Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Récit vite fait d’une journée endiablée contre le CPE (et le reste...)


|

Jusqu’à présent à saint-étienne, la police s’était faite relativement discrète face au mouvement contre le CPE (et contre le monde qui va avec). Mais il semble qu’aujourd’hui elle ait décidé de mettre fin à sa stratégie de « paix sociale ».


J’aurais pu livrer une longue analyse ronflante des comportements des manifestant-e-s et de la police, ou de l’état du mouvement... Y aurait tant de choses à en dire, positives comme négatives... Je me contenterai de raconter vite fait deux trois trucs qui se sont passés aujourd’hui à saint-étienne... N’hésitez pas à publier vos propres infos sur ce site.

Ce matin, des manifestant-e-s (étudiant-e-s, lycéen-ne-s, et autres) ont bloqué le Rond Point puis le Cours Fauriel, puis sont allés bloquer et visiter la Chambre de Commerce et d’Industrie, puis l’Ecole Supérieure de Commerce, et l’Ecole des mines ou ils et elles ont discuté avec des personnes à propos de leur mouvement. Tout ceci dans une ambiance apparemment « bon enfant ». Le Président de la chambre de commerce et d’industrie aurait même, sous la pression (?!) écrit une lettre à De Villepin pour lui demander de retirer (ou suspendre ?) le CPE... ahah.
Puis en début d’après-midi, après de fausses rumeurs selon lesquelles les occupations de lycées auraient été évacuées [1], des étudiant-e-s, rejoint-e-s par des lycéen-ne-s et tout autres sympathisant-e-s, ont bloqué la gare de st-étienne chateaucreux, envahissant les voies et les quaies en chantant et criant des (gentils) slogans. Il semble que des employés de la gare nous soutenaient... Après plus d’une heure les CRS ont débarqué, poussé les gens hors des voies pour qu’ils se mettent sur les quais. Et là subitement, alors que plein de manifestant-e-s pensaient qu’en s’asseyant gentiment sur les quais nous ne risquerions rien, les CRS ont balancé des nuages de lacrymo par-ci par-là, certaines personnes en ont pris en pleine figure et ont vraiment morflé... et tout le monde a bien compris que la paix sociale, c’était fini...

Les gens se sont dispersés puis rassemblés, ont fait face aux CRS et essayé de soigner les potes gazé-e-s, se sont mis à scander des slogans particulièrement enragés contre les flics (et leur monde)...
Après un bon moment, la manifestation (environ 200 personnes à mon avis, mais je me trompe peut-être) s’est dirigée vers la préfecture pour aller y manifester notre mécontentement...

Et là, spontanément des gens se sont mis à frapper en cadence sur les tôles protégeant les échaffaudages de la façade de la préfecture, d’autres ont déposé tout un tas d’objets et barrières devant la grande porte fermée. Ça criait, ça chantait, ça scandait. Un honnête homme de la préfecture s’est mis à son balcon... et nous a fait des bras d’honneur, ainsi que des gestes un brin provocateurs [2]... Bien entendu : il a énervé tout le monde, a été insulté copieusement et d’un coup, pouf, des œufs (et autres) volaient sur la façade, sur ses fenêtres...
Puis les flics arrivant des deux côtés, certains et certaines ont commencé à déplacer des barrières pour protéger la manif... Les CRS feignent de charger, les manifestant-e-s reculent, d’autres s’avancent à nouveau, d’autres pensent toujours que si on s’assied sur la rue, « les CRS ne pourront nous faire aucun mal ». Les CRS essaient de choper des gens, gazent, dont deux personnes en pleine face.... On se rassemble plus loin, d’autres personnes de la préfecture nous regardent, moqueurs, de leur fenêtre. On s’en fout on les déteste, et aujourd’hui on le leur hurle.
Malheureusement les flics en civil sont là et entrent facilement au milieu de nous, nous sommes vidéosurveillé-e-s, photographié-e-s, fiché-e-s, des flics habillés en robocop entrent dans la manif... pour contrôler l’identité d’une personne qui finissait sa bière, et mettre sa bouteille vide à la poubelle.
On apprend ensuite qu’une délégation est entrée à la pref’... on ne voit pas bien à quoi ça sert d’aller dire au chef des flics qu’il a abusé alors qu’il n’a fait que son métier (de salopard).
Les gens continuent à discuter un bon moment. Des rumeurs fusent à propos d’arrestations, mais aucune info précise n’en ressort. Apparemment finalement, personne n’a été arrêté ou tout le monde a été relâché (n’hésitez pas à donner des précisions suite à cet article, si vous avez des infos fiables) Après de longues discussions, les gens s’en vont petit à petit...
Mais rien n’est fini...

[1mais il semble cependant que les flics aient procédé à des contrôles et intimidations dans les lycées bloqués

[2ça semblait dire en gros « ouais venez bande de petits cons, j’vous attend moi t’sais » - il savait à mon avis ce qu’il faisait et pourquoi il le faisait... sauf que nous aussi on sait ce qu’on fait et pourquoi on le fait



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 réaction

  • Salut numero zero,
    je reagie par ce que je suis en argentine depuis 4 moi et sa fait plaisir de svoir que la revolution ce prepare aussi a St Etienne .. bises a vous et vous arretez pas ... c’est vraiment inportant pour moi ¡¡

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / REPRESSION - PRISON

De la prison ferme pour une bosse sur la tête d’une patronne.

Thierry a été condamné pour avoir donné un coup de quille de jonglage sur la tête d’une patronne, dans le cadre d’une action des « anti-cpe » : l’occupation des locaux stéphanois de la C.G.P.M.E. (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) un syndicat de (petits) entrepreneurs, (genre poujadistes qui savent se tenir en public).



Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours Couac   MEMOIRE / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Printemps 73, acte II de Mai 68 à Sainté

Au printemps 2018, un article de Couac revenait sur Mai 1968 à Saint-Étienne. Mais la fin de Mai-Juin 68 ne signe pas le retour au calme, elle marque au contraire le début d’une période d’effervescence tous azimuts. Entretien sur la période qui suit Mai-Juin 68 et plus particulièrement sur le printemps 73, alors que convergent les contestations, avec Gilbert, qui participe alors aux mobilisations.


Saint-Étienne et alentours Couac   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

HP : contention et contentieux

Début juin, le service des urgences du CHU de Saint-Étienne entame une grève pour dénoncer les conditions de travail et, par voie de conséquence, de traitement des patient.e.s. La situation ne s’est depuis pas améliorée : mardi 30 juillet, un patient de 72 ans quittait le service après après 120 heures passées sur un brancard. Début juillet, les urgences psychiatriques ont à leur tour rejoint la grève. Le service a déjà effectué quelque temps plus tôt une grève de cinq mois. Retour sur les origines des difficultés rencontrées dans ce service avec un article du Couac paru au printemps 2018 et sur la mobilisation de l’automne-hiver dernier.


Saint-Étienne et alentours   DISCRIMINATIONS - RACISME / MEMOIRE

Dix ans après les révoltes de Firminy – 3/3 : Pistes de réflexion et d’action pour aujourd’hui

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 juillet 2009, des « émeutes » éclatent dans le quartier de Firminy-Vert à Firminy. Elles vont durer trois nuits durant lesquelles des confrontations violentes opposent des jeunes aux forces de l’ordre, et vont toucher aussi les communes voisines de la vallée de l’Ondaine. Dix ans après, le Numéro Zéro revient à travers trois articles sur ces événements. Que s’est-il alors passé à Firminy ? (1/3) Comment ces événements ont-ils été vécus et analysés par les premiers concernés à l’époque ? (2/3) En quoi raisonnent-ils avec des épisodes plus récents dans les « quartiers populaires » ou des « mouvements sociaux » ? (3/3)


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Bure : Le bois Lejuc est réoccupé !

Près de Bure, le bois Lejuc est réoccupé depuis le 18 juillet à 14h. De nombreuses personnes ont réinvesti ce lieu au sol comme dans les arbres pour réaffirmer leur opposition au projet de centre d’enfouissement de déchets radioactifs Cigéo, au nucléaire et à son monde, industriel, colonial, militaire. Les forces policières qui occupaient jusque là ce lieu stratégique et protégeaient les intérêts de l’Andra ont été contraintes de quitter les lieux. Nous appelons dès maintenant à converger dans le bois Lejuc ainsi que dans les villages de Bure et Mandres-en-Barrois, situés à deux kilomètres de la forêt.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

La mobilisation s’intensifie au CHU de Saint-Étienne

Alors que les urgentistes du CHU de Saint-Étienne poursuivent leur lutte, les urgences psychiatriques rejoignent elles aussi officiellement la grève qui contamine le CHU.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes acte XXXV - Maillot jaune et gilets jaunes

Samedi 13 juillet le tour de France passe par Saint-Étienne et les GJ ne lâchent rien ! Toute la région en soutien. Rendez-vous à 14h place du peuple !


Saint-Étienne et alentours   INFORMATIQUE - SECURITE / MOBILISATIONS - LUTTES

Dégooglisons Sainté !

Vendredi 5 juillet, à 11h, Google inaugure son « Atelier numérique », 11 place Jean Moulin. Des invité-e-s en tenue d’apparat, des petites mains chargées de tenir stands et ombrelles, une poignée de badauds... et des militant-e-s pour faire entendre et voir notre détermination à dégoogliser Saint-Étienne !


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES

Assemblée de Montceau-les-Mines : les Gilets jaunes veulent s’inscrire dans la durée

Le week-end du 29 et 30 juin, la troisième assemblée des assemblées des Gilets jaunes se tenait à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire. Alors qu’il est en perte de vitesse dans la rue, le sort d’une partie du mouvement reposait sur les épaules des 700 Gilets jaunes mandatés pour cette assemblée. On est allé prendre la température…


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Baccalauréat : un jury sous la menace du ministre

Jeudi 04 juillet au matin, un centre d’examen du baccalauréat de l’agglomération stéphanoise. Par opposition aux réformes du baccalauréat et du lycée en général, des correcteurs ont décidé de ne pas transmettre leurs notes. Mais le ministre de l’Éducation a prévu le recours à la contrainte et à l’arbitraire pour faire plier les opposant-e-s et faire croire que tout est dans l’ordre.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le bras de fer du bac

Mercredi 3 juillet a 19h30, c’était au tour de Jean Michel Blanquer, ministre de l’éducation, de passer sur le plateau du 19h Ruth Elkrief sur la chaine du pouvoir BFMTV.


Dans la thématique "MOBILISATION ANTI CPE (2006) "

Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / REPRESSION - PRISON

Procès pour un « anti-CPE »

La lutte contre le cpe et contre la loi pour l’égalité des chances (L.E.C.) n’est pas fini pour tout le monde.
Thierry passera en procès le mercredi 17 mai 2006 à partir de 13h30 au tribunal de (saint-)etienne.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Compte rendu d’action du mardi 11 avril midi

Ce mardi 11 avril 2006, à partir de 10h du matin, environ 350 personnes, étudiants, lycéens et syndicalistes, se sont rassemblées place de l’Hôtel de ville à Saint-Étienne. En vue des tracts distribués par les grosses centrales syndicales, il s’agissait aujourd’hui, de fêter, bouteilles de champagne à l’appui, la victoire contre le CPE. Mais tout le monde n’entendait pas les choses de la même manière. Alors qu’entre autres, la CGT et FO, se livraient une petite guéguerre de sono, un groupe d’étudiants et lycéens s’est dirigé vers le 4 place de l’Hôtel de Ville.


Opinions   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Convergence OGM - CPE : Les Faucheurs Volontaires communiquent :

En cette période de très forte mobilisation citoyenne, les Faucheurs Volontaires constatent la similitude des méthodes utilisées par le gouvernement pour imposer le CPE dans le cadre de la loi sur « l’égalité des chances » et pour légitimer les OGM en plein champ avec la loi de transposition de la directive européenne


Opinions   MOBILISATIONS - LUTTES

Stop spoliation. La volonté d’être est plus forte.

LE CPE et autres précarisations = une piste simple !!!!
La réalité de la société actuelle est que le travail = emploi salarié, parce que facilement contrôlable et taxable, aussi longtemps que le monde ne comprendra pas qu’il doit changer, afin que l’homme ait une destinée digne de l’homme. Seulement voilà, et tout le monde le sait, il n’y a pas de travail pour tout le monde ; il y en aura même de moins en moins.


Opinions   CAPITALISME - GLOBALISATION

tract du GCI : CPE-CNE, CDI-CDD, RMI-RMA... des Conditions Pires d’EXPLOITATION !

VIOLENCE de classe inouïe qui oblige les prolétaires à se vendre aux patrons pour pouvoir tout simplement survivre.
VIOLENCE bourgeoise qui se résume à une dégradation générale de toutes nos conditions de survie : boulots toujours plus merdiques et toujours moins bien payés, bouffe toujours plus nocive, air toujours plus pollué, maladies encore plus mortelles...
VIOLENCE capitaliste encore dans la guerre quasi permanente où se débat plus de la moitié de la population de la planète.


Informations globales   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

ACTION CONTRE LE CPE A LYON : visite improvisée dans les locaux de l’UMP.

Depuis le début de la lutte des étudiant-s-es contre le CPE, de nombreuses AG ont eu lieu dans les facs de France. A Lyon 2, la première AG a réunie moins de 50 personnes, mais très vite le nombre d’étudiant-s-es ce sentants concerné-s-es et désireu-x-ses d’agir a augmenté. Un comité d’action a donc été élu. Suite à de nombreuses discussions, échanges de réflexions et de confrontations verbales, il avait été décidé d’occuper les locaux du MEDEF, mais le comité d’action a jugé qu’il était plus judicieux de cibler ceux de l’UMP.


Informations globales   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

[Mobilisation Anti-CPE] Blocage des Universités. bloquer pour mobiliser !?

L’Assemblée Générale des étudiants de l’Université Lille 3 a décider de reconduire le blocage de leur Université. Comme dans d’autres villes, Rennes, Toulouse, Poitiers, Grenoble, La Rochelle, Nantes, Lille se met à bouger.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Refusons la précarité ! Manifestation pour le retrait du CPE et pour le rétablissement des postes aux concours

14h30 - Place de la liberté / Bizillon (vers centre 2) à St Etienne
A St Etienne, après la grosse manifestation de mardi 7 février qui a réuni entre 7000 et 10000 manifestant-e-s, l’assemblée générale a réuni une centaine de lycéen-ne-s et d’étudiant-e-s ainsi que des représentant-e-s de différentes organisations syndicales d’étudiant-e-s (FSE, Cé, Sud étudiant, UNEF) et de salarié-e-s (CGT, FSU, CNT, FO-métallurgie, Solidaires-Sud éducation, Sundep), ainsi que des membres d’organisations de jeunesse (MJS), etc.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Non à la précarité : retrait du CPE ! Manifestation à St Etienne Mardi 7 février contre le CPE - Départ 10 h00 Place de La liberté (Bizillon)

Réunies le 30 janvier 2006, ces organisations du département ont confronté leurs analyses sur les dernières décisions gouvernementales relatives à l’emploi des jeunes, décisions annoncées brutalement au mépris de toute concertation. Elles ont confirmé leur opposition au projet de Contrat Première Embauche (suite au CNE).


A la une...

ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Grève internationale pour le climat et la biodiversité  

Nous nous levons face au mensonge et à l’hypocrisie, face à l’injustice climatique mais aussi sociale, face aux valeurs de ce système. Les lycéen.ne.s et les étudiant.e.s ne sauraient seuls mettre un terme à l’idéologie néolibérale : Venez nombreureuses le vendredi 20 septembre pour la grève internationale pour le climat et la biodiversité


MOBILISATIONS - LUTTES
La bataille des retraites va démarrer !  

Si les gilets jaunes ont permis un ralentissement du programme de réforme des retraites prévu par le gouvernement, ne nous y trompons pas, il n’est pas passé à la trappe pour autant ! La réforme des retraites, c’est pour cet automne, et ça concerne tous les salarié·e·s ! Pour s’y retrouver un peu avant la grande bataille sociale à venir de cette rentrée, voici un article récapitulant la loi et les mobilisations prévues. Article publié sur le site de paris-luttes.info.


LOGEMENT - SQUAT
Chassées du parc Couriot par la Police le matin, les familles Rroms ont été « invitées » à y retourner  

Les familles et individu.es qui campaient au Parc du puits Couriot se sont rassemblés hier devant la mairie pour protester contre leur expulsion indigne du Parc Couriot qu’elles occupaient, faute de mieux. Le soir même elles ont été « autorisés » à y revenir. Un rassemblement de soutien avait également été appelé.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Grosse soirée de soutien à Rebellyon pour une rentrée Post-Apocalyptique le samedi 21 septembre 2019  

Soirée de soutien à Rebellyon.info le samedi 21 septembre à partir de 18h, et jusqu’à minuit, au Grrrnd Zero (Lyon) ! Au programme : tables de presse et autres propagandes politiques locales, repas végé, de quoi t’hydrater et des concerts pour t’ambiancer.
Soirée à prix libre en soutien au plus rebel des sites mutu.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
La Rentrée Solidaire 2019  

Pour se donner la pêche de militer à la rentrée, nous vous avons fait une petite sélection d’évènements militants pour cette rentrée 2019. On y trouve des soirées conférences, du théâtre, une manif, et des rassemblements. Venez motivé’es !


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Festival Underground Hip-Hop Episode #9  

Les Créations du Crâne & Univers Soul, soit le UHH Krew présentent le Festival Underground Hip-Hop Episode #9 du 4 au 15 septembre 2019 @ Sainté


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
L’EPASE, un acteur de l’État au service du futur  

L’EPASE, c’est notre établissement public d’aménagement de Saint-Étienne, avec ses logiques et modèles, et ses zones où il a planté ses griffes. Le Journal du Carnaval, publié en mars 2019 à l’occasion du carnaval de l’Inutile, nous donnait un début d’explication sur ses finalités dans un de ses articles.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
[Grèce] Escalades des violences policières dans le quartier d’Exarcheia  

Durant sa campagne, le nouveau premier ministre grec Mitsotakis avait annoncé vouloir « nettoyer le quartier d’Exarcheia en un mois ». Cette menace a été mise à exécution dès le 26 août avec l’expulsion de quatre lieux occupés en solidarité avec les migrants. Depuis, le quartier vit sous occupation policière et est la cible de véritables exactions. Retrouvez ici une compilation d’articles publiés sur le blog de Yannis Youlountas.


FLICAGE - SURVEILLANCE
À propos de la flic infiltrée débusquée au contre-sommet du G7  

Les camarades de Toulouse nous alertent sur le comportement plus que suspect d’une personne qui a participé ces derniers mois aux manifs des Gilets jaunes dans le Sud-Ouest et au contre-G7.
Ceci est un texte rédigé en urgence afin que l’info tourne et que toutes les personnes et tous les groupes que cette personne a approchés ces derniers mois puissent s’organiser en conséquence.


GENRE - FEMINISME
Se faire une place  

Il existe à Ambert un café féministe. Des copines y ont récemment ouvert une permanence en mixité choisie. Nous sommes allées les rencontrer de manière informelle. Nos discussions, faisant état de besoins similaires, ont porté sur les situations de domination auxquelles sont confrontées les femmes dans les espaces publics urbains et sur les moyens d’y faire face. Cet article, initialement paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019, en a découlé.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Don d’appareils électriques et électroménagers  

L’association l’ateliéphèmère vous propose un certain nombre d’appareils non testés et à prix libre.


CAPITALISME - GLOBALISATION
G7-EZ – C’est parti !!  

En direct-live du contre-sommet à Hendaye, des reporters des sites MUTU proposent chaque jour quelques nouvelles en photos et/ou récits du contre-sommet.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Code du policier de l’espace à Saint-Étienne  

Article 1.
Comme partout ailleurs, les policiers de l’espace – autrement dit aménageurs, urbanistes, architectes et designers – travailleront main dans la main avec les autres services de police et de renseignement. Ceci afin de limiter au maximum l’utilisation de l’espace public, en particulier par les plus pauvres. En tant que capitale du design, Saint-Étienne se doit d’être un modèle de Smart City. Le numérique dans tous les aspects de la ville devra permettre la sécurisation totale.


GENRE - FEMINISME
La rue est à nous ! ... enfin surtout à eux !  

Il y a 75 ans, le 19 août 1944, Élise Gervais était retrouvée morte après avoir été torturée par la Gestapo. En hommage, une rue de Saint-Étienne porte son nom depuis fin 1944. Un fait qui mérite d’être souligné tant il demeure rare jusqu’à aujourd’hui que le nom d’un personnage féminin figure sur une plaque de rue stéphanoise.