Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Voisin.e.s vigilant.e.s + flics violents = récit d’une non-ouverture de squat





En ce moment il y a six familles à la rue à Saint-Étienne.
Il y en a six, au moins six, les six qui vivaient avant à la Maison Bleue, un squat de centre-ville qui s’est fait expulser il y a plus d’une semaine.
Et si c’est la fin de la trêve hivernale, on ne pas peut pas non plus dire que la nuit les températures soient franchement estivales.

Alors comme
• Petit 1, il est évident que personne ne doit en aucun cas dormir à la rue, et surtout pas des enfants, que
• Petit 2, il est évident que des bâtiments restant vides pendant plusieurs années, sans travaux ni projets, sont objectivement inutiles et que
• Petit 3, il est évident que la ville, l’Etat et les institutions ne font absolument pas le travail d’accueil et d’hébergement que la Loi leur impose
Vous l’avez ?
Rien de bien sorcier, pas franchement matière à discuter.
Si on a une once de bon sens
Un peu d’empathie
La conscience de l’urgence et quelques outils
On comprend le problème et on trouve vite des solutions.

Immeuble vide, pas loin du Cours Fauriel.
On entre à trois, puis cinq, puis douze.
Tout est prêt, clé, serrure, de quoi remettre l’électricité.
On y est, il fait noir, on installe quelques affaires.
Tout se passe bien, on est calmes.
Tout se passe bien jusqu’à ce qu’on entende, dehors, quelqu’un.e crier.
On se dit
Holala, mais qui donc ose hurler ainsi à sa fenêtre, un soir de semaine, dans un quartier résidentiel, tandis que d’honnêtes citoyen.ne.s travaillent à la réhabilitation d’une infrastructure délabrée ?
C’est en jetant un œil au travers du volet que nous réalisons que ce grossier personnage si peu respectueux du sommeil des habitant.e.s alentours n’est autre que la voisine d’en face, surgie de son balcon pour alpaguer notre équipe, en réveillant la moitié de la ville au passage.
On s’étonne.
Quel genre d’individu peut bien insulter et diffamer sans même les connaître un groupe de personnes mû par des principes de solidarité et d’entraide, principes pourtant si chers à la France ?
Nous tentons d’entrer en contact pour dissiper le malentendu.

Mais des renforts arrivent, sous la forme d’autre fenêtres ouvertes, à travers lesquelles les mêmes visages écarlates et contrits vocifèrent dans la nuit calme leur dégoût à l’idée de l’investissement par des êtres humains de ce bâtiment contigu à leur habitation.
Ces messieurs-dames semblent fort attaché.e.s à la notion de propriété privée.
Tellement qu’ielles préfèrent qu’un immeuble entier reste vide et inutilisé pendant dix ans, plutôt qu’habité par des familles qui n’y paieraient pas de loyer.
On discute un peu, on s’active en même temps, puisque qui dit voisin.e.s vigilant.e.s dit sirènes hurlantes.
Comme prévu, une voiture de la police nationale débarque.
Ses occupants en descendent, et sans crier gare se mettent à attaquer notre refuge.
Heureusement, quelques matériaux qui traînaient ont permis de solidifier la porte qui nous sépare de ces voyous en uniforme, qui eux ne semblent pas tellement respecter la notion de propriété privée.
Tandis que ces braves agents tentent d’enfoncer la porte à coups de pieds, d’épaules et à grands renforts d’insultes et de menaces, nous essayons de leur expliquer le caractère illégal de leurs agissements, puisque cet immeuble est occupé depuis plusieurs jours par une personne qui en a la preuve, ce qui en fait son logement, et interdit donc toute expulsion sans qu’il y ait au préalable une décision de justice, avec la robe, le marteau et tout.
Malheureusement il semblerait que les forces de l’ordre une fois encore se soucient de la loi comme de la dernière fois qu’ils ont éborgné quelqu’un.e.

Enfin bon, on tient bon, on tente de rester calmes
Malgré les cris et les menaces,
Malgré le gaz qui nous est envoyé à travers les fentes de la porte,
Malgré la peur qui tord le ventre,
Malgré les signaux que le cerveau envoie, et qui disent de partir en courant,
Malgré les souvenirs qui remontent, les récits de potes coincé.e.s dans des squats où la police ou les fachos débarquent et matraquent, gazent, humilient,
Malgré tout, on tient bon, et finalement les flics se calment.

Mais bon, on se dit bon,
Il est beau cet immeuble, il y a de la place.
Mais un voisinage pareil, si bruyant et si mal élevé,
On n’est pas si désespéré.e.s que ça.
On va trouver
Un quartier un peu plus civilisé
Un bâtiment à l’abri des hordes de furies au service de l’absurde.
Il y en a des logements vides à Sainté.
Il y en a même
Quatorze mille.

Alors on se décide à sortir.
La tête rentrée dans les épaules
De peur de recevoir les coups de cette milice
Qui préfère protéger la Biennale de Design
Plutôt que les enfants à la rue
Mais ouf
Ce qu’on trouve derrière la porte
C’est les visages amis de celles et ceux venu.e.s en renfort
Et ça fait du bien
Ça donne de la force pour la prochaine fois
Alors on applaudit
Pour rigoler
Le zèle des voisin.e.s vigilant.e.s
Trop déçu.e.s de nous voir échapper au contrôle d’identité
Trop déçu.e.s de nous voir rentrer sain.e.s et sau.f.ves
On trouvera toujours mieux
On trouvera toujours
Quelques corps et quelques cœurs prêts à se mettre en danger pour aider celles et ceux qui en ont besoin
À bientôt cher.e.s habitant.e.s de la rue des Armuriers
Dormez sur vos deux oreilles
Très cher.e.s collaborat.eur.rice.s de l’Etat où le droit
Met des familles dehors et leurs soutiens en taule
On s’en souviendra



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "LOGEMENT - SQUAT "

Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / LOGEMENT - SQUAT

Conférence gesticulée « Retour vers le NoFutur »

Comment sortir du sentiment d’impuissance face aux rapports de pouvoir ? Dans un système qui détruit tout, de notre environnement à notre santé mentale, comment dépasser ce constat du mouvement punk pour agir à travers l’autonomie collective ? En racontant les squats et les ZAD, Job esquisse des pistes concrètes.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT

Rencontre avec Rhizomes habitat

Rhizomes habitat est un groupe anti-spéculatif, qui chercher à habiter un immeuble de manière locative, horizontale, sous la forme juridique ’coopérative d’habitant.es’. Venez nous rencontrer le vendredi 7 février à 18h30 au café associatif le Remue-Méninges !


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT

Rencontrez le collectif d’habitat partagé Rhizomes

Réunion de rencontre avec Rhizomes, habitat collectif coopératif. Le samedi 30 novembre de 9h30 à midi à l’Amicale du Crêt-de-Roch.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   LOGEMENT - SQUAT / MOBILISATIONS - LUTTES

Retour sur la manifestation pour défendre le droit au logement

À l’occasion du 30e anniversaire de la « Convention des droits de l’enfant » que de nombreux·ses stéphanois·es se sont réuni·e·s à l’appel des associations, afin de réclamer la mise à l’abri des familles et des 25 enfants encore à la rue, alors qu’un rude hiver à déjà commencé.
Plus de 500 personnes ont défilé de la Place du Peuple à la Préfecture en marquant un temps d’arrêt sur les marches de l’Hôtel de Ville où l’on pouvait entendre des slogans tel que « État assassin ! Mairie complice ! ».


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT

La mairie de St Etienne dit qu’elle brûle pour éviter d’aider des enfants !

Dans le parc du Musée de la Mine à Saint-Étienne vivent depuis plusieurs mois 7 familles d’origine roumaine, dont environ 25 enfants. Pour réclamer de l’aide aux pouvoirs publics qui demeurent sourds malgré les températures négatives, elles ont occupé le hall de la Mairie aujourd’hui. La réponse a été tonitruante.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

Sainté fête le droit des enfants ? Pas de quoi se réjouir

Mercredi 20 Novembre 2019 à 16h30, retrouvons-nous nombreureuses pour dénoncer l’hypocrisie de la Mairie de Saint-Étienne qui organise ce jour-là une fête pour les droits de l’enfant alors même que dans notre chère ville, des enfants dorment encore à la rue, sous des ponts et dans des squats.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Communiqué du collectif des occupants de la Bourse

Au printemps dernier, des centaines de personnes et familles se sont retrouvées sans solution d’hébergement et ont été expulsées successivement de différents lieux dans la métropole stéphanoise. Le collectif des occupants de la Bourse s’est alors constitué pour les soutenir. Rédigé près de huit mois plus tard, un communiqué fait le point sur la situation et les revendications.


Saint-Étienne et alentours Couac   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

La bataille du logement pour tou.te.s

Le premier novembre marquait le début de la trêve hivernale. Cela ne garantit pas pour autant à chacun-e d’être correctement abrité-e. Retrouvez ici la pétition lancée pour réclamer que tous les enfants scolarisés à Saint-Étienne soient hébergés ainsi qu’un article du Couac sur la fin de la trêve hivernale du printemps dernier et la galère qui a suivi pour les personnes à la rue, en particulier celles en situation de demande d’asile.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT

Réunion de rencontre avec Rhizomes, habitat collectif coopératif

Rhizomes habitat est un groupe anti-spéculatif, qui chercher à habiter un immeuble de manière locative, horizontale, sous la forme juridique ’coopérative d’habitant.es’. Venez nous rencontrer le jeudi 7 novembre à 19h30 à l’Amicale Laïque Crêt de roch, 16 rue Royet !


Saint-Étienne et alentours   DISCRIMINATIONS - RACISME / DROITS SOCIAUX - SANTE

Nan, demain j’ai piscine : fermeture des locaux d’hébergement à la Talaudière

Demain, jeudi 31 octobre, la quarantaine de personnes qui avaient trouvé refuge depuis le mois d’avril dans le vestiaire d’une piscine désaffectée de La Talaudière mise à disposition par la Maire doivent quitter les lieux. Sans autre solution, illes iront devant les locaux de la PADA pour réclamer leur droit à l’hébergement. Soyons nombreux et nombreuses à les soutenir dans cette journée difficile !

Mise à jour :


Dans la thématique "URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT "

Saint-Étienne et alentours Couac   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

Google et Sainté City

Il y a tout juste six mois, Google inaugurait son atelier numérique à Saint-Étienne. Google a déjà les moyens d’en connaître beaucoup sur nous. Alors, pourquoi ce moloch veut-il s’implanter physiquement dans nos villes, particulièrement à Saint-Étienne ? Une enquête de Couac initialement parue au printemps 2019.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Incroyable ! L’UNESCO décerne à la ville de Saint-Étienne le label de « ville inclusive et durable »

Ce label censé être attribué aux villes qui mettent en œuvre des politiques de lutte contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l’exclusion semble vraiment usurpé pour la bonne ville de Saint-Étienne et toute l’équipe municipale du maire Gaël Perdriau. En effet, à ma connaissance ce n’est pas le domaine d’excellence de ce dernier. Il serait bon de rappeler aux inspecteurs quelques faits et actes qui viennent en complète contradiction avec l’attribution de ce label.


Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Lyon] Fête des lumières, tourisme et Métropole : débat le 22 novembre

Entre aliénation touristique, désastre écologique, marchandisation de la ville, obscurantisme... Quelle vie nous prépare la ville-entreprise ?


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Trombinoscope des collaborateurs du « réaménagement urbain » à Saint-Étienne

Ce trombinoscope paru dans le journal du carnaval de l’inutile de mars 2019, nous propose un petit tour d’horizon des assos de « réaménagement urbain » qui ont pignon sur rue à Sainté. Jeunes, « alter » et pleines de bonnes intentions. Nous avons ici une vue rapide sur leurs histoires, leurs projets et leurs liens avec le pouvoir municipal ou national.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

L’EPASE, un acteur de l’État au service du futur

L’EPASE, c’est notre établissement public d’aménagement de Saint-Étienne, avec ses logiques et modèles, et ses zones où il a planté ses griffes. Le Journal du Carnaval, publié en mars 2019 à l’occasion du carnaval de l’Inutile, nous donnait un début d’explication sur ses finalités dans un de ses articles.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Code du policier de l’espace à Saint-Étienne

Article 1.
Comme partout ailleurs, les policiers de l’espace – autrement dit aménageurs, urbanistes, architectes et designers – travailleront main dans la main avec les autres services de police et de renseignement. Ceci afin de limiter au maximum l’utilisation de l’espace public, en particulier par les plus pauvres. En tant que capitale du design, Saint-Étienne se doit d’être un modèle de Smart City. Le numérique dans tous les aspects de la ville devra permettre la sécurisation totale.


Saint-Étienne et alentours Couac   GENRE - FEMINISME / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

La rue est à nous ! ... enfin surtout à eux !

Il y a 75 ans, le 19 août 1944, Élise Gervais était retrouvée morte après avoir été torturée par la Gestapo. En hommage, une rue de Saint-Étienne porte son nom depuis fin 1944. Un fait qui mérite d’être souligné tant il demeure rare jusqu’à aujourd’hui que le nom d’un personnage féminin figure sur une plaque de rue stéphanoise.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Ville, métropole et design : qui S.E.M le vent...

« Il convient de maîtriser l’image de la cité, de la même manière qu’on joue sur celle d’une entreprise pour influer sur sa cotation en bourse. »
Article paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019 sur notre métropole stéphanoise et le recours au design comme instrument de transformation de la ville.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Gentrifier Sainté ?

La gentrification est un mot barbare et parfois fourre-tout. Une célèbre encyclopédie en ligne la présente ainsi : « La gentrification (du mot anglais gentry, « petite noblesse »), ou embourgeoisement en français, ou boboïsation dans la presse, est un phénomène urbain par lequel des personnes plus aisées s’approprient un espace initialement occupé par des habitants ou usagers moins favorisés, transformant ainsi le profil économique et social du quartier au profit exclusif d’une couche sociale supérieure. »
Mais qu’en est-il à Sainté ? La question est posée ici avec quelques éléments de réponse...


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

2048

Courte nouvelle d’anticipation parue dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019.


Dans la thématique "VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES "

Saint-Étienne et alentours   VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Doc à la Cale #1 : Mille soleils de Mati Diop

Lancement d’un cycle de projections de documentaires de création à La Cale (Amicale du Crêt-de-Roc). Premier volet le mercredi 15 janvier à partir de 20h.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Zone de gratuité de noël pour les enfants

Pour que les parents qui galèrent puissent aussi offrir des cadeaux à leurs enfants dans cette période de consommation à l’extrême, une zone de gratuité de noël aura lieu samedi 21 décembre à partir de 15h à l’amicale Tardy.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Soirée festive d’autofinancement pour la création d’un lieu autogéré

Le samedi 14 décembre de 17h à 3h, on vous invite à une soirée spectacle, concerts et Djset pour financer notre projet de création de lieu autogéré à Annonay (07)


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

SOIRÉE (F)RAP - Soirée de soutien à un festival féministe au Maghreb

C’est samedi 23 novembre que ça se passe ! Un concert avec pour notre plus incroyable bonheur et pour que de la chaleur irradie dans nos oreilles que votre présence exceptionnellement brillante soit au firmament de votre destinée totale.
Une soirée de soutien à un festival féministe au Maghreb avec une scène sans mec cis.


Saint-Étienne et alentours   VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Rencontre avec le collectif Rosa Bonheur

Le Collectif Rosa Bonheur, le Centre social du Babet, la Librairie Lune et l’Autre et le master Altervilles (DEPT-UJM) vous convient à une rencontre autour de la parution du livre « La ville vue d’en bas : Travail et production de l’espace populaire » (éditions Amsterdam) jeudi 21 novembre à 18h30 au Club Babet, 6 rue Jeanne Jugan 42000 Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

FEMINIST FIGHT CLUB #3 - Soirée de soutien à un festival féministe au Maghreb

Le plus grand Feminist Fight Club en autogestion collaborative et cooptation collective du monde aura lieu le 16 NOVEMBRE à 19h !!!! On oublie pas que ce sera une soirée de soutien à un festival féministe au Maghreb, alors quand tu viendras à la soirée, prends tout le monde avec toi !


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Permanences du Bilboquet

Les permanences du Bilboquet c’est tous les samedis de 17h à 19h // Au 17 rue de la Mulatière. Infokiosque / Distro / Fanzinothèque / Ateliers / Expos.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Concert de soutien pour le local autogéré le 17

Concert de soutien pour le local autogéré le 17. Le vendredi 22 novembre à la Gueule noire.


Saint-Étienne et alentours R.A.P. Sainté   VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Petit Resto végan en soutien aux mouvements climat

Venez retrouver les antennes stéphanoises des Jeunes pour le climat (YFC) et Extinction Rébellion autour d’un repas le temps de midi pour se rencontrer et échanger, samedi 19 octobre à La Gueule Noire à partir de midi.


Dans la thématique "MOUVEMENT POUR LE LOGEMENT DE TOU’TE’S (2019- ....) "

Saint-Étienne et alentours   ANTIFASCISME / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Saint-Étienne ANTIFA Festival 2019 en soutien aux migrant.e.s

Vendredi 15 et samedi 16 novembre 2019 à Ursa Minor en soutien au Collectif de Solaure en collaboration avec Les Créations du Crâne, Le Comité Antifa Stéphanois, Univers Soul, Le Collectif de Solaure, La Cantine et d’autres…


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT

Chassées du parc Couriot par la Police le matin, les familles Rroms ont été « invitées » à y retourner

Les familles et individu.es qui campaient au Parc du puits Couriot se sont rassemblés hier devant la mairie pour protester contre leur expulsion indigne du Parc Couriot qu’elles occupaient, faute de mieux. Le soir même elles ont été « autorisés » à y revenir. Un rassemblement de soutien avait également été appelé.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / LOGEMENT - SQUAT

Avant l’été, communiqué du collectif des occupant’es de la Bourse et après

Trois mois après le début de la mobilisation pour venir en soutien aux migrant’es sans logement, le collectif fait le point sur la situation en ce début d’été.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

« Journée Solidaire » pour la Maison Solidaire

« Journée Solidaire » au profit de l’association la Maison Solidaire, dimanche 30 juin de 14h a 19h 30 au 7 rue Courteline à Solaure ( St Etienne)


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT

Logement : pas de repos sur Les Lauriers

Si le rejet par le tribunal de l’expulsion de la Poste à Solaure a donné un peu de répit à ces personnes à qui l’on refuse l’accès à un logement, il n’en demeure pas moins qu’elles sont contraintes, ici comme ailleurs, de vivre dans un squatt. Rencontre avec un de ceux qui slaloment entre les squats, la rue et l’hébergement d’urgence (article paru initialement dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019).


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / REPRESSION - PRISON

Une expulsion rejetée comme une lettre à la poste

Le 14 mai, dans la boîte aux lettres de l’ancienne poste de Solaure est arrivé un courrier, plus précisément une requête cachetée du sceau de la commune de Saint-Étienne. La présente convoquait l’occupant officiel des lieux à une audience au tribunal administratif de Lyon le 24 mai 2019. Récit du procès.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Pas d’expulsion à Solaure ! Conférence de presse et rassemblement

Ce mardi 4 juin, appel à rassemblement place Jean-Jaurès à 17h30 pour une conférence de presse à propos du droit au logement pour tou.te.s et de la situation des personnes en demande d’asile à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

1 Toit = 1 Droit Entrainement Solidaire

Entraînement solidaire self-défense en soutien aux personnes sans-abri


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Campagne collective : on s’affiche pour le droit au logement !

Depuis plus d’un mois maintenant vous avez pu voir fleurir sur les murs sales de notre bonne ville une campagne d’affiches de soutien aux personnes qui se font régulièrement expulsées de leurs abris. Parce que tout le monde à le droit à un toît et que nous manquons toujours de bras, à vos pinceaux, prêt’es ? Collez !


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MOBILISATIONS - LUTTES

Actions en soutien aux expulsé-e-s de la Bourse du Travail

De nombreuses actions depuis le début du mois dont des performances / lectures ce vendredi 25 mai 2019 à 13h place de l’Hôtel de Ville.
La mobilisation de ces différents moyens d’intervention dans l’espace public nous rappelle notre devoir citoyen et incite à des gestes engagés en vue d’une solution de logement durable. Assurons un accueil en dignité !


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
Pour les retraites et tout le reste : actions à venir pendant la semaine du 27 au 31 janvier à Saint-Étienne  

Manifestation, rassemblement et pique-nique, actions... Alors que la contestation s’étend à d’autres secteurs et revendications, poursuivons la mobilisation !


DISCRIMINATIONS - RACISME
Collectif stéphanois contre l’islamophobie et pour l’égalité : charte et prochaines conférences  

Le collectif stéphanois contre l’islamophobie et pour l’égalité organise une conférence-débat avec Olivier Le Cour Grandmaison, autour de son nouveau livre : « Ennemis mortels » : représentations de l’islam et politiques musulmanes en France à l’époque coloniale. Elle aura lieu le vendredi 31 janvier 2020 à 18h30 au Centre social Le Babet.


MOBILISATIONS - LUTTES
Manifestation du vendredi 24 janvier : retour en images  

Ce vendredi 24 janvier, à l’occasion de la présentation du projet de la réforme des retraites en Conseil des ministres, de nombreuses organisations syndicales et de militant.e.s s’étaient donné rendez-vous dans toute la France. Saint-Étienne fut encore une fois le théâtre d’une belle et forte journée de lutte !
Par Le Gueuloir


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Les professeur.e.s emmurent l’Inspection académique avec des livres  

Depuis la nomination de Blanquer au ministère, la colère des professeur.e.s se fait sentir. Elle ne cesse de monter ces dernières semaines avec des actions symboliques comme des jets de livres devant les inspections académiques ou encore le refus de certain.e.s profs de faire passer les nouvelles épreuves du Bac. À Saint-Étienne, vendredi, les professeur.e.s ont emmuré l’Inspection académique.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Protestation mondiale contre la 5G ce 25 janvier 2020 : on éteint nos portables ?  

Ce samedi 25 janvier 2020 a lieu la 3e journée mondiale de protestation contre la 5G. La 5G, voulue par les industriels des télécommunications et du numérique et promue par nos gouvernements, est une menace injustifiable pour notre santé et celle de tous les êtres vivants.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Épreuves de contrôle continu : ça bouge au lycée Honoré d’Urfé  

Lundi matin les premières épreuves de contrôle continu (E3C) devaient avoir lieu pour les lycéen.ne.s en classe de première. Les professeur.e.s ont décidé de les boycotter comme à Honoré d’Urfé. Entretien avec Estelle Tomasini du syndicat majoritaire SNES FSU.


MOBILISATIONS - LUTTES
Contre la réforme des retraites : agenda des actions et suivi de la semaine du 20 au 26 janvier  

Actions, manifestation et rassemblement, retraite au flambeau et pique-nique... La mobilisation continue !


MOBILISATIONS - LUTTES
La jeunesse stéphanoise violemment réprimée  

Cela fait quelques jours, qu’à St-Étienne, les forces de l’ordre répriment dans la violence toute tentative de grève des jeunes lycéens. Le préfet aurait-il peur des jeunes, pour les empêcher, à n’importe quel prix, de rejoindre le mouvement ?


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (2)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés, quatre Stéphanois sont jugés pour avoir diffusé des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Deuxième partie d’un texte en trois épisodes : Enquête et arrestations, automne 1882.


REPRESSION - PRISON
Les stades de foot, laboratoire où s’expérimentent les techniques de répression  

Il y a quelques jours, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu son verdict : deux matchs à huis clos (dont un avec sursis) pour les quelques centaines de fumis et le feu d’artifice en tribune lors du match contre le PSG. Pour lutter contre les « Ultras », l’État s’est doté depuis plusieurs années d’outils de répression fort sophistiqués. À Saint-Étienne, quelques irréductibles résistent encore et toujours au progrès et à la modernité, au nom de concepts éculés comme la liberté et les valeurs populaires du football. Discussion avec l’un des membres des Green Angels, un des principaux groupes de supporters stéphanois.


ANTIFASCISME
A Saint-Étienne, l’extrême-droite compte s’installer ‘pépouze’ en face de la Bourse du Travail !  

Sophie Robert, la bourgeoise cheffe départementale du Rassemblement national, accompagnée d’une dizaine de militants environ, a été surprise ces derniers jours dans un local du quartier Albert Thomas en train de passer la serpillière.


MOBILISATIONS - LUTTES
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (1)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés quatre stéphanois sont jugés pour avoir diffuser des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Première partie d’un texte en trois épisodes : 1.Grèves, révoltes ouvrières, effervescences libertaires et répression autour de Lyon et Saint-Étienne en 1882.