Désarmons-les !, s’est fait violemment interpeller. On nous relate plusieurs faits de violences au même endroit : des coups de matraque qui visaient une observatrice LDH et des personnes qui, dans le passé, ont déjà été mutilées ou blessées par la Police. On nous relate un contexte très violent, anxiogène et paniquant. Dans cette lettre IanB revient sur son interpellation et sur le sentiment d’injustice et de colère qui l’a envahi à sa sortie de garde à vue et sur cette brutalité d’État qui se banalise.


DISCRIMINATIONS - RACISME
Agression raciste de la part de la police stéphanoise  

Un habitant de la ville a envoyé son témoignage dans lequel il dénonce une agression raciste de la part de la police stéphanoise. Ces faits se sont produits ce week-end et il est primordial de les faire connaître. En effet, ce genre d’agressions de la part des forces de l’ordre n’est pas rare et il faut les dénoncer par tous les moyens !