Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Pour les retraites et tout le reste : actions à venir cette semaine à Saint-Étienne




Actions, Manifestations, AG, Pique-Nique, Retraite au flambeau, Concerts... La semaine qui vient va être chaude à Sainté.


  • Retour en image sur la manif aux flambeaux du mercredi 15 janvier

    Par Le Gueuloir



    Hier soir plus de 1500 stéphanois.e.s se sont rassemblé.e.s à 18H au parc du Puits Couriot, symbole fort de notre ville prolétaire ! Au programme, manifestation aux flambeaux jusqu’à l’hôtel de ville pour continuer de protester contre la réforme des retraites et les immondes autres projets du gouvernement. Ce genre d’actions a déjà été effectué dans d’autres villes, notamment Marseille où un rendez-vous similaire la semaine dernière fut un vrai succès. Cela n’a pas manqué à Saint-Étienne ; les militant.e.s ont offert à toute la ville une magnifique manifestation !

    Après une courte prise de parole, c’est plusieurs centaines de torches et des fumigènes qui s’allument que le cortège ne s’élance. Dès le début l’image est impressionnante : c’est tout le grand pont qui relie l’entrée du Musée de la Mine à la Gare du Clapier qui déborde de manifestant, ainsi que de lumières venant perser l’obscurité de la nuit déjà tombée !

    Tout le long de la manifestation plein de bonnes choses sont observées par nos journalistes. Premièrement une grande partie des manifestant.e.s se mélangent. En effet, trés peu de cortèges distincts sont formés et la foule avance en un seul bloc uni : cela fait longtemps que beaucoup l’attendaient ! Deuxièmement, et dans le même esprit, les chants étaient communs et repris par tou.te.s. Qu’ils soient lancés par la CGT, les Gilets Jaunes, des autonomes, la CNT, les JR, la JC, où autres organisations ou millitant.e.s, une grande partie levait la voix dans l’unité pour protester !

    Après un parcours chaleureux et bruyant, la manifestation arrive place de l’hôtel de ville et envahit les marches de celui-ci. Là quelques prises de parole s’enchaînent. Mais après les insurgé.e.s ne veulent pas s’arrêter : les chants durent et résonnent sur toute la place, les murs et les marches de l’hôtel de ville se retrouvent couverts d’inscriptions marquées au charbon, des flambeaux, des jongleurs de feu partagent leurs talents ...

    Un appel est lancé, invitant à rejoindre une action le lendemain à 4H30 avec comme point de ralliement la gare de Châteaucreux. (article à venir)

    Le mouvement continue, et montre avec cette belle mobilisation qu’il est fort et suivi ! D’ailleurs en simultané le même genre de rassemblement se déroula à Montbrison, rassemblant près de 500 personnes, et à Roanne, en rassemblant encore plus !

    QUE LA LUTTE CONTINUE !

  • Bis repetita au lycée Honoré d’Urfé et blocage du dépôt Stas ce matin

    Dès 5h, plusieurs dizaines de personnes ont bloqué le dépôt de la Stas. Aucun tram et bus ne circule avant de se faire évacuer par les fdo vers 9h.
    À Honoré, nouveau blocage et comme mardi et la semaine dernière, les flics arrivent en masse et outillé pour déloger les lycéen.ne.s. Plus d’infos plus tard.
    Rdv à la bourse du travail pour la manif.

    Les lycéen.nes de Fauriel ont tenté de bloguer ce matin à 10h et se font violemment dégager par les fdo (lire article ici).
    Encore 5500 personnes dans les rues de Saint-Étienne aujourd’hui. Plus d’informations à suivre.

  • Hier, un lycéen se fait casser le bras par les fdo + photos de la journée du 14

    Un des deux lycéens placés en Gav hier, pour l’exemple, suite au blocus d’Honoré d’Urfé s’est retrouvé avec le poignet cassé suite à son interpellation.

    Retour en image sur la journée d’hier. À ajouter qu’en soirée quelques dizaines de GJ sont allés perturber le lancement de la campagne de Perdriau !










    Arrestation et poignet cassé mardi matin suite au blocage au lycée Honoré d’Urfé

    Rendez-vous cet après-midi à 16h30 à la bourse du travail pour la conférence du Syndicat des avocats de France sur la répression policière et judiciaire et, à 18h au Parc Couriot pour la retraite aux flambeaux !

  • Récap de la journée du 14 janvier

    Encore une journée de lutte à Saint-Étienne, blocus de lycée et répression policière, médecins démissionnaires, manifestation contre la reforme des retraites, il s’en est passé des choses ! On vous explique tout ça dans le détail.

    Ce matin le lycée Honoré d’Urfé était bloqué par environs 300 lycéen.ne.s manifestant leur désaccord envers l’attaque des retraites mais aussi, pour la génération étant en première cet année, la peur des E3C (épreuves de contrôle continue instauré par la nouvelle reforme du lycée) prévues le 20 janvier, et dont une grande majorité ne sont pas prêts comme le dénoncent leurs professeur.e.s.
    Dès 7h45 des barricades se dressent puis s’embrassent. Un peu avant 9h les policiers chargent les jeunes avant de les prendre en étau leur laissant comme seule issue la rue de la Jomayère, ou des palets lacrymogènes sont lancés par les forces de l’ordre. Les lycéen.ne.s déterminé.e.s se re-rassemblent alors devant le lycée. La police revient et nasse la masse de révolté.e.s qui se refugient au sein de l’établissement. Résultats des opérations, deux nouvelles arrestations de lycéens et une répression envers les jeunes en constante augmentation...

    Venons-en aux médecins démissionnaires. Plus de 1200 médecins hospitaliers ont officiellement menacés de démissionné de leurs fonctions administratives pour demander des moyens nécessaires pour que tout le monde puissent être soigner dignement, une revalorisation des salaires du personnel hospitalier, et une réorganisation politique général de l’hôpital publique. A Saint-Étienne, ce mouvement a été une réussite avec aujourd’hui à 11h avec plus de la moitié des chefs de services du CHU qui ont menacé de démissionné de leurs fonctions administratives, un soutient de poids a la lutte des infiermièr.e.s et aides soignant.e.s.

    La colère s’est aussi fait entendre dans les rues de notre cité minière. La manifestation contre la reforme des retraites regroupant les gilets jaunes, la CGT, la CNT, Sud, le SNES FSU et autres syndicats a commencé devant la bourse du travail à 10h30. Une mobilisation festive qui a réuni selon nos estimations environ 5000 personnes. Un seul mot d’ordre : Ne rien lâcher jusqu’au retrait ! Le déroulé du cortège se passe sans échauffourées.

    Bref, encore un jour de forte mobilisation, bravo a toustes !
    Que la lutte continue, ne lâchons rien !

    Par Le Gueuloir

Depuis le 5 décembre, un grand combat est engagé : le monde du travail contre Macron et son gouvernement. Au service du grand patronat, des actionnaires, des plus riches, ils œuvrent à augmenter la précarité, réprimer les luttes, nous isoler et transformer tous les aspects de nos vies en marchandises.

Le projet de retraite à points est une nouvelle attaque. Toutes les pensions vont baisser. Tout le monde devra travailler plus longtemps. Et si nous ne l’arrêtons pas, ce pouvoir ira encore plus loin dans la destruction de tous nos droits.

Nous pouvons gagner mais nous avons besoin de tout le monde dans la bataille !

- Tou.te.s les salarié.e.s peuvent faire grève. La grève est la meilleure arme du monde du travail pour créer le rapport de force. Des préavis couvrent tous les secteurs, en cas de doute renseignez-vous sur les modalités.

- Tout le monde peut aller aux manifestations. Des manifestations massives montrent notre détermination à refuser ce projet de société.

- Tout le monde peut participer aux actions. Elles contribuent à créer les conditions de la victoire.

Programme de la semaine du 13 au 19 janvier 2020 à Sainté

Mardi 14 janvier 2020

Grande journée de grève interprofessionnelle, avec manifestation.
Départ 10h30, de la Bourse du Travail jusqu’à la Place Jean Jaurès via la Place Fourneyron

AG de lutte interprofessionnelle
La Cale (amicale du Crêt-de-Roc) à 14h

Mercredi 15 janvier 2020

Réunion publique d’accès au droit en cas d’interpellation et de poursuite judiciaire
Bourse du travail à partir de 16h30 / Organisé par le Syndicat des Avocats de France

Retraite au flambeau
Départ à 18h, Puits Couriot / Musée de la Mine / Sainté

Jeudi 16 janvier 2020

Rendez-vous à 6h00 au dépôt SNCF en soutien aux cheminot.e.s en grève

Grande journée de grève interprofessionnelle, avec manifestation
Départ à 10h30, de la Bourse du travail jusqu’à la Place Jean Jaurès

Samedi 18 janvier 2020

Action contre la reconnaissance faciale, à l’occasion des voeux du député En marche (arrière) Jean-Michel Mis
Amicale laïque Chapelon, place Jacquard à partir de 9h

Plus d’informations sur NZ ici : Le député Jean-Michel Mis en marche pour promouvoir la reconnaissance faciale

A partir de 14h : rassemblement des Gilets Jaunes, place du peuple

Dimanche 19 janvier 2020

A partir de 14h00 : action des gilets jaunes contre l’ouverture du grand Casino avec ses caisses automatiques à Firminy (sortie Sud)

A partir de 14h59 : concert de soutien aux grévistes au Clapier à Saint-Étienne
Plus d’informations sur NZ ici : Fête de soutien aux grèvistes organisée par le CIP 42


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

Fête de soutien aux grèvistes organisée par le CIP 42

Le Collectif des Intermittent.es et Précaires de la Loire (C.I.P 42) a décidé d’unir ses forces et ses compétences afin de soutenir les cheminots grévistes de Saint-Étienne dimanche 19 janvier 2020 à partir de 15h00 dans l’ancienne Gare du Clapier !!!!
La recette sera reversée aux caisses de grève des cheminots.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE

Le député Jean-Michel Mis en marche pour promouvoir la reconnaissance faciale

Après une première date à la Commission numérique de l’Assemblée nationale au mois de décembre, le député LREM Loire-Saint-Étienne, Jean-Michel Mis, organise un colloque sur la reconnaissance faciale le samedi 18 janvier 2020, à l’Amicale laïque de Chapelon.



Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

[CNT42] Droit de réponse à M Grand, proviseur au Lycée Honoré d’Urfé de Saint-Étienne

Communiqué de presse
Dans l’édition du Progrès du mercredi 15 janvier 2020, M Philippe Grand, proviseur du Lycée d’Honoré d’Urfé à Saint Etienne, semble indiquer que, selon lui, seulement 2 de ses élèves étaient présents, lors des évènements du mardi 14 (blocage du lycée) « Ils étaient avec des adultes extérieurs à l’établissement, apparemment sympathisants de la CNT, Confédération Nationale du Travail ».


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

AG de lutte interprofessionnelle

Une assemblée pour partager les actions prévues par tout les secteurs , et pour en préparer d’autres. Jeudi 16 janvier à 14h à la salle Sacco et Vanzetti de la bourse du travail.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

AG de lutte interprofessionnelle (à La Cale)

Une assemblée pour partager les actions prévues par tous les secteurs, et pour en préparer d’autres. Mardi 14 janvier à 14h à La Cale (16 rue Royet), après la manifestation.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / TRAVAIL - PRÉCARITÉ

AG de lutte interprofessionnelle

Une assemblée pour partager les actions prévues par tous les secteurs, et pour en préparer d’autres. Parce que seule la lutte paie, parce que le gouvernement n’arrêtera pas son jeu de massacre tant que nous ne résistons pas, parce que seule l’union de toutes et tous fera reculer nos ennemi.es, le patronat et la macronie.
Jeudi 9 janvier à 14h à la salle Sacco et Vanzetti de la bourse du travail.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Toutes et tous en grève et dans la rue le jeudi 9 janvier

L’intersyndicale appelle l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève y compris reconductible là où les salarié-es le décident. Elle appelle à faire du 9 janvier une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle massive de grèves et de manifestations. Renforçons la mobilisation, ne battons pas en retraite ! Rendez-vous à 10h30, place de la liberté (devant Centre 2).


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

[Lyon] Journée et soirée contre les violences et crimes policiers

Vénissieux, le 11 décembre 2016. Mehdi, 28 ans, venait de fêter la naissance de sa fille et rentrait en scooter à Vaulx-en-Velin avec deux amis. La police veut le contrôler, il meurt ! « Le Comité Vérité et Justice pour Mehdi » vous invite à une journée/soirée contre les violences et crimes policiers le samedi 18 janvier à Grrrnd Zéro (Vaulx-en-Velin).


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / TRAVAIL - PRÉCARITÉ

Pas de trêve pour la grève !

Parce que seule la lutte paie, parce que le gouvernement n’arrêtera pas son jeu de massacre pendant les vacances, parce que seule l’union fera reculer nos ennemi-es, nous invitons chômeur-euses, précaires, étudiant-es, travailleur-euses de tous secteurs à une AG de luttes interpros et autres, le vendredi 3 janvier, 14h à la Bourse du travail de St-Étienne (Salle Sacco et Vanzetti), donnant suite à la manifestation de 10h30 place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Pour garder l’esprit combatif pendant les fêtes

La mobilisation contre la réforme des retraites démarrait il y a trois semaines. Pour que les fêtes de fin d’année soient l’occasion de renforcer sa motivation et de fourbir ses arguments, et en aucun cas d’oublier, voici quelques idées de lecture et d’action.


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES

Tour d’horizon des grèves à travers les « sites mutu » de différentes villes

Le Numér° ZérO fait partie d’un réseau de sites qui, dans plusieurs villes de France et de Suisse, permet aux militant’es de partager des articles sur les luttes en cours : le réseau MUTU. Gràce à cette séléction d’articles, petit tour d’horizon de la mobilisation contre la réforme des retraites de-ci de-là.


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES / TRAVAIL - PRÉCARITÉ

Le Noël Gratuit de la Grande (Re)Distribution !

Appel national à l’auto-réduction les 22-24 et 29-31 décembre 2019.
« On sait assez combien ils nous prennent, combien ils se font sur nos dos. On n’est pas prêt d’oublier non plus les x milliards d’argent public (à ce niveau là, on ne compte plus) offerts comme tant de cadeaux de Noël aux chefs de la grande distribution dans le cadre du CICE. On a déjà assez raqué ... Cette fois, c’est eux qui pleurent à la caisse ! »


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
La jeunesse stéphanoise violemment réprimée  

Cela fait quelques jours, qu’à St-Étienne, les forces de l’ordre répriment dans la violence toute tentative de grève des jeunes lycéens. Le préfet aurait-il peur des jeunes, pour les empêcher, à n’importe quel prix, de rejoindre le mouvement ?


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (2)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés, quatre Stéphanois sont jugés pour avoir diffusé des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Deuxième partie d’un texte en trois épisodes : Enquête et arrestations, automne 1882.


REPRESSION - PRISON
Les stades de foot, laboratoire où s’expérimentent les techniques de répression  

Il y a quelques jours, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu son verdict : deux matchs à huis clos (dont un avec sursis) pour les quelques centaines de fumis et le feu d’artifice en tribune lors du match contre le PSG. Pour lutter contre les « Ultras », l’État s’est doté depuis plusieurs années d’outils de répression fort sophistiqués. À Saint-Étienne, quelques irréductibles résistent encore et toujours au progrès et à la modernité, au nom de concepts éculés comme la liberté et les valeurs populaires du football. Discussion avec l’un des membres des Green Angels, un des principaux groupes de supporters stéphanois.


ANTIFASCISME
A Saint-Étienne, l’extrême-droite compte s’installer ‘pépouze’ en face de la Bourse du Travail !  

Sophie Robert, la bourgeoise cheffe départementale du Rassemblement national, accompagnée d’une dizaine de militants environ, a été surprise ces derniers jours dans un local du quartier Albert Thomas en train de passer la serpillière.


MOBILISATIONS - LUTTES
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (1)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés quatre stéphanois sont jugés pour avoir diffuser des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Première partie d’un texte en trois épisodes : 1.Grèves, révoltes ouvrières, effervescences libertaires et répression autour de Lyon et Saint-Étienne en 1882.


MOBILISATIONS - LUTTES
Blocus au lycée Honoré d’Urfé : charges, gazage et une arrestation  

Depuis le 5 décembre, une série de blocages est initiée par les lycéen·ne·s stéphanois·e·s dans leurs établissements. Après deux journées entières de blocage au lycée Fauriel, la direction menace les élèves de passer en conseil de discipline s’iels s’avisent de recommencer. Jeudi 9 décembre au lycée Honoré d’Urfé, c’est cette fois la Police qui s’est chargée de lever le blocus à coup de bombes lacrymos.


MOBILISATIONS - LUTTES
Retour sur la journée du vendredi 10 janvier contre la réforme des retraites  

Au programme : action péage gratuit et rassemblement devant le Medef !
Aujourd’hui, c’est le 36e jour consécutif de mobilisation pour les cheminot·e·s qui sont rejoint·e·s sur leur piquet de grève à 6h du matin à la gare de Chateaucreux par des militant·e·s syndicalistes, des profs, des étudiant·e·s, des GJ et des autonomes. Au total, plus de 60 personnes prennent la route pour le péage de Veauchette. Les caméras sont détournées, les barrières relevées et les premiers sourires s’esquissent.


INFORMATIQUE - SECURITE
Bad citizen : une nouvelle appli anti-répression  

Une nouvelle application d’informations juridiques pour apprendre à se défendre face aux institutions policières et judiciaires. L’application Bad Citizen vient d’être créée et mise à disposition pour smartphones. C’est un guide qui résume l’essentiel de ce qu’on doit savoir quand on se retrouve aux mains de la police et de la justice ou quand il faut aider un-e proche.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Google et Sainté City  

Il y a tout juste six mois, Google inaugurait son atelier numérique à Saint-Étienne. Google a déjà les moyens d’en connaître beaucoup sur nous. Alors, pourquoi ce moloch veut-il s’implanter physiquement dans nos villes, particulièrement à Saint-Étienne ? Une enquête de Couac initialement parue au printemps 2019.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Débats sur la société de surveillance de masse  

Deux débats pour comprendre les enjeux de la mise en place de la société de surveillance de masse organisés par Halte au contrôle numérique, La Ligue des Droits de l’Homme Loire, Stop Linky 5G Loire et la Quadrature du Net - Le mercredi 8 janvier et le vendredi 7 février à Saint-Étienne.


CAPITALISME - GLOBALISATION
Culture, numérique et disruption sécuritaire à Saint-Étienne  

À travers un portrait d’Éric Petrotto, qui à la fois gère la Fabuleuse Cantine (un des lieux de restauration les plus « tendances » de la ville) et investit dans Serenicity (la société qui portait le projet d’installation de micros dans le quartier de Beaubrun-Tarentaize), Couac vous propose une enquête dans l’économie locale du numérique et son nouvel esprit du capitalisme.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Cartographier la surveillance  

À Saint-Étienne, difficile de circuler dans le centre ville sans être observé par Big Brother. Et en période de mouvement social, il n’est pas inutile de savoir où se situent ces yeux qui nous épient. Le site internet « Saint-Étienne sous surveillance » recense les caméras de vidéosurveillance disséminées dans la ville (estimées à 329). Entretien paru dans le Couac n°7 avec A., l’une des personnes qui en a été à l’origine, sur le contexte de sa mise en place et sa pertinence aujourd’hui.


MOBILISATIONS - LUTTES
10 jours de grève à Saint-Étienne  

Cela fait déjà 10 jours que la grève générale a débuté. 10 jours où travailleur.e.s, gilets jaunes, syndicalistes, étudiant.e.s, lycéen.ne.s jeunes et bien d’autres se retrouvent chaque jour dans la rue, sur des actions, dans des rassemblements, des AG etc… Mais qu’en est-il de la mobilisation à Saint-Étienne ?
Nous vous proposons ici un récapitulatif de plusieurs actions menées et des 5 grandes dates de rassemblement (5 décembre, Acte 56 des GJ, 10 décembre, 12 décembre et Acte 57 des GJ + Mobilisation des Algériens toute la semaine.)