Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

« Mais il est où ce contrat ? On se disperse et on se retrouve ! » Sainté, sixième acte.




Récit de la manifestation des gilets jaunes du 22 décembre à Saint-Étienne.


13h : le rendez-vous hebdomadaire est cette fois donné sur le parking du Zénith. Toujours plus loin du « cœur de ville » perdriesque. Quand on arrive, un petit groupe de gilets jaunes est perplexe « qu’est ce qu’on fait ici ? Moi je ne le vois pas aujourd’hui celui qui a lancé cette idée ! ». Grosse ambiance ...

14h : On décolle en direction de Carnot. Les flics bloquent le cortège mais celui-ci ne s’en soucie pas vraiment. On les longe et on emprunte la rue Pierre Dupont en direction de Châteaucreux. Des groupes de flics bloquent chacun des passages vers le Crêt de Roc. Au croisement de la rue de Treyve, on passe devant une bonne bande organisée de flics nationaux : 6 voitures et un camion. Mais quand le début du cortège est déjà bien avancé, l’arrière l’appelle à faire demi-tour. La plus grande partie des flics a décampé. Il ne reste plus qu’une poignée (de municipaux ?). La foule scande : « laissez passer ! ». Quelques un.e.s cherchent à négocier, les mains levées. Contre toute attente, les keufs ne font pas opposition quand le cortège s’engouffre dans la rue. Quelques mètres plus loin, des nationaux bien plus équipés bloquent la voie. La stratégie victorieuse est retentée pendant plusieurs minutes. Sans succès. Alors une personne propose « tant pis, on recule », une autre répond « y’en a marre de reculer toutes les semaines, on avance ! ». Mais les flics se font menaçants. On réfléchit. On discute. On improvise. Certain.e.s profitent d’une brèche dans une barrière pour monter sur les voies du train. Après plusieurs minutes à hésiter entre forcer le passage, reculer, passer par les rails direction Carnot ou Châteaucreux, une autre stratégie fait sa place. « On enlève tous nos gilets jaunes, on se disperse et on se retrouve à la préfecture ! ». Tout le monde reprend l’idée qui sonne comme une mesure de sécurité : « Enlevez vos gilets jaunes ! Enlevez vos gilets jaunes ! ». On y croit à moitié mais on suit le mouvement.
Bizarrement, l’accès vers Carnot n’est plus bloqué par les flics. Mais difficile de se disperser dans un trajet si linéaire. Dur de se disperser à Sainté ?! Pas grave, on avance par groupes dans la grand’rue et les 4 parallèles les plus proches. Pas de keufs en vue avant les voies d’accès à la Préfecture.

15h : Les gilets jaunes réapparaissent place Jean Jaurès, sur la voie du tram. Moment de retrouvailles en plein centre de Sainté. On discute et on fume des clopes au milieu des flics un peu dispersés sur la grande place.

15h10 : « On va à Jacquard ». C’est parti par la rue de la résistance. « Mais Jacquard c’est pas par là ! ». Tant pis, on avance, pétards et « Macron démission » en bande son.
Petite pause fumigènes sur la Place du Peuple et on repart. Les magasins ferment leur rideau à notre passage. Environ 2000 personnes marchent dans la grande rue.

15h45 : Les flics nous attendent à Centre Deux et n’ont pas l’intention de nous laisser y entrer, même pas pour piller des lunettes de piscine. Leur chef nous parle « Reculez ! Respectez la distance de sécurité ! » puis « Merci de respecter le contrat ». Les gilets jaunes qui arrivent à entendre le mégaphone pérave se demandent : « Tu as signé un contrat toi ? », « Mais il est où ce contrat ? ».
Mains levées, les leaders du pacifisme cherchent à parlementer avec les keufs impassibles.
La marseillaise est entonnée. Difficile de dire si c’est la 2e étoile sur le maillot de M’Bappé ou l’éducation massive au chant guerrier qui lui donne un tel attrait en ce moment.
Un type propose de se mettre à genoux, mains derrière le crâne « parce qu’on est pris en otage ». Un autre lui répond « ça va pas, je ne vais pas me mettre à genoux devant ces chiens, c’est à eux de se mettre à genoux ! ».
Difficile de rester patient.e.s. Une bouteille en plastique et une pierre vole. Tollé des ayatollahs du pacifisme : « On ne jette rien ! ». Un mégaphone fait son apparition et son propriétaire d’usage tente de nous convaincre « Aujourd’hui on va leur montrer qu’on est plus intelligents qu’eux. On retourne à la Préfecture ! ». Comme c’est souvent celle ou celui qui parle le plus fort qui décide, la foule fait demi-tour. On nous balade.
Au passage, un groupe commence à chercher celui qui a lancé un projectile : « C’est lui ! » pour le menacer acerbement (pacifiquement ?) de ne pas recommencer. Quand d’autres s’interposent (« On n’est pas des balances »), le groupe se justifie « on est devant, il nous met en danger », « qu’il aille devant, jeter des objets les yeux dans les yeux des CRS ». Comme si le mélange des modes d’actions n’avait pas son intérêt...
On marche donc, à pas pressés jusqu’à la Place du Peuple. Un groupe prend à droite direction Châteaucreux, un autre passe par les petites rues commerçantes et longe le marché de noël (on a beaucoup aimé le regard inquiet des vigiles suivi de leur sourire rassuré) jusqu’aux marches de l’hôtel de ville. On se demande à combien nous pourrions nous installer à l’intérieur avant de reporter le projet et de rejoindre une autre partie du cortège devant la préfecture.

16h45 : Nouveau face à face avec les gugusses armés. Beaucoup plus rapproché. A quelques mètres, un cordon de Bacqueux attendent, cerflex à la main. Le pacifisme, toujours mains levées, passe à l’action (c’est à ne plus rien y comprendre. C’est finalement des casseurs eux aussi ?).
Les plus avancés parlent avec la milice d’État et proposent d’avancer doucement. Doucement mais avec une légère insistance. Les flics bloquent puis frappent. On pousse plus fort et à plus nombreu.ses.x. Les gazeuses à mains sont utilisées et rapidement des grenades volent, rebondissent dans les arbres et tombent dans les pieds. On entend les balles de flashball ricocher sur les corps et le mobilier urbain qui sert de protection précaire.
Les flics passent en mode guerre. Ils courent. Ils tirent. Ils chargent. De la préfecture à la Place du Peuple, le centre-ville est rapidement dans le brouillard. Les badauds, attrapent leurs enfants et courent dans les rues. Des petits en pleine séance de patinoire se font gazer. On entend un mélange de « C’est eux les casseurs ? » et de « Il faut filmer pour dénoncer ce que fait l’Etat ! », sacs de courses à la main. Les keufs poussent tout le monde jusqu’à la Place du Peuple, puis au-delà. Ils dégagent tout le monde des rues adjacentes.
Puis c’est la course au chiffre et à l’arrestation sommaire. Des camions de nationaux roulent à toute allure, portes ouvertes, puis freinent fortement à l’approche d’un groupe pour laisser les robocops les poursuivre. D’autres rouleront plus doucement dans la grande rue encore très fréquentée. Ils interpellent les passants au faciès. Ça grouille de bleus. Bonnes fêtes.

Premier bilan de la journée :
2 bouteilles en plastiques et 3 pierres lancées. 1 poubelle brûlée. 0 vitrine cassée.
Des blessés. Des arrestations. Pas encore de lieu occupé en centre-ville.
Noël aura lieu. On annule 2019 ?

En parallèle, d’autres actions avaient lieu dans la Loire, notamment le blocage de l’A47.

Rappel des épisodes précédents à Saint-Étienne :
- Acte III
- Acte IV
- Acte V



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XII

Manifestation samedi 2 février, 13h au départ du rond-point de Monthieu et 14h place du Peuple. « Nuit jaune » à 20h place Jean Jaurès.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte VIII : récit en images

Plus de 1000 manifestants encore dans les rues de Saint-Étienne pour cette acte VIII des gilets jaunes. Comme dans toute la France, la mobilisation ne désemplie pas à Saint-Étienne et dans la Loire. Et, comme le veut la tradition depuis deux mois, la manifestation s’est terminée sous les gaz, les pluies de tirs de flashball et les charges brutales de la police, entraînant son lot de blessé.es et d’arrestations. Récit rapide et en image.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte V : tout Sainté ou rien. Récit de la manif du 15 décembre

15 Décembre 2018 : un samedi festif et revendicatif.
Récit subjectif de quelques personnes ayant vécues l’acte V stéphanois, du rond-point de Monthieu au Soleil, via jules Janin.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte IV : Sainté scintille

Acte IV de la manifestation des gilets jaunes à Sainté. Des gilets jaunes, des sans-gilets et beaucoup de rage. Cinq mille personnes arpentent le centre-ville. Récit à chaud d’une journée de mobilisation par des Stéphanois-e-s.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Retour sur la manif des gilets jaunes du 1er décembre à Saint-Étienne

Quelques lecteur.rice.s du Numéro Zéro nous ont fait parvenir ce récit qui revient sur ce qu’il s’est passé samedi après-midi dans les rues de Sainté. Nous sommes toujours à la recherche d’autres écrits, témoignages, prises de position pour alimenter cet article, tenter d’y voir plus clair, alimenter nos réflexions.



Dans la thématique "MOUVEMENT GILETS JAUNES "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XIX

Rendez-vous samedi 23 mars à 13h au rond-point de Monthieu et à 14h place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets Jaunes Acte XVIII

Manifestation des Gilets Jaunes samedi 16 mars 2019 à Saint-Étienne. RDV à 14h place du Peuple. Convergence nationale à Paris le même jour.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Manifestation Gilets Jaunes Actes XVI

Pour se donner la patate avant l’acte XVI des gilets Jaunes on retranscrit ici l’édito du numéro 2 de « Jaune, le canard pour gagner » qui ne promet pas des lendemains qui chantent mais reste très optimiste. « Allons jusqu’au bout de nos ambitions, elles sont belles, elles sont à la hauteur des efforts que nous déployons. »


National   MOBILISATIONS - LUTTES

Appel national à perturber la justice quotidienne

Nous faisons suivre cet Appel national à perturber la justice quotidienne le mardi 5 mars 2019 lancé par l’assemblée du Mas d’Azil (Ariège) - avec ou sans gilets jaunes.
« Amnistie pour toutes les personnes inculpées du mouvement social ! Solidarité avec toutes les prisonnières et tous les prisonniers ! »
L’assemblée du Mas d’Azil (avec ou sans gilet jaune)


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XV

Manifestation des gilets jaunes pour l’acte XV. Rendez-vous à 13 h à Monthieu et à 14 h place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Sainté acte XIV : 3000 gilets jaunes envahissent l’autoroute !

Encore beaucoup de monde samedi dans les rues de Saint-Étienne. Une fois n’est pas coutume, le cortège ne s’est pas éternisé en centre-ville pour investir la RN 88 pendant plusieurs heures.


Saint-Étienne et alentours   MEDIAS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le Déchaîné n°6 - Journal de gilets jaunes de Monthieu

Le sixième numéro du désormais mythique journal des gilets jaunes du rond-point de Monthieu est arrivé. Disponible directement au rond-point et dans les bars de la ville, il est aussi téléchargeable ici.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XIV. Convergence régionale à Saint-Étienne

Samedi 16 février grande manifestation régionale à Saint-Étienne. Comme d’habitude, départ du cortège à 13h du rond-point de Monthieu puis rendez-vous à 14h place du Peuple.
Lycéennes, lycéens, étudiantes, étudiants, chômeuses, chômeurs, travailleuses, travailleurs, précaires, branleuses, branleurs, rats des villes, rats des périphéries, rats des champs. La méga classe en gilet jaune !


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte XIII. Récit en image.

Pour cet acte 13, environ 1000 (voire 2000, ndr) manifestants sont partis de Place du Peuple puis se sont rendu respectivement à Bourse du Travail, Place Chavanelle, Jean Moulin, Châteaucreux, Boulevard Jules Janin, et Carnot.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

ACTE XIII des Gilets Jaunes : (g)rêvons !

Si nous allons manifester samedi de Monthieu à la place du peuple, et puis de là jusqu’après, c’est pour plein de bonnes raisons, et toutes celles qui iront avec ! Rond point de Monthieu à 13h puis Place du Peuple à 14h puis jusqu’à ce qu’on nous entende !


Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Appel à soutenir les travailleur.ses de Loire Offset Titoulet

Les 133 travailleur.ses de Loire Offset Titoulet vont se retrouver sur le carreau à cause de la gestion patronale. Encore un bel exemple de violence sociale. Mercredi 20 mars, les travailleur.ses lancent un appel pour les soutenir devant le tribunal de commerce de Saint-Étienne, à partir de 13h.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Rassemblement de soutien au peuple algérien

Pour une Algérie libre, digne et démocratique. Non au prolongement du 4e mandat !
Dimanche 17 mars dès midi place de l’hôtel de ville et à 14h, place du Peuple à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Appel unitaire à une marche pour le climat

Marche pour le Climat, Samedi 16 mars à Saint-Étienne et partout en France au lendemain de la grève mondiale des jeunes du vendredi 15 mars 2019 en Europe et dans le Monde.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

[Brève] Grève reconductible et occupation à l’imprimerie Loire offset Titoulet

Encore un « plan social » bien dégueulasse. Des employé’es qui ont plus de 20 ans de travail, jeté’es dehors à cause d’une mauvaise gestion de ses patrons avec les primes minimales et c’est tout. Illes occupent leur usine.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Manifestation en soutien au peuple algérien

Un rassemblement en soutien au peuple algérien en révolte, aura lieu le dimanche 10 mars à 14 h place du Peuple à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Journée De Lutte contre les violences policières

Les combats contre les violences policières, contre les injustices sociales, contre le racisme et tellement d’autres causes font des quartiers populaires des « gilets jaunes » malgré eux. Dans ce contexte, des collectifs et des familles de victimes de crimes policiers se battent pour obtenir justice et pour que la vérité éclate sur les circonstances de la mort de leurs proches entre les mains de la police. Luttons ensemble contre les violences policières, contre le racisme et pour une vraie justice sociale !
Manifestation samedi 16 mars 2019 à 13h au départ de la place Guichard (Lyon 7e) - Métro B place Guichard


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Grève des jeunes pour le climat

Suite à l’appel internationale à la grève pour le climat le 15 mars 2019 les lycéen.ne.s et étudiant.e.s de Saint-Étienne s’organisent pour créer une mobilisation, en coordination inter-établissements !
Plusieurs actions symboliques et/ou de désobéissances civiles sont déjà prévues. Alors venez nombreux et plus déterminé.e.s que jamais !


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Assemblée générale pour le climat

Assemblée Générale à l’Université Jean Monnet Saint-Étienne Mardi 5 mars en Amphi E01 à 18h30, pour préparer la grève des jeunes pour le climat du 15 mars.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Mobilisation solidarité avec les inculpé.e.s 42 de la loi travail

Le comité de soutien des inculpés du mouvement contre la loi Travail dans la Loire appelle à une Manifestation jeudi 7 mars 2019 à 11h30 devant la Bourse du Travail de Saint-Étienne suivi d’un rassemblement le même jour devant le TGI de Saint-Étienne à 13h.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Pour que l’université reste accessible à tous !

Après une mobilisation fin janvier, des syndicats étudiants et enseignants de l’Université Jean Monnet appellent à un rassemblement le vendredi 1er mars 10h30 devant le site Tréfilerie de l’Université Jean Monnet. Leur communiqué est reproduit ici.


A la une...

MEMOIRE
La Commune de Saint-Étienne, du 24 au 28 mars 1871  

La Commune de Saint-Étienne eut lieu entre le 24 et le 28 mars 1871, après plusieurs jours d’agitation. Le 24 mars une centaine de manifestant.e.s, rejoints par la Garde Nationale et la foule, investissent l’Hôtel de ville et hissent sous la coupole le drapeau rouge.


LOGEMENT - SQUAT
Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Saint-Étienne, Monsieur le Préfet de la Loire et au-delà  

Nous étions, ce mercredi soir, quelques dizaines de citoyens soutenant la cause des migrants et personnes sans domicile fixe à vouloir interpeller, lors de l’inauguration de la Biennale du design, nos responsables politiques et administratifs, sur les menaces d’expulsions pesant sur quelques squats de notre ville, ainsi que sur notre inquiétude de voir mises à la rue de nombreuses personnes et familles à la fin de la trêve hivernale.


REPRESSION - PRISON
Le vrai « drâme de Condé-sur-Sarthe » c’est son existence même  

Communiqué de l’Envolée suite au mouvement de blocage des #MatonsQuiPleurent
« Nous voudrions, si des personnes se sentent de nous aider, continuer à dénoncer les conditions de détention et les fonctionnements archaïques type QHS/QSR des établissements cités dans cette lettre. » (Romain, Prison de Condé-sur-Sarthe).


DISCRIMINATIONS - RACISME
Me, you, nous... et eux ? Petits fours et expulsion  

Ce mercredi 20 mars, une vingtaine de personnes ont fait irruption à l’inauguration de la Biennale de design de Saint Etienne pour dénoncer la mise à la rue de dizaines de personnes par les pouvoirs publics.


MEDIAS
Le Déchaîné n°7 - Journal de gilets jaunes de Monthieu - est sorti !  

Le septième numéro du célébrissime et incontournable journal des gilets jaunes du rond-point de Monthieu est arrivé ! Disponible dans des bars de la ville et au rond-point (lors d’actions ou quand il sera réoccupé), il est aussi téléchargeable ici.


MEMOIRE
Le 18 mars 1871 : Le peuple et la Garde nationale fraternisent contre la République bourgeoise  

Le 18 mars 1871, le gouvernement d’Adolphe Thiers tente de désarmer la Garde nationale et les parisiens en prenant le contrôle des canons de la butte Montmartre. L’événement qui aurait pu être anecdotique se transforme en révolution qui durera deux mois et marquera l’Histoire.


REPRESSION - PRISON
Des gilets jaunes face à la justice... de classe : compte-rendu d’audience du 6 mars à Saint-Étienne  

« Il faut croire que le mouvement des gilets jaunes aura permis à des délinquants qui s’ignorent de se révéler. » Madame la procureure, mercredi 6 mars, palais de l’injustice de Saint-Étienne.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Retour sur la journée stéphanoise de mobilisation « Youth For Climate »  

Vendredi dernier, le 15 mars, à l’appel à la mobilisation internationale Youth For Climate les jeunes de Saint-Étienne (et des alentours) ont largement répondu présents ! Une mobilisation massive avec environ 2000 lycéens, étudiants et même collégiens.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Mobilisation et grève contre la loi « Fonction Publique » et la loi « Blanquer »  

RDV à Saint-Étienne, mardi 19 mars 2019. Départ à 10h30 cours Fauriel devant la CCI en direction de la préfecture.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Design partout, Justice nulle part  

A vous visiteuses et visiteurs de la Biennale de l’ennui,
Nous ne sommes pas dupes, ne le soyez pas lors de votre passage touristique à Sainté. La biennale du design vend une ville qui n’existe pas et qui n’est pas la nôtre. Elle n’inonde en rien la vraie vie et n’est qu’une vitrine. Ce n’est pas avec un événement international que les stéphanois-e-s auront une plus belle vi(ll)e.


MOBILISATIONS - LUTTES
Les loups dans la bergerie  

Banalités de base sur la révolte en cours.
Comité pour la prolifération des loups - mars 2019


DROITS SOCIAUX - SANTE
Pour étendre la pratique de l’IVG instrumentale aux sages-femmes  

Un questionnaire a été mis en ligne à l’attention du public, en vue de l’élaboration d’une loi autorisant la pratique de l’IVG instrumentale pour les sages-femmes.


DISCRIMINATIONS - RACISME
[Info Gisti] Expulsions de terrain et de squat - sans titre mais pas sans droits  

Voici une brochure qui répond à nombre de nos questions sur le squat et les expulsions !
2e édition, Fondation Abbé Pierre / Gisti / Romeurope


DISCRIMINATIONS - RACISME
Communiqué unitaire contre l’antisémitisme, son instrumentalisation et contre tous les racismes et oppressions  

Dans cette tribune commune, des collectifs et partis ligériens se mobilisent contre l’instrumentalisation de la lutte contre l’antisémitisme à des fins politiques et appellent à une lutte réelle contre tous les racismes et toutes les autres formes d’oppressions.


ARMEMENT
Réflexions sur VERNEY-CARRON SA...  

Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, Verney-Carron SA, le fabricant et inventeur du célèbre Flash-Ball®, cherche à tout prix à se dédouaner de toute responsabilité dans la mutilation et la répression de nombreux manifestants...


ARMEMENT
Appel à bloquer Verney-Carron et toutes les usines d’armement !  

Pour les blessé.es par les forces de l’ordre, pour celles et ceux qui sont mort.es de s’être révolté.es, du 29 au 31 mars 2019, bloquons toutes les usines d’armement qui participent à la represion des mouvements sociaux !
À Saint-Étienne se trouvent deux grands spécialistes de la fabrication d’armes : Verney-Carron et Le Banc National d’Épreuve des Armes.


MOBILISATIONS - LUTTES
Carnaval de l’inutile  

Il fut un temps, où le carnaval était le jour où les esclaves se déguisaient en roi pour se moquer des puissant.e.s. Une occasion d’inverser les rôles, de transgresser les normes établies. Pour un jour, le monde marche à l’envers ! Aujourd’hui, à Saint-Étienne, ce sont les puissant.e.s qui l’organisent – celleux-là mêmes qui relookent la ville en Capitale du design. Celleux-là mêmes qui font mourir des quartiers habités pour en construire de nouveaux aseptisés. Nous proposons plutôt un giga carnaval coloré, bruyant et indomptable !
Les 30 et 31 mars 2019, ce sera un week-end coloré, bruyant et indomptable !


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Week-end soutien à Bure  

Suite à l’intense répression subie à Bure ces dernières années et particulièrement depuis l’expulsion du bois Lejuc en février 2018, nous organisons un évènement de soutien à la lutte Meusienne.
Venez, venez, les 3, 4 et 5 mai 2019 à St Julien Molin Molette, on vous attend !!!


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Football militant  

La Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT) vient de publier un communiqué de solidarité à l’égard des migrant.e.s et des militant.e.s du Briançonnais et de mettre à jour sa présentation très sociale du sport et des loisirs.
Retour sur cette association très active dans la Loire, et zoom sur le foot à 7, ou foot autogéré !


DISCRIMINATIONS - RACISME
Semaines anticoloniales et antiracistes  

LA SEMAINE ANTICOLONIALE ET ANTIRACISTE est un événement organisé par l’association Sortir du Colonialisme qui milite sur l’actualité, la mémoire et le combat anticolonial, articulés avec le combat antiraciste, le racisme étant la matrice idéologique du colonialisme.