Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Le PPP, les bénéfices au privé, les emmerdes pour tous !

Le montage financier de la future A45 repose, comme la plupart des grands projets d’infrastructure récents en France, sur un Partenariat Public-Privé signé avec la filiale Autoroutes de Vinci, un "PPP".


Sous cet anodin acronyme se cache un type de contrat bien particulier qui empoisonne les finances publiques depuis une vingtaine d’années. De prime abord, le principe en est simple : déléguer à une entreprise privée le financement, la conception, la réalisation, la gestion et l’entretien d’un équipement d’intérêt ou de service public, qu’il s’agisse d’une route, d’un stade, d’une prison, d’une école ou d’un aéroport. L’entreprise avance l’argent, la collectivité et l’état paient moins, voire rien de leur poche, charge à l’entreprise de se rembourser et de faire un éventuel bénéfice à l’usage. Dans un contexte de rigueur budgétaire et pour des élus ayant à cœur de présenter un bilan comptable satisfaisant à l’issue de leur mandat, ces contrats présentent l’avantage de ne pas trop peser sur les finances publiques. Comme nombre des dispositifs opérant un transfert des missions publiques au secteur privé, les PPP sont issus des PIG (Projet d’Intérêt Général) nés sous l’ère Thatcher et développé sous Tony Blair, deux fervents adeptes du néolibéralisme et de l’effeuillage de l’État : 15 ans après, ce sont des milliers de structures publiques qui sont au bord de la faillite du fait des charges qui pèsent sur elles et il revient à un gouvernement conservateur la tâche de revenir sur ces partenariats.

Où le bât blesse-t-il, vous demandez-vous ? D’abord, un service public n’a pas vocation à rapporter de l’argent, et les supposés bénéfices de ce service ne peuvent donc provenir que :

  • d’un accroissement de la demande, l’argument le plus souvent avancé dans les premières étapes du projet, dont l’A45, la LGV Paris-Bordeaux ou l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ;
  • d’économies ou de gains de rendements qui se révèlent inexistants, au prétexte contredit par toutes les études que "le privé travaille mieux que le public", et qui se révèlent généralement n’être que des marges obtenues grâce à une moindre qualité de construction ou de service, au licenciement des employés, etc.
  • des contribuables devenus clients (c’est le cas des autoroutes par le biais des péages), des collectivité locales (c’est le cas de stades construits sous le régime du PPP) ou de l’État (c’est le cas du tout nouveau ministère de la Défense, de nombreuses prisons, etc.) devenues locataires, l’entreprise gestionnaire ayant toute latitude dans la tarification du moindre acte sur l’ouvrage.

De fait, l’accroissement de la demande est généralement surévalué, voire fantaisiste, et les gains de rendement cachent souvent des coups de rabot dans la qualité de service, de réalisation ou se font à coups de licenciements qui constituent un coût pour la communauté. Surtout, les PPP se révèlent pour les concessionnaires une rente considérable réalisée sur le dos de la collectivité, elle qui prétendait économiser : entre participation au financement initial, loyer, facturation de la moindre modification, perte d’autonomie vis-à-vis de l’équipement, la facture finale se révèle souvent très largement supérieure. C’est le cas du futur "pentagone à la française" construit par Bouygues, ou encore l’Hôpital du sud francilien d’Évry qui avait finalement rompu le PPP avec Eiffage : la facture initiale de 355 millions se transformait en facture cumulée de 1,3 milliards d’euros à l’issue du bail emphytéotique, bail qui a toutes les raisons d’être renouvelé dans la mesure où l’État et la collectivité se débarrassent entre temps des services à même de prendre en charge de telles missions.

La spécificité du PPP "à la française" concerne la prise de risque : à l’encontre de la doxa libérale la plus élémentaire, des clauses prévoient qu’au cas où les bénéfices ne seraient pas au rendez-vous, le partenaire public dédommagerait le concessionnaire, comme c’est le cas du Stade du Mans, et qu’en cas de faillite ou d’impossibilité de la part du concessionnaire de mener à bien sa mission, l’État prendrait en charge dette et équipement, comme cela risque d’être le cas pour l’A65, dont la fréquentation est deux fois inférieure à celle prévue. Au cas où le contrat devait être rompu par la collectivité, des compensations d’un montant souvent extravagant sont prévues, comme ce fut le cas des portiques d’Ecomouv.

Dans le cas de l’A45 [1], le financement se fait à hauteur de 865 millions d’euros par les collectivités locales et l’État et en apparence à hauteur de 300 millions par le privé, en apparence dans la mesure où il s’agit d’un prêt consenti par la Banque européenne d’investissement, à cela s’ajouteront les péages dont les prix seront à la discrétion du concessionnaire durant les 55 ans d’exploitation prévus, qui généralement sont reconduits sans autre forme de discussion. Quant aux closes de résiliation, on en ignore la teneur, mais elles existent. A cela s’ajoute l’incertitude concernant le maintien de l’A47, dont la rénovation par les services de l’état est retardée et qui constituerait sans doute à terme une concurrence jugée déloyale dans un contexte européen de libre concurrence. Loin de constituer des contrats "gagnant-gagnant" comme le prétendent leurs défenseurs, les PPP sont des bombes à retardement pour les finances publiques et contribuent un peu plus à privatiser les services publics français.

[1Sur ce projet, lire les autres articles du dossier "L’A45 : petite leçon de charlatanisme".


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Dans les mêmes thématiques...

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Marche contre l’A45 : programme

Pour nous rendre compte de ce que serait cette future autoroute à notre porte. Pour voir de nos propres yeux l’ampleur des destructions qu’elle provoquerait : terres agricoles, bâtiments, activités de subsistance, espaces naturels, faune et flore...
Depuis le 27 juin et jusqu’au 4 juillet, marchons contre l’A45 de Saint-Étienne à Lyon !




Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Autocollants contre l’A45

ça colle pour l’A45 ?
PAs d’A45
NI ici
Ni ailleurs !




Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Assemblée contre l’A45, et pas seulement...

L’assemblée mensuelle contre l’A45 et pas seulement se réunira au bar à mioche (Crêt de Roch) à 18h30 le mardi 16 mai 2017.




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Couac : réunion publique pour l’élaboration du prochain numéro

Couac, journal local sur Sainté et sa région, a sorti son numéro 3. Et déjà se profile un futur numéro, pour continuer l’aventure de ce canard : enquêter et informer de manière critique sur les événements et faits locaux, sur ce qu’on ne lira pas ailleurs, le tout avec dérision... Une réunion publique est proposée pour contribuer à l’écriture du journal le mercredi 3 mai 2017 à 19h30 au bar l’Entrepots.




Saint-Étienne et alentours   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

À St-Étienne, nous disons non à l’autoroute A45 (La Fouillouse/Brignais)

A45 = projet ruineux, polluant et inutile.
A45 = argent public pour profits privés.
A45 = autoroute payé quatre fois par le contribuable stéphanois (état, région, ville, péage) et menaçant l’économie de la ville.




Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Contre l’A45 et la nouvelle prison, refusons les projets d’un monde plein de barreaux !

Réflexions sur les similitudes entre le projet d’une nouvelle autouroute et celui d’une nouvelle prison que l’état veut imposer dans la Loire... et les raisons de s’y opposer, pour renforcer nos luttes.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Cet été, marchons contre l’A45

Cet été nous marcherons contre le vieux monde et ses projets pharaoniques. L’A45, lancée dans les années 70, déterrée dans les années 90 et maintenant ressuscitée par Wauquiez (et consorts) ne semble pas plus utile aujourd’hui que 40 ans auparavant. Nous marcherons contre la destruction de terres agricoles, contre le saccage des paysages ruraux et de la biodiversité de nos coteaux. Nous marcherons contre leur odieux chantage à l’emploi, contre la mise en concurrence des territoires. Nous marcherons, avec détermination et lenteur, en solidarité avec d’autres territoires en lutte.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

[jeu-concours] Un panneau dans la gueule de l’A45

Ce jeu se fait en trois phases :
phase 1 : Fais marcher ton cerveau, ton inventivité, ou plutôt comme on dit à Sainté pendant la biennale "your creative soul of design", et réalise un détournement de panneau routier contre l’A45.
phase 2 : Envoie ton oeuvre sur le Numéro Zéro en commentaire de cet article, ou en venant aux "Assemblées contre l’a45 et plus encore" (voir l’agenda du Numéro Zéro).
phase 3 : Télécharge tes propositions préférées, imprime-les, et colle-les n’importe où !




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

A vos Agendas ! Contre l’A45 et pour la transition, réservez votre WE des 1er et 2 juillet 2017 !

Après les succès de la mobilisation du 18 juin 2016, qui avait permis à 1500 personnes d’infliger un carton rouge aux promoteurs de l’A45, et de celle du 18 septembre qui avait réuni près de 2000 personnes autour de 34 tracteurs et de 200 vélos sur la ferme du Mornantais, la coordination des opposants à l’A45 souhaite organiser un grand rassemblement le WE des 1 et 2 juillet 2017.




Saint-Étienne et alentours Couac   REPRESSION - PRISON / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

La future prison de Saint-Bonnet-les-Oules, un autre "Grand Projet Inutile et Imposé"

[Les dossiers COUAC]
Début octobre, Manuel Valls annonce la construction de 33 nouvelles prisons, 32 maisons d’arrêt et un Centre Pénitentiaire. Dans la Loire, c’est la commune de Saint-Bonnet-les-Oules qui serait l’heureuse élue. Mais l’enfermement des êtres humains est aussi un marché bien juteux et les logiques qui sous-tendent à la construction de ces nouvelles prisons ont quelques points communs avec celles qui président aux "Grands projets inutiles et imposés".




0 | 10 | 20 | 30 | 40
Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Assemblée contre l’A45, et pas seulement...

L’assemblée contre l’A45, mais pas seulement... aura lieu le mardi 13 juin à 18h30 sur la place du pain levé... (au bar à mioche si il flotte).
Ce sera la dernière assemblée avant la marche sainté Lyon, et puis avant le week-end festif des 1 et 2 juillet prochain .




Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

Boum et bouffe de lutte contre l’A45

Soirée contre l’A45, à la Gueule Noire (16, rue du Mont) le vendredi 2 juin 2017.
A 19h : Bouffe de lutte, discussion sur le projet d’autoroute et les mobilisations à venir. Présentation de la marche contre l’A45 qui aura lieu fin juin, de St-Étienne à Lyon : pourquoi et comment y participer...
A partir de 21h jusqu’à plus soif, Boum !!!!




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

URGENT ! Rassemblement devant la talau

Appel à rassemblement
Monsieur le ministre de la justice est en déplacement et en costume aujourd’hui mercredi 15 mars à la Talaudière. Un appel à rassemblement est lancé par les opposants à l’A45. Pour marquer notre présence, nous faire entendre des cravatés et exprimer notre refus de ces grands projets de béton, ni A45, ni prison !
RDV à14h30 devant la prison de la talau !




Saint-Étienne et alentours Couac   ECOLOGIE - NUCLEAIRE

Les "consultations publiques" : j’ai raté quelque chose ?

[Les dossiers COUAC]
Les grands projets inutiles se multiplient, les consultations publiques qui vont avec aussi. Mais à quoi servent-elles ? Les questions d’environnement sont complexes car elles soulèvent à la fois des questions juridiques, sociales, économiques, scientifiques...




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Contre l’extension de la carrière de Saint-Julien-Molin-Molette, mais pas seulement...

À Saint-Julien-Molin-Molette, il n’est pas seulement question d’empêcher un lopin de terre de se faire détruire. Il ne s’agit pas seulement de quelques tonnes de pierre arrachées au parc naturel du Pilat. À Saint-Julien c’est bien une lutte pour notre cadre de vie, ne nous faisons plus bouffer par les nuisances du capitalisme et de leur progrès.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

ManiFêteAction à Saint-Julien-Molin-Molette

Rapide retour sur la journée de ManiFêteAction... Environ 400 personnes étaient présentes ce samedi 18/02 sous un beau soleil, pour marcher et crier, chanter leur opposition à la carrière Delmonico-Dorel, et revendiquer une nouvelle fois une chose simple : son arrêt en 2020, contre le projet d’extension. On a vu aussi se faire le lien avec la lutte contre l’A45, avec la présence d’opposant-es à ce projet.




Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

L’A45 : petite leçon de charlatanisme

[Les dossiers COUAC]
Le samedi 19 novembre 2016 , avait lieu à la Gueule Noire une discussion organisée par Carabichou au sujet du projet de l’A45. Sensibles à la question, et déjà très actifs sur le terrain, quelques représentant-es de différentes associations d’opposant-es étaient également présents. Nous y sommes allé-es pour en savoir un peu plus sur cette autoroute qui est loin de faire consensus.




Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Rencontre avec une opposante à l’A45

[Les dossiers COUAC]
Julia Lourd, coprésidente du collectif "Sauvegarde des Coteaux du Jarez" était présente à la discussion sur l’A45, le samedi 19 novembre à la Gueule Noire. Elle a accepté de répondre à nos questions.




Saint-Étienne et alentours Couac   URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Maudits carriéristes

[Les dossiers COUAC]
De singulier, il n’a pas que son nom, Saint-Julien-Molin-Molette, ou le nom de ses habitant’es, les Piraillons et les Piraillonnes. Son histoire et sa topographie également font de ce village un lieu vraiment hors du commun. Si volonté politique il y avait, on imaginerait volontiers un avenir radieux à cette commune exceptionnelle. Mais le développement capitaliste mégalomane ne voit pas les choses ainsi.




Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Assemblée de lutte contre l’A45, et plus encore

Attention, début décalé à 19h15 !
La prochaine Assemblée de lutte contre l’A45 et plus encore, aura lieu le mercredi 15 février 2017 à 19h15, au Baramioch’ (5 Place Paul Painlevé, au Crêt de Roc).
Faites tourner l’info, venez avec votre énergie, vos envies et questionnements !




0 | 10

A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
[Brochure - Zine] À l’intersection avec l’A45 #1  

Sortie il y a quelques jours, et diffusé notamment durant la marche voici intersection n°1, cette brochure compile plusieurs textes contre l’A45 :
- 1001 raisons de marcher pour que ça ne marche pas
- Le soleil à l’ombre de l’A45
- Contre l’A45 et la nouvelle prison, refusons les projets d’un monde plein de barreaux !
- Contre l’extension de la carrière de St Julien, mais pas seulement
- A45 qui fait quoi ?


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Rock against police, feuilleton radiophonique sur le 89.5  

Chaque lundi, à 12h et 19h, retrouve les six docus "Rock Against Police" sur le 89.5 : des lascars s’organisent ! : à la fin des années 70, dans un contexte de crise économique et de chômage, les expulsions de jeunes immigrés et les meurtres en banlieue, qu’ils soient commis par des flics ou des beaufs, se multiplient. Un réseau informel se constitue pour réagir en organisant une série de concerts Rock Against Police au beau milieu des cités. De 1980 à 1983, l’initiative fait tâche d’huile. Plusieurs concerts sont organisés en région parisienne, puis dans le reste de la France.


MOBILISATIONS - LUTTES
Marche contre l’A45 : le récit jour par jour  

Du 27 juin au 4 juillet, nous avons marché contre l’A45 de Saint-Étienne à Lyon. Avec lenteur et détermination, à la rencontre des habitant-es concerné-es par le tracé, en croisant les vécus, les ressentis et les avis sur ce projet. En passant par le grand rassemblement des opposant-es à St Maurice sur Dargoire, qui fut un succès. Nous avons marché aussi pour apporter notre voix, une des voix qui s’élèvent contre cette autoroute et son monde. Cette marche porte en germes notre résistance commune, qui fleurira à l’avenir. On ne lâchera rien !


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Faîtes du libre  

Des concerts, des ateliers pour apprendre et bricoler ensemble, du codage à la portée de chacune, des médias qui racontent des trucs qu’on n’entendra pas ailleurs, des échanges sur l’autonomie, des lieux et des collectifs qui se rencontrent...
Du 5 au 9 juillet à Sainté
Tout le programme est prix libre


REPRESSION - PRISON
Emission Papillon du jeudi 15 juin 2017  

- Présentation du livre Ca ne valait pas la peine mais ça valait le coup, 26 lettres contre la prison par Hafed Benotman (édition du Bout de la Ville), co-fondateur de l’Envolée, disparut en 2015.
- Présentation de l’Envolée n°46
- Compte rendu du procès en appel de Romain, pour la mutinerie de Valence


REPRESSION - PRISON
Comment se renforcer face à la police et à la justice ?  

Suite à un premier rendez vous en mai, voici un deuxième moment de discussion et d’échanges. Lors de mouvements de contestations, au cours de luttes auxquelles nous pouvons participer, ou dans notre vie de tous les jours, nous pouvons être confronté-es aux flics, et à la justice.
Mardi 20 juin 2017 de 19h00 à 21h30
Rdv sur le quai de la gare du clapier


CONSOMMATION - GLOBALISATION
Banalités de base n°1  

Une première série de 100 aphorismes dialoguant avec des images afin d’établir une critique de l’Empire-marchand et un certain rapport au monde


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Tournée sur la situation au Vénézuela, en soutien au portail Contrapoder, La Libertaria et Indymedia Venezuela.  

Une tournée en France, de juin à septembre, pour présenter des vidéos et débats sur l’Arco Minero del Orinoco du Vénézuela (plan de minerie gouvernemental), et collecter des fonds pour acheter un serveur et un vieux ciné dans les Andes Vénézuelienne pour créer l’ Ateneo Museo Autonomo “La Libertaria”.
En recherche de dates


GENRES - FEMINISME
Soutenons le Festival afroféministe NYANSAPO !  

Soutenons la tenue du festival NYANSAPO, festival afroféministe militant à l’échelle européenne, du 28 au 30 juillet 2017 à Paris. C’est le collectif Mwasi qui organise et accueille cette première édition. C’est sans compter sur les tentatives de sabotage du festival, taxé de "communautariste" puisque proposant des espaces non-mixtes.


REPRESSION - PRISON
Ils sont en train de tuer Fabrice Boromée  

L’administration pénitentiaire veut éliminer Fabrice Boromée alors qu’il ne fait que demander un transfert en Guadeloupe pour être rapproché des siens.
Comme plus de 500 prisonniers originaires des DOM-TOM, Fabrice Boromée purge une peine en métropole, loin de ses proches. Il réclame son transfert en Guadeloupe depuis 2011.


MOBILISATIONS - LUTTES
Interdit(e)s de manif, unissons-nous !  

Ici nous voudrions attirer l’attention sur les interdictions de manifester, et comment y résister. Apparues dans ce mouvement à la mi-mai (à Paris pour onze personnes, à Nantes pour huit personnes et à Rennes pour une personne) les interdictions de manif sont, en réalité, des interdictions de séjour sur une zone donnée pendant une période donnée. En clair, on interdit de se rendre sur le parcours d’une manif le jour où elle a lieu.