Saint-Etienne | National | International
Vie du Site | Versions Papiers | Soirées | Radio
ACCUEIL | ALERTES | ASSOCIATIONS | CULTURE | LA GUEULE NOIRE | LOGEMENT/SQUAT | MIGRATIONS/SANS-PAPIERS | MOBILISATIONS | OPINIONS | PRISONS
#socialtags
Le 6 novembre 2011, par Abraham
Solidarité avec le peuple Mapuche

Le peuple Mapuche est une population d’origine indienne qui habite au Chili. Ce peuple lutte aujourd’hui pour ses droits ancestraux, pour récupérer son territoire qui lui en appartient depuis plusieurs siècles, bien avant l’invasion qui a mené l’Espagne en l’Amérique.

L’homme et la femme Mapuche ont un sentiment profond pour la terre et l’environnement. Dans le Mapudungum, leur langue, Mapuche signifie "des gens de la terre".

Egalement, les Mapuches ont pour coutume de travailler ensemble, en communauté. Ceci leur a permis de soutenir des grands liens familiaux. Par exemple, ils utilisent aujourd’hui "El Mingako", qui est une manière de travailler collectivement en employant, pour l’aider, une personne d’une communauté pendant la période de la récolte.

Cela fait longtemps que le peuple Mapuche affronte la tyrannie, le despotisme et la violation de ses droits ; depuis la conquête espagnole jusqu’à aujourd’hui. Néanmoins, c’est sous la dictature de Pinochet que l’irrespect vers ce peuple s’est notamment accru. L’Etat a ouvert le marché pour la conquête néolibérale de ses territoires.

En 1976, le décret de loi N°701, a permis l’établissement d’une grande industrie forestière et de la cellulose, laquelle s’est établie dans les territoires des Mapuches. Ainsi donc, de 1976 à 1979, six entreprises de la Corfo (Corporation du développement), ont été privatisées. Les "nouveaux maîtres" ont acheté les anciennes terres revendiquées et occupées par le peuple Mapuche, ce qui est une violation des intérêts de la population indigène. Aujourd’hui, 60% de ces sociétés industrielles appartiennent à deux famille les plus riches du Chili (Matte et Angelini).

Selon l’Institut de statistique du Chili, les entreprises forestières sont propriétaires dans tout le pays de 2.767.625,9 hectares. Plus de la moitié est en territoire Mapuche, ce qui constitue une violation avouée et une claire usurpation. Il est nécessaire d’ajouter que ces entreprises polluent la terre et l’environnement en détruisant toutes les ressources naturelles qui ont servi aux Mapuches à guérir leurs maladies. Ces entreprises ont, non seulement, envahi les territoires Mapuches, mais en plus, ont renversé la "Madre Tierra" (La Mère Terre).

Aujourd’hui les Mapuches affrontent l’état chilien pour reconquérir leurs terres ancestrales des mains des bourgeois nationaux et étrangers qui sont amis de monsieur Sebastian Piñera, actuel président du Chili.

En raison de cette lutte, Il y a maintenant trois indiens arrêtés et jugés pour avoir défendu leurs territoires car la justice corrompue utilise, en effet, la loi "antiterroriste" pour les condamner en faisant usage d’un témoin caché et inconnu.

Dans ce contexte, en Amérique, la violation des droits des indiens et de leur libre autodétermination est partout égale, bien sûr avec des nuances différentes. En Colombie par exemple, les peuples originaires sont toujours touchés par les combats entre la guérilla colombienne et le gouvernement.

En Bolivie le président Evo Morales qui aussi est indien, a été contraint à suspendre un projet pour construire une route dans la forêt amazonienne, puisqu’il n’avait pas consulté les peuples qui habitent là, pour la mise en place de ce plan.

Au Venezuela, le gouvernement oblige les indiens à s’organiser en conseils communaux, ce qui est une transgression de leurs façons traditionnelles de vivre en communauté. Par ailleurs, un cacique du peuple Yukpa (Sabino Romero), a été accusé sans preuve, ce qui a élevé la contestation de nombreux indiens du Venezuela.

Évidemment, aucun Etat ne veut défendre les intérêts des peuples originaires d’Amérique, car leur but est de protéger ceux de la bourgeoisie, et non pas ceux de ces peuples. Le cas des Mapuches est le plus emblématique.

Pour savoir plus sur la lutte Mapuche, cliquez ici

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Aucun message pour cet article 6 octobre: ATTENTION : Les 15 jours d’une opération de contrôles des migrations
22 juin: Violences policières contre la Marche de la liberté de circulation et d’installation.
24 février: Résumé rapide de la situation vénézuélienne pour les curieuses/curieux et pour les peu (...)
Septembre 2013: Syrie : Un anarchiste syrien conteste la vision binaire Rebelle/Régime de la (...)
Décembre 2012: Expulsion de la Villa Amalias
Mars 2012: Prison à vie à nouveau requise contre pinar selek !
Novembre 2011: Depuis la France, solidarité avec les prisonniers et Alberto Patishtán
Août 2011: MEXIQUE : cinquante millions contre les Triquis de Copala
Juillet 2011: Méditerranée : L’OTAN porte enfin secours à des migrants naufragés, l’Union européenne refuse de les (...)
Juin 2011: Appel de solidarité avec la Grèce
Mai 2011: Étau mortel en mer Méditerranée : des centaines de boat people tués par l’in-action de la coalition (...)
Mars 2011: Alertes nucléaires au Japon
Février 2011: Jusqu’à quand la politique migratoire de l’Union européenne, va-t-elle s’appuyer sur les dictatures (...)
Février 2011: Appel pressant des dissidents Égyptiens
Novembre 2010: Aux frontières de l’Europe : contrôles, enfermement et expulsions
Femmes en Résistance
mediactivism.org
[Squat !net]

Présentation du Projet Numéro Zéro | Charte d'utilisation | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette