Saint-Étienne et alentours Numero Zero   GENRE - FEMINISME / MEDIAS

Pourquoi neutraliser la langue française ?




Habituellement dans la langue française, « le masculin l’emporte ». Les mots ont un sens et visibiliser le genre féminin dans la langue française, c’est combattre l’idée que le masculin serait neutre, et donc la règle.
L’invisibilisation du féminin dans le langage, c’est la même logique que l’invisibilisation des femmes – ou de toute personne non masculine – dans l’espace public et politique, dans l’Histoire, etc.


Citons un exemple très parlant : l’Académie française, cette institution, fondée en 1635, est composée de 40 membres élu’e’s par leurs collègues. Elle accordera pour la première fois une place à une femme en 1980 seulement. En 2015, elle inclut 5 femmes, soit 6 femmes en 375 ans d’histoire !

Nous souhaitons ici sensibiliser les rédactrices et rédacteurs du Numéro Zéro à ces questions, et proposer des réflexions et outils : pourquoi et comment "féminiser" ou "neutraliser" nos écrits ? Nous n’insisterons pas sur les raisons [1] de neutraliser une langue partagée par plus de 900 millions de femmes et d’hommes [2]. Nous tenterons plutôt de répondre aux critiques qui sont opposées à l’utilisation d’une langue épicène [3].

Argument typographique : c’est dur à lire

En introduction, on pourrait rappeler que la langue française comprend des mots comme beaucoup que la plupart des humains non francophones préféreraient écrire bocu ou boku. La langue française est suffisamment alambiquée pour que cet argument ne pèse pas bien lourd. Et si vous trouvez cela si affreux de lire du français neutre, vous avez dû arrêter de lire cet article depuis bien longtemps puisqu’aucun mot masculin n’a été utilisé comme norme pour un ensemble mixte.
Comme pour toute innovation révolutionnaire, cela prendra du temps de neutraliser la langue française. Mais les difficultés du début s’estomperont rapidement et deviendront des habitudes dont on ne pourra plus se passer. Il suffit d’un peu de bonne volonté.

Argument pseudo-historique : c’est de l’avant garde

Qui pense que le masculin dans la langue française a toujours été le genre neutre se trompe. On rappellera à ce propos que c’est Richelieu qui a introduit ces règles grammaticales et qu’à l’époque ça a soulevé une vive polémique au sein de l’intelligentsia féminine [4]. Le français est une langue latine qui comprend un genre neutre, et le féminin a été utilisé pendant très longtemps pour designer des généralités. La meilleure illustration reste ce dialogue entre Madame de Sévigné et Gilles Ménage :

Madame de Sévigné s’informant sur ma santé, je lui dis :
Madame, je suis enrhumé.
Je la suis aussi, me dit-elle.
Il me semble, Madame, que selon les règles de notre langue, il faudrait dire : je le suis.
Vous direz comme il vous plaira, ajouta-t-elle, mais pour moi, je croirais avoir de la barbe au menton si je disais autrement.

Argument grammatical : c’est pas Français

Eh bien non, ce n’est pas français. De ce français qui édicte des règles sexistes et manipule la novlangue. L’évolution vers une langue inclusive passe par faire du français une langue en lutte. Une langue mouvante qui parle de nos combats. Citons ici la super brochure de Maïa [5]. Elle nous dit :

J’en suis arrivée au point où la violence symbolique de ma langue maternelle, et néanmoins patriarcale, me saute aux yeux [...]. Alors je fais le choix d’arrêter de perpétuer cette dynamique sexiste (car je suis persuadée que la symbolique du langage influe sur la symbolique de la pensée) et de développer un outil égalitaire : un langage alternatif, une adaptation de ma langue avec mon combat féministe.

Et en pratique, comment on fait ?

Dans tous les cas, on évite de désigner les femmes par leur statut sexuel parce que c’est vraiment une sale habitude. On n’utilise pas Mademoiselle, on arrête de parler des filles en désignant des femmes non mariées [6]. Et on ne dit pas les Hommes pour désigner les Humains.
On essaie de remplacer les expressions sexistes ou homophobes par d’autres, par exemple :
Pétain ! à la place de Putain !,
fils de pub ! à la place de fils de pute !.
Ensuite, globalement ce que l’on essaie de faire, c’est une langue la plus neutre possible. On privilégiera les mots épicènes quand ils existent :
le lectorat plutôt que les lecteurs et les lectrices
les personnes qui m’aiment prendront le train plutôt que ceux qui m’aiment prendront le train
On fera attention tout de même à gens qui pourrait paraître neutre mais qui a une histoire tellement dégueulasse qu’il est à utiliser avec précaution. En tout cas, il n’y a pas de mot gen’s’tes ou on ne sait quoi [7].
Pour les pronoms, il est très facile de se mettre à utiliser des pronoms neutralisés tels que :

  • elleux au lieu de eux et elle,
  • Celleux au lieu de celles et ceux,
  • ielle au lieu de elle et lui,

L’intérêt de ces néologismes, c’est qu’ils s’entendent à l’oral.
Ensuite, il y a tous les noms communs qui désignent des personnes. Bon, bah là, on fait au mieux.
Quand il est compliqué de faire autrement, on peut doubler le mot :
les veuves et les veufs
toutes et tous
Quand l’ajout d’un « e » suffit, on peut mettre :

  • un tiret : libéré-e-s : facile,
  • un point : libéré.e.s : facile aussi mais ce signe a déjà beaucoup de sens dans les phrases,
  • une majuscule : libéréEs : on peut trouver ça moche et ça met le féminin sur un piédestal,
  • un point médian : libéré·e·s : demande à manipuler des caractères spéciaux.

On peut préférer l’apostrophe. Il n’a pas vraiment de sens dans la langue française si ce n’est d’effacer les genres devant des mots qui commencent par une consonne.
Comme dans je l’invite à la place de je le invite ou je la invite
Et puis parfois, l’apostrophe est mystérieuse comme dans aujourd’hui [8].
En tout cas, on évite de mettre des parenthèses qui reviendrait à mettre le genre féminin à l’écart : les inférieur(e)s.
On dirait alors :
Les manifestant’es dévalèrent le boulevard en chantant, ielles marchaient furieusement sur le Palais, ou croupissaient les Vieux et quelques Vieilles croulant’es qui se rêvaient nos chef’fes.
On pourrait aussi, petit à petit, introduire quelques mots valises qui engloberaient des foules comme
les chomeureuses,
les amateurices, par exemple.
On pourrait même aller jusqu’à des académicien·ne s, à prononcer par exemple « académicienniens ».
Si on a une énumération à faire, on peut utiliser tantôt le masculin tantôt le féminin pour représenter indifféremment les genres.
Mais surtout, notre propos ici n’est pas d’affirmer quelques règles grammaticales qui s’opposeraient légèrement à celles de l’Académie. Nous pensons que toutes les suggestions sont à compiler, enrichir, mélanger. On remarquera que les rares documentations administratives concernant la féminisation des textes se focalisent sur les modalités pour les titres et fonctions [9]. Elles proposent des choses aussi absurdes que de dire la femme-magistrat au lieu de la magistrate.
Ne tombons pas dans le panneau de systématiser des règles qui enfermeraient de nouveau notre langue dans des rapports de domination. Si on précise à chaque phrase qu’il y a des hommes et des femmes, quelle place laissons-nous à des personnes qui ne se reconnaissent ni dans l’un ou l’autre des genres ?.
Soyons créatives et inclusifs !

[1Pour plus d’informations sur le sujet, on ira lire ou feuilleter Silvia Federici, Christine Delphy, Pierre Bourdieu, Stasa Zajovic, Naomi Wolf, Alice Walker, Roya Toloui, Starhawk, Alice Schwarzer, Angela Davis, Audre Lorde, Simone de Beauvoir, Louise Michel, Rosa Luxemburg, Emma Goldman, Friedrich Engels, Voltairine de Cleyre, Olympe de Gouges, et bien d’autres encore…

[3Un mot épicène, du latin epicoenus, lui-même dérivé du grec ancien ἐπίκοινος « possédé en commun », est un mot qui n’est pas marqué du point de vue du genre grammatical et peut être employé au masculin et au féminin sans variation de forme.

[4Sur l’histoire de la langue française masculinisée, lire le bon article sur wikipedia : https://wikimonde.com/article/Féminisation

[5La brochure dont nous nous sommes largement inspiré’e’s pour écrire cet article : Comment et pourquoi féminiser le français, 2010, disponible sur http://cras31.info/... ainsi que dans tous les bons infokiosques.

[6Sur l’utilisation des mots féminins comme outil de domination et plus particulièrement sur le recours à la langue pour réduire les femmes à leur statut marital, écouter la conférence de la linguiste Anne-Marie Houdebine. http://www.dailymotion.com/video/xd.... On y apprend notamment que les mots veuve ou pucelle n’ont pas eu d’équivalents masculins pendant longtemps.

[7Le mot gens est féminin quand l’adjectif est placé devant et masculin quand l’adjectif est placé derrière. On pourrait donc le trouver neutre, mais historiquement ce mot a désigné les clans latins, qui se transmettaient de père en fils, puis les gens étaient les personnes sous un pouvoir, puis les gens de maison, etc. Donc il est vraiment à utiliser avec précaution.

[8Étrange mot que ce pléonasme du XVIe siècle, qui voulait littéralement dire le jour du jour (huis voulant dire jour à l’époque). Il intègre une apostrophe au milieu du mot afin de marquer l’élision entre les deux mots de base.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "GENRE - FEMINISME "

Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME / MOBILISATIONS - LUTTES

Appel à rassemblement contre la propagande anti-IVG et homophobe d’Alliance Vita

« Pas de voix pour celles et ceux qui piétinent nos vies, nos dignités et nos droits ! Pas d’espace pour les anti-avortements, les anti-euthanasie, et les homophobes ! »


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   GENRE - FEMINISME / REPRESSION - PRISON

Soirée projection : Ils nous ont volé nos nuits, sur les prisonnières et proches de prisonnières au Mexique

Mardi 29 janvier 2019 à 19h à la Gueule Noire.
Tourné au Mexique en octobre 2016, ce documentaire est un outil de lutte anti-carcérale et contre l’oubli. Ex-prisonnières, compagnes solidaires, mères de famille ou camarades y racontent la manière dont la taule s’empare de leurs vies. Elles y parlent de la détention, des violences sexuelles, du sexisme à l’intérieur et hors des murs, de la stigmatisation en tant que proches de personnes incarcérées, mais aussi de leurs manières de s’organiser et de tisser des réseaux de solidarité.


A Lire ailleurs   ANTIFASCISME / GENRE - FEMINISME

Droites comme des clous qui brillent dans une nuit magnifique...

L’antifascisme ne devrait s’accommoder d’aucune oppression. Piqûre de rappel des Féministes de Parme, à travers le récit du viol collectif qui a eu lieu au siège de la RAF (Réseau Antifasciste de Parme), et des suites données (ou non) à cet évènement.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GENRE - FEMINISME

Feminist Fight Club

Un atelier autour de la lutte sera animé à 18h par Iron Dyke. On pourra aussi se délecter des mets de Crevette42. Après le concert de Miss-Andry, DJ PROLOPE enflammera le dancefloor pour une boom digne d’un Feminist Fight Club.
Samedi 26 janvier 2019 à partir de 18h à la Gueule Noire


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME

L’expo moisie du MAMC : 24h de la vie d’une bonniche décorative

Du 1er décembre au 22 septembre 2019, le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne accueille l’exposition (navrante) 24 heures de la vie d’une femme. Retour de deux individu.e.s, après un bout de dimanche passé entre colère et sidération.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME

Journée contre les violences machistes et patriarcales

Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre les violences machistes et patriarcales, Les Sampianes, collective féministe stéphanoise, vous convie à une après-midi d’échanges et de rencontres Place du Peuple, puis une lecture collective du livre Le Ventre des Femmes de Françoise Vergès à l’Amicale laïque du Crêt de Roch.


International   GENRE - FEMINISME

Sordides nouvelles de l’Italie de Matteo Salvini suite au meurtre de Désirée

Quand le président italien récupère un féminicide sordide pour abreuver son racisme, réaction du collectif abbatto i muri


A Lire ailleurs   GENRE - FEMINISME / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Kobanê : mémoire d’une combattante des YPJ

Le 1er novembre a été déclaré journée mondiale pour Kobanê, afin de revendiquer la résistance du peuple Kurde face à l’ennemi, ISIS. Aujourd’hui, Kobanê signifie lutter pour la libération d’Afrin, la libération d’Abdullah Ocalan, de tou.te.s les détenu.e.s politiques ainsi que garder en mémoire les martyres qui ont donné leur vie pour la résistance.
A l’occasion de cette journée la Brigata Maddaléna (délégation de femmes) a donné la parole à Rojin Evrim, commandante des YPJ qui a elle même vécu la libération de Kobanê.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME / PROSTITUTION - TRAVAIL DU SEXE

[Brève] Un magasin Jacquie et Michel à Saint-Étienne. Non merci !

On apprend dans Le Progrès qu’une enseigne du célèbre site de porno amateur a dû ouvrir à Saint-Étienne le 28 octobre.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GENRE - FEMINISME

FemceesFest, festival de Hip-Hop à Saint-Étienne

1, 2, 3 novembre 2018 - 5e édition ! - Des rappeuses, des ateliers, du graff, d’la danse, un état d’esprit ! / / / | | \ \ \
Au programme, trois soirées Hip-Hop. Une vingtaine d’artistes réuni.e.s pour du Rap, BeatBox, Danse, Opens Mic et DJ set ! Mais aussi, des ateliers d’initiation aux différentes disciplines HH et des crêpes !!!


Dans la thématique "MEDIAS "

Saint-Étienne et alentours   MEDIAS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le Déchaîné n°5 - Journal de gilets jaunes de Monthieu

Le dernier numéro du désormais célèbre journal des gilets jaunes du rond-point de Monthieu est arrivé. Présent aux ronds-points et dans les bars de la ville, il est aussi téléchargeable ici.
« Saint-Étienne a été agressé par quelques centaines de policiers sous le regard complice de l’État, qui prétend avoir tout mis en œuvre pour préserver l’intégrité physique des citoyens. Il est bien le seul à le croire. La réalité est différente et le ministre de l’Intérieur, tout comme le préfet, ont semblé nier la réalité, allant, pour le deuxième, jusqu’à qualifier les situations vécues entre les policiers et les manifestants de ’’ludiques’’. » (...)


A Lire ailleurs   MEDIAS / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Combat Syndicaliste n°439 - Décembre 2018

Au sommaire :
- Le harcèlement a encore tué
- Deux nouveaux suicides à la Poste en Dordogne.
- Quelle connerie, la guerre et les crocodiles ! Refusons l’armée et les guerres. Construisons un monde de paix !
- ...


Saint-Étienne et alentours   MEDIAS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le Déchaîné : journal de gilets jaunes de Monthieu, Sainté - N°4

Les vacances sont terminées, les ronds-points sont toujours occupés, les gilets jaunes sont toujours motivés. Lycéennes, lycéens, étudiantes, étudiants, chômeuses, chômeurs, branleuses, branleurs, rats des villes, rats des périphéries, rats des champs. La méga classe en gilet jaune !


Saint-Étienne et alentours   MEDIAS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le Déchaîné : journal de gilets jaunes de Monthieu

Un groupe de gilets jaunes du rond-point de Monthieu s’est motivé pour publier un journal qui en est à son troisième numéro : Le Déchaîné. Pas mal d’articles du Numéro Zéro ont été repris dans leur canard. Les trois numéros sont téléchargeables dans cet article.


A Lire ailleurs   MEDIAS

Mayday, 12 heures de radio pour passer les fêtes

Depuis septembre l’émission Mayday émet tous les mercredis à 18h sur Radio Canut à Lyon. Une bande radioactive a pris les studios de la radio pour le cockpit d’un avion et te fait traverser une thématique comme un long-courrier en détresse au milieu du Pacifique.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MEDIAS

Le Gueuloir #2 est sorti en ville !

Le journal des gueulard.e.s stéphanois.es qui rue dans les brancards !
Le Gueuloir qu’est-ce que c’est ? C’est un journal de libre expression et d’information qui a été créé par les occupant·e·s de l’amphi E01 mobilisé·e·s contre la loi Vidal. Il a pour vocation de s’adresser aux étudiant·e·s et aux lycéen·ne·s de Saint-Étienne pour raconter ce qu’il se passe actuellement dans nos facs et ailleurs.
Le Gueuloir c’est un papelard pour se lâcher, pour rêver, rétorquer, critiquer, interpeller et gueuler un bon coup contre les réformes actuelles et contre cette chienne de société ! Il s’agit d’un défouloir, d’un lâcher-prise, aussi bien d’une tribune pour les sans voix, que d’une page vierge pour les artistes.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Soirée Projection/Discussion autour des films « Hedera »

L’engrangée (Saint-Sixte, 42) vous propose une soirée Projection/Discussion autour des films « HEDERA » ce vendredi 23 Novembre à partir de 20h30. HEDERA c’est 6 films qui regroupent des témoignages de vécus collectifs, dont le lien se situe dans les dynamiques anarchistes actuelles. « Une histoire d’un an de rencontres entre 2015 et 2016 où nous avons pu partager nos expériences, nos différents choix de luttes ou nos déceptions. »


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MEDIAS

Descriptif, Chapeau, à quoi servent-ils et comment les écrire ?

Pour publier un article sur le numéro zéro vous aurez besoin de remplir les champs
- titre
- rubrique
- Déscriptif rapide
- chapeau
Voici une présentation de ces différentes parties d’un article.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / INFORMATIQUE - SECURITE

Rencontres et Soirée avec votre site préféré : Le numéro Zéro !

L’après-midi du 10 Novembre sera consacrée à des présentations et ateliers pour apprendre à mieux utiliser le site, et que le site réponde mieux à vos attentes. Puis le soir on boit, on mange, on continue à discuter, et, qui sait, on danse ?!


Opinions   GENRE - FEMINISME / MEDIAS

[radio] Podcasts féministes : on va vous casser les oreilles !

Une sélection non exhaustive de podcasts féministes à mettre entre les oreilles de toutes et tous !


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
Mobilisation solidarité avec les inculpé.e.s 42 de la loi travail  

Le comité de soutien des inculpés du mouvement contre la loi Travail dans la Loire appelle à une Manifestation jeudi 7 mars 2019 à 11h30 devant la Bourse du Travail de Saint-Étienne suivi d’un rassemblement le même jour devant le TGI de Saint-Étienne à 13h.


CAPITALISME - GLOBALISATION
De la nécessité de la fin d’un monde  

Plus on a une connaissance des catastrophes que le système enchaîne, des détériorations désastreuses, plus on cherche à s’adapter et essaient de survivre dans des conditions devenues extrêmes. Notre adaptation à la machine nous intègre peu à peu à son fonctionnement, elle nous machinise à son programme.


DISCRIMINATIONS - RACISME
Semaines anticoloniales et antiracistes  

LA SEMAINE ANTICOLONIALE ET ANTIRACISTE est un événement organisé par l’association Sortir du Colonialisme qui milite sur l’actualité, la mémoire et le combat anticolonial, articulés avec le combat antiraciste, le racisme étant la matrice idéologique du colonialisme.


GENRE - FEMINISME
2 Poils dans la Soupe Festival  

Pour un 8 mars 2019 féministe et anticapitaliste !
C’est la deuxième édition du festival « Un poil dans la soupe » organisée par les Sampianes, qui a lieu autour du 8 mars : Journée internationale des luttes des femmes. Cette année on vous propose des activités féministes variées dans différents lieux de Sainté pour se rencontrer, échanger, apprendre, se renforcer, créer des solidarités et se marrer.


MEDIAS
Le Déchaîné n°6 - Journal de gilets jaunes de Monthieu  

Le sixième numéro du désormais mythique journal des gilets jaunes du rond-point de Monthieu est arrivé. Disponible directement au rond-point et dans les bars de la ville, il est aussi téléchargeable ici.


MEMOIRE
Violence, émeute et conflits sociaux : élements d’instruction pour un député En Marche  

Alors que trois députés LREM de la Loire sur quatre ont voté en faveur de la loi anti-casseurs (Borowczyk, Mis, Faure-Muntian) - allant même jusqu’à affirmer pour l’un d’entre eux (M. Borowczyk) que « cette loi n’est pas liberticide » - il nous semble intéressant de publier cet article du site tourangeau La Rotative pour qui les député.es font preuve d’une « ignorance crasse de l’histoire des conflits sociaux en France ».


MEDIAS
[Radio] Huey P. Newton et le Black Panther Party  

Émission « Du Trafic dans le Tiroir » sur Radio Dio - Épisode 05 : Huey P. Newton.
Du trafic dans le tiroir, qui est exceptionnellement renommé, l’Amérique quel foutoir. Nous allons vous raconter l’histoire de Huey Percy Newton, jeune homme devenant moins jeunes avec les années, jeune homme noir américain tout à fait intimement liée à une autre histoire, celle du Black Panther Party, dont on en profitera pour vous narrer quelques facettes ; sans facéties.


CAPITALISME - GLOBALISATION
Il a du STEEL ce chantier ...  

Nous relayons ici un texte paru sur Indymedia Nantes qui raconte en poésie une nuit de la Saint Sylvestre pas comme les autres dans le secteur Monthieu...


MOBILISATIONS - LUTTES
Gilets jaunes Acte XIV. Convergence régionale à Saint-Étienne  

Samedi 16 février grande manifestation régionale à Saint-Étienne. Comme d’habitude, départ du cortège à 13h du rond-point de Monthieu puis rendez-vous à 14h place du Peuple.
Lycéennes, lycéens, étudiantes, étudiants, chômeuses, chômeurs, travailleuses, travailleurs, précaires, branleuses, branleurs, rats des villes, rats des périphéries, rats des champs. La méga classe en gilet jaune !


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Ça bouge toujours au Centre de Rétention du Mesnil Amelot : communiqué d’un groupe de prisonniers  

Depuis le 8 janvier, la lutte dans le centre de rétention de Mesnil Amelot est devenue plus collective. D’abord au CRA2 avec une grève de la faim suivie par presque l’ensemble des bâtiments (plus de 80 personnes) pendant 3 jours. Avec aussi régulièrement des communiqués, des tentatives de lutter contre les déportations par vols cachés et les violences policières.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Vous étiez filmé·e·s, vous serez bientôt écouté·e·s  

Quand le fabricant d’armes Verney-Carron construit la ville sécuritaire de demain.
A Sainté, des micros dissimulés dans le mobilier urbain pour écouter la rue... mais pas d’inquiétude, la CNIL a dit oui.


MOBILISATIONS - LUTTES
Gilet jaune acte XIII. Récit en image.  

Pour cet acte 13, environ 1000 (voire 2000, ndr) manifestants sont partis de Place du Peuple puis se sont rendu respectivement à Bourse du Travail, Place Chavanelle, Jean Moulin, Châteaucreux, Boulevard Jules Janin, et Carnot.


CAPITALISME - GLOBALISATION
Une collecte pour un convoi solidaire à destination de la Grèce  

Depuis 2009, le collectif ANEPOS, Action Solidarité Grèce, basé dans le Tarn et à Athènes, mène des dizaines d’actions en Grèce en partenariat avec une quarantaine de collectifs du mouvement social qui s’organisent face à l’austérité Pour soutenir ces initiatives, des convois solidaires sont organisés de France. Le convoi 2019 partira prochainement, dont un véhicule de Saint-Étienne.
La collecte aura lieu samedi 16 février de 14h à 18h à la Dérive, 91 rue Antoine Durafour à Saint-Étienne.


CAPITALISME - GLOBALISATION
Contre l’atelier Google à Sainté  

Appel pour des actions communes en réaction à l’installation d’un atelier Google à St-Etienne.
Google va ouvrir à Saint-Étienne, sans doute au moment de l’inauguration de la biennale du design le 21 mars, son second atelier numérique en France (après Rennes au printemps 2018, et avant Montpellier et Nancy).
Nous ne voyons pas l’arrivée de Google comme une bonne nouvelle car elle pourrait remettre en cause le déploiement d’une politique du numérique qui garantit les droits des usagers et leurs libertés.


MOBILISATIONS - LUTTES
Grève générale et manifestation : récit à plusieurs mains de la journée du 5 février à Sainté  

Plus de 3000 personnes dans les rues de Saint-Étienne mardi matin. Gilets jaunes et syndicalistes ont défilé ensemble contre l’austérité et l’arrogance. Le cortège de la manifestation est parti de la place de l’hôtel pour se terminer devant le siège du Medef. Récit de la journée en image.


CAPITALISME - GLOBALISATION
Ami.es Gilets Jaunes  

Bref appel à l’adresse des gilets jaunes d’ici ou d’ailleurs...
« Amis GJ, je communique ici à l’écrit ce que certains d’entre nous pensent, en qualité de GJ mobilisés depuis le 17 novembre. (...) »


REPRESSION - PRISON
La solitude des femmes détenues  

Huit prisons pour longue peine peuvent recevoir des femmes, la plupart étant concentrés dans la moitié nord de la France. La prison de Roanne est une de celles-ci. Les femmes sont donc très souvent incarcérées dans des établissements éloignés de leurs proches, alors qu’elles subissent déjà une rupture de lien spécifique.


LOGEMENT - SQUAT
Interview d’un habitant de la Maison bleue  

Une trentaine de personnes habitent à la « Maison bleue ». L’une d’entre elles nous a raconté son parcours, ses luttes et sa situation actuelle. De l’Angola à St Etienne, elle raconte une histoire des frontières, des repressions et des solidarités.


MOBILISATIONS - LUTTES
Mouvement des gilets jaunes : sommaire des articles publiés sur notre site  

Nous recenserons dans cet article toutes les publications que nous avons reçues à propos des gilets jaunes. Continuons à abreuver le site d’analyses critiques et de récits enthousiasmants de ce mouvement ! (Article mis à jour).


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
L’empathie de la non-vie, Design-on l’ennemi  

La biennale du Design 2019 arrive à grands pas et on commence à se prendre en pleine face le rouleau compresseur communicationnel de la mairie. Pour tenter d’y résister, voici un texte écrit suite à la huitième édition de la biennale du Design de Saint-Étienne en mars 2013 par le feu collectif Murmures-Manuela Rodriguez.