National   REPRESSION - PRISON

Rencontre/débat : justice pour Adama

Retour sur la soirée du 3 décembre 2016 à Lyon

Adama Traoré est mort dans une gendarmerie du Val d’Oise le 19 juillet 2016 dans des circonstances mystérieuses autant que douteuses. Sa sœur jumelle, Hawa Traoré, était à Saint-Etienne lors du forum "désarmons" du 22 et 23 octobre. Elle était venue pour parler du combat de sa famille qui n’a de cesse depuis cet été de chercher à obtenir justice et vérité sur cette affaire. Elle était à nouveau dans la région pour une rencontre de soutien et un débat autour de la question de l’impunité policière qui s’est déroulée à Lyon le 3 décembre dernier, avec sa mère, plusieurs de ses frères, et Farid El Yamni, dont le frère, Wissam, est mort à Clermont il y a 5 ans, après avoir été arrêté par 2 policiers. La rencontre devait s’effectuer à la MJC Jean Macé mais suite à un appel de la mairie le centre culturel est revenu sur sa décision d’accueillir l’événement… qui a donc dû être déplacé, à la dernière minute, à l’Atelier des Canulars.


Cet article découle directement des prises de parole de cette soirée, durant laquelle il a longuement été question d’information, de communication et de médiatisation des combats de ces familles qui réclament des sanctions contre les forces de l’ordre, responsables de la mort de leurs proches. Car parler d’Adama Traoré, de Wissam El Yamni, de Zyed Benna, Bouna Traoré, Amine Bentounsi, Ali Ziri et de tous les autres peut seul permettre une plus grande vigilance, et éviter d’autres morts dramatiques et injustes.

Les problèmes qui conduisent à cette situation d’impunité sont multiples. Il a tout de même beaucoup été question le 3 décembre des lacunes du système juridique actuel qui ne comporte pas d’organe indépendant pour enquêter sur les abus et les bavures de la police. Les policiers enquêtent sur leurs confrères policiers, et le Parquet a été condamné en 2010 par la Cour Européenne des Droits de l’Homme, qui a pointé du doigt le fait que les procureurs n’étaient pas des magistrats indépendants. Situation dénoncée également par Amnesty International… il y a de quoi s’insurger contre l’évidente partialité de ceux dont la mission devrait pourtant être de sanctionner aussi sévèrement les forces de l’ordre coupables de violences, voire de meurtre, que l’on sanctionne ceux qui sont accusés de violence envers ces derniers. Les sanctions devraient être d’autant plus sévères que ceux qui abusent de leur pouvoir, ceux qui assassinent, le font dans l’exercice de leur fonction de représentants de l’État. Et pourtant : Youssouf et Bagul, les frères d’Adama ont été arrêtés puis enfermés en détention provisoire pour « outrage » (leur crime : ils auraient « insulté » des policiers) tandis qu’aucun juge n’est encore nommé pour lancer l’enquête censée déterminer les responsables de la mort d’Adama…

Au corporatisme qui recouvre des « bavures » de policiers d’une chape de silence, de mensonge et d’oubli, s’ajoute un 2e facteur, que l’on peut très nettement distinguer en regardant l’identité et l’origine des victimes de violences policières : dans la salle de l’Atelier des Canulars qui accueille la rencontre du 3 décembre, des portraits d’hommes tués par la police des dernières années. Tous sont noirs ou arabes. Si cela ne s’appelle pas du racisme, alors je me demande bien ce que c’est ! Ceux qui portent armes et brassards et laissent parler leurs haines et leurs préjugés en toute impunité pratique le délit de faciès banalisé, et vont jusqu’au crime à l’occasion. Il sera toujours possible par la suite de criminaliser les victimes (inversion frappante des rôles) en disant qu’il s’agissait de jeunes des banlieues (mais l’étiquette « casseurs », « communistes » ou « anarchistes » fait le même effet) de voyous en somme… Ainsi, Assa, la sœur aînée d’Adama, est attaquée en justice par la maire de Beaumont pour diffamation, tandis que Bagul et Youssouf sont emprisonnés pour outrage : le but est clairement de bloquer la solidarité autant que possible, et d’isoler la famille.

Mais cet acharnement particulier sur la famille Traoré est aussi le signe que l’affaire fait plus de bruit que d’habitude et inquiète les autorités. Une prise de conscience de plus en plus importante émerge depuis quelques temps que, oui, notre police assassine. C’est d’endurance dont il va falloir faire preuve pour les proches d’Adama afin que l’enquête se déroule dans la plus grande impartialité, et que les responsables ne soient pas protégés par leur fonction. La justice, comme la police, mène l’enquête et délibère en fonction de ce que l’institution a à perdre. Il est rarement question d’équité, et si elle peut protéger ses agents, elle le fait un peu trop souvent… Les policiers assassins sont promus au lieu d’être condamnés : des privilèges pour acheter le silence. Et puis des policiers avec des casseroles, on en fait ce qu’on veut !

Il serait peut-être temps de se questionner sur le pouvoir qu’on abandonne entre les mains des forces de l’ordre, soi-disant pour nous protéger. Car, alors que des policier.e.s manifestent pour être encore plus armé.e.s les crimes continuent d’être perpétrés dans les banlieues au nom de l’État, et les mouvements sociaux sont de plus en plus violemment réprimés. Pour info, en Angleterre, les policier.e.s ne sont pas armé.e.s, et en Allemagne les policier.e.s manifestent pour ne PAS être équipé.e.s de tasers… sans chercher des exemples ailleurs, les forces de l’ordre ne mettent plus les pieds sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes depuis belle lurette, et pourtant les conflits sont très bien gérés en interne, par des volontaires qui alternent au sein d’un groupe de médiation. Est-ce qu’on se sent en confiance sur la zone ? Mais oui, parfaitement !

Alors il est plus que temps, tant qu’il nous reste encore un peu de voix et de courage, de crier que la police, y’en a marre, qu’on ne veut pas d’une armée de l’intérieure, et que si police il y a, alors son rôle doit être bien défini, limité et particulièrement surveillé. Car ce que les flics font aux banlieusards, tôt ou tard, ça tombe aussi sur le dos des prolos !

source de l’image ICI


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Malgré la répression qui s’abat, les actes de révoltes continuent d’exister.

Quelle(s) solidarité(s) pour les faire vivre, propager ?
Soirée discussion, projection, lectures autour de quelques événements récents le 12 mars 2017 au Blizart à la Chaise-Dieu (43).
L’oseille récoltée sera filée à Kaliméro, caisse de soutien aux prisonnier-es de la guerre sociale.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Rassemblement contre la répression policière ! #2

Vendredi 10 mars 2017, 18h30, place du Peuple, Sainté.
Soyons nombreux.ses pour manifester notre soutien à tous.tes ceux.celles qui subissent la répression policière et judiciaire !! Face au renforcement des dispositifs sécuritaires et des violences d’état, face à la banalisation du racisme, il y a une nécessité de se rencontrer, de partager, et de s’organiser pour apporter une réponse.




A Lire ailleurs   REPRESSION - PRISON

À Nantes, la caisse de solidarité est dans le collimateur d’une juge d’instruction

Au mois de janvier et février 2017, les trois personnes titulaires du compte bancaire du comité de soutien aux inculpé.es (la caisse de solidarité de Nantes) ont été convoquées par la gendarmerie dans le cadre d’une enquête ouverte par une juge d’instruction. En se rendant à ces convocations, elles ont appris que l’enquête portait sur un appel à dons visant à financer, via la caisse de solidarité, les amendes et frais de justice de personnes condamnées




Saint-Étienne et alentours Couac   REPRESSION - PRISON / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Oui aux prairies ! Non aux prisons !

Un projet de construction de prison ça fait parler beaucoup de gens et depuis l’annonce d’une nouvelle maison d’arrêt à Saint-Bonnet-les-Oules, de très grosses bêtises ont été dites, relayées et commentées sur l’Internet et dans la presse. Les honnêtes bonnetaires parlent, les honnêtes élus parlent, les honnêtes artisans parlent... et ça sent pas bon du tout.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Rassemblement contre la violence policière. Justice pour Théo, Adama, Wissam et les autres !

Suite à l’agression du jeune Théo par des policiers à Aulnay-sous-Bois, de nombreux rassemblements ont eu lieu un peu partout en France. Dont un à Saint-Étienne, ce mercredi 15/02/2017 à 18h30, place du Peuple, en solidarité avec Théo et la population d’Aulnay et de banlieue parisienne, qui subit quotidiennement le harcèlement de la police.




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Emission Papillon du jeudi 2 février 2017

Contre toutes les prisons
- Lecture d’une lettre de Damien Camelio, incarcéré pour diverses dégradations lors d’une manifestation contre la loi travail à Paris.
- Lettre de Mohamed depuis le QHS tombeau secret de Condé sur Sarthe
- Nouvelles et lecture d’une lettre de Fabrice Boromée.
- Interview de la compagne d’un des inculpé pour la mutinerie au Quartier Maison Centrale (QMC) de la nouvelle prison de Valence.




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

[Emission Papillon] Contre toutes les prisons - Rediffusion du 5 janvier 2017

Au sommaire :
- Bonne nouvelle : Christine la Bergère, libérée après 4 ans d’incarcération
- Les morts de la police : Soirée de commémoration de la mort de Wissam El Yamni à Clermont + plusieurs événements en Rhône Alpes pour Adama Traoré
- Mutinerie de Valence
- Mineurs incarcérés : diffusion de Bande Son Organisée et présentation de l’ouvrage collectif Milot l’incorrigible




Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Adama et la Police

Retour dans Sons Bâtards sur Radio Dio mercredi 18 janvier 2017 à 12h
Le 19 juillet 2016, à Beaumont sur Oise, Adama Traoré meurt, selon certains. Il est tué, selon d’autres. Retour sur cette nuit morbide et sur toute l’affaire qui s’ensuit...




Opinions   GENRES - FEMINISME / REPRESSION - PRISON

« C’était une Rébellion »

Jaqueline Sauvage a été condamnée en 2015 à dix ans de prison pour le meurtre de son mari Norbert Marot. Après une campagne de soutien, elle a obtenu une grâce présidentielle et a été libérée le 28 décembre 2016. En soi, cela ne signifie pas que la décision de justice selon laquelle elle était coupable est annulée.
C’est l’occasion de partager un texte qui nous a semblé intéressant, car il revient sur cette affaire en proposant une critique de la Justice ET une réflexion sur les violences sexistes et les réactions face à celles-ci. Nous l’avons trouvé ici où il a été publié en décembre 2015, et où l’on peut trouver d’autres articles creusant ces thématiques.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Week-end "vérité et justice pour Adama"

Les 20, 21 et 22 janvier 2017 à Sainté, Grenoble et Lyon
Le week-end "vérité et justice pour Adama", débutera au Mélies St François à Saint-Etienne avec la projection du documentaire de Sabrina Chebbi : "Les coups de leurs privilèges". La projection sera suivie d’une discussion avec des membres de la famille Traoré et la réalisatrice. La soirée se terminera à la Gueule Noire pour une soirée de soutien festive avec DJ’s.




0 | 10 | 20 | 30 | 40
National   REPRESSION - PRISON

Acharnement politique contre la famille Traoré

Les frères d’Adama, mort d’asphyxie lors d’une interpellation par les gendarmes en Juillet dernier, sont lourdement condamnés pour des soi-disant violences sur agents. Aucun témoins, aucune preuve et pourtant 8 mois de ferme qui tombent pour Bagui Traoré, 3 pour son frère.




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Emission Papillon du 1er décembre 2016

Contre toutes les prisons
Rediffusion jeudi 15 décembre à 20h

Vous pouvez écouter ou télécharger cette émission ici.
Au sommaire :
- Interview d’Assa Traoré, soeur d’Adama Traoré, tué cet été entre les mains des gendarmes de beaumont-sur-Oise.
- Lecture de la lettre de Béa au journal l’Envolée.
- Retour sur la deuxième mutinerie à la nouvelle prison de Valence.




National   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Justice pour Adama ! Liberté pour Youssouf et Bagui Traoré !

Mercredi 14 décembre 2016 à 15h - Rassemblement
Un rassemblement en soutien à Youssouf et Bagui Traoré qui passent en jugement ce même jour, pour avoir réclamé justice et vérité pour leur frère Adama, tué par les gendarmes. 15H00 à Beaubrun (en face de la comédie) à Saint-Etienne




A la une...

URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
A St-Étienne, nous disons non à l’autoroute A45 (La Fouillouse/Brignais)  

A45 = projet ruineux, polluant et inutile.
A45 = argent public pour profits privés.
A45 = autoroute payé quatre fois par le contribuable stéphanois (état, région, ville, péage) et menaçant l’économie de la ville.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
De retour du Kurdistan  

Nous sommes des militant-e-s lyonnais-e-s et stéphanois-e-s qui tentons de soutenir tant que faire se peut les luttes en Turquie et le mouvement kurde. Lors d’un voyage en Anatolie, et au Bakur notamment, nous avons rencontré des camarades qui tentent par leurs initiatives de résister à l’oppression de l’État, de la police et de l’armée turques. Ils et elles nous ont livré leurs réflexions, leurs doutes, et leurs projets.
Nous vous proposons de venir partager une discussion et un repas avec nous, et si le cœur vous en dit de rester assister à une projection.
Samedi 25 Mars 2017 à 18 h à la Gueule Noire


REPRESSION - PRISON
TGI de Valence - Procès des deux détenus du Quartier Maison Centrale du centre pénitentiaire  

Le vendredi 10 mars 2017 à 14h, deux détenus passaient à la barre du tribunal de grande instance de valence pour "dégradation et vol avec violence". Seuls les membres de leurs familles ainsi que les journalistes ont pu rentrer dans la salle d’audience. Les autres personnes présentes qui souhaitaient aussi assister au procès n’y ont pas eu accès et se sont faites charger par les flics. Bilan de l’après midi : deux personnes en garde à vue avec un procès en novembre prochain et une peine de cinq ans de prison ferme pour les deux prisonniers qui se rajoute à leur condamnation initiale.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Rencontre échange avec Samir Boumediene  

La colonisation du savoir, une histoire des plantes médicinales du nouveau monde. Biopiraterie, réappropriation des plantes médicinales, colonisation des savoirs...
Mercredi 22 mars 2017, 20h, Remue-méninges


REPRESSION - PRISON
Contre l’A45 et la nouvelle prison, refusons les projets d’un monde plein de barreaux !  

Réflexions sur les similitudes entre le projet d’une nouvelle autouroute et celui d’une nouvelle prison que l’état veut imposer dans la Loire... et les raisons de s’y opposer, pour renforcer nos luttes.


REPRESSION - PRISON
Insupportables, le tribunal de Valence et le Quartier maison centrale de sa prison.  

Le 10 mars 2017, tous et toutes au TGI de Valence pour soutenir les prisonniers de la deuxième mutinerie du quartier maison centrale (QMC) de la prison de Valence.


MOBILISATIONS - LUTTES
Cet été, marchons contre l’A45  

Cet été nous marcherons contre le vieux monde et ses projets pharaoniques. L’A45, lancée dans les années 70, déterrée dans les années 90 et maintenant ressuscitée par Wauquiez (et consorts) ne semble pas plus utile aujourd’hui que 40 ans auparavant. Nous marcherons contre la destruction de terres agricoles, contre le saccage des paysages ruraux et de la biodiversité de nos coteaux. Nous marcherons contre leur odieux chantage à l’emploi, contre la mise en concurrence des territoires. Nous marcherons, avec détermination et lenteur, en solidarité avec d’autres territoires en lutte.


DISCRIMINATIONS - RACISME
2ème numéro de la revue Assiégées  

Revue décoloniale, nous poursuivons notre ambition de mettre au centre de la revue les racisé·e·s sous le joug du patriarcat, tout en nous inscrivant dans la lutte contre le capitalisme. Après un premier numéro autour de l’étau, la question qui traverse ce second numéro est celle de la lutte.


CONSOMMATION - GLOBALISATION
Compteur linky sur sainté... Arrivée prévue en juin 2017  

Les compteurs linky devraient arriver en juin prochain sur sainté. Il serait peut-être bon de s’organiser pour y faire face. Plus d’info dans l’émission "joie rage et courage" sur radio Dio.


REPRESSION - PRISON
Emission Papillon du jeudi 16 février 2017  

Contre toutes les prisons
- Bref compte-rendu du rassemblement et de la manifestation contre les violences et les meurtres de la police, du mercredi 15 février à Saint-Etienne
- Au tribunal de grande instance de Bobigny, les magistrats éliminent les jeunes à "peines" réelles ! Interview d’une camarade qui accompagne les inculpés et leurs familles.
- Interview de Marie Créténot, juriste à l’OIP
- Lecture d’un communiqué de Georg Huss, prisonnier à Mulhouse et membre fondateur de la branche autrichienne d’un syndicat de prisonniers allemands


REPRESSION - PRISON
La future prison de Saint-Bonnet-les-Oules, un autre "Grand Projet Inutile et Imposé"  

[Les dossiers COUAC]
Début octobre, Manuel Valls annonce la construction de 33 nouvelles prisons, 32 maisons d’arrêt et un Centre Pénitentiaire. Dans la Loire, c’est la commune de Saint-Bonnet-les-Oules qui serait l’heureuse élue. Mais l’enfermement des êtres humains est aussi un marché bien juteux et les logiques qui sous-tendent à la construction de ces nouvelles prisons ont quelques points communs avec celles qui président aux "Grands projets inutiles et imposés".


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Le PPP, les bénéfices au privé, les emmerdes pour tous !  

[Les dossiers COUAC]
Le montage financier de la future A45 repose, comme la plupart des grands projets d’infrastructure récents en France, sur un Partenariat Public-Privé signé avec la filiale Autoroutes de Vinci, un "PPP".


DISCRIMINATIONS - RACISME
Rencontre avec Houria Bouteldja  

Elle vient nous parler de son livre "Les Blancs, les Juifs et Nous – Vers une politique de l’amour révolutionnaire", paru aux éditions La Fabrique en mars 2016. La discussion se poursuivra avec Youssef Boussoumah, autre membre du PIR (Parti des Indigènes de la République).
Dimanche 2 avril 2017 à 15H00 dans la salle Le Clapier (ancienne gare).