National   EXPLOITATION ANIMALE / REPRESSION - PRISON

[Lyon] Cantine et soirée de soutien aux activistes antispécistes inculpé.e.s




Alors que la répression s’intensifie contre le collectif antispéciste 269 Libération Animale qui vient d’être condamné pour ses écrits politiques et que deux de nos camarades de lutte sont en détention à l’isolement en Suisse, retrouvons-nous pour une soirée de soutien : venez découvrir ce qu’on fait et pense, manger, boire un verre, échanger, et pourquoi pas s’organiser face à la répression ce samedi 22 décembre à l’Atelier des Canulars à partir de 19h.

- > Avec au programme :
* 20h : Conversation débat autour de la lutte antispéciste et de la répression.
* 21h : Couscous vegan et bar à prix solidaire !

Et pour celles et ceux qui ne peuvent pas venir la caisse de soutien en ligne c’est par ici : www.cotizup.com/solidariterepressio...


Qui sommes-nous ? Si le militantisme « animaliste » se limite aujourd’hui dans sa grande majorité à un appel à la vertu, faisant la part belle au choix individuel et à la sensibilisation de l’opinion publique, l’objectif de notre collectif 269 Libération Animale (basée à Saint-Étienne) est résolument opposé à cette promotion d’un antispécisme capitaliste, légaliste et moraliste.

De ce positionnement, découle une stratégie très différente loin de la « persuasion morale » dont usent la majorité des associations et collectifs animalistes. Notre priorité n’est pas de convaincre en masse ; mais de mettre en déroute le pouvoir spéciste.

Être vegan ne suffit pas : c’est inévitablement inclus dans le panel des choix alimentaires, et, de par cette caractéristique, absorbable par le système capitaliste. La seule possibilité que nous avons, face à cette impasse, c’est de donner vie à un conflit non récupérable, qui peut être réalisé seulement si, nous pouvons identifier pas seulement les structures, mais aussi les rôles qui construisent et gardent leur pouvoir (économique et social) sur l’exploitation. Un conflit, donc, qui frappe le mécanisme capitaliste qui produit la destruction des animaux.

La portée révolutionnaire de la question animale se réalise si nous sommes capables de l’affronter avec les bons moyens : la libération animale traite la question de l’exploitation des animaux comme premier pas vers une mise en discussion d’ensemble d’un système autoritaire plus large. Pour nous, seules des pratiques radicales, qui mènent un haut niveau de conflictualité vis-à-vis des responsables de l’exploitation animale, sont efficaces : une conflictualité permanente, capable de freiner la récupération de certaines pratiques de la part des institutions.

Quelles stratégie ? Notre activisme cible les institutions qui normalisent le spécisme. En visibilisant les industries et l’Etat comme des acteurs oppressifs, nous cherchons à créer un véritable rapport de force avec le pouvoir. Il nous est apparu essentiel de réinstaurer « l’agir politique » car s’exprimer politiquement et agir politiquement sont deux choses différentes : descendre dans la rue n’est pas agir politiquement. La véritable radicalité, c’est pour nous le passage à l’acte. Ce sont les corps qui font les révolutions et si les corps demeurent devant les écrans, il ne se passe rien.
Notre champ de bataille se situe dans les abattoirs bloqués, dans les sièges sociaux occupés, dans ces zones libres que nous appelons des "sanctuaires" et qui accueillent des personnes animales réfugié.e.s.

Si les militants ont largement mythifié l’idée politique de la révolution, mais nous avons négligé sa dimension technique. Aujourd’hui nous tentons justement de nous ancrer dans la réalité en joignant des actions concrètes aux mots (17 actions directes menées depuis un an et demi et 413 animaux exfiltrés des abattoirs).
L’idée de ces blocages, de ces libérations, des occupations de sièges sociaux et autres actions repose ainsi sur une praxis de la « défense pour autrui » et une certaine propagande par le fait : lancer des frappes contre des cibles symboliques permet d’exprimer ouvertement une critique radicale envers certaines industries, et le système spéciste en général et, d’autre part, de ternir l’aura sacrée qui entoure la propriété privée dans notre société.

Les actions directes ont ceci de redoutable qu’elles sont chaque fois l’occasion de multiplier les complicités offensives. S’organiser efficacement, c’est avant tout nouer des liens. La réelle puissance politique vient de cette aptitude au partage et c’est cette capacité à « lier » qui effraie les institutions spécistes et engendre une répression terrible pour nous qui se traduit par une longue série de gardes à vue, de perquisitions, de saisies, de mises en examen, de plaintes et de condamnations contre les activistes de 269 Libération animale : https://www.politis.fr/articles/201...

Pour faire corps contre la répression délirante qui s’abat sur nous, nous vous proposerons une cantine vegan à prix libre (un délicieux couscous et des desserts), un infokiosque pour vous tenir au jus de ce qui se passe et un stand de vente d’illustrations engagées.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "EXPLOITATION ANIMALE "

Opinions   EXPLOITATION ANIMALE

Lettre d’info L214 du 29 Mars 2010

Transport des chevreaux, L214 dans la presse, Non à l’inscription de la corrida à l’Unesco, Dans les cirques, Earthlings en version française dans la boutique


International   EXPLOITATION ANIMALE

L’élevage intensif favorise la présence de salmonelles

Monique Eloit, directrice générale adjointe de l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale) affirme à propos de l’étude de l’EFSA sur la présence de campylobacter et de salmonelles dans les poulets, que « la concentration d’animaux dans les élevages industriels n’a pas d’impact sur la contamination ». Pourtant, la corrélation entre la présence de salmonelles et la taille des exploitations a été clairement établie par l’EFSA et par des chercheurs de l’AFSSA.


National   EXPLOITATION ANIMALE

Novotel renonce aux œufs de batterie !

78 tonnes d’œufs brouillés sont consommés chaque année aux petits déjeuners servis dans les 125 Novotel de France. A compter de cette semaine les œufs « plein air » viennent remplacer les œufs de batterie dans tous les hôtels de la chaîne. C’est la première chaîne hôtelière en France à prendre cette décision et à répondre ainsi aux attentes des consommateurs en matière de bien-être animal


National   EXPLOITATION ANIMALE

Action pour les lapins le 20 Mars 2010

Suite au succès de notre distribution de tracts du 27 février rue Montorgueil*, nous vous invitons à venir retenter avec nous ce type d’action samedi 20 mars 2010 à l’occasion de la journée sans viande. Cette fois-ci nous informerons le public sur les conditions d’élevage et d’abattage des animaux, aussi bien terrestres qu’aquatiques, et sur les alternatives à toutes ces souffrances (végétarisme, végétalisme).


National   EXPLOITATION ANIMALE

Lettre d’info L214 du 3 mars 2010

Viande.info reçu au ministère de l’écologie
Yves Cochet (député), Jean-Paul Jaud (cinéaste) et deux membres de L214 se sont rendus au Ministère de l’Ecologie le 22 février en tant que représentants du collectif viande.info. Ils ont été reçus 1h30 par Anne-Laure Jutier (chargée de mission).


Opinions   EXPLOITATION ANIMALE

Laïcité = religion de la viande ?

« Laïcité » carnivore : Certains ont invoqué la laïcité pour condamner la démarche du Quick de Roubaix de ne vendre que de la viande halal. Argument absurde : aucun commerce n’est tenu de proposer l’assortiment complet des produits susceptibles de satisfaire quiconque passe devant sa porte.


Saint-Étienne et alentours   EXPLOITATION ANIMALE

A Paris pour les lapins

Première action lapinesque ce samedi 27 février, rue Montorgueil dans le 1er arrondissement de Paris de 15h à 17h. Métro Les Halles.


National   EXPLOITATION ANIMALE

Lettre d’info L214 du 21 février 2010

Non à la propagande pro-viande dans les écoles, Chevreaux : plainte contre la France, Revue semestrielle de droit animalier, Livre : Penser le comportement animal.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   EXPLOITATION ANIMALE

Végétalisme Végétarisme

Émission du jeudi 25/02/2010, en direct à midi et rediffusée à 17h sur Radio Dio 89.5FM à synthétienne et sur http://www.radiodio.org


National   EXPLOITATION ANIMALE

Illégalité du transport des chevreaux

18 ans après l’adoption d’une directive européenne, le transport des chevreaux vivants se fait toujours dans l’illégalité !
Sur différents marchés de France, les chevreaux, sous-produits de l’industrie laitière caprine, sont transportés vers les abattoirs dans des bétaillères non conformes aux exigences d’une directive européenne adoptée il y a plus de 18 ans !


Dans la thématique "REPRESSION - PRISON "

Saint-Étienne et alentours Papillon   MEMOIRE / REPRESSION - PRISON

A tous les sacrifiés du système : force, courage et détermination

En 2001, des prisonniers de la centrale d’Arles enfermés pour de très longues peines s’adressaient dans une vidéo à tous les sacrifiés du système, au peuple...
Voilà un court extrait de leur communiqué + lien vidéo intégrale (13 min)


Opinions   REPRESSION - PRISON

Dans le « nouveau monde » de Macron, les proviseurs sont des gendarmes. Résistons ensemble, n° 177 de novembre/décembre 2018

Bulletin numéro 177, novembre/décembre 2018, du réseau Résistons Ensemble. Formé en 2002, Résistons Ensemble a pour but d’informer, de briser l’isolement des victimes des violences policières et sécuritaires et de contribuer à leur auto organisation.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

[Brève] Retour de robe noire : un an ferme pour les footballeurs de Terrenoire

Début novembre nous publions un article sur cette histoire qui avait fait la une du Progrès. Les quatre ont pris cher hier (vendredi 23) au tribunal de Saint-Étienne : deux ans de prison dont un an avec sursis. Le syndicat de flics d’extrême-droite (Alliance) s’était aussitôt emparé de l’histoire pour pondre un communiqué pleurnichard et la bleusaille était en nombre dans la salle d’audience.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

[Brève] Firminy : blocage et affrontement devant le lycée

Depuis hier (lundi 19 novembre), les lycéen.ne.s du lycée Jacob Holtzer bloquent leur lycée. Vers 10h, ils ont commencé à bloquer les entrées avec des barrières et quelques heures plus tard, les forces de l’ordre sont arrivées et ont riposté à coup de lacrymos et tirs de flashball, non sans ramasser quelques projectiles.


Opinions   REPRESSION - PRISON

L’État tue, ses experts enterrent. « Résistons ensemble » d’octobre et novembre 2018

Bulletin numéro 176, octobre/novembre 2018, du réseau Résistons Ensemble. Formé en 2002, Résistons Ensemble a pour but d’informer, de briser l’isolement des victimes des violences policières et sécuritaires et de contribuer à leur auto organisation.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

Festival Des mots Délivrent - Enfermés dehors : « Par la Ville Hostile » et « A ceux qui se croient libres »

Rencontre avec Bernard Leclair et Nadia Ménenger au Remue-Méninges.
Inspiré d’un fait réel, Bertrand Leclair à travers Par la Ville Hostile [Mercure de France ] raconte l’expulsion locative d’une femme dont les fils ont été condamnés pour trafic de stupéfiants au sein de la cité.
A ceux qui se croient libres [l’insomniaque] de Nadia Ménenger témoigne d’une vie passée derrière les barreaux ainsi que les luttes des prisonnier.e.s dans les années 80.


A Lire ailleurs   ANTIFASCISME / REPRESSION - PRISON

[Lyon] Répression du mouvement antifasciste : perquisition et garde-à-vue, six lyonnais.e.s interpellé.e.s

Mardi 13 novembre, à 6h du matin, six militant.e.s antifascistes ont vu leurs portes défoncées par des policiers cagoulés. Après plus de 24 de garde-à-vue, elles et ils sont accusé.e.s d’avoir, une nuit d’avril dernier, muré le local fasciste « Bastion Social » et sont poursuivis pour dégradation, outrage et même « association de malfaiteur ».


National   REPRESSION - PRISON

Des Interdictions Administratives de Stade aux interdictions de manifester : le stade comme laboratoire de la répression

L’Association Nationale des Supporters alerte sur le risque de voir s’étendre à toute la société, une série de pratiques bien connues dans le monde des supporters de football : les Interdictions Administratives de Stade (IAS). Le nouveau projet de loi présenté récemment au sénat s’inspire de ce modèle testé depuis 2006 pour l’appliquer aux manifestations. Quand le stade sert de laboratoire répressif...

Mise à jour :


National   REPRESSION - PRISON

La Direction de L’Administration Pénitentiaire (DAP) rompt son partenariat avec le Génépi

Le Genepi est une association étudiante œuvrant auprès des personnes incarcérées depuis 42 ans. Le 20 septembre 2018, la direction de l’administration pénitentiaire (DAP) a mis fin de manière brutale à son partenariat avec le Genepi. Suite à cette décision, des bénévoles se sont déjà vus refuser l’accès à plusieurs établissements pénitentiaires dans toute la France.


A Lire ailleurs   REPRESSION - PRISON

Les 7 ambitions du sénat pour prévenir et punir les manifestations

La proposition de loi « visant à prévenir les violences lors des manifestations et à sanctionner leurs auteurs » a été adoptée par la droite au sénat le 23 octobre 2018 : ce n’est qu’une proposition, elle n’est pas définitive.
Le sénat propose 7 mesures pour encadrer encore plus les manifestations. Une occasion de se pencher sur ce projet réactionnaire.


A la une...

MEMOIRE
La fusillade du Brûlé à La Ricamarie, c’était il y a 150 ans  

Ce n’est pas d’aujourd’hui que le pouvoir blesse, mutile et tue. Il y a cent cinquante ans jour pour jour, le 16 juin 1869 à La Ricamarie, la troupe tire froidement et sans sommation sur des mineurs en lutte et leurs soutiens. Bilan : quatorze morts. Retour sur cet événement marquant de l’histoire du mouvement ouvrier avec un extrait de l’ouvrage de Michelle Zancarini-Fournel, Les luttes et les rêves. Une histoire populaire de la France de 1865 à nos jours.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Pétition en ligne contre l’installation de micros à Beaubrun-Tarentaize  

Le collectif SERENICITY lance une pétition en ligne contre l’installation de micros à Beaubrun-Tarentaize. Signez ! Diffusez ! Cette pétition et les signatures collectées seront ensuite envoyées à la Commission nationale informatique et libertés avec un courrier d’explication.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
[Radio] Joie, rage et courage - Qu’est-ce qui se trame ?  

Alors qu’une troisième ligne de tramway va arriver à Saint-Étienne, retour sur les choix de construction des lignes de tramway et les projets de restructuration urbaine avec la gentrification en toile de fond. Petit exemple de lutte contre les transports payants avec les mutuelles des fraudeur-euses et les actions des R.Z. en Allemagne à la fin des années 70.


LOGEMENT - SQUAT
Logement : pas de repos sur Les Lauriers  

Si le rejet par le tribunal de l’expulsion de la Poste à Solaure a donné un peu de répit à ces personnes à qui l’on refuse l’accès à un logement, il n’en demeure pas moins qu’elles sont contraintes, ici comme ailleurs, de vivre dans un squatt. Rencontre avec un de ceux qui slaloment entre les squats, la rue et l’hébergement d’urgence (article paru initialement dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019).


MEMOIRE
Récit de l’histoire des centres sociaux et des politiques culturelles  

Une après-midi de février, dans un bar du quartier Tarentaize-Beaubrun, entretien fleuve avec Alawa Bakha, sur l’histoire des centres sociaux et les politiques culturelles et sociales à Saint-Étienne. En voici des extraits, parus dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Quartier Saint-Roch : nouveau théâtre de rénovation urbaine  

Article paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile du 30 mars 2019.
La transformation du quartier Saint-Roch vise à redynamiser un quartier qualifié de « précaire », « peu attractif », « peu sécuritaire ». L’aspect participatif du projet est revendiqué par les aménageurs. Nous avons donc mené l’enquête et nous sommes interrogés sur le lien entre l’EPASE (Établissement public d’aménagement de Saint-Étienne) et les associations du territoire.


REPRESSION - PRISON
Ambert : Silence obstiné et contrôle acharné (et inversement)  

Cela fait maintenant un an que deux personnes sont inculpées et placées sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une instruction criminelle, accusées d’avoir tenté de brûler un véhicule d’Enedis à Ambert en juin 2017. Ce CJ les empêche notamment de rentrer en contact l’un avec l’autre ainsi qu’avec 5 autres personnes, les contraint à ne pas quitter le département et à pointer deux fois par semaine.


LOGEMENT - SQUAT
Une expulsion rejetée comme une lettre à la poste  

Le 14 mai, dans la boîte aux lettres de l’ancienne poste de Solaure est arrivé un courrier, plus précisément une requête cachetée du sceau de la commune de Saint-Étienne. La présente convoquait l’occupant officiel des lieux à une audience au tribunal administratif de Lyon le 24 mai 2019. Récit du procès.


LOGEMENT - SQUAT
Pas d’expulsion à Solaure ! Conférence de presse et rassemblement  

Ce mardi 4 juin, appel à rassemblement place Jean-Jaurès à 17h30 pour une conférence de presse à propos du droit au logement pour tou.te.s et de la situation des personnes en demande d’asile à Saint-Étienne.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le Couac n°7 est sorti !  

L’équipe du Couac vous présente un nouveau numéro de son pigeon dépenaillé. Avec une formule qui ne change pas : des brèves, des articles d’actu et d’investigation sur différents thèmes ainsi qu’un dossier. Un dossier cette fois consacré aux différentes formes de contrôle sur la ville et ses habitant.e.s. On vous propose ici l’édito du numéro.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Luttes en Grèce - Rencontre avec des membres de Rouvikonas  

A l’occasion d’une tournée en France et en Belgique, des militants de Rouvikonas viendront à Saint-Étienne, au lieu autogéré La Dérive (91 rue Antoine Durafour) le mercredi 5 juin à 19h.
Comment résister face au durcissement des régimes politiques en Europe ? Comment sortir du capitalisme et de la société autoritaire ? Sur quelles bases créer des convergences de luttes ? Que propose Rouvikonas ?


FLICAGE - SURVEILLANCE
Google et la Safe City  

Article paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019. Un « atelier numérique Google » va s’installer à Saint-Étienne, sans doute à l’angle de la place Jean Moulin et de l’avenue de la Libération (ex Royal). Au-delà du barnum organisé autour de cette arrivée par G. Perdriau et J.M. Mis, député LREM, que peut bien signifier cette installation, ainsi que l’annonce de Serenicity, dispositif d’écoute sonore de l’espace public ?


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
La jeunesse, mobilisée pour le climat et réprimée  

Retour sur la seconde mobilisation à Saint-Étienne le 24 mai suite à l’appel international Youth For Climate : une belle mobilisation mais une répression policière inattendue et scandaleuse !


FLICAGE - SURVEILLANCE
The wire, Tarentaize sur écoute  

L’installation par la mairie de Saint-Étienne de micros dans le quartier Beaubrun-Tarentaize-Couriot est critiqué par des institutions scrutant le respect des libertés publiques et contesté dans la rue. En mars déjà, le journal du Carnaval de l’Inutile dénonçait le projet.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Manifestation pour sauver le climat et le droit d’asile  

Samedi 25 mai - Mobilisation européenne #STOP DUBLIN*
RDV à partir de 10h à la Bourse du travail.
Marche pour le droit d’asile et pour le climat.
À midi : partage de pique-nique et prises de paroles au parc du Puits Couriot.
Et aussi, de 13h à 17h après-midi partage place de l’hôtel de ville : lectures et goûter sont prévus (n’hésitez pas à amener des textes qui vous semblent cohérents).


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Grève pour le climat Saint-Étienne - #2  

Nous avons été très nombreux à Saint-Étienne pour le premier acte de ce mouvement mondial, il est temps de remettre ça ! Rendez-vous le 24 mai, 12 h place de l’Hôtel de Ville, départ 13 h.
« Pour la première fois depuis des décennies, nous, les jeunes, sommes convaincus que notre vie ne sera pas meilleure que celle de nos parents. La raison de cet avenir sombre ? Un modèle de société mortifère, qui détruit la vie sur Terre et défait les équilibres des écosystèmes et les liens sociaux. »


MEMOIRE
Voter c’est abdiquer  

En l’approche du scrutin du 26 mai, quelques pistes de réflexion sur un choix qui reste personnel, politique, philosophique et éthique. Ce qu’il faut retenir, c’est que le plus important se joue hors des urnes.


MEMOIRE
Zola, la “Vallée de l’Ondaine”, et le monde ouvrier  

En juin 2019 sera célébré le 150e anniversaire de la “Fusillade du Brûlé“ à La Ricamarie dans le sud de la Loire. Emile Zola s’inspira en partie de cet événement sanglant pour écrire son livre “Germinal“.
Sa description des modes de vie, d’organisation et d’action de ce monde de mineurs et de sidérurgistes dans les trois dernières décennies du 19e siècle, apparait pour beaucoup de lecteurs comme un authentique témoignage d’une réalité vécue. Toutefois, au regard de l’histoire, le comportement et les actions du mouvement ouvrier qu’il décrit sont bien loin de refléter la réalité des luttes de cette époque et la complexité de leurs enjeux.


MEMOIRE
Des Vermiraux à Saint-Genest-Lerpt  

Voici un tract distribué à Saint-Genest-Lerpt avant la représentation d’un spectacle de théâtre qui avait comme point de départ la révolte des Vermiraux.

« Aujourd’hui et ici on parle d’une révolte de gamins aux Vermiraux. Là bas, aux Vermiraux, il y avait une colonie, un lieu d’enfermement »


MOBILISATIONS - LUTTES
Récit de stéphanois à Lyon : Acte 26, nationale à Lyon  

Un appel national avait été lancé pour cet acte 26 le samedi 11 mai à Lyon. Une équipe du Gueuloir s’est rendu sur place. Récit d’une journée de mobilisation qui restera gravée dans les mémoires !


LOGEMENT - SQUAT
Campagne collective : on s’affiche pour le droit au logement !  

Depuis plus d’un mois maintenant vous avez pu voir fleurir sur les murs sales de notre bonne ville une campagne d’affiches de soutien aux personnes qui se font régulièrement expulsées de leurs abris. Parce que tout le monde à le droit à un toît et que nous manquons toujours de bras, à vos pinceaux, prêt’es ? Collez !


FLICAGE - SURVEILLANCE
Déambulation festive contre Serenicity, retour en image  

Samedi 10 mai, une grosse centaine de personne a défilé dans les rues du quartier Tarentaize-Beaubrun en musique et en costumes pour contester le projet d’écoute de l’espace public.


MEDIAS
Le journal du carnaval de l’inutile est en ligne !  

Le carnaval de l’inutile 2019, en plus d’avoir réussi à faire fermer pour une journée la biennale du design, déambulé dans la ville au coté des gilets jaunes, a publié son journal que vous avez peut-être déjà eu l’opportunité de voir traîner dans les plus beaux canis de la ville.
Ce journal est une proposition : une récolte d’anecdotes, de vécus, de prises de tête, de colères et de récits. C’est un constat subjectif de l’état de la ville par ses habitantes et habitants. Il nous faudrait choisir entre Saint-Étienne capitale des taudis et du Design. Franchement, on s’en fout, et bien d’autres questions demandent à être posées avant ça. Le journal est disponible ici.


REPRESSION - PRISON
Des gilets jaunes face à la justice... de classe : le juge vitrifie le parquet  

Le 30 avril 2019, le procureur requiert 1000€ dont 700 avec sursis contre Monsieur B., Gilet Jaune, pour une insulte visant le commissaire Gonon sur la page de La Loire en Colère. Le juge va au-delà, il prononce une peine de 1000€ d’amende, soit un SMIC à régler à l’État !

« Parfois la foule trahit le peuple, Monsieur B. vous avez trahi le peuple ce jour-là ! » (Monsieur le procureur, TGI de Saint-Étienne)


FLICAGE - SURVEILLANCE
L’installation des micros-mouchards dans le quartier Tarentaise-Beaubrun est repoussée  

Suite à la vive polémique suscitée par la publication des documents de la maire sur le projet de « Safe City » par la quadrature du net, la CNIL demande à la ville « des informations supplémentaires sur ce dispositif ». Pour autant la bataille continue et il ne faut pas baisser la garde.


LOGEMENT - SQUAT
Actions en soutien aux expulsé-e-s de la Bourse du Travail  

De nombreuses actions depuis le début du mois dont des performances / lectures ce vendredi 25 mai 2019 à 13h place de l’Hôtel de Ville.
La mobilisation de ces différents moyens d’intervention dans l’espace public nous rappelle notre devoir citoyen et incite à des gestes engagés en vue d’une solution de logement durable. Assurons un accueil en dignité !


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Projection-débat pour l’étape stéphanoise de l’Atomik Tour  

Le 15 mai 2019, le Dix-sept accueille l’étape stéphanoise de l’Atomik Tour, un infotour parti de Bure pour questionner notre rapport au nucléaire, mieux cerner les enjeux localement et susciter des actions.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Suite de la réquisition du portrait d’Emmanuel Macron à Sorbiers  

Suite à la réquisition du portrait d’Emmanuel Macron à Sorbiers le 26 avril, la maire a déposé plainte hier matin et la gendarmerie est venue remettre une convocation concernant Vincent Bony à son domicile dans l’après midi pour « vol en réunion ». L’audience aura lieu à la brigade de gendarmerie de Sorbiers (Loire), rue de l’entente, mardi 7 mai à 15h... Le communiqué d’Alternatiba est reproduit ici.


MEMOIRE
[Radio] Du trafic dans le tiroir #7 : Mohamed Saïl  

Émission « Du trafic dans le tiroir » sur Radio Dio - Épisode 7.
Nous sommes heureux d’accueillir dans cette émission, Alawa, habitant de Saint-Étienne qui nous aidera à nous orienter dans l’histoire, du début du siècle, entre la France et l’Algérie. Car nous convoquons ici le dit Mohamed Saïl, né en octobre 1894 à Taourirt village de la commune de Souk Oufella en Kabylie, mort en 1953 à Bobigny, militant communiste libertaire dont nous suivrons la trace et le parcours entre l’Algérie de sa naissance, la France et l’Espagne où il s’engagea un temps auprès des antifranquistes. Retour sur un kabyle anarchiste voguant entre Kropotkine, Bobigny ou encore la Kabylie...


MOBILISATIONS - LUTTES
Manifestation du 1er mai à Saint-Étienne : récit en image  

Mercredi 1er mai, 10h00, le cours Victor Hugo commence à se remplir. Pour cette traditionnelle mobilisation de la fête du travail répondent présent.e.s de nombreu.ses.x manifestant.e.s : de la CGT, de Solidaire, de la CNT, des Gilets Jaunes, de la FSU, de la France Insoumise, des JC, du Pink Block, de la RAP…


LOGEMENT - SQUAT
Être à la rue tue : un an après le décès de Jean-Claude  

Être à la rue tue. Il y a un an, le 1er mai 2018, est décédé Jean-Claude dit « Le Cow-Boy », qui vivait dans les rues stéphanoises.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Appel à soutien : réquisition citoyenne solidaire  

Appel à venir soutenir l’occupation de l’ancienne poste de Solaure pour y loger les personnes qui se trouvaient auparavant à la Bourse du Travail, et tou.te.s celleux qui en ont besoin.