PUBLIONS !!!


Saint-Étienne et alentours -

La mairie et la préfecture installent un bidonville à Saint Etienne



Un terrain vague jonché ici ou là de détritus, coincé entre le cimetière de Montmatre et le chenil, c’est là que se sont regroupés, en désespoir de cause, les familles roms roumaines expulsées deux fois en deux jours par la préfecture et la mairie de St Etienne.

22 enfants dont la majorité a moins de 6 ans, un bébé de 4 mois et deux de 1 mois, au total 60 personnes environ, fatiguées par les deux expulsions qu’elles viennent de subir. Expulsion de l’immeuble de la rue Preynat à Beaubrun, ce 19 Mai au petit matin, sur demande de la mairie puis, le lendemain matin, de celui du 33 bd de la palle appartenant à l’OPAC de la ville de St Etienne, dans lequel elles avaient trouvé refuge. Elles ont passé la nuit entassées dans quelques voitures et les deux ou trois tentes amenées par des membres du réseau de solidarité et le Secours Populaire. EMMAÜS a aussi amené dans un camion tout ce qu’ils ont pu rassembler.La situation est désastreuse.

Les enfants bien sûr ne vont plus à l’école. Les adultes réfléchissent à la façon dont ils vont pouvoir trouver du bois, divers matériaux pour construire des cabanes. Tous nous disent qu’ils n’en peuvent plus d’être expulsés, qu’ils veulent pouvoir rester quelque part.

Tous les efforts faits pour scolariser les enfants, gagner une fréquentation régulière de l’école, sont détruits. Une femme soignée pour le cancer se demande comment elle va se faire les piqûres journalières prescrites par l’hôpital. Un désastre organisé par la mairie et la préfecture qui refusent obstinément d’examiner toute solution d’hébergement et de logement décente et durable.

Lors d’une récente entrevue demandée par le réseau de solidarité avec les roms, l’adjoint, représentant le maire, avait redit une énième fois que la mairie refusait de loger ou d’héberger ces familles, qu’elle avait demandé en priorité l’expulsion de Preynat et de Méon (un immeuble réquisitionné depuis deux ans par le réseau de solidarité) tout en n’excluant pas l’expulsion des autres lieux de vie des familles. Quant à la préfecture elle organise les expulsions et refuse également toute solution digne. Il y a 7 mois le préfet s’était engagé à prendre l’initiative d’une rencontre de travail entre les collectivités territoriales, l’état et les associations. Depuis rien.

Préfecture et mairie sont bien responsables de ce bidonville en cours de constitutions à St Etienne. Au lieu d’aider ces familles à accéder à un logement ou un hébergement, elles les parquent sur un terrain vague, alors qu’il y a de nombreux logements et bâtiment vides sur la ville et l’agglomération.

Après ça on pourra toujours avoir de bonnes paroles sur les droits de l’homme et sur les droits des enfants.
Malgré tout ce que pourront faire les associations, on sait vers quoi cette situation va déboucher. Un terrain qui va se transformer en gadoue dès la première pluie, sans WC, les rats qui vont immanquablement arriver, avec les aboiements des chiens en permanence, l’odeur du chenil qui deviendra vite difficilement insupportable avec la chaleur, l’humidité, la poussière, la saleté. Et une population qui risque bien d’augmenter si les expulsions continuent.

Voila comment à St Etienne on traite les pauvres parmi les pauvres, en opposition totale avec les traditions de solidarité et d’accueil de la ville. Bien sûr cette solidarité commence à nouveau à s’organiser. Immédiatement EMMAUS, le Secours Populaire, alertés par le réseau solidarité roms, ont répondu présents. Des travailleurs sociaux du SAMU social sont aussi venus voir ce qu’ils pouvaient faire. Tout le monde est catastrophé en découvrant la situation.Ce matin, la mairie, contactée par un membre du réseau de solidarité a quand même accepté de mettre un point d’eau et quelques poubelles. Mais, le 1er adjoint, Mr Coynel, s’est cru autorisé à répondre : "Il faudra que le réseau de solidarité vous veilliez quand même à faire respecter la propreté".

On croit rêver. La mairie expulse ces familles, refuse de les loger, installe un bidonville sur un terrain vague qui sert depuis plusieurs mois de décharge, brise une bonne partie du travail des associations, et demande à des membres du réseau de solidarité qui, bénévolement, tentent d’aider ces familles, d’assurer la propreté des lieux.
Irresponsables, méprisants, honteux, on ne sait pas trop comment qualifier ce genre de propos. Et pour les WC ? Là ce n’est pas possible, répond le 1er adjoint, "la mairie ne peut pas tout faire, demandez à la préfecture".
Lamentable ! Nous publions ci-dessous quelques photos et nous invitons chacun à venir se rendre compte de la situation sur place, à venir discuter avec les familles de ce qu’elles ont besoin.

Dans l’immédiat elles manquent de tout, notamment : toiles de tente, bâches, tables, chaises, réchauds et cuisinières à gaz, matelas, bouteilles de gaz et aussi des pelles, des bêches, des râteaux, des scies pour nettoyer le terrain, de quoi aussi fabriquer des toilettes sèches.
Chacun peut amener ce qu’il a sur place ou prendre contacte avec des membres du réseau de solidarité (06 82 31 24 86, 06 28 25 54 35, 06 83 28 82 17, 06 09 04 69 98)
Georges Günther

http://www.droits-sociaux.fr/spip.p...
(voir les photos et l’ensemble des explications en suivant ce lien)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la même rubrique...

1er août: Izmir, une maison pas comme les autres
8 juin: Des lieux vides, des gens à la rue ?
21 mai: Du 22 au 29 mai, une semaine d’événements au Lieu-dit
Janvier 2015: Père Riffard : au tribunal pour apologie du droit d’asile
Juin 2014: Point du collectif soutien squat delaroa
0 | 5 | 10

A la une...

"De l’encre partout", session d’automne

« De l’encre Partout » se veut être un moment d’écriture collective, décomplexant, accessible. Les papiers tournent de mains en mains, on se fout bien de la grammaire et de l’aurtografe. Du hasard émerge des idées, des jeux et contraintes fertiles sortent des propos qui nous surprenne souvent nous-même.
« De l’encre Partout », c’est pas comme à l’école ; l’idée, c’est plutôt que tout le monde a quelque  (lire la suite...)

Publié le 27/09/2016

Conférence de Souheil EL-NATOUR, avocat Palestinien

Invitation à venir échanger avec Souheil El Natour, avocat palestinien, mercredi 28 septembre à 14 heures, au Centre Social du Babet, 6 rue J.Jugan. Il donnera une conférence sur le thème "Palestine, Syrie, Liban : des réfugiés par milliers, quel avenir ?", et à 18 h30, à l’école nationale d’architecture, 1 rue Buisson.
Qui est Souheil EL-NATOUR : Né en 1947 à Acre en Palestine. Après la « Nakba » du  (lire la suite...)

Publié le 25/09/2016

Discussion : Résister face à la justice

Parce qu’elle n’est pas assez soumise au goût de sa SPIP (les travailleurs sociaux de la prison), le Juge d’Application des Peines empêche Aurore d’effectuer les TIG auxquels elle a été condamnée ; il veut ensuite invoquer ce motif pour l’incarcérer.
C’est une situation complexe et difficile à résumer en quelques lignes, mais la soirée sera l’occasion de rentrer plus dans les détails pour comprendre  (lire la suite...)

Publié le 25/09/2016

Nouveau départ dans la lutte contre l’A45 !

Dimanche 18 septembre se tenait à Mornant (69), entre Saint-Etienne et Lyon, une fête des opposant-es à l’autoroute A45. Un projet néfaste dont les nuisances vont nous concerner directement ; la lutte se doit d’être relancée maintenant que les crédits publics ont été votés pour le financement. On republie ici un bon article (avec notamment plusieurs entretiens) qui a été réalisé par des ami-es du site  (lire la suite...)

Publié le 25/09/2016

Les parents bloquent et occupent l’École Maternelle de Chavanelle

Non aux enfants abandonnés dans des classes surchargées ! Voici un texte rédigé par un groupe de parents de l’école maternelle Chavanelle (centre ville de St-Étienne), ils occuperont dès le 21 septembre et pour une durée indéterminée l’école pour soutenir les enseignants dans leur demande d’une classe supplémentaire.
"Nous sommes les parents d’élèves de l’école maternelle Chavanelle. En ce début d’année  (lire la suite...)

Publié le 20/09/2016

Emission Papillon du jeudi 15 septembre 2016

Les 1er et 3ème jeudis du mois 20h - 21h sur Radio Dio 89.5FM à St-Etienne sur Radio Canut 102.2FM à Lyon et Saint-Quentin Fallavier en alternance avec "la Petite Cuillère"
Au sommaire :
Répression du mouvement social : interview de manifestants contre la loi travail à Saint-Etienne, arrêtés en mai 2016 et passés en procès le 13 juillet. Informations et discussions sur les circonstances, les  (lire la suite...)

Publié le 16/09/2016

L’ateliéphémère tour 2

Reprise intensive de l’ateliéphémère avec une semaine entière d’ateliers dans 8 lieux de Saint-Étienne.
Après ça, plus rien ne devrait être en panne dans la métropole stéphanoise !
J’espère vous y voir nombreu-x/ses, l’inscription est conseillée (10 personnes par atelier maximum)
Vous pouvez bien sur venir juste pour regarder et manger des  (lire la suite...)

Publié le 9/09/2016

Exposition : Portraits de lutte, 9 ans de conflit social

Septembre est arrivé et la Galerie noir & blanc ouvre ses portes pour accueillir l’exposition "Portraits de lutte, 9 ans de conflit social" de Mourad Laffitte.
Mourad Laffitte, photographe de presse et réalisateur a accompagné tout au long de leur lutte (grèves, blocages d’usine, manifestations, réunions, comités de soutien) les ouvrières et les ouvriers de Goodyear qui s’opposaient à la mise en  (lire la suite...)

Publié le 2/09/2016

Un procès politique... et la répression contre un militant

Le 6 septembre dernier, le Tribunal de grande instance de Saint Étienne a rendu son délibéré pour le jugement de Martin, un camarade inculpé pour de prétendues "violences sur policiers".
Et on croit rêver... Martin a été condamné à huit mois de sursis, et à dédommager chèrement les "victimes". Seule une justice asservie aux intérêts des patrons, de l’État et de ses flics peut croire de tels mensonges et  (lire la suite...)

Publié le 25/07/2016

Appel de la ZAD face aux menaces d’expulsion !

Ce texte s’adresse à tout.e.s celles et ceux qui voudraient participer à la résistance sur le terrain ou de plus loin. Son objet est d’informer sur ce qui nous semble aujourd’hui crucial pour les mettre en échec, ainsi que sur l’état d’esprit dans lequel nous nous préparons. Nous vous invitons à le diffuser largement.
Depuis l’opération César en 2012 la ZAD est devenue un symbole : de la possibilité  (lire la suite...)

Publié le 28/09/2016

Solidarité avec les mutins de Poitiers-Vivonne !

Hier, mardi 13 septembre 2016, l’information a tourné en boucle dans les grands médias  :
« Le calme est revenu ce lundi soir vers 23 heures, après l’intervention de forces spécialisées à la prison de Vivonne, près de Poitiers. La mutinerie a débuté lundi à 17 heures. Une cinquantaine de détenus ont mis le feu à un bâtiment de ce centre pénitentiaire. Une dizaine (ou une soixantaine) de cellules ont été  (lire la suite...)

Publié le 15/09/2016

Soutien à Jann-Marc Rouillan, condamné à huit mois de prison

Ce 7 septembre, le tribunal a déclaré Jann-Marc Rouillan coupable d’apologie du terrorisme et l’a condamné à huit mois de prison ferme, décision dont il a fait appel. Après près de trente ans déjà passés derrière les barreaux, soutenons-le à travers cette nouvelle attaque judiciaire absurde.
C’est suite à une interview avec le journal "satirique" Le Ravi dans l’émission "La Grande Tchatche" que ses membres  (lire la suite...)

Publié le 14/09/2016

Appel à manifestation contre le climate chance

 !! attention erratum, nous avons corrigé la date au sujet de laquelle il y avait eu erreur : c’est bien le 26 !!
Appel à diffuser autour de vous, pour lancer trois journées de blocage et de sabotage d’un événement international qui prétend faire partie de la solution alors qu’il participe directement au problème ! Si nous voulons défendre notre avenir, c’est au présent que ça se passe et en ne laissant  (lire la suite...)

Publié le 12/09/2016

Utiliser le mot « race » ?

Une polémique a récemment agité le milieu libertaire français concernant l’utilisation des termes race, racialisation, racisés, etc, certains dénonçant une essentialisation du débat sur le racisme, essentialisation qui relèverait elle-même du racisme. Selon ce point de vue, reprendre ces termes serait contribuer à propager la grille de lecture raciste.
Dans un premier temps il semble que, tel quel, cet  (lire la suite...)

Publié le 27/08/2016

Grève des prisons aux USA

Le 9 septembre, des prisonnier-e-s à travers les États-Unis ont entamé une grève qui consistera en un arrêt général du travail contre l’esclavage pénitencier. Pour faire court, les prisonnier-e-s refuseront de travailler ; illes refuseront de continuer à faire tourner les prisons par leur propre labeur. Les prisonnier-e-s ne luttent pas juste pour de meilleures conditions ou pour un changement du  (lire la suite...)

Publié le 13/09/2016