Opinions   EXPLOITATION ANIMALE

La violence sociale à l’encontre du végétarisme pour les animaux

La végéphobie ou le rejet du végétarisme pour les animaux et la discrimination des personnes végétariennes. Quelques réflexions à propos des causes, des conséquences et des perspectives de lutte.


Je suis très heureux de la parution d’un livret intitulé "La végéphobie ou le rejet du végétarisme pour les animaux et la discrimination des personnes végétariennes. Quelques réflexions à propos des causes, des conséquences et des perspectives de lutte".

Même et surtout si vous êtes critiques vis-à-vis de l’idée de végéphobie, il faut lire cette brochure !
Je pense qu’elle révolutionne beaucoup d’idées reçues.

D’une part, l’état des lieux qu’elle nous livre de la violence à l’égard des végétarien-nes, qu’elle soit interpersonnelle ou qu’elle soit institutionnelle, est éloquent, voire effarant. On s’aperçoit à quel point nous la sous-estimons systématiquement (un début d’explication est donné de ce phénomène général).
D’autre part les analyses qui sont exposées permettent de resituer ce phénomène, d’habitude banalisé ou simplement psychologisé, dans un cadre politique considérant un système de domination et d’exploitation (des humains sur les autres animaux) que ses acteurs défendent "toutes griffes dehors" contre toute remise en question, ce qui n’est pas sans précédents dans l’histoire des contestations d’autres types d’oppressions : des parallèles sont faits avec la répression dont ont été, et sont toujours l’objet les luttes contre le patriarcat ou l’hétérosexisme, contre le système raciste, etc.

Il ne s’agit pas de dénoncer pour dénoncer ni de se poser en victimes, mais au contraire de regarder en face la violence sociale qu’en tant qu’opposant-es à la domination humaine nous prenons en pleine figure, et surtout quels effets cela a sur nous-mêmes et sur notre façon de lutter : les considérations qui concluent ce livret nous engagent à revoir en profondeur notre façon d’envisager la lutte animaliste.
Rien que pour cela, pour le basculement de point de vue que ce livret induit, ça vaut le coup de regarder !

yves

Voici un extrait de l’intro, qui j’espère vous donnera envie d’en savoir plus :

Les luttes contre les inégalités et les injustices ont toujours été menées par une minorité qui a fait entendre ses critiques et ses revendications. Plus ces critiques et revendications ont été débattues, plus la minorité s’est développée et la lutte s’est trouvée renforcée. Le débat est essentiel pour faire progresser la condition des animaux dans nos sociétés humaines. Or, les militants animalistes [1] savent que mettre en place un cadre adéquat pour permettre ce débat est une chose difficile, voire impossible, même - et surtout ? - dans un pays comme la France. Il devrait être possible de faire admettre une chose infiniment simple : les animaux ne veulent pas souffrir et être tués, nous n’avons pas besoin de les faire souffrir et de les tuer, donc ne les tuons pas. Et pourtant, cet argument élémentaire n’est pas saisi.

Ce n’est pas simplement parce que les humains ne veulent pas renoncer à leur plaisir de manger de la viande qu’il n’est pas entendu. C’est aussi parce que, nous, végétariens [2], sommes inaudibles, parce que tout est mis en place, à l’échelle de la société tout entière, pour nous rendre inaudibles. Nous ne pouvons débattre, parce qu’on nous en empêche.

Cela peut paraître nombriliste de se dépeindre comme une minorité éclairée inaudible dans une société où nous jouissons de droits fondamentaux, dont la liberté d’expression. Néanmoins, les témoignages convergent en ce sens : dès que nous voulons mettre en avant le sort des animaux d’élevage, de quelque manière que ce soit - y compris par le simple fait de refuser la viande - nous sommes marginalisés (à des degrés divers) et tout va dans le sens d’une brutale censure. Cette dernière est perçue par les végétariens la plupart du temps, mais elle n’est que rarement identifiée. Et surtout, on a rarement réfléchi à ses conséquences. Pour la nommer, nous avons choisi de l’appeler végéphobie, en référence à la première fois qu’elle a été nommée : dans le manifeste de la Veggie Pride. Nous avons voulu étudier les différentes formes qu’elle prend et les conséquences qui en résultent, non seulement pour nous, végétariens, mais aussi pour les animaux en général. Pour être clairs, nous affirmons que la végéphobie est extrêmement nuisible aux animaux parce qu’elle bloque la diffusion des idées et pervertit le débat.

Comment définir la végéphobie ?

Ce mot est composé du suffixe "phobie" et peut être mis en parallèle avec d’autres mots formés de la même manière désignant des comportements sociaux, notamment l’homophobie. Il désigne le rejet qu’on suscite en tant que végétarien pour les animaux. Les sentiments de peur, de mépris et même de haine l’accompagnent parfois. Ce rejet est dû au fait que les végétariens posent nécessairement, même à leur insu, la question de la consommation des chairs d’animaux. C’est en tant qu’opposants à la consommation de viande, et donc à la domination humaine, que les végétariens se retrouvent en butte à des réactions violentes.

Pourquoi la comparaison avec l’homophobie ?

Parce que, de même que l’homophobie est garante d’un ordre social fondé sur l’assignation des genres masculin et féminin, sur la domination masculine et sur la contrainte à l’hétérosexualité qui en découle, la végéphobie joue le rôle de garde-fou vis-à-vis d’un système fondé sur la différenciation stricte des animaux et des humains, sur le refus de considération des intérêts des premiers et sur la domination des seconds. L’homophobie consiste en un ensemble très varié de dispositifs sociaux violents visant à réprimer (ridiculiser, décourager, invisibiliser, punir, ...) l’homosexualité masculine (ou une masculinité jugée insuffisamment "virile") et féminine en tant qu’elles constituent une menace pour l’ordre genré et la domination masculine qu’il permet.
La notion de végéphobie regroupe elle aussi des comportements très variés qui visent à dissuader quiconque de remettre en cause la consommation de la chair des animaux, qui est la pratique principale et le symbole le plus important de la domination spéciste.
La végéphobie est un des aspects du refus de tout ce qui peut faire vaciller les certitudes spécistes et remettre en cause l’exploitation et la place des animaux dans notre société.

Lisez la suite ! :)
Si vous souhaitez l’imprimer ou photocopier, le texte est téléchargeable en version livret, ou pour le lire sur écran, en mode page.

[1Par souci de clarté, nous avons choisi d’appliquer les règles de grammaire traditionnelles concernant l’usage du genre masculin pour marquer le neutre, bien que nous pensions que cet usage est un reflet de la domination d’un genre (masculin) sur un autre (féminin).

[2Végétarien : individu qui ne mange pas d’animaux. Les végétaliens (qui ne mangent pas non plus de laitages ni d’œufs), en tant que personnes ne mangeant pas d’animaux, font partie des végétariens.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la même thématique...

Opinions   EXPLOITATION ANIMALE

Antispécisme : une perspective révolutionnaire

Il n’y a selon nous, pas de libération animale possible sans révolution et pas de révolution souhaitable sans libération animale. Petite mise au point sur le spécisme, l’antispécisme et quelques perspectives de lutte.




Saint-Étienne et alentours   EXPLOITATION ANIMALE

Les Estivales de la question animale 2012

Des rencontres à ne pas manquer !
Voici une courte présentation des Estivales de la question animale, rencontres ouvertes à tous, qui se tiennent chaque année. Ces rencontres partent du principe que, loin d’être une question annexe dans nos sociétés, la question animale ouvre la porte à des questionnements fondamentaux de toute sorte, qu’ils soient de nature scientifique, morale, sociale, politique. Cette question prend ces dernières années une importance particulière : elle a cessé d’être une évidence "inquestionnée".




International   EXPLOITATION ANIMALE

Semaine Mondiale d’actions pour l’Abolition de la Viande, du 23 au 30 septembre 2011

Il s’agit d’affirmer haut et fort que non seulement il est du devoir de tous les individus d’arrêter de cautionner l’exploitation meurtrière nécessitée par la consommation de chair animale et de "sous-produits" animaux, mais qu’il est également du devoir des sociétés dans leur ensemble de se prononcer, par conséquent, pour une interdiction de l’élevage, de la pêche et de la chasse.
L’abolition de la viande.




Saint-Étienne et alentours   EXPLOITATION ANIMALE

Estivales de la question animale 2011

Les Estivales 2011 se dérouleront à Marlhes dans la Loire à 25 km de Saint-Etienne, du samedi 30 juillet au samedi 6 août. C’est accessible depuis la ligne 119 au départ de Bellevue.




International   EXPLOITATION ANIMALE

[Abolition de la viande] Semaine mondiale d’actions

Du 21 au 28 mai 2011
Nos sociétés doivent se prononcer sur le caractère injustifiable, d’un point de vue éthique, de la consommation de viande : elle implique de sacrifier les intérêts fondamentaux d’un très grand nombre d’êtres sensibles alors qu’elle n’est en rien nécessaire.




Saint-Étienne et alentours Numero Zero   EXPLOITATION ANIMALE / MEDIAS

Sur le mouvement pour l’abolition de la viande

Emission du jeudi 02/03/2011, en direct à midi et rediffusée à 17h sur Radio Dio 89.5FM à synthétienne et sur www.radiodio.org
Et si on parlait de cet ensemble des personnes dans le monde qui soutiennent la revendication politique d’abolition de la pratique d’élever et d’abattre les animaux ou de les pêcher ou de les chasser pour consommer leur chair.
Ce jeudi, en plus des quelques brèves du désordre local, l’émission sera principalement consacrée au mouvement pour l’abolition de la viande.




Opinions   EXPLOITATION ANIMALE

Euralis à L214 : "Silence, on gave !"

Une vidéo qui dérange le géant du foie gras
Euralis met en demeure l’association L214 de retirer une vidéo diffusée sur Internet qui contient des images tournées dans des ateliers de gavage qui fournissent cette société. Parce cette vidéo rend compte de la réalité, L214 n’a pas l’intention de la retirer, à moins qu’il lui soit permis de retourner filmer librement et en tout transparence chez des éleveurs sous contrat avec Euralis.




Opinions   EXPLOITATION ANIMALE

Honte à l’Autriche, Abolition de la viande et expérimentation animale

Un mouvement de répression sans précédent s’est abattu sur le mouvement animaliste autrichien depuis mai 2008. Le 2 mars 2010 s’est ouvert un procès contre 13 militants animalistes. Ils risquent jusqu’à 5 ans de prison. Face à cette volonté de réduire la protection animale au silence, face à l’atteinte aux droits humains, la solidarité internationale s’organise. Le site international "Shame on Austria", traduit en 22 langues a été ouvert le 6 avril. Des manifestations de protestation auront lieu dans de nombreux pays.




Opinions   EXPLOITATION ANIMALE

Lettre d’info L214 du 29 Mars 2010

Transport des chevreaux, L214 dans la presse, Non à l’inscription de la corrida à l’Unesco, Dans les cirques, Earthlings en version française dans la boutique




National   EXPLOITATION ANIMALE

Lettre d’info L214 du 3 mars 2010

Viande.info reçu au ministère de l’écologie
Yves Cochet (député), Jean-Paul Jaud (cinéaste) et deux membres de L214 se sont rendus au Ministère de l’Ecologie le 22 février en tant que représentants du collectif viande.info. Ils ont été reçus 1h30 par Anne-Laure Jutier (chargée de mission).




0 | 10 | 20

A la une...

URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
A St-Étienne, nous disons non à l’autoroute A45 (La Fouillouse/Brignais)  

A45 = projet ruineux, polluant et inutile.
A45 = argent public pour profits privés.
A45 = autoroute payé quatre fois par le contribuable stéphanois (état, région, ville, péage) et menaçant l’économie de la ville.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
De retour du Kurdistan  

Nous sommes des militant-e-s lyonnais-e-s et stéphanois-e-s qui tentons de soutenir tant que faire se peut les luttes en Turquie et le mouvement kurde. Lors d’un voyage en Anatolie, et au Bakur notamment, nous avons rencontré des camarades qui tentent par leurs initiatives de résister à l’oppression de l’État, de la police et de l’armée turques. Ils et elles nous ont livré leurs réflexions, leurs doutes, et leurs projets.
Nous vous proposons de venir partager une discussion et un repas avec nous, et si le cœur vous en dit de rester assister à une projection.
Samedi 25 Mars 2017 à 18 h à la Gueule Noire


REPRESSION - PRISON
TGI de Valence - Procès des deux détenus du Quartier Maison Centrale du centre pénitentiaire  

Le vendredi 10 mars 2017 à 14h, deux détenus passaient à la barre du tribunal de grande instance de valence pour "dégradation et vol avec violence". Seuls les membres de leurs familles ainsi que les journalistes ont pu rentrer dans la salle d’audience. Les autres personnes présentes qui souhaitaient aussi assister au procès n’y ont pas eu accès et se sont faites charger par les flics. Bilan de l’après midi : deux personnes en garde à vue avec un procès en novembre prochain et une peine de cinq ans de prison ferme pour les deux prisonniers qui se rajoute à leur condamnation initiale.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Rencontre échange avec Samir Boumediene  

La colonisation du savoir, une histoire des plantes médicinales du nouveau monde. Biopiraterie, réappropriation des plantes médicinales, colonisation des savoirs...
Mercredi 22 mars 2017, 20h, Remue-méninges


REPRESSION - PRISON
Contre l’A45 et la nouvelle prison, refusons les projets d’un monde plein de barreaux !  

Réflexions sur les similitudes entre le projet d’une nouvelle autouroute et celui d’une nouvelle prison que l’état veut imposer dans la Loire... et les raisons de s’y opposer, pour renforcer nos luttes.


REPRESSION - PRISON
Insupportables, le tribunal de Valence et le Quartier maison centrale de sa prison.  

Le 10 mars 2017, tous et toutes au TGI de Valence pour soutenir les prisonniers de la deuxième mutinerie du quartier maison centrale (QMC) de la prison de Valence.


MOBILISATIONS - LUTTES
Cet été, marchons contre l’A45  

Cet été nous marcherons contre le vieux monde et ses projets pharaoniques. L’A45, lancée dans les années 70, déterrée dans les années 90 et maintenant ressuscitée par Wauquiez (et consorts) ne semble pas plus utile aujourd’hui que 40 ans auparavant. Nous marcherons contre la destruction de terres agricoles, contre le saccage des paysages ruraux et de la biodiversité de nos coteaux. Nous marcherons contre leur odieux chantage à l’emploi, contre la mise en concurrence des territoires. Nous marcherons, avec détermination et lenteur, en solidarité avec d’autres territoires en lutte.


DISCRIMINATIONS - RACISME
2ème numéro de la revue Assiégées  

Revue décoloniale, nous poursuivons notre ambition de mettre au centre de la revue les racisé·e·s sous le joug du patriarcat, tout en nous inscrivant dans la lutte contre le capitalisme. Après un premier numéro autour de l’étau, la question qui traverse ce second numéro est celle de la lutte.


CONSOMMATION - GLOBALISATION
Compteur linky sur sainté... Arrivée prévue en juin 2017  

Les compteurs linky devraient arriver en juin prochain sur sainté. Il serait peut-être bon de s’organiser pour y faire face. Plus d’info dans l’émission "joie rage et courage" sur radio Dio.


REPRESSION - PRISON
Emission Papillon du jeudi 16 février 2017  

Contre toutes les prisons
- Bref compte-rendu du rassemblement et de la manifestation contre les violences et les meurtres de la police, du mercredi 15 février à Saint-Etienne
- Au tribunal de grande instance de Bobigny, les magistrats éliminent les jeunes à "peines" réelles ! Interview d’une camarade qui accompagne les inculpés et leurs familles.
- Interview de Marie Créténot, juriste à l’OIP
- Lecture d’un communiqué de Georg Huss, prisonnier à Mulhouse et membre fondateur de la branche autrichienne d’un syndicat de prisonniers allemands


REPRESSION - PRISON
La future prison de Saint-Bonnet-les-Oules, un autre "Grand Projet Inutile et Imposé"  

[Les dossiers COUAC]
Début octobre, Manuel Valls annonce la construction de 33 nouvelles prisons, 32 maisons d’arrêt et un Centre Pénitentiaire. Dans la Loire, c’est la commune de Saint-Bonnet-les-Oules qui serait l’heureuse élue. Mais l’enfermement des êtres humains est aussi un marché bien juteux et les logiques qui sous-tendent à la construction de ces nouvelles prisons ont quelques points communs avec celles qui président aux "Grands projets inutiles et imposés".


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Le PPP, les bénéfices au privé, les emmerdes pour tous !  

[Les dossiers COUAC]
Le montage financier de la future A45 repose, comme la plupart des grands projets d’infrastructure récents en France, sur un Partenariat Public-Privé signé avec la filiale Autoroutes de Vinci, un "PPP".


DISCRIMINATIONS - RACISME
Rencontre avec Houria Bouteldja  

Elle vient nous parler de son livre "Les Blancs, les Juifs et Nous – Vers une politique de l’amour révolutionnaire", paru aux éditions La Fabrique en mars 2016. La discussion se poursuivra avec Youssef Boussoumah, autre membre du PIR (Parti des Indigènes de la République).
Dimanche 2 avril 2017 à 15H00 dans la salle Le Clapier (ancienne gare).