Saint-Étienne et alentours Numero Zero   MEDIAS

Fête du Numéro Zéro




Samedi 29 juin, Numéro Zéro fête ses 16 ans, 2 mois et 4 jours à Ursa Minor !

Et oui, ça commence à faire un baille qu’une petite équipe de modération fait tourner ce site. Son but ? Maintenir un outil performant pour la communication et l’archivage des infos et histoires des luttes par celles et ceux qui les font.

Environ 3800 articles ont été publiés à ce jour sur le site, par 921 auteurs et autrices (enfin par pseudonymes différents, on se doute bien qu’il y a certains cas de dédoublement de la personnalité chroniques là-dedans).
1 687 411 visites depuis la création du site, enfin sûrement une partie non négligeabe de ces clics, c’est nous qui essayons de bidouiller des trucs sur le site, mais quand même le lectorat se maintient avec une moyenne de 570 visites par jour en ce moment.


Ouais, ça en fait une vieille machine ce site internet. Mais bon tu as peut être remarqué, cher lectorat, que malgré les années, le site n’a pas cessé de se renouveler. Plus dynamique à certaines périodes, avec des envies de radio, de papier, d’exploser ! Et puis, à d’autres moments, plus calme, comme en dormance mais qui vogue malgré tout car, ce site, c’est toi qui le portes, c’est toutes les énergies émancipatrices de Sainté.

En ce moment on peut dire que le site est assez dynamique. On a adopté une nouvelle maquette il y a deux ans et on prévoit de la faire évoluer encore. On a fait une campagne de stickers et de flyers pour chercher toujours plus de lecteurices pour toutes vos infos de luttes. On a animé des ateliers publics d’aide à la publication qui ont permis de rencontrer les collectifs locaux et de recruter de nouveaux et nouvelles modérateurices. Il y a eu un beau boulot de tri des archives : le nouvel onglet « histoires des luttes », vous avez vu ?

Retour en archives sur la vie du site

On invite à la soirée les collectifs locaux qui diffusent de l’info critique en mettant l’accent sur une des luttes qui a marqué le début de l’année 2019 : les expulsions de squats de migrant.e.s et la mobilisation pour le droit au logement avec, entre autres, des membres du collectif l’Amphi Z de Lyon et les personnes qui luttent à Saint-Étienne.

Alors, toutes ces choses, on voulait les fêter avec vous, lecteurs, lectrices, futures complices ou fidèles admirateurices. On voudrait parler, boire, manger et danser pour fêter le nouvel été du Numéro Zéro !

Et ça puis aussi, bah, ça coûte un peu de sous, c’est aussi pour ça qu’on fait cette fête : payer les machines, nom de domaine, photocopies...

On est ravi d’organiser cette soirée avec Ursa Minor, superbe lieu complice de concerts, spectacles, résidences, ateliers, etc.

Au programme :

À partir de 17h :
stands d’infos, restauration, etc.

À 18h : rencontre autour des squats, des luttes pour le logement et des sans-papiers, avec le collectif l’amphi Z de Lyon et les personnes en lutte à Saint-Étienne.

À partir de 19h :
* Au fond du Furan
sélection de curiosités (et archives) sonores
* Chabrot
pré-boum 80’s
* Mauvaise Surprise
doublette à paillettes
* Bendovers Brothers
volt-face
* DJ EVIL JESUS
rocksteady n’co
(remplace DJ Daf)

Prix libre + adhésion à Ursa Minor prix libre

Ursa Minor
11, rue de l’Égalerie
(tram Bellevue)
Saint-Étienne


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours Numero Zero   MEDIAS

Historique du Numéro Zéro

Le site d’infos Numéro Zéro a maintenant une longue histoire (!) Les grandes étapes de son existence relatées dans cet article.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   AIDE A LA REDACTION

Charte / FAQ du Numéro Zéro

Nous avons compilé des réponses aux « questions-type » que l’on peut se poser sur le site Numéro Zéro, et ces réponses constituent également la charte que nous appliquons pour sa gestion.



Dans la thématique "MEDIAS "

Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Les Wauquiezeries (Couac, n°2)

À lire dans Couac n°2...

Partout, toujours. Laurent Wauquiez, l’homme aux multiples vestes rouges, à la tête de la région Auvergne–Rhône-Alpes, mais aussi vice-président des Républicains et député de Haute-Loire, ne se ménage pas. Depuis la sortie de notre numéro 1, l’homme fort de la Région se frotte à de multiples thématiques à tendance électoralistes.


Informations globales   DISCRIMINATIONS - RACISME / GENRE - FEMINISME

2e numéro de la revue Assiégées

Revue décoloniale, nous poursuivons notre ambition de mettre au centre de la revue les racisé·e·s sous le joug du patriarcat, tout en nous inscrivant dans la lutte contre le capitalisme. Après un premier numéro autour de l’étau, la question qui traverse ce second numéro est celle de la lutte.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Local Barré : enregistrement public de « Question de choix »

Pour le lancement du local du magazine Barré, le vendredi 3 mars 2017, l’émission « Question de choix » sera enregistrée en direct et en public entre 19h et 20h, avant sa diffusion sur Radio Dio le mercredi suivant. Celle-ci portera sur le thème des médias indépendants et verra, en plus de Dio et de Barré, la présence du journal Couac, ainsi que de Bruno Clémentin (cofondateur de « la Décroissance »).


Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

[audio] Le 8 février, la « Boîte à surprises » sur Radio Dio invitait Couac

Mercredi 8 février 2017, la « Boîte à surprises » en direct sur Radio Dio, invitait quelques voix de Couac en studio. Pour une présentation du journal, un retour et approfondissement sur le numéro deux du canard local qui pince, et un petit coup de projecteur sur des luttes locales...


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Ces prochains jours en ondes, sur Radio DIO...

Radio Dio, 35 ans, toutes ses dents, et tout son mordant !
Bref programme des émissions spéciales, mensuelles ou surprises des prochaines journées.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

[Bédothèque de Luxe] Goûter de l’édition BD et politique

La bibliothèque BD des Arts du Forez invite des éditeurs et auteurs pour un rendez-vous convivial le vendredi 17 février 2017 à partir de 17h, aux Arts du Forez (4 bd Robert Maurice - Maison des Associations, 1er étage).


Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Un canard qui pince à Saint-Étienne et sa région : le n°2 de Couac est disponible !

... Ainsi que les solutions tant attendues des mots croisés.
Le numéro 2 de Couac (journal local d’enquête critique) est disponible depuis fin décembre 2016. Où peut-on le trouver ?


Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Mais ça Couac par ici !

N°2 du journal disponible, et réunion publique pour la préparation du n°3
Le numéro 2 de Couac (journal local d’enquête critique) est disponible depuis fin décembre 2016, et d’ores et déjà nous vous proposons de se rencontrer pour l’élaboration du n°3 ce jeudi 12 janvier à partir de 18h30 au bar l’Entrepots.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Un trimestre de « joie, rage et courage... »

Sur Radio Dio 89.5 FM
On y parle de Saint Julien Molin-Molette et sa carrière, des migrants mineurs, et de monnaie « alternative »... La deuxième saison de l’émission « joie, rage et courage » diffusée sur le 89.5 FM a débuté en octobre... Cette année encore, vous pourrez la retrouver sur le hertzien le dernier lundi du mois à 13h.


Saint-Étienne et alentours Couac   CAPITALISME - GLOBALISATION / MEDIAS

Dans le monde merveilleux de Burger King

À lire dans Couac #1...
La multinationale américaine débarque en terre stéphanoise et a besoin d’employés dociles, qui seront formés aux frais de Pôle Emploi. Une réunion d’information a donc été organisée à la Maison de l’Emploi, afin de présenter les nombreux avantages à travailler pour la marque. Attention, certains propos sont aussi nauséabonds que la nourriture servie dans ses fast-food !


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
Retour sur les manifestations et actions du 5, 6 et 7 décembre  

Ces derniers jours de mobilisation contre la réforme des retraites ont été riches en événements. Gilets jaunes, syndicalistes (ou pas), précaires, étudiant.es, lycéen.ne.s... De nombreux stéphanois.es ont pris la rue ces trois derniers jours. Retour en images.


MOBILISATIONS - LUTTES
Contre la réforme des retraites : nouvelle manifestation ce mardi 10 décembre  

Contre le projet de retraite par points, pour un système de retraite et un monde solidaire, nouvelle manifestation ce mardi 10 décembre 2019.
RDV 10h30 devant la gare de Châteaucreux à Saint-Étienne et à 10h30 Pont du Coteau à Roanne.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Incroyable ! L’UNESCO décerne à la ville de Saint-Étienne le label de « ville inclusive et durable »  

Ce label censé être attribué aux villes qui mettent en œuvre des politiques de lutte contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l’exclusion semble vraiment usurpé pour la bonne ville de Saint-Étienne et toute l’équipe municipale du maire Gaël Perdriau. En effet, à ma connaissance ce n’est pas le domaine d’excellence de ce dernier. Il serait bon de rappeler aux inspecteurs quelques faits et actes qui viennent en complète contradiction avec l’attribution de ce label.


REPRESSION - PRISON
Dans la nuit du 6 au 7 décembre 1986, Malik Oussékine assassiné par deux voltigeurs de la police  

Dans la nuit du 6 au 7 décembre 1986 à Paris, Malik Oussekine, 22 ans, était matraqué à mort dans le hall d’un immeuble parisien où il s’était refugié, par deux policiers « voltigeurs » motocyclistes. Un anniveraire d’autant plus sinistre que les redoutables « voltigeurs », après avoir été interdits à la suite de leur forfait contre Malik Oussekine, ont été officiellement réintroduits en mars 2019. Et ont bien vite renoué avec les pratiques d’alors (lire ici).


MOBILISATIONS - LUTTES
Suivi du mouvement contre la réforme des retraites  

Blocages, piquets de grève, Assemblées générales, actions, manifestations, etc. La journée du 5 décembre qui a réuni plus de 20 000 personnes dans les rues de Saint-Étienne va, semble-t-il, marquer le début d’une période riche en événements. Tentative de centralisation de toutes les informations liées au mouvement contre la réforme des retraites à Saint-Étienne.


MEDIAS
5/12 : Le Gueuloir n°5 est sorti !  

Ça y est, nous y sommes, c’est le 5 décembre… La grève générale, c’est aujourd’hui, et avec un peu de chance et beaucoup de motivation, ce sera aussi demain, et après-demain… Et tous les jours qui suivront. Comme l’année dernière, décembre sera bouillant ! Avec sans doute quelque chose qui aura un air de révolution...


TRAVAIL - PRÉCARITÉ
C’est quand qu’on arrête ?  

La bloggueuse de bande dessinée féministe (mais pas que) Emma a proposé une synthèse, sous forme de BD, des dossiers militants qui existent sur la retraite pour expliquer le nouveau projet de retraite inventé par Macron et Delevoye.


MOBILISATIONS - LUTTES
1947 : la « révolution » à Saint-Étienne  

À la fin de l’année 1947, les grèves se multiplient, à Saint-Étienne comme ailleurs, préfigurant la grande grève des mineurs de 1948. Elles culminent avec le rassemblement du 29 novembre, aux abords de la Préfecture.


REPRESSION - PRISON
[Grenoble] Retour sur l’opération de fichage et perquisition menée le 26 novembre  

Mardi 26 novembre, à partir de six heures du matin, six lieux alternatifs de Grenoble et ses alentours se sont fait perquisitionner. ZAD, squat ou colocation, personne n’a été épargné.
Le prétexte officiel est d’enquêter sur les incendies qui se produisent dans le département depuis deux ans. Une fois de plus, ce sont les milieux autonomes, libertaires, féministes ou écologistes qui sont visés.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Mutiler oui, mais local !  

Le maintien de l’ordre, en plus d’être un outil de contrôle et de répression, c’est aussi un business, et dans la Loire les usines qui se battent pour répondre aux appels à mutiler de la police nationale ne manquent pas. Petit retour sur un contrat local et bien juteux.


MOBILISATIONS - LUTTES
Et tout le monde attend le 5 décembre !  

Les appels à la grève reconductible se multiplient dans tous les secteurs d’activités, du public au privé, des chômeur.e.s aux retraités en passant par les lycéen.ne.s et étudiant.e.s... Parce qu’il est nécessaire que cette première date soit massive et déterminée, nous relayons ici un florilège d’appels locaux et nationaux ainsi que des textes de fond publiés sur d’autres sites. Rendez-vous le 5 décembre, à 10h30 devant la Bourse du travail à Saint-Étienne.


MOBILISATIONS - LUTTES
Soutenons Anas et sa famille  

Notre camarade et ami Anas a, avec son acte dramatique, le vendredi 8 novembre 2019, provoqué un véritable électrochoc tant dans la communauté étudiante en situation de précarité que dans la société entière.
Dans son message, il nous demande, à nous ses ami.e.s et camarades, de continuer la lutte.


LOGEMENT - SQUAT
Retour sur la manifestation pour défendre le droit au logement  

À l’occasion du 30e anniversaire de la « Convention des droits de l’enfant » que de nombreux·ses stéphanois·es se sont réuni·e·s à l’appel des associations, afin de réclamer la mise à l’abri des familles et des 25 enfants encore à la rue, alors qu’un rude hiver à déjà commencé.
Plus de 500 personnes ont défilé de la Place du Peuple à la Préfecture en marquant un temps d’arrêt sur les marches de l’Hôtel de Ville où l’on pouvait entendre des slogans tel que « État assassin ! Mairie complice ! ».


LOGEMENT - SQUAT
La mairie de St Etienne dit qu’elle brûle pour éviter d’aider des enfants !  

Dans le parc du Musée de la Mine à Saint-Étienne vivent depuis plusieurs mois 7 familles d’origine roumaine, dont environ 25 enfants. Pour réclamer de l’aide aux pouvoirs publics qui demeurent sourds malgré les températures négatives, elles ont occupé le hall de la Mairie aujourd’hui. La réponse a été tonitruante.


LOGEMENT - SQUAT
Communiqué du collectif des occupants de la Bourse  

Au printemps dernier, des centaines de personnes et familles se sont retrouvées sans solution d’hébergement et ont été expulsées successivement de différents lieux dans la métropole stéphanoise. Le collectif des occupants de la Bourse s’est alors constitué pour les soutenir. Rédigé près de huit mois plus tard, un communiqué fait le point sur la situation et les revendications.