Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Pour la fermeture des mitards


|

Près de 80 000 hommes et femmes sont enfermés dans les prisons françaises, soumis à une peine de prison. Combien parmi ces hommes et femmes sont en plus punis dans les quartiers disciplinaires (QD), les sinistres « mitards » pour quelques jours voire pour plusieurs mois ?


Du mitard de la sinistre prison de Toul, dans les années 60, d’où les prisonniers étaient battus, attachés, affamés par l’administatration par son directeur et ses gardiens à celui de Seysses, où en avril 2018, l’équipe de surveillants responsable du QD met à mort le jeune Jawad, quasiment 50 ans se sont écoulés et rien n’a changé. 50 ans durant lesquels des matons ont éliminé physiquement des hommes et des femmes, méthodiquement et impunément. Et ce grâce au concours de la justice. Élimination physique, élimination psychologique aussi. C’est le sens de cette histoire de mitard raconté par Enriquès, ancien prisonnier. C’était en 2012 au mitard de Fresnes.

Le mitard ou l’école de l’inhumanité

J’avais 20 ans lorsque la première fois, j’ai côtoyé le mitard. C’était à Fleury-Mérogis, dix ans avant son lifting initié par Sarkozy et Rachida Dati.
Suite à une embrouille de merde avec un surveillant, j’arrive au mitard pour moins d’une semaine, à l’époque dans le bâtiment du D3, et je découvre en même temps que la réalité du système, l’inhumanité dans toute sa splendeur !
Je passe quant au décor dantesque, les murs nauséeux, la gamelle en métal, que le maton vous tend après qu’il ait servi des milliers de prisonniers avant vous !!!.Draps pleins de puces, hurlements psychédéliques de prisonniers souvent plus disposés à être en psychiatrie, un maton pour vingt mecs ! Si t’as mal au dent, l’attente,pour voir un dentiste c’est minimum deux jours, si t’as le malheur de frapper à la porte parce que la douleur est trop forte, on te fait attendre encore plus longtemps !!!Sans parler de toutes les histoires de tentative et de « réussite » de suicide, de tabassage par des armées de matons, etc. Telle fut ma première expérience avec le mitard. Lors d’autres incarcérations, j’ai connu le mitard d’autres prisons et à quelques détails près, ils partageaient tous ce même décor et ce même cynisme cruel des matons et l’arbitraire..
Je me rappelle à Fresnes en 2012 d’un prisonnier qui venait d’arriver au mitard. En arrivant à deux cellules de la mienne, je comprenais qu’il était fragile psychologiquement malgré une faculté de discernement quand on l’entendait parler par sa fenêtre. Ce prisonnier n’était pas au courant des sales manières du mitard. Le soir de son arrivée, à la distribution du repas, il s’est permis de rappeler au surveillant qu’il devait absolument avoir ses médocs du soir. Ce dernier promet mais n’est jamais revenu. Ne pouvant dormir sans ses médocs, il a fait du boucan toute la nuit. Le lendemain matin, il a eu l’audace, certes de manière véhémente, de rappeler au maton qui faisait l’appel, le manquement de son collègue, ce dernier vexé l’a pris en grippe ! Des insultes volaient des deux côtés (nous avions tous les oreilles collées à nos portes ) ! Plus tard dans la matinée, le maton est revenu avec cinq collègues. Quand ils sont entrés dans la cellule du prisonnier, au bruit qu’on entendait nous devinions ce qui se passait. Pour montrer notre solidarité à celui qui se faisait tabasser et pour maudire les matons , on a mis des coups de pieds, des coups de poings dans la porte. En moins de deux minutes il a été maîtrisé mais l’altercation avait duré au moins deux heures, et à travers les échanges qu’on ressent dans ces moments-là, on a compris que le médecin était passé. Ensuite, les surveillants ont refermé sa cellule alors qu’il poussait des cris entre hargne et hystérie. Et puis plus rien !!! C’est avec surprise que trois jours plus tard, la voix du détenu s’est répandue à travers la fenêtre de sa cellule. En l’écoutant, on sentait qu’il ne savait pas où il en était ! C’est nous, qui en criant lui avons rappelé la bagarre avec les matons ! Pendant qu’on lui racontait, sa voix monocorde et dérangée s’éteignait au fur et à mesure car le seul souvenir qu’il gardait de cette altercation était le moment où il essayait de se débattre pour ne pas être piqué par la seringue du médecin que les matons avaient appelé après l’avoir tabassé ! Encore, assez conscient pour comprendre que ce qu’on lui avait injecté allait peut-être avoir des effets sur lui le restant de sa vie, le détenu s’est tu et plus tard dans la journée, il provoqua une nouvelle altercation avec les surveillant qui décidèrent de l’emmener à l’hôpital service psychiatrie !! Ainsi, on abat, sans tuer !!
Je tenais à raconter cette histoire pour souligner qu’il n’est pas admissible qu’en quartier disciplinaire, le premier surveillant venu a quasiment droit de vie ou de mort sur les détenus qui subissent un système archaïque. Est-ce que c’est parce qu’à la base de toute société naissante, la Force précède le Droit qu’il faille que, par un parallélisme barbare, la peine carcérale, la Sentence précède l’Humiliation ? Je pose cette question à ceux qui croient, qui prétendent entretenir par leurs impôts des détenus censés vivre dans l’oisiveté car si vous allez dans n’importe quelle prison et France et sans doute ailleurs, vous constaterez qu’en général les condamnés se plaignent moins de la peine de prison qui leur a été infligée que des mauvais traitements qu’ils subissent une fois incarcérés.
Pour terminer, j’aimerais seulement dire que lorsque un homme ne peux pas faire confiance au système auquel il appartient, cet homme s’il est lucide et objectif réalisera qu’il est sans cesse en insécurité. Si la prison est l’école du crime, le mitard est l’université de l’inhumanité !
Henriquès

Photo : Eric BLAISE est un jeune homme, mort en novembre 2005 au quartier disciplinaire de la prison de Fleury-Mérogis, dans d’horribles conditions. A la morgue, la famille du jeune homme, avait eu le réflexe de prendre ce cliché avec un téléphone portable montrant un visage tuméfié. Après 7 ans de procédure, une ordonnance de « non lieu » a été envoyée aux parents d’Eric pour leur signifier que sa mort restera inexpliquée et qu’il n’y aura aucun coupable parmi les matons qui l’ont emmené violemment au mitard.
http://laurent-jacqua.blogs.nouvelo...


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la même thématique...

National   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

Gala de boxe et soirée « Soul Train » en soutien a Georges Ibrahim Abdallah

Le 21 octobre, nous vous invitons à un gala de boxe (boxe anglaise, pieds poings, MMA) regroupant des équipes de St-Étienne, Lyon, Marseille, Paris, Grenoble, Berlin, etc ... Suivie d’un Sound Système « Soul Train » (Dj Spyderman from St-Cham) et d’une Boum All Night Long.
Cette soirée sera en soutien a Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste arabe, combattant pour la libération de la Palestine, détenu en France depuis près de 34 ans. L’argent collecté en soutien servira aux mandats pour cantiner afin d’améliorer son quotidien.

Mise à jour le 20/10 : Attention, cet événement est annulé suite à un arrêté préfectoral, plus d’infos bientôt sur https://rebellyon.info/.

Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

[Projection] « La Récidive en question » + discussion

Projection / Documentaire / Discussion lundi 30 octobre 2017 à 19h00 au Remue-méninges
Le film commence à la maison d’arrêt de Saint-Étienne La Talaudière.
À la « Talau » comme on le dit ici, surveillants et détenus s’accordent à dire que la récidive est si courante que l’image du détenu se confond avec celle du récidiviste.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Journée de soutien des anti-G20 de Hambourg

Face au capitalisme et à tous ses effets néfastes, des personnes se mobilisent. Du 6 au 9 juillet 2017 se tenait à Hambourg le sommet des vingt plus grandes puissances mondiales. En réponse à cela les organisations progressistes ont organisé un contre sommet et des manifestations au cours desquelles la police allemande - bras armé des États représentés au G20 - a fait preuve d’un déchaînement de violences à l’encontre des manifestant-e-s, des journalistes et même des avocat-e-s.


Saint-Étienne et alentours   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / REPRESSION - PRISON

Lettre ouverte sur la situation des familles Rroms à Saint-Étienne

Je vous adresse cette lettre car la presse locale reste sourde à nos multiples messages concernant les familles Rroms à la rue. Les services municipaux du Centre communal d’action sociale refusent de façon quasi systématique d’accorder de les domicilier – clef qui leur ouvre quelques droits – et ceci en contradiction avec tous les textes réglementaires. Sans que le préfet qui a pourtant autorité en la matière ne lève le petit doigt.


National   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

Aurillac 2017 : Appel à témoignages

En août 2016, les participant.e.s du festival d’art de rue d’Aurillac ont pu constater une augmentation de la présence policière, absurdement justifiée par « l’état d’urgence ». Pour entrer dans le centre-ville, il fallait subir des fouilles de sac voire au corps, et il était interdit d’avoir des objets en verre ou de l’alcool, alors même que des boissons alcoolisées étaient vendues partout dans l’enceinte du festival. Suite à ces mesures et à un certain nombre de provocations, une manif a éclaté, qui a conduit à plusieurs gardes à vue.
Plus récemment, l’édition 2017 a été le théâtre d’une surveillance policière moins agressive mais tout aussi pesante.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Soirée de solidarité contre la répression

Il y a un an, notre camarade Martin était condamné suite à son engagement contre la loi Travail. Le tout pour des faits de « violence sur force de l’ordre », il aurait blessé 7 policiers en moins d’une minute ! Ce dernier a décidé de faire appel !

Le lundi 9 octobre 2017 aura lieu son procès en appel à la Cour d’appel de Lyon :
appel à se rassembler pour le soutenir et à une soirée de soutien à la caisse de solidarité


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Soutien à Martin, jugé en appel le 9 oct.

Il y a un an, Martin, un camarade stéphanois était condamné à 8 mois de prison avec sursis, 3850 € d’indemnités aux « victimes » et 5 ans d’inscription au casier judiciaire n°2 (soit 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique) suite à son engagement contre la loi Travail. Ce dernier a décidé de faire appel . Un nouveau procès se tiendra donc Lundi 9 octobre à Lyon.


A Lire ailleurs   MEDIAS / REPRESSION - PRISON

[Communiqué] Après Indymedia Linksunten, Indymedia Grenoble et Nantes sont victimes de l’antiterrorisme

Pour avoir publié un communiqué revendiquant l’incendie d’un garage de la gendarmerie de Grenoble dans la nuit du 20 au 21 septembre, les sites Indymedia Nantes et Indymedia Grenoble ont été menacés par la police française. Les équipes qui administrent ces sites ont reçu des courriels de l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC) exigeant la dépublication sous vingt-quatre heures des articles concernés, sous peine de blocage et déréférencement des sites.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   REPRESSION - PRISON

« Pisser dans l’herbe », discussion et théâtre contre la prison

Samedi 7 octobre à La Gueule Noire
18h discussion avec Christine. Comment résister face à la prison ?
20h bouffe
21h « Pisser dans l’herbe » : pièce de théâtre, inspirée de ces lettres.
Soirée à prix libre


Saint-Étienne et alentours Couac   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / REPRESSION - PRISON

Être rom à Saint-Étienne

Les dossiers COUAC
Alors qu’au milieu du mois d’août, des Roms ont été harcelées par les forces de police à Saint-Étienne), cet article, paru dans le numéro 3 de Couac, revient sur la galère vécue par les populations roms dans la ville. Ce récit est basé sur les informations de nos sources, personnes bénévoles auprès de populations Roms à Saint-Étienne.


A la une...

LOGEMENT - SQUAT
Repas de soutien Maison solidaire  

La Maison solidaire est un lieu d’accueil et de soutien pour les jeunes migrants mineurs isolés, arrivant à Saint-Étienne. L’association ne reçoit pas de subventions et ne vit que de dons privés.
Dimanche 25 novembre - 12 h à La Dérive


MEMOIRE
[Gremmos] La grève des mineurs de 1948, c’était il y a 70 ans  

L’année 2018 aura été riche en anniversaires et autres commémorations : mai 68, Nuit de cristal, centenaire de l’armistice du 11 novembre. Une date est complètement passée entre les mailles des grandes pompes médiatiques : celle des 50 ans de la grève des mineurs de 1948. Retour sur cette grève « insurrectionnelle » dans le bassin stéphanois avec une émission radiophonique du Gremmos (Groupe de recherche et d’étude sur la mémoire du mouvement ouvrier stéphanois).


REPRESSION - PRISON
L’État tue, ses experts enterrent. « Résistons ensemble » d’octobre et novembre 2018  

Bulletin numéro 176, octobre/novembre 2018, du réseau Résistons Ensemble. Formé en 2002, Résistons Ensemble a pour but d’informer, de briser l’isolement des victimes des violences policières et sécuritaires et de contribuer à leur auto organisation.


ANTIFASCISME
[Lyon] Répression du mouvement antifasciste : perquisition et garde-à-vue, six lyonnais.e.s interpellé.e.s  

Mardi 13 novembre, à 6h du matin, six militant.e.s antifascistes ont vu leurs portes défoncées par des policiers cagoulés. Après plus de 24 de garde-à-vue, elles et ils sont accusé.e.s d’avoir, une nuit d’avril dernier, muré le local fasciste « Bastion Social » et sont poursuivis pour dégradation, outrage et même « association de malfaiteur ».


DISCRIMINATIONS - RACISME
Vous avez dit postco ? par le C.R.A.A.P  

Le mercredi 28 novembre à 20h30, Le CRAAP (Collectif de Réflexions d’Analyses et d’Actions Postcoloniales) présente son deuxième bulletin sur les questions postcoloniales : plusieurs sujets seront abordés de la difficulté à utiliser le mot jusqu’aux personnes qui sont assignées aux identités postcoloniales.


REPRESSION - PRISON
Des Interdictions Administratives de Stade aux interdictions de manifester : le stade comme laboratoire de la répression  

L’Association Nationale des Supporters alerte sur le risque de voir s’étendre à toute la société, une série de pratiques bien connues dans le monde des supporters de football : les Interdictions Administratives de Stade (IAS). Le nouveau projet de loi présenté récemment au sénat s’inspire de ce modèle testé depuis 2006 pour l’appliquer aux manifestations. Quand le stade sert de laboratoire répressif...


LOGEMENT - SQUAT
Alerte expulsion - Appel à soutien  

Depuis plusieurs mois la police harcèle les habitant-e-s de la maison bleue, squat de migrant-e-s, ils et elles ont besoin de soutien la pression s’intensifie, l’expulsion est imminente


MOBILISATIONS - LUTTES
Résistance simultanée, sans frontières le 10 de chaque mois  

Un appel sans frontières vient d’être publié sur Indymedia Athènes, lancé par Rouvikonas et des compagnons de luttes de plusieurs régions du monde : Grèce, Mexique, Espagne, France, Argentine, Algérie, Italie, Belgique, Canada, Allemagne...
Pour une journée de résistance simultanée, sans frontières, le 10 décembre 2018, contre le durcissement du capitalisme et de la société autoritaire.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
[Marseille] Insalubrité, gentrification : même combat !  

De Noailles à la Plaine, en passant par la Belle-de-Mai et Belsunce, c’est toujours le même plan que la mairie de Marseille et la Soléam imposent : laisser pourrir les quartiers des pauvres pour pouvoir, ensuite, mieux les « valoriser », les « rentabiliser », les gentrifier...


INFORMATIQUE - SECURITE
Et si on sécurisait nos échanges ?  

Appels, SMS, réseaux sociaux... tous ces moyens d’échanges sont surveillés par les flics et pourtant nous sommes nombreux.ses à continuer de discuter de nos actions dessus. Si on changeait nos habitudes ?


GENRE - FEMINISME
Sordides nouvelles de l’Italie de Matteo Salvini suite au meurtre de Désirée  

Quand le président italien récupère un féminicide sordide pour abreuver son racisme, réaction du collectif abbatto i muri


GENRE - FEMINISME
Kobanê : mémoire d’une combattante des YPJ  

Le 1er novembre a été déclaré journée mondiale pour Kobanê, afin de revendiquer la résistance du peuple Kurde face à l’ennemi, ISIS. Aujourd’hui, Kobanê signifie lutter pour la libération d’Afrin, la libération d’Abdullah Ocalan, de tou.te.s les détenu.e.s politiques ainsi que garder en mémoire les martyres qui ont donné leur vie pour la résistance.
A l’occasion de cette journée la Brigata Maddaléna (délégation de femmes) a donné la parole à Rojin Evrim, commandante des YPJ qui a elle même vécu la libération de Kobanê.


DISCRIMINATIONS - RACISME
Projection débat : Fanon, hier et aujourd’hui  

Vendredi 16 novembre à 20h30 au Méliès Saint-François
Hassan Mezine a décidé de faire un film sur Frantz Fanon, dont l’oeuvre nous aide à comprendre le monde et à repenser les rapports de domination. Parce que la lutte contre le colonialisme doit se poursuivre aujourd’hui, notamment en Palestine...
Organisé par BDS France Saint-Étienne, le CRAAP, les héroïnes et la JC Loire...


REPRESSION - PRISON
La Direction de L’Administration Pénitentiaire (DAP) rompt son partenariat avec le Génépi  

Le Genepi est une association étudiante œuvrant auprès des personnes incarcérées depuis 42 ans. Le 20 septembre 2018, la direction de l’administration pénitentiaire (DAP) a mis fin de manière brutale à son partenariat avec le Genepi. Suite à cette décision, des bénévoles se sont déjà vus refuser l’accès à plusieurs établissements pénitentiaires dans toute la France.


REPRESSION - PRISON
Les 7 ambitions du sénat pour prévenir et punir les manifestations  

La proposition de loi « visant à prévenir les violences lors des manifestations et à sanctionner leurs auteurs » a été adoptée par la droite au sénat le 23 octobre 2018 : ce n’est qu’une proposition, elle n’est pas définitive.
Le sénat propose 7 mesures pour encadrer encore plus les manifestations. Une occasion de se pencher sur ce projet réactionnaire.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
De la maternelle à l’Université, toutes et tous en grève le 12 novembre  

Évaluations délirantes, réformes à la hussarde, suppressions de postes, surenchère sécuritaire... le ministre de l’éducation remodèle à grande vitesse l’école publique. Son objectif : une école... privée, contre le peuple, au service des patrons. Stoppons-le ! De la maternelle à l’Université, toutes et tous en grève le 12 ! À Saint-Étienne, manifestation à 10h, départ de la Bourse du travail.


INFORMATIQUE - SECURITE
Quelques trucs indispensables pour limiter les informations que l’on disperse sur Internet  

Cet article ne s’adresse pas aux pros de l’ordi (ou du multiphone) : il ne s’agit pas de se rendre invisible, anonyme sur Internet, mais de prendre quelques mesures, rapides et faciles, à ne faire qu’une fois, qui permettent de réduire les informations livrées à des entreprises, à limiter son profilage, et même d’accélérer l’accès aux pages Internet.


CONSOMMATION - GLOBALISATION
Festival Les Mauvaises herbes  

festival à Chadrac (43) organisé par l’association Nature & Progrès 43.
L’agriculture fournit l’essentiel de notre alimentation. Or, Le modèle agricole actuel détruit tout : l’écosystème, la santé des consommateurs et celle des paysans. Près d’un milliard de personnes dans le monde souffrent de la faim, alors que la malbouffe et l’obésité progressent. A terme, ce système met à mal notre capacité à nourrir l’Humanité. devant l’urgence de s’unit contre les « rouleaux compresseurs », paysans, consommateurs, citoyens, nous devons lever les freins pour développer l’agriculture de demain ! Rassemblons-nous pour comprendre et agir ensemble !


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Deuxième édition des Mots Délivrent, le festival littéraire du café-lecture le Remue-Méninges  

Pour la deuxième fois, le café-lecture stéphanois investit ses locaux et tourne sa programmation vers la lecture, l’écriture mais pas que ... pour un festival gratuit, ouvert à tous et trans-artistique du 15 au 18 novembre