Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Design et raffiné


|

La municipalité de Saint-Étienne a fait de « l’expérience design » l’axe de sa promotion de la ville. Le design a sa biennale, il a aussi eu son pavillon FrenchTech DesignTech© à l’automne dernier. Décryptage de cette opération de communication sous la forme d’un récit, partial et partiel, de ces mondanités.


Mardi 31 octobre 2017, pavillon FrenchTech DesignTech© de la Cité du (maudit) design. Le monde étant petit — et Saint-Étienne tout particulièrement — deux proches du Couac ont pu participer à la sauterie bien-pensante de la soirée de remise des prix du Concours du Commerce Design (CCD dans la suite de l’article, parce que les sigles c’est in). Manteaux longs et cartons d’invitation en poche, nous pénétrons au sein de La Platine, formidable rectangle de 3000 mètres carrés, bâtiment phare de la fameuse Cité (dont la construction a quand même nécessité la destruction de plusieurs édifices classés, dont les bâtiments de la Cour d’Honneur...). Un maton nous demande de présenter nos sacs. Une potiche nous invite à décliner notre identité. Bienvenue.
L’ambiance est superbe : tabourets hauts en acier, tables rondes et multicolores, grandes photos des commerces en compétition (n’oublions pas pourquoi nous sommes là) et buffet design (entendre des crudités plantées sur de très grands cure-dents et entourées de fleurs sauvages en plastique). La soirée à laquelle nous avons été conviées a été pensée en deux temps : une table ronde, faisant « dialoguer commerce et design » ; une cérémonie de remise des prix du Concours du Commerce Design (CCD dans la suite de l’article, parce que les sigles c’est in). La table ronde réunit une bande de vendeurs de couteaux à pain, designers, docteurs ès et journaleux. Elle n’a pas grand-chose de rond, à part la forme de ladite table, puisque le temps est compté et la parole pas vraiment partagée. Nous ne nous plaignons pas, les échanges nous laissant plutôt coites, sauf peut-être lorsque nous apprenons que « le design pensé ici [à Sainté t’sais] est raffiné », un peu à l’image de cette soirée qui semble essayer de l’être ! Nous assistons alors à « une expérience organoleptique satisfaisante ». Malgré tout, « le supplément d’âme du design » ne nous atteint pas (d’autant moins quand on pense au passé ouvrier et armurier (!) de cette maudite Cité, aujourd’hui remplacé par de la matière grise innovante…). Plus intéressées par les bises claquées autour de nous que par les « écosystèmes », « courbes de croissance » ou autres « caractères intuitifs » nous avons hâte que la cérémonie (et le bar) soit ouverte.
Gaël Perdriau monte sur scène (parler d’estrade serait plus juste). Quatre écrans plats tout près les uns des autres nous permettent — ainsi qu’à la centaine de convives — de changer en permanence de point de vue sur la bien-pensance à l’œuvre ! Un rapide bilan de mi-mandat donne la gnaque à Perdriau. Il se félicite de la soirée qui « rassemble des gens qui y croient, qui se battent et qui en plus, réussissent ». Qui méritent, quoi. La parole est ensuite aux escrocs membres du jury, présidé cette année par la cheffe du groupe familial Deveaux (fringues et filature ; famille quand même placée au 305e rang dans le classement des 500 plus grandes fortunes de France, on ne reçoit pas n’importe qui dans le Sainté raffiné). Illes décernent prix et hypocrisie à tout-va après avoir passé « une formidable journée à la rencontre des commerçant.e.s ». Les dix commerces finalistes reçoivent TOUS un prix par le jeu des catégories : design de service, design de boutique, design de produit, design digital (ne nous écrivez pas pour nous demander ce que la dernière catégorie veut dire, on ne le sait pas). Des films façon La maison France 5 sont diffusés pour que l’on puisse apprécier l’aménagement des magasins et entendre la voix des tenancier.e.s et des archis. Le design sonore, lui, dénote : la sonorisation est naze. Mais les commerçant.e.s sont content.e.s. Les designers sont content.e.s. Les élu.e.s sont content.e.s. Le public est content. Il n’y a finalement que nous pour penser qu’on a affaire à de vulgaires étagères…
Une boutique nous interpelle plus que les autres. Elle se trouve dans la salle des machines de l’ancienne Manufrance. Elle est belle et rénovée avec goût, nous devons bien l’avouer. Et c’est justement parce qu’on parle de privatisation du patrimoine industriel et prolétaire, ainsi que de baignoires haut de gamme que nous écoutons attentivement le chef parler. Son discours ressemble finalement à celui des autres vainqueurs (nous nous souvenons qu’illes le sont TOU.TE.S !) : remerciements, témoignages d’affection pour « la hausse de la fréquentation et le coup de com » permis.e.s par le CCD », sourire à l’élu.e, blablabla. Son « équipe » — sur scène avec lui — est jeune, ravie et féminine. Même leurs corps semblent avoir été uniformisés…
C’en est trop ! Nous avons soif et faim. Et surtout hâte de goûter aux vins et victuailles offert.e.s par APSYS (c’est le maître de cérémonie qui l’a annoncé, comme ça, sans ciller). Nous rappelons ici que le groupe qui régale est le même qui va construire Steel, le centre commercial du futur au Pont de l’Âne. Mélange des genres et conflit d’intérêts quand tu nous tiens… Après plusieurs blancs sifflés et crudités avalées, plusieurs échanges noués avec des badaud.e.s qui démarraient très souvent par « t’es designer ? », plusieurs fous rires en voyant les membres du jury repartir avec un sac siglé de la Banale du design du printemps précédent, sans oublier un échange déconstructif avec Perdriau, ou encore des rires étouffés en voyant les totems design de la victoire servir de portes-verres, nous nous décidons à quitter ce CCD. Notre bienséance a ses limites !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

L’A45, ce n’est pas fini – Restons mobilisé·es

La Coordination des opposants à l’A45 reste prudente sur les suites politiques du dossier d’autoroute A45.


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Votre carriere, notre enfer

Suite à l’annonce de l’extension de la carrière de St Julien-Molin-Molette par le préfet de la Loire, une petite vingtaine de personnes du collectif des habitant.es et riverain.es se sont mobilisées pour aller perturber la venue du préfet à Veauche pour le Trophée des Jeunes Entrepreneurs.


A Lire ailleurs   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

« Ils canardent nos utopies et volent notre avenir »

Le gouvernement a annoncé la fin de la période d’« expulsions », après une dernière semaine horrible où un camarade a perdu sa main à cause de l’explosion d’une grenade GLI-F4. d’autres ont été blessés, on n’a toujours pas de nouvelles de la personne qui a été poussée du toit des Domaines par les flics et qui est partie inconsciente. On est toujours en alerte ... On attend de de voir ce ce que ça donne sur le terrain...N’hésitez pas à passer, il y a de quoi faire ici, besoin de bras pour déblayer, construire, jardiner, danser...Ils détruisent ? On reconstruira, ZAD vitam !!


National   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Encore une grève à la SNCF !

Réédition d’un article originalement écrit pour Paris-luttes.info en octobre 2015 sur les conditions de travail des cheminot’es.


Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Classe créative ?

Saint-Étienne, ville design, innovante, dynamique, créative, la rengaine est maintenant connue. Ce qu’on sait moins, c’est que c’est un modèle à part entière, développé dans les années 90 aux États-Unis et dont l’un des gourous se nomme Richard Florida. C’est à lui qu’on doit le concept fourre-tout de « classe créative » qui fait baver les édiles de notre belle commune.


Saint-Étienne et alentours Couac   INFORMATIQUE - SECURITE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Numérique, mon amour

A l’heure où le numérique occupe une place toujours croissante dans notre quotidien, Gaël Perdriau et son équipe rêvent de transformer notre cité stéphanoise en « ville connectée », n’hésitant pas pour ce faire à employer les grands moyens.


Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

De propres jardins…

Saint-Étienne et son agglomération comptent une des plus grandes surfaces de jardins potagers sur leur territoire parmi les villes de taille similaire : 89 hectares, répartis en 45 sections, pour 3180 jardins au total. Toute proportion gardée, Sainté n’étant pas en Île-de-France, ces terrains restent malgré tout sous la pression immobilière, la Ville pouvant à loisir modifier son Plan Local d’Urbanisme et rendre constructible des terrains qu’elle ne fait que prêter. Nombre de sections de jardins autrefois situées en centre-ville ou très proches ont petit à petit disparu, le déclin de la surface totale ayant commencé suite à la Seconde Guerre et à la multiplication des zones pavillonnaires.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Brochure - Zine] À l’intersection avec l’A45 #2

Depuis la première intersection, qui était sortie juste avant la marche Sainté - Lyon et le grand rassemblement de Saint Maurice sur Dargoire en juillet dernier, de nombreuses voitures sont passées sous les viaducs... Mais aucun des onzes de ces « ouvrages d’arts », ni des 4 tunnels que nous prévoit l’A45 n’est encore bâtit. La résistance se renforce doucement mais surement au fil du temps, des rencontres et des complicités se croisent. Car ces derniers mois il faut dire que ça s’est agité autant dans les collines, que du côté de Sainté. En espérant que ces quelques pages en donnent l’échos.


National   CONSOMMATION - GLOBALISATION / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Tourisme : fausse liberté ? vraie aliénation ? Rencontre - débat le 3 mars à Lyon

En attendant le passage à Lyon, le 25 avril de la tournée contre les Center Parcs de Roybon, Le Rousset et Poligny... La NINA nous invite à discuter à l’Atelier des Canulars à Lyon le 03 mars 2018 à 15h


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Présentation et discussion à propos des Lentillères

Au lendemain du carnaval des inutiles.... rendez-vous le 25 février à 12h à l’amicale laïque du Crêt de Roch avec des habitant.es du quartier des Lentillères de Dijon (brunch + discussion)
béton va béton


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
Tout brûle déjà. La culture, la jeunesse et les flammes  

Lundi 16 octobre 2017, Françoise Nyssen venait célébrer LA culture stéphanoise : inauguration officielle de la nouvelle Comédie… et visite de la Maison de la Culture - Nouveau Théâtre de Beaulieu. On se souvient que celle-ci avait été incendiée le 17 juin de la même année. Comme d’habitude dans ce genre de situations, les condamnations sont fermes. Par contre, très peu de discussions sur le fond. Pourquoi une structure censée représenter la diversité des pratiques sociales peut-elle être prise pour cible ?


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Folie des grandeurs, bienvenue en métropole !  

Depuis le 1er janvier 2018, sur Sainté et ses alentours, nous vivons officiellement dans une « métropole ». Mais qu’est-ce que ça implique dans nos vies d’urbaines ou de ruraux, ou d’entre les deux ? Chez Couac, l’envie a émergé de soulever quelques-unes des questions que ça peut poser, et au moins d’éclaircir un peu le brouillard de tous ces termes bureaucratiques…


DISCRIMINATIONS - RACISME
8-9 août : collecte de nourriture en soutien aux exilé.e.s de la vallée de la Roya  

Encore beaucoup d’arrivant.e.s dans la vallée de la Roya cet été, il y a un grand besoin d’aide sur place et de ravitaillement de nourriture ! Une collecte aura donc lieu à Saint-Etienne afin de ravitailler les cantines solidaires de la vallée.
#délitdesolidarité #collombenpls


MEMOIRE
Grandeur et décadence des coopératives de consommation  

Alors que l’agro-industrie, la production de masse, peuvent nous entraîner à consommer beaucoup trop et mal, il est temps de revisiter l’histoire de ces coopératives qui ont permis une autre consommation à partir du besoin réel des gens, particulièrement des prolétaires. Cette très longue expérience nous montre qu’il est possible de développer un secteur alternatif ambitieux au capitalisme, porteur de transformation sociale.


LOGEMENT - SQUAT
Le squat de lutte cévenole « La Borie » sera expulsable à la fin de l’été, appel à soutien !  

Berceau d’une lutte mémorable dans les Cévennes contre un grand projet de barrage dans les années 80, ce lieu d’habitation et d’expériences politiques sera expulsable à partir du mois d’Août, rappel historique et appel à soutien.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Raids policiers et saisie des informations bancaires des soutiens de Riseup en Europe  

Mercredi 4 juillet, le collectif Riseup et son soutien financier en Europe, ZwiebelFreunde (littéralement « les amis de l’Oignon », qui soutient l’anonymat sur Internet) ont chacun publié un communiqué sur une grave opération policière. Elle s’est déroulée le 20 juin en Bavière sous prétexte de l’identification des admins d’un blog antifasciste.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Etat de santé du CHU de Saint Etienne : résumé d’une discussion organisée par Couac  

Le 14 Juin 2018, à l’occasion de la sortie de son nouveau numéro le journal Couac organisait une discussion intitulée : « Santé, bien-être, pour qui, à quel prix ? ». Résumé des discussions.


LOGEMENT - SQUAT
Saint-Étienne : Privilégier l’image ou la vie des habitant-es ?  

Christelle Morel Journel et Valérie Sala Pala sont enseignantes-chercheuses à Saint-Étienne. Dans un récent article, elles décryptent les discours tenus sur la ville. Un premier, misérabiliste, insiste sur le dépeuplement et la pauvreté ; un second, à l’opposé, dépeint une métropole innovante et attractive. Un autre discours, qui ne chercherait ni à stigmatiser Saint-Étienne ni à en faire un produit à vendre, reste à imaginer. Rencontre.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Caravane ethnocubique des Tanj’heureux, contre l’A45 et son monde...  

La caravane ethnocubique des Tanj’heureux vous reçoit avec la coordination des opposant-es à l’A45 et contre son monde du 6 au 11 Août, à la tour contre l’A45 à Cellieu (42).


REPRESSION - PRISON
Pour la fermeture des mitards  

Près de 80 000 hommes et femmes sont enfermés dans les prisons françaises, soumis à une peine de prison. Combien parmi ces hommes et femmes sont en plus punis dans les quartiers disciplinaires (QD), les sinistres « mitards » pour quelques jours voire pour plusieurs mois ?


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Perquisitions en cours à Bure  

Perquisitions en cours à Bure dans la Meuse depuis 7h ce matin du mercredi 20 Juin 2018 à l’encontre des militant’es et activistes anti-nucléaire...


LOGEMENT - SQUAT
Ruines vs buildings  

« Châteaucreux, quartier d’affaires » disaient-ils déjà il y a 15 ans… Habitant près de la gare, je me demande encore de quel chapeau est sortie cette idée bien cocasse. Au Crêt-de-Roc, 30 à 40 % du bâti est vacant. À Saint-Étienne, ce pourcentage avoisine en moyenne les 20 % soit environ 10 000 logements vacants. À côté de ça, l’EPASE continue de lancer des chantiers de construction de studios, d’appartements, d’hôtels grand standing. À qui la faute ? Cet article propose de survoler les acteurs de l’immobilier à Sainté.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Rien à cacher sur internet ? Vous êtes sûr.e ?  

Atelier samedi 23 juin à la Médiatheque de Tarentaize de 14h à 17h sur la surveillances des données personnelles et les moyens d’y résister.