Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

L’A45 : petite leçon de charlatanisme

[Les dossiers COUAC]

Le samedi 19 novembre, avait lieu à la Gueule Noire (espace autogéré) une discussion organisée par Carabichou (un groupement d’achats de produits bio) au sujet du projet de l’A45.
Sensibles à la question, et déjà très actifs sur le terrain, quelques représentant-es de différentes associations étaient également présents, notamment le collectif "Sauvegarde des Coteaux du Jarez" (côté Loire, qui travaille avec le collectif actif côté Rhône, "Sauvegarde des Coteaux du Lyonnais") et le groupe de "Coordination des opposants à l’A45". Nous y sommes allé-es pour en savoir un peu plus sur cette autoroute qui est loin de faire consensus. Et de fait, les informations récoltées ont de quoi faire réfléchir…


La réunion commence par une présentation du projet, dont l’élaboration débute en 1993, date du 1er rapport. À son origine, le dossier a été monté avec une perspective économique européenne, et la vision de l’économie de l’époque, qui prônait toujours plus d’échanges commerciaux, toujours plus vite. Libéralisme et mondialisation obligent. L’idée était donc de permettre aux camions andalous de rejoindre Cracovie, en partant de Séville, et en traçant une "diagonale du fou" sur le sol français. L’A45 devait être à l’origine un segment de cette diagonale économique, géométriquement conçue.

Il y a quelques mois, le projet était près d’être abandonné car trop coûteux, mais il vient d’être relancé par certains élus locaux, qui l’ont ressorti des tiroirs, en tirant de substantielles subventions de leurs chapeaux magiques. Le tracé de l’A45 tel qu’il a été entériné comprendrait donc 48kms de bitume, 4 tunnels, 11 viaducs et 5 échangeurs, pour la modique somme de 1,2 milliard d’euros (en restant optimiste). Il est à noter que cette nouvelle autoroute ne dispense pas les collectivités de financer des travaux sur l’A47 qui a besoin de toute façon de rénovations…

Quels sont donc les arguments avancés pour justifier la construction de cette nouvelle autoroute ?

Le discours officiel axe sa rhétorique sur deux aspects principaux : d’une part la volonté de soulager le trafic sur l’A47, actuellement saturée, et d’autre part la perspective de désenclaver Saint-Étienne, en gagnant du temps sur l’axe Lyon/Sainté. Motivations admirables… sauf que la majorité des véhicules qui circulent sur l’A47 et provoquent l’engorgement actuel de l’autoroute relèvent du trafic local et de petits trajets, qui ne seraient pas transposables sur l’A45. La construction d’un pont à Givors rendrait déjà le trafic beaucoup plus fluide. Sa construction est estimée à 300 millions d’euros, soit 4 fois moins que le budget annoncé pour l’A45. Le développement de transports en commun, peu présents, voire absents, sur l’axe Sainté/Lyon, serait également judicieux et profitable, d’un point de vue écologique et social.

En ce qui concerne le "désenclavement" de la ville, cette nouvelle autoroute ne ramènerait pas de l’emploi à Sainté, au contraire, elle ne ferait qu’en déplacer un peu plus vers la mégalopole lyonnaise, comme l’exemple le montre à chaque fois que de petites villes sont connectées à de plus gros pôles, qui aimantent toutes les activités.

Cela porte le doux nom de "polarisation" ou de "métropolisation". Le pôle le plus important attire à lui toujours plus. On peut en outre se demander si les 10 min de trajet en moins annoncées présentent un réel intérêt, au point de détruire, sur le seul territoire ligérien, 220 hectares de terres agricoles… D’autant plus que ces 10 min gagnées permettraient seulement de rejoindre Brignais, au sud-ouest de Lyon… Où 1/2h d’embouteillage attendent encore les joyeux automobilistes désireux de se rendre en centre-ville ! La zone est déjà fortement embouteillée à l’heure actuelle, et la situation risque de ne pas s’améliorer avec l’arrivée de 20 000 véhicules en plus tous les jours. Autant dire que les Lyonnais n’accueillent pas le chantier avec joie, et de fait : les communes lyonnaises se sont prononcées contre dès le départ.

Alors pourquoi tant d’entêtement à construire cette autoroute ?

Une des réponses est peut-être à chercher du côté du concessionnaire choisi pour la réalisation des travaux, attribuée sans surprise à… Vinci !

Comme pour d’autres Grands Projets Inutiles et Imposés, on assiste à la répétition d’un même scénario : un gros entrepreneur de travaux publics fait pression sur les collectivités pour convaincre les élus locaux (humains et corruptibles) de l’intérêt d’un chantier onéreux, et les principaux médias (dépendants et influençables) se font le relais de la bonne parole.

Il est intéressant de signaler à ce sujet que Paul Bernard, préfet de la Loire lors de l’ébauche du projet, qui a lancé la première enquête d’utilité publique de l’époque, s’est vu offrir par Vinci un poste dans l’une de ses filiales à la fin de son mandat. En effet il est aujourd’hui directeur d’Egis-Scetauroute... Une reconversion comme Vinci en a déjà offert à plusieurs autres élus, anciens partenaires de négociations. C’est beau quand les partenariats publics/privés tissent des liens si étroits ...

Pour l’A45 justement, à propos de partenariat public/privé : 845 millions d’euros de subventions publiques seraient versés par l’État et les collectivités locales pour le projet. Le reste serait complété par la Banque européenne d’investissement, alimentée par les banques nationales. Prêt remboursé par Vinci sur les péages de la nouvelle autoroute. Pas un centime à verser pour la construction : public/privé ou public/public ?

Il faut reconnaître que l’arrangement a de quoi interpeller. Et il reste encore à mentionner la clause de déchéance… Cette clause du contrat permet au concessionnaire, si l’infrastructure n’est pas assez rentable, de la rendre à la collectivité. De la rendre, ou plutôt de la revendre, et la collectivité se retrouve donc à la payer… une deuxième fois : double escroquerie !

Un projet qui risque de coûter très cher donc, et de causer de nombreux dommages collatéraux, en commençant par la mise en danger de petites fermes, qui perdraient de nombreux hectares sur le tracé de l’autoroute. Cette agriculture à échelle modeste, encore très présente dans nos campagnes, est une des richesses de la région. C’est elle qui permet d’alimenter nos marchés en produits de qualité, à des prix peu élevés. Tout un tissu paysan risque de disparaître, et pas seulement à cause des terrains coupés en deux par l’A45 : la distribution des terrains risque fort d’être elle aussi être impactée, et de nombreux terrains agricoles pourraient rapidement être transformés en terrains constructibles. En effet, près des autoroutes, on voit souvent émerger des lotissements-dortoirs pour travailleurs urbains, et près des échangeurs on construit des grande-surfaces et des hypermarchés… qui font grimper les prix fonciers (c’est une menace à prévoir également sur les loyers à Saint-Étienne).

Des visions du monde bien différentes

En fait, ce n’est pas seulement sur un projet d’autoroute que les opposants à l’A45 et les bâtisseurs de bitume s’affrontent, c’est sur une vision du monde... Car il est difficile d’arrêter l’idéologie du « tout automobile ». Les conséquences de ce Grand Projet sont difficilement chiffrables à moyen terme. Il est donc urgent de manifester notre désaccord : l’Arafer (Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières) a donné un avis favorable fin octobre, et le Conseil d’État doit donner son feu vert avant la fin de l’année. Après ça, un décret du Premier ministre suffirait à lancer le début du chantier, qui pourrait donc démarrer d’ici 5 mois à peine.
L’imminence des travaux ne décourage pas pour autant nos inventifs et enthousiastes amis des coteaux du Jarez et du Lyonnais, et du pays du Gier, qui ne comptent pas désarmer, bien au contraire ! Il leur reste encore quelques recours à déposer en justice, et de nombreuses réunions et conseils locaux à agiter pour faire pression sur les élus. La protestation se fait de plus en plus visible et les rangs des opposants grossissent, signe que de plus en plus de gens sont alertés sur la question. Le public stéphanois, jusque-là peu sensibilisé, semble se réveiller. Tant mieux : dans la lutte qui risque de bientôt démarrer, les propriétaires qui refuseront l’expulsion auront besoin d’un soutien massif pour tenir, face aux pressions juridiques et financières…

L’arnaque A45

La planète irait mal, paraît-il. L’économie aussi. Et Saint-Étienne perdrait un peu plus chaque jour de son esprit d’entreprendre… Qu’on se rassure cependant : la solution est toute trouvée ! Une magnifique autoroute toute neuve qu’on nous prépare, sur un tracé tout à fait original et inédit : Sainté/Lyon, en traversant quelques paysages pittoresques de nos campagnes lyonnaises et ligériennes. L’agriculture locale risque bien d’en être quelque peu impactée, mais c’est le prix à payer, nous dit-on. On ne mangera peut-être pas de choux l’hiver prochain. Mais certains prévoient de faire beaucoup de blé… sur notre dos !

Un canard qui pince à Saint-Étienne et sa région : le n°2 de Couac est disponible !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Contre l’extension de la carrière de Saint-Julien-Molin-Molette, mais pas seulement...

À Saint-Julien-Molin-Molette, il n’est pas seulement question d’empêcher un lopin de terre de se faire détruire. Il ne s’agit pas seulement de quelques tonnes de pierre arrachées au parc naturel du Pilat. À Saint-Julien c’est bien une lutte pour notre cadre de vie, ne nous faisons plus bouffer par les nuisances du capitalisme et de leur progrès.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Assemblée de lutte contre l’A45, et plus encore

Attention, début décalé à 19h15 !
La prochaine Assemblée de lutte contre l’A45 et plus encore, aura lieu le mercredi 15 février 2017 à 19h15, au Baramioch’ (5 Place Paul Painlevé, au Crêt de Roc).
Faites tourner l’info, venez avec votre énergie, vos envies et questionnements !




Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Promenade Urbaine : Saint-Étienne, belle et rebelle ?

SAMEDI 28 JANVIER 2017 DE 14H À 18H
Les anciennes cités ouvrières semblent trouver leur Salut par la culture et les projets alternatifs. Ville minière, cosmopolite et prolétaire, désormais capitale du design munie d’un quartier d’affaires, Saint-Étienne revêt dans les discours de multiples facettes.
Derrière les mots, le quotidien et la mémoire des habitants propose des images urbaines différentes.




Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Assemblée contre l’A45 et plus encore

La prochaine assemblée contre l’A45 et plus encore, aura lieu le mercredi 11 janvier à 18h et ce sera à la gueule noire (16 rue du mont).
Voili voilou, faites tourner l’info, venez avec votre énergie, vos envies et questionnements !




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Semaine des Convergences #2] Des légumes, pas du bitume !

Du 18 au 21 décembre 2016 contre l’A45 et son monde
La lutte s’amplifie contre le projet dévastateur d’autoroute A45, qui devrait relier La Fouillouse à Brignais, en détruisant de nombreux paysages et des zones habitées ou cultivées par des paysan-nes. Retrouvons-nous pour en discuter, s’organiser ici à Saint-Étienne notre ville, qui sera aussi fortement impactée par les effets indirects néfastes de cette infrastructure.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Rassemblement contre l’A45

Non à L’A45 - Attention territoire en danger !
Dégustation des produits des 375 fermes menacées par l’autoroute A45 :
- Jeudi 15 décembre à 9h30 devant l’Hôtel de Région à Lyon
- Vendredi 16 décembre à 10h devant le siège du Conseil Départemental de la Loire à Saint-Etienne




National   REPRESSION - PRISON / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Videosurveillance au quotidien - Quels droits des personnes filmées ?

Nouvel article de Saint-Etienne-sous-surveillance.net
De plus en plus de caméras sont installées sur la voie publique, au travail, dans les établissements scolaires, dans les commerces, et même dans les halls des immeubles d’habitation. Ces dispositifs doivent respecter différentes règles afin de ne pas porter atteinte à la vie privée des personnes filmées. Quelles sont ces règles ? Quels sont les droits des personnes filmées ?




Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   ALTERNATIVES ECOLOGIQUES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

P’tit Resto en soutien au Carabichou et la lutte contre l’A45

Samedi 19 Novembre 2016 - 12h - La Gueule Noire
Le Carabichou est un groupement de personnes qui souhaitent acquérir des produits sains, de qualité, à des prix raisonnables, issus de la filière "biologique" avec ou sans certification, favoriser les productions locales, se dégager de l’industrie agro-alimentaire et des circuits de la grande distribution, et tendre à se réapproprier leur consommation.




National   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Notre Dame des Landes] Appel de la ZAD face aux menaces d’expulsion !

Ce texte s’adresse à tout.e.s celles et ceux qui voudraient participer à la résistance sur le terrain ou de plus loin. Son objet est d’informer sur ce qui nous semble aujourd’hui crucial pour les mettre en échec, ainsi que sur l’état d’esprit dans lequel nous nous préparons. Nous vous invitons à le diffuser largement.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Nouveau départ dans la lutte contre l’A45 !

Retour sur la journée de mobilisation du 18/09
Dimanche 18 septembre se tenait à Mornant (69), entre Saint-Etienne et Lyon, une fête des opposant-es à l’autoroute A45. Un projet néfaste dont les nuisances vont nous concerner directement ; la lutte se doit d’être relancée maintenant que les crédits publics ont été votés pour le financement. On republie ici un bon article (avec notamment plusieurs entretiens) qui a été réalisé par des ami-es du site Rebellyon.info.




0 | 10 | 20

A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
Rassemblement contre la violence policière. Justice pour Théo, Adama, Wissam et les autres !  

Suite à l’agression du jeune Théo par des policiers à Aulnay-sous-Bois, de nombreux rassemblements ont eu lieu un peu partout en France. Dont un à Saint-Étienne, ce mercredi 15/02 à 18h30, place du Peuple, en solidarité avec Théo et la population d’Aulnay et de banlieue parisienne, qui subit quotidiennement le harcèlement de la police.


GENRES - FEMINISME
Assemblée de femmes travailleuses, travailleurs et jeunes.  

Il s’agit de faire du 8 mars 2017 une journée internationale des femmes qui se battent pour l’égalité des droits et le respect de leur choix de vie. En mettant en avant cet aspect nous renouons avec les origines de cette journée voulue par Clara Zetkin en 1910 pour marquer l’unité internationales des luttes émancipatrices des femmes et leur rôle essentiel pour la conquête des droits dans et avec le mouvement ouvrier.


MEDIAS
[audio] Le 8 février, la "Boîte à surprises" sur Radio Dio invitait Couac  

Mercredi 8 février 2017, la "Boîte à surprises" en direct sur Radio Dio, invitait quelques voix de Couac en studio. Pour une présentation du journal, un retour et approfondissement sur le numéro deux du canard local qui pince, et un petit coup de projecteur sur des luttes locales...


MOBILISATIONS - LUTTES
[jeu-concours] Un panneau dans la gueule de l’A45  

Ce jeu se fait en trois phases :
phase 1 : Fais marcher ton cerveau, ton inventivité, ou plutôt comme on dit à Sainté pendant la biennale "your creative soul of design", et réalise un détournement de panneau routier contre l’A45.
phase 2 : Envoie ton oeuvre sur le Numéro Zéro en commentaire de cet article, ou en venant aux "Assemblées contre l’a45 et plus encore" (voir l’agenda du Numéro Zéro).
phase 3 : Télécharge tes propositions préférées, imprime-les, et colle-les n’importe où !


MOBILISATIONS - LUTTES
ManiFêteAction à Saint-Julien-Molin-Molette  

Rapide retour sur la journée de ManiFêteAction... Environ 400 personnes étaient présentes ce samedi 18/02 sous un beau soleil, pour marcher et crier, chanter leur opposition à la carrière Delmonico-Dorel, et revendiquer une nouvelle fois une chose simple : son arrêt en 2020, contre le projet d’extension. On a vu aussi se faire le lien avec la lutte contre l’A45, avec la présence d’opposant-es à ce projet.


REPRESSION - PRISON
Emission Papillon du jeudi 2 février 2017  

Contre toutes les prisons
Les 1er et 3ème jeudis du mois 20h à 21h sur Radio Dio 89.5FM à St-Etienne sur Radio Canut 102.2FM à Lyon et Saint-Quentin Fallavier (en alternance avec "la Petite Cuillère")


GLOBALISATION - CAPITALISME
[Biennale du design] Éloge de la marchandisation  

Critique de la marchandisation de l’art, du marketing culturel à la Biennale du design.
Au nom de la défense de la qualité de vie sur la région stéphanoise nous condamnons cette manifestation néfaste et toxique, comme pollution intellectuelle émanant d’une propagande mercantile qui pourrit la vie des stéphanois.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
[Bédothèque de Luxe] Goûter de l’édition BD et politique  

La bibliothèque BD des Arts du Forez invite des éditeurs et auteurs pour un rendez-vous convivial le vendredi 17 février 2017 à partir de 17h, aux Arts du Forez (4 bd Robert Maurice - Maison des Associations, 1er étage).


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Rencontre avec une opposante à l’A45  

[Les dossiers COUAC]
Julia Lourd, coprésidente du collectif "Sauvegarde des Coteaux du Jarez" était présente à la discussion sur l’A45, le samedi 19 novembre à la Gueule Noire. Elle a accepté de répondre à nos questions.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Maudits carriéristes  

[Les dossiers COUAC]
De singulier, il n’a pas que son nom, Saint-Julien-Molin-Molette, ou le nom de ses habitant’es, les Piraillons et les Piraillonnes. Son histoire et sa topographie également font de ce village un lieu vraiment hors du commun. Si volonté politique il y avait, on imaginerait volontiers un avenir radieux à cette commune exceptionnelle. Mais le développement capitaliste mégalomane ne voit pas les choses ainsi.


MEDIAS
Un canard qui pince à Saint-Étienne et sa région : le n°2 de Couac est disponible !  

... Ainsi que les solutions tant attendues des mots croisés.
Le numéro 2 de Couac (journal local d’enquête critique) est disponible depuis fin décembre 2016. Où peut-on le trouver ?