Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

« Le mot d’ordre ? Tous dans la rue ! »




Rencontre avec les grévistes du CTM
Nous sommes allés à la rencontre de grévistes du Centre Technique Municipal de Saint Étienne, mercredi 8 juin en fin d’après-midi. De nombreuses personnes étaient présentes en soutien à ce même moment, suite à la décision de justice du T.A. de Lyon de faire évacuer le piquet de grève.


Un autre article complet relate les circonstances de cette grève, et surtout pourquoi il y a eu volonté de la briser de la part du maire G.Perdriau pour des impératifs de foot, de fric et d’image... Plus d’explications à retrouver ici.

À la rencontre des grévistes

Sur place, à notre rencontre, des grévistes reviennent sur les événements et sur la lutte globale contre la Loi Travail. C, agent territorial de la Ville de Saint Étienne, nous rappelle que la priorité des revendications était « sur la Loi El Khomri ». Dans la négociation avec le maire, ont été aussi inclues des revendications sur les emplois, « autant chez les éboueurs qui sont en galère, à chaque fois qu’il y a des départs en retraite ils ne sont pas remplacés, mais aussi dans les crèches, les maisons de retraite, les écoles municipales... ». Il dénonce que la mairie soit « à l’économie sur tout, que cela créé des tensions [au travail] qui n’existaient pas auparavant ». Est déploré aussi un manque global de dialogue de la part de la municipalité : « On dépose des préavis de grève, on est même plus reçus... »

Il y a une lutte locale, mais on s’inscrit dans les appels nationaux à lutter contre cette Loi Travail.

La grève avait commencé « depuis mardi dernier » (31/05 ndlr), un piquet mis en place depuis ce jour. Cela n’est pas à proprement parler un blocage contrairement au discours de Perdriau, resservi à l’envi dans les médias dominants, car « l’accès restait ouvert aux travailleurs, il y avait un autre portail où pouvaient passer les engins, sans aucun cadenas ni obstacle ». La réalité, face aux mensonges officiels et aux discours parlant d’une minorité de gêneurs, c’est durant cette mobilisation « 90% de grévistes chez les éboueurs ». « C’est énorme », nous racontent-ils, « ça n’était en plus jamais arrivé auparavant sur d’autres centres de l’Ondaine par exemple » eux aussi en grève. « Une étincelle a pris à cause d’un ras-le-bol global. »

Sont dénoncées d’autre part les inégalités indécentes dans les services publics locaux, à mettre en regard avec les économies faites sur le dos de « la base » : « le directeur de Saint Étienne Métropole touche 58 000 € en primes par an en plus de son salaire ». Les grévistes ont bien conscience que la décision d’(in)justice de faire lever le piquet de grève a été prise « juste pour l’Euro de foot ». Mais reste que ces jours de grève ont permis de « consolider les liens » dans la lutte, de démontrer à la mairie « qu’ensemble on est costauds ».

Le mot d’ordre reste le retrait de la Loi Travail, un moyen : tous dans la rue le 14 juin et au-delà...

Un matraquage médiatique assez intense (le pRegret, fRance bleu) et la pression du maire Gaël Perdriau dans un chantage au foot, au fric et à une pseudo « urgence insalubrité » auront donné à la justice du grain à moudre, pour rendre la décision qui a brisé cette lutte. On n’avait pas vu ça depuis longtemps... Interviewé par fRance bleu, le maire « se félicite », « a le sourire » et assure que les agents « vont travailler toute la journée, toute la nuit » pour remettre la ville en état de propreté. Allez, fini les conneries, au boulot les gars ! Il conclut joyeusement « place au sport, place à la fête ».

La lutte contre une loi de régression sociale sans précédent, est passée apparemment bien derrière le pain et les jeux aussi pour une partie des gens de cette bonne ville de Sainté, n’hésitant pas à insulter les grévistes, protégés derrière leurs écrans... (Voir les commentaires des articles du pRegret par exemple). Que les puissants se rassurent, ce sont les dominés qui huilent eux-mêmes leurs chaînes !

Mais Perdriau, l’UEFA on s’en foot totalement ! Notre lutte continue !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "LOI TRAVAIL (2017 - 2018) "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

[à lire ailleurs] Unité dans la lutte, diversité des actions

Compilation d’articles lus ailleurs, qui a pour but de réfléchir à ce qui est notre situation locale de la lutte stéphanoise contre la Loi Travail et son monde.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

[En images] 49.3°C ça chauffe : Nouvelle manif à Sainté

Sur les murs de la ville sont apparus plein de slogans : « La loi me travaille », « 49.3 Basta »… Retour et récit subjectif de la manif du 17/05 à Sainté, contre la Loi Travail et son monde.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

[video] Jeudi dernier : répression et désinformation à l’encontre des opposant’es à la Loi « Travail ! »

Retour d’expérience, répression policière et désinformation
Nous avons pu avoir une version de la mobilisation sur France Bleu Saint-Étienne. Malheureusement, la plupart des informations données se sont avérées faussées.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

10 mai 2016, Réaction dans la rue au 49.3...

Suite à l’annonce de l’utilisation du 49.3, un rendez-vous place Jean Jaurès a circulé rapidement. Deux heures plus tard, plus de 400 personnes se sont retrouvées sur la place Jean Jaurès. Après avoir fait en sorte que le micro-rassemblement de réacs contre la GPA bouge de là, le groupe s’est regroupé près de la station de tram, en bloquant les voies. Rapides prises de paroles, et quelques rendez-vous sont donnés... Puis le groupe s’est déplacé jusque devant le grand portail de la pref’. Quelques slogans s’écrasent contre les murs trop propres de la préfecture, et quelques œufs de peinture sont lancés (à moins que ce ne soit le contraire).


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Une manif déterminée ce jeudi 28 avril

On s’est retrouvés ce jeudi 28 avril aux alentours de 11h, devant la Chambre de Commerce et d’Industrie, Cours Fauriel. De nombreuses personnes ont répondu à l’appel à la mobilisation, syndiqué-e-s ou non, de toutes générations. Récit subjectif.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

[Vidéo] Sainté contre la Loi Travail ce jeudi 28 avril

Un retour en vidéo sur la Manif contre la Loi Travail du 28 avril 2016 à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Contre la Loi « travaille ! » et le monde capitaliste qui l’a engendrée

Le Jeudi 28 à 11h, rendons nous nombreureuses devant la chambre de commerce et d’industrie de st-etienne pour une grande manifestation contre le projet de loi El Komery. Retrouvez dans cet article, l’appel de la coordination des groupes anarchistes et une liste des principaux appels à la grève.


International   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Des soutiens à notre lutte depuis d’autres pays...

De Francfort à Montréal en passant par la Grèce, les soutiens internationaux à la lutte en cours en France nous arrivent. De quoi se redonner du baume au coeur pour la journée de mobilisation de Jeudi 28 Avril.


National   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Sons Bâtards sur CANUT - Travailler plus pour travailler ?

Mercredi 27 avril à 16h, Sons Bâtards officiera son mix critique dans l’air du temps et des mouvements en cours. Ça va causer travail et brasser de la manif, quoi…
Sons Bâtards est une émission de mix critique sur Radio Canut à Lyon. Une heure de mélange de musiques hors-cadre et d’extraits d’autres émissions de radios non-commerciales qui s’entremêlent autour d’un thème.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Notre motivation soulève les barrières !

Une action « péage gratuit » a eu lieu le Vendredi 22 avril, contre la Loi Travail et son monde.


Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Mobilisation solidarité avec les inculpé.e.s 42 de la loi travail

Le comité de soutien des inculpés du mouvement contre la loi Travail dans la Loire appelle à une Manifestation jeudi 7 mars 2019 à 11h30 devant la Bourse du Travail de Saint-Étienne suivi d’un rassemblement le même jour devant le TGI de Saint-Étienne à 13h.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Manifestation Gilets Jaunes Actes XVI

Pour se donner la patate avant l’acte XVI des gilets Jaunes on retranscrit ici l’édito du numéro 2 de « Jaune, le canard pour gagner » qui ne promet pas des lendemains qui chantent mais reste très optimiste. « Allons jusqu’au bout de nos ambitions, elles sont belles, elles sont à la hauteur des efforts que nous déployons. »


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Pour que l’université reste accessible à tous !

Après une mobilisation fin janvier, des syndicats étudiants et enseignants de l’Université Jean Monnet appellent à un rassemblement le vendredi 1er mars 10h30 devant le site Tréfilerie de l’Université Jean Monnet. Leur communiqué est reproduit ici.


National   MOBILISATIONS - LUTTES

Appel national à perturber la justice quotidienne

Nous faisons suivre cet Appel national à perturber la justice quotidienne le mardi 5 mars 2019 lancé par l’assemblée du Mas d’Azil (Ariège) - avec ou sans gilets jaunes.
« Amnistie pour toutes les personnes inculpées du mouvement social ! Solidarité avec toutes les prisonnières et tous les prisonniers ! »
L’assemblée du Mas d’Azil (avec ou sans gilet jaune)


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XV

Manifestation des gilets jaunes pour l’acte XV. Rendez-vous à 13 h à Monthieu et à 14 h place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

Sainté acte XIV : 3000 gilets jaunes envahissent l’autoroute !

Encore beaucoup de monde samedi dans les rues de Saint-Étienne. Une fois n’est pas coutume, le cortège ne s’est pas éternisé en centre-ville pour investir la RN 88 pendant plusieurs heures.


Saint-Étienne et alentours Les Sampianes   GENRE - FEMINISME / MOBILISATIONS - LUTTES

2 Poils dans la Soupe Festival

Pour un 8 mars 2019 féministe et anticapitaliste !
C’est la deuxième édition du festival « Un poil dans la soupe » organisée par les Sampianes, qui a lieu autour du 8 mars : Journée internationale des luttes des femmes. Cette année on vous propose des activités féministes variées dans différents lieux de Sainté pour se rencontrer, échanger, apprendre, se renforcer, créer des solidarités et se marrer.


Saint-Étienne et alentours   MEDIAS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le Déchaîné n°6 - Journal de gilets jaunes de Monthieu

Le sixième numéro du désormais mythique journal des gilets jaunes du rond-point de Monthieu est arrivé. Disponible directement au rond-point et dans les bars de la ville, il est aussi téléchargeable ici.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XIV. Convergence régionale à Saint-Étienne

Samedi 16 février grande manifestation régionale à Saint-Étienne. Comme d’habitude, départ du cortège à 13h du rond-point de Monthieu puis rendez-vous à 14h place du Peuple.
Lycéennes, lycéens, étudiantes, étudiants, chômeuses, chômeurs, travailleuses, travailleurs, précaires, branleuses, branleurs, rats des villes, rats des périphéries, rats des champs. La méga classe en gilet jaune !


A Lire ailleurs   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Ça bouge toujours au Centre de Rétention du Mesnil Amelot : communiqué d’un groupe de prisonniers

Depuis le 8 janvier, la lutte dans le centre de rétention de Mesnil Amelot est devenue plus collective. D’abord au CRA2 avec une grève de la faim suivie par presque l’ensemble des bâtiments (plus de 80 personnes) pendant 3 jours. Avec aussi régulièrement des communiqués, des tentatives de lutter contre les déportations par vols cachés et les violences policières.


A la une...

URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
« Cœur d’Histoire » : beaucoup de bruit pour...  

Jeudi 20 Juin 2019 à 18h dans une salle de la Bourse du Travail avait lieu une réunion durant laquelle le maire de Saint-Étienne et son adjoint à la politique du logement Monsieur Jean-Pierre Berger, remettaient une synthèse des 4 ateliers thématiques qui se sont déroulés ces derniers mois, dans le cadre du projet « Cœur d’Histoire », des ateliers auxquels ont participé tout au plus 300 habitant.es. qui, aux dires des stéphanois.es interviewé.es dans cet article, n’étaient pas très représentatifs de la population dans son ensemble.


FLICAGE - SURVEILLANCE
GJ, six mois plus tard : après la répression policière, la répression judiciaire  

Interpellés lors de l’acte VIII du mouvement des Gilets Jaunes, deux stéphanois – accusé d’outrages, rébellion et violence sur « agents dépositaires de l’autorité publique » - étaient à la barre du tribunal correctionnel mercredi 12 juin.


MOBILISATIONS - LUTTES
Les ouvriers de Colas en grève  

Les ouvriers de colas se sont mis en grève pour demander l’annulation du licenciement de leur collègue.


AIDE A LA REDACTION
Topo Numéro Zéro 2019  

Le Numéro Zéro existe depuis 2003. Rapide retour en archives sur son histoire et son fonctionnement.


MEDIAS
Fête du Numéro Zéro  

Samedi 29 juin, Numéro Zéro fête ses 16 ans, 2 mois et 4 jours à Ursa Minor !
Stands, rencontres, concerts et cotillons !


FLICAGE - SURVEILLANCE
Qui est Magali Tabareau, la juge attaquée chez elle au LBD ?  

Lundi 17 juin 2019 vers 9h30, deux personnes munies de casques de moto ont sonné à la porte de la présidente de la cour d’assises de Versailles, Magali Tabareau, à Nézel. Lorsqu’elle a ouvert sa fenêtre, elle a reçu un tir de Lanceur de Balle de Défense en plein visage, sous l’œil. Elle a été hospitalisée dans la foulée, victimes de multiples fractures. Article publié sur Desarmons-les !


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Soutien aux mobilisations en Algérie : quinzième rassemblement à St-Étienne  

Alors qu’en Algérie la contestation ne faiblit pas pour réclamer la fin du système que symbolisait l’ancien chef de l’État Bouteflika, la solidarité continue à s’exercer à l’étranger. Dimanche 16 juin se tenait à Saint-Étienne le quinzième rassemblement en soutien au peuple algérien.


MEMOIRE
La fusillade du Brûlé à La Ricamarie, c’était il y a 150 ans  

Ce n’est pas d’aujourd’hui que le pouvoir blesse, mutile et tue. Il y a cent cinquante ans jour pour jour, le 16 juin 1869 à La Ricamarie, la troupe tire froidement et sans sommation sur des mineurs en lutte et leurs soutiens. Bilan : quatorze morts. Retour sur cet événement marquant de l’histoire du mouvement ouvrier avec un extrait de l’ouvrage de Michelle Zancarini-Fournel, Les luttes et les rêves. Une histoire populaire de la France de 1865 à nos jours.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Pétition en ligne contre l’installation de micros à Beaubrun-Tarentaize  

Le collectif SERENICITY lance une pétition en ligne contre l’installation de micros à Beaubrun-Tarentaize. Signez ! Diffusez ! Cette pétition et les signatures collectées seront ensuite envoyées à la Commission nationale informatique et libertés avec un courrier d’explication.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
[Radio] Joie, rage et courage - Qu’est-ce qui se trame ?  

Alors qu’une troisième ligne de tramway va arriver à Saint-Étienne, retour sur les choix de construction des lignes de tramway et les projets de restructuration urbaine avec la gentrification en toile de fond. Petit exemple de lutte contre les transports payants avec les mutuelles des fraudeur-euses et les actions des R.Z. en Allemagne à la fin des années 70.


LOGEMENT - SQUAT
Logement : pas de repos sur Les Lauriers  

Si le rejet par le tribunal de l’expulsion de la Poste à Solaure a donné un peu de répit à ces personnes à qui l’on refuse l’accès à un logement, il n’en demeure pas moins qu’elles sont contraintes, ici comme ailleurs, de vivre dans un squatt. Rencontre avec un de ceux qui slaloment entre les squats, la rue et l’hébergement d’urgence (article paru initialement dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019).


MEMOIRE
Récit de l’histoire des centres sociaux et des politiques culturelles  

Une après-midi de février, dans un bar du quartier Tarentaize-Beaubrun, entretien fleuve avec Alawa Bakha, sur l’histoire des centres sociaux et les politiques culturelles et sociales à Saint-Étienne. En voici des extraits, parus dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Quartier Saint-Roch : nouveau théâtre de rénovation urbaine  

Article paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile du 30 mars 2019.
La transformation du quartier Saint-Roch vise à redynamiser un quartier qualifié de « précaire », « peu attractif », « peu sécuritaire ». L’aspect participatif du projet est revendiqué par les aménageurs. Nous avons donc mené l’enquête et nous sommes interrogés sur le lien entre l’EPASE (Établissement public d’aménagement de Saint-Étienne) et les associations du territoire.


REPRESSION - PRISON
Ambert : Silence obstiné et contrôle acharné (et inversement)  

Cela fait maintenant un an que deux personnes sont inculpées et placées sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une instruction criminelle, accusées d’avoir tenté de brûler un véhicule d’Enedis à Ambert en juin 2017. Ce CJ les empêche notamment de rentrer en contact l’un avec l’autre ainsi qu’avec 5 autres personnes, les contraint à ne pas quitter le département et à pointer deux fois par semaine.


LOGEMENT - SQUAT
Une expulsion rejetée comme une lettre à la poste  

Le 14 mai, dans la boîte aux lettres de l’ancienne poste de Solaure est arrivé un courrier, plus précisément une requête cachetée du sceau de la commune de Saint-Étienne. La présente convoquait l’occupant officiel des lieux à une audience au tribunal administratif de Lyon le 24 mai 2019. Récit du procès.


LOGEMENT - SQUAT
Pas d’expulsion à Solaure ! Conférence de presse et rassemblement  

Ce mardi 4 juin, appel à rassemblement place Jean-Jaurès à 17h30 pour une conférence de presse à propos du droit au logement pour tou.te.s et de la situation des personnes en demande d’asile à Saint-Étienne.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le Couac n°7 est sorti !  

L’équipe du Couac vous présente un nouveau numéro de son pigeon dépenaillé. Avec une formule qui ne change pas : des brèves, des articles d’actu et d’investigation sur différents thèmes ainsi qu’un dossier. Un dossier cette fois consacré aux différentes formes de contrôle sur la ville et ses habitant.e.s. On vous propose ici l’édito du numéro.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Luttes en Grèce - Rencontre avec des membres de Rouvikonas  

A l’occasion d’une tournée en France et en Belgique, des militants de Rouvikonas viendront à Saint-Étienne, au lieu autogéré La Dérive (91 rue Antoine Durafour) le mercredi 5 juin à 19h.
Comment résister face au durcissement des régimes politiques en Europe ? Comment sortir du capitalisme et de la société autoritaire ? Sur quelles bases créer des convergences de luttes ? Que propose Rouvikonas ?


FLICAGE - SURVEILLANCE
Google et la Safe City  

Article paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019. Un « atelier numérique Google » va s’installer à Saint-Étienne, sans doute à l’angle de la place Jean Moulin et de l’avenue de la Libération (ex Royal). Au-delà du barnum organisé autour de cette arrivée par G. Perdriau et J.M. Mis, député LREM, que peut bien signifier cette installation, ainsi que l’annonce de Serenicity, dispositif d’écoute sonore de l’espace public ?


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
La jeunesse, mobilisée pour le climat et réprimée  

Retour sur la seconde mobilisation à Saint-Étienne le 24 mai suite à l’appel international Youth For Climate : une belle mobilisation mais une répression policière inattendue et scandaleuse !


FLICAGE - SURVEILLANCE
The wire, Tarentaize sur écoute  

L’installation par la mairie de Saint-Étienne de micros dans le quartier Beaubrun-Tarentaize-Couriot est critiqué par des institutions scrutant le respect des libertés publiques et contesté dans la rue. En mars déjà, le journal du Carnaval de l’Inutile dénonçait le projet.


MOBILISATIONS - LUTTES
Récit de stéphanois à Lyon : Acte 26, nationale à Lyon  

Un appel national avait été lancé pour cet acte 26 le samedi 11 mai à Lyon. Une équipe du Gueuloir s’est rendu sur place. Récit d’une journée de mobilisation qui restera gravée dans les mémoires !


REPRESSION - PRISON
Des gilets jaunes face à la justice... de classe : le juge vitrifie le parquet  

Le 30 avril 2019, le procureur requiert 1000€ dont 700 avec sursis contre Monsieur B., Gilet Jaune, pour une insulte visant le commissaire Gonon sur la page de La Loire en Colère. Le juge va au-delà, il prononce une peine de 1000€ d’amende, soit un SMIC à régler à l’État !

« Parfois la foule trahit le peuple, Monsieur B. vous avez trahi le peuple ce jour-là ! » (Monsieur le procureur, TGI de Saint-Étienne)