International   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Lutte contre le pinkwashing en israel




Le Festival international du film LGBT de Tel Aviv 2018 (TLVFest) est frappé par une vague d’annulations avant son ouverture.
PACBI, 29 mai 2018


La chanteuse, interprète et activiste brésilienne black, trans, Linn da Quebrada a annoncé qu’elle annulait sa participation au Festival international du film LGBT de Tel Aviv en 2018 (du 31 mai au 9 juin). Elle est suivie de réalisateur.trice.s brésiliennes et français qui, avec le « Pakistan Aks International Minorities Festival », ont également annulé leur participation à TLVFest. Ces annulations sont une réponse aux appels lancés par le collectif palestinien LGBT « PinkwaTching Israel » et les militants des droits de l’homme à travers le monde.

TLVFest est profondément complice du programme de Pinkwashing d’Israël, l’utilisation cynique des droits des LGBT pour détourner l’attention du déni israélien des droits humains des Palestiniens depuis des décennies. Le Festival, avec ses liens profonds et continus avec le gouvernement israélien, a refusé de prendre position contre les atrocités récentes d’Israël à Gaza ou contre le processus global d’occupation militaire et d’apartheid.

Linn da Quebrada, qui est considérée comme une voix importante des Noirs marginalisés et des personnes LGBT pauvres du Brésil, devait prendre part à la fête queer du Festival le 6 juin. Elle a déclaré :

Même en sachant qu’en Israël il y a des gens qui souffrent de l’oppression de leurs corps et de leurs désirs, j’ai décidé d’annuler ma participation, en rejoignant le boycott culturel qui se développe ces derniers mois dans le monde, en forme de protestation contre Israël et ses politiques génocidaires sur les Palestiniens.
Nous avons échangé avec beaucoup de personnes ici et là, et après un tout d’horizon détaillée de la situation, nous avons décidé d’adhérer au boycott en désapprobation des desseins du gouvernement israélien et de l’occupation qu’il poursuit dans la région.

En accord avec l’annulation de Linn de Quebrada, les réalisatrices brésiliennes Claudia Priscilla et Kiko Goifman ont annoncé qu’elles retiraient leur documentaire « Bixa Travesty » de TLVFest. Leur film, qui a remporté le prix Teddy du meilleur documentaire au Festival international du film de Berlin 2018, met en scène une biographique intime de Linn da Quebrada.

Kiko Goifman a annoncé sur Facebook :

Nous avons décidé de boycotter TLVFest en raison de notre profond désaccord avec les politiques génocidaires d’Israël. Nous avons supprimé la participation de « Bixa Travesty ». Assez de massacres. Respect du peuple palestinien.

Dans le même temps, « AKS International Minorities Festival » a annoncé qu’ils se retiraient du panel de pilotage de TLVFest.
AKS, dont le logo a été retiré du site Web du festival de Tel Aviv, a envoyé la déclaration suivante à PinkwaTching Israel :

Après mûre réflexion, « AKS International Minorities Festival » a décidé de retirer son programme de court métrage et sa participation au TLV Film Festival. AKS défend depuis longtemps les droits de l’homme et est solidaire des militants palestiniens, en particulier des militants palestiniens queers, dans leur résistance à la violation des droits civils palestiniens par le gouvernement israélien.

Répondant à une lettre de militants queers palestiniens et français, le réalisateur français Sylvain Coisne a annoncé son intention de retirer son court métrage « Dylan, Dylan ». Cependant, TLVFest a informé le réalisateur que les billets avaient été vendus et que la projection se ferait contre son gré.

Le réalisateur brésilien Calí dos Anjos et le producteur Bia Medeiros ont également annoncé le retrait de leur court métrage d’animation « Tailor » de TLVFest :

Par respect pour le peuple palestinien, nous retirons le film « Tailor » de la compétition et du programme de TLVfest.

Ces annulations font suite au dernier massacre de plus de 100 Palestiniens commis par Israël à Gaza en avril-mai ; Human Rights Watch a qualifié ce massacre de série de meurtres délibérés et "calculés". L’année dernière, TLVFest avait été frappé par une vague d’annulations, notamment de la part du réalisateur sud-africain John Trengove.

Haneen Maikey, animatrice « d’AlQaws pour la diversité sexuelle et de genre dans la société palestinienne », a commenté :

Pour la deuxième année consécutive, les cinéastes queers manifestent leur solidarité avec les Palestiniens en refusant de laisser instrumentaliser leur art à des fins de pinkwashing des « crimes de guerre » israéliens. Les retraits de TLVFest 2018 mettent en lumière l’utilisation cynique et délibérée par le gouvernement israélien de la culture et de la visibilité queer pour dissimuler la colonisation et l’occupation de la Palestine. Nous invitons d’autres artistes et cinéastes participant au TLVFest à se joindre, ou du moins à tenir compte, de notre campagne de boycott et du mouvement naissant d’artistes réclamant en conscience la justice pour le peuple autochtone de Palestine.

Hind Awwad de la « Campagne Palestinienne pour le Boycott Académique et Culturel » (PACBI) a salué ces désistements et a appelé à la poursuite du mouvement :

Nous assistons à une révolution progressive dans le monde culturel, les artistes refusent d’autoriser Israël à utiliser leurs noms pour laver ses massacres contre les manifestants palestiniens à Gaza, ils exigent la fin du siège et le droit des réfugiés à retourner chez eux. Au cours de ces dernières semaines, de nombreux artistes de musique, de théâtre et de cinéma ont publiquement exprimé leur soutien au boycott culturel institutionnel d’Israël ou ont annulé des représentations à Tel-Aviv ou des participations à des événements parrainés par Israël.

Nous sommes profondément reconnaissants envers les artistes et les collectifs qui se retirent du TLVFest 2018, de cette manifestation de leur solidarité. L’exploitation des événements LGBT par Israël à des fins de pinkwashing de ses politiques meurtrières contre les Palestiniens devrait être universellement condamnée et isolée, en appui à notre lutte non-violente pour la liberté, la justice et l’égalité droits.

La « campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël » (PACBI) a été lancée en 2004 pour contribuer à la lutte pour la liberté, la justice et l’égalité des droits des Palestiniens. PACBI préconise le boycott des institutions académiques et culturelles israéliennes, étant donné leur complicité profonde et persistante dans le déni par Israël des droits palestiniens définis par le droit international.

https://bdsmovement.net/news/tlvfes...
Visitez le site de la PACBI : https://bdsmovement.net/pacbi
Suivez la PACBI sur Twitter : @PACBI


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES "

Saint-Étienne et alentours   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Pourquoi s’intéresser à la Palestine aujourd’hui ?

En dépit de la lutte légitime contre l’injustice faite aux Palestiniens depuis plus d’un siècle, être un militant engagé en faveur des droits des Palestiniens est entaché d’une suspicion d’antisémitisme. Vraisemblablement la faute à une intense propagande sioniste et israélienne. Dans cet article, on explique pourquoi l’engagement en faveur des Palestiniens est plus important que jamais. En raison de la responsabilité européenne historique dans l’émergence du sionisme d’abord ; parce que le sionisme est un projet national-colonial d’essence raciste ensuite ; et enfin parce que la dérive nationaliste en Israël est à l’origine d’une intense propagande qui s’inscrit dans une logique de choc des civilisations et qui produit un durcissement des rapports inter-ethniques en particulier, à un niveau mondial. Ce dernier point ne présage rien de bon.


Saint-Étienne et alentours   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Palestine : journée internationale contre AXA & soutien aux prisonniers politiques

Mercredi 17 avril 2019, les militants stéphanois défendant les droits des palestiniens se mobilisent à Saint-Étienne pour deux événements successifs. Le premier pour une campagne BDS internationale contre AXA et qui consiste à réclamer son désinvestissement des entreprises israliennes qui profitent de la colonisation. Le second, pour un rassemblement en soutien aux prisonniers politiques palestiniens, un axe de répression sciemment développé par le régime israélien pour casser la contestation au pouvoir. BDS France Saint-Étienne sera présent aux deux rassemblements.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Anis et le marionnettiste

Le samedi 13 avril 2019 l’AFPS (Association France Palestine Solidarité) de St Etienne en partenariat avec KARAKIB accueillera le marionnettiste palestinien Abd Salam pour la présentation de son spectacle « Anis et le marionnettiste », à l’Association Familiale Laïque de Montplaisir, à 18h30. Prix du billet : 10 Euros.


Saint-Étienne et alentours   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Marche de soutien au peuple algerien

Depuis des semaines le peuple algérien est dans la rue pour réclamer, non pas seulement le départ de Bouteflika mais de tout son régime autocratique. Soyons nombreux et nombreuses dimanche 7 avril sur la place du peuple pour crier notre soutien a leur lutte.


International   CAPITALISME - GLOBALISATION / GENRE - FEMINISME

Le congrès international des femmes au Chiapas n’aura pas lieu...

Cette année, les féministes zappatistes font face à des menaces de trop grande ampleur pour pouvoir accueillir le deuxième congrès international des femmes qu’elles pensaient organiser. Dans une lettre ouvertes aux féministes du reste du monde, elles expliquent le contexte de cette annulation et appellent à poursuivre les luttes féministes et anticapitalistes dans toutes les régions du monde.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

IAW-2019 - Conférence de Rania Madi.

Dans le cadre de la Semaine contre L’Apartheid Israélien (IAW en anglais) co-organisée par BDS France Saint-Étienne et la JC Loire, l’Université Jean Monnet accueille Rania Madi, avocate et juriste palestinienne. Elle est membre de l’organisation Badil, un centre de ressources pour le droit à la résidence et le droit des réfugié-e-s palestinien-ne-s. Grande spécialiste de la question, elle évoquera ce thème en particulier. L’IAW a pour objectif de sensibiliser le public à l’apartheid israélien et à soutenir le BDS. Cette année cet événement est sur le thème de « cesser d’armer le colonialisme » et vise à relancer la campagne BDS réclamant un embargo militaire contre Israël.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Rassemblement de soutien au peuple algérien

Pour une Algérie libre, digne et démocratique. Non au prolongement du 4e mandat !
Dimanche 17 mars dès midi place de l’hôtel de ville et à 14h, place du Peuple à Saint-Étienne.


Opinions   DISCRIMINATIONS - RACISME / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Communiqué unitaire contre l’antisémitisme, son instrumentalisation et contre tous les racismes et oppressions

Dans cette tribune commune, des collectifs et partis ligériens se mobilisent contre l’instrumentalisation de la lutte contre l’antisémitisme à des fins politiques et appellent à une lutte réelle contre tous les racismes et toutes les autres formes d’oppressions.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Manifestation en soutien au peuple algérien

Un rassemblement en soutien au peuple algérien en révolte, aura lieu le dimanche 10 mars à 14 h place du Peuple à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Soirée en soutien à la casa cantoniera occupata de Oulx

Samedi 16 février à La Cale (amicale du Crêt-de-Roc) à partir de 20 h. Collecte sur place.
La casa cantoniera de Oulx (Italie) est un refuge autogéré pour migrant.es et exilé.es de passage. Un lieu pour pouvoir s’organiser, contre les frontières sur nos montagnes et le système qui leur est relié.


A la une...

ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Grève pour le climat Saint-Étienne - #2  

Nous avons été très nombreux à Saint-Étienne pour le premier acte de ce mouvement mondial, il est temps de remettre ça ! Rendez-vous le 24 mai, 12 h place de l’Hôtel de Ville, départ 13 h.
« Pour la première fois depuis des décennies, nous, les jeunes, sommes convaincus que notre vie ne sera pas meilleure que celle de nos parents. La raison de cet avenir sombre ? Un modèle de société mortifère, qui détruit la vie sur Terre et défait les équilibres des écosystèmes et les liens sociaux. »


MEMOIRE
Voter c’est abdiquer  

En l’approche du scrutin du 26 mai, quelques pistes de réflexion sur un choix qui reste personnel, politique, philosophique et éthique. Ce qu’il faut retenir, c’est que le plus important se joue hors des urnes.


ANTIFASCISME
L’extrême droite italienne fixe un prix à la mort  

Alors que pas moins de 2 260 migrants ont péri l’an passé en tentant de traverser la Méditerranée, le gouvernement italien à l’initiative de Salvini ne trouve rien de mieux qu’annoncer un projet de loi toujours plus hostile à l’immigration. Si la loi n’est pas encore mise en place, il est important de lutter dès maintenant contre ce projet et toute autre dérive fasciste !


MEMOIRE
Zola, la “Vallée de l’Ondaine”, et le monde ouvrier  

En juin 2019 sera célébré le 150e anniversaire de la “Fusillade du Brûlé“ à La Ricamarie dans le sud de la Loire. Emile Zola s’inspira en partie de cet événement sanglant pour écrire son livre “Germinal“.
Sa description des modes de vie, d’organisation et d’action de ce monde de mineurs et de sidérurgistes dans les trois dernières décennies du 19e siècle, apparait pour beaucoup de lecteurs comme un authentique témoignage d’une réalité vécue. Toutefois, au regard de l’histoire, le comportement et les actions du mouvement ouvrier qu’il décrit sont bien loin de refléter la réalité des luttes de cette époque et la complexité de leurs enjeux.


MEMOIRE
Des Vermiraux à Saint-Genest-Lerpt  

Voici un tract distribué à Saint-Genest-Lerpt avant la représentation d’un spectacle de théâtre qui avait comme point de départ la révolte des Vermiraux.

« Aujourd’hui et ici on parle d’une révolte de gamins aux Vermiraux. Là bas, aux Vermiraux, il y avait une colonie, un lieu d’enfermement »


MOBILISATIONS - LUTTES
Récit de stéphanois à Lyon : Acte 26, nationale à Lyon  

Un appel national avait été lancé pour cet acte 26 le samedi 11 mai à Lyon. Une équipe du Gueuloir s’est rendu sur place. Récit d’une journée de mobilisation qui restera gravée dans les mémoires !


LOGEMENT - SQUAT
Campagne collective : on s’affiche pour le droit au logement !  

Depuis plus d’un mois maintenant vous avez pu voir fleurir sur les murs sales de notre bonne ville une campagne d’affiches de soutien aux personnes qui se font régulièrement expulsées de leurs abris. Parce que tout le monde à le droit à un toît et que nous manquons toujours de bras, à vos pinceaux, prêt’es ? Collez !


FLICAGE - SURVEILLANCE
Déambulation festive contre Serenicity, retour en image  

Samedi 10 mai, une grosse centaine de personne a défilé dans les rues du quartier Tarentaize-Beaubrun en musique et en costumes pour contester le projet d’écoute de l’espace public.


MEDIAS
Le journal du carnaval de l’inutile est en ligne !  

Le carnaval de l’inutile 2019, en plus d’avoir réussi à faire fermer pour une journée la biennale du design, déambulé dans la ville au coté des gilets jaunes, a publié son journal que vous avez peut-être déjà eu l’opportunité de voir traîner dans les plus beaux canis de la ville.
Ce journal est une proposition : une récolte d’anecdotes, de vécus, de prises de tête, de colères et de récits. C’est un constat subjectif de l’état de la ville par ses habitantes et habitants. Il nous faudrait choisir entre Saint-Étienne capitale des taudis et du Design. Franchement, on s’en fout, et bien d’autres questions demandent à être posées avant ça. Le journal est disponible ici.


REPRESSION - PRISON
Des gilets jaunes face à la justice... de classe : le juge vitrifie le parquet  

Le 30 avril 2019, le procureur requiert 1000€ dont 700 avec sursis contre Monsieur B., Gilet Jaune, pour une insulte visant le commissaire Gonon sur la page de La Loire en Colère. Le juge va au-delà, il prononce une peine de 1000€ d’amende, soit un SMIC à régler à l’État !

« Parfois la foule trahit le peuple, Monsieur B. vous avez trahi le peuple ce jour-là ! » (Monsieur le procureur, TGI de Saint-Étienne)


FLICAGE - SURVEILLANCE
L’installation des micros-mouchards dans le quartier Tarentaise-Beaubrun est repoussée  

Suite à la vive polémique suscitée par la publication des documents de la maire sur le projet de « Safe City » par la quadrature du net, la CNIL demande à la ville « des informations supplémentaires sur ce dispositif ». Pour autant la bataille continue et il ne faut pas baisser la garde.


LOGEMENT - SQUAT
Actions en soutien aux expulsé-e-s de la Bourse du Travail  

De nombreuses actions depuis le début du mois dont des performances / lectures ce vendredi 25 mai 2019 à 13h place de l’Hôtel de Ville.
La mobilisation de ces différents moyens d’intervention dans l’espace public nous rappelle notre devoir citoyen et incite à des gestes engagés en vue d’une solution de logement durable. Assurons un accueil en dignité !


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Projection-débat pour l’étape stéphanoise de l’Atomik Tour  

Le 15 mai 2019, le Dix-sept accueille l’étape stéphanoise de l’Atomik Tour, un infotour parti de Bure pour questionner notre rapport au nucléaire, mieux cerner les enjeux localement et susciter des actions.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Suite de la réquisition du portrait d’Emmanuel Macron à Sorbiers  

Suite à la réquisition du portrait d’Emmanuel Macron à Sorbiers le 26 avril, la maire a déposé plainte hier matin et la gendarmerie est venue remettre une convocation concernant Vincent Bony à son domicile dans l’après midi pour « vol en réunion ». L’audience aura lieu à la brigade de gendarmerie de Sorbiers (Loire), rue de l’entente, mardi 7 mai à 15h... Le communiqué d’Alternatiba est reproduit ici.


MEMOIRE
[Radio] Du trafic dans le tiroir #7 : Mohamed Saïl  

Émission « Du trafic dans le tiroir » sur Radio Dio - Épisode 7.
Nous sommes heureux d’accueillir dans cette émission, Alawa, habitant de Saint-Étienne qui nous aidera à nous orienter dans l’histoire, du début du siècle, entre la France et l’Algérie. Car nous convoquons ici le dit Mohamed Saïl, né en octobre 1894 à Taourirt village de la commune de Souk Oufella en Kabylie, mort en 1953 à Bobigny, militant communiste libertaire dont nous suivrons la trace et le parcours entre l’Algérie de sa naissance, la France et l’Espagne où il s’engagea un temps auprès des antifranquistes. Retour sur un kabyle anarchiste voguant entre Kropotkine, Bobigny ou encore la Kabylie...


MOBILISATIONS - LUTTES
Manifestation du 1er mai à Saint-Étienne : récit en image  

Mercredi 1er mai, 10h00, le cours Victor Hugo commence à se remplir. Pour cette traditionnelle mobilisation de la fête du travail répondent présent.e.s de nombreu.ses.x manifestant.e.s : de la CGT, de Solidaire, de la CNT, des Gilets Jaunes, de la FSU, de la France Insoumise, des JC, du Pink Block, de la RAP…


LOGEMENT - SQUAT
Être à la rue tue : un an après le décès de Jean-Claude  

Être à la rue tue. Il y a un an, le 1er mai 2018, est décédé Jean-Claude dit « Le Cow-Boy », qui vivait dans les rues stéphanoises.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Appel à soutien : réquisition citoyenne solidaire  

Appel à venir soutenir l’occupation de l’ancienne poste de Solaure pour y loger les personnes qui se trouvaient auparavant à la Bourse du Travail, et tou.te.s celleux qui en ont besoin.