Numéro Zéro - Site collaboratif d'information et de luttes sur Saint Etienne et sa région
Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

La mobilisation s’intensifie au CHU de Saint-Étienne




Alors que les urgentistes du CHU de Saint-Étienne poursuivent leur lutte, les urgences psychiatriques rejoignent elles aussi officiellement la grève qui contamine le CHU.


Communiqué du collectif La Psy Cause

Ça chauffe de partout !

Toujours pas de solutions concrètes et surtout dignes, que ce soit pour les patients ou les soignants.

Cela conduit à plus d’attente et d’anxiété pour les usagers. Devraient-ils souffrir en silence ???

Le manque de moyens humains est criant !
Personnels non remplacés, faire plus avec moins !

Dans ce contexte, les urgences psy rejoignent elles aussi officiellement la grève qui contamine le CHU.

Ensemble on est plus fort !

POUR DES SOINS HUMANISTES !!!

Communiqué à lire sur la page FB de La Psy Cause

Lire également ce texte écrit par des urgentistes en lutte au CHU de Saint-Étienne

Depuis le 3 juin 2019, les urgences du CHU de St Etienne sont en grève. A travers ce discours, nous allons vous exposer nos difficultés en nous inspirant d’une journée type de notre quotidien aux urgences.

Nous sommes 6 infirmiers et 3 aides-soignants, il est 6h30 et il y a 60 patients sur des brancards. Nous prenons la relève de nos collègues de nuit, la journée s’annonce d’emblée difficile : l’ensemble des box sont occupés et nous sommes en effectif minimum. Je suis aux urgences graves, moi et mes deux collègues avons chacun une dizaine de patients. Ils nécessitent une surveillance accrue, des soins lourds, d’autant plus que la moyenne d’âge est élevée. Certains sont dans notre service depuis plusieurs jours.

Nos collègues des urgences fonctionnelles ne sont pas en reste, ils ont eu une quinzaine de patient chacun sous leur responsabilité. Ici aussi les patients sont âgés : la plupart attendent une place en gériatrie depuis des jours, le maintien à domicile devenant trop compliqué. Aujourd’hui encore, la salle plan blanc, qui devrait être ouverte de manière exceptionnelle c’est-à-dire seulement en cas d’évènement indésirable potentiellement grave avec un nombre de victimes accru, est remplie : les personnes âgées y sont alignées avec un côté pour les femmes, un côté pour les hommes. Vaine tentative pour respecter leur intimité... Nos collègues auront aussi des patients venant pour des décompensations psychiatriques, ivresse, tout cela mélangé avec toutes autres pathologies communes. Pour les prendre en charge, ils seront deux infirmiers et une aide-soignante, l’autre aide-soignante sera bloquée plusieurs heures en salle de plâtre ou de chirurgie pour s’occuper de la traumatologie.
Un de nos collègues prend l’accueil, il prend place dans son bureau. Ce poste, il n’a pas eu le choix de le prendre, faute de personnel formé il est le seul à y être habilité. Il sait que sa matinée sera dure : les agressions verbales y deviennent presque quotidiennes…

Après la relève nous attaquons notre poste. Nous allons voir successivement chacun de nos patients : distribution de médicaments, vérification des différentes voies d’abords, évaluation de leur état global, toilette complète, réfection de lits… Nos différents soins sont entrecoupés des premières entrées de la matinée avec le casse-tête pour trouver un box pour les installés. Il est 9h, un déchoquage arrive : ce patient est en détresse respiratoire, son pronostic vital est engagé. Avec un collègue infirmier nous l’installons rapidement : il faut aller vite. Nous restons à ces côtés pendant plus d’une demie heure le temps de le stabiliser. Les patients de la nuit n’ont pas été encore tous vus, on le sentait bien, la matinée va être encore une fois difficile.

Nos collègues des urgences fonctionnelles sont confrontés aux mécontentements des patients. La nuit fut mouvementée – les cris, souvent des insultes, n’ont pas cessé. Une jeune fille de 17 ans venant pour des douleurs abdominales est terrorisée et souhaite partir rapidement. En milieu de matinée un patient en soin psychiatrique sous contrainte s’agace de ne pas voir le psychiatre arrivé, devenant de plus en plus agressif. Il sera contenu à son brancard après évaluation de la dangerosité de la situation et prescription médicale : l’ensemble de l’équipe des urgences sera réquisitionnée.

La matinée se déroule, les entrées s’enchaînent, la nouvelle tombe : très peu de lits seront disponibles pour hospitaliser nos patients dans les services. Nous ne sommes même plus surpris. Désabusés nous regardons nos patients que l’on retrouvera demain encore. Leur état cognitif s’affaiblira encore, les familles apprendront cette nouvelle avec désarroi et colère.

Nous voyons nos collègues du soir arriver, nous sommes épuisés et soulagés de passer le relais. Ils seront eux aussi 6, répartis de la même façon pour essayer de faire face au pic d’affluence de la journée. Le nombre de brancards vides s’amenuise. Notre collègue de l’accueil passe son téléphone à l’infirmière du soir qui prend sa place. Soulagé il n’a pas été agressé ce matin, celle du soir n’aura pas cette chance : elle sera frappée au visage et tiré violemment par les cheveux dans la soirée. Elle aura 3 jours d’ITT.

Cette journée, c’est devenu notre quotidien et nous sommes arrivés à un point de non-retour : nous sommes fatigués tant moralement que physiquement mais nous sommes tous désireux de faire changer les choses pour nos patients, notre hôpital et notre profession.

C’est pourquoi nous avons rejoint le mouvement inter-urgence qui prend de l’ampleur dans la France entière : nous souhaitons faire reconnaitre nos compétences propres à notre exercice au sein des urgences avec la création d’une formation diplômante allant de pair avec une augmentation de salaire.

A travers ce récit de notre quotidien nous voyons des dysfonctionnements importants : nous manquons de personnel qualifié. Depuis 2002 aucun poste IDE de jour n’a été créé malgré l’augmentation constante d’affluence. Nous voulons donc des créations de poste supplémentaires.
Nous voulons que les soignants contractuels les plus anciens de notre service soient rapidement stagiairisés afin de les garder dans notre unité. Avoir du personnel qualifié est un gage de qualité de prise en charge pour les patients.
Nous souhaitons également une prime de risque, compte tenu du nombre d’agressions tant verbales que physiques que nous subissons, il nous semble tout-à-fait justifié de l’obtenir.

Mais avant tout notre combat, c’est aussi le vôtre. Si nous sommes en grève aujourd’hui c’est pour ne plus avoir à prendre en charge les patients dans ces conditions.

Pour le bien-être des patients, ils nous semble nécessaire de stopper la suppression des lits d’aval et de réajuster leur répartition pour une meilleure offre de soin.

Nous ne sommes plus capables d’accueillir décemment les patients. Le contexte de soins actuel ne nous permet plus d’exercer notre métier avec nos valeurs qui nous sont propres.

C’est pourquoi nous vous demandons de l’aide et du soutien pour faire entendre notre voix.

Communiqué publié sur la page FB de Sainté s’ins-URG


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "DROITS SOCIAUX - SANTE "

Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

Rassemblement contre la réforme de l’assurance chômage

Mercredi 26 juin à 10h30 devant la maison de l’emploi. Ripostons à l’attaque sans précédent du gouvernement contre les chômeuses et les chômeurs !


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

Appel à soutien : réquisition citoyenne solidaire

Appel à venir soutenir l’occupation de l’ancienne poste de Solaure pour y loger les personnes qui se trouvaient auparavant à la Bourse du Travail, et tou.te.s celleux qui en ont besoin.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

Rassemblement solidaire aux personnes à la rue

Cela fait un mois que des citoyens et des associations se mobilisent jour et nuit pour interpeller les pouvoirs publics sur leurs manquements et la violence des expulsions que subissent les personnes sans-abri. Jusqu’aujourd’hui la seule réaction de la mairie de Saint Etienne a été de redoubler dans son mépris et la violence. Continuons à exprimer ensemble notre solidarité envers ces personnes que les autorités pourchassent. Rassemblons nous nombreureuses devant les marches de l’hôtel de ville lundi 29 à 16h.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

[Audio] Expulsions et petits calculs cyniques... Logement pour tout’es à Sainté, l’argent est là !

Alors que les personnes sans-abri dorment toujours temporairement dans les vestiaires de la piscine de la Talaudière, un petit calcul s’impose. Que faire des millions d’économie suite à l’abandon du projet d’autoroute A45 ? C’est édifiant.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

Le clergé stéphanois et la charité...

Démonstration de solidarité par le clergé stéphanois. La charité bien au chaud enfermée dans leurs églises !


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

Grève de la faim en soutien aux personnes expulsées

Face à l’indifférence, une femme se met en grève de la faim en soutien aux personnes expulsées de la Bourse du Travail et de la faculté. Elle explique son passage à l’action.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

La Préfecture de la Loire s’engage contre le logement pour tou.te.s

On ne fait pas disparaître les gens en les repoussant d’un endroit vers un autre. Ils et elles continuent d’exister de toute façon. Appel aux riches propriétaires, et à leurs nièces, cousins, petits enfants.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

Liste des besoins à la Bourse du Travail occupée

Après une semaine d’occupation à la Bourse, les besoins en produits de première nécessité sont très importants pour la survie des personnes qui ont trouvé un abri provisoire dans les locaux de la Bourse du travail. Liste des besoins.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

Université Tréfilerie expulsée ce matin : c’est de l’acharnement !

Après le traumatisme de l’expulsion de la Bourse vendredi matin, les forces de l’ordre continuent de traquer et brutaliser les personnes fragiles et sans-abri qui avaient trouvé refuge pour la nuit dans un bâtiment de l’université, sur le campus de Tréfilerie.
Communiqué du collectif de soutien.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

Expulsion de la Bourse ce matin à l’aube

Ce matin un important dispositif de police a procédé à l’expulsion des occupants de la Bourse du Travail. Laissant de nombreuses personne à la rue...


Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes acte XXXV - Maillot jaune et gilets jaunes

Samedi 13 juillet le tour de France passe par Saint-Étienne et les GJ ne lâchent rien ! Toute la région en soutien. Rendez-vous à 14h place du peuple !


Saint-Étienne et alentours   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Marche solidaire pour le respect du droit d’asile et contre la procédure Dublin

Le collectif des occupants de la bourse appelle à une manifestation pour le respect du droit d’asile et contre la procédure Dublin.
Rendez-vous devant la statue de la liberté place Jules Ferry à 10h. Des prises de parole se passeront sur la place du Peuple après une marche dans la ville.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Rendu du procès de la loi travail : deux camarades relaxé.es, deux camarades condamné.es

Jeudi dernier (13 juin) avait lieu le dernier procès concernant le mouvement de la loi travail, après un énième report. Quatre personnes étaient inculpées essentiellement pour des dégradations lors de manifestations - œufs de peinture ou tags. Le délibéré est tombé hier.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

[Brève] Soutien des Gilets jaunes aux soignants des Urgences en grève

Samedi 8 juin, les gilets jaunes sont venus à la rencontre des soignant.es urgentistes en grève à l’hôpital Nord.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / MOBILISATIONS - LUTTES

Pétition contre l’installation de micros

Une pétition est lancée contre l’installation de micros dans le quartier Tarentaize-Beaubrun-Couriot. Le texte est reproduit ici, et la pétition à télécharger pour signature.


A Lire ailleurs   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

[Valence] A bas l’atome citoyen : manif anti-nucléaire le mardi 4 juin

Le coming out de la nucléocratie ne lésine pas sur le jargon participatif à la mode : « gouvernance » du risque, entrée dans la « transparence », implication « citoyenne ». L’énormité de l’arnaque ne devrait soulever en temps normal que le mépris et indignation, et ne trouver face à elle qu’une salle vide. Elle va pourtant trouver, à Valence, des admirateurs et des complices un peu bruyants. Rendez-vous ce mardi 4 juin à partir de 17h à la DIRECCT (70 avenue de la Marne 26000 Valence).


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

La jeunesse, mobilisée pour le climat et réprimée

Retour sur la seconde mobilisation à Saint-Étienne le 24 mai suite à l’appel international Youth For Climate : une belle mobilisation mais une répression policière inattendue et scandaleuse !


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Manifestation pour sauver le climat et le droit d’asile

Samedi 25 mai - Mobilisation européenne #STOP DUBLIN*
RDV à partir de 10h à la Bourse du travail.
Marche pour le droit d’asile et pour le climat.
À midi : partage de pique-nique et prises de paroles au parc du Puits Couriot.
Et aussi, de 13h à 17h après-midi partage place de l’hôtel de ville : lectures et goûter sont prévus (n’hésitez pas à amener des textes qui vous semblent cohérents).


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Grève pour le climat Saint-Étienne - #2

Nous avons été très nombreux à Saint-Étienne pour le premier acte de ce mouvement mondial, il est temps de remettre ça ! Rendez-vous le 24 mai, 12 h place de l’Hôtel de Ville, départ 13 h.
« Pour la première fois depuis des décennies, nous, les jeunes, sommes convaincus que notre vie ne sera pas meilleure que celle de nos parents. La raison de cet avenir sombre ? Un modèle de société mortifère, qui détruit la vie sur Terre et défait les équilibres des écosystèmes et les liens sociaux. »


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME / MEMOIRE

Qui sème le vent récolte la tapette

Événement annulé et reporté à l’automne !
Jeudi 13 juin à partir de 19h au 17. Entrée libre.
Présentation du livre Qui sème le vent récolte la tapette, Une histoire des Groupes de libération homosexuels en France de 1974 à 1979, de Mathias Quere aux éditions Tahin Party. En présence de l’auteur et de la maison d’édition.


A la une...

DISCRIMINATIONS - RACISME
Dix ans après les révoltes de Firminy – 2/3 : Entretien avec un habitant  

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 juillet 2009, des « émeutes » éclatent dans le quartier de Firminy-Vert à Firminy. Elles vont durer trois nuits durant lesquelles des confrontations violentes opposent des jeunes aux forces de l’ordre, et vont toucher aussi les communes voisines de la vallée de l’Ondaine. Dix ans après, le Numéro Zéro revient à travers trois articles sur ces événements. Que s’est-il alors passé à Firminy ? (1/3) Comment ces événements ont-ils été vécus et analysés par les premiers concernés à l’époque ? (2/3) En quoi raisonnent-ils avec des épisodes plus récents dans les « quartiers populaires » ou des « mouvements sociaux » ? (3/3)


VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES
Rencontre avec des membres actifs de l’amicale du Crêt de Roch  

Dimanche 14 juillet a lieu le Bal populaire du Crêt de Roch, organisé par l’association d’éducation populaire Les cris du quartier, en lien avec l’Amicale Laïque du Crêt de Roch. Entretien avec deux membres actifs de ces deux collectifs, publié dans le journal du carnaval de l’Inutile du 30 mars 2019.


CAPITALISME - GLOBALISATION
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !  

Un appel du collectif G7 BLOKATU en cinq langues (français, basque, anglais, espagnol, allemand) à bloquer le sommet du G7 du 24 au 26 août prochains à Biarritz.
"Dès aujourd’hui, nous invitions celles et ceux que l’espoir d’un monde meilleur anime à nous rejoindre. Ensemble, imaginons et organisons des actions qui empêcheront les puissants de ce monde de se pavaner en toute impunité. Barrons-leur la route pour dégager d’autres chemins.
Peuples d’ici et d’ailleurs, vous, nous, soyons des milliers à les encercler, les isoler, les empêcher !
La violence est de leur côté, la justice du nôtre."


MEMOIRE
Dix ans après les révoltes de Firminy – 1/3 : Ce qui s’est passé à Firminy-Vert en juillet 2009  

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 juillet 2009, des « émeutes » éclatent dans le quartier de Firminy-Vert à Firminy. Elles vont durer trois nuits durant lesquelles des confrontations violentes opposent des jeunes aux forces de l’ordre, et vont toucher aussi les communes voisines de la vallée de l’Ondaine. Dix ans après, le Numéro Zéro revient à travers trois articles sur ces événements. Que s’est-il alors passé à Firminy ? (1/3) Comment ces événements ont-ils été vécus et analysés par les premiers concernés à l’époque ? (2/3) En quoi raisonnent-ils avec des épisodes plus récents dans les « quartiers populaires » ou des « mouvements sociaux » ? (3/3)


DROITS SOCIAUX - SANTE
Avant l’été, communiqué du collectif des occupant’es de la Bourse et après  

Trois mois après le début de la mobilisation pour venir en soutien aux migrant’es sans logement, le collectif fait le point sur la situation en ce début d’été.


INFORMATIQUE - SECURITE
Dégooglisons Sainté !  

Vendredi 5 juillet, à 11h, Google inaugure son « Atelier numérique », 11 place Jean Moulin. Des invité-e-s en tenue d’apparat, des petites mains chargées de tenir stands et ombrelles, une poignée de badauds... et des militant-e-s pour faire entendre et voir notre détermination à dégoogliser Saint-Étienne !


MOBILISATIONS - LUTTES
Assemblée de Montceau-les-Mines : les Gilets jaunes veulent s’inscrire dans la durée  

Le week-end du 29 et 30 juin, la troisième assemblée des assemblées des Gilets jaunes se tenait à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire. Alors qu’il est en perte de vitesse dans la rue, le sort d’une partie du mouvement reposait sur les épaules des 700 Gilets jaunes mandatés pour cette assemblée. On est allé prendre la température…


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Baccalauréat : un jury sous la menace du ministre  

Jeudi 04 juillet au matin, un centre d’examen du baccalauréat de l’agglomération stéphanoise. Par opposition aux réformes du baccalauréat et du lycée en général, des correcteurs ont décidé de ne pas transmettre leurs notes. Mais le ministre de l’Éducation a prévu le recours à la contrainte et à l’arbitraire pour faire plier les opposant-e-s et faire croire que tout est dans l’ordre.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Le bras de fer du bac  

Mercredi 3 juillet a 19h30, c’était au tour de Jean Michel Blanquer, ministre de l’éducation, de passer sur le plateau du 19h Ruth Elkrief sur la chaine du pouvoir BFMTV.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
2048  

Courte nouvelle d’anticipation parue dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019.


INFORMATIQUE - SECURITE
L’atelier numérique et nous, un cauchemar exotique  

Google inaugure son atelier numérique 11 place Jean Moulin le 6 juillet.
Un triporteur équipé d’une ombrelle bariolée propose des sodas gratuits sur la place Chapelon. En s’approchant un peu, on remarque le logo de Google sur les maillots couleur future des deux personnes qui accostent les badauds. Les évangélistes distribuent des papelards élogieux sur l’atelier numérique de Saint-Étienne.


LOGEMENT - SQUAT
Samedi dernier, une centaine de personnes marche pour l’acceuil et la solidarité avec les migrant’es  

Ils étaient près d’une centaine le samedi 29 Juin à s’être réuni.e.s pour une marche solidaire devant la statue de la Liberté (à côté de Centre Deux à Saint-Étienne) symbole de liberté qui parle à quiconque à travers le monde.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Assurance chômage : ce qui va changer  

Ce matin devant la maison de l’emploi de Saint-Étienne, en réponse à l’appel national de la CGT, ce sont plusieurs dizaines de personnes privées d’emploi qui sont venues contester les décrets annoncés par le gouvernement le 18 juin.


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Ouverture de l’antenne bénévole SOS MÉDITERRANÉE à Saint-Étienne  

Les bénévoles de l’antenne de Saint-Étienne vous invitent à la soirée de lancement. SOS MÉDITERRANÉE est une association de citoyens européens décidés à agir face à la tragédie des naufrages à répétition en Méditerranée centrale. Ses équipes poursuivent trois missions : sauver des vies en mer, protéger les rescapés et sensibiliser l’opinion publique.


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
[Oulx] Appel à la solidarité contre les répressions à la frontière franco-italienne  

Située à dix km de la frontière italienne, Oulx est un carrefour obligé sur la route vers la France. Depuis décembre, la Casa Cantoniera Occupata est un lieu autogéré pour toutes celleux qui veulent s’organiser contre le dispositif frontalier, pour celleux qui veulent le franchir ou le détruire. La Casa a besoin d’aide et lance un appel à toutes celleux qui ont envie d’agir, dès maintenant et pour tout l’été.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
« Cœur d’Histoire » : beaucoup de bruit pour...  

Jeudi 20 Juin 2019 à 18h dans une salle de la Bourse du Travail avait lieu une réunion durant laquelle le maire de Saint-Étienne et son adjoint à la politique du logement Monsieur Jean-Pierre Berger, remettaient une synthèse des quatre ateliers thématiques qui se sont déroulés ces derniers mois, dans le cadre du projet « Cœur d’Histoire », des ateliers auxquels ont participé tout au plus 300 habitant.es., qui, aux dires des Stéphanois.es interviewé.es pour cet article, n’étaient pas très représentatifs de la population dans son ensemble.


FLICAGE - SURVEILLANCE
GJ, six mois plus tard : après la répression policière, la répression judiciaire  

Interpellés lors de l’acte VIII du mouvement des Gilets Jaunes, deux stéphanois – accusé d’outrages, rébellion et violence sur « agents dépositaires de l’autorité publique » – étaient à la barre du tribunal correctionnel mercredi 12 juin.


MOBILISATIONS - LUTTES
Les ouvriers de Colas en grève  

Les ouvriers de colas se sont mis en grève pour demander l’annulation du licenciement de leur collègue.


AIDE A LA REDACTION
Topo Numéro Zéro 2019  

Le Numéro Zéro existe depuis 2003. Rapide retour en archives sur son histoire et son fonctionnement.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Qui est Magali Tabareau, la juge attaquée chez elle au LBD ?  

Lundi 17 juin 2019 vers 9h30, deux personnes munies de casques de moto ont sonné à la porte de la présidente de la cour d’assises de Versailles, Magali Tabareau, à Nézel. Lorsqu’elle a ouvert sa fenêtre, elle a reçu un tir de Lanceur de Balle de Défense en plein visage, sous l’œil. Elle a été hospitalisée dans la foulée, victimes de multiples fractures. Article publié sur Desarmons-les !


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Soutien aux mobilisations en Algérie : quinzième rassemblement à St-Étienne  

Alors qu’en Algérie la contestation ne faiblit pas pour réclamer la fin du système que symbolisait l’ancien chef de l’État Bouteflika, la solidarité continue à s’exercer à l’étranger. Dimanche 16 juin se tenait à Saint-Étienne le quinzième rassemblement en soutien au peuple algérien.


MEMOIRE
La fusillade du Brûlé à La Ricamarie, c’était il y a 150 ans  

Ce n’est pas d’aujourd’hui que le pouvoir blesse, mutile et tue. Il y a cent cinquante ans jour pour jour, le 16 juin 1869 à La Ricamarie, la troupe tire froidement et sans sommation sur des mineurs en lutte et leurs soutiens. Bilan : quatorze morts. Retour sur cet événement marquant de l’histoire du mouvement ouvrier avec un extrait de l’ouvrage de Michelle Zancarini-Fournel, Les luttes et les rêves. Une histoire populaire de la France de 1865 à nos jours.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Pétition en ligne contre l’installation de micros à Beaubrun-Tarentaize  

Le collectif SERENICITY lance une pétition en ligne contre l’installation de micros à Beaubrun-Tarentaize. Signez ! Diffusez ! Cette pétition et les signatures collectées seront ensuite envoyées à la Commission nationale informatique et libertés avec un courrier d’explication.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
[Radio] Joie, rage et courage - Qu’est-ce qui se trame ?  

Alors qu’une troisième ligne de tramway va arriver à Saint-Étienne, retour sur les choix de construction des lignes de tramway et les projets de restructuration urbaine avec la gentrification en toile de fond. Petit exemple de lutte contre les transports payants avec les mutuelles des fraudeur-euses et les actions des R.Z. en Allemagne à la fin des années 70.


LOGEMENT - SQUAT
Logement : pas de repos sur Les Lauriers  

Si le rejet par le tribunal de l’expulsion de la Poste à Solaure a donné un peu de répit à ces personnes à qui l’on refuse l’accès à un logement, il n’en demeure pas moins qu’elles sont contraintes, ici comme ailleurs, de vivre dans un squatt. Rencontre avec un de ceux qui slaloment entre les squats, la rue et l’hébergement d’urgence (article paru initialement dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019).