Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Rencontre avec une opposante à l’A45




[Les dossiers COUAC]

Julia Lourd, coprésidente du collectif « Sauvegarde des Coteaux du Jarez » était présente à la discussion sur l’A45, le samedi 19 novembre à la Gueule Noire. Elle a accepté de répondre à nos questions.


Couac : Parlez-nous un peu de votre collectif…
Julia Lourd : Le collectif existe depuis 1993, il regroupe quinze associations qui sont toutes situées sur le tracé de l’A45 côté Loire. Il a pour but de lutter contre le projet d’A45 et plus largement pour la sauvegarde de l’environnement.

Couac : Depuis quand faites-vous partie du collectif, et comment l’avez-vous rejoint ?
J.L. : J’en fais partie depuis sa création. À la suite d’une réunion d’information au sujet de l’A45 à Saint-Chamond, nous avons décidé de monter une association.

Couac : Comment a évolué le collectif et qui sont les personnes qui s’y investissent ?
J.L. : Il existe un noyau dur de personnes qui sont présentes depuis le début, avec assez peu de jeunes. Le dossier évolue en dents de scie depuis 20 ans. Au cours des deux dernières années, de plus en plus de personnes s’y investissent, et notamment des jeunes. Ma génération était dans la société de consommation. Aujourd’hui, les jeunes adultes se posent la question de savoir si l’environnement n’est pas plus important que l’argent.

Couac : Et aujourd’hui, où en est la lutte ?
J.L. : Jusque-là il était difficile de toucher le monde paysan, mais maintenant que l’urgence se fait sentir, de plus en plus de personnes se mobilisent, on constate une certaine prise de conscience. La manifestation du 18 septembre à Mornant a permis de rassembler beaucoup de monde, et de monter un nouveau collectif d’opposants à l’A45 issus du Pilat.

Couac : Qu’en est-il à Saint-Étienne ?
J.L. : Jusqu’à aujourd’hui, les Stéphanois-es étaient assez peu alerté-es et sensibles à la question, les médias dominants ayant largement monopolisé le sujet, en se faisant les porte-parole de l’argumentaire officiel.

Couac : Comment vit l’association financièrement ?
J.L. : Le collectif de Sauvegarde des Coteaux du Jarez vit uniquement sur les cotisations des adhérents. Nous avons fait un appel aux dons pour financer la campagne d’affichage. L’avantage est que jusqu’à présent tous les recours en justice ont été devant le tribunal administratif, qui est gratuit. Il est possible que nous ayons besoin de financements pour les prochaines actions en justice si elles se font devant d’autres tribunaux.

Couac : Quels sont vos modes d’action ?
J.L. : Principalement l’information auprès de la population et des élus. À ce sujet nous avons rencontré de nombreux élus qui se positionnaient contre le projet, mais qui n’étaient pas prêts à s’engager officiellement, par peur des sanctions. Nous sommes également très présents sur les marchés pour discuter avec les habitants des zones concernées et nous faisons régulièrement des manifestations pour exprimer notre désaccord. En parallèle, nous avons déposé plusieurs recours juridiques, avec quelques victoires comme en 2012 : nous avons gagné nos recours contre Saint-Étienne Métropole et le Département. Ils s’étaient engagés à financer l’autoroute à hauteur d’un pourcentage.

Couac : Comment s’est déroulée l’enquête d’utilité publique ?
J.L. : Cette enquête fait partie de la procédure pour délivrer ou non la déclaration d’utilité publique, elle est menée par un commissaire qui à l’issue de l’enquête doit donner un avis favorable ou défavorable au projet. Elle s’est déroulée de novembre 2006 à janvier 2007. Le collectif a déposé un mémoire à la préfecture de la Loire, et j’en ai également déposé un à titre personnel.

Couac : Quelles ont été les conclusions de l’enquête ?
J.L. : Il y a eu environ 2000 participants. Le commissaire a donné un avis favorable tout en émettant des réserves, notamment liées à l’impact sur les nappes phréatiques. Il a réclamé une enquête supplémentaire. Enquête qui a été faite, mais n’a pas conclu que les risques étaient suffisants pour bloquer le projet. On peut légitimement s’interroger sur la fiabilité de l’enquête d’utilité publique, les questions posées étaient très orientées. En effet, à la question « Est-ce que vous pensez que l’A47 pose problème ? », j’ai répondu affirmativement, ce qui m’a valu d’être classée parmi les personnes favorables à l’A45... Raccourci un peu rapide, vous en conviendrez !

Couac : Comment voyez-vous la suite ?
J.L. : Après le résultat de la Cour d’appel de Nantes, qui s’est prononcée en faveur de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes contre l’avis de la rapporteure publique, je suis assez défaitiste concernant les décisions de justice : l’environnement est mis de côté dans les sphères gouvernementales. Malgré tout, le collectif ira jusqu’au bout, et on peut se rappeler à ce sujet que dans les années 80, les citoyens avaient réussi à arrêter la construction du barrage de Serre de la Fare sur la Loire en occupant le site pendant cinq ans et en se mettant en travers de la route des bulldozers...

(Propos recueillis par Azou et Chloé)

Un canard qui pince à Saint-Étienne et sa région : le n°2 de Couac est disponible !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Voisin.e.s vigilant.e.s + flics violents = récit d’une non-ouverture de squat

Récit d’une tentative d’ouverture quelque part à Saint-Étienne, empêchée par l’action coordonnée de la police et de ses collaborat.eur.rice.s en pyjama.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

2,8 millions de logements inoccupés en France et Saint Etienne n’est pas en reste

A l’abri sous les flonflons de la biennale, la mairie met des dizaines de familles et personnes à la rue. Alors que partout en France le nombre de logements vides augmente et que selon une récente étude de L’INSEE, il y a environ 13 000 logements vides à Saint-Étienne, comment le maire Pedriau peut-il encore défendre une « ville inclusive » ?
Retour en chiffres sur la soi-disant crise du logement en France et à Saint-Étienne en particulier.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Lettre ouverte à Monsieur le Maire de Saint-Étienne, Monsieur le Préfet de la Loire et au-delà

Nous étions, ce mercredi soir, quelques dizaines de citoyens soutenant la cause des migrants et personnes sans domicile fixe à vouloir interpeller, lors de l’inauguration de la Biennale du design, nos responsables politiques et administratifs, sur les menaces d’expulsions pesant sur quelques squats de notre ville, ainsi que sur notre inquiétude de voir mises à la rue de nombreuses personnes et familles à la fin de la trêve hivernale.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Design partout, Justice nulle part

A vous visiteuses et visiteurs de la Biennale de l’ennui,
Nous ne sommes pas dupes, ne le soyez pas lors de votre passage touristique à Sainté. La biennale du design vend une ville qui n’existe pas et qui n’est pas la nôtre. Elle n’inonde en rien la vraie vie et n’est qu’une vitrine. Ce n’est pas avec un événement international que les stéphanois-e-s auront une plus belle vi(ll)e.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Carnaval de l’inutile

Il fut un temps, où le carnaval était le jour où les esclaves se déguisaient en roi pour se moquer des puissant.e.s. Une occasion d’inverser les rôles, de transgresser les normes établies. Pour un jour, le monde marche à l’envers ! Aujourd’hui, à Saint-Étienne, ce sont les puissant.e.s qui l’organisent – celleux-là mêmes qui relookent la ville en Capitale du design. Celleux-là mêmes qui font mourir des quartiers habités pour en construire de nouveaux aseptisés. Nous proposons plutôt un giga carnaval coloré, bruyant et indomptable !
Les 30 et 31 mars 2019, ce sera un week-end coloré, bruyant et indomptable !


A Lire ailleurs   CAPITALISME - GLOBALISATION / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Il a du STEEL ce chantier ...

Nous relayons ici un texte paru sur Indymedia Nantes qui raconte en poésie une nuit de la Saint Sylvestre pas comme les autres dans le secteur Monthieu...


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Vous étiez filmé·e·s, vous serez bientôt écouté·e·s

Quand le fabricant d’armes Verney-Carron construit la ville sécuritaire de demain.
A Sainté, des micros dissimulés dans le mobilier urbain pour écouter la rue... mais pas d’inquiétude, la CNIL a dit oui.


National   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Quelles luttes dans nos montagnes ?

Samedi 2 février 2019 à 15 heures au « Jusqu’ici » à Lyon
Les États multiplient les projets permettant aux marchandises/capitaux/touristes de traverser les montagnes. Des lignes THT aux lignes TGV en passant par les tunnels autoroutiers, ces infrastructures sont imposées à grand renfort de milliards et les chantiers sont protégés par les forces de l’ordre.
En montagne, les touristes affluent du monde entier : stations de ski high tech, tourisme vert, sports extrêmes ou activités familiales permettent de bétonner à tout va la montagne, de détourner l’eau pour fabriquer de la neige artificielle...


National   REPRESSION - PRISON / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Soutien aux déboulonneurs

Lundi, un procès devait avoir lieu, un procès lié à la pub. Il est reporté au 27 Mars.
Lors du procès en 1er instance, les antipubs ont été déclarés coupables des deux infractions : « groupement en vue de préparer des dégradations de biens » et « dégradation de panneaux publicitaires ». Ils et elles ont été condamné.es à des amendes, dommages et intérêts à la SNCF et paiement des frais d’avocat .
Lettre ouverte de la RAP Sainté en soutien aux déboulonneurs.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Rencontre autour du livre « Les métropoles barbares » : critique de l’aménagement néolibéral de nos villes

Rencontre avec le géographe Guillaume Faburel vendredi 25 janvier à 19h à la librairie Lune et l’Autre.


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Perdriau, Wauquiez et Ziegler ne laisseront pas enterrer l’A45 comme ça

On s’y attendait mais ça y est, ils l’ont fait ! Perdriau (président de Saint-Étienne Métropole), son nouveau futur ex-copain Laurent Wauquiez (président de la région Aura) ainsi que Georges Ziegler (président du Département de la Loire) ont saisi le conseil d’État pour ressortir des cartons l’A45, vieux projet d’aménagement nuisible et inutile…


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

L’ A 45 est « définitivement » abandonnée ! La lutte paye !

La ministre des transports Elisabeth Borne a confirmé l’abandon du grand projet - bien inutile et nuisible - d’autoroute entre Lyon et Saint-Étienne. Première réaction de la coordination des opposants.


Saint-Étienne et alentours   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Le 22 septembre, toutes et tous à la Talaudière !

Rassemblement contre l’A45 et son monde à La Talaudière le 22 septembre 2018.
La bataille contre l’autoroute A45, cette deuxième autoroute entre Brignais (Rhône) et La Fouillouse (Loire), payante et parallèle à l’autoroute existante, n’est pas finie : à nous d’obtenir son abandon définitif.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

L’A45, ce n’est pas fini – Restons mobilisé·es

La Coordination des opposants à l’A45 reste prudente sur les suites politiques du dossier d’autoroute A45.


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[Brochure - Zine] À l’intersection avec l’A45 #2

Depuis la première intersection, qui était sortie juste avant la marche Sainté - Lyon et le grand rassemblement de Saint Maurice sur Dargoire en juillet dernier, de nombreuses voitures sont passées sous les viaducs... Mais aucun des onzes de ces « ouvrages d’arts », ni des 4 tunnels que nous prévoit l’A45 n’est encore bâtit. La résistance se renforce doucement mais surement au fil du temps, des rencontres et des complicités se croisent. Car ces derniers mois il faut dire que ça s’est agité autant dans les collines, que du côté de Sainté. En espérant que ces quelques pages en donnent l’échos.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Carnaval !

Nous vous invitons, partout où vous êtes, à vous joindre au Grand Carnaval Inutile ‘Béton va Béton’ à Saint-Étienne le 24 février 2018.
Rendez-vous à 14h à la Chambre de Commerce et d’Industrie (57 cours Fauriel).


Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Rencontre -débat samedi 3 février, contre l’A45, la carrière de Saint-Julien-Molin-Molette et les grands projets inutiles en général

En attendant le passage à Lyon, le 25 avril de la tournée contre les Center Parcs de Roybon, Le Rousset et Poligny...
Notre Dame des Landes, centre d’enfouissement nucléaire de Bure, ferme-usine des Mille Vaches, ligne à grande vitesse Lyon-Turin, Center Parcs (Roybon, le Rousset, Poligny)... vous connaissez ?


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Assemblée de lutte contre l’A45, mais pas que...

La prochaine assemblée sera consacrée à la manière dont nous pouvons marquer notre solidarité avec des luttes et mouvements qui, proches de nous par les problématiques qu’illeux affrontent, sont cependant éloignés géographiquement. Rendez-vous MARDI 6 FÉVRIER À 19H à l’AMICALE LAÏQUE DU CRÊT DE ROC, RUE ROYET, À SAINT-ETIENNE.


Saint-Étienne et alentours   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Mobilisation étudiante contre l’A45 et les expulsions de personnes migrant.e.s

Lundi 4 décembre, des étudiant.e.s du Département d’Études Politiques et Territoriales ont participé, à leur manière, à l’inauguration en grandes pompes du nouveau bâtiment de Sciences Po Lyon, sur le campus stéphanois de l’Université Jean Monnet.
Les maires de Lyon et Saint-Étienne, le préfet et la rectrice de la région Rhône-Alpes Auvergne, les président.e.s de l’Université de Lyon, de Jean Monnet et de Sciences Po Lyon ont été accueilli.e.s par une banderole et un tractage dénonçant le projet de l’autoroute A45 ainsi que la situation dramatique que vivent les migrant.es à Saint Etienne, à Lyon et, dans l’ensemble de la France.


National   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Préparons-leur un hiver ardent !

Le 12 décembre à Paris, à l’occasion du second anniversaire de la COP 21, se tiendra un sommet international sur l’économie et la transition énergétique. Face à cette nouvelle opération de marketing vert, des territoires en lutte - de Bure à Roybon en passant par Notre Dame des Landes, des collines aveyronnaises, en passant par le plateau de Millevaches, à la ceinture maraîchère dijonnaise ou les côtes du Finistère - se sont regroupés pour une déclaration commune. Il s’agit de rendre visible - avant, pendant et après le sommet - la manière dont le gouvernement Macron poursuit en réalité un ensemble de projets d’aménagement destructeurs et nuisibles. Cette déclaration met en avant la vitalité des résistances en cours face à ces projets mortifères et un calendrier commun tout au long du mois de décembre pour continuer à densifier ces luttes.


A la une...

RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Pourquoi s’intéresser à la Palestine aujourd’hui ?  

En dépit de la lutte légitime contre l’injustice faite aux Palestiniens depuis plus d’un siècle, être un militant engagé en faveur des droits des Palestiniens est entaché d’une suspicion d’antisémitisme. Vraisemblablement la faute à une intense propagande sioniste et israélienne. Dans cet article, on explique pourquoi l’engagement en faveur des Palestiniens est plus important que jamais. En raison de la responsabilité européenne historique dans l’émergence du sionisme d’abord ; parce que le sionisme est un projet national-colonial d’essence raciste ensuite ; et enfin parce que la dérive nationaliste en Israël est à l’origine d’une intense propagande qui s’inscrit dans une logique de choc des civilisations et qui produit un durcissement des rapports inter-ethniques en particulier, à un niveau mondial. Ce dernier point ne présage rien de bon.


MEMOIRE
Université, mai 1968 – avril 2019 : d’une occupation à une autre  

61 ans. La durée qui sépare la brève occupation (une trentaine d’heures) d’un bâtiment de l’université Jean Monnet qui s’est achevée il y a huit jours et l’occupation de la fac qui s’était déroulée en mai-juin 1968 (une trentaine... de journées). Couac vous propose de vous replonger dans l’épisode de mai-juin 1968 avec un article paru dans sa version papier au printemps 2018.


REPRESSION - PRISON
Gilets jaunes acte XXIII : charges, balayettes et interpellations  

Intervention rapide, violente et perfide de la Police samedi à la fin de l’acte XXIII des gilets jaunes. Quatre personnes ont été arrêtées en plein milieu du cortège : gardes à vue et de la détention provisoire pour l’une d’entre elles.


DROITS SOCIAUX - SANTE
[Audio] Expulsions et petits calculs cyniques... Logement pour tout’es à Sainté, l’argent est là !  

Alors que les personnes sans-abri dorment toujours temporairement dans les vestiaires de la piscine de la Talaudière, un petit calcul s’impose. Que faire des millions d’économie suite à l’abandon du projet d’autoroute A45 ? C’est édifiant.


REPRESSION - PRISON
Rencontre-débat avec le collectif Désarmons-les (contre les violences d’État)  

Samedi 27 avril à l’Amicale de La Richelandière à 18h30.
Une personne du collectif viendra présenter leurs actions et animer un débat sur les violences de la Police. Ils nous visent, défendons-nous !


LOGEMENT - SQUAT
Traces des expulsions successives à Saint-Étienne (bourse et fac)  

Récolte, recueil, archivage des enregistrements en tous genre : photos, vidéos, audio.... réalisées lors de ces derniers jours à Saint-Étienne.
Recherches des « traces » numériques des deux expulsions ayant eu lieu vendredi et dimanche à Saint-Étienne, révélant l’acharnement et la mobilisation policière contre cette réponse à la saturation des services sociaux que fut l’occupation de la bourse du travail et puis d’un bâtiment de la fac.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Le clergé stéphanois et la charité...  

Démonstration de solidarité par le clergé stéphanois. La charité bien au chaud enfermée dans leurs églises !


FLICAGE - SURVEILLANCE
Mouchards et drones à Saint-Étienne : le maire veut étouffer le débat  

La Quadrature du Net publie et analyse les documents obtenus auprès de la mairie de Saint-Étienne sur son projet de « Safe City ». Micros couplés à la vidéosurveillance, drones automatisés, application de dénonciation citoyenne… Ils révèlent la ville sous-surveillance telle que fantasmée par son maire, Gaël Perdriau.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Grève de la faim en soutien aux personnes expulsées  

Face à l’indifférence, une femme se met en grève de la faim en soutien aux personnes expulsées de la Bourse du Travail et de la faculté. Elle explique son passage à l’action.


DROITS SOCIAUX - SANTE
La Préfecture de la Loire s’engage contre le logement pour tou.te.s  

On ne fait pas disparaître les gens en les repoussant d’un endroit vers un autre. Ils et elles continuent d’exister de toute façon. Appel aux riches propriétaires, et à leurs nièces, cousins, petits enfants.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Liste des besoins à la Bourse du Travail occupée  

Après une semaine d’occupation à la Bourse, les besoins en produits de première nécessité sont très importants pour la survie des personnes qui ont trouvé un abri provisoire dans les locaux de la Bourse du travail. Liste des besoins.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Université Tréfilerie expulsée ce matin : c’est de l’acharnement !  

Après le traumatisme de l’expulsion de la Bourse vendredi matin, les forces de l’ordre continuent de traquer et brutaliser les personnes fragiles et sans-abri qui avaient trouvé refuge pour la nuit dans un bâtiment de l’université, sur le campus de Tréfilerie.
Communiqué du collectif de soutien.


LOGEMENT - SQUAT
Evacuation de la Bourse occupée  

Contrairement à ce qu’elle avait annoncé, la préfecture a ordonné l’évacuation de la Bourse du Travail occupée, ce matin à 6h. Jettant à la rue des dizaines de personnes.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Expulsion de la Bourse ce matin à l’aube  

Ce matin un important dispositif de police a procédé à l’expulsion des occupants de la Bourse du Travail. Laissant de nombreuses personne à la rue...


DROITS SOCIAUX - SANTE
Menaces d’expulsion à la Bourse du Travail  

Comme vous avez pu le lire depuis 10 jours dans nos colonnes, la Bourse du Travail est occupée par des personnes sans autre solution d’hébergement. Aujourd’hui, la préfecture déclare pouvoir débloquer un certain nombre de places d’hébergement et dans le même temps l’évacuation de la Bourse du Travail serait prévue pour demain matin.
Communiqué du collectif de soutien de l’occupation de la Bourse.


REPRESSION - PRISON
C’est officiel, la « loi anti-casseurs » est en marche !  

Ce matin, la « Loi visant à renforcer et garantir le maintien de l’ordre public lors des manifestations » a été gravée dans le marbre du Journal officiel. On a choisi un texte de fond sur la question du port de masque en manifestation pour marquer le coup.


MEDIAS
Sortie du Journal du carnaval 2019 : design-on l’ennemi !  

Ce journal, sorti à l’occasion du carnaval de 2019, gratte pour voir ce qui se cache derrière la marque de Saint-Étienne comme capitale du design.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Récapitulatif d’une semaine d’occupation à la Bourse du Travail  

Depuis 10 jours, les personnes sans abri affluent chaque jour à la Bourse du Travail occupée. Cet article tente de récapituler ce qui a amené à cette situation explosive. Entre solidarité rageuse des habitant’es de Saint-Étienne et mépris des pouvoirs publics, l’occupation continue tant bien que mal.
Pétition de soutien en ligne ici.
Liste des besoins pour les personnes sur place ici.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Revendication de l’action spontanée en direction de Gaël Perdriau, vendredi 5 avril sous les arcades de Saint-Étienne  

Depuis presque une semaine des personnes expulsées de leur squat ou mises à la rue à la fin de la trêve hivernale occupent la Bourse du Travail. Malgré les nombreuses lettres ouvertes qui lui ont été adressées, le maire, Gaël Perdriau, n’a toujours pas daigné rencontrer ces personnes sans-abri ou le collectif mobilisé en soutien. A croire que si on veut parler au maire, il faut aller le chercher.