National   ANTIFASCISME

Les identitaires Lyonnais virés manu militari de Saint-Chamond


Version des faits publiée le 21/03/2012 par la tribune le progrès :

Loire - Faits divers. Refoulés du tribunal de Saint-Étienne, des supporters de l’OL stoppent à Saint-Chamond.

Vives tensions, ce mercredi après-midi, autour du parvis de la gare de Saint-Chamond où s’étaient installés des supporters lyonnais, refoulés du palais de justice de Saint-Étienne où ils étaient venus soutenir six membres du groupe Mezza Lyon jugés pour des dégradations et des tags. Six supporteurs lyonnais du groupe Mezza Lyon comparaissaient, ce mercredi, devant le tribunal correctionnel de Saint-Étienne. Il est reproché à ces individus d’avoir, à l’automne, dégradé une vingtaine de véhicules appartenant à des membres des Magic Fans et commis des tags sur leur local et des murs se trouvant à proximité. La tendance xénophobe de ces inscriptions, qui aurait constitué une circonstance aggravante, n’avait pas été retenue. Une quarantaine de supporters sympathisants étaient venus en bus de Lyon jusqu’au palais de justice de Saint-Étienne. Refoulés à l’entrée de la salle d’audience, ils sont repartis mais, sur le chemin du retour, ont demandé à leur chauffeur de les arrêter à la gare de Saint-Chamond. Une halte, qui s’est transformée en un face à face avec de jeunes Saint-Chamonais. Les invectives et les projectiles ont volé et les forces de l’ordre ont dû intervenir pour maintenir les deux groupes à distance l’un de l’autre. Une personne a cependant été blessée par un jet de pierre. Vers 18h30, les Lyonnais sont remontés dans leur bus pour reprendre la route de la capitale des Gaules, encadrés par les CRS.

Nos infos : Réquisitions du procureur de la rep de St-E suite à la comparution immédiate des 6 identitaires lyonnais :
- le contrôle judiciaire pour les 6 identitaires Lyonnais est prorogé jusqu’au 16 mai.
- L’interdiction des stades
- de 800€ à 2000€ d’amende par personne pour les tags.
Le délibéré sera rendu le 16 Mai prochain.

Version d’un témoin sur place : Les fafs (une soixantaine) sont arrivés très sûrs d’eux à la gare de Saint-Chamond et ont insulté un groupe de jeunes posés là.. insultes racistes... le groupe a répondu immédiatement (on passe les insultes...) par des jets de pierres et ont fait tourner l’info... Résultat : la population (toutes générations confondues) les ont fait reculer à coup de jet de pierres, de tables de bar, et de tout ce qu’ils ont trouvé sur leur route pour les faire partir... La confrontation directe n’a malheureusement pas pu avoir lieu, les fafs ayant été protégés par un important dispositif policier.. Ça a duré jusqu’en fin d’aprèm...

Note perso : belle raclée et belle leçon de la population qui a été hyper réactive et dans l’action en 10 mn (sans besoin de porte-voix ou autre groupuscule pseudo radical pour leur expliquer comment s’organiser...)


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 réactions

  • Il s’agit des actions antifascistes qui n’ont pas besoin d’être encadrées par des groupuscules à la rhétorique radicale..le sous entendu c’est que la rue est un terrain de lutte permanente (contre la police , les commerçants..)pour certaines personnes , la haine , le sentiment de révolte sont nées avec et ne l’ont pas découvert ou cultivé derrière un bouquin, ou un clavier..bref pas besoin de pinailler , discuter des heures pour élaborer des stratégies contre les fafs ,savoir s’ils sont identitaires , holls ..10 , 60.. on s’en balance , c’est qu’ils soient mis à la mande qui a la classe..
    ET viva saint-chamona !

  • commentaire à ne pas publier : Vous vous gourrez. Les hools fafs de lyon n’ont pas besoin des zids pour les aider à s’organiser, c’est pas dans ce sens que ça marche. Du reste les identitaires ont une stratégie politique à l’exacte opposé de ce que vous affirmer : s’éloigner le plus possible de tout ce qui parait radical, c’est pour ça aussi qu’il est très étonnant de retrouver Robesson/Robloch dans cette histoire, malgré ses 28 ans, c’est un jeune chien fou... tant mieux c’est rassurant, ça l’éloigne de "la politique" et ça éclabousse toute la boutique identitaire... bref, les zids ont besoin des hools, pas l’inverse. et c’est pas 60 identitaires qui ont fait le déplacement, c’est un raccourcis, 60 natios/fafs oui, mais pas tous cartés ou même proche des zids. l’information ça passe aussi par des infos exactes et précises.

    viva la grina ;-)


Dans la même thématique...

Saint-Étienne et alentours   ANTIFASCISME / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Sainté Antifa Fest’ 3/02

Le comité antifasciste ainsi que d’autres organisations politiques, syndicales et associatives travaillent depuis plusieurs années pour organiser différents rassemblements, manifs, tractages, discussions publiques, collages sur Saint Etienne…




Saint-Étienne et alentours   ANTIFASCISME / MOBILISATIONS - LUTTES

Manifestation contre le racisme

Samedi 28 Janvier 2017 à l’occasion de la venue de Marion Maréchal Le Pen dans la Loire, nous appelons à une grande manifestation Antifasciste à Saint Étienne à 14h30 à Jean Moulin.
Saint Étienne ville cosmopolite et prolétaire, les fachos n’ont rien à y faire !!




Saint-Étienne et alentours   ANTIFASCISME

Rassemblement contre la venue de David Rachline

Rassemblement samedi 19/11/2016 à 11h30 place Massenet pour dire non à la venue de David Rachline (Maire Front National de Fréjus) à Saint Etienne.
Alors que le racisme et les idées fascistes se banalisent, le Front National cherche à tirer son épingle du jeu et cherche à s’implanter durablement dans notre département à l’approche des élections présidentielles.




Opinions   ANTIFASCISME

L’imposture Chouard ...

Alors que les idéologies d’extrême droite ne cessent de contaminer les esprits, les télés, les politiques de gauche à droite, certains personnages publics entretiennent la confusion et transforment les mots, les idées pour rendre acceptables ces positions inacceptables… L’opposition légitime au système actuel se retrouve détournée pour faire passer nos pires ennemis pour des gens respectables et leurs idées (dont certaines sont déjà au pouvoir) comme "valables" ou "discutables" au nom d’une sorte d’universalisme naïf et dangereux … C’est le cas entre autres d’Etienne Chouard et de ses "Gentils Virus"…




Saint-Étienne et alentours   ANTIFASCISME / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Projection du documentaire antifa "Acta Non Verba"

Jeudi 28 mai 2015 à 20h au Ciel ! Les Noctambules
20h : Projection du documentaire
+ Discussion avec le réalisateur
PAF : 4€ (1€+3€ adhésion aux Noctambules)
+ Reggae/Ragga/Dub music




Saint-Étienne et alentours   ANTIFASCISME / DISCRIMINATIONS - RACISME

Émission Spéciale : sacré Serge !

Réaction de La France Pue au communiqué du FN sur Radio Dio
Dans un communiqué, le FN, par la voix de Serge Horvath, s’en prend à Radio Dio qu’il qualifie "d’antenne locale connue pour ses positions antinationales, où on peut entendre la glorification du défaitisme et l’apologie des clandestins et des délinquants". Après s’être déjà opposé aux (maigres) subventions de la radio l’année dernière lors d’un conseil municipal, l’objet de son courroux (relayé largement par "Le Progrès") est cette fois-ci la "promotion" de la 5ème rencontre nationale des luttes des immigrations qui s’est tenue à la MJC de Beaulieu (attaquée elle aussi dans le communiqué).




Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   ANTIFASCISME / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Concert antifa

Samedi 8 décembre 2012 - 20H00 - Espace Autogéré La Gueule Noire
- Sang Mêlé (Rap conscient Limoges)
- Subestimados (Punk-oi Madrid)
- Psycho Squatt (Anarcho punk, Dijon)
PAF:5e.
http://www.lagueulenoire.org/




Saint-Étienne et alentours   ANTIFASCISME / MOBILISATIONS - LUTTES

Campagne antifa et journée de mobilisation

Vivre sans peurs / samedi 10 novembre 2012
Nous sommes des militants qui luttons contre toute forme de fascisme. Nous combattons, non pas des personnes, mais des idées et les pratiques quotidiennes qui en découlent. Autant de comportements qu’il faut combattre pour que chacune et chacun puisse vivre librement et sans peurs. Notre lutte antifasciste nous mène sur d’autres terrains, là où le fascisme est présent quelle que soit sa forme ou son visage.




Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   ANTIFASCISME / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Concert antifa à La Gueule Noire

Vivre sans peurs !!! [29 septembre 2012]
Pour une société sans peur de l’étranger, de ceux et celles qui viennent d’ailleurs pour chercher un avenir meilleur. Sans peur de subir les conséquences de la crise économique (licenciements, précarité...) et de remettre en question la viabilité du système capitaliste. Sans peur des groupuscules néo-nazis, qui essayent d’imposer leurs idées racistes par la violence. Sans peur d’affirmer son identité, de crier bien fort que notre orientation sexuelle ne nous fait pas différents. Sans peur de vouloir redonner aux femmes la place qu’elles méritent dans notre société. Sans peur de dénoncer le modèle de société ultra-sécuritaire qu’ils veulent nous imposer, et de croire que c’est possible aussi de vivre ensemble sans vidéo-surveillance et policiers dans tous les coins de rue.




Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   ANTIFASCISME / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Concert de soutien à la lutte antifasciste

Samedi 10 mars 2012 - 20H00 - Espace autogéré LA GUEULE NOIRE - 16 rue du Mont (Quartier Bellevue) à Saint-Etienne organisé par le collectif antifasciste La Grina.




0 | 10 | 20

A la une...

ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Urgence : Expulsion en cours à Bure - Rassemblement à 18h devant la Pref  

Ce matin du 22 février 2018, des camions de gardes mobiles se sont parqués aux alentours du bois Lejuc occupé contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires près de Bure dans la Meuse.


GENRE - FEMINISME
De Mujeres libres à Femmes libres Plaidoyer pour une coordination de Femmes Libres au sein de la CNT  

Nos luttes ne nous renvoient pas dos à dos. Complémentaires, elles s’additionnent
En 1936, Mujeres Libres revendique de mettre fin au "triple esclavage des femmes : l’ignorance, le capital et les hommes". En juillet 1937, avec ses 20000 adhérentes, provenant majoritairement des secteurs populaires, Mujeres Libres défend l’émancipation des femmes et leur participation à la lutte révolutionnaire. L’organisation se réclame d’un "féminisme prolétarien" dans le but de se dissocier du féminisme libéral qui prône l’égalité des femmes sans contester les rapports de domination de classes. Leurs "camarades" n’étaient pas pour autant enclins à les reconnaître politiquement comme une organisation autonome au sein du mouvement libertaire.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Festival "un poil dans la soupe"  

Festival "un poil dans la soupe" proposé par les SAMPIANES du 08 au 11 mars 2018 à Sainté.
Au programme : Atelier d’autodéfense féministe et autogéré, Lecture collective, Soirée au poil, Restouf, Lab.Langue, Poing final...


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Expérience de la non-mixité : Conf. Gesticulée par Laure Clerjon  

Jeudi 22 Février 2018 à 20h30 : Conférence Gesticulée par Laure Clerjon : "Autrices, lutteuses et poétesses remontent en selle ! Ou comment l’expérience de la non-mixité nous transforme."


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Carnaval !  

Nous vous invitons, partout où vous êtes, à vous joindre au Grand Carnaval Inutile ‘Béton va Béton’ à Saint-Étienne le 24 février 2018.
Rendez-vous à 14h à la Chambre de Commerce et d’Industrie (57 cours Fauriel).


REPRESSION - PRISON
Réponse au mouvement de grève des matons et Communiqué de prisonniers de Fleury-Mérogis  

Le mouvement de grève des gardiens de prison suite à l’agression d’un des leurs par un prisonnier menacé d’extradition est largement médiatisé, mais les conséquences de leur mouvement sont systématiquement passées sous silence.


REPRESSION - PRISON
Depuis la prison de Fleury Mérogis, interview d’Antonin Bernanos  

Grèves et blocages des surveillants : comment les détenus s’organisent
paru dans lundimatin#131, le 29 janvier 2018


GENRE - FEMINISME
Front Santé Sexuelle de Medic’Action : appel à témoignages dans le cadre d’un mois contre la médecine misogyne  

Le 8 mars est peut-être l’occasion pour les boîtes de nuit de proposer une soirée « cocktail gratuit pour les filles » ou pour votre collègue Michel de faire la vaisselle à la place de sa femme, cela reste pour les militantes une date incontournable pour clamer haut et fort les revendications féministes. C’est dans cet objectif que le FSS de Médic’Action prend l’initiative de consacrer un mois au thème de la médecine misogyne.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
L’amour et la révolution  

Projection-débat en première nationale du film "L’amour et la révolution" avec le réalisateur Yannis Youlountas, le 25 février, 19h au Méliès St François, 8 rue de la Valse à St-Étienne.


REPRESSION - PRISON
[Loi Travail] Condamnation en appel pour Nina, Jules et Yvan  

Relaxé.e.s en première instance, la cour d’appel de Lyon a condamné mardi 16 janvier Nina, Jules et Yvan.
Entre les amendes, (1000 à 2000€ chacun.e), les indemnités pour le député Jean-Louis Gagnaire et le 13ème mois pour les flics, illes devront verser au total plus de 6000€. Jules est en plus condamné pour rébellion à "un agent dépositaire de l’autorité publique" et écope de quatre mois de prison avec sursis.


REPRESSION - PRISON
En 2017, 34 personnes ont été tuées par la police et la gendarmerie  

Le journal Bastamag a effectué le décompte des personnes tuées par des policiers ou des gendarmes en 2017. Et relève que "la moitié des personnes abattues l’ont été par des policiers en dehors de leur service". 18 personnes ont été abattues par arme à feu et 16 sont mortes suite à une intervention des policiers ou des gendarmes.


INFORMATIQUE - SECURITE
L’histoire de Riseup.net  

Il était une fois, un groupe de jeunes sans-emplois dans la vingtaine qui sortait tout droit d’une exténuante, mais exaltante semaine de manifestation contre l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Seattle. Une question rongeait leur esprit : quelle était la meilleure manière d’aider à construire un mouvement mondial pour la justice sociale ? Poussé-e-s par leurs idéaux d’hackers et de geeks, ils et elles arrivèrent avec un projet nommé riseup.net.