Saint-Étienne et alentours Numero Zero   MEDIAS

Le réseau Mutu : renaissance des médias radicaux




Le mois dernier [N.D.L.R : en mai 2018], deux d’entre nous (du groupe libcom) avons été invités à donner une conférence sur notre projet à l’une des réunions semestrielles du Réseau Mutu.


Créé en 2013, Mutu regroupe quinze sites d’informations radicaux à travers la France et la Suisse, dont certains sont très anciens et très bien établis comme RebelLyon.info, créé en 2005, et Paris Luttes, créé en 2013, tandis que d’autres sont plus récents comme les collectifs de villes comme Rouen, Grenoble, Dijon et Nancy qui ont tous été créés au cours de la dernière année. La conférence a duré trois jours et a vu des membres tout le réseau se réunir pour rendre compte de leurs activités, partager diverses compétences techniques et savoir-faire en matière d’infrastructure et discuter de la manière de faire avancer le réseau.

Bien qu’il existe des différences politiques entre (et au sein des) collectifs, ills sont tous unis par quelques principes communs :

1. La publication participative : toute personne ou collectif local concerné par les objectifs du site est invité à proposer ses articles ; la rédaction d’articles n’est pas réservée aux personnes du collectif.
2. L’aide à la publication : le collectif peut aider à la mise en forme des articles, à la rédaction, à travers une interface de modération qui permet les échanges avec les différents contributeurs du site.
3. L’ouverture : le site n’est pas la propriété d’un groupe ou collectif, il reflète la diversité des idées et des pratiques qui traversent localement les luttes.
4. Les idées politiques anti-autoritaires : dans une perspective émancipatrice, anticapitaliste et de lutte contre toutes les dominations.
5. La volonté de diffuser le plus massivement possible les articles publiés.
6. L’ancrage dans le contexte local, dans la mise en forme comme dans son fonctionnement.
7. l’entraide entre les sites similaires.

Médias radicaux, du local à l’(inter)national.

Comme indiqué dans ses principes communs, les sites Web du réseaux Mutu sont mis en place pour refléter la diversité des pratiques qui existent localement, ce qui signifie que les sites hébergeront des articles sur un éventail de sujets allant des divers mouvements sociaux dans leurs villes : des conflits ouvriers aux actions écologistes, des luttes pour le logement aux protestations contre la violence policière, avec un contenu généré (autant que possible) par les utilisateurs et utilisatrices du site eux-mêmes en rédigeant des articles directement à partir du terrain de la lutte en question.

Cela reflète en partie les origines de nombreux sites Web locaux de Mutu, qui sont nés de la disparition d’Indymedia et de la nécessité pour les militant-e-s locaux de disposer d’un outil de communication pour faire connaître les luttes et les activités politiques locales. Cependant, contrairement au modèle Indymedia, avoir un contrôle éditorial sur le site web et soutenir les personnes qui veulent publier des articles constituent des parties importantes du projet. Ainsi, alors que les sites Web de Mutu ont conservé le modèle de « publication ouverte » d’Indymedia, permettant à quiconque de soumettre des articles, à la différence d’Indymedia, ils rejettent les articles qui ne conviennent pas et soutiennent les contributeurs et contributrices dans le processus d’édition. Ce qui rend le modèle de publication de Mutu si intéressant, c’est que tout le processus d’édition est totalement transparent. Tout utilisateur et utilisatrice enregistré peut se connecter à la page d’acceuil du site et voir quels articles sont discutés, approuvées et rejetées, quelles modifications ont été suggérées, etc.

En combinant la publication ouverte avec un processus éditorial transparent, cela a aidé Mutu à surmonter les problèmes qu’Indymedia a connu là où leurs sites se sont fait inonder de spam et de conspirations antisémites ; par le travail de modération du collectif du site en question, les gens voulant publier des spams ou des articles trolls sont découragés à le faire.

Au cours de la rencontre du réseau, nous avons entendu les rapports des membres d’une douzaine de collectifs. Certains, comme Paris Luttes, publient une dizaine d’articles par jour avec un lectorat oscillant entre dix et vingt-cinq mille personnes par jour ; d’autres sites sont plus petits, reflétant souvent des populations ou des mouvements locaux plus petits.

Cependant, tous les sites sont fermement enracinés dans des mouvements sociaux locaux avec un lectorat local important. Beaucoup de sites de Mutu sont fréquemment cités comme sources par les journaux locaux tandis que le collectif de suisse romande a même dit voir des graffitis autour de Genève promouvant leur site, bien qu’illes n’aient aucune idée de qui les font ! Pour témoigner du degré d’implantation de certains de ces sites d’information militants dans la vie locale, un membre du collectif RebelLyon nous a dit :

Quand je parle à d’autres parents à l’école de mon enfant, je suppose qu’ils connaissent déjà notre site Web. Si ce n’est pas le cas, je leur explique ce que c’est, mais en général, ils le connaissent déjà.

Les membres du Réseau Mutu ont mentionné un aspect négatif de cette orientation locale, à savoir qu’ils ne sont pas en mesure de couvrir les événements internationaux aussi bien qu’ils le souhaiteraient parce qu’il n’y a pas toujours une raison locale pour en parler. [1]. Par exemple, une manifestation de solidarité locale avec la Palestine peut fournir l’occasion de rapporter les événements récents dans la région, mais il est moins probable que ce soit le cas pour la récente vague de grève dans le secteur de l’éducation aux États-Unis ou les protestations contre le régime en Iran.

Toutefois, comme les sites Web ayant de fortes racines locales se sont répandus dans tout le pays, le réseau s’efforce maintenant de créer un site Web national regroupant le contenu de tous les sites membres. Les camarades de Mutu espèrent que cela leur permettra également de développer leur couverture des luttes internationales. Il est intéressant de noter à cet endroit que Barrikade, le collectif suisse-allemand de Mutu, est actuellement en discussion avec des groupes en Allemagne et en Autriche au sujet de la possibilité de créer un réseau de site d’informations anti-autoritaire de langue allemande qui coexisterait avec le réseau francophone de Mutu. Cela contribuera sans aucun doute à la couverture des luttes internationales et même à la possibilité (un jour) d’un réseau européen de sites d’informations anti-autoritaires locaux.

Médias sociaux vs. médias du mouvement social

L’une des questions soulevées tout au long de la conférence a été l’effet négatif des médias sociaux sur la communication militante. Les collectifs déplorant la dépendance excessive de Facebook et Twitter pour la communication par les mouvements étudiants ou les branches syndicales locales. Un camarade du collectif La Rotative à Tours, a décrit une situation où des mouvements étudiants « créent des comptes Facebook et Twitter et considèrent que leur travail de communication avec le monde extérieur est terminé ».

Nous risquons également de perdre des siècles de tradition de publication anarchiste collective parce que les gens préfèrent simplement afficher des choses sur leur compte Twitter personnel sans aucune contribution d’une autre personne.

D’autres problèmes mentionnés au sujet de la dépendance excessive à l’égard des médias sociaux sont des choses comme l’incapacité de créer des archives ou d’avoir une vue d’ensemble sur une lutte, les infos étant souvent isolées les unes des autres dans des tweets ou des messages Facebook séparés.

Ainsi, par exemple, des luttes comme celles que mènent actuellement les étudiant-e-s et les cheminot-e-s en France, ou encore les grèves des postes sont difficile de suivre car il faudrait suivre tous les comptes Twitter et les groupes Facebook qui en parlent. Sans parler de la profondeur et de l’expertise nécessaires pour être en mesure de rassembler des informations à partir de messages de médias sociaux disparates afin d’obtenir une image globale de mouvements sociaux souvent complexes, il y a aussi le fait que nombre de personnes n’utilisent pas les réseaux sociaux.

A cela s’ajoutent les problèmes de sécurité sur les sites Web de médias sociaux et le fait que si la multinationale qui gère le site en question décide de passer à la censure pour quellle raison que ce soit (comme « inciter à la mauvaise forme d’action »), tous les articles et informations qui auront été produits au fil des ans disparaîtront avec le compte.

Le fait de trop s’appuyer sur des monopoles d’entreprises aussi centralisés, non seulement pour diffuser un contenu militant, mais aussi pour l’héberger et l’archiver, met en danger tout le contenu que nous créons. La question de savoir si de tels monopoles nous permettraient d’utiliser leurs plates-formes si nos mouvements commençaient à poser un sérieux défi politique aux pouvoirs en place est une toute autre question. Nous n’avons qu’à penser aux façons arbitraires dont certaines personnes ont été suspendues de Twitter ou à la facilité avec laquelle Facebook a bloqué les vidéos du roi thaïlandais pour avoir un aperçu d’à quel point il peut être dommageable de se rendre dépendant de telles plates-formes.

Réflexion sur les médias radicaux au Royaume-Uni

Contrairement à la situation en France, la situation britannique est beaucoup plus ambiguë. De nombreuses publications ont disparu ces dernières années. Des journaux ayant des dizaines d’années d’histoire comme Black Flag, Do or Die et Direct Action ont cessé de paraître, tandis que de nombreux journaux et bulletins locaux comme Schnews (Brighton), Hackney Independent (East London) et Now or Never (Norwich) ont connu le même sort.

De plus, la disparition d’Indymedia UK a fait en sorte qu’il n’existe plus de plate-forme centrale pour publier des nouvelles, des événements et du contenu anti-autoritaires, qui restent maintenant disséminés sur une multitude de blogs et de sites Web individuels. En même temps, les problèmes avec les médias sociaux mentionnés par les camarades français valent également pour le Royaume-Uni, beaucoup préférant l’immédiateté de comptes perso sur Facebook ou Twitter à la publication sur des sites d’information radicaux.

Cela dit, assez de pessimisme. Freedom, depuis qu’il est devenu un site d’information en ligne, a prospéré, publiant avec une régularité croissante et publiant une édition papier deux fois par an. Après avoir lancé un appel à contributions, nous avons également connu une augmentation du nombre de reportages ainsi que de nouveaux blogueurs et bloggeuses.

Il y a aussi d’excellentes nouvelles publications miliantes, la première d’entre elles étant Base Publication, qui produisent une superbe analyse de l’actualité. D’autres bulletins, comme Rebel City à Londres, et une foule de bulletins spécialisés sur un contexte précis comme Rebel Roo de Plan C (pour les courriers de Deliveroo), et le réseau IWW Courier Network Cymru (également pour Deliveroo et d’autres services de livraison d’aliments au Pays de Galles), ont vu le jour récemment et font un excellent travail.

Quand nous avons commencé [libcom.org>libcom.org], notre objectif était que notre couverture de l’actualité ressemble à celle du réseau Mutu (en plus du projet de maintenir une bibliothèque de textes historiques et théoriques, des introductions à des tendances politiques dont nous nous sentions proches ou des concepts que nous pensions utiles pour les gens nouveaux dans notre politique). Peut-être nous sommes nous trop dispersés ! Mais plutôt que de commencer par la mise en réseau de sites locaux dans une structure nationale/internationale plus grande (comme Mutu l’a fait), nous avons pensé que nous pourrions créer la structure avec notre collectif soudé et que les groupes locaux combleraient les lacunes. Cela ne s’est pas encore produit et ne se produira peut-être jamais.

il ne fait aucun doute que quelque chose comme le réseau Mutu serait un énorme coup de pouce pour la diffusion d’idées anti-autoritaires au Royaume-Uni.

Pourtant, il ne fait aucun doute que quelque chose comme le réseau Mutu serait un énorme coup de pouce pour la diffusion d’idées anti-autoritaires au Royaume-Uni : des sites web locaux où les gens peuvent partager des informations et des réçits sur les différentes luttes et mouvements qui se déroulent dans leur région, enracinés dans les contextes locaux, et qui pourraient, comme Mutu, créer progressivement un réseau du bas vers le haut qui couvrirait ensuite les parties importantes du pays. Ça semble loin et inaccessible, mais peut-être qu’illes se sont dits la même chose en France il y a cinq ans...

Initialement publié sur le site communiste libertaire anglophone Libcom, traduction française par Renversé.

[1D’autres problèmes mentionnés étaient le manque de connaissances locales et le besoin d’un plus grand nombre de traductions vers d’autres langues


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "MEDIAS"

Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Couac t’en penses ? Rencontre autour du journal {Couac}

Couac, journal local sur Sainté et sa région, propose un moment d’échange sur le journal.
Venez, tout en grignotant, discuter, partager vos impressions et faire des propositions !
La réunion a lieu le jeudi 21 septembre 2017 à 19h au bar l’Entrepots (Place Jules Guesde).


Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Les Wauquiezeries ({Couac}, n°3)

Laurent Wauquiez, qui est à la tête de la région Auvergne–Rhône-Alpes et est aussi vice-président des Républicains et député de Haute-Loire, drague volontiers l’électorat FN. Ses dernières actions et déclarations en témoignent.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Faîtes du libre

Des concerts, des ateliers pour apprendre et bricoler ensemble, du codage à la portée de chacune, des médias qui racontent des trucs qu’on n’entendra pas ailleurs, des échanges sur l’autonomie, des lieux et des collectifs qui se rencontrent...
Du 5 au 9 juillet à Sainté
Tout le programme est prix libre


Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Couac : réunion publique pour l’élaboration du prochain numéro

Couac, journal local sur Sainté et sa région, a sorti son numéro 3. Et déjà se profile un futur numéro, pour continuer l’aventure de ce canard : enquêter et informer de manière critique sur les événements et faits locaux, sur ce qu’on ne lira pas ailleurs, le tout avec dérision... Une réunion publique est proposée pour contribuer à l’écriture du journal le mercredi 3 mai 2017 à 19h30 au bar l’Entrepots.


Saint-Étienne et alentours   MEDIAS

Soirée Sortie Hors-ligne et Couac

Soirée spéciale en présence des équipes de deux journaux stéphanois 100% papier : Couac et Hors-Ligne, qui viendra tout juste de sortir son 3e numéro le 28 avril 2017 au Remue Méninge.
L’information, oui, mais pas n’importe laquelle !


Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Soirée de présentation du n°3 du Couac

Présentation du n°3 du Couac et repas à prix libre
Le numéro 3 de Couac (journal local d’enquête critique) sort des presses cette semaine ! Nous vous proposons de se rencontrer ce vendredi 31 mars 2017 à partir de 19h au bar Le richelieu (74 rue Michelet). L’occasion de découvrir ce nouveau numéro, de partager des envies d’écriture… et un repas à prix libre.


Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Les Wauquiezeries (Couac, n°2)

À lire dans Couac n°2...

Partout, toujours. Laurent Wauquiez, l’homme aux multiples vestes rouges, à la tête de la région Auvergne–Rhône-Alpes, mais aussi vice-président des Républicains et député de Haute-Loire, ne se ménage pas. Depuis la sortie de notre numéro 1, l’homme fort de la Région se frotte à de multiples thématiques à tendance électoralistes.


Informations globales   DISCRIMINATIONS - RACISME / GENRE - FEMINISME

2e numéro de la revue Assiégées

Revue décoloniale, nous poursuivons notre ambition de mettre au centre de la revue les racisé·e·s sous le joug du patriarcat, tout en nous inscrivant dans la lutte contre le capitalisme. Après un premier numéro autour de l’étau, la question qui traverse ce second numéro est celle de la lutte.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Local Barré : enregistrement public de « Question de choix »

Pour le lancement du local du magazine Barré, le vendredi 3 mars 2017, l’émission « Question de choix » sera enregistrée en direct et en public entre 19h et 20h, avant sa diffusion sur Radio Dio le mercredi suivant. Celle-ci portera sur le thème des médias indépendants et verra, en plus de Dio et de Barré, la présence du journal Couac, ainsi que de Bruno Clémentin (cofondateur de « la Décroissance »).


Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

[audio] Le 8 février, la « Boîte à surprises » sur Radio Dio invitait Couac

Mercredi 8 février 2017, la « Boîte à surprises » en direct sur Radio Dio, invitait quelques voix de Couac en studio. Pour une présentation du journal, un retour et approfondissement sur le numéro deux du canard local qui pince, et un petit coup de projecteur sur des luttes locales...


Dans la thématique "LE NUMÉRO ZÉRO"

Saint-Étienne et alentours Numero Zero   GENRE - FEMINISME / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Ce jeudi, une émission au contenu varié

Emission du jeudi 11/02/2010, en direct à midi et rediffusée à 17h sur Radio Dio 89.5 FM à synthétienne et sur www.radiodio.org


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Soirée débat-projection en soutien aux anarchistes contre le mur

Anarchistes contre le mur (AATW) est un collectif d’activistes luttant contre toutes formes de ségrégation, d’apartheid, d’incarcération sociale et politique dénaturant spécialement les valeurs démocratiques respectant le droits des minorités et d’autodétermination des peuples.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Luttes Mapuche du Chili : témoignages - Émission du jeudi 24/09/09, en direct à midi et rediffusée à 17h

Sur Radio Dio 89.5 FM et sur www.radiodio.org
Au programme de la prochaine émission ;
- Une interview de Julia à propos de la lutte du peuple Mapuche (au Chili). Un témoignage qui parle notamment des luttes et de la forte répression du gouvernement qui n’hésite pas à se servir de lois anti-terroristes.
- Une interview réalisée le 10 septembre 2009 à l’occasion de la soirée Rencontre-Projection qui avait eu lieu au 10 Denfert-Rochereau. Article de la soirée et liens utiles


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Projection / exposition / rencontre autour de la commune d’Oaxaca (Mexique)

Soirée NumeroZero, samedi 29 Aout 2009 à partir de 19h30 Dans l’immeuble occupé du 10 avenue denfert-rochereau – 42 Synthé – arrêt bus et tram Fourneyron


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   DROITS SOCIAUX - SANTE

Sur le R.S.A : Émission du 25/06/09, en direct à midi et rediffusée à 17h

Sur Radio Dio 89.5 FM et sur www.radiodio.org
Des personnes du secteur social viendront nous parler du R.S.A qui remplace désormais le R.M.I (revenu minimum d’insertion) l’A.P.I (allocation parent isolé) et la prime pour l’emploi. Mais le RSA concerne aussi tous les travailleur-euses précaires.
Mis en expérimentation dès l’été 2007, le REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE est généralisé depuis ce mois de juin.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   DROITS SOCIAUX - SANTE

« Ca bouge à l’hopital », deuxième partie

Émission du 14/05/09, en direct à midi et rediffusé à 17h sur radio dio 89.5 FM et sur www.radiodio.org
Agnès, Jacques, Ben, Véronique, Jean-Yves et Yves, syndiqué-e-s à la Confédération Nationale du Travail témoignent de leurs luttes et actions.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   DROITS SOCIAUX - SANTE

« Ca bouge à l’hopital », première partie ...

Émission du 30/04/09, en direct à midi redifusé à 17h sur radio dio 89.5 FM et www.radiodio.org
Ben, Jacques, Véronique, Yves, Agnès et Jean-Yves, salarié-e-s au CHU de st étienne, donnent leur regard, sur la situation d’un hôpital en pleine mutation, à la veille de devenir hôpital-entreprise...


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   DROITS SOCIAUX - SANTE

Bref retour sur la lutte à montreynaud contre les antennes relais

Émission du 02/04/09, en direct à midi et rediffusée à 17h sur Radio Dio 89.5 FM et sur www.radiodio.org
Salima et Murielle, habitantes de Montreynaud, reviennent sur une lutte qui commença en octobre 2008, à Offenbach, immeuble de Loire Habitat qui souhaite louer ses toits à Bouygues Telecom pour l’installation d’antennes relais.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Les luttes des sans-papier - Émission du 19/03/09, en direct à midi et rediffusée à 17h

[numéro zéro] c’est aussi une émission radio , sur RADIO DIO 89.5 FM.
Elle a lieu en direct un jeudi sur deux, de 12h à 13h et elle est rediffusée le jour même à 17h.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Concert + Boom ! Nouvelle soirée de soutien vendredi 13 Mars 2009

Une nouvelle soirée en soutien aux émissions de radio dio « numérozéro » et « Papillon » aura lieu le vendredi 13 Mars à l’Entrepot Bellevue, 11 rue de l’égalerie à Saint-etienne dès 20h - entrée 4€.


A la une...

CAPITALISME - GLOBALISATION
CoronaVirtuel 

Jamais la matraque policière ne se croit si géniale qu’en présence d’un désastre ; ce début de vingt-et-unième siècle est son royaume des cieux.
Le désastre est là, qui n’est pas le résultat d’un virus, fût-il un covid-19, mais d’un monde : l’économie impérialo-marchande, et l’étouffant décor qu’elle impose.


FLICAGE - SURVEILLANCE
L’urgence c’est la santé, la solidarité, pas la 5G, ni de nous pister 

Dans le cadre de l’état d’urgence « sanitaire », le gouvernement a établi une ordonnance qui permet, pendant toute sa durée, l’installation d’antennes 5G sans aucune autorisation (de l’ANFR, des mairies, des régies ou syndic d’immeubles !). Il veut aussi promouvoir des dispositifs de traçage numérique qui pourraient survivre à l’urgence...


DROITS SOCIAUX - SANTE
Appel aux dons de Cabiria 

Cabiria a repris ses tournées dans la région lyonnaise. La situation des TdS (Travailleureuses du Sexe) est catastrophique. Vous trouverez dans cet article l’appel aux dons de l’association Cabiria. L’argent récolté sera distribué aux personnes qui n’ont accès à aucune aide sociale, en raison de leur situation administrative ou des mesures de confinement.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Le confinement, la « guerre » et nos vies 

Un nouveau texte dans la boîte aux lettres de Couac. En forme de coup de gueule et d’interrogation sur nos vies parfois étriquées en période de confinement... voire en temps normal.

« Lundi 16 mars 2020, monsieur Macron, président de la République, a annoncé que nous sommes en guerre. Six fois. On a bien compris. Et maintenant, on fait quoi ? »


DROITS SOCIAUX - SANTE
L’Eldorado de la méduse 

Que penser de ceci ?
Ces derniers jours, nous apprenons via l’ORTF de la bouche du préfet de Seine et Marne que celui-ci débauchera très prochainement les « réfugiés » de sa région pour les envoyer travailler auprès des maraîchers de cette même région, le tout encadré par des contrats « en bonne et due forme » c’est-à-dire au smic. Là commence l’écœurement.


MEDIAS
« On est en galère ici » - Témoignages des détenus du CRA de Vincennes 

La situation dans les Centres de Rétention Administratice (CRA) est critique : grèves de la faim, mutineries.
Les détenus réclament la libération de tous et toutes les détenu.es.
On squatte les ondes de « Radio d’ici » et de son émission « Place Publique ». Dans cette émission, les détenus du CRA de Vincennes témoignent de leur situation en début de confinement.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°2 : Askip on est ensemble 

Nouvel épisode du podcast envoyé à Couac par l’équipe de Radio Tilleuls. Parce que le virus ne se transmet pas par les oreilles, l’équipe de Radio Tilleuls vous raconte ici sa deuxième semaine de confinement à travers les traces vocales qu’elle se partage.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Confinement : comment contester une amende ? Quels sont nos droits en cas de fouille ? 

Alors que les contrôles de police, les amendes, voire les condamnations pénales commencent à pleuvoir en ces temps d’état d’urgence sanitaro-sécuritaire, il n’est pas inintéressant de savoir comment y faire face (sur le plan juridique, a minima). Nous relayons un document qui permet de contester une amende forfaitaire infligée pour non-respect des mesures de confinement ainsi qu’un rappel juridique sur les conditions de fouille de vos sacs par la Police.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Virus corporation - Chapitre 2 

Chap 2 : « je n’avais jamais senti ce soleil... » - Un corps combat le virus et découvre autour de lui un monde nouveau...

« Sur une échelle de 1 à 10, où situeriez-vous votre douleur ? »


DROITS SOCIAUX - SANTE
Coronavirus and Cops 

Deux brèves de l’actualité internationale qui nous rappellent que les flics, bras armé des politiques d’état, sont en roue libre en cette période de confinement.


MOBILISATIONS - LUTTES
Appel international à la grève des loyers ! 

ANNULATION DES HYPOTHÈQUES, ANNULATION DES LOYERS
Le constat est clair : le 1er avril, nous serons nombreux·ses à ne pas pouvoir payer nos loyers.
Affichez un drap blanc devant votre logement pour signaler aux autres votre solidarité !


DROITS SOCIAUX - SANTE
Vivre à Sainté (et alentours) en temps de Corona virus 

Contrairement à ce qu’affirme M. Le Président : non, nous ne sommes pas en guerre ! Nous sommes juste confronté.es à une situation exceptionnelle, face à un État qui lui, nous fait la guerre : réduction drastique des moyens pour la santé, l’éducation, la culture, violences policières systémiques, etc. En attendant de pouvoir toutes et tous se retrouver dans la rue, cet article tente de suivre l’actualité locale en temps de Covid-19.
Contactez-nous à l’adresse suivante : lenumerozero chez riseup.net


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Communiqué carnavalesque des Bombes Atomiques 

Si la semaine antinucléaire prévue en avril à Bure, dans la Meuse, est reportée à fin juin, en février avait eu lieu une autre semaine, féministe et antinucléaire. À l’endroit même où l’ANDRA est en train d’avancer ses pions pour la création d’un projet d’enfouissement de déchets nucléaires. Retour sur cette semaine à travers un communiqué carnavalesque.


LOGEMENT - SQUAT
Les municipales reportées, les partis rejoignent la grève des loyers ! 

Il y a deux semaines, le dimanche 15 mars, le confinement venait d’être annoncé, mais the show démocratique must go on et le premier tour des élections municipales était maintenu. Seulement le second tour a depuis été reporté sine die et les partis se retrouvent avec leurs locaux de campagne sur les bras. Selon les informations recueillies par Couac, ils auraient donc décidé de ne pas payer leurs loyers !


DROITS SOCIAUX - SANTE
Lettre ouverte au Directeur Régional d’Elior Services Propreté et Santé  

« Les salariés vont au travail la peur au ventre, c’est inadmissible ! »
Communiqué de presse de l’intersyndicale CGT - FO - CNT Solidarité Ouvrière des travailleur.se.s d’Elior Service Propreté et Santé sur leurs conditions de travail et leurs revendications en temps de Corona virus.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Sur un rebord de fenêtre en période de confinement... 

Couac a reçu un nouveau texte en lien avec cette période de confinement. N’hésitez pas à coucher sur une feuille vos colères, vos résistances ou autres et à nous les envoyer ! Et peut-être qu’un jour, on en fera un recueil, un herbier...


CAPITALISME - GLOBALISATION
Vive Macron ! 

A propos du désastre en cours et de Macron.
« On l’aura toutefois compris, nous sommes du côté de celles et ceux qui s’y opposent, mais que Macron soit bel et bien une ordure nocive ne doit pas nous faire perdre de vue qu’il n’est qu’un symptôme parmi d’autres, non le capitalisme lui-même. »


DROITS SOCIAUX - SANTE
Épidémie de corona virus : contacts et infos utiles pour les personnes en situation de précarité 

Un récapitulatif de ressources utiles pour les personnes en situation de précarité : l’attestation de déplacement en français facile et expliquée en différentes langues, les adresses des structures assurant une aide alimentaire à St-Étienne, des conseils et infos pour l’accès aux droits (Français et étrangers).


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°1 : askip c’est la guerre 

Le Couac a reçu de l’équipe de Radio Tilleuls un podcast racontant sa première semaine de confinement à St-Étienne. Entre récits du quotidien et réflexions sur ce que cette situation fait à chacun-e et dit de notre monde.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Au vert à Saint-Victor ? 

En ces temps de confinement, on rêve un peu de faire un tour au vert, par exemple dans les Gorges de la Loire, à Saint-Victor. Pour y faire trempette ? Pas forcément. Et peut-être pas davantage, voire moins, en été car alors prolifèrent les algues vertes – ou bleues. Reportage sur ces cyanobactéries dont le développement a beaucoup à voir avec la pollution de l’eau par les activités de la ville de Saint-Étienne (paru dans le Couac, n°8).


DROITS SOCIAUX - SANTE
« Je suis irresponsable ! » : lettre aux bon·ne·s citoyen·ne·s si soudainement altruistes 

J’ai écrit cet article comme un geste d’autodéfense intellectuelle. Une petite musique s’était doucement installée dans ma tête, me convaincant de mon propre héroïsme à rester cloîtré chez moi comme si le virus allait se répandre au moindre pas que je poserais à l’extérieur. Il y a un fond de doctrine néolibérale qui doucement se répand et qui vient nous persuader de notre responsabilité individuelle dans la crise.


REPRESSION - PRISON
Face au corona virus, une ouverture en trompe-l’œil des prisons 

En trois jours, le nombre de détenus positifs au covid-19 a été multiplié par trois et celui des détenus placés en confinement a augmenté de 50%. Face à cela, l’annonce par le gouvernement de la libération de 5000 détenu.e.s est largement un trompe-l’œil.