Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Baccalauréat : un jury sous la menace du ministre




Jeudi 04 juillet au matin, un centre d’examen du baccalauréat de l’agglomération stéphanoise. On avait pensé à suivre l’appel à faire grève contre les réformes du baccalauréat et du lycée en général de Jean-Michel Blanquer. Puis on s’est laissé convaincre, non sans remords, que les premières victimes seraient les élèves et on s’est résigné à se présenter pour le jury. Des camarades ont cependant décidé de marquer leur opposition à ces réformes en ne transmettant pas leurs notes. Et en arrivant, on nous fait savoir que des lots de copies manquent à l’appel. Ça tergiverse – le jury pourra-t-il avoir lieu ?


Le ministère a cependant pris les devants et on apprend qu’un « protocole » a été transmis pour faire face à la situation. Le ton du document est martial – les chefs de centres d’examen sont tenus de « mettre tout en œuvre » pour que « les copies soient rapportées corrigées », celles-ci pouvant au besoin être récupérées par le recours à un huissier. Et les consignes données au jury sont à l’avenant.

Si des copies non corrigées sont restituées, « le paquet est réparti sur l’ensemble des enseignants présents dans le centre de délibération ». L’hypothèse laisse perplexe : un enseignant d’anglais devrait-il corriger une épreuve de biologie ? Une enseignante de mathématiques un examen de philosophie ? Le traitement des membres du jury comme des « renforts » qui « doivent rester disponibles et mobilisables en cas d’urgence » en dit par ailleurs long sur la conception qu’a le ministère des enseignant-e-s. Mais il est aussi prévu que des notes puissent manquer, en cas précisément de non restitution des copies – et les consignes franchissent alors un degré supplémentaire dans l’arbitraire. Si une note manque, les candidats « se voient attribuer provisoirement la note moyenne de leur bulletin scolaire pour la discipline concernée ».

Ces dispositions sont fondamentalement illégales. Elles marquent une grave rupture d’égalité entre élèves : peut-on imaginer que certain-e-s soient évalué-e-s sur le fondement de la copie écrite en examen tandis que d’autres le seraient à l’aune de leur livret scolaire ? On nous assure que cette dernière ne serait que « provisoire » et qu’une fois la note de l’examen établie, celle-ci lui serait substituée (seulement si elle serait meilleure a ajouté Jean-Michel Blanquer la veille à la télévision). La substitution d’une note serait-elle réalisée à huit-clos dans un bureau à Grenelle ou dans un rectorat ? Par quels membres et bénéficiant de quelle autorité ? Le jury seul est habilité à délibérer sur les notes obtenues aux épreuves du baccalauréat. Il semble de ce fait inconcevable que la prérogative du jury lui permettant d’attribuer des points soit aussi confiée à ce jury bis. Imaginons ainsi qu’un élève ait obtenu une meilleure note à l’épreuve écrite (dont la note serait transmise plus tard) que sa note moyenne sur l’année et que la substitution lui permettre d’approcher une mention (par exemple 11,98) : il perdrait alors le bénéfice de la tenue du jury qui lui aurait permis d’obtenir la note 12 et donc une mention assez bien, si l’avis du correcteur et le contenu du livret scolaire allaient dans ce sens. Le caractère favorable pour l’élève de cette disposition, qui vise à prévenir tout recours de la part des familles, est donc à la fois illégal et, potentiellement, factice.

On discute entre membres de chaque jury, entre différents jurys – un timide consensus paraît se dégager pour refuser de délibérer. Quand soudain on nous apprend que les copies manquantes ont été rapportées, corrigées. Ce n’est pas si facile de se résoudre à boycotter le jury d’un examen auquel on a soi-même préparé des classes pendant toute l’année. Et les menaces proférées par le ministre la veille ont vraisemblablement pesé. Les enseignants ne remettant pas leurs copies seraient considérés comme grévistes à partir du jour où ils ont pris les copies, soit un retrait de salaire de dix à quinze jours. Là aussi la disposition semble illégale – le fait qui peut être reproché n’étant pas l’absence de correction mais de remise de la note, le point de départ du décompte de la période de grève doit être la date de fermeture de l’application permettant l’enregistrement des notes et non celle de réception des copies. Des sanctions disciplinaires lourdes sont également prévues. Les enseignant-e-s contraint-e-s de rentrer dans le rang sont manifestement amers ; recevoir le soutien de la part des autres membres du jury plutôt que de la réprobation semble toutefois les réconforter un peu.

Le jury va donc avoir lieu – avec le sentiment qu’il se tient sous la menace du ministre de l’Éducation. Une motion est adoptée à la large majorité par les différents jurys du centre d’examen pour dénoncer les dispositions prises par le ministre. On apprend à la fin de la journée que dans au moins un centre d’examen de Saint-Étienne (le lycée Étienne Mimard), des jurys n’ont pas reçu l’intégralité des notes et ont donc eu recours aux relevés de l’année.

Par delà le caractère illégal des dispositions adoptées en vue de communiquer à tout prix des notes aux élèves dès le vendredi 05 juillet, c’est le choix de passer en force du ministre qui frappe. Comment peut-il ne pas saisir que le refus de transmettre des copies est la marque d’un rejet résolu des réformes en cours et d’une défiance profonde ? Comment peut-il ignorer avec une telle morgue cette contestation et ne lui opposer que la seule contrainte ? Il est sans doute naïf de s’en étonner lorsque l’on sait que ce ministère a organisé le recrutement de surveillants privés pour remplacer les surveillants qui avaient décidé de suivre l’appel à la grève pour le premier jour des épreuves, le 17 juin, qu’il organise la division entre les enseignant-e-s et les directions d’établissements en achetant le soutien de ces dernières à la réforme du baccalauréat (la prime liée à l’organisation des épreuves leur serait maintenue par-delà la disparition du baccalauréat sous sa forme actuelle). S’il est une égalité qui est bien maintenue, c’est celle qui concerne la manière – faite de mépris et de violence, a minima symbolique et bien trop souvent également physique – avec laquelle ce gouvernement traite toute contestation.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS "

Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Deuxième édition des Mots Délivrent, le festival littéraire du café-lecture le Remue-Méninges

Pour la deuxième fois, le café-lecture stéphanois investit ses locaux et tourne sa programmation vers la lecture, l’écriture mais pas que ... pour un festival gratuit, ouvert à tous et trans-artistique du 15 au 18 novembre


Saint-Étienne et alentours Couac   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Les livres sont-ils assez design pour Sainté ?

Alors que la Fête du livre ouvre ses portes ce jeudi 11 avril 2018, nous proposons la lecture d’un article du Couac paru à l’issue de l’édition précédente. Les échos qui nous parviennent de l’événement à venir laissent à penser que certaines des interrogations soulevées demeurent actuelles. Toute actualisation par la proposition d’un nouvel article ou l’ajout de commentaires est donc bienvenue !


Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Formation en bricolage et maçonnerie pour les meufs, les gouines et les trans’

A la mi-octobre venez découvrir l’utilisation des outils à main et éléctroportatifs et la pose de « stuc » entre meufs, gouines et trans’


Saint-Étienne et alentours Couac   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Chère, très chère école privée !

Lors du conseil municipal de juin 2017, alors qu’était abordé le budget de Saint-Étienne, un chiffre avait retenu mon attention : sur les millions d’euros de dépenses de fonctionnement dans le domaine de l’éducation — dont une grande partie est dévolue aux écoles primaires et maternelles — pas moins de 2 millions étaient dévolues aux écoles privées de la commune, soit 25 % du budget tout de même. Je décidais de me pencher sur ce qui me semblait alors être un mystère.


Informations globales   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Gala d’arts martiaux dans le Trièves (Isère), le 15 et 16 septembre

L’ACL (amicale du combat libre lyonnaise) vous invite les 15 et 16 septembre à participer et/ou à assister à deux jours de rencontres sportives conviviales pour un festival d’arts martiaux à Saint Maurice en Trièves


Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

La cantine La Sassouille appelle à un chantier en mixité choisie meufs

La Sassouille est une cantine militante et itinérante Stéphanoise qui se met en place progressivement. Notre envie commune est de pouvoir offrir une bonne bouffe à prix libre et végétarienne sur différents lieux et collectifs en lutte.


Saint-Étienne et alentours Ça Roule   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Le féminisme à coup de fessier, atelier TWERK à Ça Roule !

Le twerking peut être une pratique féministe qui bouscule les normes de genre à coups de fessier. L’atelier suit le format classique d’un cours de danse, avec échauffement et apprentissage de différents mouvements de base du twerking.
Venez découvrir la puissance de votre derrière.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / FLICAGE - SURVEILLANCE

Rien à cacher sur internet ? Vous êtes sûr.e ?

Atelier samedi 23 juin à la Médiatheque de Tarentaize de 14h à 17h sur la surveillances des données personnelles et les moyens d’y résister.


Informations globales   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS

Jugurtha, Bibliothèque numérique libre et gratuite

Ce site permet la diffusion gratuite de livres traitants de divers sujets comme l’histoire, la politique, les sciences, les religions, etc…


Informations globales   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / LOGEMENT - SQUAT

Guide pratique d’autodéfense à destination des personnes menacées d’expulsions de leurs lieux de vie

Après plusieurs mois de rencontres, d’échanges, de recherches et d’ateliers entre des personnes directement concernées par les mesures de délogement, le Collectif Anti-expulsions Lille présente sa brochure d’autodéfense et d’actions collective face aux expulsions, quelle que soit sa manière d’habiter : occupations de terrains, locations, squats, résidences étudiantes…


Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Manifestation du 1er mai à Saint-Étienne

« Aussi longtemps que la lutte des travailleurs contre la bourgeoisie et les classes dominantes continuera, aussi longtemps que toutes les revendications ne seront pas satisfaites, le 1er mai sera l’expression annuelle de ces revendications. » – Rosa Luxembourg. Soyons toutes et tous déterminé-e-s pour un 1er mai de lutte ! Rendez-vous à 10h à la bourse du travail de Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Pique-nique mercredi 1er mai

Rendez-vous après la manif de mercredi 1er mai pour un pique-nique à 12h30 au parc de la place Albert Thomas
Apportez vos plats à partager, des jeux d’extérieur, vos boules de pétanque et traînons ensemble pour continuer de célébrer le 1er mai en papotant et jouant !


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Center Parcs de Roybon, rassemblement mardi 30 avril à Lyon

La saison IV de la saga Game Of Troncs s’annonce riche en péripéties. Pour la 4e fois en 5 ans, la justice doit statuer sur le projet de Center Parcs de Roybon en Isère. Après de nombreuses décisions de justice défavorables au Préfet comme à la multinationale du tourisme « Pierre et Vacances » (P&V), le Conseil d’État a invalidé en novembre 2018 (sur la forme) la décision de la Cour d’Appel Administrative de Lyon qui avait confirmé l’illégalité de l’arrêté préfectoral permettant la destruction des zones humides de Roybon. Le cas est donc rejugé en appel, mardi 30 avril à partir de 14 heures à la cour administrative d’appel de Lyon, 184 rue Duguesclin, 69003 Lyon.


Saint-Étienne et alentours Couac   MEMOIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Université, mai 1968 – avril 2019 : d’une occupation à une autre

Il y a huit jours s’achevait la brève occupation, une trentaine d’heures, d’un bâtiment de l’Université Jean Monnet. Celle qui s’était déroulée en mai-juin 1968 avait, elle, duré, une trentaine... de journées. Couac vous propose de vous replonger dans l’épisode de mai-juin 1968 avec un article paru dans sa version papier au printemps 2018.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   LOGEMENT - SQUAT / MOBILISATIONS - LUTTES

Traces des expulsions successives à Saint-Étienne (bourse et fac)

Récolte, recueil, archivage des enregistrements en tous genre : photos, vidéos, audio.... réalisées lors de ces derniers jours à Saint-Étienne.
Recherches des « traces » numériques des deux expulsions ayant eu lieu vendredi et dimanche à Saint-Étienne, révélant l’acharnement et la mobilisation policière contre cette réponse à la saturation des services sociaux que fut l’occupation de la bourse du travail et puis d’un bâtiment de la fac.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

P’tit resto pour « Let’s boum Clap ! »

C’est samedi le p’tit resto de la Gueule Noire. Et ce mois-ci, c’est en soutien à Let’s Boum Clap, le groupe de percussion qui fera boumer nos manifs !


Informations globales   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Appel à manifester contre les frontières, à Montgenèvre et dans toutes les villes

A la frontière comme ailleurs, luttons contre les politiques migratoires.
Organise ta manif dans ta ville ou rejoins-nous sur le col de Montgenèvre le 20 avril à 11h.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XXI

Samedi 6 avril à 13h au départ de Monthieu et à 14h place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MOBILISATIONS - LUTTES

Pour un logement digne pour toutes et tous : rassemblement !

Avec le printemps revient la vague des expulsions, qui vient, cette année encore, de mettre à la rue violemment une centaine de personnes. Un collectif d’associations et de personnes solidaires se mobilise depuis quelques semaines pour aider ces personnes et rappeler aux pouvoirs publics leur devoir de mise à l’abri.
Mercredi 3 avril à 15h30 place de l’hôtel de ville, soyons nombreureuses et motivé’es pour affirmer publiquement ce qui nous rendrait « fièr·es d’être stéphanois·es » : acceuil et solidarité !


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MOBILISATIONS - LUTTES

Occupation de la Bourse du travail par des personnes sans hébergement et leurs soutiens

Suite à la fin de fin de la trêve hivernale et l’expulsion violente de squats de migrant·es, de nombreuses personnes (dont des personnes malades et des enfants en bas âge) sont aujourd’hui sans aucune solution de relogement. Face à cette situation insupportable, une poignée d’associatifs et de citoyen·nes mobilisé·es ont décidé d’occuper la Bourse du travail de Saint-Étienne ce lundi 1er avril.
Retrouvez dans cet article tous les textes qui ont été publié sur notre site

Mise à jour :


A la une...

RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Taclons Puma - 2e round  

Journée d’Action Internationale contre le sponsoring de Puma organisée par le collectif stéphanois de soutien au peuple Palestinien‎.
BDS42 reprend du service mercredi prochain. Ce 16 octobre à partir de 16h30, place du peuple, nous organisons un rassemblement pour la seconde action internationale contre Puma et dans le but de dénoncer leur sponsoring de la fédération israélienne de football.


DISCRIMINATIONS - RACISME
Appel à témoin suite à l’agression policière raciste du 28 septembre  

Appel à témoins concernant l’agression policière raciste ayant eu lieu rue Rouget de Lisle dans la nuit du 28 septembre.
Comme le racontait un texte publié il y a peu sur Numéro zéro, deux personnes noires ont été agressées par des policiers stéphanois dans la nuit du 28 au 29 septembre. Les forces de l’ordre les ont violemment frappées, humiliées, et ont eu à leur égard des propos et comportements extrêmement racistes et choquants.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Déclaration de la Commune Internationaliste du Rojava  

Alors que Donald Trump a annoncé le retrait rapide des soldats présents dans la région, le président de la Turquie Erdogan en a profité pour menacer d’une opération militaire. Opération lancée hier ; quatre villes subissent des bombardements aériens de l’armée turque. Le but pour Erdogan : éradiquer les forces kurdes et leurs alliéEs en place dans la région du Rojava et éradiquer toute velléité d’émancipation des peuples. Le peuple kurde du Rojava lance un appel à la mobilisation.


ANTIFASCISME
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos  

Antonin Bernanos est un militant antifasciste autonome. Incarcéré durant près de deux ans suite à l’affaire de la voiture de police brûlée Quai de Valmy en 2016, il est de nouveau en détention – provisoire – depuis six mois suite à la plainte d’un hooligan d’extrême-droite dont le groupe a été mis en déroute lors d’une confrontation de rue avec des antifascistes. Dans cette lettre, Antonin revient sur l’infiltration des groupes d’extrême-droite durant la phase initiale du soulèvement, et sur la manière dont celle-ci s’articule étroitement avec la stratégie répressive de l’État – qu’il s’agisse de répression policière ou de propagande médiatique.


REPRESSION - PRISON
[Courrier Parloir Hélicoptère] Partage d’experiences et d’outils sur le soutien aux personnes incarcérées  

Lancement de la plateforme Courrier Parloir Hélicoptère pour référencer et partager des expériences et des outils de soutien aux personnes incarcérées.
Nous sommes un petit groupe de personnes qui avons et avons eu des proches incarcéré-es et on a rencontré des difficultés à communiquer avec elleux ce qui nous a amené à nous poser des questions sur les outils à mettre en place pour lutter contre l’isolement des personnes incarcérées.


GENRE - FEMINISME
[CNT Femmes Libres Sainté] Présentation et Brochure d’octobre 2019  

« CNT Femmes Libres » est un outil non-mixte de lutte contre les violences patriarcales sur les lieux de travail, dans les pratiques syndicales, dans l’espace privé ou public.


REPRESSION - PRISON
IanB, membre de Désarmons-les ! revient sur son arrestation à Montpellier le 28 septembre 2019  

Samedi 28 septembre, aux alentours de 16h, lors de l’acte 46 des gilets jaunes, IanB, membre du collectif Désarmons-les !, s’est fait violemment interpeller. On nous relate plusieurs faits de violences au même endroit : des coups de matraque qui visaient une observatrice LDH et des personnes qui, dans le passé, ont déjà été mutilées ou blessées par la Police. On nous relate un contexte très violent, anxiogène et paniquant. Dans cette lettre IanB revient sur son interpellation et sur le sentiment d’injustice et de colère qui l’a envahi à sa sortie de garde à vue et sur cette brutalité d’État qui se banalise.


DISCRIMINATIONS - RACISME
Agression raciste de la part de la police stéphanoise  

Un habitant de la ville a envoyé son témoignage dans lequel il dénonce une agression raciste de la part de la police stéphanoise. Ces faits se sont produits ce week-end et il est primordial de les faire connaître. En effet, ce genre d’agressions de la part des forces de l’ordre n’est pas rare et il faut les dénoncer par tous les moyens !


REPRESSION - PRISON
[Riom, Puy-de-Dôme] Lettre collective de la Cellule des prisonniers révoltés  

Inaugurée en 2016, la prison de Riom (63) dite de « nouvelle génération » selon ses promoteurs, est depuis son ouverture le théâtre de révoltes de la part des prisonniers. Cette lettre écrite par des prisonniers se revendiquant de la « Cellule des Prisonniers Révoltés » dénonce leurs conditions de vie et affirme leur volonté de lutter.


FLICAGE - SURVEILLANCE
[Lyon] La gendarmerie utilise la reconnaissance faciale pour identifier les suspects  

C’est une audience du 17 septembre dernier au tribunal de Lyon, passée un peu inaperçue, qui met en lumière cette nouvelle technique policière. Une personne passait en procès pour un vol de camion le 5 septembre. Comment a-t-elle été reconnue et arrêtée ? Par reconnaissance faciale !


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Trombinoscope des collaborateurs du « réaménagement urbain » à Saint-Étienne  

Ce trombinoscope paru dans le journal du carnaval de l’inutile de Mars 2019, nous propose un petit tour d’horizon des assos de « réaménagement urbain » qui ont pignon sur rue à Sainté. Jeunes, « alter » et pleine de bonne intentions, nous avons ici une vue rapide sur leurs histoires, leurs projets et leurs liens avec le pouvoir municipal ou national.


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Alerta alerta anti-CRA !  

Depuis plusieurs mois déjà la lutte contre les CRA s’accroît à l’intérieur comme à l’extérieur. Pas plus tard que la semaine dernière débutait une grève de la faim dans les CRA de Palaiseau et de Plaisir. Dans ce contexte et pour mieux comprendre l’abomination que sont les CRA, voici ci-dessous un article (paru en juin dans le Gueuloir n°4) sur le sujet.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Technopolice  

Le site technopolice.fr propose de la documentation sur la vidéo-surveillance, les « smart city » et les technologies de contrôle qui se développent sur le territoire français. La ville de Saint-Étienne est bien placée dans la course : les documents et échanges liés aux projet Serenecity / SOFT sont accessibles sur le site.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Retraites, la bataille commence  

Le mardi 24 septembre, ce sera un premier rendez-vous pour ce qui devrait être le début d’une lutte et d’un rapport de force pour enfin, reconquérir des droits :
rassemblement à Saint-Étienne à 10h30 devant la bourse du travail pour une manifestation que l’on espère massive et offensive.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Des centaines de jeunes dans la rue pour la grève pour le climat  

Le rendez-vous avait lieu à 9h30 à la place du peuple. Plusieurs centaines de personnes se sont mobilisées, dont des collégien·ne·s et des étudiant·e·s, mais majoritairement des lycéen·nne·s venant principalement d’Honoré d’Urfé et de Fauriel.
Compte rendu en image de la mobilisation pour la journée de grève pour le climat.


DISCRIMINATIONS - RACISME
« Dans ses yeux j’ai vu la haine » : récit de la femme attaquée à coup de couteau à Sury-le-Comtal  

La presse nationale a peu relayé cette information. Question de « choix éditorial » suppose-t-on... Or, il s’agit bien d’une attaque raciste et islamophobe qui a eu lieu le 11 septembre dernier, à une vingtaine de kilomètres de Saint-Étienne. Dans d’autres contextes, on aurait même pu qualifié cet attaque de « terroriste » (?!) Voici un récit de cette femme agressée violemment pour avoir eu pour seul tort le fait de porter un bout de tissu sur la tête. Article publié sur le site du Collectif Contre l’Islamophobie en France.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Des fumées de bitume toxiques à la centrale du Fay à Saint-Jean-Bonnefonds  

Les nuisances produites actuellement, surtout le matin, par la Centrale d’enrobé du Fay à Saint-Jean-Bonnefonds s’avèrent déraisonnables et excessives pour les populations habitant juste à coté. Cela fait des années que ce mécontentement n’est pas pris en compte et laisse place aux affaires quel qu’en soit le prix. Article publié sur le blog de Résistance verte.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
La Rentrée Solidaire 2019  

Pour se donner la pêche de militer à la rentrée, nous vous avons fait une petite sélection d’évènements militants pour cette rentrée 2019. On y trouve des soirées conférences, du théâtre, une manif, et des rassemblements. Venez motivé’es !