Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / GENRE - FEMINISME

[Bure] Rassemblement antinucléaire et féministe




Les 21 et 22 septembre prochain, près de Bure, dans la Meuse, c’est le week-end contre la poubelle nucléaire, entre femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires. Une marche sonore, des discussions, une boum — que des belles choses. [1]


À Bure, l’État veut enfouir les déchets les plus dangereux du système nucléaire français pour les cacher loin de nos yeux. Dans l’est de la France ou ailleurs, nous refusons cette politique de l’oubli. Nous ne voulons pas qu’il sacrifie des territoires entiers, polluant des sous-sols pour des centaines de milliers d’années. Nous refusons la banalisation de la vie contaminée. Nous n’acceptons pas que la menace de sa pollution perpétuelle soit occultée. Nous ne voulons pas du nucléaire.

Cette industrie, invisibilisée parce qu’insupportable, irradie des milliers de travailleur·ses dans le turbin des centrales, exproprie des Nigérien·nes et des Aborigènes pour faire place à des nouvelles mines d’uranium, pollue autour de chaque installation et, chaque décennie dans le monde, cause une catastrophe qui dépasse l’entendement.

Du Japon aux États-Unis en passant par le désert algérien, nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui refusent cette technologie mortifère. À Bure, depuis 25 ans, la résistance s’organise. Cette détermination se heurte aujourd’hui à une répression qui a pris une tournure intolérable : une cinquantaine de procès, 28 interdictions de territoire, plusieurs peines de prison ferme et plusieurs centaines de mois avec sursis cumulés, la militarisation du territoire, l’interdiction d’accès au bois Lejuc suite à l’expulsion de ses occupant·es, la surveillance généralisée… Les opposant·es au projet d’enfouissement des déchets radioactifs sont épié·es, intimidé·es, placé·es sous contrôle judiciaire, perquisitionné·es, brutalisé·es, empêché·es de mener une vie quotidienne sereine.

Nous appelons à converger le week-end du 21 et 22 septembre 2019 en mixité choisie sans hommes cisgenre [2] pour affirmer de tous nos corps avec celles et ceux qui luttent à Bure et ailleurs, notre opposition au nucléaire et son monde.

Une mixité choisie que nous portons avec colère et détermination, face aux privilèges masculins qui perdurent : depuis trop longtemps, des hommes cisgenre décident, organisent, prennent la parole sans nous et à notre place – dans les milieux militants comme ailleurs. Nous aspirons à inventer des moments et des luttes créatives, amusantes, émancipatrices, tout en étant attentif·ves aux multiples rapports de domination qui nous traversent, cherchant à les dépasser et les combattre dans nos pratiques et nos lieux de vie.

Une mixité choisie que nous portons avec puissance et joie, avec en tête les 40 000 femmes [3] du camp de Greenham Common en Angleterre qui ont entouré en 1981 une base de missiles nucléaires, celles du Green Belt movement qui ont planté 51 millions d’arbres au Kenya depuis 1977, mais aussi les dizaines de milliers de militant-es féministes argentin-es qui ont envahi les rues en 2018 pour que leur droit à l’avortement soit reconnu, ou encore celles qui luttent pour la justice après que leur frère, leur fils ou leur neveu aient été assassinés par la police dans les quartiers populaires en France.

Parce que, sans que nous ne l’ayons décidé, les déchets nucléaires proviennent de l’électricité que nous consommons pour chauffer nos maisons, allumer nos lumières, téléphoner ou utiliser internet, nous nous révoltons contre le sacrifice des territoires ruraux. De nos liens avec les forêts défrichées, les sols troués, les sous-sol réduits à la condition de ressources, nous puisons la force et le désir de défendre les terres, l’air et l’eau qui font le vivant. Face à un horizon nucléaire présenté comme indépassable, nous affirmons le désir d’une existence affranchie de la démesure industrielle, d’une production pensée à l’échelle de nos vies, à partir de nos besoins et non de ceux de la croissance. Nous défendons la possibilité de décider collectivement ce que nous voulons produire et de trouver des manières de vivre qui se passent de sources d’énergie aliénantes.

PROGRAMME

Vendredi

Début des arrivées en fin de journée
20h Performance : “Dans quel état d’urgence tu m’as mise” Werana Veranda
21h Film : “Un héritage empoisonné” Isabelle Masson-Loodts

Samedi

9h-11h ATELIERS
Auto-gynéco
Autodéfense féministe
Déplacement collectif
Atelier Chorale
Actualités de Bure : point sur lutte et l’avancement du projet CIGEO
11h Point information pour la marche
12h Cantine
13h MARCHE BRUYANTE CONTRE LABOMINABLE
Ou bien : Ateliers enfants, travaux pratiques et films
20h Cantine
21h Théâtre : “Punctum Diaboli” Compagnie Les oubliettes
Un spectacle clownesque sur la domination patriarcale. (Plus d’infos ici, l’affiche ici)
22h30 Concert de Tôle Froide, puis DJ et Surprise party

Dimanche

10h Discussion Retours et Vers le futur
sur le week-end
sur l’avenir radieux de la lutte à Bure
sur les perspectives écolos et féministes
13h Brunch plénière
16h-18h ATELIERS (comme samedi)

Rejoignez nous !

Signé : Collectif des Bombes Atomiques.
https://bombesatomiques.noblogs.org/

Notes

[1] Le texte ci-dessous est une version corrigée (le texte qui retrace un peu nos réflexions et nos erreurs sur ces questions là est ici). Nous tenons à nous excuser pour les formulations précédentes qui ont causé des incompréhensions et exclu des personnes qui ne sont pas des hommes cisgenre. Nous avons essayé de prendre les remarques en considération et faisons notre possible pour penser la communication ainsi que l’évènement de manière inclusive. Nous avons prévu de nous revoir durant l’été pour parler spécifiquement de la question de l’inclusivité pour ne pas réitérer des schémas oppressifs présents dans nos sociétés. D’autres textes de communication sont prévus dans les semaines à venir, présentant le collectif et les identités qui l’habitent.

[2] Ici cisgenre signifie être en accord avec le genre qui nous a été assigné à la naissance.

[3] Nous ne savons pas si toutes les personnes présentes à ces rassemblements se définissaient et se vivaient comme femmes cisgenre.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "GENRE - FEMINISME "

Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

La cantine La Sassouille appelle à un chantier en mixité choisie meufs

La Sassouille est une cantine militante et itinérante Stéphanoise qui se met en place progressivement. Notre envie commune est de pouvoir offrir une bonne bouffe à prix libre et végétarienne sur différents lieux et collectifs en lutte.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Licenciement de 124 ouvrières du groupe Rocher en Turquie : rassemblement de solidarité

Les Sampianes appellent à boycotter Yves Rocher pour protester contre le licenciement abusif de 120 ouvrier.e.s (majoritairement des ouvrières) de l’usine Flormar en Turquie (à Gebze), usine dont le groupe Rocher est le principal actionnaire (51%). Rassemblement de soutien sur Saint-Étienne le Mercredi 20 Juin à 16h, Place du Peuple


Informations globales   GENRE - FEMINISME / MEDIAS

[radio] Podcasts féministes : on va vous casser les oreilles !

Une sélection non exhaustive de podcasts féministes à mettre entre les oreilles de toutes et tous !


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GENRE - FEMINISME

Faire Corps : Féminisme et éducation populaire

La première édition de Faire corps se veut résolument féministe et populaire. Jeudi 3, vendredi 4 et samedi 5 mai 2018, le Crefad Loire et le Crefada s’associent et investissent différents lieux de Saint Étienne. Venez partager avec nous des moments de rencontre pour interroger et explorer les liens entre corps et féminisme(s) : ateliers liant théories et pratiques, documentaire, spectacle vivant.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME

[Projection / Débat] « Women sense tour »

Vendredi 23 mars 2018, accueil à 18h, projection du film « Women sense tour » à 18h30 au Babet, 10 rue Félix Pyat 42000 St Etienne
Pot de l’amitié à l’issue des débats. Prix libre.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME / TRAVAIL - PRÉCARITÉ

De Mujeres libres à Femmes libres Plaidoyer pour une coordination de Femmes Libres au sein de la CNT

Nos luttes ne nous renvoient pas dos à dos. Complémentaires, elles s’additionnent
En 1936, Mujeres Libres revendique de mettre fin au « triple esclavage des femmes : l’ignorance, le capital et les hommes ». En juillet 1937, avec ses 20000 adhérentes, provenant majoritairement des secteurs populaires, Mujeres Libres défend l’émancipation des femmes et leur participation à la lutte révolutionnaire. L’organisation se réclame d’un « féminisme prolétarien » dans le but de se dissocier du féminisme libéral qui prône l’égalité des femmes sans contester les rapports de domination de classes. Leurs « camarades » n’étaient pas pour autant enclins à les reconnaître politiquement comme une organisation autonome au sein du mouvement libertaire.


Saint-Étienne et alentours Les Sampianes   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GENRE - FEMINISME

Festival « un poil dans la soupe »

Festival « un poil dans la soupe » proposé par les SAMPIANES du 08 au 11 mars 2018 à Sainté.
Au programme : Atelier d’autodéfense féministe et autogéré, Lecture collective, Soirée au poil, Restouf, Lab.Langue, Poing final...


Saint-Étienne et alentours Les Sampianes   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GENRE - FEMINISME

Expérience de la non-mixité : Conf. Gesticulée par Laure Clerjon

Jeudi 22 Février 2018 à 20h30 : Conférence Gesticulée par Laure Clerjon : « Autrices, lutteuses et poétesses remontent en selle ! Ou comment l’expérience de la non-mixité nous transforme. »


Informations globales   GENRE - FEMINISME

Front Santé Sexuelle de Medic’Action : appel à témoignages dans le cadre d’un mois contre la médecine misogyne

Le 8 mars est peut-être l’occasion pour les boîtes de nuit de proposer une soirée « cocktail gratuit pour les filles » ou pour votre collègue Michel de faire la vaisselle à la place de sa femme, cela reste pour les militantes une date incontournable pour clamer haut et fort les revendications féministes. C’est dans cet objectif que le FSS de Médic’Action prend l’initiative de consacrer un mois au thème de la médecine misogyne.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME

Féministes, au travail !

Tract diffusé lors de la manif du 19/10 à Saint-Étienne
Aujourd’hui, en 2017, à compétences et qualifications égales, les femmes gagnent en moyenne un quart de moins que les hommes. Le système de valeurs patriarcales fait que des métiers, occupés majoritairement par des femmes, tels que le ménage, l’aide à la personne, l’éducation des enfants, et les activités associatives et culturelles (notamment les contrats aidés) ne sont pas reconnus comme des emplois produisant une valeur économique et sociale importante. Les formations à la plupart de ces emplois sont sommaires (les femmes sauraient « naturellement » les faire), les salaires sont bas, les amplitudes horaires de travail trop longues, et très peu de reconnaissance sociale est accordée à ces secteurs pourtant essentiels à notre société...


Dans la thématique "ECOLOGIE - NUCLEAIRE "

Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / LOGEMENT - SQUAT

Rassemblement de soutien à Notre Dame des Landes

Les expulsions ont repris ce matin à la ZAD de Notre Dame des Landes, soyons nombreux et nombreuses à affirmer notre opposition à cette politique de la terre brûlée.


Saint-Étienne et alentours Ça Roule   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Troc de graines et de plants + concert

Concert « la perruche et la mygale » et troc de graines/plants à partir de 17h, jeudi 10 mai, à ça roule pour les amoureuxES des plantes et pour les autres.
Entrée et bouffe prix libre !


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / LOGEMENT - SQUAT

Déclarons nous tout-e-s sur la ZAD !

La Préfecture nous pousse à nous régulariser... en déclarant des installations agricoles individuelles. La Préfète a donné jusqu’au 23 avril pour remplir ce formulaire, sous menace de venir expulser et détruire les habitats qui n’ont pas été démolis la semaine dernière. Formulaire qui par ailleurs n’est qu’une étape sans aucune garantie puisqu’il s’agit de déposer des « candidatures » qui seront traitées par les services de la préfecture, uniquement sur des critères agricoles et notamment en fonction de leur viabilité économique !


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / LOGEMENT - SQUAT

Soutien ZAD NDDL ! Appel Intergalactique

Bienvenue en France.
Dans l’idée et dans la pierre : Liberté, égalité, fraternité.
Dans la chair et le réel : services publiques attaqués. Solidarité condamnée. Liberté bafouée. Paysannerie asphyxiée. Quartiers populaires mutilés. Mouvements sociaux annihilés. Corps médical réprimé, Cheminots niés. Étudiants muselés. Retraités méprisés. Et d’autres encore....


Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / ECOLOGIE - NUCLEAIRE

28 & 29 avril 2018 à Roybon – Nina crève la bulle !

Dans la forêt occupée de Roybon se prépare l’arrivée de la Grande Tournée « Center Parcs Ni Ici Ni ailleurs (NINA) ». Après 3 semaines d’infotour et pour finir en beauté, on vous a concocté un sacré programme avec balade, théâtre, concerts, jeux forains, cantine et pizzas...


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / LOGEMENT - SQUAT

Soutien à la ZAD : Un samedi après-midi dans le centre ville

Ce samedi 14 Avril à Saint Étienne, en réaction aux expulsions ultra violentes des habitations de la ZAD de Notre Dame des Landes, une foule bigarrée a manifesté en soutien dans une humeur déterminée et joyeuse. Diaporama


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Soutenons la ZAD de NDDL : samedi 14h à Verney Carron

L’ensemble des habitant’es et des soutiens de la Zad de Notre-Dame-des-Landes appellent à des actions massives ce week-end, sur place et partout ailleurs, pour protester contre l’opération d’évacuation militaire de la ZAD. Pour celles et ceux qui ne peuvent pas monter sur la ZAD, un grand rassemblement festif aura lieu samedi 14 à 14h près de l’usine d’armement de la police Verney Carron à St Etienne. Ramenez vos paillettes, vos banderoles et vos meilleurs slogans !

Article mis à jour le 13/04/2018

Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Rassemblement en soutien à la ZAD de NDDL ce soir à 18h à Jean Jaurés !!

Expulsion de la zad commencée à 3h environ dans la nuit du 9 avril ! RDV ce soir à 18h place Jean Jaurès à Sainté. Venez nombreux-ses !!


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Menace d’expulsion sur la ZAD de NDDL

Face à l’annonce d’un ouragan gouvernemental sur la zad, en pleine période de montée en puissance des grèves, manifestations et occupations dans le reste du pays, organisons nous pour soutenir d’autres manières d’habiter


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE

Dérèglement climatique, Anthropocène , Capitalocène, financiarisation de la nature : les derniers maux de la planète ?

En attendant le passage à Lyon, le 25 avril de la grande tournée contre les Center Parcs... Rencontre, projection et débats, samedi 31 mars à partir de 15 h
 Salle des Rancy, 249 rue Vendôme Lyon 03 (métro Guichard ou Saxe-Gambetta)


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
Perturbons (aussi) les voeux de la République en marche  

Ce vendredi 24 janvier à 18h30 à Saint Just Saint Rambert, En Marche fait ses vœux. Les 4 parlementaires ainsi que David Cofer, le référent de la Loire, seront présents. À Bordeaux, Toulouse et même au fin fond de la Sarthe, la République en marche ne peut plus se pavaner sans se faire conspuer. À Paris, Macron en personne est obligé de se faire exfiltrer d’un théâtre en catimini avec sa garde prétorienne... Et dans la Loire ??


MOBILISATIONS - LUTTES
Marre de se faire rouler dans la farine ! Cortège vénèr et pâtissier vendredi 24 janvier !  

Ce mouvement contre les retraites ne semble pas vouloir s’arrêter, augmentons le rapport de force et prenons vendredi la tête de la manif avec un cortège vénèr et pâtissier : ramène ta farine !


DROITS SOCIAUX - SANTE
Perturbons l’inauguration du local de campagne En Marche Saint-Étienne  

Ce jeudi 23 janvier à 18h30 aura lieu au 29 avenue de la Libération l’inauguration du local de campagne En Marche Saint-Étienne, ceci est un appel à perturber joyeusement ces festivités. 47 jours que la grève continue, et depuis le 1er janvier de nombreuses cérémonies de voeux et autres mondanités ont été perturbées par des manifestant.e.s un peu partout en France. À notre tour de faire savoir à En Marche Saint-Étienne que l’ouverture de ses locaux n’est qu’une provocation de plus.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Épreuves de contrôle continu : ça bouge au lycée Honoré d’Urfé  

Lundi matin les premières épreuves de contrôle continu (E3C) devaient avoir lieu pour les lycéen.ne.s en classe de première. Les professeur.e.s ont décidé de les boycotter comme à Honoré d’Urfé. Entretien avec Estelle Tomasini du syndicat majoritaire SNES FSU.


MOBILISATIONS - LUTTES
Contre la réforme des retraites : agenda des actions et suivi de la semaine du 20 au 26 janvier  

Actions, manifestation et rassemblement, retraite au flambeau et pique-nique... La mobilisation continue !


TRAVAIL - PRÉCARITÉ
Programme des 6es Rencontres d’histoire ouvrière de Saint-Étienne : « Cent ans de communisme en France et dans la Loire »  

Dans le cadre du centenaire du Congrès de Tours, 6es Rencontres d’histoire ouvrière de Saint-Étienne organisée par le GREMMOS les 23 et 24 janvier 2020 aux archives départementales de la Loire.


MOBILISATIONS - LUTTES
La jeunesse stéphanoise violemment réprimée  

Cela fait quelques jours, qu’à St-Étienne, les forces de l’ordre répriment dans la violence toute tentative de grève des jeunes lycéens. Le préfet aurait-il peur des jeunes, pour les empêcher, à n’importe quel prix, de rejoindre le mouvement ?


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (2)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés, quatre Stéphanois sont jugés pour avoir diffusé des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Deuxième partie d’un texte en trois épisodes : Enquête et arrestations, automne 1882.


REPRESSION - PRISON
Les stades de foot, laboratoire où s’expérimentent les techniques de répression  

Il y a quelques jours, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu son verdict : deux matchs à huis clos (dont un avec sursis) pour les quelques centaines de fumis et le feu d’artifice en tribune lors du match contre le PSG. Pour lutter contre les « Ultras », l’État s’est doté depuis plusieurs années d’outils de répression fort sophistiqués. À Saint-Étienne, quelques irréductibles résistent encore et toujours au progrès et à la modernité, au nom de concepts éculés comme la liberté et les valeurs populaires du football. Discussion avec l’un des membres des Green Angels, un des principaux groupes de supporters stéphanois.


ANTIFASCISME
A Saint-Étienne, l’extrême-droite compte s’installer ‘pépouze’ en face de la Bourse du Travail !  

Sophie Robert, la bourgeoise cheffe départementale du Rassemblement national, accompagnée d’une dizaine de militants environ, a été surprise ces derniers jours dans un local du quartier Albert Thomas en train de passer la serpillière.


MOBILISATIONS - LUTTES
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (1)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés quatre stéphanois sont jugés pour avoir diffuser des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Première partie d’un texte en trois épisodes : 1.Grèves, révoltes ouvrières, effervescences libertaires et répression autour de Lyon et Saint-Étienne en 1882.


MOBILISATIONS - LUTTES
Blocus au lycée Honoré d’Urfé : charges, gazage et une arrestation  

Depuis le 5 décembre, une série de blocages est initiée par les lycéen·ne·s stéphanois·e·s dans leurs établissements. Après deux journées entières de blocage au lycée Fauriel, la direction menace les élèves de passer en conseil de discipline s’iels s’avisent de recommencer. Jeudi 9 décembre au lycée Honoré d’Urfé, c’est cette fois la Police qui s’est chargée de lever le blocus à coup de bombes lacrymos.


MOBILISATIONS - LUTTES
Retour sur la journée du vendredi 10 janvier contre la réforme des retraites  

Au programme : action péage gratuit et rassemblement devant le Medef !
Aujourd’hui, c’est le 36e jour consécutif de mobilisation pour les cheminot·e·s qui sont rejoint·e·s sur leur piquet de grève à 6h du matin à la gare de Chateaucreux par des militant·e·s syndicalistes, des profs, des étudiant·e·s, des GJ et des autonomes. Au total, plus de 60 personnes prennent la route pour le péage de Veauchette. Les caméras sont détournées, les barrières relevées et les premiers sourires s’esquissent.


INFORMATIQUE - SECURITE
Bad citizen : une nouvelle appli anti-répression  

Une nouvelle application d’informations juridiques pour apprendre à se défendre face aux institutions policières et judiciaires. L’application Bad Citizen vient d’être créée et mise à disposition pour smartphones. C’est un guide qui résume l’essentiel de ce qu’on doit savoir quand on se retrouve aux mains de la police et de la justice ou quand il faut aider un-e proche.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le député Jean-Michel Mis en marche pour promouvoir la reconnaissance faciale  

Après une première date à la Commission numérique de l’Assemblée nationale au mois de décembre, le député LREM Loire-Saint-Étienne, Jean-Michel Mis, organise un colloque sur la reconnaissance faciale le samedi 18 janvier 2020, à l’Amicale laïque de Chapelon.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Google et Sainté City  

Il y a tout juste six mois, Google inaugurait son atelier numérique à Saint-Étienne. Google a déjà les moyens d’en connaître beaucoup sur nous. Alors, pourquoi ce moloch veut-il s’implanter physiquement dans nos villes, particulièrement à Saint-Étienne ? Une enquête de Couac initialement parue au printemps 2019.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Débats sur la société de surveillance de masse  

Deux débats pour comprendre les enjeux de la mise en place de la société de surveillance de masse organisés par Halte au contrôle numérique, La Ligue des Droits de l’Homme Loire, Stop Linky 5G Loire et la Quadrature du Net - Le mercredi 8 janvier et le vendredi 7 février à Saint-Étienne.


CAPITALISME - GLOBALISATION
Culture, numérique et disruption sécuritaire à Saint-Étienne  

À travers un portrait d’Éric Petrotto, qui à la fois gère la Fabuleuse Cantine (un des lieux de restauration les plus « tendances » de la ville) et investit dans Serenicity (la société qui portait le projet d’installation de micros dans le quartier de Beaubrun-Tarentaize), Couac vous propose une enquête dans l’économie locale du numérique et son nouvel esprit du capitalisme.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Cartographier la surveillance  

À Saint-Étienne, difficile de circuler dans le centre ville sans être observé par Big Brother. Et en période de mouvement social, il n’est pas inutile de savoir où se situent ces yeux qui nous épient. Le site internet « Saint-Étienne sous surveillance » recense les caméras de vidéosurveillance disséminées dans la ville (estimées à 329). Entretien paru dans le Couac n°7 avec A., l’une des personnes qui en a été à l’origine, sur le contexte de sa mise en place et sa pertinence aujourd’hui.


MOBILISATIONS - LUTTES
10 jours de grève à Saint-Étienne  

Cela fait déjà 10 jours que la grève générale a débuté. 10 jours où travailleur.e.s, gilets jaunes, syndicalistes, étudiant.e.s, lycéen.ne.s jeunes et bien d’autres se retrouvent chaque jour dans la rue, sur des actions, dans des rassemblements, des AG etc… Mais qu’en est-il de la mobilisation à Saint-Étienne ?
Nous vous proposons ici un récapitulatif de plusieurs actions menées et des 5 grandes dates de rassemblement (5 décembre, Acte 56 des GJ, 10 décembre, 12 décembre et Acte 57 des GJ + Mobilisation des Algériens toute la semaine.)