Saint-Étienne et alentours Couac   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Google et Sainté City




L’implantation de Google à Saint-Étienne, au rez-de-chaussée de l’immeuble « de prestige » Le Royal Libération (place Jean Moulin), est la quatrième en France, après Rennes (juin 2018), Montpellier (février 2019) et Nancy (avril 2019). Google a déjà les moyens d’en connaître beaucoup sur nous – via les traces que nous laissons en utilisant son moteur de recherche, une plateforme comme YouTube ou sa messagerie Gmail, les contenus que nous confions à Google Drive, etc. –, voire de dialoguer avec nous (Google Assistant), de gérer tous nos objets connectés (Google Home)… Alors, pourquoi ce moloch veut-il s’implanter physiquement dans nos villes, particulièrement à Saint-Étienne ?


Le local réservé au géant américain est de 200 m² au total, avec un espace « vitrine », une salle de conférences de 40 places et une, réservée aux ateliers, de 15 places. L’ensemble de l’activité est présenté sur un site internet. Huit personnes ont été embauchées (des « coaches », selon la novlangue managériale), dont quatre à plein temps, toutes en contrats à durée déterminée. Des formations sont délivrées par leurs soins (y compris dans d’autres lieux), mais des formateurs issus de partenariats nationaux (notamment e-mma, association liée à L’Epitech, école privée d’informatique) ou locaux (pour le moment la CCI, Welcom) ont également été sollicités.

À noter que le dispositif choisi pour la France (quatre ateliers dans quatre villes qui ne sont pas des « premiers choix » technologiques) est différent de ce qui a été tenté dans le reste du monde où ont été créés des « campus » (donc à champ d’intervention plus large), généralement dans les capitales où Google avait déjà implanté des bureaux. Mais l’échec à Berlin (où la création d’un campus dans le quartier de Kreuzberg a été rendue impossible par la mobilisation des habitants) les a peut-être amenés à cette nouvelle démarche.

Même si le discours est lénifiant (Google n’aurait aucun objectif de résultat, ne gagnerait rien à l’affaire – tout est gratuit – et aurait une attitude ouverte aux initiatives locales), il apparaît vite que cette démarche n’a rien d’altruiste et poursuit au contraire plusieurs objectifs.

Les critères du choix de Saint-Étienne seraient la faible proportion de commerces connectés à Internet, un taux de chômage assez important, une ville pas trop grosse [1] (par rapport à Lyon), le label French Tech [2] et la présence d’écoles d’ingénieurs et de design notamment. Mais même si le discours est lénifiant (Google n’aurait aucun objectif de résultat, ne gagnerait rien à l’affaire – tout est gratuit – et aurait une attitude ouverte aux initiatives locales), il apparaît vite que cette démarche n’a rien d’altruiste et poursuit au contraire plusieurs objectifs.

Reconstruire son image

L’entreprise a, jusque-là, prospéré (s’est gavée ?) sans entraves, mais voit de façon convergente se dresser des oppositions. Ainsi de sa réputation, désormais bien établie, d’être championne de l’évasion fiscale, notamment à travers le célèbre sandwich irlandais-néerlandais. En effet, ses bénéfices sont frauduleusement exfiltrés vers Dublin, puis Amsterdam, avant d’achever leur périple aux Bermudes. Pour la seule filiale française, cela concerne plus de 85% de son chiffre d’affaires (qui s’élève à 325 millions d’euros en 2017). Elle ne paye de fait que 14 millions d’euros d’impôts sur les bénéfices, un montant ridicule par rapport à son chiffre d’affaires (4,3%).

Google, champion de l’évasion fiscale : ses bénéfices sont frauduleusement exfiltrés vers Dublin, puis Amsterdam, avant d’achever leur périple aux Bermudes.

Les nombreuses annonces d’amendes [3], à la suite de différentes procédures, commencent à ternir l’image du géant américain, et ce même si elles sont très faibles en comparaison de son chiffre d’affaires annuel, estimé autour de 110 milliards de dollars. D’après un responsable de la firme et pour le seul atelier numérique de Rennes, ce serait 100 000 personnes qui y auraient transité en un an. Avec les quatre sites français, 400 000 pourraient être converties à la cause de Google chaque année !

Google et la smart city

Si le mot (en anglais, c’est plus classe au temps de la startup nation) s’impose dans beaucoup de discours, notamment en vue des prochaines municipales, il n’a en fait qu’une réalité très limitée. Peu de villes dans le monde correspondent à sa définition : ville « intelligente », repensée intégralement en fonction des technologies de l’information et de la communication pour « améliorer » la qualité des services urbains et/ou réduire leurs coûts. Seules quelques villes peuvent se targuer d’une approche globale de ce type, toutes s’appuyant sur un acteur d’envergure mondiale : Google à Quay Side (Toronto), Amazon à Seattle, Alibaba à Hangzhou, IBM à Helsinki, Cisco à Songdo (Corée du Sud)…

En France, en l’absence d’acteur global, le quartier Confluence à Lyon s’est livrée à un consortium japonais lié à Toshiba. Mais d’autres villes ont développé une version limitée à la sécurité, les safe cities, car des entreprises nationales émargent aux premières places mondiales dans ce domaine : Atos, Thales, Engie-Inéo. De fait, des villes comme Nice ou… Saint-Étienne sont des eldorados pour ces entreprises ou même des concurrents plus petits, comme Verney-Carron. Ces safe cities proposent une sûreté très particulière à l’ombre des caméras, micros, avec la collecte systématique de nos données GPS, l’utilisation d’algorithmes pour l’analyse des comportements…

Ces smart ou safe cities ont surtout un enjeu économique : la construction et les fonctions de maintenance représentent environ 35% du PIB de nos villes, à travers les habitations, les réseaux de transports individuels et collectifs, les réseaux techniques… Et l’ensemble des villes dans le monde devrait regrouper en 2050 trois milliards d’êtres humains, ce qui représente un fabuleux butin. Le maire stéphanois étant un fervent partisan de la smart city, Google sait d’ores et déjà qu’il arrive en territoire conquis.

Former et éduquer à la sauce Google

La formation est le cœur de leur activité à court terme. L’antenne Google à Saint-Étienne dispose pour cela de huit « coaches », susceptibles d’intervenir dans leurs locaux mais aussi dans un large rayon – à Rennes, ceux-ci interviennent sur tout le territoire breton (de Brest à Nantes). Par ailleurs, ils veulent accueillir dans leurs locaux des organismes extérieurs, nationaux comme locaux, qui devront accepter le principe de gratuité de leurs actions.

L’objectif de la multinationale étant bien entendu d’élargir son spectre d’utilisateurs, pour poursuivre son exploitation des données personnelles. En effet, plus les données collectées sont nombreuses et les profils divers, plus la valorisation financière est importante.

Plusieurs publics sont visés : particuliers et familles, notamment les femmes et les seniors ; étudiants et chercheurs d’emploi ; professionnels. Deux cibles cependant semblent privilégiées : les publics éloignés du numérique [4] et les PME-TPE qui n’utilisent pas assez (selon eux) les produits Google [5]. L’objectif de la multinationale étant bien entendu d’élargir son spectre d’utilisateurs, pour poursuivre son exploitation des données personnelles. En effet, plus les données collectées sont nombreuses et les profils divers, plus la valorisation financière est importante.

Cette activité de formation doit être également interrogée parce que la firme américaine peut jouer le cheval de Troie pour l’installation de nouveaux acteurs nationaux dans le jeu local. Ceux-ci profiteraient de la gratuité imposée pour concurrencer des acteurs locaux payants. Cela peut aussi conduire à un repositionnement des collectivités territoriales qui se désengageraient d’actions subventionnées au profit d’acteurs privés payés à la prestation. À ce sujet, l’expérience de Cyberbase à Montpellier [6] doit faire réfléchir : cette structure publique de formation mise en place par la Métropole a disparu après 17 ans d’existence au profit de structures tournées vers d’autres objectifs (French Tech) ou de Google qui se voit déléguer des actions relevant plutôt d’un service public, comme l’accueil des « précaires numériques ». Pour les formateurs eux-mêmes, cette logique est aussi l’occasion d’une précarisation statutaire et des conditions d’emploi, comme l’a documenté le wiki No-Google de Rennes [7].

Au-delà, la multinationale vise sans le dire le secteur éducatif.

Le marché national est déjà pris par Microsoft qui a passé des accords avec le ministère de l’Éducation nationale. Mais il est possible de les contourner en favorisant les liens avec les collectivités territoriales, réelles financeuses du numérique dédié à l’éducation. Dernièrement, ce sont des enseignants participant à une formation organisée par l’université de Nantes qui ont découvert parmi les intervenants des démonstrateurs estampillés Google. Ces interventions se faisaient dans le cadre du programme Class’Code s’adressant aux professeurs de collège et de lycée qui vont être en charge de l’enseignement des SNT (Sciences Numériques et Technologies). Il faut rappeler que l’entreprise a développé une offre logicielle spécifique pour l’enseignement, notamment basée sur les plateformes Google Classroom. Nul doute que celle-ci saura progressivement prendre pied dans les écoles, d’autant que la gratuité revendiquée arrangera les choix de désengagement financier des politiques concernés.

Google veut promouvoir sa vision du monde

En amont de l’ouverture de l’antenne à Sainté, nous avions assisté à deux réunions avec des cadres de la firme américaine : à chaque fois ils nous ont parlé d’évangélisation… Ces communicants, pourtant aguerris, échouent ainsi à cacher leur idéologie du bonheur par le numérique telle que promue par Ray Kurzweil, directeur de l’ingénierie de Google mais aussi pape du transhumanisme. Le courant libertarien auquel il se rattache prétend que les technologues, scientifiques, entrepreneurs doivent prendre en charge le devenir des sociétés et de l’espèce humaine. Pour eux, la légitimité n’est pas issue des institutions, mais de l’intelligence, du succès, de l’argent et de l’imagination de ces élites auto-sélectionnées. Il leur est donc nécessaire de s’abstraire des corps intermédiaires et d’alléger les règles pour pouvoir réinventer l’univers. Or cette idéologie délirante et antidémocratique peut disposer pour ses recherches de moyens financiers inimaginables jusque-là, pour travailler sur l’amélioration de l’ADN, sur l’homme augmenté voire pour la recherche de l’éternité… de quelques-uns.

[1Et avec une équipe municipale acquise à sa cause…

[2Un label attribué à des pôles métropolitains reconnus pour leur « écosystème de startups ».

[3Cependant, aucune n’a été confirmée et Google fait systématiquement appel.

[4Un rapport de France Stratégie estime à 16 % le nombre de Français n’utilisant pas Internet, ainsi qu’à 12 % les personnes distantes du numérique.

[5Selon l’indice DESI établi par la Commission européenne, les PME françaises d’Auvergne-Rhône-Alpes n’émargent qu’à la seizième place en Europe concernant l’utilisation d’Internet dans leur activité.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours   INFORMATIQUE - SECURITE / MOBILISATIONS - LUTTES

Dégooglisons Sainté !

Vendredi 5 juillet, à 11h, Google inaugure son « Atelier numérique », 11 place Jean Moulin. Des invité-e-s en tenue d’apparat, des petites mains chargées de tenir stands et ombrelles, une poignée de badauds... et des militant-e-s pour faire entendre et voir notre détermination à dégoogliser Saint-Étienne !


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE

Google et la Safe City

Article paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019. Un « atelier numérique Google » va s’installer à Saint-Étienne, sans doute à l’angle de la place Jean Moulin et de l’avenue de la Libération (ex Royal). Au-delà du barnum organisé autour de cette arrivée par G. Perdriau et J.M. Mis, député LREM, que peut bien signifier cette installation, ainsi que l’annonce de Serenicity, dispositif d’écoute sonore de l’espace public ?


Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / FLICAGE - SURVEILLANCE

Contre l’atelier Google à Sainté

Appel pour des actions communes en réaction à l’installation d’un atelier Google à St-Etienne.
Google va ouvrir à Saint-Étienne, sans doute au moment de l’inauguration de la biennale du design le 21 mars, son second atelier numérique en France (après Rennes au printemps 2018, et avant Montpellier et Nancy).
Nous ne voyons pas l’arrivée de Google comme une bonne nouvelle car elle pourrait remettre en cause le déploiement d’une politique du numérique qui garantit les droits des usagers et leurs libertés.


Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / FLICAGE - SURVEILLANCE

Sainté se laissera-t-elle googliser ?

Le personnel du service de comm’ de Perdriau doit être en burn-out tant ses apparitions médiatiques ont été nombreuses ces derniers jours. Si on a du mal à suivre le rythme, on n’est pas passé à côté de cette info annoncée la semaine dernière : la multinationale Google a choisi Saint-Étienne pour ouvrir son deuxième « atelier numérique » en France.


Informations globales   INFORMATIQUE - SECURITE

Lettre d’information de Framasoft : campagne Dégooglisons Internet

Lettre d’information no 21 — Fin d’année 2018
Changer le monde, un octet à la fois - Contributopia An 2
Une alternative à FuckBook : présentation de MobiliZon


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

Débats sur la société de surveillance de masse

Deux débats pour comprendre les enjeux de la mise en place de la société de surveillance de masse organisés par Halte au contrôle numérique, La Ligue des Droits de l’Homme Loire, Stop Linky 5G Loire et la Quadrature du Net - Le mercredi 8 janvier et le vendredi 7 février à Saint-Étienne.



Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

La Rentrée Solidaire 2019

Pour se donner la pêche de militer à la rentrée, nous vous avons fait une petite sélection d’évènements militants pour cette rentrée 2019. On y trouve des soirées conférences, du théâtre, une manif, et des rassemblements. Venez motivé’es !


Saint-Étienne et alentours   VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Forum des collectifs locaux œuvrant pour l’émancipation, la solidarité et la contre-culture

Le vendredi 13 à partir de 17h30 sur la Place Grenette, venez rencontrer des collectifs locaux qui œuvrent pour l’émancipation, la solidarité et la contre-culture.


Saint-Étienne et alentours Couac   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Printemps 73, acte II de Mai 68 à Sainté

Au printemps 2018, un article de Couac revenait sur Mai 1968 à Saint-Étienne. Mais la fin de Mai-Juin 68 ne signe pas le retour au calme, elle marque au contraire le début d’une période d’effervescence tous azimuts. Entretien sur la période qui suit Mai-Juin 68 et plus particulièrement sur le printemps 73, alors que convergent les contestations, avec Gilbert, qui participe alors aux mobilisations.


Saint-Étienne et alentours Couac   VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Un portrait de Synthé fait par une de ses marges

Si la municipalité et les autorités publiques imaginent une ville qui a souvent peu à voir avec la vie réelle de ses habitant’es, ce sont avant tout les activités et engagements de celleux-ci qui font de Saint-Étienne la Synthé qu’on connaît et dans laquelle on a envie d’habiter. Agnès, Jeannette et S., qui arpentent et font vivre les rues de Saint-Étienne depuis bien des années, nous livrent un aperçu du milieu associatif, informel et punk stéphanois et une analyse de l’évolution de la ville.


Saint-Étienne et alentours Couac   TRAVAIL - PRÉCARITÉ

Bourse du travail : la belle endormie

C’est l’un des bâtiments les plus emblématiques de la ville. Situé en plein centre, il est désormais visité par une minorité de Stéphanois : les militants des syndicats présents dans ce lieu. Pourtant, la création d’une Bourse du travail à Saint-Étienne a été l’objet d’intenses mobilisations, et ce « palais du peuple » a connu des heures fastes, certaines historiques. Nous avons rencontré et lu Jean-Michel Stein, président du Groupe de Recherches et d’Études sur les Mémoires du Monde Ouvrier Stéphanois (Gremmos), spécialiste de l’histoire de cette Bourse. Nous avons ainsi pu revisiter sa richesse et nous interroger sur les enseignements que nous pourrions en tirer aujourd’hui.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Faîtes du libre

Des concerts, des ateliers pour apprendre et bricoler ensemble, du codage à la portée de chacune, des médias qui racontent des trucs qu’on n’entendra pas ailleurs, des échanges sur l’autonomie, des lieux et des collectifs qui se rencontrent...
Du 5 au 9 juillet à Sainté
Tout le programme est prix libre


Saint-Étienne et alentours   INFORMATIQUE - SECURITE / MOBILISATIONS - LUTTES

Dégooglisons Sainté !

Vendredi 5 juillet, à 11h, Google inaugure son « Atelier numérique », 11 place Jean Moulin. Des invité-e-s en tenue d’apparat, des petites mains chargées de tenir stands et ombrelles, une poignée de badauds... et des militant-e-s pour faire entendre et voir notre détermination à dégoogliser Saint-Étienne !


Saint-Étienne et alentours   INFORMATIQUE - SECURITE

L’atelier numérique et nous, un cauchemar exotique

Google inaugure son atelier numérique 11 place Jean Moulin le 6 juillet.
Un triporteur équipé d’une ombrelle bariolée propose des sodas gratuits sur la place Chapelon. En s’approchant un peu, on remarque le logo de Google sur les maillots couleur future des deux personnes qui accostent les badauds. Les évangélistes distribuent des papelards élogieux sur l’atelier numérique de Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

Déambulation festive contre Serenicity, retour en image

Samedi 10 mai, une grosse centaine de personne a défilé dans les rues du quartier Tarentaize-Beaubrun en musique et en costumes pour contester le projet d’écoute de l’espace public.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

Mouchards et drones à Saint-Étienne : le maire veut étouffer le débat

La Quadrature du Net publie et analyse les documents obtenus auprès de la mairie de Saint-Étienne sur son projet de « Safe City ». Micros couplés à la vidéosurveillance, drones automatisés, application de dénonciation citoyenne… Ils révèlent la ville sous-surveillance telle que fantasmée par son maire, Gaël Perdriau.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

Ateliers pour reprendre en main sa vie numérique

Alolise, Zoomacom et Stop Linky Gazpar 42 proposent une série de rencontres et d’échanges autour de la reprise en main de notre vie numérique.


Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / FLICAGE - SURVEILLANCE

Contre l’atelier Google à Sainté

Appel pour des actions communes en réaction à l’installation d’un atelier Google à St-Etienne.
Google va ouvrir à Saint-Étienne, sans doute au moment de l’inauguration de la biennale du design le 21 mars, son second atelier numérique en France (après Rennes au printemps 2018, et avant Montpellier et Nancy).
Nous ne voyons pas l’arrivée de Google comme une bonne nouvelle car elle pourrait remettre en cause le déploiement d’une politique du numérique qui garantit les droits des usagers et leurs libertés.


Informations globales   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

RIP Aaron Swartz

Il y a 5 ans disparaissait Aaron Swartz, informaticien militant qui considérait qu’internet pouvait être un espace de liberté et d’échange et non un lieu de flicage et de monétarisation des données.
Dans un livre paru ces jours-ci, Flore Vasseur revient sur les combats pour un internet libre.


Informations globales   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

Il faut qu’on parle de facebook

Mort au capitalisme ! Aussi sur Internet ! Contre l’exploitation et l’oppression ! Aussi sur Internet !

Texte de 2012 de nadir.org


Informations globales   INFORMATIQUE - SECURITE

Lettre d’information de Framasoft : campagne Dégooglisons Internet

Lettre d’information no 21 — Fin d’année 2018
Changer le monde, un octet à la fois - Contributopia An 2
Une alternative à FuckBook : présentation de MobiliZon


Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / FLICAGE - SURVEILLANCE

Sainté se laissera-t-elle googliser ?

Le personnel du service de comm’ de Perdriau doit être en burn-out tant ses apparitions médiatiques ont été nombreuses ces derniers jours. Si on a du mal à suivre le rythme, on n’est pas passé à côté de cette info annoncée la semaine dernière : la multinationale Google a choisi Saint-Étienne pour ouvrir son deuxième « atelier numérique » en France.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE

Mutiler oui, mais local !

Le maintien de l’ordre, en plus d’être un outil de contrôle et de répression, c’est aussi un business, et dans la Loire les usines qui se battent pour répondre aux appels à mutiler de la police nationale ne manquent pas. Petit retour sur un contrat local et bien juteux.


Saint-Étienne et alentours La dérive   FLICAGE - SURVEILLANCE

« Attention on vous surveille le bassin »

Suite à la manifestation du 5 décembre, la Barricade organise la projection du film-documentaire “Sous l’oeil des houillières”, un film de Marion Fontaine, Richard Berthollet à 17h à la Dérive.


Informations globales   DROITS SOCIAUX - SANTE / FLICAGE - SURVEILLANCE

Alerte rouge sur les données de santé de tou.te.s les français.e.s

Vous ne le savez peut être pas, mais un événement majeur est en train de se jouer sur les datas santé françaises. À côté les enjeux et risques du DMP, c’est une partie de billes dans une cour de récréation. De quoi s’agit-il ?


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE

Digital Saint-Étienne viole votre vie privée à votre insu !

Digital Saint-Étienne est une centralisation des bases de données, une plate-forme numérique évolutive de gestion des données urbaines, le début de la smart city et d’une ville robotisée.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE

Les grandes oreilles de Perdriau et Verney-Carron ne seront pas installées

Suite à la mise en garde de la CNIL sur le projet d’installation de micros espions dans le quartier Tarentaize-Beaubrun, mais aussi à la lutte menée par plusieurs collectifs stéphanois, la mairie annonce qu’elle « ne mènera pas l’expérimentation des capteurs sonores envisagée au printemps dernier ».


Informations globales   FLICAGE - SURVEILLANCE

[Lyon] La gendarmerie utilise la reconnaissance faciale pour identifier les suspects

C’est une audience du 17 septembre dernier au tribunal de Lyon, passée un peu inaperçue, qui met en lumière cette nouvelle technique policière. Une personne passait en procès pour un vol de camion le 5 septembre. Comment a-t-elle été reconnue et arrêtée ? Par reconnaissance faciale !


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE

Technopolice

Le site technopolice.fr propose de la documentation sur la vidéo-surveillance, les « smart city » et les technologies de contrôle qui se développent sur le territoire français. La ville de Saint-Étienne est bien placée dans la course : les documents et échanges liés aux projet Serenecity / SOFT sont accessibles sur le site.


Informations globales   FLICAGE - SURVEILLANCE

À propos de la flic infiltrée débusquée au contre-sommet du G7

Les camarades de Toulouse nous alertent sur le comportement plus que suspect d’une personne qui a participé ces derniers mois aux manifs des Gilets jaunes dans le Sud-Ouest et au contre-G7.
Ceci est un texte rédigé en urgence afin que l’info tourne et que toutes les personnes et tous les groupes que cette personne a approchés ces derniers mois puissent s’organiser en conséquence.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Code du policier de l’espace à Saint-Étienne

Article 1.
Comme partout ailleurs, les policiers de l’espace – autrement dit aménageurs, urbanistes, architectes et designers – travailleront main dans la main avec les autres services de police et de renseignement. Ceci afin de limiter au maximum l’utilisation de l’espace public, en particulier par les plus pauvres. En tant que capitale du design, Saint-Étienne se doit d’être un modèle de Smart City. Le numérique dans tous les aspects de la ville devra permettre la sécurisation totale.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / REPRESSION - PRISON

GJ, six mois plus tard : après la répression policière, la répression judiciaire

Interpellés lors de l’acte VIII du mouvement des Gilets Jaunes, deux stéphanois – accusé d’outrages, rébellion et violence sur « agents dépositaires de l’autorité publique » – étaient à la barre du tribunal correctionnel mercredi 12 juin.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Incroyable ! L’UNESCO décerne à la ville de Saint-Étienne le label de « ville inclusive et durable »

Ce label censé être attribué aux villes qui mettent en œuvre des politiques de lutte contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l’exclusion semble vraiment usurpé pour la bonne ville de Saint-Étienne et toute l’équipe municipale du maire Gaël Perdriau. En effet, à ma connaissance ce n’est pas le domaine d’excellence de ce dernier. Il serait bon de rappeler aux inspecteurs quelques faits et actes qui viennent en complète contradiction avec l’attribution de ce label.


Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Lyon] Fête des lumières, tourisme et Métropole : débat le 22 novembre

Entre aliénation touristique, désastre écologique, marchandisation de la ville, obscurantisme... Quelle vie nous prépare la ville-entreprise ?


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Trombinoscope des collaborateurs du « réaménagement urbain » à Saint-Étienne

Ce trombinoscope paru dans le journal du carnaval de l’inutile de mars 2019, nous propose un petit tour d’horizon des assos de « réaménagement urbain » qui ont pignon sur rue à Sainté. Jeunes, « alter » et pleines de bonnes intentions. Nous avons ici une vue rapide sur leurs histoires, leurs projets et leurs liens avec le pouvoir municipal ou national.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

L’EPASE, un acteur de l’État au service du futur

L’EPASE, c’est notre établissement public d’aménagement de Saint-Étienne, avec ses logiques et modèles, et ses zones où il a planté ses griffes. Le Journal du Carnaval, publié en mars 2019 à l’occasion du carnaval de l’Inutile, nous donnait un début d’explication sur ses finalités dans un de ses articles.


Saint-Étienne et alentours Couac   GENRE - FEMINISME / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

La rue est à nous ! ... enfin surtout à eux !

Il y a 75 ans, le 19 août 1944, Élise Gervais était retrouvée morte après avoir été torturée par la Gestapo. En hommage, une rue de Saint-Étienne porte son nom depuis fin 1944. Un fait qui mérite d’être souligné tant il demeure rare jusqu’à aujourd’hui que le nom d’un personnage féminin figure sur une plaque de rue stéphanoise.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Ville, métropole et design : qui S.E.M le vent...

« Il convient de maîtriser l’image de la cité, de la même manière qu’on joue sur celle d’une entreprise pour influer sur sa cotation en bourse. »
Article paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019 sur notre métropole stéphanoise et le recours au design comme instrument de transformation de la ville.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Gentrifier Sainté ?

La gentrification est un mot barbare et parfois fourre-tout. Une célèbre encyclopédie en ligne la présente ainsi : « La gentrification (du mot anglais gentry, « petite noblesse »), ou embourgeoisement en français, ou boboïsation dans la presse, est un phénomène urbain par lequel des personnes plus aisées s’approprient un espace initialement occupé par des habitants ou usagers moins favorisés, transformant ainsi le profil économique et social du quartier au profit exclusif d’une couche sociale supérieure. »
Mais qu’en est-il à Sainté ? La question est posée ici avec quelques éléments de réponse...


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

2048

Courte nouvelle d’anticipation parue dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

« Cœur d’Histoire » : beaucoup de bruit pour...

Jeudi 20 Juin 2019 à 18h dans une salle de la Bourse du Travail avait lieu une réunion durant laquelle le maire de Saint-Étienne et son adjoint à la politique du logement Monsieur Jean-Pierre Berger, remettaient une synthèse des quatre ateliers thématiques qui se sont déroulés ces derniers mois, dans le cadre du projet « Cœur d’Histoire », des ateliers auxquels ont participé tout au plus 300 habitant.es., qui, aux dires des Stéphanois.es interviewé.es pour cet article, n’étaient pas très représentatifs de la population dans son ensemble.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Radio] Joie, rage et courage - Qu’est-ce qui se trame ?

Alors qu’une troisième ligne de tramway va arriver à Saint-Étienne, retour sur les choix de construction des lignes de tramway et les projets de restructuration urbaine avec la gentrification en toile de fond. Petit exemple de lutte contre les transports payants avec les mutuelles des fraudeur-euses et les actions des R.Z. en Allemagne à la fin des années 70.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   DISCRIMINATIONS - RACISME / EXPLOITATION ANIMALE

Antispécisme

Article paru dans le Gueuloir n°5 sur l’antispécisme et le spécisme.
Tout remonte au début des années 70. Un psychologue et écrivain nommé Richard D. Ryder crée le terme de spécisme (speciesism) pour décrire l’exclusion de la sphère morale et juridique dont font l’objet les animaux.


Saint-Étienne et alentours   DISCRIMINATIONS - RACISME

L’immigration d’hier à aujourd’hui : réalités et controverses

Conférence-débat - Dimanche 8 Décembre à 11h au Méliès Jean Jaurès - St E
Sujet à controverses multiples, la question migratoire fait l’objet d’un ensemble de malentendus, de méconnaissances, de fantasmes et de préjugés à l’encontre de populations – immigrées ou héritières de l’immigration – supposées inaptes à « s’intégrer » à la société d’accueil.
Cette conférence s’attachera à débattre du fait migratoire en privilégiant des approches historiques, politiques et économiques.


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES

Les loups dans la bergerie

Banalités de base sur la révolte en cours.
Comité pour la prolifération des loups - mars 2019


Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION

De la nécessité de la fin d’un monde

Plus on a une connaissance des catastrophes que le système enchaîne, des détériorations désastreuses, plus on cherche à s’adapter et essaient de survivre dans des conditions devenues extrêmes. Notre adaptation à la machine nous intègre peu à peu à son fonctionnement, elle nous machinise à son programme.


Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION / MOBILISATIONS - LUTTES

Ami.es Gilets Jaunes

Bref appel à l’adresse des gilets jaunes d’ici ou d’ailleurs...
« Amis GJ, je communique ici à l’écrit ce que certains d’entre nous pensent, en qualité de GJ mobilisés depuis le 17 novembre. (...) »


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES

Du lard ou du cochon, qui sont les gilets jaunes ?

C’est un mouvement spontané de luttes des classes apolitique. On nous rabâche ce discours depuis un mois maintenant mais si on prend quelques instants pour interroger ces affirmations, on se rend vite compte que ces milliers de personnes qui descendent dans la rue la rage au cœur répondent aussi à des appels construits, émanant de personnes peu fréquentables. Quelques pistes de réflexions.


Informations globales   REPRESSION - PRISON

Ecologie du terrorisme

Quelques notions sur l’emploi par les États et l’Empire-marchand dans son ensemble de la notion de terrorisme. Par le comité A.E.C.


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES

Aux gilets jaunes

Lettre ouverte d’une personne qui a passé du temps sur les rond-points de Haute-Loire aux gilets jaunes rencontrés.


Informations globales

Les gilets jaunes et les « leçons de l’histoire »

Par l’historien Gérard Noiriel, auteur (entre autre) d’une Histoire populaire de la France (éditions Agone).

"Dans une tribune publiée par le journal Le Monde (20/11/2018), le sociologue Pierre Merle écrit que « le mouvement des « gilets jaunes » rappelle les jacqueries de l’Ancien Régime et des périodes révolutionnaires ». Et il s’interroge : « Les leçons de l’histoire peuvent-elles encore être comprises ? »"


Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION

Conditionnement toxique

Nous oublions trop souvent que nos points de vue varient selon les situations, notre histoire et notre culture. Si notre mode de vie influe sur nos perceptions, voir d’une certaine façon crée sa propre réalité. Nous survivons sous influence d’un système qui formate nos conditions d’existences.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / REPRESSION - PRISON

Réunion publique d’accès au droit en cas d’interpellation et de poursuite judiciaire

Dans la continuité du mouvement de lutte contre la réforme des retraites, les organisations syndicales de salarié.e.s en lien avec le Syndicat des Avocats de France vous invitent le mercredi 15 janvier (16h30) à une réunion publique d’accès au droit pénal à la Bourse du Travail.


Saint-Étienne et alentours Couac   MOBILISATIONS - LUTTES / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Hirak et éléctions #1

Le Couac s’essaie à la radio et est allé rencontrer les Algériens et Algériennes de Sainté posté·e·s devant le consulat d’Algérie depuis samedi 7 décembre. Leur présence vise à perturber le bon déroulement des élections présidentielles et à dénoncer la mascarade électorale en cours.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

La direction de l’université n’aime pas le droit de grève

Alors qu’en ce mois de décembre les manifestations se succèdent et laissent espérer une amplification des protestations, le mouvement demeure à l’Université Jean Monnet pour le moins atone. Si des AG et des tractages ont eu lieu et si des appels à ne pas tenir les examens ont été émis, la mobilisation demeure faible. La responsabilité en revient notamment à une direction qui s’attache à la rendre invisible et à éteindre toute braise.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

Retour sur les manifestations et actions du 5, 6 et 7 décembre

Ces derniers jours de mobilisation contre la réforme des retraites ont été riches en événements. Gilets jaunes, syndicalistes (ou pas), précaires, étudiant.es, lycéen.ne.s... De nombreux stéphanois.es ont pris la rue ces trois derniers jours. Retour en images.


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
La jeunesse stéphanoise violemment réprimée  

Cela fait quelques jours, qu’à St-Étienne, les forces de l’ordre répriment dans la violence toute tentative de grève des jeunes lycéens. Le préfet aurait-il peur des jeunes, pour les empêcher, à n’importe quel prix, de rejoindre le mouvement ?


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (2)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés, quatre Stéphanois sont jugés pour avoir diffusé des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Deuxième partie d’un texte en trois épisodes : Enquête et arrestations, automne 1882.


MOBILISATIONS - LUTTES
Pour les retraites et tout le reste : actions à venir cette semaine à Saint-Étienne  

Actions, Manifestations, AG, Pique-Nique, Retraite au flambeau, Concerts... La semaine qui vient va être chaude à Sainté. Suivi et récapitulatif du 13 au 18 janvier 2020.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Fête de soutien aux grèvistes organisée par le CIP 42  

Le Collectif des Intermittent.es et Précaires de la Loire (C.I.P 42) a décidé d’unir ses forces et ses compétences afin de soutenir les cheminots grévistes de Saint-Étienne dimanche 19 janvier 2020 à partir de 15h00 dans l’ancienne Gare du Clapier !!!!
La recette sera reversée aux caisses de grève des cheminots.


REPRESSION - PRISON
Les stades de foot, laboratoire où s’expérimentent les techniques de répression  

Il y a quelques jours, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu son verdict : deux matchs à huis clos (dont un avec sursis) pour les quelques centaines de fumis et le feu d’artifice en tribune lors du match contre le PSG. Pour lutter contre les « Ultras », l’État s’est doté depuis plusieurs années d’outils de répression fort sophistiqués. À Saint-Étienne, quelques irréductibles résistent encore et toujours au progrès et à la modernité, au nom de concepts éculés comme la liberté et les valeurs populaires du football. Discussion avec l’un des membres des Green Angels, un des principaux groupes de supporters stéphanois.


ANTIFASCISME
A Saint-Étienne, l’extrême-droite compte s’installer ‘pépouze’ en face de la Bourse du Travail !  

Sophie Robert, la bourgeoise cheffe départementale du Rassemblement national, accompagnée d’une dizaine de militants environ, a été surprise ces derniers jours dans un local du quartier Albert Thomas en train de passer la serpillière.


MOBILISATIONS - LUTTES
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (1)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés quatre stéphanois sont jugés pour avoir diffuser des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Première partie d’un texte en trois épisodes : 1.Grèves, révoltes ouvrières, effervescences libertaires et répression autour de Lyon et Saint-Étienne en 1882.


MOBILISATIONS - LUTTES
Blocus au lycée Honoré d’Urfé : charges, gazage et une arrestation  

Depuis le 5 décembre, une série de blocages est initiée par les lycéen·ne·s stéphanois·e·s dans leurs établissements. Après deux journées entières de blocage au lycée Fauriel, la direction menace les élèves de passer en conseil de discipline s’iels s’avisent de recommencer. Jeudi 9 décembre au lycée Honoré d’Urfé, c’est cette fois la Police qui s’est chargée de lever le blocus à coup de bombes lacrymos.


MOBILISATIONS - LUTTES
Retour sur la journée du vendredi 10 janvier contre la réforme des retraites  

Au programme : action péage gratuit et rassemblement devant le Medef !
Aujourd’hui, c’est le 36e jour consécutif de mobilisation pour les cheminot·e·s qui sont rejoint·e·s sur leur piquet de grève à 6h du matin à la gare de Chateaucreux par des militant·e·s syndicalistes, des profs, des étudiant·e·s, des GJ et des autonomes. Au total, plus de 60 personnes prennent la route pour le péage de Veauchette. Les caméras sont détournées, les barrières relevées et les premiers sourires s’esquissent.


INFORMATIQUE - SECURITE
Bad citizen : une nouvelle appli anti-répression  

Une nouvelle application d’informations juridiques pour apprendre à se défendre face aux institutions policières et judiciaires. L’application Bad Citizen vient d’être créée et mise à disposition pour smartphones. C’est un guide qui résume l’essentiel de ce qu’on doit savoir quand on se retrouve aux mains de la police et de la justice ou quand il faut aider un-e proche.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le député Jean-Michel Mis en marche pour promouvoir la reconnaissance faciale  

Après une première date à la Commission numérique de l’Assemblée nationale au mois de décembre, le député LREM Loire-Saint-Étienne, Jean-Michel Mis, organise un colloque sur la reconnaissance faciale le samedi 18 janvier 2020, à l’Amicale laïque de Chapelon.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Débats sur la société de surveillance de masse  

Deux débats pour comprendre les enjeux de la mise en place de la société de surveillance de masse organisés par Halte au contrôle numérique, La Ligue des Droits de l’Homme Loire, Stop Linky 5G Loire et la Quadrature du Net - Le mercredi 8 janvier et le vendredi 7 février à Saint-Étienne.


CAPITALISME - GLOBALISATION
Culture, numérique et disruption sécuritaire à Saint-Étienne  

À travers un portrait d’Éric Petrotto, qui à la fois gère la Fabuleuse Cantine (un des lieux de restauration les plus « tendances » de la ville) et investit dans Serenicity (la société qui portait le projet d’installation de micros dans le quartier de Beaubrun-Tarentaize), Couac vous propose une enquête dans l’économie locale du numérique et son nouvel esprit du capitalisme.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Cartographier la surveillance  

À Saint-Étienne, difficile de circuler dans le centre ville sans être observé par Big Brother. Et en période de mouvement social, il n’est pas inutile de savoir où se situent ces yeux qui nous épient. Le site internet « Saint-Étienne sous surveillance » recense les caméras de vidéosurveillance disséminées dans la ville (estimées à 329). Entretien paru dans le Couac n°7 avec A., l’une des personnes qui en a été à l’origine, sur le contexte de sa mise en place et sa pertinence aujourd’hui.


MOBILISATIONS - LUTTES
10 jours de grève à Saint-Étienne  

Cela fait déjà 10 jours que la grève générale a débuté. 10 jours où travailleur.e.s, gilets jaunes, syndicalistes, étudiant.e.s, lycéen.ne.s jeunes et bien d’autres se retrouvent chaque jour dans la rue, sur des actions, dans des rassemblements, des AG etc… Mais qu’en est-il de la mobilisation à Saint-Étienne ?
Nous vous proposons ici un récapitulatif de plusieurs actions menées et des 5 grandes dates de rassemblement (5 décembre, Acte 56 des GJ, 10 décembre, 12 décembre et Acte 57 des GJ + Mobilisation des Algériens toute la semaine.)