Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Pour la fermeture des mitards


|

Près de 80 000 hommes et femmes sont enfermés dans les prisons françaises, soumis à une peine de prison. Combien parmi ces hommes et femmes sont en plus punis dans les quartiers disciplinaires (QD), les sinistres « mitards » pour quelques jours voire pour plusieurs mois ?


Du mitard de la sinistre prison de Toul, dans les années 60, d’où les prisonniers étaient battus, attachés, affamés par l’administatration par son directeur et ses gardiens à celui de Seysses, où en avril 2018, l’équipe de surveillants responsable du QD met à mort le jeune Jawad, quasiment 50 ans se sont écoulés et rien n’a changé. 50 ans durant lesquels des matons ont éliminé physiquement des hommes et des femmes, méthodiquement et impunément. Et ce grâce au concours de la justice. Élimination physique, élimination psychologique aussi. C’est le sens de cette histoire de mitard raconté par Enriquès, ancien prisonnier. C’était en 2012 au mitard de Fresnes.

Le mitard ou l’école de l’inhumanité

J’avais 20 ans lorsque la première fois, j’ai côtoyé le mitard. C’était à Fleury-Mérogis, dix ans avant son lifting initié par Sarkozy et Rachida Dati.
Suite à une embrouille de merde avec un surveillant, j’arrive au mitard pour moins d’une semaine, à l’époque dans le bâtiment du D3, et je découvre en même temps que la réalité du système, l’inhumanité dans toute sa splendeur !
Je passe quant au décor dantesque, les murs nauséeux, la gamelle en métal, que le maton vous tend après qu’il ait servi des milliers de prisonniers avant vous !!!.Draps pleins de puces, hurlements psychédéliques de prisonniers souvent plus disposés à être en psychiatrie, un maton pour vingt mecs ! Si t’as mal au dent, l’attente,pour voir un dentiste c’est minimum deux jours, si t’as le malheur de frapper à la porte parce que la douleur est trop forte, on te fait attendre encore plus longtemps !!!Sans parler de toutes les histoires de tentative et de « réussite » de suicide, de tabassage par des armées de matons, etc. Telle fut ma première expérience avec le mitard. Lors d’autres incarcérations, j’ai connu le mitard d’autres prisons et à quelques détails près, ils partageaient tous ce même décor et ce même cynisme cruel des matons et l’arbitraire..
Je me rappelle à Fresnes en 2012 d’un prisonnier qui venait d’arriver au mitard. En arrivant à deux cellules de la mienne, je comprenais qu’il était fragile psychologiquement malgré une faculté de discernement quand on l’entendait parler par sa fenêtre. Ce prisonnier n’était pas au courant des sales manières du mitard. Le soir de son arrivée, à la distribution du repas, il s’est permis de rappeler au surveillant qu’il devait absolument avoir ses médocs du soir. Ce dernier promet mais n’est jamais revenu. Ne pouvant dormir sans ses médocs, il a fait du boucan toute la nuit. Le lendemain matin, il a eu l’audace, certes de manière véhémente, de rappeler au maton qui faisait l’appel, le manquement de son collègue, ce dernier vexé l’a pris en grippe ! Des insultes volaient des deux côtés (nous avions tous les oreilles collées à nos portes ) ! Plus tard dans la matinée, le maton est revenu avec cinq collègues. Quand ils sont entrés dans la cellule du prisonnier, au bruit qu’on entendait nous devinions ce qui se passait. Pour montrer notre solidarité à celui qui se faisait tabasser et pour maudire les matons , on a mis des coups de pieds, des coups de poings dans la porte. En moins de deux minutes il a été maîtrisé mais l’altercation avait duré au moins deux heures, et à travers les échanges qu’on ressent dans ces moments-là, on a compris que le médecin était passé. Ensuite, les surveillants ont refermé sa cellule alors qu’il poussait des cris entre hargne et hystérie. Et puis plus rien !!! C’est avec surprise que trois jours plus tard, la voix du détenu s’est répandue à travers la fenêtre de sa cellule. En l’écoutant, on sentait qu’il ne savait pas où il en était ! C’est nous, qui en criant lui avons rappelé la bagarre avec les matons ! Pendant qu’on lui racontait, sa voix monocorde et dérangée s’éteignait au fur et à mesure car le seul souvenir qu’il gardait de cette altercation était le moment où il essayait de se débattre pour ne pas être piqué par la seringue du médecin que les matons avaient appelé après l’avoir tabassé ! Encore, assez conscient pour comprendre que ce qu’on lui avait injecté allait peut-être avoir des effets sur lui le restant de sa vie, le détenu s’est tu et plus tard dans la journée, il provoqua une nouvelle altercation avec les surveillant qui décidèrent de l’emmener à l’hôpital service psychiatrie !! Ainsi, on abat, sans tuer !!
Je tenais à raconter cette histoire pour souligner qu’il n’est pas admissible qu’en quartier disciplinaire, le premier surveillant venu a quasiment droit de vie ou de mort sur les détenus qui subissent un système archaïque. Est-ce que c’est parce qu’à la base de toute société naissante, la Force précède le Droit qu’il faille que, par un parallélisme barbare, la peine carcérale, la Sentence précède l’Humiliation ? Je pose cette question à ceux qui croient, qui prétendent entretenir par leurs impôts des détenus censés vivre dans l’oisiveté car si vous allez dans n’importe quelle prison et France et sans doute ailleurs, vous constaterez qu’en général les condamnés se plaignent moins de la peine de prison qui leur a été infligée que des mauvais traitements qu’ils subissent une fois incarcérés.
Pour terminer, j’aimerais seulement dire que lorsque un homme ne peux pas faire confiance au système auquel il appartient, cet homme s’il est lucide et objectif réalisera qu’il est sans cesse en insécurité. Si la prison est l’école du crime, le mitard est l’université de l’inhumanité !
Henriquès

Photo : Eric BLAISE est un jeune homme, mort en novembre 2005 au quartier disciplinaire de la prison de Fleury-Mérogis, dans d’horribles conditions. A la morgue, la famille du jeune homme, avait eu le réflexe de prendre ce cliché avec un téléphone portable montrant un visage tuméfié. Après 7 ans de procédure, une ordonnance de « non lieu » a été envoyée aux parents d’Eric pour leur signifier que sa mort restera inexpliquée et qu’il n’y aura aucun coupable parmi les matons qui l’ont emmené violemment au mitard.
http://laurent-jacqua.blogs.nouvelo...


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la même thématique...

Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

[Loi Travail] Condamnation en appel pour Nina, Jules et Yvan

Relaxé.e.s en première instance, la cour d’appel de Lyon a condamné mardi 16 janvier Nina, Jules et Yvan.
Entre les amendes, (1000 à 2000€ chacun.e), les indemnités pour le député Jean-Louis Gagnaire et le 13e mois pour les flics, illes devront verser au total plus de 6000€. Jules est en plus condamné pour rébellion à « un agent dépositaire de l’autorité publique » et écope de quatre mois de prison avec sursis.


A Lire ailleurs   REPRESSION - PRISON

En 2017, 34 personnes ont été tuées par la police et la gendarmerie

Le journal Bastamag a effectué le décompte des personnes tuées par des policiers ou des gendarmes en 2017. Et relève que « la moitié des personnes abattues l’ont été par des policiers en dehors de leur service ». 18 personnes ont été abattues par arme à feu et 16 sont mortes suite à une intervention des policiers ou des gendarmes.


Saint-Étienne et alentours Couac   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / REPRESSION - PRISON

« Beaucoup de points d’interrogation » : récit d’un migrant à Saint-Étienne

Amédée est Angolais, a 21 ans, est en bac pro mécanique et vit en France depuis 4 et demi maintenant. Il nous raconte son histoire et les difficultés rencontrées au quotidien.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Stop aux barreaux, Stop aux bourreaux !

Rassemblement contre l’enfermement et le système carcéral
Samedi 25 novembre à 15 h place du Peuple


Saint-Étienne et alentours Papillon   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

Faites sortir l’accusé

Projection du film « Faites sortir l’accusé » suivi d’un débat sur le sens moral de l’enfermement avec le collectif Papillon et le journal l’Envolée.
Mardi 21 novembre 2017 de 16h à 20h30, à l’amphi Huvelin au 15 Quai Claude Bernard, Université Lyon 3


Saint-Étienne et alentours Couac   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / REPRESSION - PRISON

Le paradis de l’enfer : récit d’un migrant à Saint-Étienne

Dominique a une trentaine d’années, il vient du Cameroun. Il est venu vers Couac pour partager son expérience, parler de la vie qu’il mène et faire connaître sa situation, son regard en tant qu’immigrant vivant à Saint-Étienne. Après une première rencontre, nous nous sommes revus plusieurs fois.


National   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

Gala de boxe et soirée « Soul Train » en soutien a Georges Ibrahim Abdallah

Le 21 octobre, nous vous invitons à un gala de boxe (boxe anglaise, pieds poings, MMA) regroupant des équipes de St-Étienne, Lyon, Marseille, Paris, Grenoble, Berlin, etc ... Suivie d’un Sound Système « Soul Train » (Dj Spyderman from St-Cham) et d’une Boum All Night Long.
Cette soirée sera en soutien a Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste arabe, combattant pour la libération de la Palestine, détenu en France depuis près de 34 ans. L’argent collecté en soutien servira aux mandats pour cantiner afin d’améliorer son quotidien.

Mise à jour le 20/10 : Attention, cet événement est annulé suite à un arrêté préfectoral, plus d’infos bientôt sur https://rebellyon.info/.

Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

[Projection] « La Récidive en question » + discussion

Projection / Documentaire / Discussion lundi 30 octobre 2017 à 19h00 au Remue-méninges
Le film commence à la maison d’arrêt de Saint-Étienne La Talaudière.
À la « Talau » comme on le dit ici, surveillants et détenus s’accordent à dire que la récidive est si courante que l’image du détenu se confond avec celle du récidiviste.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Journée de soutien des anti-G20 de Hambourg

Face au capitalisme et à tous ses effets néfastes, des personnes se mobilisent. Du 6 au 9 juillet 2017 se tenait à Hambourg le sommet des vingt plus grandes puissances mondiales. En réponse à cela les organisations progressistes ont organisé un contre sommet et des manifestations au cours desquelles la police allemande - bras armé des États représentés au G20 - a fait preuve d’un déchaînement de violences à l’encontre des manifestant-e-s, des journalistes et même des avocat-e-s.


Saint-Étienne et alentours   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / REPRESSION - PRISON

Lettre ouverte sur la situation des familles Rroms à Saint-Étienne

Je vous adresse cette lettre car la presse locale reste sourde à nos multiples messages concernant les familles Rroms à la rue. Les services municipaux du Centre communal d’action sociale refusent de façon quasi systématique d’accorder de les domicilier – clef qui leur ouvre quelques droits – et ceci en contradiction avec tous les textes réglementaires. Sans que le préfet qui a pourtant autorité en la matière ne lève le petit doigt.


A la une...

LOGEMENT - SQUAT
Soutien aux migrant.e.s dans les Alpes : deux expulsions de lieux solidaires en moins d’une semaine  

Le mercredi 10 octobre à 8 heures, le squat refuge « Chez Jésus » a été violemment expulsé par la police italienne. Ce refuge autogéré perché à plus de 2000m d’altitude, à 500 mètres de la police aux frontières italienne, accueillait les migrant·es qui voulaient venir en France. Hier matin, c’est la maison Cézanne de Gap qui était expulsée, laissant à la rue 17 personnes.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
L’ A 45 est « définitivement » abandonnée ! La lutte paye !  

La ministre des transports Elisabeth Borne a confirmé l’abandon du grand projet - bien inutile et nuisible - d’autoroute entre Lyon et Saint-Etienne. Première réaction de la coordination des opposants.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
A Marseille, manifestation pour défendre la Plaine !  

Depuis des années, les habitant.es et les usagèr.es de la Plaine à Marseille se battent contre le projet de « requalification » de la place, piloté par la Mairie et son bras gentrificateur, la Soléam. Entre le développement d’Euroméditerranée et l’opération Grand Centre Ville, ce n’est pas seulement la Plaine mais aussi les quartiers de Noailles, Belsunce, les Crottes, la Belle de Mai etc. qui sont destinés à être « nettoyés » pour les touristes et les développeurs.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Razan, une trace du papillon  

Dimanche 21 octobre 2018 à 20:30 - Amicale laïque de Tardy
Le film sur Razan el-Najjar, jeune infirmière palestinienne de 21 ans tuée le 1er juin 2018, qui a été tourné cet été sera suivi d’une discussion avec le cinéaste et les parents de Razan.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Rassemblement de soutien au personnel des Ehpad de Saint-Etienne  

Notre camarade Malik Dazy Khammar (délégué syndical en charge des résidences de personnes âgées), suite à l’interview réalisé le 29 septembre sur les conditions d’accueil des personnes âgées dans les résidences municipales stéphanoises, par Fabrice Devésa diffusé sur facebook, est convoqué lundi 15 octobre à 8h par la DRH de la ville de Saint-Etienne.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Deuxième édition des Mots Délivrent, le festival littéraire du café-lecture le Remue-Méninges  

Pour la deuxième fois, le café-lecture stéphanois investit ses locaux et tourne sa programmation vers la lecture, l’écriture mais pas que ... pour un festival gratuit, ouvert à tous et trans-artistique du 15 au 18 novembre


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Les livres sont-ils assez design pour Sainté ?  

Alors que la Fête du livre ouvre ses portes ce jeudi 11 avril 2018, nous proposons la lecture d’un article du Couac paru à l’issue de l’édition précédente. Les échos qui nous parviennent de l’événement à venir laissent à penser que certaines des interrogations soulevées demeurent actuelles. Toute actualisation par la proposition d’un nouvel article ou l’ajout de commentaires est donc bienvenue !


MOBILISATIONS - LUTTES
Rentrée sociale mardi 9 octobre : grève et manifestation à 10h30, bourse du travail  

Rentrée sociale mardi 9 octobre : grève et manifestation à 10h30, bourse du travail.
Le rouleau compresseur gouvernemental se montre sourd aux protestations légitimes, grèves et manifestations contre la casse du service public, du rail, du Code du travail, contre le gel du point d’indice et le rétablissement de la journée de carence pour les fonctionnaires...


DROITS SOCIAUX - SANTE
Grève illimitée au CHU de Saint Etienne, la mobilisation prend de l’ampleur  

Depuis le vendredi 21 septembre, une gréve illimitée est en cours au service psy du CHU de Saint Étienne. Une semaine après le début le mouvement s’est étendu aux autres services, en même temps se tient le procès de l’hôpital contre les emprunts toxiques contractés il y a une dizaine d’année.


MEMOIRE
Dix ans d’Action directe - Un témoignage, 1977-1987  

Dans le cadre du « LFP : 20 Years Fest », Jann Marc Rouillan viendra le jeudi 11 octobre 2018 à 18h à Ursa Minor. présenter son dernier livre « Dix ans d’Action directe - Un témoignage, 1977-1987 » paru chez Agone.


DROITS SOCIAUX - SANTE
« Toxic Tour » de Saint-Étienne  

Le "Toxic Tour Saint-Étienne 2018" partira le lundi 15 octobre à 15h du centre commercial « Steel », en construction, puis rejoindra la manufacture d’arme (Epase) au nord de la ville.
Le tour s’achèvera par une table-ronde dans la Manufacture d’arme à 18h30 regroupant les animateurICEs du tour ainsi que d’autres personnes et collectifs.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Marche pour la forêt : montrons-leur de quel bois on se chauffe  

4 marches organisées par les syndicats de l’ONF traverseront la France afin de dénoncer les dangers pesant sur la forêt.
Une d’elle partira le 2 octobre de Valence. Elles se termineront le 25 octobre en forêt de Tronçais (Allier). La marche partant de Valence le 2 octobre, passera par l’Ardèche, la Haute-Loire, le Puy-De-Dôme et l’Allier.


CONSOMMATION - GLOBALISATION
Conditionnement toxique  

Nous oublions trop souvent que nos points de vue varient selon les situations, notre histoire et notre culture. Si notre mode de vie influe sur nos perceptions, voir d’une certaine façon crée sa propre réalité. Nous survivons sous influence d’un système qui formate nos conditions d’existences.


MOBILISATIONS - LUTTES
Loi Travail : la répression continue  

Si la Loi Travail a été adoptée à l’été 2016, la répression envers les personnes ayant participé aux protestations contre le texte au printemps continue en revanche à être d’actualité. Jeudi 13 septembre 2018, huit personnes sont convoquées au Tribunal de grande instance de Saint-Étienne (leur avocate va demander un report). On y revient avec des articles du Couac.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
LFP : 20 Years Fest  

Le collectif La France Pue fête ses 20 ans d’existence. Le fest se passe en ville, pas de possibilité de camping, prenez vos dispositions (dodo chez des potes, airbnb etc...) !
Pas de chiens ni de bébés dans les concerts, merci. ATTENTION !! : Nombre de places limité, les concerts vont afficher complet, réservez vos places avant qu’il ne soit trop tard.