Saint-Étienne et alentours Numero Zero   AIDE A LA REDACTION / GENRE - FEMINISME

Pourquoi neutraliser la langue française ?




Habituellement dans la langue française, « le masculin l’emporte ». Les mots ont un sens et visibiliser le genre féminin dans la langue française, c’est combattre l’idée que le masculin serait neutre, et donc la règle.
L’invisibilisation du féminin dans le langage, c’est la même logique que l’invisibilisation des femmes – ou de toute personne non masculine – dans l’espace public et politique, dans l’Histoire, etc.


Citons un exemple très parlant : l’Académie française, cette institution, fondée en 1635, est composée de 40 membres élu’e’s par leurs collègues. Elle accordera pour la première fois une place à une femme en 1980 seulement. En 2015, elle inclut 5 femmes, soit 6 femmes en 375 ans d’histoire !

Nous souhaitons ici sensibiliser les rédactrices et rédacteurs du Numéro Zéro à ces questions, et proposer des réflexions et outils : pourquoi et comment « féminiser » ou « neutraliser » nos écrits ? Nous n’insisterons pas sur les raisons [1] de neutraliser une langue partagée par plus de 900 millions de femmes et d’hommes [2]. Nous tenterons plutôt de répondre aux critiques qui sont opposées à l’utilisation d’une langue épicène [3].

Argument typographique : c’est dur à lire

En introduction, on pourrait rappeler que la langue française comprend des mots comme beaucoup que la plupart des humains non francophones préféreraient écrire bocu ou boku. La langue française est suffisamment alambiquée pour que cet argument ne pèse pas bien lourd. Et si vous trouvez cela si affreux de lire du français neutre, vous avez dû arrêter de lire cet article depuis bien longtemps puisqu’aucun mot masculin n’a été utilisé comme norme pour un ensemble mixte.
Comme pour toute innovation révolutionnaire, cela prendra du temps de neutraliser la langue française. Mais les difficultés du début s’estomperont rapidement et deviendront des habitudes dont on ne pourra plus se passer. Il suffit d’un peu de bonne volonté.

Argument pseudo-historique : c’est de l’avant garde

Qui pense que le masculin dans la langue française a toujours été le genre neutre se trompe. On rappellera à ce propos que c’est Richelieu qui a introduit ces règles grammaticales et qu’à l’époque ça a soulevé une vive polémique au sein de l’intelligentsia féminine [4]. Le français est une langue latine qui comprend un genre neutre, et le féminin a été utilisé pendant très longtemps pour designer des généralités. La meilleure illustration reste ce dialogue entre Madame de Sévigné et Gilles Ménage :

Madame de Sévigné s’informant sur ma santé, je lui dis :
Madame, je suis enrhumé.
Je la suis aussi, me dit-elle.
Il me semble, Madame, que selon les règles de notre langue, il faudrait dire : je le suis.
Vous direz comme il vous plaira, ajouta-t-elle, mais pour moi, je croirais avoir de la barbe au menton si je disais autrement.

Argument grammatical : c’est pas Français

Eh bien non, ce n’est pas français. De ce français qui édicte des règles sexistes et manipule la novlangue. L’évolution vers une langue inclusive passe par faire du français une langue en lutte. Une langue mouvante qui parle de nos combats. Citons ici la super brochure de Maïa [5]. Elle nous dit :

J’en suis arrivée au point où la violence symbolique de ma langue maternelle, et néanmoins patriarcale, me saute aux yeux [...]. Alors je fais le choix d’arrêter de perpétuer cette dynamique sexiste (car je suis persuadée que la symbolique du langage influe sur la symbolique de la pensée) et de développer un outil égalitaire : un langage alternatif, une adaptation de ma langue avec mon combat féministe.

Et en pratique, comment on fait ?

Dans tous les cas, on évite de désigner les femmes par leur statut sexuel parce que c’est vraiment une sale habitude. On n’utilise pas Mademoiselle, on arrête de parler des filles en désignant des femmes non mariées [6]. Et on ne dit pas les Hommes pour désigner les Humains.
On essaie de remplacer les expressions sexistes ou homophobes par d’autres, par exemple :
Pétain ! à la place de Putain !,
fils de pub ! à la place de fils de pute !.
Ensuite, globalement ce que l’on essaie de faire, c’est une langue la plus neutre possible. On privilégiera les mots épicènes quand ils existent :
le lectorat plutôt que les lecteurs et les lectrices
les personnes qui m’aiment prendront le train plutôt que ceux qui m’aiment prendront le train
On fera attention tout de même à gens qui pourrait paraître neutre mais qui a une histoire tellement dégueulasse qu’il est à utiliser avec précaution. En tout cas, il n’y a pas de mot gen’s’tes ou on ne sait quoi [7].
Pour les pronoms, il est très facile de se mettre à utiliser des pronoms neutralisés tels que :

  • elleux au lieu de eux et elle,
  • Celleux au lieu de celles et ceux,
  • ielle au lieu de elle et lui,

L’intérêt de ces néologismes, c’est qu’ils s’entendent à l’oral.
Ensuite, il y a tous les noms communs qui désignent des personnes. Bon, bah là, on fait au mieux.
Quand il est compliqué de faire autrement, on peut doubler le mot :
les veuves et les veufs
toutes et tous
Quand l’ajout d’un « e » suffit, on peut mettre :

  • un tiret : libéré-e-s : facile,
  • un point : libéré.e.s : facile aussi mais ce signe a déjà beaucoup de sens dans les phrases,
  • une majuscule : libéréEs : on peut trouver ça moche et ça met le féminin sur un piédestal,
  • un point médian : libéré·e·s : demande à manipuler des caractères spéciaux.

On peut préférer l’apostrophe. Il n’a pas vraiment de sens dans la langue française si ce n’est d’effacer les genres devant des mots qui commencent par une consonne.
Comme dans je l’invite à la place de je le invite ou je la invite
Et puis parfois, l’apostrophe est mystérieuse comme dans aujourd’hui [8].
En tout cas, on évite de mettre des parenthèses qui reviendrait à mettre le genre féminin à l’écart : les inférieur(e)s.
On dirait alors :
Les manifestant’es dévalèrent le boulevard en chantant, ielles marchaient furieusement sur le Palais, ou croupissaient les Vieux et quelques Vieilles croulant’es qui se rêvaient nos chef’fes.
On pourrait aussi, petit à petit, introduire quelques mots valises qui engloberaient des foules comme
les chomeureuses,
les amateurices, par exemple.
On pourrait même aller jusqu’à des académicien·ne s, à prononcer par exemple « académicienniens ».
Si on a une énumération à faire, on peut utiliser tantôt le masculin tantôt le féminin pour représenter indifféremment les genres.
Mais surtout, notre propos ici n’est pas d’affirmer quelques règles grammaticales qui s’opposeraient légèrement à celles de l’Académie. Nous pensons que toutes les suggestions sont à compiler, enrichir, mélanger. On remarquera que les rares documentations administratives concernant la féminisation des textes se focalisent sur les modalités pour les titres et fonctions [9]. Elles proposent des choses aussi absurdes que de dire la femme-magistrat au lieu de la magistrate.
Ne tombons pas dans le panneau de systématiser des règles qui enfermeraient de nouveau notre langue dans des rapports de domination. Si on précise à chaque phrase qu’il y a des hommes et des femmes, quelle place laissons-nous à des personnes qui ne se reconnaissent ni dans l’un ou l’autre des genres ?.
Soyons créatives et inclusifs !

[1Pour plus d’informations sur le sujet, on ira lire ou feuilleter Silvia Federici, Christine Delphy, Pierre Bourdieu, Stasa Zajovic, Naomi Wolf, Alice Walker, Roya Toloui, Starhawk, Alice Schwarzer, Angela Davis, Audre Lorde, Simone de Beauvoir, Louise Michel, Rosa Luxemburg, Emma Goldman, Friedrich Engels, Voltairine de Cleyre, Olympe de Gouges, et bien d’autres encore…

[3Un mot épicène, du latin epicoenus, lui-même dérivé du grec ancien ἐπίκοινος « possédé en commun », est un mot qui n’est pas marqué du point de vue du genre grammatical et peut être employé au masculin et au féminin sans variation de forme.

[4Sur l’histoire de la langue française masculinisée, lire le bon article sur wikipedia : https://wikimonde.com/article/Féminisation

[5La brochure dont nous nous sommes largement inspiré’e’s pour écrire cet article : Comment et pourquoi féminiser le français, 2010, disponible sur http://cras31.info/... ainsi que dans tous les bons infokiosques.

[6Sur l’utilisation des mots féminins comme outil de domination et plus particulièrement sur le recours à la langue pour réduire les femmes à leur statut marital, écouter la conférence de la linguiste Anne-Marie Houdebine. http://www.dailymotion.com/video/xd.... On y apprend notamment que les mots veuve ou pucelle n’ont pas eu d’équivalents masculins pendant longtemps.

[7Le mot gens est féminin quand l’adjectif est placé devant et masculin quand l’adjectif est placé derrière. On pourrait donc le trouver neutre, mais historiquement ce mot a désigné les clans latins, qui se transmettaient de père en fils, puis les gens étaient les personnes sous un pouvoir, puis les gens de maison, etc. Donc il est vraiment à utiliser avec précaution.

[8Étrange mot que ce pléonasme du XVIe siècle, qui voulait littéralement dire le jour du jour (huis voulant dire jour à l’époque). Il intègre une apostrophe au milieu du mot afin de marquer l’élision entre les deux mots de base.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans la thématique "GENRE - FEMINISME"

Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GENRE - FEMINISME

ANNULÉ - LIP SYNC FEVER #2 - soutien à la caisse trans-inter de Lyon

Concert de soutien à la “Caisse de Solidarité Trans - Inter”, un collectif qui soutient financièrement les actes médicaux nécessaires aux personnes trans’ et inter’ précaires de Lyon et ses environs.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   GENRE - FEMINISME / MOBILISATIONS - LUTTES

Journée Internationale de Lutte pour Les Droits des Femmes à Saint-Étienne : retour en images

À Saint-Étienne plus de 200 personnes se sont réunis pour cette traditionnelle journée de lutte féministe le 8 mars 2020. Retour en images sur cette journée de mobilisation.


Saint-Étienne et alentours Les Sampianes   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GENRE - FEMINISME

Festival féministe 3 poils dans la soupe

Du 4 au 9 mars 2020 à Saint-Étienne aura lieu la troisième édition du festival « Un Poil dans la Soupe » organisée par les Sampianes, autour du 8 mars : Journée internationale des luttes des femmes.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME

Présentation du livre « Qui sème le vent récolte la tapette »

Invitation à la présentation du Livre « Qui sème le vent récolte la tapette », qui raconte l’histoire des Groupes de Luttes Homosexuelles, groupe révolutionnaire des années 70. Le jeudi 13 février au Bilboquet, 17 rue de la Mulatière à partir de 19h.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME

Conférence « Le genre et la pensée de la différence »

Conférence autour des travaux actuels en sciences humaines qui théorisent le genre et s’attachent à montrer le caractère social des représentations du masculin et du féminin ainsi que les rapports de pouvoir qui produisent les inégalités entre les sexes.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME

Suivre l’appel des Chiliennes contre les violences faites aux femmes

Les femmes du Chili appellent les femmes du monde entier à reproduire leur chorégraphie contre les violences faites aux femmes. Le collectif collages contre les féminicides donne rendez-vous samedi 14 décembre à 16h, place Jean Jaurès.


Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GENRE - FEMINISME

Soirée de soutien aux groupes Femmes Libres de la CNT

La CNT Femmes Libres de Sainté organise une soirée en mixité le samedi 7/12. Pour le plaisir d’écouter et de voir des spectacles féministes, et soutenir les Femmes Libres !


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / GENRE - FEMINISME

Ecoute collective du docu « A bras le corps »

Samedi 23 novembre 2019 à partir de 18h30 à l’amicale laïque du Crêt de Roch
Écoute collective en mixité choisie sans mec sis, du documentaire sonore « A bras le corps », un documentaire de Caroline Boillet et Pauline Chevallier (écoutable sur Radio Panik) puis discussion.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

SOIRÉE (F)RAP - Soirée de soutien à un festival féministe au Maghreb

C’est samedi 23 novembre que ça se passe ! Un concert avec pour notre plus incroyable bonheur et pour que de la chaleur irradie dans nos oreilles que votre présence exceptionnellement brillante soit au firmament de votre destinée totale.
Une soirée de soutien à un festival féministe au Maghreb avec une scène sans mec cis.


Saint-Étienne et alentours   GENRE - FEMINISME / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Rencontre avec des femmes palestiniennes en lutte

A l’initiative de l’AFPS et de l’UD CGT de la Loire une rencontre-débat avec deux femmes du Palestinian Working Women Society for Development qui se tiendra le 19 novembre 2019 à partir de 18H à la Bourse du Travail de Saint Etienne - Salle Sacco et Venzetti. Soirée soutenue par Forez Palestine, Femmes en Noir, BDS, CCFD


Dans la thématique "AIDE A LA REDACTION"

Saint-Étienne et alentours   AIDE A LA REDACTION / MEDIAS

Topo Numéro Zéro 2019

Le Numéro Zéro existe depuis 2003. Rapide retour en archives sur son histoire et son fonctionnement.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   AIDE A LA REDACTION

Descriptif, chapeau, à quoi servent-ils et comment les écrire ?

Pour publier un article sur le numéro zéro vous aurez besoin de remplir les champs
- titre
- rubrique
- descriptif rapide
- chapeau
Voici une présentation de ces différentes parties d’un article.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   AIDE A LA REDACTION

Descriptif, Chapeau, à quoi servent-ils et comment les écrire ?

Pour publier un article sur le numéro zéro vous aurez besoin de remplir les champs
- titre
- rubrique
- Déscriptif rapide
- chapeau
Voici une présentation de ces différentes parties d’un article.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   AIDE A LA REDACTION

Charte / FAQ du Numéro Zéro

Nous avons compilé des réponses aux « questions-type » que l’on peut se poser sur le site Numéro Zéro, et ces réponses constituent également la charte que nous appliquons pour sa gestion.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   AIDE A LA REDACTION

Tutoriel : comment publier un article ?

Une explication pratique du processus à suivre pour publier un article sur Numéro Zéro.


Dans la thématique "LE NUMÉRO ZÉRO"

Saint-Étienne et alentours Numero Zero   DROITS SOCIAUX - SANTE / MOBILISATIONS - LUTTES

« Ça bouge à l’hôpital ! » Sons d’archives contre les réformes de l’hôpital public

Pour mémoire, un reportage diffusé en 2009 dans l’émission radio du Numéro Zéro, sur les réformes successives des hôpitaux publics et les mobilisations de personnels soignants.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   MEDIAS

16 ans, 2 mois et 4 jours et pas une ride : le numéro zéro vous dit bravo !

Samedi dernier votre site internet préféré fêtait un bel anniversaire. Après plus de 16 ans, le site est toujours bien dynamique et cette soirée de soutien permet de rêver encore de beaux projets pour porter toujours plus haut les paroles de luttes et de contre-culture sur Sainté et sa région !


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   MEDIAS

Fête du Numéro Zéro

Samedi 29 juin, Numéro Zéro fête ses 16 ans, 2 mois et 4 jours à Ursa Minor !
Stands, rencontres, concerts et cotillons !
Ouverture des portes à 17h et à 18h : rencontre autour des squats, des luttes pour le logement et des sans-papiers, avec le collectif l’amphi Z de Lyon et les personnes en lutte à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

« la Fête à Mutu » le samedi 16 mars à la Parole Errante !

Ce week end, l’équipe du Numéro Zéro monte à Paris pour « la fête à Mutu » ! Cantines incroyables avec « l’Internationale boulangère mobile » et la « Cantine antinucléaire de la Manche » et des concerts avec Grâce et Volupté VanVan, Mauvaise surprise, Claudiosaurus, 131.2 BPM.
Amenez vos potes pour soutenir avec nous ce réseau de sites d’infos coopératifs et de lutte.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   MEDIAS

Le réseau Mutu : renaissance des médias radicaux

En 2016, le numéro zéro a rejoint le réseau Mutu qui réunit 17 sites web en France et en Suisse, intégrés dans leurs contextes locaux, rendant compte des luttes locales et luttant contre la monopolisation de l’information militante par les entreprises de médias sociaux.
Nous publions ici un article du site londonien Libcom.org qui pose un regard élogieux sur ce réseau d’entre-aide.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / INFORMATIQUE - SECURITE

Rencontres et Soirée avec votre site préféré : Le numéro Zéro !

L’après-midi du 10 Novembre sera consacrée à des présentations et ateliers pour apprendre à mieux utiliser le site, et que le site réponde mieux à vos attentes. Puis le soir on boit, on mange, on continue à discuter, et, qui sait, on danse ?!


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Faîtes du libre

Des concerts, des ateliers pour apprendre et bricoler ensemble, du codage à la portée de chacune, des médias qui racontent des trucs qu’on n’entendra pas ailleurs, des échanges sur l’autonomie, des lieux et des collectifs qui se rencontrent...
Du 5 au 9 juillet à Sainté
Tout le programme est prix libre


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   MEDIAS

Historique du Numéro Zéro

Le site d’infos Numéro Zéro a maintenant une longue histoire (!) Les grandes étapes de son existence relatées dans cet article.


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   MEDIAS

À propos du Numéro Zéro

Qu’est-ce que le site Numéro Zéro, comment fonctionne-t’il ? Tout d’abord, nous rappelons que c’est un site participatif : l’info est faite par les lecteur-ices, tout le monde peut publier !


Saint-Étienne et alentours Numero Zero   MEDIAS

Réunion publique Le Numéro Zéro, mercredi 6 juillet à 19h

Le site « Le Numero Zero » a beaucoup changé depuis six mois. Les dernières réunions publiques ont permis notamment de discuter ensemble de l’avenir du site. Nous voulons continuer à travailler collégialement sur cet outil d’information et de coordination des luttes.


A la une...

MEDIAS
Bienvenue au Numéro Zéro nouveau ! 

Le Numéro Zéro déménage !
Attendue depuis longtemps, reportée pour cause de confinement, une nouvelle version de votre site d’informations locales préféré sera mise en ligne très prochainement.
C’est maintenant ici que ça se passe : https://lenumerozero.info !


DROITS SOCIAUX - SANTE
Vivre à Sainté (et alentours) en temps de Corona virus 

Contrairement à ce qu’affirme M. Le Président : non, nous ne sommes pas en guerre ! Nous sommes juste confronté.es à une situation exceptionnelle, face à un État qui lui, nous fait la guerre : réduction drastique des moyens pour la santé, l’éducation, la culture, violences policières systémiques, etc. En attendant de pouvoir toutes et tous se retrouver dans la rue, cet article tente de suivre l’actualité locale en temps de Covid-19.
Contactez-nous à l’adresse suivante : lenumerozero chez riseup.net


DROITS SOCIAUX - SANTE
« On ne peut pas nous rire au nez impunément » 

C’est avec ces mots que Georges Ziegler, président du Département de la Loire, dénonçait en février la « fraude aux prestations sociales » à l’occasion de la présentation en grande pompe d’un accord entre le Département, les parquets de Saint-Étienne et de Roanne, la CAF, la Direction départementale de la sécurité publique et le groupement de Gendarmerie de la Loire pour renforcer la lutte contre cette fraude. Mais à quoi correspond cette fraude à laquelle est consacrée une telle débauche de moyens et de communication ? Décryptage dans le Couac n°9.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°3 : Askip c’est la faute à pangolin 

Épisode 3 du podcast de l’équipe de Radio Tilleuls envoyé à Couac. Parce que le virus ne se transmet pas par les oreilles, l’équipe de Radio Tilleuls vous raconte ici sa troisième semaine de confinement à travers les traces vocales qu’elle se partage.


MEDIAS
24 heures sur TL7 

Confinement rime, parfois ou souvent, avec désœuvrement. Auquel on essaie d’échapper comme on peut. La télé est l’un de ces moyens. Couac avait expérimenté avant l’heure ce que donne une journée passée face au bocal. En local, devant TL7.


CAPITALISME - GLOBALISATION
CoronaVirtuel 

Jamais la matraque policière ne se croit si géniale qu’en présence d’un désastre ; ce début de vingt-et-unième siècle est son royaume des cieux.
Le désastre est là, qui n’est pas le résultat d’un virus, fût-il un covid-19, mais d’un monde : l’économie impérialo-marchande, et l’étouffant décor qu’elle impose.


FLICAGE - SURVEILLANCE
L’urgence c’est la santé, la solidarité, pas la 5G, ni de nous pister 

Dans le cadre de l’état d’urgence « sanitaire », le gouvernement a établi une ordonnance qui permet, pendant toute sa durée, l’installation d’antennes 5G sans aucune autorisation (de l’ANFR, des mairies, des régies ou syndic d’immeubles !). Il veut aussi promouvoir des dispositifs de traçage numérique qui pourraient survivre à l’urgence...


DROITS SOCIAUX - SANTE
Appel aux dons de Cabiria 

Cabiria a repris ses tournées dans la région lyonnaise. La situation des TdS (Travailleureuses du Sexe) est catastrophique. Vous trouverez dans cet article l’appel aux dons de l’association Cabiria. L’argent récolté sera distribué aux personnes qui n’ont accès à aucune aide sociale, en raison de leur situation administrative ou des mesures de confinement.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Le confinement, la « guerre » et nos vies 

Un nouveau texte dans la boîte aux lettres de Couac. En forme de coup de gueule et d’interrogation sur nos vies parfois étriquées en période de confinement... voire en temps normal.

« Lundi 16 mars 2020, monsieur Macron, président de la République, a annoncé que nous sommes en guerre. Six fois. On a bien compris. Et maintenant, on fait quoi ? »


DROITS SOCIAUX - SANTE
L’Eldorado de la méduse 

Que penser de ceci ?
Ces derniers jours, nous apprenons via l’ORTF de la bouche du préfet de Seine et Marne que celui-ci débauchera très prochainement les « réfugiés » de sa région pour les envoyer travailler auprès des maraîchers de cette même région, le tout encadré par des contrats « en bonne et due forme » c’est-à-dire au smic. Là commence l’écœurement.


MEDIAS
« On est en galère ici » - Témoignages des détenus du CRA de Vincennes 

La situation dans les Centres de Rétention Administratice (CRA) est critique : grèves de la faim, mutineries.
Les détenus réclament la libération de tous et toutes les détenu.es.
On squatte les ondes de « Radio d’ici » et de son émission « Place Publique ». Dans cette émission, les détenus du CRA de Vincennes témoignent de leur situation en début de confinement.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°2 : Askip on est ensemble 

Nouvel épisode du podcast envoyé à Couac par l’équipe de Radio Tilleuls. Parce que le virus ne se transmet pas par les oreilles, l’équipe de Radio Tilleuls vous raconte ici sa deuxième semaine de confinement à travers les traces vocales qu’elle se partage.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Confinement : comment contester une amende ? Quels sont nos droits en cas de fouille ? 

Alors que les contrôles de police, les amendes, voire les condamnations pénales commencent à pleuvoir en ces temps d’état d’urgence sanitaro-sécuritaire, il n’est pas inintéressant de savoir comment y faire face (sur le plan juridique, a minima). Nous relayons un document qui permet de contester une amende forfaitaire infligée pour non-respect des mesures de confinement ainsi qu’un rappel juridique sur les conditions de fouille de vos sacs par la Police.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Virus corporation - Chapitre 2 

Chapitre 2 : « je n’avais jamais senti ce soleil... » - Un corps combat le virus et découvre autour de lui un monde nouveau...

« Sur une échelle de 1 à 10, où situeriez-vous votre douleur ? »


DROITS SOCIAUX - SANTE
Coronavirus and Cops 

Deux brèves de l’actualité internationale qui nous rappellent que les flics, bras armé des politiques d’état, sont en roue libre en cette période de confinement.


MOBILISATIONS - LUTTES
Appel international à la grève des loyers ! 

ANNULATION DES HYPOTHÈQUES, ANNULATION DES LOYERS
Le constat est clair : le 1er avril, nous serons nombreux·ses à ne pas pouvoir payer nos loyers.
Affichez un drap blanc devant votre logement pour signaler aux autres votre solidarité !


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Communiqué carnavalesque des Bombes Atomiques 

Si la semaine antinucléaire prévue en avril à Bure, dans la Meuse, est reportée à fin juin, en février avait eu lieu une autre semaine, féministe et antinucléaire. À l’endroit même où l’ANDRA est en train d’avancer ses pions pour la création d’un projet d’enfouissement de déchets nucléaires. Retour sur cette semaine à travers un communiqué carnavalesque.


LOGEMENT - SQUAT
Les municipales reportées, les partis rejoignent la grève des loyers ! 

Il y a deux semaines, le dimanche 15 mars, le confinement venait d’être annoncé, mais the show démocratique must go on et le premier tour des élections municipales était maintenu. Seulement le second tour a depuis été reporté sine die et les partis se retrouvent avec leurs locaux de campagne sur les bras. Selon les informations recueillies par Couac, ils auraient donc décidé de ne pas payer leurs loyers !


DROITS SOCIAUX - SANTE
Lettre ouverte au Directeur Régional d’Elior Services Propreté et Santé  

« Les salariés vont au travail la peur au ventre, c’est inadmissible ! »
Communiqué de presse de l’intersyndicale CGT - FO - CNT Solidarité Ouvrière des travailleur.se.s d’Elior Service Propreté et Santé sur leurs conditions de travail et leurs revendications en temps de Corona virus.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Sur un rebord de fenêtre en période de confinement... 

Couac a reçu un nouveau texte en lien avec cette période de confinement. N’hésitez pas à coucher sur une feuille vos colères, vos résistances ou autres et à nous les envoyer ! Et peut-être qu’un jour, on en fera un recueil, un herbier...


CAPITALISME - GLOBALISATION
Vive Macron ! 

A propos du désastre en cours et de Macron.
« On l’aura toutefois compris, nous sommes du côté de celles et ceux qui s’y opposent, mais que Macron soit bel et bien une ordure nocive ne doit pas nous faire perdre de vue qu’il n’est qu’un symptôme parmi d’autres, non le capitalisme lui-même. »


DROITS SOCIAUX - SANTE
Épidémie de corona virus : contacts et infos utiles pour les personnes en situation de précarité 

Un récapitulatif de ressources utiles pour les personnes en situation de précarité : l’attestation de déplacement en français facile et expliquée en différentes langues, les adresses des structures assurant une aide alimentaire à St-Étienne, des conseils et infos pour l’accès aux droits (Français et étrangers).


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°1 : askip c’est la guerre 

Le Couac a reçu de l’équipe de Radio Tilleuls un podcast racontant sa première semaine de confinement à St-Étienne. Entre récits du quotidien et réflexions sur ce que cette situation fait à chacun-e et dit de notre monde.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Au vert à Saint-Victor ? 

En ces temps de confinement, on rêve un peu de faire un tour au vert, par exemple dans les Gorges de la Loire, à Saint-Victor. Pour y faire trempette ? Pas forcément. Et peut-être pas davantage, voire moins, en été car alors prolifèrent les algues vertes – ou bleues. Reportage sur ces cyanobactéries dont le développement a beaucoup à voir avec la pollution de l’eau par les activités de la ville de Saint-Étienne (paru dans le Couac, n°8).


DROITS SOCIAUX - SANTE
« Je suis irresponsable ! » : lettre aux bon·ne·s citoyen·ne·s si soudainement altruistes 

J’ai écrit cet article comme un geste d’autodéfense intellectuelle. Une petite musique s’était doucement installée dans ma tête, me convaincant de mon propre héroïsme à rester cloîtré chez moi comme si le virus allait se répandre au moindre pas que je poserais à l’extérieur. Il y a un fond de doctrine néolibérale qui doucement se répand et qui vient nous persuader de notre responsabilité individuelle dans la crise.


REPRESSION - PRISON
Face au corona virus, une ouverture en trompe-l’œil des prisons 

En trois jours, le nombre de détenus positifs au covid-19 a été multiplié par trois et celui des détenus placés en confinement a augmenté de 50%. Face à cela, l’annonce par le gouvernement de la libération de 5000 détenu.e.s est largement un trompe-l’œil.