Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Les Wauquiezeries

À lire dans Couac #1...

Depuis les élections régionales de fin 2015, Laurent Wauquiez est le président de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Probablement insatisfait du nombre insuffisant de mandats à cumuler qu’il exerce déjà, l’ex-patron par intérim des Républicains enchaîne les propos et les actions visant à faire de lui l’âne qui porterait l’insupportable poids de la honte et du cynisme sans flancher aux travers des collines rhodaniennes et auvergnates.


Petit CV rapide du personnage

- Chevalier national de l’ordre du papa et de la maman avec ses amis de la "Manif’ pour tous"
- Grand suzerain à la parka rouge, laissant le fief "Auvergne" à son vassal Brice Hortefeux après son couronnement à la tête de la région.
- Personnalité préférée des intermittents du spectacle depuis son discours « …fermer les formations fantaisistes comme celles des métiers du cirque et des marionnettistes… »
- Plus mauvais publicitaire pour la lentille verte A.O.C. du Puy-en-Velay
- Commercial de l’année chez Vinci, avec ses 845 millions d’euros d’argent public pour financer l’A45.

Et le moins que l’on puisse dire c’est que, depuis son élection, il n’a pas perdu de temps pour appliquer ses mesures très "droitières". En voici un petit florilège :

Le plan montagne

Soucieux de sécuriser les revenus assurés par les nombreuses stations de ski de la région, Laurent Wauquiez a décidé de prendre le problème du réchauffement climatique, principal responsable des neiges de plus en plus rares et tardives, à bras-le-corps. 10 millions d’euros ont donc été débloqués pour la construction de...canons à neige. Dans les 5 ans à venir, avec l’aide des collectivités, ce sont 200 millions d’euros qui sont attendus pour ce plan, qui sera développé dans le respect de l’environnement avec pour fil rouge la notion de développement durable. Qui en doutait ?
Le second volet de ce plan n’est autre que le numérique car, comme aime à le rappeler Gilles Chabert (le "Monsieur Montagne" de la région) : « Il faut la neige et le Wifi. » Sans commentaire…

La sécurisation des lycées

La paranoïa sécuritaire de notre président de région n’en finit plus. Après avoir appelé à créer des centres de rétention dans lesquels enfermer tous les "fichés S", Laurent Wauquiez avait annoncé vouloir installer des portiques de sécurité – comme dans les aéroports ou les tribunaux – à l’entrée de tous les lycées publics de la région, afin "d’empêcher les armes d’entrer". Se rendant compte non pas de l’absurdité de ses propos mais du budget conséquent nécessaire à une telle installation, il a changé d’avis et a opté pour la mise en place de tourniquets, similaires à ceux présents dans le métro. 18 lycées pilotes vont donc expérimenter le dispositif, actionnable par un badge, pour un budget d’un million et demi d’euros. L’objectif, à terme, est d’en équiper l’ensemble des lycées publics de la région, ce qui devrait coûter 20 millions d’euros. Une telle somme permettrait de recruter un grand nombre de personnels supplémentaires et d’offrir aux lycéens un accompagnement humain digne de ce nom. Un dispositif qui, à défaut d’être moins visible, aurait de grandes chances d’être bien plus efficace.

La suppression du tarif "Illico Solidaire"

Cette tarification, qui proposait depuis plusieurs années 90 % de réduction sur les trajets en TER aux personnes précaires (certains demandeurs d’emploi, les personnes au RSA, les demandeurs d’asile…), a été supprimée et remplacée par une réduction de 75 % reposant sur des critères bien plus resserrés. Certaines personnes, notamment les jeunes en insertion professionnelle et les bénéficiaires du RSA, voient donc les tarifs de leurs trajets en TER multipliés par 2,5. Sous prétexte de lutter contre l’assistanat (rappelons que Laurent Wauquiez, en plus de ses salaires de président de région et de député, bénéficie entre autres d’un chauffeur, d’un véhicule et d’un logement de fonction), l’élu condamne de nombreuses personnes en difficulté à moins de mobilité, donc moins de possibilités de retour à l’emploi. Rappelons les propos qu’il avait tenus lors d’une interview : « Nous ne savons plus faire de social ». C’est en effet, pour une fois, d’une étonnante lucidité…

De quoi imaginer encore de belles perspectives d’ici à la fin de son mandat régional en 2021. De toute évidence, ce n’est qu’un début...

A la mi-octobre, Couac, un nouveau journal pour décrypter l’actualité politique à Saint Étienne et sa région a vu le jour. Un gros dossier sur l’armement dans la région compose le cœur du premier numéro. Il y aussi un retour sur l’Euro 2016, des brèves sur les personnages de notre région, de beaux dessins...
Vous pouvez trouver le reste des articles dans la version papier dans tous les lieux chouettes de Sainté. Sortie du #2 prévue pour mi-décembre !


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 réaction

  • En complément, vous pouvez voir sur Reporterre.net comment Wauquiez organise les démantèlement de la filière bio en Auvergne-Rhône-Alpes.
    Les paysans vont être dépossédés des outils qu’ils ont eu-même mis en place pour faire avancer l’agriculture biologique en dehors des chambres d’agriculture.

    Et pour info aussi, les financements de la région à la CRIIRAD (notamment pour la gestion d’un réseau de balises de mesure de la radioactivité en rhône-alpes) ont été supprimés brutalement en décembre (pas de paiement en 2016 alors que le travail a été réalisé, plus de financement en 2017).


Dans la même thématique...

Saint-Étienne et alentours Papillon   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Diophonie #03

Vendredi 26 janvier 2018, soirée en soutien à Radio Dio présentée par Ça roule, le Dix-Sept, Maquillage/Crustacées, et Papillon. RDV à 20h30 au local Ça roule 15, rue Georges Dupré (Ramina Grobis) à St Etienne et l’entrée est PRIX LIBRE.




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Sortie du n°5 de Couac

Après de longues vacances et quelques remises en question, l’équipe de Couac a continué l’aventure : fabriquer à plusieurs mains un canard local d’enquête critique. Pour bien démarrer cette nouvelle année, pas de dossier, mais de chouettes articles & illustrations pour une actualité toujours aussi surprenante !




Saint-Étienne et alentours   MEDIAS / URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT

Du "sang", des clics et des mollards.

Une petite action s’est déroulé ce week-end au salon Tatou juste, voire le compte-rendu ici . Jusque là, rien d’exceptionnel, et rien de particulièrement foufou. Mais notre brave maire a sauté sur l’occasion pour monter tout ça en épingle et stigmatiser les opposant-es à l’A45...




A Lire ailleurs   MEDIAS

SOS d’un canin en détresse - Appel à soutien du journal CQFD

On le sait : les appels à soutien, c’est triste comme un jour sans vin. Et par les temps qui courent, c’est un peu trop tous les jours. Si on en est réduit, contraint et forcé, à cette extrémité, ce n’est pas par plaisir de la jouer lacrymal. Mais parce qu’il y a danger mortel pour le Chien rouge. Car oui : CQFD ne va pas bien. Du tout.




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Brèves du Couac

Quelques brèves sur les débats au Conseil municipal de Saint-Étienne et les décisions qui y sont prises...




Saint-Étienne et alentours La Gueule Noire   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

DIOphonie #1

Le 19 octobre 2017, à la Gueule Noire Radio Dio vous propose DIOPHONIE #1 avec CASSE-GUEULE, DUBMENTALIST, MAUVAISE SURPRISE, AU FOND DU FURAN et de nombreuses surprises concoctées par l’équipe de la radio & friends ! Amène ta clef usb ou ton machin numérique ! Amène ta plus belle chemise et un p’tit sourire, et laisse ton chien et ton voisin réac où ils sont…
A partir de 20h30 / 5€ en soutien à Radio Dio + Adhésion Gueule Noire prix libre




A Lire ailleurs   MEDIAS / REPRESSION - PRISON

[Communiqué] Après Indymedia Linksunten, Indymedia Grenoble et Nantes sont victimes de l’antiterrorisme

Pour avoir publié un communiqué revendiquant l’incendie d’un garage de la gendarmerie de Grenoble dans la nuit du 20 au 21 septembre, les sites Indymedia Nantes et Indymedia Grenoble ont été menacés par la police française. Les équipes qui administrent ces sites ont reçu des courriels de l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC) exigeant la dépublication sous vingt-quatre heures des articles concernés, sous peine de blocage et déréférencement des sites.




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Couac t’en penses ? Rencontre autour du journal Couac

Couac, journal local sur Sainté et sa région, propose un moment d’échange sur le journal.
Venez, tout en grignotant, discuter, partager vos impressions et faire des propositions !
La réunion a lieu le jeudi 21 septembre 2017 à 19h au bar l’Entrepots (Place Jules Guesde).




Saint-Étienne et alentours Couac   MEDIAS

Les Wauquiezeries (Couac, n°3)

Laurent Wauquiez, qui est à la tête de la région Auvergne–Rhône-Alpes et est aussi vice-président des Républicains et député de Haute-Loire, drague volontiers l’électorat FN. Ses dernières actions et déclarations en témoignent.




Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MEDIAS

Faîtes du libre

Des concerts, des ateliers pour apprendre et bricoler ensemble, du codage à la portée de chacune, des médias qui racontent des trucs qu’on n’entendra pas ailleurs, des échanges sur l’autonomie, des lieux et des collectifs qui se rencontrent...
Du 5 au 9 juillet à Sainté
Tout le programme est prix libre




0 | 10 | 20 | 30 | 40

A la une...

DISCRIMINATIONS - RACISME
Rencontre-débat autour du livre « Mirage Gay à Tel Aviv »  

Tournée nationale de de Jean Stern, auteur du livre. À saint-étienne, il sera au remue méninge le vendredi 2 mars à 20h. Invité par BDS Saint-Etienne et les démineurs.


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Contre les politiques anti-migratoires - Solidarité avec les migrant.es  

Coordination nationale de lutte les 24 et 25 mars à Lyon
En vue de prolonger et de partager les multiples luttes en cours et en soutien aux migrant-e-s, et afin d’organiser collectivement une réplique nationale à la "loi Collomb", nous vous invitons à une rencontre de coordination nationale le 24 et 25 mars à Lyon.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Urgence : Expulsion en cours à Bure - Rassemblement à 18h devant la Pref  

Ce matin du 22 février 2018, des camions de gardes mobiles se sont parqués aux alentours du bois Lejuc occupé contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires près de Bure dans la Meuse.


GENRE - FEMINISME
De Mujeres libres à Femmes libres Plaidoyer pour une coordination de Femmes Libres au sein de la CNT  

Nos luttes ne nous renvoient pas dos à dos. Complémentaires, elles s’additionnent
En 1936, Mujeres Libres revendique de mettre fin au "triple esclavage des femmes : l’ignorance, le capital et les hommes". En juillet 1937, avec ses 20000 adhérentes, provenant majoritairement des secteurs populaires, Mujeres Libres défend l’émancipation des femmes et leur participation à la lutte révolutionnaire. L’organisation se réclame d’un "féminisme prolétarien" dans le but de se dissocier du féminisme libéral qui prône l’égalité des femmes sans contester les rapports de domination de classes. Leurs "camarades" n’étaient pas pour autant enclins à les reconnaître politiquement comme une organisation autonome au sein du mouvement libertaire.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Festival "un poil dans la soupe"  

Festival "un poil dans la soupe" proposé par les SAMPIANES du 08 au 11 mars 2018 à Sainté.
Au programme : Atelier d’autodéfense féministe et autogéré, Lecture collective, Soirée au poil, Restouf, Lab.Langue, Poing final...


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Expérience de la non-mixité : Conf. Gesticulée par Laure Clerjon  

Jeudi 22 Février 2018 à 20h30 : Conférence Gesticulée par Laure Clerjon : "Autrices, lutteuses et poétesses remontent en selle ! Ou comment l’expérience de la non-mixité nous transforme."


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Carnaval !  

Nous vous invitons, partout où vous êtes, à vous joindre au Grand Carnaval Inutile ‘Béton va Béton’ à Saint-Étienne le 24 février 2018.
Rendez-vous à 14h à la Chambre de Commerce et d’Industrie (57 cours Fauriel).


REPRESSION - PRISON
Réponse au mouvement de grève des matons et Communiqué de prisonniers de Fleury-Mérogis  

Le mouvement de grève des gardiens de prison suite à l’agression d’un des leurs par un prisonnier menacé d’extradition est largement médiatisé, mais les conséquences de leur mouvement sont systématiquement passées sous silence.


REPRESSION - PRISON
Depuis la prison de Fleury Mérogis, interview d’Antonin Bernanos  

Grèves et blocages des surveillants : comment les détenus s’organisent
paru dans lundimatin#131, le 29 janvier 2018


GENRE - FEMINISME
Front Santé Sexuelle de Medic’Action : appel à témoignages dans le cadre d’un mois contre la médecine misogyne  

Le 8 mars est peut-être l’occasion pour les boîtes de nuit de proposer une soirée « cocktail gratuit pour les filles » ou pour votre collègue Michel de faire la vaisselle à la place de sa femme, cela reste pour les militantes une date incontournable pour clamer haut et fort les revendications féministes. C’est dans cet objectif que le FSS de Médic’Action prend l’initiative de consacrer un mois au thème de la médecine misogyne.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
L’amour et la révolution  

Projection-débat en première nationale du film "L’amour et la révolution" avec le réalisateur Yannis Youlountas, le 25 février, 19h au Méliès St François, 8 rue de la Valse à St-Étienne.


REPRESSION - PRISON
[Loi Travail] Condamnation en appel pour Nina, Jules et Yvan  

Relaxé.e.s en première instance, la cour d’appel de Lyon a condamné mardi 16 janvier Nina, Jules et Yvan.
Entre les amendes, (1000 à 2000€ chacun.e), les indemnités pour le député Jean-Louis Gagnaire et le 13ème mois pour les flics, illes devront verser au total plus de 6000€. Jules est en plus condamné pour rébellion à "un agent dépositaire de l’autorité publique" et écope de quatre mois de prison avec sursis.


REPRESSION - PRISON
En 2017, 34 personnes ont été tuées par la police et la gendarmerie  

Le journal Bastamag a effectué le décompte des personnes tuées par des policiers ou des gendarmes en 2017. Et relève que "la moitié des personnes abattues l’ont été par des policiers en dehors de leur service". 18 personnes ont été abattues par arme à feu et 16 sont mortes suite à une intervention des policiers ou des gendarmes.


INFORMATIQUE - SECURITE
L’histoire de Riseup.net  

Il était une fois, un groupe de jeunes sans-emplois dans la vingtaine qui sortait tout droit d’une exténuante, mais exaltante semaine de manifestation contre l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Seattle. Une question rongeait leur esprit : quelle était la meilleure manière d’aider à construire un mouvement mondial pour la justice sociale ? Poussé-e-s par leurs idéaux d’hackers et de geeks, ils et elles arrivèrent avec un projet nommé riseup.net.