Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

De propres jardins…




Saint-Étienne et son agglomération comptent une des plus grandes surfaces de jardins potagers sur leur territoire parmi les villes de taille similaire : 89 hectares, répartis en 45 sections, pour 3180 jardins au total. Toute proportion gardée, Sainté n’étant pas en Île-de-France, ces terrains restent malgré tout sous la pression immobilière, la Ville pouvant à loisir modifier son Plan Local d’Urbanisme et rendre constructible des terrains qu’elle ne fait que prêter. Nombre de sections de jardins autrefois situées en centre-ville ou très proches ont petit à petit disparu, le déclin de la surface totale ayant commencé suite à la Seconde Guerre et à la multiplication des zones pavillonnaires.


Qualité de vie, autonomie
Les jardins, d’abord « ouvriers », aujourd’hui plus souvent dénommés « jardins familiaux » ou « partagés », font partie intégrante du patrimoine et de l’histoire locale. Un retour rapide : les premières parcelles sont cultivées à partir de la fin du 19e siècle, sous l’impulsion des œuvres de l’Église et de sa doctrine de « catholicisme social ». Des entreprises stéphanoises (mines, aciéries…) suivent le mouvement et dans un élan de générosité toute paternaliste, mettent des terrains à disposition de leurs ouvriè-res. Aujourd’hui structurés en associations laïques, ces jardins urbains fonctionnent de la manière suivante : la Ville met à disposition du foncier, les terrains sont ensuite loués aux adhérents des différentes associations (Jardins Volpette, Jardins des « mineurs de Couriot », et associations composant la FAJOF) [1]. D’un jardinage d’autoapprovisionnement dans le passé industriel de la ville, on est passé, pour beaucoup des jardinièr-es, à une pratique qui mêle la recherche d’une alimentation saine, le plaisir d’être au contact de la nature aux portes de la ville, et le loisir de disposer d’un coin de vert à proximité. À ces nouveaux usages reste toutefois bien liée l’opportunité de faire des économies sur le budget alimentaire. Notamment car une bonne part des occupant-es de longue date sont des personnes retraitées des classes populaires, par ailleurs souvent d’origine étrangère, ne lisant parfois pas très bien le français. Et elles sont nombreuses à bien maîtriser des pratiques et des savoirs-faire de jardinage, de petit élevage, de bricolage et d’autoconstruction, appris et transmis au fil des années dans la simplicité. Le jardin et les pratiques qui y sont liées sont au cœur d’une certaine qualité de vie accessible pour toutes et tous dans cette ville.

Du passé, faisons table rase (à la pelleteuse)
La mairie procède depuis quelques années avec des associations concernées à des opérations de relooking visuel, portant le nom très consensuel de « restructuration ». Cette action constitue même l’essentiel de son soutien aux jardins, selon sa documentation officielle sur ce sujet. Les parcelles anciennes des jardins comportent des cabanes faites main, très diverses et modifiées au fil du temps par les jardinièr-es qui s’y succèdent ou les conservent pendant de longues années, avec chacune leur charme et leurs usages personnalisés. Les jardins sous cette forme sont des lieux de liberté, de bricole, où chacun-e occupe à sa guise un petit coin de nature en ville : terrassements fantaisistes, arbres fruitiers ou d’ornement, fleurs, bancs, barbecues de fortune, mini-serres et châssis, buttes, petits poulaillers, clapiers, mares, bref tant de choses a priori exclues des règlements d’utilisation, mais qui cohabitent là dans une joyeuse diversité. Et pour toute « restructuration », il s’agit en fait de l’arrivée aux frais de la Ville d’une minipelle mécanique sur ces terrains, qui détruit tout ce qui a été fait, arrache les végétaux, et de fait laboure et abîme par son passage des sols lentement et patiemment travaillés, améliorés au fil du temps. Des cabanes standardisées sont ensuite installées, tout ceci étant fait en priorité évidemment sur les zones « près des routes », dans un seul impératif d’image, « d’intégration paysagère ». Par-là, les décideurs font preuve de bien peu de considération à l’égard de quelque chose d’immatériel mais très précieux, qu’est l’attachement affectif à sa petite parcelle, aménagée avec soin, avec du temps, du savoir-faire, avec un souci écologique pragmatique. Des jardiniè-res de ces parcelles restructurées nous ont témoigné leur mécontentement, et l’absence de réelle concertation préalable (les décisions ayant été prises dans des réunions sur lesquelles elles n’étaient pas bien informées). De plus, ces opérations de destruction et de lissage coûtent à la Ville 10 000 € par jardin [2], une paille (c’est le cas de le dire), alors que Gaël Perdriau s’emploie partout à afficher son souci de faire des économies.

Fabl’aberration
Mais ce n’est pas à la mairie ou à Saint-Étienne Métropole que l’on semble souffrir de contradictions. On y est capable de subventionner grassement une Biennale de Design au budget 2017 de près de 4 millions d’euros [3], où l’on a pu voir s’exposer dans le « IN » plein d’objets à l’utilité douteuse, ou des fablabs et autres hacker spaces, tout ça construit en… tiens, tiens, devine… en palettes et matériaux de récup. Comme les cabanes faites maison par nos jardiniers. Où l’art de mettre des mots compliqués sur de vieilles choses recyclées à son compte (bricolage, débrouille, récup, autoconstruction). Mais quand on y met le discours merveilleux de l’innovation, une dose de #frenchtech, bref une bonne tartine de novlangue bien vendeuse, tout de suite ça passe mieux. Pour les designers, c’est légal et subventionné, avec le soutien aveugle des pouvoirs publics à tout ce qui est neuf, attractif et connecté pour faire, en plus clean, ce que les jardiniers des classes populaires n’ont plus le droit de faire !

[1Fédération des Associations des Jardins Ouvriers et Familiaux de la Loire.

[2Tiré du document officiel : Les jardins ouvriers, forme historique et toujours moderne de l’agriculture urbaine – l’exemple de Saint-Étienne, par Andrine Faure, Responsable du service Horticulture et Gestion des Espaces Naturels à la Ville de Saint-Étienne.

[3Chiffre Acteurs de l’économie – La Tribune.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPLOITATION ANIMALE / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Cantine de soutien aux activistes inculpé.e.s et détenu.e.s de 269 Libération Animale

L’espace autogéré stéphanois « La Gueule Noire » organise une cantine de soutien aux camarades antispécistes de 269 Libération Animale touché.e.s par la répression pour leur pratique de l’action directe contre le système économique.
Venez nombreux.ses le samedi 19 janvier à partir de midi ! Tous les détails ici.


Saint-Étienne et alentours   VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Resto vegan à la Gueule noire

Resto vegan à la Gueule Noire. Les sous iront en soutien au Bilboquet (lieu d’activités, infokiosque, expos etc..) qui s’installe et fusionne au 17, rue de la Mulatière. Le repas sera suivi d’une rencontre avec Daniel COLSON autour de son livre « Proudhon et l’anarchie »


National   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Marseille] Manif de masse(s). Bal masqué contre le Mur de la Plaine le samedi 24 novembre

Appel aux masses contre le Mur de la Honte et le chantier de la Plaine.
Déambulation festive offensive et masquée au départ de la sinistre Mairie de Marseille, Vieux Port, samedi 24 novembre, 16h.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

[Brève] Firminy : blocage et affrontement devant le lycée

Depuis hier (lundi 19 novembre), les lycéen.ne.s du lycée Jacob Holtzer bloquent leur lycée. Vers 10h, ils ont commencé à bloquer les entrées avec des barrières et quelques heures plus tard, les forces de l’ordre sont arrivées et ont riposté à coup de lacrymos et tirs de flashball, non sans ramasser quelques projectiles.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPLOITATION ANIMALE / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

P’tit resto de la Gueule Noire

Samedi 17 Novembre 2018 - 12h00
L’espace autogéré la Gueule noire vous convie à son « ptit resto » tous les troisièmes samedi de chaque mois. Une bonne occasion pour tchatcher, se rencontrer, manger ensemble... Le repas est vegan & bio (aucun animal n’est exploité ou tué pour le repas) et à prix libre (on donne ce qu’on peut/veut)


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Cabarets du grand soir / Réveil Tard’yf / Surprises prohibées

Un week-end sur le thème des prohibitions.
Plus de 20 artistes pour un cabaret interdit et un concert sulfureux le samedi 24 en soirée.
Un évènement familial le dimanche 24 en journée autour d’un brunch, d’une scène ouverte et d’un spectacle de mentalisme.


Saint-Étienne et alentours   VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

[Brève] Retour de bâton : un policier de la Bac agressé sur un terrain de foot

Ce lundi, Le Progrès publie un titre à sensation sur sa une : « Saint-Étienne : un policier en civil agressé lors d’un match de foot »

Mise à jour :


A Lire ailleurs   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

[Marseille] Suivi de la lutte à la Plaine

Après une semaine éprouvante, entre l’abattage des arbres mardi, et la répression à outrance de la résistance au travaux, ce fut un beau week end sur la Plaine. Des milliers de personnes ont défilé samedi en un joyeux cortège jusqu’à la place, où a été installé le gourbi n°8, don de la ZAD de Notre Dame des Landes. La « réhabilitation » de la place a continué dans la soirée et dimanche, au programme moins de caméras, et plein de constructions : bacs à fleurs, balançoires, tables, toilettes sèches, coin barbecue... Tout cela dans un esprit convivial.


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

La Grande Fête des Possibles

Dans le cadre de l’évènement national « La fête des possibles », le collectif Fleurir le quartier avec la participation de Compostons Collectifs, Déchets Non Nous, Zéro déchet, Incroyables Comestibles, Verdissons Nos Villes, le CPIE et CTC 42 vous proposent une belle rencontres samedi 15 septembre de 10h à 22h sur le thème de l’alimentation, des communs et du vivre ensemble.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Inauguration de la Cale à l’amicale du Crêt de Roc

L’Amicale du Crêt de Roc a le plaisir de vous convier à l’inauguration de sa « cale », espace du rez-de-chaussée réhabilité, le vendredi 7 septembre à partir de 18h.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Rencontre autour du livre « Les métropoles barbares » : critique de l’aménagement néolibéral de nos villes

Rencontre avec le géographe Guillaume Faburel vendredi 25 janvier à 19h à la librairie Lune et l’Autre.


Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / INFORMATIQUE - SECURITE

Sainté se laissera-t-elle googliser ?

Le personnel du service de comm’ de Perdriau doit être en burn-out tant ses apparitions médiatiques ont été nombreuses ces derniers jours. Si on a du mal à suivre le rythme, on est pas passé à côté de cette info annoncée la semaine dernière : la multinationale Google a choisi Saint-Étienne pour ouvrir son deuxième « atelier numérique » en France.


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Perdriau, Wauquiez et Ziegler ne laisseront pas enterrer l’A45 comme ça

On s’y attendait mais ça y est, ils l’ont fait ! Perdriau (président de Saint-Étienne Métropole), son nouveau futur ex-copain Laurent Wauquiez (président de la région Aura) ainsi que Georges Ziegler (président du Département de la Loire) ont saisi le conseil d’État pour ressortir des cartons l’A45, vieux projet d’aménagement nuisible et inutile…


A Lire ailleurs   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Marseille] Il y avait masse contre le mur !

Entre 1500 et 2000 personnes ont répondu, samedi 24 novembre, à l’appel aux masses contre le mur de la Plaine et la politique de la ville de Marseille. A la détermination des habitant.e.s du quartier à faire entendre à la Mairie que personne ne veut du chantier de la Plaine, la préfecture a répondu par le grotesque d’un dispositif policier surréaliste...


A Lire ailleurs   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Marseille] Insalubrité, gentrification : même combat !

De Noailles à la Plaine, en passant par la Belle-de-Mai et Belsunce, c’est toujours le même plan que la mairie de Marseille et la Soléam imposent : laisser pourrir les quartiers des pauvres pour pouvoir, ensuite, mieux les « valoriser », les « rentabiliser », les gentrifier...


A Lire ailleurs   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

A Marseille, manifestation pour défendre la Plaine !

Depuis des années, les habitant.es et les usagèr.es de la Plaine à Marseille se battent contre le projet de « requalification » de la place, piloté par la Mairie et son bras gentrificateur, la Soléam. Entre le développement d’Euroméditerranée et l’opération Grand Centre Ville, ce n’est pas seulement la Plaine mais aussi les quartiers de Noailles, Belsunce, les Crottes, la Belle de Mai etc. qui sont destinés à être « nettoyés » pour les touristes et les développeurs.


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

A 45, et maintenant on fait quoi ? Journée radio pirate à la hune

Le 7 octobre, à la tour contre l’A45 de l’Ollière (près de Chagnon, près de Cellieu), journée - rencontre - débat, radio « pirate » autour de l’A45 et son monde, mais pas que... Toutes et tous à la Hune pour un anniversaire radiophonique, musical et convivial.


Saint-Étienne et alentours Couac   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Pub Belle la Ville ?

Mercredi 5 septembre, place de l’hôtel de ville à Saint-Étienne, un panneau publicitaire a retrouvé sa fonction d’affichage public. Le message commercial d’une agence d’assurances est en partie recouvert d’une affiche appelant à donner de la place à la culture plutôt qu’à la publicité.


Saint-Étienne et alentours Couac   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Chère, très chère école privée !

Lors du conseil municipal de juin 2017, alors qu’était abordé le budget de Saint-Étienne, un chiffre avait retenu mon attention : sur les millions d’euros de dépenses de fonctionnement dans le domaine de l’éducation — dont une grande partie est dévolue aux écoles primaires et maternelles — pas moins de 2 millions étaient dévolues aux écoles privées de la commune, soit 25 % du budget tout de même. Je décidais de me pencher sur ce qui me semblait alors être un mystère.


Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Folie des grandeurs, bienvenue en métropole !

Depuis le 1er janvier 2018, sur Sainté et ses alentours, nous vivons officiellement dans une « métropole ». Mais qu’est-ce que ça implique dans nos vies d’urbaines ou de ruraux, ou d’entre les deux ? Chez Couac, l’envie a émergé de soulever quelques-unes des questions que ça peut poser, et au moins d’éclaircir un peu le brouillard de tous ces termes bureaucratiques…


A la une...

MEDIAS
Le Déchaîné n°5 - Journal de gilets jaunes de Monthieu  

Le dernier numéro du désormais célèbre journal des gilets jaunes du rond-point de Monthieu est arrivé. Présent aux ronds-points et dans les bars de la ville, il est aussi téléchargeable ici.
« Saint-Étienne a été agressé par quelques centaines de policiers sous le regard complice de l’État, qui prétend avoir tout mis en œuvre pour préserver l’intégrité physique des citoyens. Il est bien le seul à le croire. La réalité est différente et le ministre de l’Intérieur, tout comme le préfet, ont semblé nier la réalité, allant, pour le deuxième, jusqu’à qualifier les situations vécues entre les policiers et les manifestants de ’’ludiques’’. » (...)


REPRESSION - PRISON
« C’est ça la justice ? Et ben vivent les gilets jaunes, ils ont raison ? », comparutions immédiates, Paris, 14 janvier 2019.  

Des Gilets jaunes face à la justice de classe, 3e épisode : Comparutions immédiates suite à l’acte IX le 14 janvier 2019 par l’équipe du journal L’Envolée.
Ce lundi 14 janvier 2019, l’activité de la 24e chambre était exclusivement consacrée à la répression d’un mouvement social qui dure depuis plus de deux mois maintenant. L’audience a duré jusqu’à 22 heures, et des Gilets jaunes passaient aussi en comparution immédiate dans deux autre salles.


DISCRIMINATIONS - RACISME
Jouer avec l’instabilité du mouvement  

Contradictions et piétinement du mouvement des gilets jaunes.


MOBILISATIONS - LUTTES
Gilet jaune acte X : on s’arrête plus ! Récit en images  

La mobilisation ne faiblit pas à Saint-Étienne en ce samedi 19 janvier pour le 10e acte des Gilets Jaunes. Environ 2000/2500 manifestant.e.s étaient présent.e.s d’après nos estimations ; avec notamment un cortège Roannais ayant rejoint les rangs stéphanois !


ANTIFASCISME
Droites comme des clous qui brillent dans une nuit magnifique...  

L’antifascisme ne devrait s’accommoder d’aucune oppression. Piqûre de rappel des Féministes de Parme, à travers le récit du viol collectif qui a eu lieu au siège de la RAF (Réseau Antifasciste de Parme), et des suites données (ou non) à cet évènement.


ANTIFASCISME
Héroïsme et my(s)thification  

Un texte qui revient sur les ralliements et hésitations des militant.e.s de gauche et anarchistes à propos des gilets jaunes. Il part de l’histoire du boxeur et de l’imagerie insurrectionniste. C’est essentiel de questionner cette adhésion aux images (et aux gestes) qui emporte très vite tout un chacun, en particulier les militant.e.s. Puis il ouvre quelques pistes de luttes émancipatrices.
Merci sauvageries.blog !


MEDIAS
Combat Syndicaliste n°439 - Décembre 2018  

Au sommaire :
- Le harcèlement a encore tué
- Deux nouveaux suicides à la Poste en Dordogne.
- Quelle connerie, la guerre et les crocodiles ! Refusons l’armée et les guerres. Construisons un monde de paix !
- ...


FLICAGE - SURVEILLANCE
RIP Aaron Swartz  

Il y a 5 ans disparaissait Aaron Swartz, informaticien militant qui considérait qu’internet pouvait être un espace de liberté et d’échange et non un lieu de flicage et de monétarisation des données.
Dans un livre paru ces jours-ci, Flore Vasseur revient sur les combats pour un internet libre.


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Procès des solidaires de Briançon Acte II  

En 2019, l’acharnement contre les solidaires, malheureusement, se poursuit… mais les mobilisations solidaires aussi !
Suite à l’inimaginable condamnation des « 7 de Briançon » (verdict tombé le 13 décembre dernier), qui bien entendu font appel de cette décision, la pression sur les solidaires ne faiblit pas, puisque ce vendredi 10 janvier, deux autres personnes sont passées en procès au Tribunal de Gap. Retour sur un procès absurde et injuste.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Conseils à l’attention des personnes blessées par la police et de leurs proches  

Après le déchaînement de violence policière de ces dernières semaines à Saint-Étienne et partout en France, il semble pertinent de publier ce petit tutoriel rédigé par le collectif Désarmons-les.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Chômeur pas chien !  

Prise de parole d’un membre du collectif Feignasse au rassemblement devant la Direction Départementale de Pôle Emploi, lundi 14 janvier 2019 à St-Étienne.


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Une collecte à Saint-Étienne pour un convoi solidaire à destination de la Grèce  

Ce convoi vise à amener toutes sortes de ressources pour des personnes vivant en Grèce, en lien avec les collectifs sur place. Plusieurs villes de France organisent ainsi des collectes qui partiront ensuite en convoi groupé pour Théssalonique, Athènes. Ce convoi a aussi pour but de tisser des liens avec les personnes en résistance afin de soutenir le mouvement social et les luttes en cours, notamment pour les refugié-es arrivé-es en Grèce.

Soirée de soutien le 2 février à l’amicale du Crêt de Roch (16, rue Royet, StE)

FIN DE LA COLLECTE LE 12 FEVRIER


FLICAGE - SURVEILLANCE
Il faut qu’on parle de facebook  

Mort au capitalisme ! Aussi sur Internet ! Contre l’exploitation et l’oppression ! Aussi sur Internet !

Texte de 2012 de nadir.org


MOBILISATIONS - LUTTES
Une mobilisation pour dire non à l’Eurovision 2019 en terre d’apartheid  

Mardi dernier, vers 16h30, des militants Stéphanois du BDS ont rejoint les militants Lyonnais devant le siège de France 3. Ils ont demandé à ce que France Télévisions fasse valoir ses principes éthiques pour se retirer de l’Eurovision 2019. L’événement doit en effet avoir lieu à Tel Aviv en Israël, suite à la victoire en 2018 de Netta Barzilai, la chanteuse israélienne. Mais les militants, qui dénoncent l’instrumentalisation de la culture par Israël à des fins de normalisation d’une situation de colonisation, d’apartheid et de domination ethnico-religieuse n’entendent pas laisser cet événement s’organiser sans réagir.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Ne jamais éteindre son téléphone : une nouvelle approche à la culture de la sécurité  

Dans les années 80, un/e anarchiste qui voulait, par exemple, mettre le feu à un bâtiment administratif, élaborait son plan et en même temps elle/il regardait s’il n’y avait pas de dispositifs d’écoute chez lui/elle. A la fin des années 90, le/la même anarchiste éteignait le téléphone et utilisait des messages cryptés sur internet. Avec l’approche des années 2020, il nous est nécessaire de repenser notre stratégie : la collecte d’informations s’est améliorée et nous devons tenir compte aussi de cela.


MEDIAS
Le Déchaîné : journal de gilets jaunes de Monthieu, Sainté - N°4  

Les vacances sont terminées, les ronds-points sont toujours occupés, les gilets jaunes sont toujours motivés. Lycéennes, lycéens, étudiantes, étudiants, chômeuses, chômeurs, branleuses, branleurs, rats des villes, rats des périphéries, rats des champs. La méga classe en gilet jaune !


REPRESSION - PRISON
Que contient le projet de loi « anti-casseurs » annoncé par Édouard Philippe ?  

Dans une « interview » donnée il y a quelques jours au JT de TF1, entre un énième reportage sur « l’extrême violence » de la foule haineuse des Gilets Jaunes et l’annonce – qui tombe à pic ! – de la réouverture de la prison de la Santé, le Premier Ministre Édouard Philippe a présenté les mesures qui vont être prises dans les semaines à venir pour tenter d’endiguer le mouvement qui traverse la France depuis le 17 novembre.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Comité Solidaire : Sortez couvert.e.s !  

Petit tract d’info en manif et ailleurs pour résister face à la justice et à la répression


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Communiqué du CRA 2 de Mesnil Amelot : La lutte s’étend dans les centre de rétentions !  

Alors qu’une grève de la faim a éclaté dans deux bâtiments à Vincennes depuis quelques jours. Que la répression des grévistes, leurs déportations ou leurs transferts vers d’autres CRA ont presque fait cesser la grève dans le bâtiment B2 de Vincennes. La grève au bâtiment A2 à Vincennes, tient bon et a même été rejointe par de nouvelles personnes au lendemain de la manifestation de solidarité de lundi soir !


MEMOIRE
[Radio] Albertine Sarazzin, écrivaine mais pas que...  

Émission « Du trafic dans le tiroir » sur Radio Dio - Épisode 4.
Dans cette émission, il s’agira de l’histoire de la dite Albertine Sarrazin. Écrivaine mais pas que, ayant inventé, on peut le dire, une jolie langue appréciable, nourrie de l’expérience carcérale, où se côtoie l’argot, quelques anglicismes et un français classique, une langue qu’elle parlera avec ses complices autant que devant le juge et qui nous a permis de connaître la vie d’une jeune femme, placée très jeune sous main de justice, parfois libre, parfois amoureuse et souvent emprisonnée.


MOBILISATIONS - LUTTES
Mouvement des gilets jaunes : sommaire des articles publiés sur notre site  

Nous recenserons dans cet article toutes les publications que nous avons reçues à propos des gilets jaunes. Continuons à abreuver le site d’analyses critiques et de récits enthousiasmants de ce mouvement ! (Article mis à jour).


CAPITALISME - GLOBALISATION
Dominique Galouzeau de Villepin  

Les ministres siamois de l’Intérieur, instaurent le couvre-feu dans les quartiers ouvriers et populaires.
Il y a plus de 120 ans, Eugène POTTIER, ouvrier, membre de la Commune de Paris (1871), auteur des paroles de l’Internationale répondait déjà à cette propagande fallacieuse des patrons, des bourges et des aristos, au sujet des droits et devoirs, par ce texte magnifique :