National   REPRESSION - PRISON

Rencontre/débat : justice pour Adama

Retour sur la soirée du 3 décembre 2016 à Lyon

Adama Traoré est mort dans une gendarmerie du Val d’Oise le 19 juillet 2016 dans des circonstances mystérieuses autant que douteuses. Sa sœur jumelle, Hawa Traoré, était à Saint-Etienne lors du forum "désarmons" du 22 et 23 octobre. Elle était venue pour parler du combat de sa famille qui n’a de cesse depuis cet été de chercher à obtenir justice et vérité sur cette affaire. Elle était à nouveau dans la région pour une rencontre de soutien et un débat autour de la question de l’impunité policière qui s’est déroulée à Lyon le 3 décembre dernier, avec sa mère, plusieurs de ses frères, et Farid El Yamni, dont le frère, Wissam, est mort à Clermont il y a 5 ans, après avoir été arrêté par 2 policiers. La rencontre devait s’effectuer à la MJC Jean Macé mais suite à un appel de la mairie le centre culturel est revenu sur sa décision d’accueillir l’événement… qui a donc dû être déplacé, à la dernière minute, à l’Atelier des Canulars.


Cet article découle directement des prises de parole de cette soirée, durant laquelle il a longuement été question d’information, de communication et de médiatisation des combats de ces familles qui réclament des sanctions contre les forces de l’ordre, responsables de la mort de leurs proches. Car parler d’Adama Traoré, de Wissam El Yamni, de Zyed Benna, Bouna Traoré, Amine Bentounsi, Ali Ziri et de tous les autres peut seul permettre une plus grande vigilance, et éviter d’autres morts dramatiques et injustes.

Les problèmes qui conduisent à cette situation d’impunité sont multiples. Il a tout de même beaucoup été question le 3 décembre des lacunes du système juridique actuel qui ne comporte pas d’organe indépendant pour enquêter sur les abus et les bavures de la police. Les policiers enquêtent sur leurs confrères policiers, et le Parquet a été condamné en 2010 par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, qui a pointé du doigt le fait que les procureurs n’étaient pas des magistrats indépendants. Situation dénoncée également par Amnesty International… il y a de quoi s’insurger contre l’évidente partialité de ceux dont la mission devrait pourtant être de sanctionner aussi sévèrement les forces de l’ordre coupables de violences, voire de meurtre, que l’on sanctionne ceux qui sont accusés de violence envers ces derniers. Les sanctions devraient être d’autant plus sévères que ceux qui abusent de leur pouvoir, ceux qui assassinent, le font dans l’exercice de leur fonction de représentants de l’État. Et pourtant : Youssouf et Bagul, les frères d’Adama ont été arrêtés puis enfermés en détention provisoire pour « outrage » (leur crime : ils auraient « insulté » des policiers) tandis qu’aucun juge n’est encore nommé pour lancer l’enquête censée déterminer les responsables de la mort d’Adama…

Au corporatisme qui recouvre des « bavures » de policiers d’une chape de silence, de mensonge et d’oubli, s’ajoute un 2e facteur, que l’on peut très nettement distinguer en regardant l’identité et l’origine des victimes de violences policières : dans la salle de l’Atelier des Canulars qui accueille la rencontre du 3 décembre, des portraits d’hommes tués par la police des dernières années. Tous sont noirs ou arabes. Si cela ne s’appelle pas du racisme, alors je me demande bien ce que c’est ! Ceux qui portent armes et brassards et laissent parler leurs haines et leurs préjugés en toute impunité pratique le délit de faciès banalisé, et vont jusqu’au crime à l’occasion. Il sera toujours possible par la suite de criminaliser les victimes (inversion frappante des rôles) en disant qu’il s’agissait de jeunes des banlieues (mais l’étiquette « casseurs », « communistes » ou « anarchistes » fait le même effet) de voyous en somme… Ainsi, Assa, la sœur aînée d’Adama, est attaquée en justice par la maire de Beaumont pour diffamation, tandis que Bagul et Youssouf sont emprisonnés pour outrage : le but est clairement de bloquer la solidarité autant que possible, et d’isoler la famille.

Mais cet acharnement particulier sur la famille Traoré est aussi le signe que l’affaire fait plus de bruit que d’habitude et inquiète les autorités. Une prise de conscience de plus en plus importante émerge depuis quelques temps que, oui, notre police assassine. C’est d’endurance dont il va falloir faire preuve pour les proches d’Adama afin que l’enquête se déroule dans la plus grande impartialité, et que les responsables ne soient pas protégés par leur fonction. La justice, comme la police, mène l’enquête et délibère en fonction de ce que l’institution a à perdre. Il est rarement question d’équité, et si elle peut protéger ses agents, elle le fait un peu trop souvent… Les policiers assassins sont promus au lieu d’être condamnés : des privilèges pour acheter le silence. Et puis des policiers avec des casseroles, on en fait ce qu’on veut !

Il serait peut-être temps de se questionner sur le pouvoir qu’on abandonne entre les mains des forces de l’ordre, soi-disant pour nous protéger. Car, alors que des policier.e.s manifestent pour être encore plus armé.e.s les crimes continuent d’être perpétrés dans les banlieues au nom de l’État, et les mouvements sociaux sont de plus en plus violemment réprimés. Pour info, en Angleterre, les policier.e.s ne sont pas armé.e.s, et en Allemagne les policier.e.s manifestent pour ne PAS être équipé.e.s de tasers… sans chercher des exemples ailleurs, les forces de l’ordre ne mettent plus les pieds sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes depuis belle lurette, et pourtant les conflits sont très bien gérés en interne, par des volontaires qui alternent au sein d’un groupe de médiation. Est-ce qu’on se sent en confiance sur la zone ? Mais oui, parfaitement !

Alors il est plus que temps, tant qu’il nous reste encore un peu de voix et de courage, de crier que la police, y’en a marre, qu’on ne veut pas d’une armée de l’intérieure, et que si police il y a, alors son rôle doit être bien défini, limité et particulièrement surveillé. Car ce que les flics font aux banlieusards, tôt ou tard, ça tombe aussi sur le dos des prolos !

source de l’image ICI


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

Proj / Discute / Concert

Samedi 24 juin 2017 à la Gueule Noire à partir de 19h :
Projection du film "Enfermés Vivants" suivie d’un moment d’échanges sur la question de l’enfermement.
Concerts à partir de 21h30
C’est à prix libre, et il y aura des frites




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Hafed Benotman et L’Envolée à la Librairie Un Petit Noir (Lyon)

Ce jeudi 15 juin, à partir de 20h, à la librairie Un Petit noir (montée de la Grande Côte), émission Papillon en public et en direct sur Radio Canut 102.2 fm et Radio Dio 89.5 fm (région stéphanoise).
Avec des membres de L’Envolée




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Emission Papillon du jeudi 1er juin 2017 + dernières émissions

Au sommaire :
. Nouvelles de Fabrice Boromée, prisonnier guadeloupéen incarcéré pour une très longue peine et à qui l’Administration Pénitentiaire refuse le transfert auprès de ses proches, en Guadeloupe.
. Interview de Chloé Medhi, auteur de romans noirs. Dans ses romans Chloé évoque des histoires de prisons, de crimes policiers, de vengeance...
. Annonce du procès de Romain Leroy à Grenoble le 14 juin.




National   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Appel a soutenir Romain Leroy au tribunal de grenoble

Rassemblement au TGI de Grenoble mercredi 14 juin 2017 à 13h pour soutenir Romain Leroy, jugé en appel pour la mutinerie de novembre 2016 au Quartier Maison Centrale de la prison de Valence.




Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Quelques infos et remarques au sujet du projet de construction de la nouvelle prison dans la Loire

"On n’humanise pas un cimetière" Top El Hadj, lors de son procès pour évasion de la Centrale de Moulins.
La maison d’arrêt de la Loire se trouve à la Talaudière, commune qui touche Saint Étienne.
Il y a 328 places "officielles" dans cette vieille taule pourrie construite en 1968, un quartier hommes, un quartier femmes, et un centre de semi-liberté (construit plus récemment). L’été dernier, un article de plus évoquait la "surpopulation", avec plus de 480 enfermé-es.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

La répression du mouvement contre la loi Travail continue !

Trois militant-es ayant participé au mouvement contre la loi Travail subissent eux aussi la répression judiciaire suite à leur engagement du printemps dernier. Convoqués par la police, ils ont refusé le fichage ADN et pour cela la justice s’acharne et les poursuit. Un rassemblement de soutien aura lieu le jour de leur audience : mardi 23 mai 2017 à 13h devant le Tribunal de Grande Instance de Saint-Étienne.




National   REPRESSION - PRISON

Relaxe pour Jann-Marc Rouillan

Le procès en appel de Jean-Marc Rouillan a eu lieu le mardi 18 avril 2017 à la cour d’appel du tribunal de Paris.
Verdict du 16 mai : 18 mois dont 10 avec sursis !
Restons solidaires. Ne laissons pas faire !!!
(MAJ le 20/05/2017)




A Lire ailleurs   REPRESSION - PRISON

Tours : la manifestation du 7 mai dispersée à coups de tonfas

"En marche pour cinq ans de lutte."
Comme partout en France, plusieurs manifestations Ni Le Pen, ni Macron, ni patrie, ni patron ont eu lieu dans l’entre deux tours à Tours. Ce dimanche soir c’était derrière la banderolle "En marche pour cinq ans de lutte" que se sont réunies une centaine de manifestant·es pour une nouvelle manifestation sauvage... sauvagement réprimée...




Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Comment se renforcer face à la police et à la justice ?

Moment d’échange d’expériences et réflexions
Lors de mouvements de contestations, au cours de luttes auxquelles nous pouvons participer, ou dans notre vie de tous les jours, nous pouvons être confronté-es aux flics, et à la justice.
Ceux-là ont pour fonction de réprimer, de faire disparaitre la déviance et la contestation... pour que chacun-e accepte le monde tel qu’il est.




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Emissions papillon du 16 mars et du 6 avril 2017

Émission du 16 mars 2017 :
- Retour sur le procès de la deuxième mutinerie au Quartier Maison Centrale de la prison de Valence.
Émission du 6 avril 2017 :
- Interview de Adeline, compagne d’un des deux inculpés de la mutinerie de Valence, transféré depuis à la prison ultra sécuritaire de Condé sur Sarthe.
- Interview de Lindia dont le fils est incarcéré au centre de détention de Châteauroux, qui nous raconte ses déboires avec la matonnerie et nous raconte la situation ubuesque dans laquelle elle et son fils se retrouvent.




0 | 10 | 20 | 30 | 40
Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Rassemblement contre la répression policière ! #2

Vendredi 10 mars 2017, 18h30, place du Peuple, Sainté.
Soyons nombreux.ses pour manifester notre soutien à tous.tes ceux.celles qui subissent la répression policière et judiciaire !! Face au renforcement des dispositifs sécuritaires et des violences d’état, face à la banalisation du racisme, il y a une nécessité de se rencontrer, de partager, et de s’organiser pour apporter une réponse.




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Emission Papillon du jeudi 16 février 2017

Contre toutes les prisons
- Bref compte-rendu du rassemblement et de la manifestation contre les violences et les meurtres de la police, du mercredi 15 février à Saint-Etienne
- Au tribunal de grande instance de Bobigny, les magistrats éliminent les jeunes à "peines" réelles ! Interview d’une camarade qui accompagne les inculpés et leurs familles.
- Interview de Marie Créténot, juriste à l’OIP
- Lecture d’un communiqué de Georg Huss, prisonnier à Mulhouse et membre fondateur de la branche autrichienne d’un syndicat de prisonniers allemands




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Rassemblement contre la violence policière. Justice pour Théo, Adama, Wissam et les autres !

Suite à l’agression du jeune Théo par des policiers à Aulnay-sous-Bois, de nombreux rassemblements ont eu lieu un peu partout en France. Dont un à Saint-Étienne, ce mercredi 15/02/2017 à 18h30, place du Peuple, en solidarité avec Théo et la population d’Aulnay et de banlieue parisienne, qui subit quotidiennement le harcèlement de la police.




Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Adama et la Police

Retour dans Sons Bâtards sur Radio Dio mercredi 18 janvier 2017 à 12h
Le 19 juillet 2016, à Beaumont sur Oise, Adama Traoré meurt, selon certains. Il est tué, selon d’autres. Retour sur cette nuit morbide et sur toute l’affaire qui s’ensuit...




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Week-end "vérité et justice pour Adama"

Les 20, 21 et 22 janvier 2017 à Sainté, Grenoble et Lyon
Le week-end "vérité et justice pour Adama", débutera au Mélies St François à Saint-Etienne avec la projection du documentaire de Sabrina Chebbi : "Les coups de leurs privilèges". La projection sera suivie d’une discussion avec des membres de la famille Traoré et la réalisatrice. La soirée se terminera à la Gueule Noire pour une soirée de soutien festive avec DJ’s.




National   REPRESSION - PRISON

Acharnement politique contre la famille Traoré

Les frères d’Adama, mort d’asphyxie lors d’une interpellation par les gendarmes en Juillet dernier, sont lourdement condamnés pour des soi-disant violences sur agents. Aucun témoins, aucune preuve et pourtant 8 mois de ferme qui tombent pour Bagui Traoré, 3 pour son frère.




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Emission Papillon du 1er décembre 2016

Contre toutes les prisons
Rediffusion jeudi 15 décembre à 20h

Vous pouvez écouter ou télécharger cette émission ici.
Au sommaire :
- Interview d’Assa Traoré, soeur d’Adama Traoré, tué cet été entre les mains des gendarmes de beaumont-sur-Oise.
- Lecture de la lettre de Béa au journal l’Envolée.
- Retour sur la deuxième mutinerie à la nouvelle prison de Valence.




National   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Justice pour Adama ! Liberté pour Youssouf et Bagui Traoré !

Mercredi 14 décembre 2016 à 15h - Rassemblement
Un rassemblement en soutien à Youssouf et Bagui Traoré qui passent en jugement ce même jour, pour avoir réclamé justice et vérité pour leur frère Adama, tué par les gendarmes. 15H00 à Beaubrun (en face de la comédie) à Saint-Etienne




A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
[Brochure - Zine] À l’intersection avec l’A45 #1  

Sortie il y a quelques jours, et diffusé notamment durant la marche voici intersection n°1, cette brochure compile plusieurs textes contre l’A45 :
- 1001 raisons de marcher pour que ça ne marche pas
- Le soleil à l’ombre de l’A45
- Contre l’A45 et la nouvelle prison, refusons les projets d’un monde plein de barreaux !
- Contre l’extension de la carrière de St Julien, mais pas seulement
- A45 qui fait quoi ?


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Rock against police, feuilleton radiophonique sur le 89.5  

Chaque lundi, à 12h et 19h, retrouve les six docus "Rock Against Police" sur le 89.5 : des lascars s’organisent ! : à la fin des années 70, dans un contexte de crise économique et de chômage, les expulsions de jeunes immigrés et les meurtres en banlieue, qu’ils soient commis par des flics ou des beaufs, se multiplient. Un réseau informel se constitue pour réagir en organisant une série de concerts Rock Against Police au beau milieu des cités. De 1980 à 1983, l’initiative fait tâche d’huile. Plusieurs concerts sont organisés en région parisienne, puis dans le reste de la France.


MOBILISATIONS - LUTTES
Marche contre l’A45 : le récit jour par jour  

Du 27 juin au 4 juillet, nous avons marché contre l’A45 de Saint-Étienne à Lyon. Avec lenteur et détermination, à la rencontre des habitant-es concerné-es par le tracé, en croisant les vécus, les ressentis et les avis sur ce projet. En passant par le grand rassemblement des opposant-es à St Maurice sur Dargoire, qui fut un succès. Nous avons marché aussi pour apporter notre voix, une des voix qui s’élèvent contre cette autoroute et son monde. Cette marche porte en germes notre résistance commune, qui fleurira à l’avenir. On ne lâchera rien !


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Faîtes du libre  

Des concerts, des ateliers pour apprendre et bricoler ensemble, du codage à la portée de chacune, des médias qui racontent des trucs qu’on n’entendra pas ailleurs, des échanges sur l’autonomie, des lieux et des collectifs qui se rencontrent...
Du 5 au 9 juillet à Sainté
Tout le programme est prix libre


REPRESSION - PRISON
Emission Papillon du jeudi 15 juin 2017  

- Présentation du livre Ca ne valait pas la peine mais ça valait le coup, 26 lettres contre la prison par Hafed Benotman (édition du Bout de la Ville), co-fondateur de l’Envolée, disparut en 2015.
- Présentation de l’Envolée n°46
- Compte rendu du procès en appel de Romain, pour la mutinerie de Valence


REPRESSION - PRISON
Comment se renforcer face à la police et à la justice ?  

Suite à un premier rendez vous en mai, voici un deuxième moment de discussion et d’échanges. Lors de mouvements de contestations, au cours de luttes auxquelles nous pouvons participer, ou dans notre vie de tous les jours, nous pouvons être confronté-es aux flics, et à la justice.
Mardi 20 juin 2017 de 19h00 à 21h30
Rdv sur le quai de la gare du clapier


CONSOMMATION - GLOBALISATION
Banalités de base n°1  

Une première série de 100 aphorismes dialoguant avec des images afin d’établir une critique de l’Empire-marchand et un certain rapport au monde


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Tournée sur la situation au Vénézuela, en soutien au portail Contrapoder, La Libertaria et Indymedia Venezuela.  

Une tournée en France, de juin à septembre, pour présenter des vidéos et débats sur l’Arco Minero del Orinoco du Vénézuela (plan de minerie gouvernemental), et collecter des fonds pour acheter un serveur et un vieux ciné dans les Andes Vénézuelienne pour créer l’ Ateneo Museo Autonomo “La Libertaria”.
En recherche de dates


GENRES - FEMINISME
Soutenons le Festival afroféministe NYANSAPO !  

Soutenons la tenue du festival NYANSAPO, festival afroféministe militant à l’échelle européenne, du 28 au 30 juillet 2017 à Paris. C’est le collectif Mwasi qui organise et accueille cette première édition. C’est sans compter sur les tentatives de sabotage du festival, taxé de "communautariste" puisque proposant des espaces non-mixtes.


REPRESSION - PRISON
Ils sont en train de tuer Fabrice Boromée  

L’administration pénitentiaire veut éliminer Fabrice Boromée alors qu’il ne fait que demander un transfert en Guadeloupe pour être rapproché des siens.
Comme plus de 500 prisonniers originaires des DOM-TOM, Fabrice Boromée purge une peine en métropole, loin de ses proches. Il réclame son transfert en Guadeloupe depuis 2011.


MOBILISATIONS - LUTTES
Interdit(e)s de manif, unissons-nous !  

Ici nous voudrions attirer l’attention sur les interdictions de manifester, et comment y résister. Apparues dans ce mouvement à la mi-mai (à Paris pour onze personnes, à Nantes pour huit personnes et à Rennes pour une personne) les interdictions de manif sont, en réalité, des interdictions de séjour sur une zone donnée pendant une période donnée. En clair, on interdit de se rendre sur le parcours d’une manif le jour où elle a lieu.