Saint-Étienne et alentours   ARMEMENT / MOBILISATIONS - LUTTES

Désarmons la police, démilitarisons les conflits !


|

Les 22 et 23 octobre 2016
Rassemblons-nous contre les violences et les armes de la police !
Parade de rue, discussions, ateliers, concerts...


Depuis 1912 et les premiers gaz lacrymogènes, on voit se multiplier l’utilisation, par la police et l’armée, d’armes à létalité réduite. Plus couramment appelées "armes non-létales", elles, et le système qui les encadre, font pourtant une quinzaine de morts par an.

Grenades, Flash-Balls, Taser, la militarisation du maintien de l’ordre répond à une volonté de réprimer la moindre rébellion, la moindre résistance, la moindre déviance. Que ce soit dans les quartiers ou pendant un mouvement social, contre des sans-papiers ou des militantes, la police et la gendarmerie usent de la force armée que l’État lui octroie.

Les armes policières utilisées en France et exportées dans le monde entier, sont fabriquées sur le sol français. Verney-Carron à Saint-Étienne, Alsetex dans la Sarthe, Nobel Sport à Pont-de-Buis sont les entreprises de ce commerce juteux.

Nous voulons mener une percée dans l’imaginaire en ciblant ceux qui produisent les armes de la police. En s’interrogeant sur la logistique qui fait vivre la répression, qui la met en œuvre et en ciblant ce que cette militarisation des conflits et ces politiques de terreur signifient au quotidien sur la population.

L’année dernière un premier week-end de mobilisation a eu lieu à Pont de Buis pour pointer l’usine et sa production mortifère.

Cette année nous organisons un week-end d’action, de forums et de rencontres les 22/23 Octobre 2016 à Saint-Étienne.

PROGRAMME PROVISOIRE :

Samedi 22 octobre :

- A partir de 11h, accueil et infos avec le café

- A 13h30 Assemblée Générale

- A 15h, Départ du FAMAS’tival devant le musée d’art et d’industrie : parade carnavalesque !

- A partir de 19h, repas puis concert de soutien aux frais du week-end :
- Tout doit disparaitre (New wave du mardi matin),
- Dubmentalist (porte bien son nom),
- DJ la tache (électro qui porte bien son nom) et sans doute des surprises...

Dimanche 23 octobre :
10h/11h : – ateliers autodéfense (mixte/non mixte)
11h/12h30 : table ronde « Le commerce et l’ industrie de l’armement français » (avec l’observatoire des armements et Mathieu Rigouste)
12h30/14H : pause
14h/15h30 : table ronde « De l’ordre colonial à l’état d’urgence permanent, évolution du maintien de l’ordre » (avec les collectifs Désarmons-les, Urgence Notre Police Assassine, Ishkashato, des militants de la cabane juridique de calais )
15h30/16h : pause
16h/17h : discussions :

– face à la police/face à la justice, infos pratiques (avec désarmons les/ street-médics/caisse de solidarité)

- quelles alternatives à la militarisation des conflits ? Par le MAN
17h/18h : assemblée de clôture.

Toute proposition d’aide logistique, financière et humaine est bien entendu bienvenue !!!

Pour plus d’info :
desarmonslapolice.noblog.fr
Pour des questions générales:verneycaron riseup.net
Pour réserver des hébergements : 06 05 81 44 31


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 réaction

  • Parce que bientôt plus un geste, plus une rue, plus aucun recoin de nos existences n’échapperont à sa surveillance, à sa manière mal embouchée de punir. Nous détestons la police, oui, parce que nous détestons le contrôle.
    Nous détestons la police, parce qu’elle est cette incarnation sur le terrain de nos existences de tout ce qui veut notre bien au détriment de nous-mêmes. Nous détestons la police, oui, parce qu’en enfants perdus et joyeux que nous sommes, nous refusons toutefois d’être infantilisés.

    Nous détestons la police, parce qu’elle a pour objet de nous enceindre dans une légalité qui n’a rien d’une partie de plaisir, puisqu’il est patent que la loi, en se fondant sur l’exception, ne garantit jamais la liberté mais bel et bien toujours l’exclusion. Autrement dit, nous détestons la police parce qu’elle est ce dispositif qui assure férocement le maintient de la plèbe dans une situation de survie misérable, et qu’il s’ensuit qu’elle a pour fonction principale de protéger ceux qui ont de ceux qui n’ont pas, « l’individualiste » avoir-marchand mortifère de l’être-en-commun libre et vital - nous sommes contre la police parce que de notre côté nous ne voulons que le règne égalitaire du don et du partage, et qu’aucun autre règne ne saurait trouver grâce à nos yeux.

    Nous détestons la police, parce qu’elle est cet appareil de coagulation des choses telles qu’elles sont présentement, cet appareil au sein duquel dès lors rien n’est plus aimable que l’incompétence : un « bon flicard » s’avère toujours plus nuisible à la vie réelle qu’un flic inefficace. Nous la détestons, parce qu’en tant que bras armé de ce qui nous tue lentement mais sûrement, elle est l’un des principaux remparts empêchant l’effondrement d’une civilisation à l’agonie pourtant depuis près de cinquante ans.

    Nous détestons la police parce qu’il n’y a d’ordre qu’injuste et inégalitaire - et d’abord injuste d’être inégalitaire -, et que nous sommes pour cette égalité sans laquelle n’existe ni justice ni liberté. Nous la détestons, oui, parce qu’elle a presque toujours été du côté des collaborations les plus funestes, parce qu’elle a permis nombre de rafles et déporté nos aïeux dans des camps, parce qu’elle a noyé certains de nos parents dans la seine, enfermé expulsé ou tué nos ami.e.s, parce que nous n’oublions ni Mesrine ni Baader ni Meinhof ni Malik Oussekine, ni Rémi Fraisse ni Zied et Bouna, ni non plus tant d’autres qui chaque année se pendent soi-disant aux radiateurs des commissariats, et nous en passons.

    Bref, nous détestons la police, oui, parce qu’entre la vie que nous exigeons et la misérable survie à laquelle présentement l’Empire-marchand nous assigne, celle-ci sera toujours cet obstacle qui nous fait face afin de sauvegarder la seconde, et plus encore maintenant qu’elle est à son crépuscule.

    Enfin, parce que la police est la pseudo-paix réellement armée pour la guerre « sociale », nous assumons ici de nous organiser contre elle pour assurer notre auto-défense.

    L’A.E.C., le 18 octobre 2016
     


    Ce texte est tiré d’un autre (dont nous ignorons l’origine) que nous avons légèrement modifié, notamment en remplaçant « nous haïssons » par « nous détestons », parce que de notre côté nous ignorons la haine, laquelle par ailleurs nous semble toujours plus excessive que radicale. Que la détestation nous suffise, c’est l’évidence, et la colère qui l’accompagne.

    ecœuretcuisine.canalblog.com/archives/2016/10/18/34455322.html


Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XXI

Samedi 6 avril à 13h au départ de Monthieu et à 14h place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MOBILISATIONS - LUTTES

Pour un logement digne pour toutes et tous : rassemblement !

Avec le printemps revient la vague des expulsions, qui vient, cette année encore, de mettre à la rue violemment une centaine de personnes. Un collectif d’associations et de personnes solidaires se mobilise depuis quelques semaines pour aider ces personnes et rappeler aux pouvoirs publics leur devoir de mise à l’abri.
Mercredi 3 avril à 15h30 place de l’hôtel de ville, soyons nombreureuses et motivé’es pour affirmer publiquement ce qui nous rendrait « fièr·es d’être stéphanois·es » : acceuil et solidarité !


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MOBILISATIONS - LUTTES

Occupation de la Bourse du travail par des personnes sans hébergement et leurs soutiens

Suite à la fin de fin de la trêve hivernale et l’expulsion violente de squats de migrant·es, de nombreuses personnes (dont des personnes malades et des enfants en bas âge) sont aujourd’hui sans aucune solution de relogement. Face à cette situation insupportable, une poignée d’associatifs et de citoyen·nes mobilisé·es ont décidé d’occuper la Bourse du travail de Saint-Étienne ce lundi 1er avril.
Retrouver dans cet article tous les textes qui ont été publié sur notre site

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Carnaval de l’acte XX : nous partîmes 2000...

Ce samedi, dans une ambiance de black-out (au moins une dizaine de personnes arrêté’es de façon préventive, tous les magasins du centre fermés et sur-protégés, Verney-Carron « barricadé » dans son usine de mort, etc), le carnaval de l’inutile rejoint l’appel régional des gilets jaunes. Malgré les préventions de la préfecture, ce sont près de 7000 personnes qui défilent dans les rues de Saint Etienne, dans le centre, dans les quartiers populaires, sur le boulevard urbain.
Applaudissements, musiques et gaz lacrymogène, récit à quelques mains d’une journée bigarrée et radicale.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Appel à soutenir les travailleur.ses de Loire Offset Titoulet

Les 133 travailleur.ses de Loire Offset Titoulet vont se retrouver sur le carreau à cause de la gestion patronale. Encore un bel exemple de violence sociale. Mercredi 20 mars, les travailleur.ses lancent un appel pour les soutenir devant le tribunal de commerce de Saint-Étienne, à partir de 13h.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XIX

Rendez-vous samedi 23 mars à 13h au rond-point de Monthieu et à 14h place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Retour sur la journée stéphanoise de mobilisation « Youth For Climate »

Vendredi dernier, le 15 mars, à l’appel à la mobilisation internationale Youth For Climate les jeunes de Saint-Étienne (et des alentours) ont largement répondu présents ! Une mobilisation massive avec environ 2000 lycéens, étudiants et même collégiens.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Mobilisation et grève contre la loi « Fonction Publique » et la loi « Blanquer »

RDV à Saint-Étienne, mardi 19 mars 2019. Départ à 10h30 cours Fauriel devant la CCI en direction de la préfecture.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets Jaunes Acte XVIII

Manifestation des Gilets Jaunes samedi 16 mars 2019 à Saint-Étienne. RDV à 14h place du Peuple. Convergence nationale à Paris le même jour.


Dans la thématique "ARMEMENT "

Saint-Étienne et alentours   ARMEMENT

FAMAS’tival

Dans le cadre du forum pour désarmer la police
Les 22 et 23 octobre prochain se tiendra à Saint Etienne un « Forum pour le désarmement des polices et démilitarisation des conflits ». Deux jours d’ateliers, de discussions, de concert et... de carnaval !


Opinions   ARMEMENT / GENRE - FEMINISME

De l’indécence de la « solidarité nationale » sur Facebook

Texte d’une Féministe Antifa tiré du site : https://feministeantifa.wordpress.c...
C’est l’État Français qui fabrique et vend les armes que les terroristes finissent par pointer sur les populations civiles...


International   ARMEMENT / ECOLOGIE - NUCLEAIRE

67e anniversaire d’Hiroshima et de Nagasaki

Le 7 août, au poste de quarantaine militaire de Ninoshima, à environ 4 kilomètres au large de Hiroshima. Beaucoup de ceux atteints de profondes brûlures dues à la chaleur de l’explosion, restent étendus ainsi sans bouger, respirant à peine, jusqu’à ce que la vie s’en aille.


Saint-Étienne et alentours   ARMEMENT / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Projections. « Rwanda, un cri d’un silence inouï » & « Le jour où Dieu est parti en voyage » - Débat. L’implication de l’Etat français dans le génocide

Dans le cadre de la Semaine de la Mémoire qui a lieu chaque année à Ivry sur Seine pour commémorer l’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, le 27 janvier 1945,
Appui Rwanda organise en collaboration avec la municipalité d’Ivry-sur-Seine et le cinéma le Luxy une soirée consacrée au génocide des Tutsi.


Saint-Étienne et alentours   ARMEMENT

Sam 07 Mars : Sabotons l’OTAN Infotour au Squat S.O.F. / Saint-Étienne / 20h30

Dans le cadre de la mobilisation contre le sommet de l’OTAN qui aura lieu à Strasbourg les 3 et 4 Avril, le collectif DISSENT ! organise une tournée d’information dans le but de préparer le village autogéré et de présenter les manifestations, actions directes, blocages, rencontres... à l’ordre du jour.


International   ARMEMENT

[Strasbourg] contre sommet de l’OTAN du 1er au 5 avril 2009

Dans la tradition contestataire et créatrice de Seattle, No Border, Evian et Heiligendam, nous appelons et invitons à la construction d’un village autogéré lors du contre sommet de l’OTAN du 1er au 5 avril 2009 à Strasbourg.


International   ARMEMENT / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Le tremblement de terre en Chine a-t-il été causé par l’arme secrète HAARP ?

Le tremblement de terre en Chine a-t-il été causé par l’arme secrète HAARP ?


National   ARMEMENT / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

L’AUTRE AFRIQUE : contre la guerre, la corruption et l’oppression

Vendredi 1er avril à st Etienne (20H, AGEF de Montreynaud)
Cette tournée de débats en Europe (1*) est organisée par l’IAADH Initiative Antimilitariste Angolaise pour les Droits de l’Homme avec le soutien de l’Union Pacifiste IRG (Internationale des Résistants à la Guerre) et d’autres mouvements (2**), entre le 29 mars (à Genève) et le 12 mai 2005 (Essen). 6 journées et quatre étapes d’étapes en France


Opinions   ARMEMENT

Deux ans après la guerre d’Irak.

Le 19 mars 2005, le président américain George W. Bush déclare à la radio qu’il a déclenché l’invasion de l’Irak « pour désarmer un régime brutal, libérer son peuple et défendre le monde contre un grave danger ».


National   ARMEMENT / CAPITALISME - GLOBALISATION

Objection de ConScience : les cobayes prennent la parole, du 23 au 29 octobre 2004 à Grenoble

Face aux Etats Généraux de la Recherche-Armée-Industrie
C’est à Grenoble, mère de toutes les technopoles, qu’ont lieu les « Etats Généraux de la Recherche » les 28 et 29 octobre 2004. Véritable célébration de la liaison recherche-armée-industrie avec la bénédiction conjointe de l’Etat et des entreprises. Contre cette « recherche & développement » à but lucratif et à effets mortifères éclatent de multiples révoltes d’opinion (Tchernobyl, amiante, OGM, « vache folle », sang contaminé, pesticides, AZF, etc), qui remontent rarement à la racine des catastrophes. Quelle société produit cette science-là ? Quel monde ces techno-sciences produisent-elles ? Sans avoir toutes les réponses, nous présentons quelques objections au cours d’une semaine de débats, projections, visites, expositions, etc.


A la une...

ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Grève pour le climat Saint-Étienne - #2  

Nous avons été très nombreux à Saint-Étienne pour le premier acte de ce mouvement mondial, il est temps de remettre ça ! Rendez-vous le 24 mai, 12 h place de l’Hôtel de Ville, départ 13 h.
« Pour la première fois depuis des décennies, nous, les jeunes, sommes convaincus que notre vie ne sera pas meilleure que celle de nos parents. La raison de cet avenir sombre ? Un modèle de société mortifère, qui détruit la vie sur Terre et défait les équilibres des écosystèmes et les liens sociaux. »


MEMOIRE
Voter c’est abdiquer  

En l’approche du scrutin du 26 mai, quelques pistes de réflexion sur un choix qui reste personnel, politique, philosophique et éthique. Ce qu’il faut retenir, c’est que le plus important se joue hors des urnes.


ANTIFASCISME
L’extrême droite italienne fixe un prix à la mort  

Alors que pas moins de 2 260 migrants ont péri l’an passé en tentant de traverser la Méditerranée, le gouvernement italien à l’initiative de Salvini ne trouve rien de mieux qu’annoncer un projet de loi toujours plus hostile à l’immigration. Si la loi n’est pas encore mise en place, il est important de lutter dès maintenant contre ce projet et toute autre dérive fasciste !


MEMOIRE
Zola, la “Vallée de l’Ondaine”, et le monde ouvrier  

En juin 2019 sera célébré le 150e anniversaire de la “Fusillade du Brûlé“ à La Ricamarie dans le sud de la Loire. Emile Zola s’inspira en partie de cet événement sanglant pour écrire son livre “Germinal“.
Sa description des modes de vie, d’organisation et d’action de ce monde de mineurs et de sidérurgistes dans les trois dernières décennies du 19e siècle, apparait pour beaucoup de lecteurs comme un authentique témoignage d’une réalité vécue. Toutefois, au regard de l’histoire, le comportement et les actions du mouvement ouvrier qu’il décrit sont bien loin de refléter la réalité des luttes de cette époque et la complexité de leurs enjeux.


MEMOIRE
Des Vermiraux à Saint-Genest-Lerpt  

Voici un tract distribué à Saint-Genest-Lerpt avant la représentation d’un spectacle de théâtre qui avait comme point de départ la révolte des Vermiraux.

« Aujourd’hui et ici on parle d’une révolte de gamins aux Vermiraux. Là bas, aux Vermiraux, il y avait une colonie, un lieu d’enfermement »


MOBILISATIONS - LUTTES
Récit de stéphanois à Lyon : Acte 26, nationale à Lyon  

Un appel national avait été lancé pour cet acte 26 le samedi 11 mai à Lyon. Une équipe du Gueuloir s’est rendu sur place. Récit d’une journée de mobilisation qui restera gravée dans les mémoires !


LOGEMENT - SQUAT
Campagne collective : on s’affiche pour le droit au logement !  

Depuis plus d’un mois maintenant vous avez pu voir fleurir sur les murs sales de notre bonne ville une campagne d’affiches de soutien aux personnes qui se font régulièrement expulsées de leurs abris. Parce que tout le monde à le droit à un toît et que nous manquons toujours de bras, à vos pinceaux, prêt’es ? Collez !


FLICAGE - SURVEILLANCE
Déambulation festive contre Serenicity, retour en image  

Samedi 10 mai, une grosse centaine de personne a défilé dans les rues du quartier Tarentaize-Beaubrun en musique et en costumes pour contester le projet d’écoute de l’espace public.


MEDIAS
Le journal du carnaval de l’inutile est en ligne !  

Le carnaval de l’inutile 2019, en plus d’avoir réussi à faire fermer pour une journée la biennale du design, déambulé dans la ville au coté des gilets jaunes, a publié son journal que vous avez peut-être déjà eu l’opportunité de voir traîner dans les plus beaux canis de la ville.
Ce journal est une proposition : une récolte d’anecdotes, de vécus, de prises de tête, de colères et de récits. C’est un constat subjectif de l’état de la ville par ses habitantes et habitants. Il nous faudrait choisir entre Saint-Étienne capitale des taudis et du Design. Franchement, on s’en fout, et bien d’autres questions demandent à être posées avant ça. Le journal est disponible ici.


REPRESSION - PRISON
Des gilets jaunes face à la justice... de classe : le juge vitrifie le parquet  

Le 30 avril 2019, le procureur requiert 1000€ dont 700 avec sursis contre Monsieur B., Gilet Jaune, pour une insulte visant le commissaire Gonon sur la page de La Loire en Colère. Le juge va au-delà, il prononce une peine de 1000€ d’amende, soit un SMIC à régler à l’État !

« Parfois la foule trahit le peuple, Monsieur B. vous avez trahi le peuple ce jour-là ! » (Monsieur le procureur, TGI de Saint-Étienne)


FLICAGE - SURVEILLANCE
L’installation des micros-mouchards dans le quartier Tarentaise-Beaubrun est repoussée  

Suite à la vive polémique suscitée par la publication des documents de la maire sur le projet de « Safe City » par la quadrature du net, la CNIL demande à la ville « des informations supplémentaires sur ce dispositif ». Pour autant la bataille continue et il ne faut pas baisser la garde.


LOGEMENT - SQUAT
Actions en soutien aux expulsé-e-s de la Bourse du Travail  

De nombreuses actions depuis le début du mois dont des performances / lectures ce vendredi 25 mai 2019 à 13h place de l’Hôtel de Ville.
La mobilisation de ces différents moyens d’intervention dans l’espace public nous rappelle notre devoir citoyen et incite à des gestes engagés en vue d’une solution de logement durable. Assurons un accueil en dignité !


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Projection-débat pour l’étape stéphanoise de l’Atomik Tour  

Le 15 mai 2019, le Dix-sept accueille l’étape stéphanoise de l’Atomik Tour, un infotour parti de Bure pour questionner notre rapport au nucléaire, mieux cerner les enjeux localement et susciter des actions.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Suite de la réquisition du portrait d’Emmanuel Macron à Sorbiers  

Suite à la réquisition du portrait d’Emmanuel Macron à Sorbiers le 26 avril, la maire a déposé plainte hier matin et la gendarmerie est venue remettre une convocation concernant Vincent Bony à son domicile dans l’après midi pour « vol en réunion ». L’audience aura lieu à la brigade de gendarmerie de Sorbiers (Loire), rue de l’entente, mardi 7 mai à 15h... Le communiqué d’Alternatiba est reproduit ici.


MEMOIRE
[Radio] Du trafic dans le tiroir #7 : Mohamed Saïl  

Émission « Du trafic dans le tiroir » sur Radio Dio - Épisode 7.
Nous sommes heureux d’accueillir dans cette émission, Alawa, habitant de Saint-Étienne qui nous aidera à nous orienter dans l’histoire, du début du siècle, entre la France et l’Algérie. Car nous convoquons ici le dit Mohamed Saïl, né en octobre 1894 à Taourirt village de la commune de Souk Oufella en Kabylie, mort en 1953 à Bobigny, militant communiste libertaire dont nous suivrons la trace et le parcours entre l’Algérie de sa naissance, la France et l’Espagne où il s’engagea un temps auprès des antifranquistes. Retour sur un kabyle anarchiste voguant entre Kropotkine, Bobigny ou encore la Kabylie...


MOBILISATIONS - LUTTES
Manifestation du 1er mai à Saint-Étienne : récit en image  

Mercredi 1er mai, 10h00, le cours Victor Hugo commence à se remplir. Pour cette traditionnelle mobilisation de la fête du travail répondent présent.e.s de nombreu.ses.x manifestant.e.s : de la CGT, de Solidaire, de la CNT, des Gilets Jaunes, de la FSU, de la France Insoumise, des JC, du Pink Block, de la RAP…


LOGEMENT - SQUAT
Être à la rue tue : un an après le décès de Jean-Claude  

Être à la rue tue. Il y a un an, le 1er mai 2018, est décédé Jean-Claude dit « Le Cow-Boy », qui vivait dans les rues stéphanoises.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Appel à soutien : réquisition citoyenne solidaire  

Appel à venir soutenir l’occupation de l’ancienne poste de Solaure pour y loger les personnes qui se trouvaient auparavant à la Bourse du Travail, et tou.te.s celleux qui en ont besoin.