Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Les Wauquiezeries (Couac, n°2)

À lire dans Couac n°2...
Partout, toujours. Laurent Wauquiez, l’homme aux multiples vestes rouges, à la tête de la région Auvergne–Rhône-Alpes, mais aussi vice-président des Républicains et député de Haute-Loire, ne se ménage pas. Depuis la sortie de notre numéro 1, l’homme fort de la Région se frotte à de multiples thématiques à tendance électoralistes.


En témoignent ses hashtags et son compte Twitter, véritable mine d’or (en enfer) :
#RSA pour « le social par le travail »
#USElections2016 pour « la révolte des classes moyennes contre une élite dirigeante »
#ToutPourLaFrance pour soutenir Sarkozy
#OrientationsBudgétaires pour « la baisse des dépenses »
#Beaujolais pour « une intervention massive pour un vignoble emblématique »
#FillonLyon pour retourner sa veste (toujours rouge)
#Pollutec2016 pour « l’écologie par l’innovation »
#Jobdatingrégion pour plaire à la jeunesse en carrière
#Budget2017 pour « 4 grandes priorités : la sécurité, l’emploi, les projets d’avenir et la ruralité »
#Régionexemplaire, pour sermonner l’État et ses dépenses à tout va
...
Ne pouvant envisager dès maintenant un hors-série spécial Wauquiezeries, la rédaction vous propose ici son florilège :

Les États-Unis auvergnorhonalpins

À l’heure des manifestations nocturnes et non déposées des policiers, Laurent Wauquiez a trouvé bon de répondre à une (vieille) revendication d’Alliance — premier syndicat chez les poulets. Le 24 octobre, notre doux président de Région a en effet déclaré : « Nous avons intérêt à ce qu’un maximum de policiers et de gendarmes empruntent nos TER. Cela offrira plus de sécurité aux voyageurs par une présence accrue. Dorénavant, il faudra savoir qu’un passager dans un train pourra être un policier et qu’il pourra avoir son arme de service », a fait valoir l’élu Les Républicains. Et d’ajouter : « Offrir la gratuité, c’est aussi une reconnaissance, un geste symbolique à l’égard des policiers et gendarmes » [1]. Coup d’éclat médiatique lors de son annonce, ladite mesure et son coût — 500 000 € par an — ont été votés le 17 novembre lors de l’assemblée plénière.
Nous proposons ici à Wauquiez, héros de notre rubrique préférée, d’accorder la même gratuité à toute personne armée. Voici notre liste non exhaustive  : vigiles, chasseurs, bouchers, cow-boys en tout genre, amateurs de ball-trap et de tir à la carabine, Américains, Corses, Kurdes, pêcheurs au harpon, braconniers, braqueurs et chevaliers à bouclier.

#BouclierDeSécurité

Des caméras et des gros bras, une sécurité retrouvée, un avenir assuré : voilà le bouclier de sécurité de Laurent Wauquiez (du nom de son twit du 16 novembre). Promesse de campagne et annonce médiatique du moment, l’assemblée plénière du 17 novembre a entériné ce pack de mesures relevant d’un monde rêvé.
Au programme :
– le doublement des équipes de la SUGE (pour Surveillance Générale, plus connue sous le nom de police ferroviaire), 320 agents armés sur le front de l’insécurité
– la généralisation de la surveillance par caméras dans toutes les gares et rames de la nouvelle grande région Auvergne–Rhône-Alpes (parce qu’on aime les sigles, on dit maintenant AuRA),
– la création d’un super -méga-grand PC pour centraliser et analyser ces images, et dépêcher les équipes à travers l’AuRA en deux temps, trois mouvements,
– sans oublier la gratuité accordée aux condés, précédemment évoquée.
69 millions d’euros d’investissement et 10 à 12 millions d’euros de coût de fonctionnement annuel. Bon marché le bouclier. L’AuRA est un combat, en garde !

100 000 balles

Toujours à la suite de l’assemblée plénière du 17 novembre, le Planning Familial verra sa subvention régionale baisser de 30 %. Rapport aux 3 millions d’euros pour les chasseurs (et non pas pour la Frapna...), aux 5 millions d’euros pour Pierre et Vacances, aux 10 millions d’euros pour la sécurité, aux 8 millions d’euros pour la neige en station, ou encore au 117 500 € pour le Tour de France (se reporter à la Wauquiezerie suivante), l’enveloppe, d’un montant de 100 000 €, semble faible, très faible… Manif Pour Tous quand tu nous tiens ?!

Coup de pédale

Notre champion régional Laurent Wauquiez-Jalabert n’en finit plus de nous surprendre. A l’annonce officielle du tracé du Tour de France 2017, le mardi 18 octobre, les habitants d’Auvergne–Rhône-Alpes ont eu le plaisir de constater que cinq villes de leur région seraient villes-étapes de la prochaine édition de la Grande Boucle [2]. À peine officialisée la nouvelle, voilà que notre édile enfourche son cheval blanc pour apporter son aide aux pauvres communes sans le sou. Et là, surprise ! La seule ville recevant une subvention de la région pour l’organisation de l’étape (d’un montant de 117 500 €) n’est autre que Le-Puy-en-Velay, commune dont le vice-président des Républicains a été maire entre 2008 et 2015. Faut-il y voir un quelconque favoritisme ? Pas du tout, répond-on du côté de l’Hôtel de Région, simplement les autres villes « n’ont pas demandé de subvention ». Quel bête oubli...

Qu’ils sont bio, les géants de l’agro !

Élu dans un territoire rural comme celui de l’Auvergne, on connaissait l’affection pour l’agriculture de notre ami Lolo. Mais on ne soupçonnait pas, par contre, son amour pour le bio. Durant le mois de novembre, un « plan régional de développement de l’agriculture biologique » a été présenté au conseil régional. Ce plan, pour illustrer l’engagement paysan du grand chef, bénéficie d’un budget de 2,7 millions d’euros, à peu près constant avec ce qui s’est fait dans le passé. Là où cela devient dramatico comique, c’est quand on regarde les destinataires de ces financements. De nombreuses structures historiques de la paysannerie biologique ont dû croire à une plaisanterie en voyant le sabrage du montant de leur subvention. Le réseau des Amap, Terre de liens, la Frapna et d’autres encore vont devoir forcément chercher les sous ailleurs pour maintenir leurs activités. Ce sera plus difficile pour L’Atelier Paysan par exemple, leur subvention passant de 75 000 euros à… zéro.
Bien sûr, il n’y a pas que des perdants dans ce merveilleux plan. Les chambres d’agriculture, elles, voient tout l’argent du tissu associatif glisser dans leur porte-monnaie. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, la FNSEA, syndicat ultra-majoritaire de l’agriculture intensive et industrielle, à la tête de la plupart des chambres, sort largement victorieuse. Oui car c’est bien d’équipe dont il s’agit ici : Dominique Despras, ancien président de la FDSEA du Rhône (niveau départemental de la FNSEA), est devenu conseiller régional délégué à l’agriculture bio, alors qu’Eric Thébault, ancien directeur de la FRSEA Rhône-Alpes (niveau régional de la FNSEA), a été nommé chargé de mission auprès de la vice-présidente à l’agriculture. Jean-Claude Guillon complète l’équipe, lui qui cumule les présidences de Limagrain, grande coopérative spécialisée dans les semences et les OGM) et d’Aria, l’association régionale des industries agroalimentaires. Par son biais, cette dernière fait tout simplement son entrée dans la gouvernance du plan de développement de l’agriculture biologique. Lolo n’aura fait que donner un coup de main à des copains.
Une des nombreuses conséquences directes va être la remise en question des partenariats entre cantines scolaires et producteurs locaux. En effet si les structures garantissant ce lien disparaissent, les établissements scolaires devront se tourner vers d’autres filières de distribution, celles des légumes en plastique.

P.S. : Le numéro 3 du Couac, avec un dossier consacré aux migrants à Saint-Étienne mais aussi des décryptages de l’actualité stéphanoise et ses habituelles rubriques, sort très bientôt ! Après une présentation à l’occasion d’une soirée, vous pourrez bien le retrouver dans différents lieux de Saint-Étienne...

[1« Gratuité dans les TER pour les policiers et les gendarmes en Auvergne – Rhône-Alpes », Le Monde, 24 octobre 2016.

[2Il s’agit de Chambéry, La Mure, Le Puy-en-Velay, Nantua et Romans-sur-Isère.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la même thématique...

Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Couac : réunion publique pour l’élaboration du prochain numéro

Couac, journal local sur Sainté et sa région, a sorti son numéro 3. Et déjà se profile un futur numéro, pour continuer l’aventure de ce canard : enquêter et informer de manière critique sur les événements et faits locaux, sur ce qu’on ne lira pas ailleurs, le tout avec dérision... Une réunion publique est proposée pour contribuer à l’écriture du journal le mercredi 3 mai 2017 à 19h30 au bar l’Entrepots.




Saint-Étienne et alentours   MEDIAS

Soirée Sortie Hors-ligne et Couac

Soirée spéciale en présence des équipes de deux journaux stéphanois 100% papier : Couac et Hors-Ligne, qui viendra tout juste de sortir son 3ème numéro le 28 avril 2017 au Remue Méninge.
L’information, oui, mais pas n’importe laquelle !




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Soirée de présentation du n°3 du Couac

Présentation du n°3 du Couac et repas à prix libre
Le numéro 3 de Couac (journal local d’enquête critique) sort des presses cette semaine ! Nous vous proposons de se rencontrer ce vendredi 31 mars 2017 à partir de 19h au bar Le richelieu (74 rue Michelet). L’occasion de découvrir ce nouveau numéro, de partager des envies d’écriture… et un repas à prix libre.




National   DISCRIMINATIONS - RACISME / GENRES - FEMINISME

2ème numéro de la revue Assiégées

Revue décoloniale, nous poursuivons notre ambition de mettre au centre de la revue les racisé·e·s sous le joug du patriarcat, tout en nous inscrivant dans la lutte contre le capitalisme. Après un premier numéro autour de l’étau, la question qui traverse ce second numéro est celle de la lutte.




Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Local Barré : enregistrement public de "Question de choix"

Pour le lancement du local du magazine Barré, le vendredi 3 mars 2017, l’émission "Question de choix" sera enregistrée en direct et en public entre 19h et 20h, avant sa diffusion sur Radio Dio le mercredi suivant. Celle-ci portera sur le thème des médias indépendants et verra, en plus de Dio et de Barré, la présence du journal Couac, ainsi que de Bruno Clémentin (cofondateur de "la Décroissance").




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

[audio] Le 8 février, la "Boîte à surprises" sur Radio Dio invitait Couac

Mercredi 8 février 2017, la "Boîte à surprises" en direct sur Radio Dio, invitait quelques voix de Couac en studio. Pour une présentation du journal, un retour et approfondissement sur le numéro deux du canard local qui pince, et un petit coup de projecteur sur des luttes locales...




Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Ces prochains jours en ondes, sur Radio DIO...

Radio Dio, 35 ans, toutes ses dents, et tout son mordant !
Bref programme des émissions spéciales, mensuelles ou surprises des prochaines journées.




Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

[Bédothèque de Luxe] Goûter de l’édition BD et politique

La bibliothèque BD des Arts du Forez invite des éditeurs et auteurs pour un rendez-vous convivial le vendredi 17 février 2017 à partir de 17h, aux Arts du Forez (4 bd Robert Maurice - Maison des Associations, 1er étage).




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Un canard qui pince à Saint-Étienne et sa région : le n°2 de Couac est disponible !

... Ainsi que les solutions tant attendues des mots croisés.
Le numéro 2 de Couac (journal local d’enquête critique) est disponible depuis fin décembre 2016. Où peut-on le trouver ?




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Mais ça Couac par ici !

N°2 du journal disponible, et réunion publique pour la préparation du n°3
Le numéro 2 de Couac (journal local d’enquête critique) est disponible depuis fin décembre 2016, et d’ores et déjà nous vous proposons de se rencontrer pour l’élaboration du n°3 ce jeudi 12 janvier à partir de 18h30 au bar l’Entrepots.




0 | 10 | 20 | 30 | 40

A la une...

EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Faîtes du libre  

Des concerts, des ateliers pour apprendre et bricoler ensemble, du codage à la portée de chacune, des médias qui racontent des trucs qu’on n’entendra pas ailleurs, des échanges sur l’autonomie, des lieux et des collectifs qui se rencontrent...
Du 5 au 9 juillet à Sainté
Tout le programme est prix libre


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Palestine - AFPS  

PALESTINE, Enfances volées
Un documentaire réalisé par Danièle Laurier (40 mn)
Six enfants de Beit Umar, de Halhul, de Bil’in, de Jenin et de la Vallée du Jourdain ressemblent à nos enfants : ils rient, pleurent, jouent, mais, chaque jour ils affrontent ce déséquilibre, cette tension intense, une douleur diffuse face à l’occupation israélienne.
Mercredi 28 juin à 19H , au Centre Social du Babet


MOBILISATIONS - LUTTES
Marchons contre l’A45 !  

Pour nous rendre compte de ce que serait cette future autoroute à notre porte. Pour voir de nos propres yeux l’ampleur des destructions qu’elle provoquerait : terres agricoles, bâtiments, activités de subsistance, espaces naturels, faune et flore...
Du 27 juin au 4 juillet, Marchons contre l’A45 de Saint-Étienne à Lyon !


REPRESSION - PRISON
Emission Papillon du jeudi 15 juin 2017  

- Présentation du livre Ca ne valait pas la peine mais ça valait le coup, 26 lettres contre la prison par Hafed Benotman (édition du Bout de la Ville), co-fondateur de l’Envolée, disparut en 2015.
- Présentation de l’Envolée n°46
- Compte rendu du procès en appel de Romain, pour la mutinerie de Valence


REPRESSION - PRISON
Emission Papillon du jeudi 1er juin 2017 + dernières émissions  

Au sommaire :
. Nouvelles de Fabrice Boromée, prisonnier guadeloupéen incarcéré pour une très longue peine et à qui l’Administration Pénitentiaire refuse le transfert auprès de ses proches, en Guadeloupe.
. Interview de Chloé Medhi, auteur de romans noirs. Dans ses romans Chloé évoque des histoires de prisons, de crimes policiers, de vengeance...
. Annonce du procès de Romain Leroy à Grenoble le 14 juin.


REPRESSION - PRISON
Comment se renforcer face à la police et à la justice ?  

Suite à un premier rendez vous en mai, voici un deuxième moment de discussion et d’échanges. Lors de mouvements de contestations, au cours de luttes auxquelles nous pouvons participer, ou dans notre vie de tous les jours, nous pouvons être confronté-es aux flics, et à la justice.
Mardi 20 juin 2017 de 19h00 à 21h30
Rdv sur le quai de la gare du clapier


CONSOMMATION - GLOBALISATION
Banalités de base n°1  

Une première série de 100 aphorismes dialoguant avec des images afin d’établir une critique de l’Empire-marchand et un certain rapport au monde


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Tournée sur la situation au Vénézuela, en soutien au portail Contrapoder, La Libertaria et Indymedia Venezuela.  

Une tournée en France, de juin à septembre, pour présenter des vidéos et débats sur l’Arco Minero del Orinoco du Vénézuela (plan de minerie gouvernemental), et collecter des fonds pour acheter un serveur et un vieux ciné dans les Andes Vénézuelienne pour créer l’ Ateneo Museo Autonomo “La Libertaria”.
En recherche de dates


GENRES - FEMINISME
Soutenons le Festival afroféministe NYANSAPO !  

Soutenons la tenue du festival NYANSAPO, festival afroféministe militant à l’échelle européenne, du 28 au 30 juillet 2017 à Paris. C’est le collectif Mwasi qui organise et accueille cette première édition. C’est sans compter sur les tentatives de sabotage du festival, taxé de "communautariste" puisque proposant des espaces non-mixtes.


REPRESSION - PRISON
Ils sont en train de tuer Fabrice Boromée  

L’administration pénitentiaire veut éliminer Fabrice Boromée alors qu’il ne fait que demander un transfert en Guadeloupe pour être rapproché des siens.
Comme plus de 500 prisonniers originaires des DOM-TOM, Fabrice Boromée purge une peine en métropole, loin de ses proches. Il réclame son transfert en Guadeloupe depuis 2011.


MOBILISATIONS - LUTTES
Goûter interminable à Bure !!!  

On sent bien maintenant que le sens de nos vies se cherche dans des lieux communs et autonomes : dans les salles autogérées de fac, dans les cantines urbaines, dans les zones à défendre… A Bure, la recherche d’autonomie politique prend place à la fois dans des maisons collectives achetées et dans le bois Lejuc. Après un pique nique interminable pour empêcher les premiers travaux de CIGEO, il y a un an, nous y avons fait notre nid. Du 19 au 26 juin 2017, on veut fêter ça par un goûter d’anniversaire interminable au coeur du bois !


MOBILISATIONS - LUTTES
Interdit(e)s de manif, unissons-nous !  

Ici nous voudrions attirer l’attention sur les interdictions de manifester, et comment y résister. Apparues dans ce mouvement à la mi-mai (à Paris pour onze personnes, à Nantes pour huit personnes et à Rennes pour une personne) les interdictions de manif sont, en réalité, des interdictions de séjour sur une zone donnée pendant une période donnée. En clair, on interdit de se rendre sur le parcours d’une manif le jour où elle a lieu.


REPRESSION - PRISON
Quelques infos et remarques au sujet du projet de construction de la nouvelle prison dans la Loire  

"On n’humanise pas un cimetière" Top El Hadj, lors de son procès pour évasion de la Centrale de Moulins.
La maison d’arrêt de la Loire se trouve à la Talaudière, commune qui touche Saint Étienne.
Il y a 328 places "officielles" dans cette vieille taule pourrie construite en 1968, un quartier hommes, un quartier femmes, et un centre de semi-liberté (construit plus récemment). L’été dernier, un article de plus évoquait la "surpopulation", avec plus de 480 enfermé-es.