Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

SORTEZ COUVERT-E-S




Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... Réduisons les risques !


Si tu es témoin d’une interpellation ou de violences policières,
Si tu cherches des nouvelles de proches qui ont été interpellés
ou dont tu es sans nouvelle, ou pour d’autres urgences, appelle le :
07 73 30 59 27
Attention : ne pas donner de noms ou de détails qui pourraient être dangereux pour les personnes interpellées

EN CAS DE CONTRÔLE D’IDENTITE

  • On peut être retenu.e par des flics lors d’un barrage, en nasse, ou au poste pour une « vérification d’identité » ?. Au-delà de 4h, les flics doivent te libérer ou te placer en garde à vue.
  • Avoir ses papiers sur soi n’est pas une obligation ; le refus collectif de montrer ses papiers, ou le choix de ne donner que son nom, peut être une stratégie : ne rien déclarer sans la présence d’un.e avocat.e est le plus prudent.
  • Evite d’aller en manif avec ton téléphone. Si tu l’as, éteins-le au plus vite. Et refuse de leur donner accès au contenu (photos, vidéos, textos) ou tout élément sur tes identités numériques.

EN GARDE A VUE

  • En garde à vue (GAV), la police doit te proposer l’aide d’un.e avocat.e, de voir un médecin et d’appeler des proches (attention le groupe légal n’est pas considéré comme « un proche »).
  • Des noms d’avocats circulent, il faut n’en retenir qu’un seul. Les flics doivent savoir comment joindre l’avocat.e, tu n’as pas à donner son numéro.
  • Contrairement à ce que les flics peuvent dire, un seul avocat peut représenter plusieurs personnes interpellées en même temps ; si refus, insister !
  • Tu as le droit de voir ton avocat.e seul.e pendant 30mn avant d’être auditionné.e.
  • Parler en GAV, c’est mettre soi-même ou les autres en danger. C’est un droit de garder le silence face aux flics (« je n’ai rien à déclarer »). Stratégie à affiner pendant l’entretien privé avec l’avocat.e, notamment sur ce qu’il conviendra de dire à la justice en cas de procès.
  • Les flics chercheront à fouiller dans ton téléphone, en menaçant de te le confisquer si tu refuses. Dans certains cas, ne pas donner son code PIN est un délit. Mais en GAV, les flics doivent avoir un papier précis du procureur ou d’un juge pour pouvoir l’exiger. Comme tu ne pourras jamais voir ces documents en GAV, garde le silence et ne leur donne pas ton code.
  • Accepter le prélèvement ADN et la « signalétique » (photos, empreintes digitales) ne te fera jamais sortir plus vite ! C’est un délit de refuser. Mais s’opposer au fichage généralisé est un acte politique qui peut établir un rapport de force au service d’une défense collective.
  • Signer les PV peut t’empêcher de revenir sur ce que tu as subi. Tu as le droit de ne pas signer : cela n’aura pas de conséquence malgré ce que diront les flics.

ATTENTION A LA COMPARUTION IMMEDIATE

  • A l’issue de la GAV, si tu es « déferré.e » devant la justice (procureur), il vaut mieux refuser d’être jugé en « comparution immédiate » (voir avec l’avocat.e pendant l’entretien en GAV), procédure express qui ne permet jamais de préparer sa défence.
  • Devant les juges, ton avocat.e demandera un « renvoi » pour un procès ultérieur.
  • L’enjeu est alors d’éviter la « détention provisoire » (en prison) avec ce procés.
  • Pour cela, l’avocat.e devra fournir des « garanties de représentation » (papiers attestant d’un logement, travail, formation ou études) afin de s’assurer de ta présence le jour de l’audience.
  • Pense à préparer ces « garanties » à l’avance : confie-les à des proches qui pourront les communiquer au plus vite à l’avocat.e ou au groupe de soutien (via nos mail et n° de tél).
  • Juger selon la situation sociale des personnes est la marque d’une justice de classe. Refuser ce jeu des garanties, ou des « questions de personnalité » lors du procès, relève de l’acte politique.

SI TU ES MINEUR.E

  • On est mineur.e jusqu’au jour de ses 18 ans mais la procédure peut varier selon l’âge.
  • En cas de GAV, les flics doivent contacter tes parents et leur rappeler leurs droits.
  • Une GAV dure en général 24h (13-18 ans) ; pour les 10-13 ans, c’est une « retenue » de 12h.
  • Sont obligatoires la présence d’un.e avocat.e, la visite d’un médecin et l’enregistrement vidéo pendant tes auditions.
  • L’avocat.e peut être désigné par toi, tes parents, ou sera commis d’office. Le groupe de soutien peut en fournir un si tes proches le contactent au plus vite.
  • Un.e mineur.e ne peut pas être jugé en « comparution immédiate », mais dans certains cas une procédure similaire est possible, laissant peu de temps pour organiser sa défense.

LES PRINCIPES DE LA DEFENSE COLLECTIVE

  • La « justice » laisse les prévenu.e.s seul.e.s face à leurs actes présumés, écartant toute défense commune, concertée et politique. La réponse doit être large, auto-organisée et réinvestie par le plus grand nombre sans la réserver aux spécialistes, militant.e.s ou avocat.e.s.
  • La défense collective suppose de ne pas choisir entre de supposés « bons » ou « mauvais » manifestants : la défense de l’un.e ne doit pas mener à la mise en cause d’autres.
  • En contactant le groupe de soutien, la personne ou ses proches peuvent être mis en relation avec des avocat.e.s, obtenir conseils afin d’organiser collectivement sa défense.
  • Le groupe de soutien n’est pas pour autant un prestataire de service : il souhaite surtout construire ensemble, avec les réprimé.e.s, une défense politique. Toute personne concernée est donc invitée à le contacter.
  • La défense se prépare dans un dialogue à trois (prévenu.e, avocat.e et groupe de soutien). Le/la prévenu.e aura le dernier mot sur la stratégie. L’avocat.e devra adapter ses pratiques.
  • Le groupe de soutien alimente une caisse collective qui permet d’aider celles et ceux qui en ont besoin à régler les frais de justice : faites circuler le lien pour encourager la solidarité.

guide d’autodéfence « face à la police, face à la justice »

comitesolidairesainte chez riseup.net


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Soirée de présentation du CASSIS, collectif anti-rép stéphanois

Le mardi 24 septembre à 18H aura lieu à la Cale la soirée de présentation du CASSIS, le collectif contre la répression né à Sainté l’an passé, inaugurant également les permanences juridiques qui y auront ensuite lieu tous les derniers mardis du mois.



Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES"

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

AG de lutte interprofessionnelle

Une assemblée pour partager les actions prévues par tout les secteurs , et pour en préparer d’autres. Jeudi 16 janvier à 14h à la salle Sacco et Vanzetti de la bourse du travail.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Pour les retraites et tout le reste : actions à venir cette semaine à Saint-Étienne

Actions, Manifestations, AG, Pique-Nique, Retraite au flambeau, Concerts... La semaine qui vient va être chaude à Sainté. Suivi et récapitulatif du 13 au 18 janvier 2020.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

Fête de soutien aux grèvistes organisée par le CIP 42

Le Collectif des Intermittent.es et Précaires de la Loire (C.I.P 42) a décidé d’unir ses forces et ses compétences afin de soutenir les cheminots grévistes de Saint-Étienne dimanche 19 janvier 2020 à partir de 15h00 dans l’ancienne Gare du Clapier !!!!
La recette sera reversée aux caisses de grève des cheminots.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (1)

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés quatre stéphanois sont jugés pour avoir diffuser des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Première partie d’un texte en trois épisodes : 1.Grèves, révoltes ouvrières, effervescences libertaires et répression autour de Lyon et Saint-Étienne en 1882.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Blocus au lycée Honoré d’Urfé : charges, gazage et une arrestation

Depuis le 5 décembre, une série de blocages est initiée par les lycéen·ne·s stéphanois·e·s dans leurs établissements. Après deux journées entières de blocage au lycée Fauriel, la direction menace les élèves de passer en conseil de discipline s’iels s’avisent de recommencer. Jeudi 9 décembre au lycée Honoré d’Urfé, c’est cette fois la Police qui s’est chargée de lever le blocus à coup de bombes lacrymos.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

Retour sur la journée du vendredi 10 janvier contre la réforme des retraites

Au programme : action péage gratuit et rassemblement devant le Medef !
Aujourd’hui, c’est le 36e jour consécutif de mobilisation pour les cheminot·e·s qui sont rejoint·e·s sur leur piquet de grève à 6h du matin à la gare de Chateaucreux par des militant·e·s syndicalistes, des profs, des étudiant·e·s, des GJ et des autonomes. Au total, plus de 60 personnes prennent la route pour le péage de Veauchette. Les caméras sont détournées, les barrières relevées et les premiers sourires s’esquissent.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

AG de lutte interprofessionnelle (à La Cale)

Une assemblée pour partager les actions prévues par tous les secteurs, et pour en préparer d’autres. Mardi 14 janvier à 14h à La Cale (16 rue Royet), après la manifestation.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / TRAVAIL - PRÉCARITÉ

AG de lutte interprofessionnelle

Une assemblée pour partager les actions prévues par tous les secteurs, et pour en préparer d’autres. Parce que seule la lutte paie, parce que le gouvernement n’arrêtera pas son jeu de massacre tant que nous ne résistons pas, parce que seule l’union de toutes et tous fera reculer nos ennemi.es, le patronat et la macronie.
Jeudi 9 janvier à 14h à la salle Sacco et Vanzetti de la bourse du travail.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Toutes et tous en grève et dans la rue le jeudi 9 janvier

L’intersyndicale appelle l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève y compris reconductible là où les salarié-es le décident. Elle appelle à faire du 9 janvier une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle massive de grèves et de manifestations. Renforçons la mobilisation, ne battons pas en retraite ! Rendez-vous à 10h30, place de la liberté (devant Centre 2).


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

[Lyon] Journée et soirée contre les violences et crimes policiers

Vénissieux, le 11 décembre 2016. Mehdi, 28 ans, venait de fêter la naissance de sa fille et rentrait en scooter à Vaulx-en-Velin avec deux amis. La police veut le contrôler, il meurt ! « Le Comité Vérité et Justice pour Mehdi » vous invite à une journée/soirée contre les violences et crimes policiers le samedi 18 janvier à Grrrnd Zéro (Vaulx-en-Velin).


Dans la thématique "REPRESSION - PRISON"

Informations globales   REPRESSION - PRISON

Le CRS responsable de la mort de Zineb Redouane à Marseille est de Saint-Étienne

La rumeur circulait depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux affiliés aux Gilets Jaunes - La France en colère, La Loire en colère, etc. Elle a été ensuite confirmée par un article de « La Provence » datant du 3 juillet. C’est donc bien un policier de la brigade CRS 50 de Saint-Étienne qui avait dans les mains le lanceur Cougar responsable de la mort de Zineb Redouane.


Saint-Étienne et alentours   DISCRIMINATIONS - RACISME / REPRESSION - PRISON

Dix ans après les révoltes de Firminy – 2/3 : Entretien avec un habitant

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 juillet 2009, des « émeutes » éclatent dans le quartier de Firminy-Vert à Firminy. Elles vont durer trois nuits durant lesquelles des confrontations violentes opposent des jeunes aux forces de l’ordre, et vont toucher aussi les communes voisines de la vallée de l’Ondaine. Dix ans après, le Numéro Zéro revient à travers trois articles sur ces événements. Que s’est-il alors passé à Firminy ? (1/3) Comment ces événements ont-ils été vécus et analysés par les premiers concernés à l’époque ? (2/3) En quoi raisonnent-ils avec des épisodes plus récents dans les « quartiers populaires » ou des « mouvements sociaux » ? (3/3)


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Dix ans après les révoltes de Firminy – 1/3 : Ce qui s’est passé à Firminy-Vert en juillet 2009

Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 juillet 2009, des « émeutes » éclatent dans le quartier de Firminy-Vert à Firminy. Elles vont durer trois nuits durant lesquelles des confrontations violentes opposent des jeunes aux forces de l’ordre, et vont toucher aussi les communes voisines de la vallée de l’Ondaine. Dix ans après, le Numéro Zéro revient à travers trois articles sur ces événements. Que s’est-il alors passé à Firminy ? (1/3) Comment ces événements ont-ils été vécus et analysés par les premiers concernés à l’époque ? (2/3) En quoi raisonnent-ils avec des épisodes plus récents dans les « quartiers populaires » ou des « mouvements sociaux » ? (3/3)


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / REPRESSION - PRISON

GJ, six mois plus tard : après la répression policière, la répression judiciaire

Interpellés lors de l’acte VIII du mouvement des Gilets Jaunes, deux stéphanois – accusé d’outrages, rébellion et violence sur « agents dépositaires de l’autorité publique » – étaient à la barre du tribunal correctionnel mercredi 12 juin.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Rendu du procès de la loi travail : deux camarades relaxé.es, deux camarades condamné.es

Jeudi dernier (13 juin) avait lieu le dernier procès concernant le mouvement de la loi travail, après un énième report. Quatre personnes étaient inculpées essentiellement pour des dégradations lors de manifestations - œufs de peinture ou tags. Le délibéré est tombé hier.


Informations globales   FLICAGE - SURVEILLANCE / REPRESSION - PRISON

Qui est Magali Tabareau, la juge attaquée chez elle au LBD ?

Lundi 17 juin 2019 vers 9h30, deux personnes munies de casques de moto ont sonné à la porte de la présidente de la cour d’assises de Versailles, Magali Tabareau, à Nézel. Lorsqu’elle a ouvert sa fenêtre, elle a reçu un tir de Lanceur de Balle de Défense en plein visage, sous l’œil. Elle a été hospitalisée dans la foulée, victimes de multiples fractures. Article publié sur Desarmons-les !


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Soirée débat et projection : les Gilets jaunes, une répression d’État

À l’amicale de la Richelandière, mercredi 19 juin à partir de 19h.


Informations globales   REPRESSION - PRISON

Ambert : Silence obstiné et contrôle acharné (et inversement)

Cela fait maintenant un an que deux personnes sont inculpées et placées sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une instruction criminelle, accusées d’avoir tenté de brûler un véhicule d’Enedis à Ambert en juin 2017. Ce CJ les empêche notamment de rentrer en contact l’un avec l’autre ainsi qu’avec 5 autres personnes, les contraint à ne pas quitter le département et à pointer deux fois par semaine.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / REPRESSION - PRISON

Une expulsion rejetée comme une lettre à la poste

Le 14 mai, dans la boîte aux lettres de l’ancienne poste de Solaure est arrivé un courrier, plus précisément une requête cachetée du sceau de la commune de Saint-Étienne. La présente convoquait l’occupant officiel des lieux à une audience au tribunal administratif de Lyon le 24 mai 2019. Récit du procès.


Informations globales   REPRESSION - PRISON

[Limoges] Libération de l’inculpé dans l’affaire de la caserne Jourdan

S. inculpé dans l’affaire de l’incendie des véhicules de gendarmerie de la caserne Jourdan à Limoges est sorti le 8 avril 2019 sous assignation à résidence en surveillance électronique.


A la une...

MEDIAS
Bienvenue au Numéro Zéro nouveau ! 

Le Numéro Zéro déménage !
Attendue depuis longtemps, reportée pour cause de confinement, une nouvelle version de votre site d’informations locales préféré sera mise en ligne très prochainement.
C’est maintenant ici que ça se passe : https://lenumerozero.info !


DROITS SOCIAUX - SANTE
Vivre à Sainté (et alentours) en temps de Corona virus 

Contrairement à ce qu’affirme M. Le Président : non, nous ne sommes pas en guerre ! Nous sommes juste confronté.es à une situation exceptionnelle, face à un État qui lui, nous fait la guerre : réduction drastique des moyens pour la santé, l’éducation, la culture, violences policières systémiques, etc. En attendant de pouvoir toutes et tous se retrouver dans la rue, cet article tente de suivre l’actualité locale en temps de Covid-19.
Contactez-nous à l’adresse suivante : lenumerozero chez riseup.net


DROITS SOCIAUX - SANTE
« On ne peut pas nous rire au nez impunément » 

C’est avec ces mots que Georges Ziegler, président du Département de la Loire, dénonçait en février la « fraude aux prestations sociales » à l’occasion de la présentation en grande pompe d’un accord entre le Département, les parquets de Saint-Étienne et de Roanne, la CAF, la Direction départementale de la sécurité publique et le groupement de Gendarmerie de la Loire pour renforcer la lutte contre cette fraude. Mais à quoi correspond cette fraude à laquelle est consacrée une telle débauche de moyens et de communication ? Décryptage dans le Couac n°9.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°3 : Askip c’est la faute à pangolin 

Épisode 3 du podcast de l’équipe de Radio Tilleuls envoyé à Couac. Parce que le virus ne se transmet pas par les oreilles, l’équipe de Radio Tilleuls vous raconte ici sa troisième semaine de confinement à travers les traces vocales qu’elle se partage.


MEDIAS
24 heures sur TL7 

Confinement rime, parfois ou souvent, avec désœuvrement. Auquel on essaie d’échapper comme on peut. La télé est l’un de ces moyens. Couac avait expérimenté avant l’heure ce que donne une journée passée face au bocal. En local, devant TL7.


CAPITALISME - GLOBALISATION
CoronaVirtuel 

Jamais la matraque policière ne se croit si géniale qu’en présence d’un désastre ; ce début de vingt-et-unième siècle est son royaume des cieux.
Le désastre est là, qui n’est pas le résultat d’un virus, fût-il un covid-19, mais d’un monde : l’économie impérialo-marchande, et l’étouffant décor qu’elle impose.


FLICAGE - SURVEILLANCE
L’urgence c’est la santé, la solidarité, pas la 5G, ni de nous pister 

Dans le cadre de l’état d’urgence « sanitaire », le gouvernement a établi une ordonnance qui permet, pendant toute sa durée, l’installation d’antennes 5G sans aucune autorisation (de l’ANFR, des mairies, des régies ou syndic d’immeubles !). Il veut aussi promouvoir des dispositifs de traçage numérique qui pourraient survivre à l’urgence...


DROITS SOCIAUX - SANTE
Appel aux dons de Cabiria 

Cabiria a repris ses tournées dans la région lyonnaise. La situation des TdS (Travailleureuses du Sexe) est catastrophique. Vous trouverez dans cet article l’appel aux dons de l’association Cabiria. L’argent récolté sera distribué aux personnes qui n’ont accès à aucune aide sociale, en raison de leur situation administrative ou des mesures de confinement.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Le confinement, la « guerre » et nos vies 

Un nouveau texte dans la boîte aux lettres de Couac. En forme de coup de gueule et d’interrogation sur nos vies parfois étriquées en période de confinement... voire en temps normal.

« Lundi 16 mars 2020, monsieur Macron, président de la République, a annoncé que nous sommes en guerre. Six fois. On a bien compris. Et maintenant, on fait quoi ? »


DROITS SOCIAUX - SANTE
L’Eldorado de la méduse 

Que penser de ceci ?
Ces derniers jours, nous apprenons via l’ORTF de la bouche du préfet de Seine et Marne que celui-ci débauchera très prochainement les « réfugiés » de sa région pour les envoyer travailler auprès des maraîchers de cette même région, le tout encadré par des contrats « en bonne et due forme » c’est-à-dire au smic. Là commence l’écœurement.


MEDIAS
« On est en galère ici » - Témoignages des détenus du CRA de Vincennes 

La situation dans les Centres de Rétention Administratice (CRA) est critique : grèves de la faim, mutineries.
Les détenus réclament la libération de tous et toutes les détenu.es.
On squatte les ondes de « Radio d’ici » et de son émission « Place Publique ». Dans cette émission, les détenus du CRA de Vincennes témoignent de leur situation en début de confinement.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°2 : Askip on est ensemble 

Nouvel épisode du podcast envoyé à Couac par l’équipe de Radio Tilleuls. Parce que le virus ne se transmet pas par les oreilles, l’équipe de Radio Tilleuls vous raconte ici sa deuxième semaine de confinement à travers les traces vocales qu’elle se partage.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Confinement : comment contester une amende ? Quels sont nos droits en cas de fouille ? 

Alors que les contrôles de police, les amendes, voire les condamnations pénales commencent à pleuvoir en ces temps d’état d’urgence sanitaro-sécuritaire, il n’est pas inintéressant de savoir comment y faire face (sur le plan juridique, a minima). Nous relayons un document qui permet de contester une amende forfaitaire infligée pour non-respect des mesures de confinement ainsi qu’un rappel juridique sur les conditions de fouille de vos sacs par la Police.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Virus corporation - Chapitre 2 

Chapitre 2 : « je n’avais jamais senti ce soleil... » - Un corps combat le virus et découvre autour de lui un monde nouveau...

« Sur une échelle de 1 à 10, où situeriez-vous votre douleur ? »


DROITS SOCIAUX - SANTE
Coronavirus and Cops 

Deux brèves de l’actualité internationale qui nous rappellent que les flics, bras armé des politiques d’état, sont en roue libre en cette période de confinement.


MOBILISATIONS - LUTTES
Appel international à la grève des loyers ! 

ANNULATION DES HYPOTHÈQUES, ANNULATION DES LOYERS
Le constat est clair : le 1er avril, nous serons nombreux·ses à ne pas pouvoir payer nos loyers.
Affichez un drap blanc devant votre logement pour signaler aux autres votre solidarité !


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Communiqué carnavalesque des Bombes Atomiques 

Si la semaine antinucléaire prévue en avril à Bure, dans la Meuse, est reportée à fin juin, en février avait eu lieu une autre semaine, féministe et antinucléaire. À l’endroit même où l’ANDRA est en train d’avancer ses pions pour la création d’un projet d’enfouissement de déchets nucléaires. Retour sur cette semaine à travers un communiqué carnavalesque.


LOGEMENT - SQUAT
Les municipales reportées, les partis rejoignent la grève des loyers ! 

Il y a deux semaines, le dimanche 15 mars, le confinement venait d’être annoncé, mais the show démocratique must go on et le premier tour des élections municipales était maintenu. Seulement le second tour a depuis été reporté sine die et les partis se retrouvent avec leurs locaux de campagne sur les bras. Selon les informations recueillies par Couac, ils auraient donc décidé de ne pas payer leurs loyers !


DROITS SOCIAUX - SANTE
Lettre ouverte au Directeur Régional d’Elior Services Propreté et Santé  

« Les salariés vont au travail la peur au ventre, c’est inadmissible ! »
Communiqué de presse de l’intersyndicale CGT - FO - CNT Solidarité Ouvrière des travailleur.se.s d’Elior Service Propreté et Santé sur leurs conditions de travail et leurs revendications en temps de Corona virus.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Sur un rebord de fenêtre en période de confinement... 

Couac a reçu un nouveau texte en lien avec cette période de confinement. N’hésitez pas à coucher sur une feuille vos colères, vos résistances ou autres et à nous les envoyer ! Et peut-être qu’un jour, on en fera un recueil, un herbier...


CAPITALISME - GLOBALISATION
Vive Macron ! 

A propos du désastre en cours et de Macron.
« On l’aura toutefois compris, nous sommes du côté de celles et ceux qui s’y opposent, mais que Macron soit bel et bien une ordure nocive ne doit pas nous faire perdre de vue qu’il n’est qu’un symptôme parmi d’autres, non le capitalisme lui-même. »


DROITS SOCIAUX - SANTE
Épidémie de corona virus : contacts et infos utiles pour les personnes en situation de précarité 

Un récapitulatif de ressources utiles pour les personnes en situation de précarité : l’attestation de déplacement en français facile et expliquée en différentes langues, les adresses des structures assurant une aide alimentaire à St-Étienne, des conseils et infos pour l’accès aux droits (Français et étrangers).


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Voix d’un isolement n°1 : askip c’est la guerre 

Le Couac a reçu de l’équipe de Radio Tilleuls un podcast racontant sa première semaine de confinement à St-Étienne. Entre récits du quotidien et réflexions sur ce que cette situation fait à chacun-e et dit de notre monde.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Au vert à Saint-Victor ? 

En ces temps de confinement, on rêve un peu de faire un tour au vert, par exemple dans les Gorges de la Loire, à Saint-Victor. Pour y faire trempette ? Pas forcément. Et peut-être pas davantage, voire moins, en été car alors prolifèrent les algues vertes – ou bleues. Reportage sur ces cyanobactéries dont le développement a beaucoup à voir avec la pollution de l’eau par les activités de la ville de Saint-Étienne (paru dans le Couac, n°8).


DROITS SOCIAUX - SANTE
« Je suis irresponsable ! » : lettre aux bon·ne·s citoyen·ne·s si soudainement altruistes 

J’ai écrit cet article comme un geste d’autodéfense intellectuelle. Une petite musique s’était doucement installée dans ma tête, me convaincant de mon propre héroïsme à rester cloîtré chez moi comme si le virus allait se répandre au moindre pas que je poserais à l’extérieur. Il y a un fond de doctrine néolibérale qui doucement se répand et qui vient nous persuader de notre responsabilité individuelle dans la crise.


REPRESSION - PRISON
Face au corona virus, une ouverture en trompe-l’œil des prisons 

En trois jours, le nombre de détenus positifs au covid-19 a été multiplié par trois et celui des détenus placés en confinement a augmenté de 50%. Face à cela, l’annonce par le gouvernement de la libération de 5000 détenu.e.s est largement un trompe-l’œil.