Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Non au procès politique

Non au procès politique ! Nous soutenons les jeunes poursuivis pour les actions contre la "Loi Travail" à St-Etienne.


MISE A JOUR, mercredi 13 juillet 2016 La justice a parlé : relaxe pour Nina, Jules et Yvan ! Délibéré le 6 septembre pour Martin. Nous serons présents !
 
MISE A JOUR, jeudi 21 juillet 2016 Le parquet et J-L Gagnaire font appel de la décision de relaxe de nos trois camarades.

Le 13 juillet 2016, Martin, 24 ans, Nina, 24 ans, Jules, 25 ans, et Yvan 29 ans, sont convoqués devant le Tribunal de St-Etienne pour y être jugés. Ils sont accusés de dégradations, de rébellion et de violences sur policiers suite à la manifestation du 12 mai au cours de laquelle un millier de personnes est allé interpeller les deux députés de St-Etienne sur la loi travail et le 49-3. Ces accusations graves - dont les conséquences peuvent être lourdes pour la vie de jeunes qui sont : étudiant en sociologie et surveillant, employée, assistant de vie scolaire, musicien -, sont mensongères. Il s’agit d’un procès politique pour frapper des opposants à la "loi travail", et faire déraper un mouvement social qui ne faiblit pas malgré toutes sortes de manœuvres. Car depuis plusieurs mois c’est une stratégie de la tension qui est mise en œuvre dans de nombreuses villes par le gouvernement Valls-Cazeneuve, pour faire peur, décrédibiliser le mouvement et le faire basculer dans la violence.

A St-Étienne, depuis début mars, les journées de mobilisation contre la loi travail se succèdent à l’initiative des organisations syndicales et de jeunesse. Elles sont marquées par la présence dynamique des jeunes, dont des milliers d’entre eux sont descendus dans la rue. Pas difficile de comprendre pourquoi. Déjà victimes d’une précarité de masse, ils seront au premier rang pour encaisser la suppression des droits, garanties et protections contenus dans le code du travail que cette loi démantèle, puisque la possibilité pour le patronat d’imposer des accords d’entreprises inférieurs à la loi et inférieurs aux conventions collectives des branches donnera le signal d’un dumping social généralisé. "A ceux qui veulent précariser les jeunes, les jeunes répondent "résistance", et le cortège jeune l’a fait, en actes et avec des images fortes : le 31 mars en construisant avec des parpaings le "mur du dialogue social" devant le Préfecture, le 9 avril en dénonçant les banques alors qu’éclatait le scandale des Panama papers, le 28 avril en guillotinant le Code du Travail sur les marches de l’Hôtel de Ville, le 3 mai avec la parade des esclaves enchaînés du MEDEF, le 12 mai en interpellant les députés et en tendant une banderole sur la façade de la permanence de JL Gagnaire, supporter de la loi travail, du 49.3 et complice de l’évasion fiscale des profits des grandes entreprises.

Ce sont ces actions pleines de sens que le pouvoir ne supporte pas. Elles ont été menées sans aucune violence physique. A St-Etienne, les commerçants ne ferment jamais leurs vitrines - pas besoin… Elles ont été faites sans violences vis-à-vis des policiers, alors même que depuis le 31 mars, des policiers sans brassards - certains cagoulés -, infiltrent le cortège des jeunes, les insultent, les menacent et les provoquent.

Le 12 mai, un millier de personnes a interpellé les deux députés de St-Etienne. Une banderole a été déployée depuis le balcon de la permanence de JL Gagnaire, absent au rendez-vous. Il reconnaît lui-même « ni vol ni vandalisme » dans sa permanence. Mais le 13 mai le ministre de l’intérieur Cazeneuve de passage à St-Etienne a appelé à « punir les casseurs » et "professionnels de la haine". Arrêtés chez eux avec perquisitions de leurs logements et de celui de certains de leurs parents le jeudi 2 juin à 6 heures du matin, dans une opération qui a mobilisé une centaine de policiers, puis gardés à vue 36 heures, Martin, Nina, Jules et Yvan ont été traités comme des « terroristes ». Le 13 juillet prochain, ils seront conduits au Tribunal accusés de dégradations, rébellions violences sur policiers.

C’est un procès politique dont l’objectif est de faire taire et dérailler le mouvement social contre la loi travail, et de punir des jeunes qui s’occupent de la politique de leur pays. Nous ne sommes pas dupes de la stratégie du gouvernement pour imposer une loi inspirée par le MEDEF. Nous exigeons que cessent ces opérations de provocation, nous exigeons le respect des libertés publiques. Nous affirmons notre solidarité avec les jeunes menacés et notre soutien à leur engagement citoyen, syndicale et politique contre la loi Travail. Nous exigeons leur relaxe.

Nous appelons à les soutenir et à être à leurs côtés le 13 juillet au Tribunal de St-Etienne.

Lien vers la pétition en ligne et pour suivre les dernières nouvelles de cette "affaire" : https://www.change.org/p/cgt-precai...


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 réactions

  • vu sur le site du torchon local que le parquet fait appel de la relaxe.

  • Nina, Jules et Yvan ont été relaxé-e-s.

    pour Martin le jugement a été mis en délibéré au 6 septembre


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

Boum et bouffe de lutte contre l’A45

Soirée contre l’A45, à la Gueule Noire (16, rue du Mont) le vendredi 2 juin.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

RIPOSTE SOCIALE !

Le 2nd tour des élections présidentielles oppose ce dimanche Marine Le Pen à Emmanuel Macron. Dans un cas comme dans l’autre, ce que nous savons c’est que nous avons déjà perdu. Les 5 ans à venir vont être terribles.
Mobilisation populaire dimanche 7 mai 2017 à 21h, place J. Jaurès à Saint-Étienne.




A Lire ailleurs   MOBILISATIONS - LUTTES

Tour d’horizon des manifs du 23 avril au soir

Suite au résultat des élections, de nombreuses manifestations ou rassemblements étaient appelés aux quatre coins de l’Hexagone. Retrouvez ici un petit tour de France des événements de la soirée post-électorale là où nous avons pu trouver des informations.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Rassemblement jeudi 27 avril 11h30 Hôtel de Ville

NI FASCISME, NI LIBÉRALISME ! #REVOLUTION
Appel national à bloquer les lycées contre Le Pen et Macron ce jeudi 27 avril 2017.
Rassemblement à 11h30 Place de l’Hôtel de Ville à St-Étienne




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Ni Macron ni Le Pen ! Résistance !

Nous ne tomberons pas dans l’imposture du "front républicain" ! Pas de compromis !
RDV dans la rue ce lundi 24 avril 2017 à 18h, Place Jean Jaurès.
Rassemblons nous, organisons nous, syndiquons-nous !
Ni patrie, ni patrons, ni Le Pen, ni Macron !
Il est temps d’en finir !




Saint-Étienne et alentours   DISCRIMINATIONS - RACISME / MOBILISATIONS - LUTTES

On est toujours là !

Il y a bientôt deux ans, les 18 et 19 avril 2015, l’amicale laïque de Beaulieu accueillait les "Cinquièmes rencontres nationales des luttes des immigrations". Ces journées étaient organisées par la section locale du Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires, jeune organisation fédérant de nombreux collectifs à travers toute la france. À l’approche de l’anniversaire de cet événement, les éditions Tahin Party nous font le plaisir de publier la retranscription des interventions et échanges passionnants qui avaient eu lieu à cette date.




National   MOBILISATIONS - LUTTES

Rage de camp - Un bouquin ressource pour organiser des événements autogérés

Livre de 325 pages sorti fin décembre, Rage de camp revient en détails sur l’organisation du camp VMC (Bure, 2015), afin de transmettre un maximum de connaissances, pour que ce travail et ces reflexions soient réutilisables...




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

URGENT ! Rassemblement devant la talau

Appel à rassemblement
Monsieur le ministre de la justice est en déplacement et en costume aujourd’hui mercredi 15 mars à la Talaudière. Un appel à rassemblement est lancé par les opposants à l’A45. Pour marquer notre présence, nous faire entendre des cravatés et exprimer notre refus de ces grands projets de béton, ni A45, ni prison !
RDV à14h30 devant la prison de la talau !




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

"Comité d’accueil" pour le Meeting de soutien à François Fillon à Saint-Etienne

"Comité d’accueil" devant le Flore, avec banderoles, pancartes et casseroles à l’occasion d’un meeting de soutien à François Fillon, le jeudi 16 mars 2017 au Flore à Saint-Étienne




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Rassemblement contre la répression policière ! #2

Vendredi 10 mars 2017, 18h30, place du Peuple, Sainté.
Soyons nombreux.ses pour manifester notre soutien à tous.tes ceux.celles qui subissent la répression policière et judiciaire !! Face au renforcement des dispositifs sécuritaires et des violences d’état, face à la banalisation du racisme, il y a une nécessité de se rencontrer, de partager, et de s’organiser pour apporter une réponse.




0 | 10 | 20 | 30 | 40
Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Emission Papillon du jeudi 2 février 2017

Contre toutes les prisons
- Lecture d’une lettre de Damien Camelio, incarcéré pour diverses dégradations lors d’une manifestation contre la loi travail à Paris.
- Lettre de Mohamed depuis le QHS tombeau secret de Condé sur Sarthe
- Nouvelles et lecture d’une lettre de Fabrice Boromée.
- Interview de la compagne d’un des inculpé pour la mutinerie au Quartier Maison Centrale (QMC) de la nouvelle prison de Valence.




National   MOBILISATIONS - LUTTES

Solidarité face aux arrestations du mouvement social

Appel à rassemblement le mardi 13 décembre 2016 à 13h30 devant le palais de justice de Clermont-Ferrand en soutien aux inculpés du mouvement contre la loi travail dans le Puy de Dôme, arrêtés arbitrairement ce printemps dans une manifestation.




Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / REPRESSION - PRISON

Boum de soutien anti-répression

Samedi 12 Novembre 2016 - La Gueule Noire
Pour les inculpé’es du mouvement "Loi Travail"

Boum de soutien anti-répression à partir de 20h pétantes ! (fin du son à 2h)
20h-21h : happy hour + veggie burgers




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

[Compte-rendu de la manif du 15/09 à Sainté] Nous sommes de retour...

... pour vous jouer un mauvais tour !
Après une pause estivale, une nouvelle manif’ contre la loi "travaille", et surtout contre son monde (pour une partie des participant-es) a eu lieu jeudi.
C’est une configuration inédite : un mouvement de contestation déterminé de plus de 4 mois au printemps, des grèves, des occupations, des blocages, des manifs offensives...




National   MOBILISATIONS - LUTTES

La loi Travail : petit décryptage

A la veille de la rentrée (de la lutte) des classes !
Quelques amendements adoptés par 49.3 de la loi travail, promulguée en scred cet été, un petit rappel des modifications que ce texte va engendrer pour les millions de travailleureuses en France...




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Septembre, rentrée de (la lutte des) classes !

Suivi de la mobilisation contre la loi Travail et son monde, à Sainté
La loi travail a suscité plus de 4 mois de contestations déterminées dans la rue, Manuel Valls et son gouvernement nous l’ont imposée en utilisant une troisième fois (!) l’article 49.3 pour passer en force. Sur Saint-Étienne, comme partout ailleurs en France, nous avons bien senti que nous sommes dans un bras de fer contre le pouvoir, qui mobilise bien au-delà de la question de ce texte de loi. Partout les énergies combattantes s’organisent pour une rentrée... chaude ! Pour un printemps de lutte sans fin, mobilisons-nous ensemble.
Dernière MàJ : 16/09/2016 à 11h




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Un procès politique... et la répression contre un militant

Actions contre la "loi travail"
Le 6 septembre dernier, le Tribunal de grande instance de Saint Étienne a rendu son délibéré pour le jugement de Martin, un camarade inculpé pour de prétendues "violences sur policiers".




National   GENRES - FEMINISME / REPRESSION - PRISON

Liberté pour Kara Wild !

Kara Wild est une artiste, une camarade et une force de la nature résistante, étant actuellement détenue en France pour sa participation supposée à une manifestation contre des réformes draconiennes concernant le travail "Loi Travail" et la répression policière. Elle est une femme trans et est actuellement détenue dans une prison pour hommes et n’a pas accès à des hormones. Elle est également une citoyenne des états-unis et son transfert à été refusé parce que les autorités françaises pensent qu’elle pourrait tenter une évasion lors de celui-ci.




A Lire ailleurs   MOBILISATIONS - LUTTES

Quelques propositions pour s’opposer à la Loi « Travaille ! » cet été

Avec l’arrivée de l’été, la répression systématique des manifs et le passage en force à coups de 49-3, le gouvernement pense se mettre à l’abri de la contestation. Il est déjà certain qu’elle recommencera en septembre. D’ici là, six propositions (non-exhaustives) pour que la pause estivale n’ait pas lieu.
Article complet à lire sur Rebellyon.info




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Suivi de la mobilisation contre la loi Travail et son monde, à Sainté

Une loi dont 70% des personnes interrogées ne veulent pas, qui a suscité plus de 4 mois de contestations déterminées dans la rue et dont l’assemblée nationale voudrait pouvoir débattre, voila ce que Manuel Valls et son gouvernement veulent nous imposer en utilisant une troisième fois (!) l’article 49.3 de la constitution pour le faire passer en force. Sur Saint-Étienne, comme partout ailleurs en France, il apparaît clairement que nous sommes dans un bras de fer qui mobilise au delà de la question de ce texte de loi.




0 | 10 | 20 | 30
A Lire ailleurs   REPRESSION - PRISON

Tours : la manifestation du 7 mai dispersée à coups de tonfas

"En marche pour cinq ans de lutte."
Comme partout en France, plusieurs manifestations Ni Le Pen, ni Macron, ni patrie, ni patron ont eu lieu dans l’entre deux tours à Tours. Ce dimanche soir c’était derrière la banderolle "En marche pour cinq ans de lutte" que se sont réunies une centaine de manifestant·es pour une nouvelle manifestation sauvage... sauvagement réprimée...




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Emissions papillon du 16 mars et du 6 avril 2017

Émission du 16 mars 2017 :
- Retour sur le procès de la deuxième mutinerie au Quartier Maison Centrale de la prison de Valence.
Émission du 6 avril 2017 :
- Interview de Adeline, compagne d’un des deux inculpés de la mutinerie de Valence, transféré depuis à la prison ultra sécuritaire de Condé sur Sarthe.
- Interview de Lindia dont le fils est incarcéré au centre de détention de Châteauroux, qui nous raconte ses déboires avec la matonnerie et nous raconte la situation ubuesque dans laquelle elle et son fils se retrouvent.




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

S’évader c’est scier des barreaux et prendre le risque d’une balle dans la tête. Sûrement pas d’ouvrir un livre !

"Ça ne valait pas la peine mais ça valait le coup", 26 lettres contre la prison, écrites par Hafed Benotman et choisies par L’Envolée.
Courez chez vot’ libraire pour vous procurer le bouquin contre 12 euros ou à vot’ boîte aux lettres après avoir écrit aux Éditions du Bout de la Ville.




National   REPRESSION - PRISON

Encore un non compte-rendu du procès de la deuxième mutinerie au QMC du nouveau centre pénitencier de Valence

En l’espace de 2 mois, ce sont deux mutineries qui éclatent au QMC de Valence. Le Vendredi 10 janvier 2017 se tenait le procès de deux prisonniers accusés d’être les auteurs de la mutinerie, compte rendu...




Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

TGI de Valence - Procès des deux détenus du Quartier Maison Centrale du centre pénitentiaire

Le vendredi 10 mars 2017 à 14h, deux détenus passaient à la barre du tribunal de grande instance de valence pour "dégradation et vol avec violence". Seuls les membres de leurs familles ainsi que les journalistes ont pu rentrer dans la salle d’audience. Les autres personnes présentes qui souhaitaient aussi assister au procès n’y ont pas eu accès et se sont faites charger par les flics. Bilan de l’après midi : deux personnes en garde à vue avec un procès en novembre prochain et une peine de cinq ans de prison ferme pour les deux prisonniers qui se rajoute à leur condamnation initiale.




Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Malgré la répression qui s’abat, les actes de révoltes continuent d’exister.

Quelle(s) solidarité(s) pour les faire vivre, propager ?
Soirée discussion, projection, lectures autour de quelques événements récents le 12 mars 2017 au Blizart à la Chaise-Dieu (43).
L’oseille récoltée sera filée à Kaliméro, caisse de soutien aux prisonnier-es de la guerre sociale.




Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Contre l’A45 et la nouvelle prison, refusons les projets d’un monde plein de barreaux !

Réflexions sur les similitudes entre le projet d’une nouvelle autouroute et celui d’une nouvelle prison que l’état veut imposer dans la Loire... et les raisons de s’y opposer, pour renforcer nos luttes.




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Insupportables, le tribunal de Valence et le Quartier maison centrale de sa prison.

Le 10 mars 2017, tous et toutes au TGI de Valence pour soutenir les prisonniers de la deuxième mutinerie du quartier maison centrale (QMC) de la prison de Valence.




Saint-Étienne et alentours Papillon   REPRESSION - PRISON

Emission Papillon du jeudi 16 février 2017

Contre toutes les prisons
- Bref compte-rendu du rassemblement et de la manifestation contre les violences et les meurtres de la police, du mercredi 15 février à Saint-Etienne
- Au tribunal de grande instance de Bobigny, les magistrats éliminent les jeunes à "peines" réelles ! Interview d’une camarade qui accompagne les inculpés et leurs familles.
- Interview de Marie Créténot, juriste à l’OIP
- Lecture d’un communiqué de Georg Huss, prisonnier à Mulhouse et membre fondateur de la branche autrichienne d’un syndicat de prisonniers allemands




A Lire ailleurs   REPRESSION - PRISON

À Nantes, la caisse de solidarité est dans le collimateur d’une juge d’instruction

Au mois de janvier et février 2017, les trois personnes titulaires du compte bancaire du comité de soutien aux inculpé.es (la caisse de solidarité de Nantes) ont été convoquées par la gendarmerie dans le cadre d’une enquête ouverte par une juge d’instruction. En se rendant à ces convocations, elles ont appris que l’enquête portait sur un appel à dons visant à financer, via la caisse de solidarité, les amendes et frais de justice de personnes condamnées




0 | 10 | 20 | 30 | 40

A la une...

REPRESSION - PRISON
Quelques infos et remarques au sujet du projet de construction de la nouvelle prison dans la Loire  

"On n’humanise pas un cimetière" Top El Hadj, lors de son procès pour évasion de la Centrale de Moulins.
La maison d’arrêt de la Loire se trouve à la Talaudière, commune qui touche Saint Étienne.
Il y a 328 places "officielles" dans cette vieille taule pourrie construite en 1968, un quartier hommes, un quartier femmes, et un centre de semi-liberté (construit plus récemment). L’été dernier, un article de plus évoquait la "surpopulation", avec plus de 480 enfermé-es.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Appel depuis le Venezuela aux anarchistes d’Amérique latine et du monde : La solidarité est beaucoup plus qu’une parole écrite  

Nous nous adressons à tous les organes d’expression du mouvement libertaire, en particulier ceux de notre continent, non seulement pour attirer votre attention sur la situation que nous vivons au Venezuela depuis avril 2017, mais sur ce qui est pour nous une urgence, c’est-à-dire faire en sorte que l’anarchisme au niveau international s’exprime plus fortement en ces dramatiques circonstances, avec des attitudes et des actions cohérentes par rapport à ce qu’a été la prédication et la pratique de l’idéal anarchiste durant son parcours historique.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Festival Cultures de Rue (Round 2)  

Après-midi : ateliers stickers, graffs / démo de boxe et Muai Thai / Projection "La cultura del Bariio"
Soirée concerts avec Cartouche (Punk de Paris), Los Afilados (OI ! argentin), La Plataforma (RAP conscient de Madriz), Solid Sleep (Post Punk de Sainté) et Soul JahZ’z (Social War Mix / Sainté)
Samedi 27 mai 2017 à partir de 14h @ Ursa Minor


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Soirée RAP + Open Mic + DJ set en soutien au Femcees Fest  

Le 27 MAI 2017 à la Gueule Noire
Cette année le Femcees Fest est de retour pour la 5e session !
Toujours plus de meufs s’emparent du micro ou de diverses disciplines du Hip Hop pour s’exprimer et c’est tant mieux. En perspective fin octobre 2017, un festival de 3 jours avec des ateliers, du son, du graff, d’la danse, un état d’esprit !


MOBILISATIONS - LUTTES
La répression du mouvement contre la loi Travail continue !  

Trois militant-es ayant participé au mouvement contre la loi Travail subissent eux aussi la répression judiciaire suite à leur engagement du printemps dernier. Convoqués par la police, ils ont refusé le fichage ADN et pour cela la justice s’acharne et les poursuit. Un rassemblement de soutien aura lieu le jour de leur audience : mardi 23 mai 2017 à 13h devant le Tribunal de Grande Instance de Saint-Étienne.


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Journée "Réfugiés : bienvenue !"  

Le 20 mai 2017 à la Gueule Noire, journée "Réfugiés : bienvenue !" en soutien aux association Transport People and Care et La Maison Solidaire qui viennent en aide aux migrants, via des convois humanitaires à destination de Vintimille, Calais et où les besoins sont exprimés par les associations locales.


REPRESSION - PRISON
Relaxe pour Jann-Marc Rouillan  

Le procès en appel de Jean-Marc Rouillan a eu lieu le mardi 18 avril 2017 à la cour d’appel du tribunal de Paris. Le procureur a demandé deux ans dont un an assorti d’un sursis avec mise à l’épreuve. Délibéré le 16 mai. Restons solidaires. Ne laissons pas faire !!!
(MAJ le 20/04/2017)


MOBILISATIONS - LUTTES
Ni Macron, ni Macron ! Riposte sociale !  

Retour sur le rassemblement post-électoral
20h, ... Peu de surprises. Macron est élu, ça tire la gueule au QG du FN, les drapeaux bleu-blanc-rouge sont de sortie devant la pyramide du Louvre. Ici, les camions de Gendarmerie mobile et CRS sont postés devant la prèf’ et une tripotée de bacqueux armés jusqu’aux dents sont positionnés devant la permanence du FN...


REPRESSION - PRISON
Comment se renforcer face à la police et à la justice ?  

Moment d’échange d’expériences et réflexions
Lors de mouvements de contestations, au cours de luttes auxquelles nous pouvons participer, ou dans notre vie de tous les jours, nous pouvons être confronté-es aux flics, et à la justice.
Ceux-là ont pour fonction de réprimer, de faire disparaitre la déviance et la contestation... pour que chacun-e accepte le monde tel qu’il est.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Venue en France depuis le Vénézuela  

Je serais en France du 6 juin au 1 septembre de cette année. Je bosserai et ferai des projections/débats sur la situation du Vénézuela et le mouvement anarchiste vénézuelien afin de collecter des fonds pour acheter un serveur qui restera connecté en France et soutenir l’achat d’un vieux ciné pour en faire un Centre Culturel Libertaire dans les Andes.


CONSOMMATION - GLOBALISATION
le compteur gazpar prend de vitesse linky  

Depuis quelques jours les habitants des quartiers Beaubrun, Tarentaize et Tardy ont reçu des courriers annonçant que les nouveaux compteurs gazpar allaient être installés prochainement. Ces compteurs sont prétendus "intelligents" car ils communiquent les données de consommation plusieurs fois par jour aux fournisseurs de gaz. Le tout en utilisant les ondes électro magnétiques. L’arrivée de gazpar sur Saint-Étienne précède le déploiement à partir de juin prochain du compteurs linky (pour l’électricité).
Ici ou là, la résistance pour des raisons économiques, de santé et contre la surveillance s’organise pour refuser ces installations.