Numéro Zéro - Site collaboratif d'information et de luttes sur Saint Etienne et sa région
Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Etudiants étrangers et université Saint-Étienne – Lyon : l’excellence de l’exclusion




Lundi 19 novembre, Edouard Philippe informait de l’intention du gouvernement de relever les droits d’inscription des nouveaux étudiants extra-européens à 2 800 euros en licence et 3 800 euros en master. Cette annonce a été faite dans le cadre d’un programme au nom cynique intitulé : « Bienvenue en France ». Quelques jours auparavant, des représentants de l’Université de Lyon (UdL) – dans laquelle l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne va être dissoute au 1er janvier 2020 – faisaient preuve de moins de scrupules encore : l’objectif est de porter ces frais à 4 500 euros pour les masters, les licences étant vraisemblablement promises au même sort [1].


Le pôle universitaire Saint-Étienne – Lyon, avant garde de la restructuration néolibérale de l’enseignement supérieur

L’annonce s’inscrit dans la stratégie visant à bâtir un « site académique d’excellence à vocation mondiale » sur le site Saint-Étienne – Lyon [2]. Celle-ci passe par la restructuration des établissements universitaires [3], mais aussi par la volonté de placer ce nouvel ensemble dans la compétition internationale pour attirer des étudiants étrangers. Et selon ses promoteurs, l’augmentation des frais d’inscription serait dans ce cadre absolument nécessaire – un montant élevé serait perçu comme un gage de qualité par les étudiants étrangers. La même rhétorique sera reprise quelques jours plus tard par le chef de gouvernement.
Cette mesure – qui sur le site Saint-Étienne / Lyon conduirait à une multiplication par 18 des frais actuels – est profondément injuste. Rappelons que les étudiants étrangers, souvent originaires de pays au niveau de vie inférieur à la France, sont à l’heure actuelle exclus de l’accès aux bourses et l’ouverture de bourses qui leur seraient dédiées, promise par le Premier Ministre, ne permettrait en réalité qu’à 4 % d’entre eux d’obtenir une aide [4]. Une telle explosion des frais d’inscription aurait donc à l’évidence un effet immédiat d’exclusion des moins fortunés. Les dirigeants de l’UdL le reconnaissent d’ailleurs sans ambages : la cible est le public anglophone, principalement des États-Unis et du Canada, ensuite de l’Australie et de la Chine, pour qui « si c’est cher c’est que c’est bien ». Les étudiants africains notamment ne constituent pas une clientèle à la hauteur de l’excellence du projet universitaire de l’Idex.

Vers une augmentation générale des frais d’inscription

L’annonce a valeur de test. Le procédé relève typiquement de la stratégie exprimée par un conseiller d’Emmanuel Macron sur les questions d’éducation dans un rapport publié fin 2016 : avancer de manière dissimulée pour ne pas cristalliser les tensions, en proclamant la liberté de choix, en substituant par exemple les mots « ouverture et diversité » à « concurrence et excellence » [5]. L’auteur du rapport préconisait d’ailleurs une hausse des frais d’inscription pour tous à 4000-8000 euros par an voire davantage, en permettant aux établissements de fixer le montant qu’ils souhaitent imposer.
De fait, c’est cette hausse des frais d’inscription pour tous qui se préfigure. Fin novembre, la Cour des comptes sort un rapport dans lequel elle plaide en faveur d’une augmentation générale des frais d’inscription en arguant du péril que ferait porter la faiblesse des montants actuels sur la capacité de financement des établissements universitaires [6].

Et les études supérieures deviennent un marché...

L’augmentation des droits d’inscription vise en fin de compte à créer un marché du financement de l’inscription à l’université sur lequel les banques pourront se positionner en proposant leurs services d’endettement [7]. Là aussi la stratégie était annoncée par l’auteur du rapport publié en 2016 :

Il faut sans doute que le prêteur à l’étudiant [c’est-à-dire la banque] devienne un créancier privilégié. Il faut que l’Etat, les services fiscaux, acceptent de sécuriser ces crédits d’une certaine manière (au besoin en reprenant les crédits à problèmes). Nous vivons pour quelques années dans une période de taux d‘intérêt historiquement bas : il faut en profiter pour faire démarrer ce système. [8]

L’objectif est donc de transférer la prise en charge par la collectivité de la formation à travers l’accès à l’université (même si celui-ci n’est évidemment pas exempt de biais de sélection) à la garantie par la collectivité des actifs des banques. Et le gouvernement ainsi que les dirigeants de l’Université de Lyon ont manifestement considéré que le contexte était opportun pour s’engager dans la sélection de l’entrée à l’université par l’argent et la financiarisation des études supérieures. Alors que l’annonce du Premier Ministre a déclenché des mobilisations – des rassemblement ont été organisés dans différentes villes le 1er décembre à l’initiative notamment de syndicats d’étudiants étrangers, des établissements universitaires se sont ouvertement opposés à ce projet [9] –, pour l’instant le projet de l’UdL n’a fait l’objet d’aucune remise en cause…

[1Actuellement, ces frais s’élèvent à 243 euros (hors affiliation à la Sécurité sociale).

[6Voir le rapport de la Cour des comptes publié le 23/11/2018 : https://www.ccomptes.fr/fr/publications/les-droits-dinscription-dans-lenseignement-superieur.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Pour que l’université reste accessible à tous !

Après une mobilisation fin janvier, des syndicats étudiants et enseignants de l’Université Jean Monnet appellent à un rassemblement le vendredi 1er mars 10h30 devant le site Tréfilerie de l’Université Jean Monnet. Leur communiqué est reproduit ici.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Assemblée Générale au campus Tréfilerie

Mardi 29 janvier à 18h à l’amphi E.01.
Face aux augmentations des frais d’inscription, à la mise en place de la sélection et à la répression policière. Faisons entendre notre voix !
Communiqué des ex-occupant.es de l’Amphi.



Dans la thématique "EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS "

A Lire ailleurs   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / REPRESSION - PRISON

Conseils à l’attention des personnes blessées par la police et de leurs proches

Après le déchaînement de violence policière de ces dernières semaines à Saint-Étienne et partout en France, il semble pertinent de publier ce petit tutoriel rédigé par le collectif Désarmons-les.

Mise à jour :


A Lire ailleurs   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / FLICAGE - SURVEILLANCE

Ne jamais éteindre son téléphone : une nouvelle approche à la culture de la sécurité

Dans les années 80, un/e anarchiste qui voulait, par exemple, mettre le feu à un bâtiment administratif, élaborait son plan et en même temps elle/il regardait s’il n’y avait pas de dispositifs d’écoute chez lui/elle. A la fin des années 90, le/la même anarchiste éteignait le téléphone et utilisait des messages cryptés sur internet. Avec l’approche des années 2020, il nous est nécessaire de repenser notre stratégie : la collecte d’informations s’est améliorée et nous devons tenir compte aussi de cela.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / REPRESSION - PRISON

Comité Solidaire : Sortez couvert.e.s !

Petit tract d’info en manif et ailleurs pour résister face à la justice et à la répression


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Réforme du lycée : le 24 janvier, toutes et tous en grève et dans la rue !

Face aux réformes du Lycée général, techonlogique et de la voie professionnelle, face aux suppressions de postes et à l’austérité touchant les collèges, l’intersyndicale appelle à une grève nationale le jeudi 24 janvier et à se rassembler à 10h30 devant l’inspection de la Loire.


National   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

#Revanche lycéenne : réforme Blanquer, quand la dystopie rejoint la réalité

Parce que les lycéen.nes ont raison de se révolter... Une trêve avant la reprise ?
Ils étaient nombreux.euses ces dernières semaines, lycéen.nes à bloquer, à se retrouver dans la rue, à manifester. À Saint-Étienne comme ailleurs en France, la réponse de l’État a été simple et claire : pression policière, gardes à vue, tribunaux... La violence de la réponse policière nous a presque fait oublier les raisons pour lesquelles les lycéen.nes se mobilisent. Nous publions donc ici un article du Gueuloir - journal stéphanois écrit par des lycéen.nes et étudiant.es - qui revient sur le projet de loi Blanquer, suivi d’un article du collectif « Aggiornamento » sur les futurs programmes scolaires qui selon elleux ont pour optique d’ « ingurgiter, trier et exclure »...


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

#Revanche Lycéenne : semaine du 10 au 14 décembre

Nouvelle semaine de blocages et manif lycéennes déjà ce lundi matin dans les rues de Sainté. la semaine démarre comme elle avait fini : sous les gaz... (Article mis à jour tout au long de la semaine)

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Ateliéphémère spécial jouet.

Pour Noël, réparons au lieu d’acheter !
Atelier de réparation de jouet au Baramioch’
À partir de 6 ans, accompagné d’un adulte.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Comme un ouragan, manif sauvage de lycéen’nes

Manifestaton sauvage pleine de rage dans les rues du centre ville ce matin, récit d’une personne qui a préféré ne pas aller au travail pour être au côté des lycéen’nes


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

#Revanche Lycéenne : blocages et manif tendue ce matin dans les rues de Saint-Étienne

Nouveaux blocages aujourd’hui (6 décembre) dans de nombreux lycées de Saint-Étienne : Fauriel, Honoré d’Urfé, Benoît Charvet, Benoît Fourneyron et peut-être d’autres dans l’Ondaine, la vallée du Gier (infos à confimer). Depuis ce matin, lycéen.ne.s sont dans les rues du centre-ville, déterminé.e.s comme jamais. (...)

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MEDIAS

Le Gueuloir #2 est sorti en ville !

Le journal des gueulard.e.s stéphanois.es qui rue dans les brancards !
Le Gueuloir qu’est-ce que c’est ? C’est un journal de libre expression et d’information qui a été créé par les occupant·e·s de l’amphi E01 mobilisé·e·s contre la loi Vidal. Il a pour vocation de s’adresser aux étudiant·e·s et aux lycéen·ne·s de Saint-Étienne pour raconter ce qu’il se passe actuellement dans nos facs et ailleurs.
Le Gueuloir c’est un papelard pour se lâcher, pour rêver, rétorquer, critiquer, interpeller et gueuler un bon coup contre les réformes actuelles et contre cette chienne de société ! Il s’agit d’un défouloir, d’un lâcher-prise, aussi bien d’une tribune pour les sans voix, que d’une page vierge pour les artistes.


A la une...

MEMOIRE
La Commune de Saint-Étienne, du 24 au 28 mars 1871  

La Commune de Saint-Étienne eut lieu entre le 24 et le 28 mars 1871, après plusieurs jours d’agitation. Le 24 mars une centaine de manifestant.e.s, rejoints par la Garde Nationale et la foule, investissent l’Hôtel de ville et hissent sous la coupole le drapeau rouge.


LOGEMENT - SQUAT
Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Saint-Étienne, Monsieur le Préfet de la Loire et au-delà  

Nous étions, ce mercredi soir, quelques dizaines de citoyens soutenant la cause des migrants et personnes sans domicile fixe à vouloir interpeller, lors de l’inauguration de la Biennale du design, nos responsables politiques et administratifs, sur les menaces d’expulsions pesant sur quelques squats de notre ville, ainsi que sur notre inquiétude de voir mises à la rue de nombreuses personnes et familles à la fin de la trêve hivernale.


REPRESSION - PRISON
Le vrai « drâme de Condé-sur-Sarthe » c’est son existence même  

Communiqué de l’Envolée suite au mouvement de blocage des #MatonsQuiPleurent
« Nous voudrions, si des personnes se sentent de nous aider, continuer à dénoncer les conditions de détention et les fonctionnements archaïques type QHS/QSR des établissements cités dans cette lettre. » (Romain, Prison de Condé-sur-Sarthe).


DISCRIMINATIONS - RACISME
Me, you, nous... et eux ? Petits fours et expulsion  

Ce mercredi 20 mars, une vingtaine de personnes ont fait irruption à l’inauguration de la Biennale de design de Saint Etienne pour dénoncer la mise à la rue de dizaines de personnes par les pouvoirs publics.


MEDIAS
Le Déchaîné n°7 - Journal de gilets jaunes de Monthieu - est sorti !  

Le septième numéro du célébrissime et incontournable journal des gilets jaunes du rond-point de Monthieu est arrivé ! Disponible dans des bars de la ville et au rond-point (lors d’actions ou quand il sera réoccupé), il est aussi téléchargeable ici.


MEMOIRE
Le 18 mars 1871 : Le peuple et la Garde nationale fraternisent contre la République bourgeoise  

Le 18 mars 1871, le gouvernement d’Adolphe Thiers tente de désarmer la Garde nationale et les parisiens en prenant le contrôle des canons de la butte Montmartre. L’événement qui aurait pu être anecdotique se transforme en révolution qui durera deux mois et marquera l’Histoire.


REPRESSION - PRISON
Des gilets jaunes face à la justice... de classe : compte-rendu d’audience du 6 mars à Saint-Étienne  

« Il faut croire que le mouvement des gilets jaunes aura permis à des délinquants qui s’ignorent de se révéler. » Madame la procureure, mercredi 6 mars, palais de l’injustice de Saint-Étienne.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Retour sur la journée stéphanoise de mobilisation « Youth For Climate »  

Vendredi dernier, le 15 mars, à l’appel à la mobilisation internationale Youth For Climate les jeunes de Saint-Étienne (et des alentours) ont largement répondu présents ! Une mobilisation massive avec environ 2000 lycéens, étudiants et même collégiens.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Mobilisation et grève contre la loi « Fonction Publique » et la loi « Blanquer »  

RDV à Saint-Étienne, mardi 19 mars 2019. Départ à 10h30 cours Fauriel devant la CCI en direction de la préfecture.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Design partout, Justice nulle part  

A vous visiteuses et visiteurs de la Biennale de l’ennui,
Nous ne sommes pas dupes, ne le soyez pas lors de votre passage touristique à Sainté. La biennale du design vend une ville qui n’existe pas et qui n’est pas la nôtre. Elle n’inonde en rien la vraie vie et n’est qu’une vitrine. Ce n’est pas avec un événement international que les stéphanois-e-s auront une plus belle vi(ll)e.


MOBILISATIONS - LUTTES
Les loups dans la bergerie  

Banalités de base sur la révolte en cours.
Comité pour la prolifération des loups - mars 2019


DROITS SOCIAUX - SANTE
Pour étendre la pratique de l’IVG instrumentale aux sages-femmes  

Un questionnaire a été mis en ligne à l’attention du public, en vue de l’élaboration d’une loi autorisant la pratique de l’IVG instrumentale pour les sages-femmes.


DISCRIMINATIONS - RACISME
[Info Gisti] Expulsions de terrain et de squat - sans titre mais pas sans droits  

Voici une brochure qui répond à nombre de nos questions sur le squat et les expulsions !
2e édition, Fondation Abbé Pierre / Gisti / Romeurope


DISCRIMINATIONS - RACISME
Communiqué unitaire contre l’antisémitisme, son instrumentalisation et contre tous les racismes et oppressions  

Dans cette tribune commune, des collectifs et partis ligériens se mobilisent contre l’instrumentalisation de la lutte contre l’antisémitisme à des fins politiques et appellent à une lutte réelle contre tous les racismes et toutes les autres formes d’oppressions.


ARMEMENT
Réflexions sur VERNEY-CARRON SA...  

Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, Verney-Carron SA, le fabricant et inventeur du célèbre Flash-Ball®, cherche à tout prix à se dédouaner de toute responsabilité dans la mutilation et la répression de nombreux manifestants...


ARMEMENT
Appel à bloquer Verney-Carron et toutes les usines d’armement !  

Pour les blessé.es par les forces de l’ordre, pour celles et ceux qui sont mort.es de s’être révolté.es, du 29 au 31 mars 2019, bloquons toutes les usines d’armement qui participent à la represion des mouvements sociaux !
À Saint-Étienne se trouvent deux grands spécialistes de la fabrication d’armes : Verney-Carron et Le Banc National d’Épreuve des Armes.


MOBILISATIONS - LUTTES
Carnaval de l’inutile  

Il fut un temps, où le carnaval était le jour où les esclaves se déguisaient en roi pour se moquer des puissant.e.s. Une occasion d’inverser les rôles, de transgresser les normes établies. Pour un jour, le monde marche à l’envers ! Aujourd’hui, à Saint-Étienne, ce sont les puissant.e.s qui l’organisent – celleux-là mêmes qui relookent la ville en Capitale du design. Celleux-là mêmes qui font mourir des quartiers habités pour en construire de nouveaux aseptisés. Nous proposons plutôt un giga carnaval coloré, bruyant et indomptable !
Les 30 et 31 mars 2019, ce sera un week-end coloré, bruyant et indomptable !


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Week-end soutien à Bure  

Suite à l’intense répression subie à Bure ces dernières années et particulièrement depuis l’expulsion du bois Lejuc en février 2018, nous organisons un évènement de soutien à la lutte Meusienne.
Venez, venez, les 3, 4 et 5 mai 2019 à St Julien Molin Molette, on vous attend !!!


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Football militant  

La Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT) vient de publier un communiqué de solidarité à l’égard des migrant.e.s et des militant.e.s du Briançonnais et de mettre à jour sa présentation très sociale du sport et des loisirs.
Retour sur cette association très active dans la Loire, et zoom sur le foot à 7, ou foot autogéré !


DISCRIMINATIONS - RACISME
Semaines anticoloniales et antiracistes  

LA SEMAINE ANTICOLONIALE ET ANTIRACISTE est un événement organisé par l’association Sortir du Colonialisme qui milite sur l’actualité, la mémoire et le combat anticolonial, articulés avec le combat antiraciste, le racisme étant la matrice idéologique du colonialisme.