PUBLIONS !!!


Saint-Etienne et alentours -

La mairie et la préfecture installent un bidonville à Saint Etienne



Un terrain vague jonché ici ou là de détritus, coincé entre le cimetière de Montmatre et le chenil, c’est là que se sont regroupés, en désespoir de cause, les familles roms roumaines expulsées deux fois en deux jours par la préfecture et la mairie de St Etienne.

22 enfants dont la majorité a moins de 6 ans, un bébé de 4 mois et deux de 1 mois, au total 60 personnes environ, fatiguées par les deux expulsions qu’elles viennent de subir. Expulsion de l’immeuble de la rue Preynat à Beaubrun, ce 19 Mai au petit matin, sur demande de la mairie puis, le lendemain matin, de celui du 33 bd de la palle appartenant à l’OPAC de la ville de St Etienne, dans lequel elles avaient trouvé refuge. Elles ont passé la nuit entassées dans quelques voitures et les deux ou trois tentes amenées par des membres du réseau de solidarité et le Secours Populaire. EMMAÜS a aussi amené dans un camion tout ce qu’ils ont pu rassembler.La situation est désastreuse.

Les enfants bien sûr ne vont plus à l’école. Les adultes réfléchissent à la façon dont ils vont pouvoir trouver du bois, divers matériaux pour construire des cabanes. Tous nous disent qu’ils n’en peuvent plus d’être expulsés, qu’ils veulent pouvoir rester quelque part.

Tous les efforts faits pour scolariser les enfants, gagner une fréquentation régulière de l’école, sont détruits. Une femme soignée pour le cancer se demande comment elle va se faire les piqûres journalières prescrites par l’hôpital. Un désastre organisé par la mairie et la préfecture qui refusent obstinément d’examiner toute solution d’hébergement et de logement décente et durable.

Lors d’une récente entrevue demandée par le réseau de solidarité avec les roms, l’adjoint, représentant le maire, avait redit une énième fois que la mairie refusait de loger ou d’héberger ces familles, qu’elle avait demandé en priorité l’expulsion de Preynat et de Méon (un immeuble réquisitionné depuis deux ans par le réseau de solidarité) tout en n’excluant pas l’expulsion des autres lieux de vie des familles. Quant à la préfecture elle organise les expulsions et refuse également toute solution digne. Il y a 7 mois le préfet s’était engagé à prendre l’initiative d’une rencontre de travail entre les collectivités territoriales, l’état et les associations. Depuis rien.

Préfecture et mairie sont bien responsables de ce bidonville en cours de constitutions à St Etienne. Au lieu d’aider ces familles à accéder à un logement ou un hébergement, elles les parquent sur un terrain vague, alors qu’il y a de nombreux logements et bâtiment vides sur la ville et l’agglomération.

Après ça on pourra toujours avoir de bonnes paroles sur les droits de l’homme et sur les droits des enfants.
Malgré tout ce que pourront faire les associations, on sait vers quoi cette situation va déboucher. Un terrain qui va se transformer en gadoue dès la première pluie, sans WC, les rats qui vont immanquablement arriver, avec les aboiements des chiens en permanence, l’odeur du chenil qui deviendra vite difficilement insupportable avec la chaleur, l’humidité, la poussière, la saleté. Et une population qui risque bien d’augmenter si les expulsions continuent.

Voila comment à St Etienne on traite les pauvres parmi les pauvres, en opposition totale avec les traditions de solidarité et d’accueil de la ville. Bien sûr cette solidarité commence à nouveau à s’organiser. Immédiatement EMMAUS, le Secours Populaire, alertés par le réseau solidarité roms, ont répondu présents. Des travailleurs sociaux du SAMU social sont aussi venus voir ce qu’ils pouvaient faire. Tout le monde est catastrophé en découvrant la situation.Ce matin, la mairie, contactée par un membre du réseau de solidarité a quand même accepté de mettre un point d’eau et quelques poubelles. Mais, le 1er adjoint, Mr Coynel, s’est cru autorisé à répondre : "Il faudra que le réseau de solidarité vous veilliez quand même à faire respecter la propreté".

On croit rêver. La mairie expulse ces familles, refuse de les loger, installe un bidonville sur un terrain vague qui sert depuis plusieurs mois de décharge, brise une bonne partie du travail des associations, et demande à des membres du réseau de solidarité qui, bénévolement, tentent d’aider ces familles, d’assurer la propreté des lieux.
Irresponsables, méprisants, honteux, on ne sait pas trop comment qualifier ce genre de propos. Et pour les WC ? Là ce n’est pas possible, répond le 1er adjoint, "la mairie ne peut pas tout faire, demandez à la préfecture".
Lamentable ! Nous publions ci-dessous quelques photos et nous invitons chacun à venir se rendre compte de la situation sur place, à venir discuter avec les familles de ce qu’elles ont besoin.

Dans l’immédiat elles manquent de tout, notamment : toiles de tente, bâches, tables, chaises, réchauds et cuisinières à gaz, matelas, bouteilles de gaz et aussi des pelles, des bêches, des râteaux, des scies pour nettoyer le terrain, de quoi aussi fabriquer des toilettes sèches.
Chacun peut amener ce qu’il a sur place ou prendre contacte avec des membres du réseau de solidarité (06 82 31 24 86, 06 28 25 54 35, 06 83 28 82 17, 06 09 04 69 98)
Georges Günther

http://www.droits-sociaux.fr/spip.p...
(voir les photos et l’ensemble des explications en suivant ce lien)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la même rubrique...

Janvier 2015: Père Riffard : au tribunal pour apologie du droit d’asile
Juin 2014: Point du collectif soutien squat delaroa
Juillet 2013: Bienvenue chez les Ch’tiphanois
Mars 2013: Appel à mobilisation pour le droit au logement
Novembre 2012: Rassemblement lundi 5 novembre 2012 à 17h30 sur les marches de l’hôtel de ville de St Etienne au moment du conseil municipal
0 | 5 | 10

A la Une...

Conférence - débat sur la Palestine avec Muhammad Mustafa

Urbaniste rattaché à l’université de Birzeit (Cisjordanie) et militant, il nous parlera de la situation à Jérusalem et de l’Intifada Al-Quds, la colonisation et la résistance.
Au coeur du conflit au Proche Orient, Jérusalem s’est vu octroyer un statut particulier - international puis à négocier - dans le Plan de Partage international de 1947 qui a amené à la création d’une entité sioniste en Palestine.  (lire la suite...)

Publié le 6/02/2016

Soirée de soutien à la ZAD

Le 12 février à 18h18, projections, discussions, concerts en soutien à la ZAD de Notre Dame des Landes, à l’Essaim de Julie.
Ça commencera à 18h avec l’Info-Tour de la ZAD qui nous parlera des actions en cours, de la situation juridique, la vie sur le terrain, l’histoire de la lutte, les perspectives...
Après, y’aura de quoi dîner sur place avec un petit stand pizza prix libre et un bar.
Et ensuite  (lire la suite...)

Publié le 31/01/2016

Atelier Musique

Le principe des ateliers musique coopératifs est un échange de savoir autour de la musique pour permettre à toutes et tous de s’initier ou se perfectionner et acquérir de l’autonomie dans l’apprentissage d’un instrument de musique sans barrière financière (prix libre de 0 euros à ce que chacun peut/veut donner).
L’idée de base est que même une personne qui fait de la musique depuis peu de temps peut  (lire la suite...)

Publié le 25/01/2016

Résistance Verte

Collectif d’action pour la qualité de la vie dans la région stéphanoise.
Proposez, postez, commentez, partagez, ce blog est ouvert, libre et autogéré, il sera ce que nous en ferons... Organisons la résistance écologiste à Saint Etienne.
Zad, Pollution Électromagnétique, Environnement, Pollution De L’air, Anti-Pub, Compteur communicant, Marchandisation, Nucléaire, Pollution Chimique, Téléphonie Mobile,  (lire la suite...)

Publié le 17/01/2016

Colline vigilante et insoumise

Depuis quelques jours des affiches sont apparues sur la colline des pères... elles n’ont pas fait plaisir à tout le monde.
En réaction aux attentats, l’Etat nous a assomé par l’instauration de l’état d’urgence et une politique de plus en plus sécuritaire. Aujourd’hui, ici ou là, le contrôle s’intensifie. Dans la foulée, le 16 novembre, avec les voix des élus frontistes et l’assentiment de quasiment  (lire la suite...)

Publié le 15/01/2016

Chantiers théâtraux

Nouveau à la gueule noire ! A partir de dimanche 31 janvier : Chaque dernier dimanche du mois de 10 h à 17 h à la gueule noire
Des chantiers théâtraux pour parler du présent et de notre humanité. Des moments de rencontre pour décoloniser notre imaginaire et fabriquer ensemble de petites formes théâtrales. Par une approche ludique, mais exigeante, nous aborderons toute forme littéraire : théâtre,  (lire la suite...)

Publié le 7/01/2016

Atelier d’écriture "De l’encre Partout"

Tous les lundis de 18h30 à 20h30, aux Arts du Forez... viens donc écrire à plusieurs avec nous. Et puis tiens, pour changer, c’est gratuit.
Après La Gueule Noire et le Parc Couriot l’an passé, l’Atelier d’écriture "De l’encre Partout" a posé ses carnets à la Société des Arts Du Forez ; et ce pour toute la saison grise et froide. Ainsi, tous les lundis de 18h30 à 20h30, nous nous retrouvons pour deux  (lire la suite...)

Publié le 7/01/2016

Lancement de l’observatoire des conséquences de l’état d’urgence sur les personnes étrangères

Après avoir annoncé la constitutionnalisation puis la prorogation de l’état d’urgence, le gouvernement s’apprête à intégrer dans le droit commun certaines mesures jusque-là réservées à l’état d’urgence, à l’occasion d’un projet de loi renforçant la lutte contre le crime organisé.
Nos libertés sont en danger. Les contrôles d’identité et les mesures administratives décidés sans contrôle judiciaire, même si les  (lire la suite...)

Publié le 9/02/2016

Mobilisation générale pour l’abandon du projet d’aéroport et l’avenir de la ZAD

Notre-Dame-des-Landes – samedi 27 février - Mobilisation générale Pour l’avenir de la ZAD Ni expulsions, ni travaux
Notre-Dame-des-Landes – samedi 27 février - Mobilisation générale
Face aux menaces du gouvernement, le mouvement anti-aéroport est plus dense et vivant que jamais. En témoignent la mobilisation en urgence de 20000 personnes et près de 500 tracteurs sur le périphérique nantais le 9 janvier,  (lire la suite...)

Publié le 9/02/2016

De l’histoire déniée au déni de justice

Rencontres, conférences, débats, projections, exposition, séances de travail, concerts.

Publié le 7/02/2016

Pour des Chambarans, sans Center Parc !

Samedi 13 février 2016 à partir de 19 h aux Sarrazineurs, 46, rue de Cuire 69004 Lyon Venez nombreuses et nombreux !
Un projet inutile, un de plus, près de chez nous Depuis 2007, le groupe Pierre et Vacances fait tout pour implanter dans la zone des Chambarans sur la commune de Roybon (Isère) un de ces pièges à touristes dont il a le secret : un Center Parc. Il s’agit de construire un village de  (lire la suite...)

Publié le 4/02/2016

Loi immigration : contre la dénonciation des étrangers et la violation du secret professionnel

Le texte du projet de loi de maîtrise de l’immigration ouvre une brèche dangereuse sur la levée du secret professionnel dans des secteurs essentiels de la vie citoyenne comme la santé, l’école, l’emploi et le social à travers ses articles 8, 22 et 25.
Si le projet de loi initial allonge les durées de validité de la carte de séjour, ce qui est bénéfique pour lutter contre la précarité des titres et donc  (lire la suite...)

Publié le 26/01/2016

Les expulsés, leur voix, leurs droits

Si les questions liées à la rétention et à l’expulsion des étrangers et étrangères en situation irrégulière ont été largement étudiées, il en est tout autrement de celles liées à leur accueil, à leurs droits ou à leurs revendications une fois de retour dans leur pays d’origine. Et les pays d’immigration s’interrogent bien peu sur le devenir de ces personnes une fois qu’elles ont quitté leur territoire. Ce  (lire la suite...)

Publié le 6/01/2016