Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Contre l’A45 et la nouvelle prison, refusons les projets d’un monde plein de barreaux !




ce texte est également au format pdf pour faciliter sa diffusion


De manière générale les projets d’autoroute ou de prison sont considérés comme des évidences, et des « nécessités sociales », alors que leur apparition est relativement récente.
La « première autoroute » voit le jour en Italie en 1924 : elle doit permettre la circulation plus rapide des marchandises et favoriser le développement du capitalisme, mais aussi assurer à l’État une emprise sur les territoires..
La prison existe, en tant qu’institution matérielle et avec son idéologie, depuis le 19e siècle, afin de faire peser encore plus fort la coercition du pouvoir sur les récalcitrant-e-s et ses opposant-e-s, et de contenir une partie des populations indésirables
Depuis, ces outils doivent sans cesse être développés, modernisés.
Dans la Loire, il s’agit d’une part de construire l’A45 entre Lyon et Saint Étienne, en parallèle à une voie rapide déjà existante et gratuite. D’autre part de construire une nouvelle maison d’arrêt qui compterait plus de 500 places pour remplacer celle de la Talaudière, et enfermer toujours plus. On nous prépare un avenir radieux !

Il paraît logique que des personnes qui impactées directement par ces projet vont en subir des désagréments dans leur quotidien ( à commencer par les personnes qui peuvent être expropriées parce que le projet passe sur leur maison ), et que parfois elles s’opposent à ce que ce projet se fasse à cet endroit.
Cela met alors l’accent sur la question des « nuisances » qui vont être imposées aux « locaux ».
A cela l’état répond qu’il faut bien que quelques-un-es se « sacrifient » en supportant des « nuisances » pour le « bien commun ». Cela permet d’évacuer une remise en question plus en profondeur du projet, questionnant sa fonction et ses conséquences ; celles-ci restent identiques où que soit délocalisé ce projet.

Les nuisances sont évaluées par des experts, quantifiées « scientifiquement », et les mêmes experts proposent d’y apporter des solutions négociées pour faire passer la pilule. On va construire des murs anti-bruit le long des autoroutes, et décaler l’implantation de la nouvelle prison un peu plus en bas à droite sur le terrain. La nuisance est amoindrie, les « riverain-es » « pris-e en compte », les projets se font, (presque) tout le monde est content-e…

Une remarque au passage. Le fait de parler également de « nuisances » au sujet d’une prison et d’une autoroute en dit long sur la manière dont les détenu-es et leurs proches sont considéré-es par la société bien pensante.
Une autoroute crée des « nuisances » parce qu’elle fait du bruit, de la pollution, empêche la libre circulation, détruit le paysage ( et d’autres choses encore)…

Les « riverains » d’une prison s’épanchent suffisamment souvent dans les journaux pour ne pas reprendre ici leurs propos dégueulasses… On semble oublier que les problèmes les plus graves posés par la prison, ce sont les personnes enfermées et leurs proches qui les vivent.
L’enfermement permanent, les humiliations, le racket de l’administration, la privation de ses proches, la soumission à l’arbitraire des magistrats et des matons, l’absence d’intimité, les milles horreurs de la taule n’ont pas grand chose de comparables avec le petit souci de jacqueline et robert qui habitent à coté et se trouve incommodés par la « pollution lumineuse » des projecteurs du mur d’enceinte éclairés en permanence…

Pour en revenir aux stratégies mises en place pour obtenir l’acceptation des populations locales, il peut arriver que d’éventuelles retombées financières, la promesse d’emplois générés par la mise en place du dit projet ( emplois intérimaires lors de la construction, sous-traitance ponctuelle avec des entreprises locales, ou alors commerces à qui on promet de futur-es client-es ) soient des arguments suffisants.

Si ce n’est pas le cas, le projet sera imposé, de manière plus ou moins frontale. Il existe tout un panel de rendez-vous avec différents représentants politiques, de recours administratifs, de réunions de concertations, de débats publics… qui permettent parfois de gagner du temps, et surtout de donner à la population l’illusion que son avis est « pris en compte ».
Pour finir évidemment l’état et les principales entreprises concernées ont bien l’intention de faire à leur guise.
Certains grands projets ( la centrale nucléaire de Plogoff, le barrage de Serre de la Fare, un certain aéroport...) qui n’ont pas (encore) vu le jour le doivent à des résistances et des luttes solides.

Dans tous les cas, face à la contestation, l’état va argumenter la nécessité de réaliser son projet au prétexte de « l’intérêt général », parfois aussi nommé « bien public ». Ce qui semble souvent se confondre étrangement avec les intérêts financiers de certains grands groupes, ou l’intérêt de l’état à sa propre perpétuation...
Qu’il s’agisse de prison ou d’autoroute, on retrouve derrière toujours les mêmes grandes entreprises : Vinci, Eiffage, Spie-Batignolles ( et leurs nombreuses filiales), qui ont bien compris quels sont les secteurs où investir.
Ensuite les petits sous-traitants varient selon les tâches à réaliser.

Dans les deux cas, les personnes qui se trouvent là où l’état a décidé de réaliser son projet, n’ont qu’à la fermer, éventuellement prendre une somme qui est l’équivalent du prix de leur silence et de leur expropriation, et tenter de (se) reconstruire ailleurs. Dans les deux cas, des parcelles de terres, généralement agricoles, vont être détruites, recouverts de tonnes de béton.
Le serpent de béton a son lot de morts au volant ; le cube de béton avale les vies volées par l’enfermement, mais aussi les morts réelles en détention ( 7 fois plus de suicides en prison qu’au dehors, quand il ne s’agit pas de tabassages ou meurtres commis par des surveillants et camouflés en suicides).
Dans les deux cas, de nombreuses personnes se résignent et s’habituent à ce qui leur a été imposé, comme si c’était normal. Prendre l’autoroute pour gagner quelques minutes et enrichir ces grands groupes qui nous pourrissent la vie ; dire bonjour à un maton qui gagne sa vie en étant le bourreau de ceux qu’il enferme...

La multiplication des autoroutes, comme la multiplication des prisons, permet le quadrillage toujours plus serré du territoire, et donc une gestion et une mise sous contrôle plus efficace.
Le contrôle, qui est le propre de la prison ( avec entre autres : caméras de surveillance et uniformes, contrôles à l’entrée et à la sortie, vérifications impromptues du respect des règles, identification des déplacements) s’étend peu à peu à tous les domaines de notre vie.

L’autoroute répond aux besoin d’un monde basé sur la rentabilité et la conformité.
Il faut aller le plus vite possible d’un endroit à un autre… pour travailler, en faisant à répétition des trajets absurdes qui nous font perdre une partie de notre vie… pour consommer le plus vite possible le rare « temps libre » dans des loisirs, ou aller voir les personnes que l’on aime, mais dont on est éloigné-es « à cause du boulot ».
L’autoroute permet aux industries et entreprises d’acheminer le plus vite possible des marchandises d’un point A à un point B parce que « le temps c’est de l’argent »
L’autoroute est le « cadre de vie » de milliers de commercial-es et routièr-es qui passent des années à accumuler des kilomètres pour amener des marchandises ou faire signer des contrats. Relié-es à leur hiérarchie par le mouchard GPS et leur téléphone portable, la seule liberté qu’on leur tolère est de « choisir » entre deux hôtels, ou station services identiques.

La prison répond aux besoins d’un monde basé sur la rentabilité, la conformité, la soumission à l’autorité. Il faut bien travailler… il faut bien accepter les injustices de ce monde… il faut bien se soumettre…
La loi est faite par et pour les puissants, et la justice ne s’attaque pas à ceux qui organisent l’oppression que nous vivons.
Les plus grands voleurs, qui magouillent des millions et mettent sur la paille les ouvriers quand ils ont trouvé à qui revendre une entreprise pour se faire encore plus d’argent, n’ont pas de problème avec la justice. Ils auront parfois une petite amende, qui ne représente pas grand chose pour leur porte monnaie ; souvent cela restera symbolique. La justice ne s’occupe pas ceux qui au nom de l’état et payés par l’armée tuent des dizaines, centaines, milliers de personnes dans des pays qu’on ne sait souvent même pas situer correctement sur une mappemonde.
Elle ne s’occupe pas de ceux qui parés de l’uniforme de l’état, flics ou matons, tuent, violent, sont payés pour faire régner l’ordre… Cet ordre qui tient grâce aux lois, aux tribunaux, aux prisons.
Par contre les prisons sont pleines à craquer de petit-es délinquant-es ( délits routiers, petits vols et stupéfiants principalement).
La prison donne l’impression à celles et ceux qui n’y ont jamais été confronté-es, ni à la justice, d’être « libre », comme est libre le commercial qui passe sa vie sur l’autoroute.

Il faudrait accepter ce monde, il faudrait produire des marchandises pour engraisser les patrons et la fermer, il faudrait que ça aille vite…
La circulation des personnes et des marchandises, la répression par la menace de l’enfermement ( et encore beaucoup d’autres choses ! ) sont nécessaires à l’état et au capitalisme. Ils sont nécessaires pour maintenir les inégalités, pour garantir l’exploitation par le travail et les ( nombreux) rapports de domination.
Mais pour les personnes qui veulent tenter de vivre librement vis-à-vis d’eux mêmes et des autres, ce n’est pas une nécessité, c’est une entrave.

On peut l’espérer, dans les deux cas il restera des personnes qui ne se résignent pas et qui tentent d’enrayer ces machines…

A bas toutes les prisons, et les autoroutes, en activité ou en projet !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "AUTOROUTE A45 (2016 - 2018)"

Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Perdriau, Wauquiez et Ziegler ne laisseront pas enterrer l’A45 comme ça

On s’y attendait mais ça y est, ils l’ont fait ! Perdriau (président de Saint-Étienne Métropole), son nouveau futur ex-copain Laurent Wauquiez (président de la région Aura) ainsi que Georges Ziegler (président du Département de la Loire) ont saisi le conseil d’État pour ressortir des cartons l’A45, vieux projet d’aménagement nuisible et inutile…


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

L’ A 45 est « définitivement » abandonnée ! La lutte paye !

La ministre des transports Elisabeth Borne a confirmé l’abandon du grand projet - bien inutile et nuisible - d’autoroute entre Lyon et Saint-Étienne. Première réaction de la coordination des opposants.


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Le 22 septembre, toutes et tous à la Talaudière !

Rassemblement contre l’A45 et son monde à La Talaudière le 22 septembre 2018.
La bataille contre l’autoroute A45, cette deuxième autoroute entre Brignais (Rhône) et La Fouillouse (Loire), payante et parallèle à l’autoroute existante, n’est pas finie : à nous d’obtenir son abandon définitif.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

L’A45, ce n’est pas fini – Restons mobilisé·es

La Coordination des opposants à l’A45 reste prudente sur les suites politiques du dossier d’autoroute A45.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Brochure - Zine] À l’intersection avec l’A45 #2

Depuis la première intersection, qui était sortie juste avant la marche Sainté - Lyon et le grand rassemblement de Saint Maurice sur Dargoire en juillet dernier, de nombreuses voitures sont passées sous les viaducs... Mais aucun des onzes de ces « ouvrages d’arts », ni des 4 tunnels que nous prévoit l’A45 n’est encore bâtit. La résistance se renforce doucement mais surement au fil du temps, des rencontres et des complicités se croisent. Car ces derniers mois il faut dire que ça s’est agité autant dans les collines, que du côté de Sainté. En espérant que ces quelques pages en donnent l’échos.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Carnaval !

Nous vous invitons, partout où vous êtes, à vous joindre au Grand Carnaval Inutile ‘Béton va Béton’ à Saint-Étienne le 24 février 2018.
Rendez-vous à 14h à la Chambre de Commerce et d’Industrie (57 cours Fauriel).


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Rencontre -débat samedi 3 février, contre l’A45, la carrière de Saint-Julien-Molin-Molette et les grands projets inutiles en général

En attendant le passage à Lyon, le 25 avril de la tournée contre les Center Parcs de Roybon, Le Rousset et Poligny...
Notre Dame des Landes, centre d’enfouissement nucléaire de Bure, ferme-usine des Mille Vaches, ligne à grande vitesse Lyon-Turin, Center Parcs (Roybon, le Rousset, Poligny)... vous connaissez ?


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Assemblée de lutte contre l’A45, mais pas que...

La prochaine assemblée sera consacrée à la manière dont nous pouvons marquer notre solidarité avec des luttes et mouvements qui, proches de nous par les problématiques qu’illeux affrontent, sont cependant éloignés géographiquement. Rendez-vous MARDI 6 FÉVRIER À 19H à l’AMICALE LAÏQUE DU CRÊT DE ROC, RUE ROYET, À SAINT-ETIENNE.


Saint-Étienne et alentours   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Mobilisation étudiante contre l’A45 et les expulsions de personnes migrant.e.s

Lundi 4 décembre, des étudiant.e.s du Département d’Études Politiques et Territoriales ont participé, à leur manière, à l’inauguration en grandes pompes du nouveau bâtiment de Sciences Po Lyon, sur le campus stéphanois de l’Université Jean Monnet.
Les maires de Lyon et Saint-Étienne, le préfet et la rectrice de la région Rhône-Alpes Auvergne, les président.e.s de l’Université de Lyon, de Jean Monnet et de Sciences Po Lyon ont été accueilli.e.s par une banderole et un tractage dénonçant le projet de l’autoroute A45 ainsi que la situation dramatique que vivent les migrant.es à Saint Etienne, à Lyon et, dans l’ensemble de la France.


Informations globales   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Préparons-leur un hiver ardent !

Le 12 décembre à Paris, à l’occasion du second anniversaire de la COP 21, se tiendra un sommet international sur l’économie et la transition énergétique. Face à cette nouvelle opération de marketing vert, des territoires en lutte - de Bure à Roybon en passant par Notre Dame des Landes, des collines aveyronnaises, en passant par le plateau de Millevaches, à la ceinture maraîchère dijonnaise ou les côtes du Finistère - se sont regroupés pour une déclaration commune. Il s’agit de rendre visible - avant, pendant et après le sommet - la manière dont le gouvernement Macron poursuit en réalité un ensemble de projets d’aménagement destructeurs et nuisibles. Cette déclaration met en avant la vitalité des résistances en cours face à ces projets mortifères et un calendrier commun tout au long du mois de décembre pour continuer à densifier ces luttes.


Dans la thématique "URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT"

Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Conférence « Histoire / Utopie - Constructions de la modernité »

Conférence « Histoire / Utopie - Constructions de la modernité » par Panayotis Tournikiotis. Mardi 3 mars, à 18h30, dans l’amphithéâtre de l’ENSASE (1 rue Buisson, St- Étienne).


Saint-Étienne et alentours Couac   FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Gare au retour de Serenicity

Les espoirs que la Commission européenne mettraient le holà aux expérimentations de reconnaissance faciale et autres ont été douchés la semaine dernière. Il est donc plus qu’important de rester vigilant.e.s sur les projets de reconnaissance faciale et autres dispositifs de surveillance dans l’espace public. Le projet Serenicity que détaillait Couac à l’automne 2019 en fait partie.


Saint-Étienne et alentours Couac   DROITS SOCIAUX - SANTE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Du goudron pour qui ?

Alors que les réunions pré-électorales se multiplient, on est pris par l’envie d’y aller avec du goudron et des plumes. Du goudron, tiens, c’est aussi avec cela que l’équipe municipale mène campagne. Un article de Couac paru à l’automne dernier sur cet enrobé et sur d’autres revêtements à l’odeur d’élections...


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Vélorution à St-Étienne !

Que ce soit à vélo, en skate ou à rollers, retrouvons-nous à la même heure et au même endroit et partons rouler dans la ville. Venez nous rejoindre le deuxième vendredi du mois à 18h place Chavanelle à St-Étienne.


Saint-Étienne et alentours Couac   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

Google et Sainté City

Il y a tout juste six mois, Google inaugurait son atelier numérique à Saint-Étienne. Google a déjà les moyens d’en connaître beaucoup sur nous. Alors, pourquoi ce moloch veut-il s’implanter physiquement dans nos villes, particulièrement à Saint-Étienne ? Une enquête de Couac initialement parue au printemps 2019.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Incroyable ! L’UNESCO décerne à la ville de Saint-Etienne le label de « ville inclusive et durable »

Ce label censé être attribué aux villes qui mettent en œuvre des politiques de lutte contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l’exclusion semble vraiment usurpé pour la bonne ville de Saint-Étienne et toute l’équipe municipale du maire Gaël Perdriau. En effet, à ma connaissance ce n’est pas le domaine d’excellence de ce dernier. Il serait bon de rappeler aux inspecteurs quelques faits et actes qui viennent en complète contradiction avec l’attribution de ce label.


Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Lyon] Fête des lumières, tourisme et Métropole : débat le 22 novembre

Entre aliénation touristique, désastre écologique, marchandisation de la ville, obscurantisme... Quelle vie nous prépare la ville-entreprise ?


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Trombinoscope des collaborateurs du « réaménagement urbain » à Saint-Étienne

Ce trombinoscope paru dans le journal du carnaval de l’inutile de mars 2019, nous propose un petit tour d’horizon des assos de « réaménagement urbain » qui ont pignon sur rue à Sainté. Jeunes, « alter » et pleines de bonnes intentions. Nous avons ici une vue rapide sur leurs histoires, leurs projets et leurs liens avec le pouvoir municipal ou national.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

L’EPASE, un acteur de l’État au service du futur

L’EPASE, c’est notre établissement public d’aménagement de Saint-Étienne, avec ses logiques et modèles, et ses zones où il a planté ses griffes. Le Journal du Carnaval, publié en mars 2019 à l’occasion du carnaval de l’Inutile, nous donnait un début d’explication sur ses finalités dans un de ses articles.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Code du policier de l’espace à Saint-Étienne

Article 1.
Comme partout ailleurs, les policiers de l’espace – autrement dit aménageurs, urbanistes, architectes et designers – travailleront main dans la main avec les autres services de police et de renseignement. Ceci afin de limiter au maximum l’utilisation de l’espace public, en particulier par les plus pauvres. En tant que capitale du design, Saint-Étienne se doit d’être un modèle de Smart City. Le numérique dans tous les aspects de la ville devra permettre la sécurisation totale.


Dans la thématique "REPRESSION - PRISON"

Informations globales   DROITS SOCIAUX - SANTE / REPRESSION - PRISON

Soirée Battitura

Parce que ces mesures exceptionnelles de confinement mondial ne touchent pas tout le monde de la même manière, à Sainté et ailleurs : suivons cet appel d’Italie à soutenir les prisonnier.es. A l’unisson, mercredi 1er avril à 18h, tapons sur des casseroles à nos fenêtres.


Informations globales   REPRESSION - PRISON

« Il faut qu’on bloque en promenade ! » : messages de prisonniers de France en réaction au confinement des prisons

Voici des extraits de deux articles publiés sur le site lenvolee.net, media contre toutes les prisons. L’Envolée essaie de relayer la parole des prisonniers qui sont actuellement laissés à leur sort... dans le confinement des confinements. Toujours mal soignés, mais brutalement réprimés dès qu’ils essaient de prendre la parole. Dans leurs messages, les prisonniers appellent à un blocage massif des promenades, dans toutes les prisons de France à partir du 19 mars.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   REPRESSION - PRISON / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Action de soutien aux prisonnier.es italien.nes

Cette semaine, plusieurs militant.e.s stéphanoi.se.s ont suspendu une banderole au-dessus de l’autoroute pour afficher leur soutien aux prisonnier.e.s italien.ne.s en révolte, et pour informer la population des crimes abjects de la police italienne !


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

[Lyon] Projections du film « À nos corps défendants » en soutien au Collectif Justice et vérité pour Wissam

En soutien au « Collectif Justice et vérité pour Wissam » , le « Comité Justice et Vérité pour Mehdi » vous invite, le 21 Mars, à 17 h, à la projection du film « À nos corps défendants », de IanB du collectif Désarmons-les ainsi qu’à un repas à prix libre.

L’Entrée est à prix conseillé de 3€ (soutiens comme tu peux !) et la recette sera reversée en soutien au « Collectif Justice et vérité pour Wissam El Yamni ».


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Étranglement d’un manifestant à Saint-Étienne : appel à témoignage

La photo de l’étranglement d’un manifestant lors de l’acte 68 à Saint-Étienne est devenue virale sur les réseaux sociaux. Même le journal « 20 minutes » y a consacré un article. N’hésitez pas à contacter le Cassis (Collectif d’Autodéfense et de Solidarité en Soutien aux Inculpé.e.s Stéphanois.e.s) si vous avez quelqu’un qui possède un quelconque témoignage ou informations à ce sujet.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

Concert de soutien aux prisonniers

Concert samedi 25 février 2020 à partir de 19h avec AMES OAK (flamenco) + EZEIKIEL (Rap) + MACH STEM EFFECT (metal death grind) + CAPTAIN PATO (Rap) + THE REVENGERS (punk)
Entrée et adhésion prix libre au lieu


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

La jeunesse stéphanoise violemment réprimée

Cela fait quelques jours, qu’à St-Étienne, les forces de l’ordre répriment dans la violence toute tentative de grève des jeunes lycéens. Le préfet aurait-il peur des jeunes, pour les empêcher, à n’importe quel prix, de rejoindre le mouvement ?


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / REPRESSION - PRISON

Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (2)

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés, quatre Stéphanois sont jugés pour avoir diffusé des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Deuxième partie d’un texte en trois épisodes : Enquête et arrestations, automne 1882.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / REPRESSION - PRISON

Réunion publique d’accès au droit en cas d’interpellation et de poursuite judiciaire

Dans la continuité du mouvement de lutte contre la réforme des retraites, les organisations syndicales de salarié.e.s en lien avec le Syndicat des Avocats de France vous invitent le mercredi 15 janvier (16h30) à une réunion publique d’accès au droit pénal à la Bourse du Travail.


Saint-Étienne et alentours Couac   REPRESSION - PRISON

Les stades de foot, laboratoire où s’expérimentent les techniques de répression

Il y a quelques jours, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu son verdict : deux matchs à huis clos (dont un avec sursis) pour les quelques centaines de fumis et le feu d’artifice en tribune lors du match contre le PSG. Pour lutter contre les « Ultras », l’État s’est doté depuis plusieurs années d’outils de répression fort sophistiqués. À Saint-Étienne, quelques irréductibles résistent encore et toujours au progrès et à la modernité, au nom de concepts éculés comme la liberté et les valeurs populaires du football. Discussion avec l’un des membres des Green Angels, un des principaux groupes de supporters stéphanois.


A la une...

MEDIAS
Bienvenue au Numéro Zéro nouveau ! 

Le Numéro Zéro déménage !
Attendue depuis longtemps, reportée pour cause de confinement, une nouvelle version de votre site d’informations locales préféré sera mise en ligne très prochainement.
C’est maintenant ici que ça se passe : https://lenumerozero.info !


DROITS SOCIAUX - SANTE
Vivre à Sainté (et alentours) en temps de Corona virus 

Contrairement à ce qu’affirme M. Le Président : non, nous ne sommes pas en guerre ! Nous sommes juste confronté.es à une situation exceptionnelle, face à un État qui lui, nous fait la guerre : réduction drastique des moyens pour la santé, l’éducation, la culture, violences policières systémiques, etc. En attendant de pouvoir toutes et tous se retrouver dans la rue, cet article tente de suivre l’actualité locale en temps de Covid-19.
Contactez-nous à l’adresse suivante : lenumerozero chez riseup.net


DROITS SOCIAUX - SANTE
« On ne peut pas nous rire au nez impunément » 

C’est avec ces mots que Georges Ziegler, président du Département de la Loire, dénonçait en février la « fraude aux prestations sociales » à l’occasion de la présentation en grande pompe d’un accord entre le Département, les parquets de Saint-Étienne et de Roanne, la CAF, la Direction départementale de la sécurité publique et le groupement de Gendarmerie de la Loire pour renforcer la lutte contre cette fraude. Mais à quoi correspond cette fraude à laquelle est consacrée une telle débauche de moyens et de communication ? Décryptage dans le Couac n°9.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°3 : Askip c’est la faute à pangolin 

Épisode 3 du podcast de l’équipe de Radio Tilleuls envoyé à Couac. Parce que le virus ne se transmet pas par les oreilles, l’équipe de Radio Tilleuls vous raconte ici sa troisième semaine de confinement à travers les traces vocales qu’elle se partage.


MEDIAS
24 heures sur TL7 

Confinement rime, parfois ou souvent, avec désœuvrement. Auquel on essaie d’échapper comme on peut. La télé est l’un de ces moyens. Couac avait expérimenté avant l’heure ce que donne une journée passée face au bocal. En local, devant TL7.


CAPITALISME - GLOBALISATION
CoronaVirtuel 

Jamais la matraque policière ne se croit si géniale qu’en présence d’un désastre ; ce début de vingt-et-unième siècle est son royaume des cieux.
Le désastre est là, qui n’est pas le résultat d’un virus, fût-il un covid-19, mais d’un monde : l’économie impérialo-marchande, et l’étouffant décor qu’elle impose.


FLICAGE - SURVEILLANCE
L’urgence c’est la santé, la solidarité, pas la 5G, ni de nous pister 

Dans le cadre de l’état d’urgence « sanitaire », le gouvernement a établi une ordonnance qui permet, pendant toute sa durée, l’installation d’antennes 5G sans aucune autorisation (de l’ANFR, des mairies, des régies ou syndic d’immeubles !). Il veut aussi promouvoir des dispositifs de traçage numérique qui pourraient survivre à l’urgence...


DROITS SOCIAUX - SANTE
Appel aux dons de Cabiria 

Cabiria a repris ses tournées dans la région lyonnaise. La situation des TdS (Travailleureuses du Sexe) est catastrophique. Vous trouverez dans cet article l’appel aux dons de l’association Cabiria. L’argent récolté sera distribué aux personnes qui n’ont accès à aucune aide sociale, en raison de leur situation administrative ou des mesures de confinement.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Le confinement, la « guerre » et nos vies 

Un nouveau texte dans la boîte aux lettres de Couac. En forme de coup de gueule et d’interrogation sur nos vies parfois étriquées en période de confinement... voire en temps normal.

« Lundi 16 mars 2020, monsieur Macron, président de la République, a annoncé que nous sommes en guerre. Six fois. On a bien compris. Et maintenant, on fait quoi ? »


DROITS SOCIAUX - SANTE
L’Eldorado de la méduse 

Que penser de ceci ?
Ces derniers jours, nous apprenons via l’ORTF de la bouche du préfet de Seine et Marne que celui-ci débauchera très prochainement les « réfugiés » de sa région pour les envoyer travailler auprès des maraîchers de cette même région, le tout encadré par des contrats « en bonne et due forme » c’est-à-dire au smic. Là commence l’écœurement.


MEDIAS
« On est en galère ici » - Témoignages des détenus du CRA de Vincennes 

La situation dans les Centres de Rétention Administratice (CRA) est critique : grèves de la faim, mutineries.
Les détenus réclament la libération de tous et toutes les détenu.es.
On squatte les ondes de « Radio d’ici » et de son émission « Place Publique ». Dans cette émission, les détenus du CRA de Vincennes témoignent de leur situation en début de confinement.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°2 : Askip on est ensemble 

Nouvel épisode du podcast envoyé à Couac par l’équipe de Radio Tilleuls. Parce que le virus ne se transmet pas par les oreilles, l’équipe de Radio Tilleuls vous raconte ici sa deuxième semaine de confinement à travers les traces vocales qu’elle se partage.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Confinement : comment contester une amende ? Quels sont nos droits en cas de fouille ? 

Alors que les contrôles de police, les amendes, voire les condamnations pénales commencent à pleuvoir en ces temps d’état d’urgence sanitaro-sécuritaire, il n’est pas inintéressant de savoir comment y faire face (sur le plan juridique, a minima). Nous relayons un document qui permet de contester une amende forfaitaire infligée pour non-respect des mesures de confinement ainsi qu’un rappel juridique sur les conditions de fouille de vos sacs par la Police.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Virus corporation - Chapitre 2 

Chapitre 2 : « je n’avais jamais senti ce soleil... » - Un corps combat le virus et découvre autour de lui un monde nouveau...

« Sur une échelle de 1 à 10, où situeriez-vous votre douleur ? »


DROITS SOCIAUX - SANTE
Coronavirus and Cops 

Deux brèves de l’actualité internationale qui nous rappellent que les flics, bras armé des politiques d’état, sont en roue libre en cette période de confinement.


MOBILISATIONS - LUTTES
Appel international à la grève des loyers ! 

ANNULATION DES HYPOTHÈQUES, ANNULATION DES LOYERS
Le constat est clair : le 1er avril, nous serons nombreux·ses à ne pas pouvoir payer nos loyers.
Affichez un drap blanc devant votre logement pour signaler aux autres votre solidarité !


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Communiqué carnavalesque des Bombes Atomiques 

Si la semaine antinucléaire prévue en avril à Bure, dans la Meuse, est reportée à fin juin, en février avait eu lieu une autre semaine, féministe et antinucléaire. À l’endroit même où l’ANDRA est en train d’avancer ses pions pour la création d’un projet d’enfouissement de déchets nucléaires. Retour sur cette semaine à travers un communiqué carnavalesque.


LOGEMENT - SQUAT
Les municipales reportées, les partis rejoignent la grève des loyers ! 

Il y a deux semaines, le dimanche 15 mars, le confinement venait d’être annoncé, mais the show démocratique must go on et le premier tour des élections municipales était maintenu. Seulement le second tour a depuis été reporté sine die et les partis se retrouvent avec leurs locaux de campagne sur les bras. Selon les informations recueillies par Couac, ils auraient donc décidé de ne pas payer leurs loyers !


DROITS SOCIAUX - SANTE
Lettre ouverte au Directeur Régional d’Elior Services Propreté et Santé  

« Les salariés vont au travail la peur au ventre, c’est inadmissible ! »
Communiqué de presse de l’intersyndicale CGT - FO - CNT Solidarité Ouvrière des travailleur.se.s d’Elior Service Propreté et Santé sur leurs conditions de travail et leurs revendications en temps de Corona virus.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Sur un rebord de fenêtre en période de confinement... 

Couac a reçu un nouveau texte en lien avec cette période de confinement. N’hésitez pas à coucher sur une feuille vos colères, vos résistances ou autres et à nous les envoyer ! Et peut-être qu’un jour, on en fera un recueil, un herbier...


CAPITALISME - GLOBALISATION
Vive Macron ! 

A propos du désastre en cours et de Macron.
« On l’aura toutefois compris, nous sommes du côté de celles et ceux qui s’y opposent, mais que Macron soit bel et bien une ordure nocive ne doit pas nous faire perdre de vue qu’il n’est qu’un symptôme parmi d’autres, non le capitalisme lui-même. »


DROITS SOCIAUX - SANTE
Épidémie de corona virus : contacts et infos utiles pour les personnes en situation de précarité 

Un récapitulatif de ressources utiles pour les personnes en situation de précarité : l’attestation de déplacement en français facile et expliquée en différentes langues, les adresses des structures assurant une aide alimentaire à St-Étienne, des conseils et infos pour l’accès aux droits (Français et étrangers).


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°1 : askip c’est la guerre 

Le Couac a reçu de l’équipe de Radio Tilleuls un podcast racontant sa première semaine de confinement à St-Étienne. Entre récits du quotidien et réflexions sur ce que cette situation fait à chacun-e et dit de notre monde.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Au vert à Saint-Victor ? 

En ces temps de confinement, on rêve un peu de faire un tour au vert, par exemple dans les Gorges de la Loire, à Saint-Victor. Pour y faire trempette ? Pas forcément. Et peut-être pas davantage, voire moins, en été car alors prolifèrent les algues vertes – ou bleues. Reportage sur ces cyanobactéries dont le développement a beaucoup à voir avec la pollution de l’eau par les activités de la ville de Saint-Étienne (paru dans le Couac, n°8).


DROITS SOCIAUX - SANTE
« Je suis irresponsable ! » : lettre aux bon·ne·s citoyen·ne·s si soudainement altruistes 

J’ai écrit cet article comme un geste d’autodéfense intellectuelle. Une petite musique s’était doucement installée dans ma tête, me convaincant de mon propre héroïsme à rester cloîtré chez moi comme si le virus allait se répandre au moindre pas que je poserais à l’extérieur. Il y a un fond de doctrine néolibérale qui doucement se répand et qui vient nous persuader de notre responsabilité individuelle dans la crise.


REPRESSION - PRISON
Face au corona virus, une ouverture en trompe-l’œil des prisons 

En trois jours, le nombre de détenus positifs au covid-19 a été multiplié par trois et celui des détenus placés en confinement a augmenté de 50%. Face à cela, l’annonce par le gouvernement de la libération de 5000 détenu.e.s est largement un trompe-l’œil.