Informations globales   DROITS SOCIAUX - SANTE / EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

« Je suis irresponsable ! » : lettre aux bon·ne·s citoyen·ne·s si soudainement altruistes




J’ai écrit cet article comme un geste d’autodéfense intellectuelle. Je voulais réagir à l’air ambiant présent sur les plateaux télé, sur les conversations Facebook et même dans les bavardages entre ami.e.s. Une petite musique s’est doucement installée dans ma tête, me convaincant de mon propre héroïsme à rester cloîtré chez moi comme si le virus allait se répandre au moindre pas que je poserais à l’extérieur. Je trouve qu’il y a un fond de doctrine néolibérale qui doucement se répand et qui vient nous persuader de notre responsabilité individuelle dans la crise.


Ce que je vais dire est pour le moment inaudible, inaudible parce que nous sommes recouvert·e·s du son des rappels à l’ordre infantilisants et des dénonciations pavées de bonnes intentions. Inaudible et pourtant essentiel.

J’ai suivi à partir du 9 mars les points épidémiologiques du gouvernement, ce que je ne fais plus depuis que ces points sont remplis d’omissions, de demi-vérités voire de mensonges. En tant que responsable associatif, j’ai mis en place le soir même de la première allocution présidentielle des mesures pour lutter contre la propagation du virus dans ma structure. J’ai toujours dit que les mesures barrières étaient destinées avant tout à protéger les plus fragiles et à permettre à l’hôpital d’encaisser la vague de l’épidémie. Comme beaucoup de Français·e·s, j’ai accepté le confinement comme une mesure sanitaire urgente et nécessaire. Je suis donc loin de faire partie des sceptiques que seule l’odeur des cadavres convainc.

Mais voilà à vos yeux je suis irresponsable.

Je suis irresponsable car hier je suis allé à l’anniversaire d’une amie, je suis irresponsable d’avoir rencontré après une semaine et demie les premiers humains qui me sont familiers, je suis irresponsable d’avoir mangé une part de gâteau à un mètre de distance les un·e·s des autres.

Je suis irresponsable car hier je suis allé à l’anniversaire d’une amie, je suis irresponsable d’avoir rencontré après une semaine et demie les premiers humains qui me sont familiers, je suis irresponsable d’avoir mangé une part de gâteau à un mètre de distance les un·e·s des autres. A vos yeux, ce moment de sociabilité est devenu le signe de la légèreté et de l’inconséquence des Français·e·s qui ne se rendent pas compte et qui font n’importe quoi. Ces mêmes citoyen·ne·s irresponsables qu’on invoque pour justifier des mesures qui n’ont absolument aucun fondement épidémiologique : l’arrêt des jogging, des promenades sur la plage, des marchés, des rencontres entre ami·e·s, des enterrements, etc. Car on ne peut pas d’un côté restreindre certaines libertés et de l’autre maintenir quoi qu’il en coûte l’activité économique.

Je suis irresponsable et pourtant :
– je n’ai pas cassé l’hôpital public à coups de politiques d’austérité déconnectées de la réalité médicale ;
– je n’ai pas camouflé la pénurie de masques et de tests en prétendant que tout allait bien ;
– je n’ai pas tardé à prendre des mesures de confinement pour préserver l’économie ;
– je n’ai pas forcé le secteur du BTP à reprendre le travail et les autres secteurs non-essentiels à continuer leurs activités ;
– je n’ai pas dit « nous en sommes en guerre » pour justifier des postures autoritaires ;
– je n’ai pas demandé aux 45 millions d’électeur·ice·s de voter la veille de déclarer le confinement tout en sachant que statistiquement les personnes âgées sont celles qui s’abstiennent le moins.

Oui car moi, citoyen irresponsable, je n’ai pas le pouvoir en mains. Je n’ai donc pas cherché à préserver l’économie avant de préserver les EHPAD et les hôpitaux, je n’ai pas asséné des mensonges à la télé dans les dernières semaines, je n’ai pas dit que les masques allaient arriver quand ils n’arrivaient pas, je n’ai pas dit qu’il y avait moins de risques de contamination au sein de l’hôpital quand les médecins se faisaient porter pâle à la pelle.

D’une certaine manière, oui vous avez raison, je suis irresponsable mais au sens juridique du terme : je n’ai absolument aucune responsabilité dans la crise qui nous accable.

Et j’irais même plus loin : je pourrais éternuer sur chaque passant·e que je croise dans la rue, cet éternuement ne serait qu’une goutte d’eau face à l’océan des actes du gouvernement. Une goutte d’eau !

Ceci n’est pas un appel à faire n’importe quoi, bien au contraire. Il s’agit de contrer le discours de responsabilisation des individus qui nous placent dans la crise actuelle sur le même plan que le gouvernement et ses politiques néolibérales. Comme c’est commode d’accuser les personnes qui fréquentent le marché de Barbès ! Quel joli bouc-émissaire ! Si facilement assimilable à la représentation raciste du mauvais français, ennemi de l’intérieur. Au passage, pour l’anecdote, la sixième puissance mondiale dans son dédain de toutes minorités n’a pas été en mesure de traduire les conseils sanitaires et les attestations dérogatoires. Les bénévoles des associations l’ont fait. Alors bien sûr que les comportements à risque propagent l’épidémie, c’est une évidence. Mais quel rapport entre un marché bondé et la casse de l’hôpital public, l’absence de tests à grande échelle et la pénurie de masques ? Sont-ce les marchés populaires qui ont les moyens d’appliquer les directives de l’OMS ?

Depuis des décennies, les gouvernements utilisent l’argumentaire du « serrage de ceinture » et de l’effort collectif pour justifier leurs réformes. « Et vous comprenez, il faut que tout le monde y mette du sien. » Leur choix politique est présenté comme une simple réponse à la nécessité de faire cesser des comportements individuels non-vertueux. S’ils répriment les manifestations, c’est à cause de quelques irresponsables casseurs ; s’ils réforment les retraites, c’est à cause de ces quelques irresponsables qui bénéficient de régimes spéciaux ; s’ils restreignent le droit d’asile, c’est à cause de ces quelques irresponsables qui viendraient profiter de notre système social. Devinez-quoi ? Les évadés fiscaux n’ont jamais subi la même dureté dont le gouvernement fait preuve envers les gilets jaunes, les régimes spéciaux et les exilé·e·s.

Ce qui se passe sous nos yeux, avec l’élégance subtile d’un pachyderme, c’est la mise en route d’une stratégie argumentative néolibérale qui vient faire reposer sur les individus la responsabilité d’une crise politique, économique et sanitaire.

Si vous n’êtes pas capable d’entendre ce que je dis, si cela provoque de la colère chez vous, si vous avez envie de me dénoncer comme un provocateur irresponsable, je vous demande un instant de vous regarder vous-même, de regarder le bulletin de vote que vous avez glissé dans l’urne en 2017, de regarder les politiques économiques que vous avez soutenues et les discours que vous avez tenus à l’encontre des fonctionnaires qui aujourd’hui assurent le soin, l’enseignement et la logistique de la société toute entière.

Regardez encore un instant votre colère et demandez-lui gentiment, avec bienveillance, où est-ce qu’elle était quand il fallait se lever pour défendre l’hôpital public, où est-ce qu’elle était pour organiser la solidarité envers les plus fragiles et qui est-elle pour savoir qu’aller au marché est plus dangereux que se bousculer dans la grande distribution ou que faire son jogging est plus dangereux que se rendre sur un chantier. Alors, bon·ne citoyen·ne, si soudainement altruiste, garde ta colère pour les combats à venir. Nous aurons besoin d’elle.

Je suis irresponsable de tout ce dont vous prétendez m’accuser. Je continuerai à courir, sortir et lutter. Toujours avec la précaution extrême des gestes barrières. Ma santé mentale et physique ne sera pas sacrifiée pour répondre aux injonctions idiotes et contradictoires d’un gouvernement qui s’inquiète plus pour l’économie que pour nos grands-parents et nos hôpitaux.

Je suis irresponsable et clamez-le avec moi. Clamez-le, dans la rue, sur votre balcon, sur votre lieu de travail. Hastaguez-le si besoin. Racontez les petites soupapes que vous vous autorisez sans la bénédiction de notre général en chef. Arrêtez de surveiller les autres et de vous surveiller vous-même.

Libérez-vous de la croyance qui fait reposer une crise sanitaire sur vos petites épaules. Tordez le cou à cette mythologie du bon citoyen vertueux qui fait tout bien comme il faut. Car si nous avions fait tout bien comme il faut, nous aurions défendu l’hôpital public depuis plus d’un an. Et nous n’en serions pas là !

Pointez enfin du doigt l’Élysée et Matignon. Car oui, les vrai·e·s responsables, celles et ceux qui avaient les données et les moyens en main, les vrai·e·s responsables nous gouvernent et tentent à coups de JT de nous faire oublier cette troublante vérité : rien à leurs yeux ne passe avant l’économie.

Rien.

Partageable sur Facebook : https://www.facebook.com/notes/zou-dalp%C3%A9/je-suis-irresponsable-lettre-aux-bonnes-citoyennes-si-soudainement-altruistes/325536621744087/


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE

Vivre à Sainté (et alentours) en temps de Corona virus

Contrairement à ce qu’affirme M. Le Président : non, nous ne sommes pas en guerre ! Nous sommes juste confronté.es à une situation exceptionnelle, face à un État qui lui, nous fait la guerre : réduction drastique des moyens pour la santé, l’éducation, la culture, violences policières systémiques, etc. En attendant de pouvoir toutes et tous se retrouver dans la rue, cet article tente de suivre l’actualité locale en temps de Covid-19.
Contactez-nous à l’adresse suivante : lenumerozero chez riseup.net


Informations globales   FLICAGE - SURVEILLANCE

Confinement : comment contester une amende ? Quels sont nos droits en cas de fouille ?

Alors que les contrôles de police, les amendes, voire les condamnations pénales commencent à pleuvoir en ces temps d’état d’urgence sanitaro-sécuritaire, il n’est pas inintéressant de savoir comment y faire face (sur le plan juridique, a minima). Nous relayons un document qui permet de contester une amende forfaitaire infligée pour non-respect des mesures de confinement ainsi qu’un rappel juridique sur les conditions de fouille de vos sacs par la Police.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

Lettre ouverte au Directeur Régional d’Elior Services Propreté et Santé

« Les salariés vont au travail la peur au ventre, c’est inadmissible ! »
Communiqué de presse de l’intersyndicale CGT - FO - CNT Solidarité Ouvrière des travailleur.se.s d’Elior Service Propreté et Santé sur leurs conditions de travail et leurs revendications en temps de Corona virus.


Saint-Étienne et alentours Couac   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Sur un rebord de fenêtre en période de confinement...

Couac a reçu un nouveau texte en lien avec cette période de confinement. N’hésitez pas à coucher sur une feuille vos colères, vos résistances ou autres et à nous les envoyer ! Et peut-être qu’un jour, on en fera un recueil, un herbier...



Dans la thématique "ANALYSE"

Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION / DROITS SOCIAUX - SANTE

Virus Corporation - Chapitre 1

En exclusivité, une déclaration exclusive du Covid 19, entre macro-biologie et micro-économie...
"Me voici.
Vous ne m’attendiez pas, pourtant mon existence était inévitable.
Vous m’avez créé ; en rasant défrichant exterminant les espaces non-soumis à votre expansion. Vous avez fait cohabiter mes hôtes des bois avec votre nourriture, votre cheptel démesuré."


Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION

Contagion sociale : Guerre de classe microbiologique en Chine

Traduction du texte de la revue Chuang par le blog Des nouvelles du front, qui présente un article aussi long qu’intéressant sur l’histoire des liens entre épidémies et production, sur la réponse actuelle de l’État chinois et sur le coronavirus comme symptôme des logiques contemporaines d’accumulation du capital. Faut s’accrocher, ça se lit en plusieurs fois mais ça vaut vraiment le coup.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

5G : film et débat à l’amicale de Beaubrun

Le déploiement de la 5G est pour bientôt : l’examen des attributions d’ondes se fait actuellement, le lancement commercial interviendra dès juillet 2020. Venez vous informer et en discuter le jeudi 12 mars à l’amicale de Beaubrun à partir de 19h.


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Appel à une « université morte » pour que l’université vive

En réaction à la situation de l’université déjà touchée par la précarité et menacée tout autant par la réforme des retraites que par la nouvelle loi de réorganisation de la recherche, la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR), le monde universitaire a décidé de faire du 5 mars le début d’un mouvement nommé « L’université et la recherche s’arrêtent ». Pour cause de congés, l’université de Saint-Étienne emboîtera le pas le mardi 10 mars. Rapide décryptage et point sur les mobilisations en cours à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   ANTIFASCISME

Sophie Robert à la cour des royalistes ?

Comme l’ont révélé il y a quelque temps les camarades du Gueuloir, la candidate RN à la mairie de Saint-Étienne, Sophie Robert, joue un jeu plutôt trouble avec les royalisto-fascistes de l’Action Française. Voici un petit complément d’information salutaire en cette période pré-électorale.


Saint-Étienne et alentours Couac   FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Gare au retour de Serenicity

Les espoirs que la Commission européenne mettraient le holà aux expérimentations de reconnaissance faciale et autres ont été douchés la semaine dernière. Il est donc plus qu’important de rester vigilant.e.s sur les projets de reconnaissance faciale et autres dispositifs de surveillance dans l’espace public. Le projet Serenicity que détaillait Couac à l’automne 2019 en fait partie.


Saint-Étienne et alentours Couac   ECOLOGIE - NUCLEAIRE

24 heures à l’ombre de la centrale – 1er épisode

Le 11 novembre 2019, un tremblement de terre forçait EDF à [mettre à l’arrêt la centrale de Cruas (Ardèche) pour vérifications. Plus près de nous, juste de l’autre côté du Pilat, se cache une autre centrale nucléaire. Tout le monde s’en fout. Le Couac non. Reportage à thème.


Saint-Étienne et alentours Couac   DROITS SOCIAUX - SANTE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Du goudron pour qui ?

Alors que les réunions pré-électorales se multiplient, on est pris par l’envie d’y aller avec du goudron et des plumes. Du goudron, tiens, c’est aussi avec cela que l’équipe municipale mène campagne. Un article de Couac paru à l’automne dernier sur cet enrobé et sur d’autres revêtements à l’odeur d’élections...


Saint-Étienne et alentours Couac   DROITS SOCIAUX - SANTE

Urgences

Mardi 14 janvier, près de la moitié des chefs de service du CHU de Saint-Étienne ont présenté une lettre de démission collective de leurs fonctions administratives, réclamant du ministère de la Santé une vraie négociation sur la situation de l’hôpital. Cette prise de position intervient alors que les salarié.e.s sont mobilisé.e.s depuis des mois. À l’Hôpital Nord, le service des urgences a démarré la grève début juin 2019. Retour sur la situation dans ce service avec un article du Couac paru à l’automne dernier.


Saint-Étienne et alentours Couac   REPRESSION - PRISON

Les stades de foot, laboratoire où s’expérimentent les techniques de répression

Il y a quelques jours, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu son verdict : deux matchs à huis clos (dont un avec sursis) pour les quelques centaines de fumis et le feu d’artifice en tribune lors du match contre le PSG. Pour lutter contre les « Ultras », l’État s’est doté depuis plusieurs années d’outils de répression fort sophistiqués. À Saint-Étienne, quelques irréductibles résistent encore et toujours au progrès et à la modernité, au nom de concepts éculés comme la liberté et les valeurs populaires du football. Discussion avec l’un des membres des Green Angels, un des principaux groupes de supporters stéphanois.


Dans la thématique "EXPRESSION - CONTRE-CULTURE"

Saint-Étienne et alentours Couac   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Sortie (ou presque) du Couac n°9 !

Mauvais timing et mauvais film d’anticipation pour le Couac : la fabrication du #9 a dû être interrompue en plein vol. En attendant la fin // du monde // du confinement, l’équipe vous propose de lire ici un article par jour. Voici l’édito... et une surprise en bas d’article.


Saint-Étienne et alentours Couac   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Réponses aux mots croisés du Couac n°8

Tout brille chez toi tellement tu ne sais plus comment t’occuper ? Tu n’en peux plus de tes gamins ou de ton/ta compagnon/ne et cherches un bon prétexte pour t’enfermer dans les toilettes ? Couac a pensé à toi ! Et te propose sa grille de mots croisés paru dans le n°8... et les réponses.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Le Coronavirus n’aura pas la peau de la Gueule Noire !

Appel à soutien pour l’espace autogéré La Gueule Noire !

« On espère que vous allez bien et on a hâte de pouvoir tou.te.s se retrouver à La Gueule Noire pour fêter le retour à la liberté. »


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

La joie, la rage et le courage ne se confinent pas

Un petit texte/son de l’émission de mars de joie, rage et courage.


Informations globales   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Le Riot Mag [2004-2010], le fanzine émeutier !

Le Riot Mag était un fanzine qui a sévi de 2004 à 2010 et qui pronait l’insurrection et la révolte. Cinq exemplaires sont sortis au grès des envies des auteurs.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GENRE - FEMINISME

ANNULÉ - LIP SYNC FEVER #2 - soutien à la caisse trans-inter de Lyon

Concert de soutien à la “Caisse de Solidarité Trans - Inter”, un collectif qui soutient financièrement les actes médicaux nécessaires aux personnes trans’ et inter’ précaires de Lyon et ses environs.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

ANNULÉ - Concert Soutien Cassis - 25 ans Trashzone

Samedi 14 mars à la Gueule noire à partir de 20h. En soutien au Cassis (Collectif d’autodéfense et de solidarité en soutien aux inculpé.es stéphanois.es.)


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Programme du mois de mars au Cheval Blanc

Le bistrot associatif de Saint Germain Laval fait son mois de mars, voici le programme !


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

24 H pour fêter les 1(2)0 ans des ardufs

Pour fêter les 1(2)0 ans de la Société des Arts du Forez, nous vous invitons à l’Amicale laïque de Tardy les 20-21 mars pour :
... créer une gigantesque bd collective
... participer et écouter une radio en direct live et des concerts au casque
... boire et manger sur place


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE

Doc à La Cale #2

Mercredi 4 Mars à 19H30 projection documentaire : Les maitres fous (Jean Rouch) + The Rabbit Hunt ( Patrick Bresnan et Ivete Lucas )
Amicale du Crêt de Roch, prix libre


Dans la thématique "DROITS SOCIAUX - SANTE"

Informations globales   DROITS SOCIAUX - SANTE / REPRESSION - PRISON

Soirée Battitura

Parce que ces mesures exceptionnelles de confinement mondial ne touchent pas tout le monde de la même manière, à Sainté et ailleurs : suivons cet appel d’Italie à soutenir les prisonnier.es. A l’unisson, mercredi 1er avril à 18h, tapons sur des casseroles à nos fenêtres.


Informations globales   DROITS SOCIAUX - SANTE

En temps de Corona virus : enquête auprès des caissières

Un article sur les caissières des magasins alimentaires certes tiré du journal Le Monde mais qui a le mérite d’enfin parler de celles qui sont aussi en première ligne et invisibilisées.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

« Ça bouge à l’hôpital ! » Sons d’archives contre les réformes de l’hôpital public

Pour mémoire, un reportage diffusé en 2009 dans l’émission radio du Numéro Zéro, sur les réformes successives des hôpitaux publics et les mobilisations de personnels soignants.

Mise à jour :


Informations globales   DROITS SOCIAUX - SANTE

Face à la pandémie, retournons la « stratégie du choc » en déferlante de solidarité !

Près de 230 médecins, infirmier.e.s., psychologues, réanimateurs, enseignant.e.s, comédien.ne.s, paysan.ne.s, artistes, chercheuses, scientifiques, musicien.ne.s, syndicalistes, éditeurs, libraires et autres personnalités appellent à s’auto-organiser face à la pandémie de Covid-19 et à rejoindre le réseau de solidarité COVID-ENTRAIDE FRANCE.


Saint-Étienne et alentours   CAPITALISME - GLOBALISATION / DROITS SOCIAUX - SANTE

Vivre en temps de Corona Virus (# Première quatorzaine) : florilège de textes et appel à temoigner

Contrairement à ce qu’affirme M. Le Président : non, nous ne sommes pas en guerre ! Nous sommes juste confronté.es à une situation exceptionnelle, face à un État qui lui, nous fait la guerre : réduction drastique des moyens pour la santé, l’éducation, la culture, violences policières systémiques, etc. Pour mieux comprendre l’époque, nous vous proposons une compilation d’articles glanés ça et là ainsi que des initiatives locales, nationales et internationales de solidarité et d’entraide pour faire face à la situation. Nous vous invitons à témoigner afin de visibiliser et relayer les initiatives d’auto-organisation permettant de rompre l’isolement. Que ce soit à l’échelle de l’immeuble, du quartier ou de la ville.
Contactez-nous à l’adresse suivante : lenumerozero chez lautre.net


Informations globales   CAPITALISME - GLOBALISATION / DROITS SOCIAUX - SANTE

Italie - Épidémie et guerre sociale

Face à l’épidémie de coronavirus, le gouvernement italien a décrété l’état d’urgence dans le pays et imposé de sévères restrictions de déplacements à l’intérieur du pays. Chacun ne vit pas pour autant le confinement de la même façon et la guerre sociale se prolonge dans l’épidémie. Traduction d’un texte du collectif Quarticciolo Ribelle, qui occupe un bâtiment au cœur du quartier Quarticciolo en banlieue romaine, et s’implique dans l’auto-organisation populaire face à l’épidémie. Article publié sur le site acta.zone.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE

Il n’y a pas que le Coronavirus : en France, on peut mourir de l’incendie d’une petite boîte jaune

Les incendies de compteurs Linky sont chose courante depuis des mois. De nombreuses photos, vidéos, des témoignages en attestent sur les réseaux sociaux.
Mais la société qui diffuse ces compteurs partout en France, plutôt que de se préoccuper enfin du problème, ne cesse d’en nier les preuves, au besoin en faisant pression sur les médias ou sur ceux qui pourraient contribuer à l’établissement de la vérité.
Cette fois-ci, il y a deux morts.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE

Appel à manifester devant les MDPH

Un appel est lancé à manifester devant les Maisons départementales des personnes handicapées le 11 février, jour de la Conférence nationale du handicap convoquée à l’Elysée. Rassemblement devant la MDPH de Saint-Étienne (23 rue d’Arcole) de 14h à 17h (rendez-vous à 13h30 à Marengo devant le kiosque).


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

Perturbons l’inauguration du local de campagne En Marche Saint-Etienne

Ce jeudi 23 janvier à 18h30 aura lieu au 29 avenue de la Libération l’inauguration du local de campagne En Marche Saint-Étienne, ceci est un appel à perturber joyeusement ces festivités. 47 jours que la grève continue, et depuis le 1er janvier de nombreuses cérémonies de voeux et autres mondanités ont été perturbées par des manifestant.e.s un peu partout en France. À notre tour de faire savoir à En Marche Saint-Étienne que l’ouverture de ses locaux n’est qu’une provocation de plus.


Saint-Étienne et alentours   DROITS SOCIAUX - SANTE

Rencontre avec Bernard Friot sur l’histoire du système de retraites

Les Réseaux citoyens de St-Etienne proposent une soirée de réflexion et d’échange avec Bernard Friot sur l’histoire de la Sécurité sociale et du système des retraites le jeudi 23 janvier 2020 de 19h à 21h, à l’Amicale Laïque de Tardy (86 rue Vaillant Couturier à St-Etienne). Ouverture de la salle à 18h, possibilité de restauration rapide et bar.


A la une...

MEDIAS
Bienvenue au Numéro Zéro nouveau ! 

Le Numéro Zéro déménage !
Attendue depuis longtemps, reportée pour cause de confinement, une nouvelle version de votre site d’informations locales préféré sera mise en ligne très prochainement.
C’est maintenant ici que ça se passe : https://lenumerozero.info !


DROITS SOCIAUX - SANTE
« On ne peut pas nous rire au nez impunément » 

C’est avec ces mots que Georges Ziegler, président du Département de la Loire, dénonçait en février la « fraude aux prestations sociales » à l’occasion de la présentation en grande pompe d’un accord entre le Département, les parquets de Saint-Étienne et de Roanne, la CAF, la Direction départementale de la sécurité publique et le groupement de Gendarmerie de la Loire pour renforcer la lutte contre cette fraude. Mais à quoi correspond cette fraude à laquelle est consacrée une telle débauche de moyens et de communication ? Décryptage dans le Couac n°9.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°3 : Askip c’est la faute à pangolin 

Épisode 3 du podcast de l’équipe de Radio Tilleuls envoyé à Couac. Parce que le virus ne se transmet pas par les oreilles, l’équipe de Radio Tilleuls vous raconte ici sa troisième semaine de confinement à travers les traces vocales qu’elle se partage.


MEDIAS
24 heures sur TL7 

Confinement rime, parfois ou souvent, avec désœuvrement. Auquel on essaie d’échapper comme on peut. La télé est l’un de ces moyens. Couac avait expérimenté avant l’heure ce que donne une journée passée face au bocal. En local, devant TL7.


CAPITALISME - GLOBALISATION
CoronaVirtuel 

Jamais la matraque policière ne se croit si géniale qu’en présence d’un désastre ; ce début de vingt-et-unième siècle est son royaume des cieux.
Le désastre est là, qui n’est pas le résultat d’un virus, fût-il un covid-19, mais d’un monde : l’économie impérialo-marchande, et l’étouffant décor qu’elle impose.


FLICAGE - SURVEILLANCE
L’urgence c’est la santé, la solidarité, pas la 5G, ni de nous pister 

Dans le cadre de l’état d’urgence « sanitaire », le gouvernement a établi une ordonnance qui permet, pendant toute sa durée, l’installation d’antennes 5G sans aucune autorisation (de l’ANFR, des mairies, des régies ou syndic d’immeubles !). Il veut aussi promouvoir des dispositifs de traçage numérique qui pourraient survivre à l’urgence...


DROITS SOCIAUX - SANTE
Appel aux dons de Cabiria 

Cabiria a repris ses tournées dans la région lyonnaise. La situation des TdS (Travailleureuses du Sexe) est catastrophique. Vous trouverez dans cet article l’appel aux dons de l’association Cabiria. L’argent récolté sera distribué aux personnes qui n’ont accès à aucune aide sociale, en raison de leur situation administrative ou des mesures de confinement.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Le confinement, la « guerre » et nos vies 

Un nouveau texte dans la boîte aux lettres de Couac. En forme de coup de gueule et d’interrogation sur nos vies parfois étriquées en période de confinement... voire en temps normal.

« Lundi 16 mars 2020, monsieur Macron, président de la République, a annoncé que nous sommes en guerre. Six fois. On a bien compris. Et maintenant, on fait quoi ? »


DROITS SOCIAUX - SANTE
L’Eldorado de la méduse 

Que penser de ceci ?
Ces derniers jours, nous apprenons via l’ORTF de la bouche du préfet de Seine et Marne que celui-ci débauchera très prochainement les « réfugiés » de sa région pour les envoyer travailler auprès des maraîchers de cette même région, le tout encadré par des contrats « en bonne et due forme » c’est-à-dire au smic. Là commence l’écœurement.


MEDIAS
« On est en galère ici » - Témoignages des détenus du CRA de Vincennes 

La situation dans les Centres de Rétention Administratice (CRA) est critique : grèves de la faim, mutineries.
Les détenus réclament la libération de tous et toutes les détenu.es.
On squatte les ondes de « Radio d’ici » et de son émission « Place Publique ». Dans cette émission, les détenus du CRA de Vincennes témoignent de leur situation en début de confinement.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°2 : Askip on est ensemble 

Nouvel épisode du podcast envoyé à Couac par l’équipe de Radio Tilleuls. Parce que le virus ne se transmet pas par les oreilles, l’équipe de Radio Tilleuls vous raconte ici sa deuxième semaine de confinement à travers les traces vocales qu’elle se partage.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Virus corporation - Chapitre 2 

Chapitre 2 : « je n’avais jamais senti ce soleil... » - Un corps combat le virus et découvre autour de lui un monde nouveau...

« Sur une échelle de 1 à 10, où situeriez-vous votre douleur ? »


DROITS SOCIAUX - SANTE
Coronavirus and Cops 

Deux brèves de l’actualité internationale qui nous rappellent que les flics, bras armé des politiques d’état, sont en roue libre en cette période de confinement.


MOBILISATIONS - LUTTES
Appel international à la grève des loyers ! 

ANNULATION DES HYPOTHÈQUES, ANNULATION DES LOYERS
Le constat est clair : le 1er avril, nous serons nombreux·ses à ne pas pouvoir payer nos loyers.
Affichez un drap blanc devant votre logement pour signaler aux autres votre solidarité !


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Communiqué carnavalesque des Bombes Atomiques 

Si la semaine antinucléaire prévue en avril à Bure, dans la Meuse, est reportée à fin juin, en février avait eu lieu une autre semaine, féministe et antinucléaire. À l’endroit même où l’ANDRA est en train d’avancer ses pions pour la création d’un projet d’enfouissement de déchets nucléaires. Retour sur cette semaine à travers un communiqué carnavalesque.


LOGEMENT - SQUAT
Les municipales reportées, les partis rejoignent la grève des loyers ! 

Il y a deux semaines, le dimanche 15 mars, le confinement venait d’être annoncé, mais the show démocratique must go on et le premier tour des élections municipales était maintenu. Seulement le second tour a depuis été reporté sine die et les partis se retrouvent avec leurs locaux de campagne sur les bras. Selon les informations recueillies par Couac, ils auraient donc décidé de ne pas payer leurs loyers !


CAPITALISME - GLOBALISATION
Vive Macron ! 

A propos du désastre en cours et de Macron.
« On l’aura toutefois compris, nous sommes du côté de celles et ceux qui s’y opposent, mais que Macron soit bel et bien une ordure nocive ne doit pas nous faire perdre de vue qu’il n’est qu’un symptôme parmi d’autres, non le capitalisme lui-même. »


DROITS SOCIAUX - SANTE
Épidémie de corona virus : contacts et infos utiles pour les personnes en situation de précarité 

Un récapitulatif de ressources utiles pour les personnes en situation de précarité : l’attestation de déplacement en français facile et expliquée en différentes langues, les adresses des structures assurant une aide alimentaire à St-Étienne, des conseils et infos pour l’accès aux droits (Français et étrangers).


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°1 : askip c’est la guerre 

Le Couac a reçu de l’équipe de Radio Tilleuls un podcast racontant sa première semaine de confinement à St-Étienne. Entre récits du quotidien et réflexions sur ce que cette situation fait à chacun-e et dit de notre monde.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Au vert à Saint-Victor ? 

En ces temps de confinement, on rêve un peu de faire un tour au vert, par exemple dans les Gorges de la Loire, à Saint-Victor. Pour y faire trempette ? Pas forcément. Et peut-être pas davantage, voire moins, en été car alors prolifèrent les algues vertes – ou bleues. Reportage sur ces cyanobactéries dont le développement a beaucoup à voir avec la pollution de l’eau par les activités de la ville de Saint-Étienne (paru dans le Couac, n°8).


REPRESSION - PRISON
Face au corona virus, une ouverture en trompe-l’œil des prisons 

En trois jours, le nombre de détenus positifs au covid-19 a été multiplié par trois et celui des détenus placés en confinement a augmenté de 50%. Face à cela, l’annonce par le gouvernement de la libération de 5000 détenu.e.s est largement un trompe-l’œil.