Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Suivi du mouvement contre la réforme des retraites




Blocages, piquets de grève, Assemblées générales, actions, manifestations, etc. La journée du 5 décembre qui a réuni plus de 22000 personnes dans les rues de Saint-Étienne va, semble-t-il, marquer le début d’une période riche en événements. Tentative de centralisation de toutes les informations liées au mouvement contre la réforme des retraites à Saint-Étienne.


  • Pas de trêve pour la noël ! Les rendez-vous de la semaine du 23 au 28 décembre

    Nouvelles mobilisations à venir :
    - lundi 23 décembre, 10h30, rassemblement avec les cheminots sur le parvis de la gare de Châteaucreux (Saint-Étienne) ;
    - mardi 24/12, 10h30, rassemblement à Roanne : RDV à 10h30 devant la sous-préfecture ;
    - samedi 28/12, 10h30, manifestation à St-Étienne : rassemblement à 10h30 à la place du Peuple puis manifestation jusqu’à la préfecture ;
    - vendredi 03/01, 10h30, manifestation à St-Étienne : rassemblement à 10h30 à la place du Peuple puis manifestation jusqu’à la préfecture.

  • Violences policières, encore et toujours

    Mardi 10 décembre la Bac a agressé violemment des lycéen.nes de Fauriel qui se rendaient à la manif à Chateaucreux après le blocage de leur lycée. Un témoignage circule sur les réseaux sociaux.

  • Le Centre Technique Municipal est bloqué depuis ce matin par les grévistes

    Ce qui n’est pas sans rappeler quelques souvenirs...

  • Jeudi 12, on continue !

    Motivée à ne pas se laisser encore bouffer quelques un de nos conquis sociaux primordial : on continue !
    Demain rendez vous pour une manif à 10h30 devant la Bourse du travail, direction la sécu !

    Rappel : en cas d’arrestations ou de violences policières, contactez le Cassis (Collectif d’Autodéfense et de Solidarité en Soutien aux Inculpé.es Stéphanois.es).
    Par téléphone au 07 73 51 87 19 ou par mail à cette adresse : cassis42 riseup.net

    Appel de la CGT Territoriaux de Saint-Étienne

  • Un bien jolie manif encore, ce mardi 10 Décembre

    Environ 18 000 personnes (chiffre des syndicats) ont défilé de nouveau ce mardi 10 décembre dans les rues de Saint Etienne. Des syndicalistes, le pink block, des lycéen’nes et des profs, les cheminot’es et tout un beau tas de monde ont défilé de Chateaucreux à la pref en bloquant le boulevard Jules Janin pendant plus de deux de parcours.
    Le lycée Fauriel a été bloqué dès 8h par les lycéen’nes.
    Sans plus attendre, préparons les journées à venir de ce mouvement qui s’annonce chaud pour Macron et ses sbires :
    Demain on revient !

  • Nouvelle journée de grève mardi 10 décembre

    Rendez-vous à 10h30 devant la gare de Châteaucreux.
    AG lundi 9 décembre au CTM (Centre Technique Municipal, Rue Molina) à 11h.

  • 500 personnes en manif aujourd’hui

    Contre le réforme de l’assurance chômage et son monde. GJ et syndicalistes ensemble pendant une partie de la manif. La CGT quitte le navire suite à sa manif déclarée alors que les GJ continuent de déambuler dans les rues pendant plusieurs heures. Arrêt devant C2 bloqués par les playmobiles, fort moment de convergence avec les manifestants algériens qui se rassemblaient devant le consulat d’Algérie et intrusion dans le marché de noël au milieu des badauds. Durant le cortège les slogans traditionnels sont lancés : « On est là... », « Police nationale, milice du capital ! », « Travaille, consomme et ferme ta gueule ! », "Tout le monde déteste

  • La CGT porte plainte contre l’intrusion des flics à la bourse du travail jeudi en fin d’après-midi

    Plainte pour « violences, coups et blessures ».
    Extraits : "une dizaine d’agents de la police nationale sont intervenus cagoulés à l’intérieur de la bourse du travail, dans le péristyle, alors que les grilles étaient majoritairement fermées. Cet espace était alors dans l’obscurité.
    Ils ont intercepté dans un premier temps, avec une grande brutalité deux de nos responsables syndicaux, puis dans un second temps cinq autres militants et responsables syndicaux se rendant sur place alertés par les cris.
    A notre volonté d’apaisement de la situation et de coopération ont été opposés une attitude provocatrice, des propos méprisants et insultants, des menaces et bousculades d’une violence, une fois encore parfaitement inacceptable de la part des forces de l’ordre de la République allant jusqu’à porter des coups à nos camarades. (...) Lors de leur intervention, du matériel a été jeté à terre."

  • Retour sur les actions du 06/12

    14h : rassemblement sur la Place du peuple en soutien à un Gilet jaune blessé samedi. La police fait masse et nasse. Puis ça passe.
    14h aussi : une centaine de personnes présentes à la gare de Châteaucreux en soutien aux cheminots. Le départ du train de 15h20 est retardé, la bac et la police observent, à distance. On se quitte vers 16h, en se donnant rendez-vous au lendemain.

0 | 10

CR rapide de la manif du jeudi 5 décembre

Immense cortège : la tête de manif’ est arrivée à la prèf alors même que la queue était encore à la Bourse. Le cortège se termine place du peuple avec une action symbolique en hommage à Anas, étudiant stéphanois qui s’est immolé devant le crous de Lyon début novembre. Suite au cortège syndicale officiel, près de 2 000 personnes partent en manifestation sauvage et déambulent dans les rues avec les flics qui se tiennent plutôt à l’écart. Le cortègedéambule au Crêt de Roc jusqu’à Fourneyron, passe devant l’immonde vitrine du Google center qui avait déjà déjà été redécoré par des affiches lors du premier passage. Il fuse ensuite sur le cours Fauriel direction le rond-point pour aller bloquer la Rocade. Les 200 les plus chauds montent sur la N88 en rangs serrés, suivis de près par la police qui finit par charger et nasser au niveau du rond-point. Quelques personnes réussissent à s’esquiver mais le gros des manifestant’es se tapent un contrôle d’identité avant de sortir de la nasse policière.

Dans l’aprèm, et malgré le déploiement de CRS partout en ville, une petite manif de quelques dizaines de personnes partent joyeusement rue des martyrs. Très vite, les forces de l’ordre coursent les manifestant’es. Jusque dans les locaux de la Bourse du travail où certain’es ont essayé de trouver refuge.

A ce qu’on sait pour l’instant au moins une personne s’est fait interpellée Place du peuple, et on nous a parlé de trois autres arrestations pendant la journée. Une personne aurait été blessée par un tir de LBD.
Durant la nasse, quatre personnes ont été blessées dont une, GJ et retraitée, qui doit se faire opérer aujourd’hui. Front ouvert et fracture du poignet.

Retour sur la manif du 5 décembre (publiée sur le site de Révolution permanente)

22 000 personnes se sont mobilisées à Saint Etienne ce jeudi 5 décembre lors de la manifestation interprofessionnelle contre la réforme des retraites. Une participation massive et des taux de grève très suivis dans de nombreux secteurs.

Ce jeudi 5 décembre, aucun train ne circule au départ de Saint Etienne et les transports locaux, comme le tram et les bus, sont également fortement perturbés tout au long de la journée, preuve que la grève est largement suivie. Dans l’Éducation les taux de participation au mouvement sont tout aussi impressionnants, avec près de 80% des enseignants du primaires mobilisés par exemple.

Les manifestants s’étaient donné rendez-vous dès 11h30 dans le centre ville de Saint-Étienne, place de l’Hôtel de ville. Ils étaient au total 22 000 selon les organisations syndicales, un chiffre impressionnant au regard des précédentes mobilisations.

Dans les cortèges on retrouve cheminots, fonction publique, territoriaux, mais aussi des jeunes, étudiants et lycées, et une nombre important de Gilets jaunes.

La manifestation s’est déroulée sans répression jusqu’à la Place du peuple, où des prises de paroles ont pu être faites pour discuter de la suite de la mobilisation.

Demain à 11h30 une Assemblée générale des territoriaux devra décider de la reconduction de leur grève.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

Retour sur la journée du vendredi 10 janvier contre la réforme des retraites

Au programme : action péage gratuit et rassemblement devant le Medef !
Aujourd’hui, c’est le 36e jour consécutif de mobilisation pour les cheminot·e·s qui sont rejoint·e·s sur leur piquet de grève à 6h du matin à la gare de Chateaucreux par des militant·e·s syndicalistes, des profs, des étudiant·e·s, des GJ et des autonomes. Au total, plus de 60 personnes prennent la route pour le péage de Veauchette. Les caméras sont détournées, les barrières relevées et les premiers sourires s’esquissent.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Toutes et tous en grève et dans la rue le jeudi 9 janvier

L’intersyndicale appelle l’ensemble du monde du travail et la jeunesse à poursuivre et renforcer la grève y compris reconductible là où les salarié-es le décident. Elle appelle à faire du 9 janvier une nouvelle journée de mobilisation interprofessionnelle massive de grèves et de manifestations. Renforçons la mobilisation, ne battons pas en retraite ! Rendez-vous à 10h30, place de la liberté (devant Centre 2).


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

17 décembre : retour en image sur l’énorme manifestation stéphanoise

Plus d’une dizaine de jours après le début de la grève, les rues de Saint-Étienne ont encore une fois été massivement remplies de manifestant.e.s. La mobilisation du mardi 17 décembre a dépassé celle du 5 décembre. À Saint-Étienne c’est plus de 30 000 personnes qui se sont rassemblées, et plus de 1,8 millions de personnes sur l’ensemble de la France !


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / TRAVAIL - PRÉCARITÉ

17 décembre : nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites

Et oui, on ne lâche toujours rien... Après trois grosses journées réussies à Saint-Étienne, on doit faire encore mieux le 17 ! Travailleus.es, fainéant.es, précaires, fonctionnaires, prolétaires, cheminot.es, lycéen.nes, étudiant.es, traminot.es, chômeur.euses, gilets jaunes, profs, etc. Tout le monde dehors le 17 ! Enracinons la grève, contre la réforme des retraites, contre ce gouvernement inique. Rendez-vous à 10h30 devant la CCI, cours Fauriel.

Mise à jour :



Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

[CNT42] Droit de réponse à M Grand, proviseur au Lycée Honoré d’Urfé de Saint-Étienne

Communiqué de presse
Dans l’édition du Progrès du mercredi 15 janvier 2020, M Philippe Grand, proviseur du Lycée d’Honoré d’Urfé à Saint Etienne, semble indiquer que, selon lui, seulement 2 de ses élèves étaient présents, lors des évènements du mardi 14 (blocage du lycée) « Ils étaient avec des adultes extérieurs à l’établissement, apparemment sympathisants de la CNT, Confédération Nationale du Travail ».


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

AG de lutte interprofessionnelle

Une assemblée pour partager les actions prévues par tout les secteurs , et pour en préparer d’autres. Jeudi 16 janvier à 14h à la salle Sacco et Vanzetti de la bourse du travail.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

AG de lutte interprofessionnelle (à La Cale)

Une assemblée pour partager les actions prévues par tous les secteurs, et pour en préparer d’autres. Mardi 14 janvier à 14h à La Cale (16 rue Royet), après la manifestation.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / TRAVAIL - PRÉCARITÉ

AG de lutte interprofessionnelle

Une assemblée pour partager les actions prévues par tous les secteurs, et pour en préparer d’autres. Parce que seule la lutte paie, parce que le gouvernement n’arrêtera pas son jeu de massacre tant que nous ne résistons pas, parce que seule l’union de toutes et tous fera reculer nos ennemi.es, le patronat et la macronie.
Jeudi 9 janvier à 14h à la salle Sacco et Vanzetti de la bourse du travail.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

[Lyon] Journée et soirée contre les violences et crimes policiers

Vénissieux, le 11 décembre 2016. Mehdi, 28 ans, venait de fêter la naissance de sa fille et rentrait en scooter à Vaulx-en-Velin avec deux amis. La police veut le contrôler, il meurt ! « Le Comité Vérité et Justice pour Mehdi » vous invite à une journée/soirée contre les violences et crimes policiers le samedi 18 janvier à Grrrnd Zéro (Vaulx-en-Velin).


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / TRAVAIL - PRÉCARITÉ

Pas de trêve pour la grève !

Parce que seule la lutte paie, parce que le gouvernement n’arrêtera pas son jeu de massacre pendant les vacances, parce que seule l’union fera reculer nos ennemi-es, nous invitons chômeur-euses, précaires, étudiant-es, travailleur-euses de tous secteurs à une AG de luttes interpros et autres, le vendredi 3 janvier, 14h à la Bourse du travail de St-Étienne (Salle Sacco et Vanzetti), donnant suite à la manifestation de 10h30 place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Pour garder l’esprit combatif pendant les fêtes

La mobilisation contre la réforme des retraites démarrait il y a trois semaines. Pour que les fêtes de fin d’année soient l’occasion de renforcer sa motivation et de fourbir ses arguments, et en aucun cas d’oublier, voici quelques idées de lecture et d’action.


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES

Tour d’horizon des grèves à travers les « sites mutu » de différentes villes

Le Numér° ZérO fait partie d’un réseau de sites qui, dans plusieurs villes de France et de Suisse, permet aux militant’es de partager des articles sur les luttes en cours : le réseau MUTU. Gràce à cette séléction d’articles, petit tour d’horizon de la mobilisation contre la réforme des retraites de-ci de-là.


Informations globales   MOBILISATIONS - LUTTES / TRAVAIL - PRÉCARITÉ

Le Noël Gratuit de la Grande (Re)Distribution !

Appel national à l’auto-réduction les 22-24 et 29-31 décembre 2019.
« On sait assez combien ils nous prennent, combien ils se font sur nos dos. On n’est pas prêt d’oublier non plus les x milliards d’argent public (à ce niveau là, on ne compte plus) offerts comme tant de cadeaux de Noël aux chefs de la grande distribution dans le cadre du CICE. On a déjà assez raqué ... Cette fois, c’est eux qui pleurent à la caisse ! »


Saint-Étienne et alentours Couac   MOBILISATIONS - LUTTES / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Hirak et éléctions #2 - un président sans peuple

Suite à l’élection d’Abdelmadjid Tebboune nous retrouvons les hirakistes stéphanois·e·s rassemblé·e·s sur la place du peuple le dimanche 15 décembre 2019. Après une semaine de présence devant le consulat algérien pour dénoncer la mascarade électorale, les Algériens et Algériennes de Sainté continuent de faire vivre le mouvement de contestation populaire enclenché en Algérie depuis le 22 février 2019.


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
La jeunesse stéphanoise violemment réprimée  

Cela fait quelques jours, qu’à St-Étienne, les forces de l’ordre répriment dans la violence toute tentative de grève des jeunes lycéens. Le préfet aurait-il peur des jeunes, pour les empêcher, à n’importe quel prix, de rejoindre le mouvement ?


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (2)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés, quatre Stéphanois sont jugés pour avoir diffusé des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Deuxième partie d’un texte en trois épisodes : Enquête et arrestations, automne 1882.


MOBILISATIONS - LUTTES
Pour les retraites et tout le reste : actions à venir cette semaine à Saint-Étienne  

Actions, Manifestations, AG, Pique-Nique, Retraite au flambeau, Concerts... La semaine qui vient va être chaude à Sainté. Suivi et récapitulatif du 13 au 18 janvier 2020.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Fête de soutien aux grèvistes organisée par le CIP 42  

Le Collectif des Intermittent.es et Précaires de la Loire (C.I.P 42) a décidé d’unir ses forces et ses compétences afin de soutenir les cheminots grévistes de Saint-Étienne dimanche 19 janvier 2020 à partir de 15h00 dans l’ancienne Gare du Clapier !!!!
La recette sera reversée aux caisses de grève des cheminots.


REPRESSION - PRISON
Les stades de foot, laboratoire où s’expérimentent les techniques de répression  

Il y a quelques jours, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu son verdict : deux matchs à huis clos (dont un avec sursis) pour les quelques centaines de fumis et le feu d’artifice en tribune lors du match contre le PSG. Pour lutter contre les « Ultras », l’État s’est doté depuis plusieurs années d’outils de répression fort sophistiqués. À Saint-Étienne, quelques irréductibles résistent encore et toujours au progrès et à la modernité, au nom de concepts éculés comme la liberté et les valeurs populaires du football. Discussion avec l’un des membres des Green Angels, un des principaux groupes de supporters stéphanois.


ANTIFASCISME
A Saint-Étienne, l’extrême-droite compte s’installer ‘pépouze’ en face de la Bourse du Travail !  

Sophie Robert, la bourgeoise cheffe départementale du Rassemblement national, accompagnée d’une dizaine de militants environ, a été surprise ces derniers jours dans un local du quartier Albert Thomas en train de passer la serpillière.


MOBILISATIONS - LUTTES
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (1)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés quatre stéphanois sont jugés pour avoir diffuser des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Première partie d’un texte en trois épisodes : 1.Grèves, révoltes ouvrières, effervescences libertaires et répression autour de Lyon et Saint-Étienne en 1882.


MOBILISATIONS - LUTTES
Blocus au lycée Honoré d’Urfé : charges, gazage et une arrestation  

Depuis le 5 décembre, une série de blocages est initiée par les lycéen·ne·s stéphanois·e·s dans leurs établissements. Après deux journées entières de blocage au lycée Fauriel, la direction menace les élèves de passer en conseil de discipline s’iels s’avisent de recommencer. Jeudi 9 décembre au lycée Honoré d’Urfé, c’est cette fois la Police qui s’est chargée de lever le blocus à coup de bombes lacrymos.


INFORMATIQUE - SECURITE
Bad citizen : une nouvelle appli anti-répression  

Une nouvelle application d’informations juridiques pour apprendre à se défendre face aux institutions policières et judiciaires. L’application Bad Citizen vient d’être créée et mise à disposition pour smartphones. C’est un guide qui résume l’essentiel de ce qu’on doit savoir quand on se retrouve aux mains de la police et de la justice ou quand il faut aider un-e proche.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le député Jean-Michel Mis en marche pour promouvoir la reconnaissance faciale  

Après une première date à la Commission numérique de l’Assemblée nationale au mois de décembre, le député LREM Loire-Saint-Étienne, Jean-Michel Mis, organise un colloque sur la reconnaissance faciale le samedi 18 janvier 2020, à l’Amicale laïque de Chapelon.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Google et Sainté City  

Il y a tout juste six mois, Google inaugurait son atelier numérique à Saint-Étienne. Google a déjà les moyens d’en connaître beaucoup sur nous. Alors, pourquoi ce moloch veut-il s’implanter physiquement dans nos villes, particulièrement à Saint-Étienne ? Une enquête de Couac initialement parue au printemps 2019.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Débats sur la société de surveillance de masse  

Deux débats pour comprendre les enjeux de la mise en place de la société de surveillance de masse organisés par Halte au contrôle numérique, La Ligue des Droits de l’Homme Loire, Stop Linky 5G Loire et la Quadrature du Net - Le mercredi 8 janvier et le vendredi 7 février à Saint-Étienne.


CAPITALISME - GLOBALISATION
Culture, numérique et disruption sécuritaire à Saint-Étienne  

À travers un portrait d’Éric Petrotto, qui à la fois gère la Fabuleuse Cantine (un des lieux de restauration les plus « tendances » de la ville) et investit dans Serenicity (la société qui portait le projet d’installation de micros dans le quartier de Beaubrun-Tarentaize), Couac vous propose une enquête dans l’économie locale du numérique et son nouvel esprit du capitalisme.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Cartographier la surveillance  

À Saint-Étienne, difficile de circuler dans le centre ville sans être observé par Big Brother. Et en période de mouvement social, il n’est pas inutile de savoir où se situent ces yeux qui nous épient. Le site internet « Saint-Étienne sous surveillance » recense les caméras de vidéosurveillance disséminées dans la ville (estimées à 329). Entretien paru dans le Couac n°7 avec A., l’une des personnes qui en a été à l’origine, sur le contexte de sa mise en place et sa pertinence aujourd’hui.


MOBILISATIONS - LUTTES
10 jours de grève à Saint-Étienne  

Cela fait déjà 10 jours que la grève générale a débuté. 10 jours où travailleur.e.s, gilets jaunes, syndicalistes, étudiant.e.s, lycéen.ne.s jeunes et bien d’autres se retrouvent chaque jour dans la rue, sur des actions, dans des rassemblements, des AG etc… Mais qu’en est-il de la mobilisation à Saint-Étienne ?
Nous vous proposons ici un récapitulatif de plusieurs actions menées et des 5 grandes dates de rassemblement (5 décembre, Acte 56 des GJ, 10 décembre, 12 décembre et Acte 57 des GJ + Mobilisation des Algériens toute la semaine.)