Informations globales   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

[Grèce] Escalades des violences policières dans le quartier d’Exarcheia




Lors de la rencontre avec un membre de Rouvikonas en juin dernier à Saint-Étienne, celui-ci nous avait prévenu des menaces qui pesaient sur le mouvement et au-delà, sur l’ensemble du quartier libre d’Exarcheia (littéralement « en-dehors du gouvernement ») à Athènes en cas de victoire aux élections de Mitsotakis et de son parti réactionnaire Néa Démokratia. Durant sa campagne, celui-ci avait annoncé vouloir « nettoyer le quartier en un mois ». Cette menace a été mise à exécution dès le 26 août avec l’expulsion de quatre lieux occupés en solidarité avec les migrants. Depuis, le quartier est sous occupation policière et est la cible de véritables exactions. Retrouvez ici une compilation d’articles publiés sur le blog de Yannis Youlountas.
Kato ta cheria ap’ta Exarcheia ! Solidarité avec Exarcheia !


  • Des nouvelles fraîches du quartier d’exarcheia et de la lutte en cours ici :

Des nouvelles de ces derniers jours :

. La police recule à Exarcheia : coup de bluff ou conséquence d’une communication ratée ?
. Le président du parlement grec annonce une « ligne Maginot contre Rouvikonas » !
. Retour aux sources

Escalades des violences policières contre Exarcheia et le K*VOX !

Cette nuit à Athènes :

ESCALADE DES VIOLENCES POLICIÈRES CONTRE EXARCHEIA ET LE K*VOX !

Nouvelle attaque des flics contre la place Exarcheia, interrompant un concert gratuit et provoquant un état de panique d’une partie du public, puis nouvel assaut contre le K*Vox dans la foulée.

Deux tirs tendus de grenades lacrymogènes à l’entrée du centre social autogéré et base de Rouvikonas : l’une des deux a blessé Giorgos à la cuisse et l’autre a gazé l’intérieur du lieu où se trouvait une quarantaine de personnes. J’ai réussi à filmer la scène de l’intérieur.

Et encore une nouvelle attaque qui commence, alors que j’écris ces lignes ! Ça revient vers ici et je dois vous laisser…

On tient bon. Merci de votre soutien. No pasaran !

Yannis Youlountas

Article à lire ici

« Nous allons bientôt avoir des morts à Exarcheia »

Au vu des violences policières quotidiennes qui s’intensifient depuis le début de l’occupation du quartier rebelle et solidaire d’Athènes :

« NOUS ALLONS BIENTÔT AVOIR DES MORTS À EXARCHEIA »

Cette phrase, beaucoup la prononcent ce matin, dans un coin du quartier où nous avons déjeuné à quelques uns, en faisant le point sur la situation. Un vieux compagnon anarchiste est convaincu que nous allons revivre 1985 ou 2008. Ces années-là, un jeune militant avait été assassiné par un policier, provoquant à chaque fois des émeutes très importantes. En décembre 2008, le pouvoir avait tremblé. Plus de 300 banques et magasins de luxe avaient brûlé. Le parlement avait été assiégé.

Aujourd’hui, l’ambiance n’est plus la même dans la société, mais la lassitude est à son comble. Quelque chose couve. Comme une douleur dans le ventre.

Les forces d’occupation du quartier multiplient les violences quotidiennes sur les migrant.es, les militant.es locaux, les solidaires venu.es d’autres pays et, plus récemment, un couple gay. Dans le nord-ouest du quartier quadrillé par la police (cf. carte), la situation devient très compliqué, notamment pour le squat Notara 26 qui est au milieu de la zone en question, quasiment encerclé par les postes de surveillance policière. C’est dans cette zone qu’un couple gay vient d’être frappé par des policiers de surveillance. C’est également dans cette zone que des fascistes ont été repérés à côté des flics, par exemple avec des tee-shirts des supporters néonazis de Rome et des identitaires de Defend Europe.

La suite de cet article à lire ici.

Plus de 3000 manifestant.es place Exarcheia !

Grèce : agression homophobe par des policiers à Exarcheia !

Actions et soutiens sur tous les continents : « Ne touchez pas à Exarcheia ! »

L’État grec et les fascistes main dans la main contre Exarcheia : de nouvelles preuves !

Exarcheia : l’État et les fascistes main dans la main contre les anarchistes et les migrants (preuves en images)

Pour rappel, ce qui s’est passé le 26 août et les jours suivants :

EXARCHEIA SOUS OCCUPATION POLICIÈRE


[ALERTE !] Ce que nous vous annoncions depuis un mois et demi vient de commencer ce matin, peu avant l’aube :

Le célèbre quartier rebelle et solidaire d’Athènes est complètement encerclé par d’énormes forces de police : de nombreux bus de CRS (MAT), des jeeps de la police antiterroriste (OPKE), des voltigeurs (DIAS), des membres de la police secrète (asfalitès), ainsi qu’un hélicoptère et plusieurs drones.

Lieu unique en Europe pour sa forte concentration de squats et d’autres espaces autogérés, mais aussi pour sa résistance contre la répression et sa solidarité avec les précaires et migrants, Exarcheia était dans le collimateur du gouvernement de droite depuis son élection le 7 juillet. Le nouveau premier ministre Kyriakos Mitsotakis en avait fait une affaire personnelle, d’autant plus qu’il avait été raillé début août pour ne pas avoir réussi à atteint son objectif de « nettoyer Exarcheia en un mois » comme il l’avait annoncé en grandes pompes.

Ce matin, 4 squats ont été évacués : Spirou Trikoupi 17, Transito, Rosa de Fon et Gare. L’offensive concerne pour l’instant la partie nord-ouest du quartier, à l’exception notable du squat Notara 26, réputé mieux gardé et très important symboliquement pour le quartier en tant que premier squat historique de la « crise des réfugiés » au centre ville d’Athènes.

On compte pour l’instant une centaine d’arrestations, ainsi que des agressions brutales contre des personnes tentant de filmer. Seuls les médias de masse au service du pouvoir ont l’autorisation de couvrir l’événement.

Au total, il y a 23 squats dans Exarcheia plus 26 autres autour du quartier, soit un total de 49 concentrés sur une zone assez petite. 49 squats auxquels il faut ajouter d’autres types de lieux autogérés, dont certains en location (Espace Social Libre Nosotros, magasin gratuit Skoros, etc.) ainsi que des dizaines de logements particuliers regroupant des groupes de militant.es, souvent près des terrasses pour permettre un accès au-dessus des rues.

La suite de l’article à lire ici

Attaque d’Exarcheia (suite) : ils ne parviendront jamais à évacuer notre mémoire

Spirou Trikoupi est un bâtiment vide aujourd’hui, avec des policiers à l’extérieur.

Avant l’évacuation par la police, c’était un lieu de joie et de lien social. Moi, je m’en rappellerai ainsi, comme sur la photo ci-dessous que j’ai prise en octobre 2016.

Deux réfugiés syriens avaient décidé de refaire leur vie après la catastrophe. Ils s’étaient mariés. La fête de leur mariage s’était déroulée dans le squat Spirou Trikoupi 17. Ils avaient fait un live avec leur téléphone, comme sur la photo, en direct avec leurs parents restés en Syrie pour leur donner du courage et leur montrer qu’ils avaient enfin trouvé le soutien dont ils avaient besoin.

La suite de l’article à lire ici

Attaque d’Exarcheia (suite) : le storytelling sur les méchants Français recommence !

Attaque très violente de la police grecque à Exarcheia : blessé.es, panique, arrestations


À l’instant à Athènes !

ATTAQUE TRÈS VIOLENTE DE LA POLICE GRECQUE À EXARCHEIA : BLESSÉ.ES, PANIQUE, ARRESTATIONS

Alors que la soirée était conviviale et musicale, tant sur la place Exarcheia avec un concert gratuit que dans des centres sociaux autogérés comme le K*Vox où de nombreuses personnes écoutaient de la musique en buvant un verre, la police grecque vient d’attaquer subitement avec une violence inouïe.

Les MAT (CRS) ont chargé à coup de gaz lacrymogènes, de grenades et ont matraqué de nombreuses personnes sur la place et jusqu’au K*Vox. Dans ce lieu très symbolique, connu pour être la base du groupe anarchiste Rouvikonas, les policiers ont fait de nombreux dégâts, frappé des personnes, cassé des chaises et des vitres, et surtout, ils ont jeté une grenade lacrymogène dans ce lieu clos au risque de mettre en danger les nombreuses personnes bloquées à l’intérieur.

Plusieurs blessé.es sont à déplorer, dont un camarade de Rouvikonas matraqué violemment par les CRS dans le nuage de fumée. Il a été emmené de toute urgence à l’hôpital. Un membre du Notara 26 semble également parmi les blessés (à confirmer).

La suite de cet article à lire ici


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES "

Saint-Étienne et alentours Couac   MOBILISATIONS - LUTTES / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Hirak et éléctions #2 - un président sans peuple

Suite à l’élection d’Abdelmadjid Tebboune nous retrouvons les hirakistes stéphanois·e·s rassemblé·e·s sur la place du peuple le dimanche 15 décembre 2019. Après une semaine de présence devant le consulat algérien pour dénoncer la mascarade électorale, les Algériens et Algériennes de Sainté continuent de faire vivre le mouvement de contestation populaire enclenché en Algérie depuis le 22 février 2019.


Informations globales   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Ciné-débat en soutien au peuple chilien

Contre la violence policière et le terrorisme d’État, au Chili et ailleurs, nous présentons le film « La nostalgie de la lumière » de Patricio Guzman.
Samedi 21 décembre, 18h, à l’Amicale laïque du Crêt de Roch.


Saint-Étienne et alentours Couac   MOBILISATIONS - LUTTES / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Hirak et éléctions #1

Le Couac s’essaie à la radio et est allé rencontrer les Algériens et Algériennes de Sainté posté·e·s devant le consulat d’Algérie depuis samedi 7 décembre. Leur présence vise à perturber le bon déroulement des élections présidentielles et à dénoncer la mascarade électorale en cours.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Rencontre avec des femmes palestiniennes en lutte

A l’initiative de l’AFPS et de l’UD CGT de la Loire une rencontre-débat avec deux femmes du Palestinian Working Women Society for Development qui se tiendra le 19 novembre 2019 à partir de 18H à la Bourse du Travail de Saint Etienne - Salle Sacco et Venzetti. Soirée soutenue par Forez Palestine, Femmes en Noir, BDS, CCFD


Saint-Étienne et alentours BDS 42   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Taclons Puma - 2e round

Journée d’Action Internationale contre le sponsoring de Puma organisée par le collectif stéphanois de soutien au peuple Palestinien‎.
BDS42 reprend du service mercredi prochain. Ce 16 octobre à partir de 16h30, place du peuple, nous organisons un rassemblement pour la seconde action internationale contre Puma et dans le but de dénoncer leur sponsoring de la fédération israélienne de football.


Informations globales   RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Déclaration de la Commune Internationaliste du Rojava

Alors que Donald Trump a annoncé le retrait rapide des soldats présents dans la région, le président de la Turquie Erdogan en a profité pour menacer d’une opération militaire. Opération lancée hier ; quatre villes subissent des bombardements aériens de l’armée turque. Le but pour Erdogan : éradiquer les forces kurdes et leurs alliéEs en place dans la région du Rojava et éradiquer toute velléité d’émancipation des peuples. Le peuple kurde du Rojava lance un appel à la mobilisation.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Conférence « L’Europe vue d’Algérie »

Auteur de l’ouvrage L’Algérie face à la catastrophe suspendue. Gérer la crise et blâmer le peuple sous Bouteflika (1999-2014) (Karhala, 2019), Thomas Serres donne une conférence sur le regard porté en Algérie sur l’Europe. À l’Université Jean Monnet (77 rue Michelet, campus Tréfilerie), le jeudi 12 septembre.


Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

G7-EZ – C’est parti !!

En direct-live du contre-sommet à Hendaye, des reporters des sites MUTU proposent chaque jour quelques nouvelles en photos et/ou récits du contre-sommet.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Diophonie #7 le 25 août !

La 7e Diophonie se tiendra le dimanche 25 août 2019, à partir de midi jusqu’au soir, aux Guinguettes de Couriot !


Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

G7 à Biarritz : programme du contre-sommet et des mobilisations

Le sommet du G7, qui réunit les chefs des sept États parmi les plus riches de la planète, se tient à Biarritz du 24 au 26 août, sous la présidence de la France. Plusieurs évènements sont organisés contre cette réunion : des manifestations et rassemblements les 24 et 25 août ainsi qu’un contre-sommet et un village des alternatives du 21 au 23 août.


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
Perturbons (aussi) les voeux de la République en marche  

Ce vendredi 24 janvier à 18h30 à Saint Just Saint Rambert, En Marche fait ses vœux. Les 4 parlementaires ainsi que David Cofer, le référent de la Loire, seront présents. À Bordeaux, Toulouse et même au fin fond de la Sarthe, la République en marche ne peut plus se pavaner sans se faire conspuer. À Paris, Macron en personne est obligé de se faire exfiltrer d’un théâtre en catimini avec sa garde prétorienne... Et dans la Loire ??


MOBILISATIONS - LUTTES
Marre de se faire rouler dans la farine ! Cortège vénèr et pâtissier vendredi 24 janvier !  

Ce mouvement contre les retraites ne semble pas vouloir s’arrêter, augmentons le rapport de force et prenons vendredi la tête de la manif avec un cortège vénèr et pâtissier : ramène ta farine !


DROITS SOCIAUX - SANTE
Perturbons l’inauguration du local de campagne En Marche Saint-Étienne  

Ce jeudi 23 janvier à 18h30 aura lieu au 29 avenue de la Libération l’inauguration du local de campagne En Marche Saint-Étienne, ceci est un appel à perturber joyeusement ces festivités. 47 jours que la grève continue, et depuis le 1er janvier de nombreuses cérémonies de voeux et autres mondanités ont été perturbées par des manifestant.e.s un peu partout en France. À notre tour de faire savoir à En Marche Saint-Étienne que l’ouverture de ses locaux n’est qu’une provocation de plus.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Épreuves de contrôle continu : ça bouge au lycée Honoré d’Urfé  

Lundi matin les premières épreuves de contrôle continu (E3C) devaient avoir lieu pour les lycéen.ne.s en classe de première. Les professeur.e.s ont décidé de les boycotter comme à Honoré d’Urfé. Entretien avec Estelle Tomasini du syndicat majoritaire SNES FSU.


MOBILISATIONS - LUTTES
Contre la réforme des retraites : agenda des actions et suivi de la semaine du 20 au 26 janvier  

Actions, manifestation et rassemblement, retraite au flambeau et pique-nique... La mobilisation continue !


TRAVAIL - PRÉCARITÉ
Programme des 6es Rencontres d’histoire ouvrière de Saint-Étienne : « Cent ans de communisme en France et dans la Loire »  

Dans le cadre du centenaire du Congrès de Tours, 6es Rencontres d’histoire ouvrière de Saint-Étienne organisée par le GREMMOS les 23 et 24 janvier 2020 aux archives départementales de la Loire.


MOBILISATIONS - LUTTES
La jeunesse stéphanoise violemment réprimée  

Cela fait quelques jours, qu’à St-Étienne, les forces de l’ordre répriment dans la violence toute tentative de grève des jeunes lycéens. Le préfet aurait-il peur des jeunes, pour les empêcher, à n’importe quel prix, de rejoindre le mouvement ?


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (2)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés, quatre Stéphanois sont jugés pour avoir diffusé des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Deuxième partie d’un texte en trois épisodes : Enquête et arrestations, automne 1882.


REPRESSION - PRISON
Les stades de foot, laboratoire où s’expérimentent les techniques de répression  

Il y a quelques jours, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu son verdict : deux matchs à huis clos (dont un avec sursis) pour les quelques centaines de fumis et le feu d’artifice en tribune lors du match contre le PSG. Pour lutter contre les « Ultras », l’État s’est doté depuis plusieurs années d’outils de répression fort sophistiqués. À Saint-Étienne, quelques irréductibles résistent encore et toujours au progrès et à la modernité, au nom de concepts éculés comme la liberté et les valeurs populaires du football. Discussion avec l’un des membres des Green Angels, un des principaux groupes de supporters stéphanois.


ANTIFASCISME
A Saint-Étienne, l’extrême-droite compte s’installer ‘pépouze’ en face de la Bourse du Travail !  

Sophie Robert, la bourgeoise cheffe départementale du Rassemblement national, accompagnée d’une dizaine de militants environ, a été surprise ces derniers jours dans un local du quartier Albert Thomas en train de passer la serpillière.


MOBILISATIONS - LUTTES
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (1)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés quatre stéphanois sont jugés pour avoir diffuser des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Première partie d’un texte en trois épisodes : 1.Grèves, révoltes ouvrières, effervescences libertaires et répression autour de Lyon et Saint-Étienne en 1882.


MOBILISATIONS - LUTTES
Blocus au lycée Honoré d’Urfé : charges, gazage et une arrestation  

Depuis le 5 décembre, une série de blocages est initiée par les lycéen·ne·s stéphanois·e·s dans leurs établissements. Après deux journées entières de blocage au lycée Fauriel, la direction menace les élèves de passer en conseil de discipline s’iels s’avisent de recommencer. Jeudi 9 décembre au lycée Honoré d’Urfé, c’est cette fois la Police qui s’est chargée de lever le blocus à coup de bombes lacrymos.


MOBILISATIONS - LUTTES
Retour sur la journée du vendredi 10 janvier contre la réforme des retraites  

Au programme : action péage gratuit et rassemblement devant le Medef !
Aujourd’hui, c’est le 36e jour consécutif de mobilisation pour les cheminot·e·s qui sont rejoint·e·s sur leur piquet de grève à 6h du matin à la gare de Chateaucreux par des militant·e·s syndicalistes, des profs, des étudiant·e·s, des GJ et des autonomes. Au total, plus de 60 personnes prennent la route pour le péage de Veauchette. Les caméras sont détournées, les barrières relevées et les premiers sourires s’esquissent.


INFORMATIQUE - SECURITE
Bad citizen : une nouvelle appli anti-répression  

Une nouvelle application d’informations juridiques pour apprendre à se défendre face aux institutions policières et judiciaires. L’application Bad Citizen vient d’être créée et mise à disposition pour smartphones. C’est un guide qui résume l’essentiel de ce qu’on doit savoir quand on se retrouve aux mains de la police et de la justice ou quand il faut aider un-e proche.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le député Jean-Michel Mis en marche pour promouvoir la reconnaissance faciale  

Après une première date à la Commission numérique de l’Assemblée nationale au mois de décembre, le député LREM Loire-Saint-Étienne, Jean-Michel Mis, organise un colloque sur la reconnaissance faciale le samedi 18 janvier 2020, à l’Amicale laïque de Chapelon.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Google et Sainté City  

Il y a tout juste six mois, Google inaugurait son atelier numérique à Saint-Étienne. Google a déjà les moyens d’en connaître beaucoup sur nous. Alors, pourquoi ce moloch veut-il s’implanter physiquement dans nos villes, particulièrement à Saint-Étienne ? Une enquête de Couac initialement parue au printemps 2019.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Débats sur la société de surveillance de masse  

Deux débats pour comprendre les enjeux de la mise en place de la société de surveillance de masse organisés par Halte au contrôle numérique, La Ligue des Droits de l’Homme Loire, Stop Linky 5G Loire et la Quadrature du Net - Le mercredi 8 janvier et le vendredi 7 février à Saint-Étienne.


CAPITALISME - GLOBALISATION
Culture, numérique et disruption sécuritaire à Saint-Étienne  

À travers un portrait d’Éric Petrotto, qui à la fois gère la Fabuleuse Cantine (un des lieux de restauration les plus « tendances » de la ville) et investit dans Serenicity (la société qui portait le projet d’installation de micros dans le quartier de Beaubrun-Tarentaize), Couac vous propose une enquête dans l’économie locale du numérique et son nouvel esprit du capitalisme.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Cartographier la surveillance  

À Saint-Étienne, difficile de circuler dans le centre ville sans être observé par Big Brother. Et en période de mouvement social, il n’est pas inutile de savoir où se situent ces yeux qui nous épient. Le site internet « Saint-Étienne sous surveillance » recense les caméras de vidéosurveillance disséminées dans la ville (estimées à 329). Entretien paru dans le Couac n°7 avec A., l’une des personnes qui en a été à l’origine, sur le contexte de sa mise en place et sa pertinence aujourd’hui.


MOBILISATIONS - LUTTES
10 jours de grève à Saint-Étienne  

Cela fait déjà 10 jours que la grève générale a débuté. 10 jours où travailleur.e.s, gilets jaunes, syndicalistes, étudiant.e.s, lycéen.ne.s jeunes et bien d’autres se retrouvent chaque jour dans la rue, sur des actions, dans des rassemblements, des AG etc… Mais qu’en est-il de la mobilisation à Saint-Étienne ?
Nous vous proposons ici un récapitulatif de plusieurs actions menées et des 5 grandes dates de rassemblement (5 décembre, Acte 56 des GJ, 10 décembre, 12 décembre et Acte 57 des GJ + Mobilisation des Algériens toute la semaine.)