Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Les Wauquiezeries

À lire dans Couac #1...

Depuis les élections régionales de fin 2015, Laurent Wauquiez est le président de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Probablement insatisfait du nombre insuffisant de mandats à cumuler qu’il exerce déjà, l’ex-patron par intérim des Républicains enchaîne les propos et les actions visant à faire de lui l’âne qui porterait l’insupportable poids de la honte et du cynisme sans flancher aux travers des collines rhodaniennes et auvergnates.


Petit CV rapide du personnage

- Chevalier national de l’ordre du papa et de la maman avec ses amis de la "Manif’ pour tous"
- Grand suzerain à la parka rouge, laissant le fief "Auvergne" à son vassal Brice Hortefeux après son couronnement à la tête de la région.
- Personnalité préférée des intermittents du spectacle depuis son discours « …fermer les formations fantaisistes comme celles des métiers du cirque et des marionnettistes… »
- Plus mauvais publicitaire pour la lentille verte A.O.C. du Puy-en-Velay
- Commercial de l’année chez Vinci, avec ses 845 millions d’euros d’argent public pour financer l’A45.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que, depuis son élection, il n’a pas perdu de temps pour appliquer ses mesures très "droitières". En voici un petit florilège :

Le plan montagne

Soucieux de sécuriser les revenus assurés par les nombreuses stations de ski de la région, Laurent Wauquiez a décidé de prendre le problème du réchauffement climatique, principal responsable des neiges de plus en plus rares et tardives, à bras-le-corps. 10 millions d’euros ont donc été débloqués pour la construction de...canons à neige. Dans les 5 ans à venir, avec l’aide des collectivités, ce sont 200 millions d’euros qui sont attendus pour ce plan, qui sera développé dans le respect de l’environnement avec pour fil rouge la notion de développement durable. Qui en doutait ?
Le second volet de ce plan n’est autre que le numérique car, comme aime à le rappeler Gilles Chabert (le "Monsieur Montagne" de la région) : « Il faut la neige et le Wifi. » Sans commentaire…

La sécurisation des lycées

La paranoïa sécuritaire de notre président de région n’en finit plus. Après avoir appelé à créer des centres de rétention dans lesquels enfermer tous les "fichés S", Laurent Wauquiez avait annoncé vouloir installer des portiques de sécurité – comme dans les aéroports ou les tribunaux – à l’entrée de tous les lycées publics de la région, afin "d’empêcher les armes d’entrer". Se rendant compte non pas de l’absurdité de ses propos mais du budget conséquent nécessaire à une telle installation, il a changé d’avis et a opté pour la mise en place de tourniquets, similaires à ceux présents dans le métro. 18 lycées pilotes vont donc expérimenter le dispositif, actionnable par un badge, pour un budget d’un million et demi d’euros. L’objectif, à terme, est d’en équiper l’ensemble des lycées publics de la région, ce qui devrait coûter 20 millions d’euros. Une telle somme permettrait de recruter un grand nombre de personnels supplémentaires et d’offrir aux lycéens un accompagnement humain digne de ce nom. Un dispositif qui, à défaut d’être moins visible, aurait de grandes chances d’être bien plus efficace.

La suppression du tarif "Illico Solidaire"

Cette tarification, qui proposait depuis plusieurs années 90 % de réduction sur les trajets en TER aux personnes précaires (certains demandeurs d’emploi, les personnes au RSA, les demandeurs d’asile…), a été supprimée et remplacée par une réduction de 75 % reposant sur des critères bien plus resserrés. Certaines personnes, notamment les jeunes en insertion professionnelle et les bénéficiaires du RSA, voient donc les tarifs de leurs trajets en TER multipliés par 2,5. Sous prétexte de lutter contre l’assistanat (rappelons que Laurent Wauquiez, en plus de ses salaires de président de région et de député, bénéficie entre autres d’un chauffeur, d’un véhicule et d’un logement de fonction), l’élu condamne de nombreuses personnes en difficulté à moins de mobilité, donc moins de possibilités de retour à l’emploi. Rappelons les propos qu’il avait tenus lors d’une interview : « Nous ne savons plus faire de social ». C’est en effet, pour une fois, d’une étonnante lucidité…

De quoi imaginer encore de belles perspectives d’ici à la fin de son mandat régional en 2021. De toute évidence, ce n’est qu’un début...

A la mi-octobre, Couac, un nouveau journal pour décrypter l’actualité politique à Saint Étienne et sa région a vu le jour. Un gros dossier sur l’armement dans la région compose le cœur du premier numéro. Il y aussi un retour sur l’Euro 2016, des brèves sur les personnages de notre région, de beaux dessins...
Vous pouvez trouver le reste des articles dans la version papier dans tous les lieux chouettes de Sainté. Sortie du #2 prévue pour mi-décembre !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 réaction

  • En complément, vous pouvez voir sur Reporterre.net comment Wauquiez organise les démantèlement de la filière bio en Auvergne-Rhône-Alpes.
    Les paysans vont être dépossédés des outils qu’ils ont eu-même mis en place pour faire avancer l’agriculture biologique en dehors des chambres d’agriculture.

    Et pour info aussi, les financements de la région à la CRIIRAD (notamment pour la gestion d’un réseau de balises de mesure de la radioactivité en rhône-alpes) ont été supprimés brutalement en décembre (pas de paiement en 2016 alors que le travail a été réalisé, plus de financement en 2017).


Dans la même thématique...

Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Couac : réunion publique pour l’élaboration du prochain numéro

Couac, journal local sur Sainté et sa région, a sorti son numéro 3. Et déjà se profile un futur numéro, pour continuer l’aventure de ce canard : enquêter et informer de manière critique sur les événements et faits locaux, sur ce qu’on ne lira pas ailleurs, le tout avec dérision... Une réunion publique est proposée pour contribuer à l’écriture du journal le mercredi 3 mai 2017 à 19h30 au bar l’Entrepots.




Saint-Étienne et alentours   MEDIAS

Soirée Sortie Hors-ligne et Couac

Soirée spéciale en présence des équipes de deux journaux stéphanois 100% papier : Couac et Hors-Ligne, qui viendra tout juste de sortir son 3ème numéro le 28 avril 2017 au Remue Méninge.
L’information, oui, mais pas n’importe laquelle !




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS / MIGRATIONS - SANS-PAPIERS

Soirée de présentation du n°3 du Couac

Présentation du n°3 du Couac et repas à prix libre
Le numéro 3 de Couac (journal local d’enquête critique) sort des presses cette semaine ! Nous vous proposons de se rencontrer ce vendredi 31 mars 2017 à partir de 19h au bar Le richelieu (74 rue Michelet). L’occasion de découvrir ce nouveau numéro, de partager des envies d’écriture… et un repas à prix libre.




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Les Wauquiezeries (Couac, n°2)

À lire dans Couac n°2...

Partout, toujours. Laurent Wauquiez, l’homme aux multiples vestes rouges, à la tête de la région Auvergne–Rhône-Alpes, mais aussi vice-président des Républicains et député de Haute-Loire, ne se ménage pas. Depuis la sortie de notre numéro 1, l’homme fort de la Région se frotte à de multiples thématiques à tendance électoralistes.




National   DISCRIMINATIONS - RACISME / GENRES - FEMINISME

2ème numéro de la revue Assiégées

Revue décoloniale, nous poursuivons notre ambition de mettre au centre de la revue les racisé·e·s sous le joug du patriarcat, tout en nous inscrivant dans la lutte contre le capitalisme. Après un premier numéro autour de l’étau, la question qui traverse ce second numéro est celle de la lutte.




Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Local Barré : enregistrement public de "Question de choix"

Pour le lancement du local du magazine Barré, le vendredi 3 mars 2017, l’émission "Question de choix" sera enregistrée en direct et en public entre 19h et 20h, avant sa diffusion sur Radio Dio le mercredi suivant. Celle-ci portera sur le thème des médias indépendants et verra, en plus de Dio et de Barré, la présence du journal Couac, ainsi que de Bruno Clémentin (cofondateur de "la Décroissance").




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

[audio] Le 8 février, la "Boîte à surprises" sur Radio Dio invitait Couac

Mercredi 8 février 2017, la "Boîte à surprises" en direct sur Radio Dio, invitait quelques voix de Couac en studio. Pour une présentation du journal, un retour et approfondissement sur le numéro deux du canard local qui pince, et un petit coup de projecteur sur des luttes locales...




Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Ces prochains jours en ondes, sur Radio DIO...

Radio Dio, 35 ans, toutes ses dents, et tout son mordant !
Bref programme des émissions spéciales, mensuelles ou surprises des prochaines journées.




Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

[Bédothèque de Luxe] Goûter de l’édition BD et politique

La bibliothèque BD des Arts du Forez invite des éditeurs et auteurs pour un rendez-vous convivial le vendredi 17 février 2017 à partir de 17h, aux Arts du Forez (4 bd Robert Maurice - Maison des Associations, 1er étage).




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Un canard qui pince à Saint-Étienne et sa région : le n°2 de Couac est disponible !

... Ainsi que les solutions tant attendues des mots croisés.
Le numéro 2 de Couac (journal local d’enquête critique) est disponible depuis fin décembre 2016. Où peut-on le trouver ?




0 | 10 | 20 | 30 | 40

A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
[Brochure - Zine] À l’intersection avec l’A45 #1  

Sortie il y a quelques jours, et diffusé notamment durant la marche voici intersection n°1, cette brochure compile plusieurs textes contre l’A45 :
- 1001 raisons de marcher pour que ça ne marche pas
- Le soleil à l’ombre de l’A45
- Contre l’A45 et la nouvelle prison, refusons les projets d’un monde plein de barreaux !
- Contre l’extension de la carrière de St Julien, mais pas seulement
- A45 qui fait quoi ?


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Rock against police, feuilleton radiophonique sur le 89.5  

Chaque lundi, à 12h et 19h, retrouve les six docus "Rock Against Police" sur le 89.5 : des lascars s’organisent ! : à la fin des années 70, dans un contexte de crise économique et de chômage, les expulsions de jeunes immigrés et les meurtres en banlieue, qu’ils soient commis par des flics ou des beaufs, se multiplient. Un réseau informel se constitue pour réagir en organisant une série de concerts Rock Against Police au beau milieu des cités. De 1980 à 1983, l’initiative fait tâche d’huile. Plusieurs concerts sont organisés en région parisienne, puis dans le reste de la France.


MOBILISATIONS - LUTTES
Marche contre l’A45 : le récit jour par jour  

Du 27 juin au 4 juillet, nous avons marché contre l’A45 de Saint-Étienne à Lyon. Avec lenteur et détermination, à la rencontre des habitant-es concerné-es par le tracé, en croisant les vécus, les ressentis et les avis sur ce projet. En passant par le grand rassemblement des opposant-es à St Maurice sur Dargoire, qui fut un succès. Nous avons marché aussi pour apporter notre voix, une des voix qui s’élèvent contre cette autoroute et son monde. Cette marche porte en germes notre résistance commune, qui fleurira à l’avenir. On ne lâchera rien !


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Faîtes du libre  

Des concerts, des ateliers pour apprendre et bricoler ensemble, du codage à la portée de chacune, des médias qui racontent des trucs qu’on n’entendra pas ailleurs, des échanges sur l’autonomie, des lieux et des collectifs qui se rencontrent...
Du 5 au 9 juillet à Sainté
Tout le programme est prix libre


REPRESSION - PRISON
Emission Papillon du jeudi 15 juin 2017  

- Présentation du livre Ca ne valait pas la peine mais ça valait le coup, 26 lettres contre la prison par Hafed Benotman (édition du Bout de la Ville), co-fondateur de l’Envolée, disparut en 2015.
- Présentation de l’Envolée n°46
- Compte rendu du procès en appel de Romain, pour la mutinerie de Valence


REPRESSION - PRISON
Comment se renforcer face à la police et à la justice ?  

Suite à un premier rendez vous en mai, voici un deuxième moment de discussion et d’échanges. Lors de mouvements de contestations, au cours de luttes auxquelles nous pouvons participer, ou dans notre vie de tous les jours, nous pouvons être confronté-es aux flics, et à la justice.
Mardi 20 juin 2017 de 19h00 à 21h30
Rdv sur le quai de la gare du clapier


CONSOMMATION - GLOBALISATION
Banalités de base n°1  

Une première série de 100 aphorismes dialoguant avec des images afin d’établir une critique de l’Empire-marchand et un certain rapport au monde


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Tournée sur la situation au Vénézuela, en soutien au portail Contrapoder, La Libertaria et Indymedia Venezuela.  

Une tournée en France, de juin à septembre, pour présenter des vidéos et débats sur l’Arco Minero del Orinoco du Vénézuela (plan de minerie gouvernemental), et collecter des fonds pour acheter un serveur et un vieux ciné dans les Andes Vénézuelienne pour créer l’ Ateneo Museo Autonomo “La Libertaria”.
En recherche de dates


GENRES - FEMINISME
Soutenons le Festival afroféministe NYANSAPO !  

Soutenons la tenue du festival NYANSAPO, festival afroféministe militant à l’échelle européenne, du 28 au 30 juillet 2017 à Paris. C’est le collectif Mwasi qui organise et accueille cette première édition. C’est sans compter sur les tentatives de sabotage du festival, taxé de "communautariste" puisque proposant des espaces non-mixtes.


REPRESSION - PRISON
Ils sont en train de tuer Fabrice Boromée  

L’administration pénitentiaire veut éliminer Fabrice Boromée alors qu’il ne fait que demander un transfert en Guadeloupe pour être rapproché des siens.
Comme plus de 500 prisonniers originaires des DOM-TOM, Fabrice Boromée purge une peine en métropole, loin de ses proches. Il réclame son transfert en Guadeloupe depuis 2011.


MOBILISATIONS - LUTTES
Interdit(e)s de manif, unissons-nous !  

Ici nous voudrions attirer l’attention sur les interdictions de manifester, et comment y résister. Apparues dans ce mouvement à la mi-mai (à Paris pour onze personnes, à Nantes pour huit personnes et à Rennes pour une personne) les interdictions de manif sont, en réalité, des interdictions de séjour sur une zone donnée pendant une période donnée. En clair, on interdit de se rendre sur le parcours d’une manif le jour où elle a lieu.