Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE

Les grandes oreilles de Perdriau et Verney-Carron ne seront pas installées


|

Suite à la mise en garde de la Commission nationale informatique et libertés (CNIL) sur le projet d’installation de micros espions dans le quartier Tarentaize-Beaubrun, mais aussi à la lutte menée par plusieurs collectifs stéphanois, la mairie annonce qu’elle « ne mènera pas l’expérimentation des capteurs sonores envisagée au printemps dernier ».


La mairie de Saint-Étienne recule face aux inquiétudes légitimes de la part des habitant.es, comme cela a été relayé à plusieurs reprises sur le site :

Selon la CNIL, le cadre « législatif » ne permet pas – du moins pour l’instant – la mise en place de cet énième dispositif de contrôle comme dit dans le courrier adressé à la mairie de Saint-Étienne :

La commission tacle même plutôt sévèrement la ville et va jusqu’à parler "d’ingérence grave dans l’exercice des libertés et des droits fondamentaux" et qu’un tel appareillage "apparaît comporter des risques substantiels pour les libertés individuelles, notamment le droit au respect à la vie privée » et « conduit à renforcer l’intrusivité du système et le niveau de surveillance dont fait l’objet la population vivant, circulant ou travaillant dans la zone concernée".
Rappelons que le projet de la mairie allait bien au-delà des quatre ou cinq micros – comme l’affirmait M. le maire et ses sbires de Serenicity lors d’une réunion d’information à la maison de l’emploi au printemps dernier – puisqu’en réalité pas moins d’une cinquantaine de capteurs sonores pour le seul quartier de Tarentaize auraient du être installés. Tarentaize c’est Bagdad, une véritable zone de guerre ! On pourrait sourire, mais il n’est pas inutile de rappeler que ce dispositif a été créé à la base par l’armée américaine lors de l’invasion de l’Irak.

Mais prudence ! Perdriau ne désespère pas et interpelle le « législateur » pour mettre fin à ce flou juridique : « Nous demandons au législateur d’assumer toutes ses responsabilités en proposant un projet de loi qui tienne compte des recommandations que la CNIL a pu formuler grâce à l’exemple stéphanois ».

À lire, entre autres, cet article paru dans la presse nationale : <https://www.telerama.fr/medias/la-c...>


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 réaction

  • Le jeudi 31 octobre, la Ligue des droits de l’homme Loire, La Quadrature du Net, Halte au Contrôle Numérique, Alternatiba Saint-Étienne et StopLinky5G Loire ont publié un communiqué pour se féliciter de l’abandon du projet d’installation de micros... tout en appelant à la vigilance vis-à-vis du risque de voir resurgir ce projet ou d’autres similaires. Communiqué en ligne (ici) et téléchargeable en pièce jointe de l’article.


Dans la thématique "FLICAGE - SURVEILLANCE "

Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE

Le député Jean-Michel Mis en marche pour promouvoir la reconnaissance faciale

Après une première date à la Commission numérique de l’Assemblée nationale au mois de décembre, le député LREM Loire-Saint-Étienne, Jean-Michel Mis, organise un colloque sur la reconnaissance faciale le samedi 18 janvier 2020, à l’Amicale laïque de Chapelon.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours Couac   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

Google et Sainté City

Il y a tout juste six mois, Google inaugurait son atelier numérique à Saint-Étienne. Google a déjà les moyens d’en connaître beaucoup sur nous. Alors, pourquoi ce moloch veut-il s’implanter physiquement dans nos villes, particulièrement à Saint-Étienne ? Une enquête de Couac initialement parue au printemps 2019.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

Débats sur la société de surveillance de masse

Deux débats pour comprendre les enjeux de la mise en place de la société de surveillance de masse organisés par Halte au contrôle numérique, La Ligue des Droits de l’Homme Loire, Stop Linky 5G Loire et la Quadrature du Net - Le mercredi 8 janvier et le vendredi 7 février à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours Couac   CAPITALISME - GLOBALISATION / FLICAGE - SURVEILLANCE

Culture, numérique et disruption sécuritaire à Saint-Étienne

À travers un portrait d’Éric Petrotto, qui à la fois gère la Fabuleuse Cantine (un des lieux de restauration les plus « tendances » de la ville) et investit dans Serenicity (la société qui portait le projet d’installation de micros dans le quartier de Beaubrun-Tarentaize), Couac vous propose une enquête dans l’économie locale du numérique et son nouvel esprit du capitalisme.


Saint-Étienne et alentours Couac   FLICAGE - SURVEILLANCE / INFORMATIQUE - SECURITE

Cartographier la surveillance

À Saint-Étienne, difficile de circuler dans le centre ville sans être observé par Big Brother. Et en période de mouvement social, il n’est pas inutile de savoir où se situent ces yeux qui nous épient. Le site internet « Saint-Étienne sous surveillance » recense les caméras de vidéosurveillance disséminées dans la ville (estimées à 329). Entretien paru dans le Couac n°7 avec A., l’une des personnes qui en a été à l’origine, sur le contexte de sa mise en place et sa pertinence aujourd’hui.


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE

Mutiler oui, mais local !

Le maintien de l’ordre, en plus d’être un outil de contrôle et de répression, c’est aussi un business, et dans la Loire les usines qui se battent pour répondre aux appels à mutiler de la police nationale ne manquent pas. Petit retour sur un contrat local et bien juteux.


Saint-Étienne et alentours La dérive   FLICAGE - SURVEILLANCE

« Attention on vous surveille le bassin »

Suite à la manifestation du 5 décembre, la Barricade organise la projection du film-documentaire “Sous l’oeil des houillières”, un film de Marion Fontaine, Richard Berthollet à 17h à la Dérive.


Informations globales   DROITS SOCIAUX - SANTE / FLICAGE - SURVEILLANCE

Alerte rouge sur les données de santé de tou.te.s les français.e.s

Vous ne le savez peut être pas, mais un événement majeur est en train de se jouer sur les datas santé françaises. À côté les enjeux et risques du DMP, c’est une partie de billes dans une cour de récréation. De quoi s’agit-il ?


Saint-Étienne et alentours   FLICAGE - SURVEILLANCE

Digital Saint-Étienne viole votre vie privée à votre insu !

Digital Saint-Étienne est une centralisation des bases de données, une plate-forme numérique évolutive de gestion des données urbaines, le début de la smart city et d’une ville robotisée.


Informations globales   FLICAGE - SURVEILLANCE

[Lyon] La gendarmerie utilise la reconnaissance faciale pour identifier les suspects

C’est une audience du 17 septembre dernier au tribunal de Lyon, passée un peu inaperçue, qui met en lumière cette nouvelle technique policière. Une personne passait en procès pour un vol de camion le 5 septembre. Comment a-t-elle été reconnue et arrêtée ? Par reconnaissance faciale !


A la une...

MOBILISATIONS - LUTTES
Pour les retraites et tout le reste : actions à venir pendant la semaine du 27 au 31 janvier à Saint-Étienne  

Manifestation, rassemblement et pique-nique, actions... Alors que la contestation s’étend à d’autres secteurs et revendications, poursuivons la mobilisation !


DISCRIMINATIONS - RACISME
Collectif stéphanois contre l’islamophobie et pour l’égalité : charte et prochaines conférences  

Le collectif stéphanois contre l’islamophobie et pour l’égalité organise une conférence-débat avec Olivier Le Cour Grandmaison, autour de son nouveau livre : « Ennemis mortels » : représentations de l’islam et politiques musulmanes en France à l’époque coloniale. Elle aura lieu le vendredi 31 janvier 2020 à 18h30 au Centre social Le Babet.


MOBILISATIONS - LUTTES
Manifestation du vendredi 24 janvier : retour en images  

Ce vendredi 24 janvier, à l’occasion de la présentation du projet de la réforme des retraites en Conseil des ministres, de nombreuses organisations syndicales et de militant.e.s s’étaient donné rendez-vous dans toute la France. Saint-Étienne fut encore une fois le théâtre d’une belle et forte journée de lutte !
Par Le Gueuloir


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Les professeur.e.s emmurent l’Inspection académique avec des livres  

Depuis la nomination de Blanquer au ministère, la colère des professeur.e.s se fait sentir. Elle ne cesse de monter ces dernières semaines avec des actions symboliques comme des jets de livres devant les inspections académiques ou encore le refus de certain.e.s profs de faire passer les nouvelles épreuves du Bac. À Saint-Étienne, vendredi, les professeur.e.s ont emmuré l’Inspection académique.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Protestation mondiale contre la 5G ce 25 janvier 2020 : on éteint nos portables ?  

Ce samedi 25 janvier 2020 a lieu la 3e journée mondiale de protestation contre la 5G. La 5G, voulue par les industriels des télécommunications et du numérique et promue par nos gouvernements, est une menace injustifiable pour notre santé et celle de tous les êtres vivants.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Épreuves de contrôle continu : ça bouge au lycée Honoré d’Urfé  

Lundi matin les premières épreuves de contrôle continu (E3C) devaient avoir lieu pour les lycéen.ne.s en classe de première. Les professeur.e.s ont décidé de les boycotter comme à Honoré d’Urfé. Entretien avec Estelle Tomasini du syndicat majoritaire SNES FSU.


MOBILISATIONS - LUTTES
Contre la réforme des retraites : agenda des actions et suivi de la semaine du 20 au 26 janvier  

Actions, manifestation et rassemblement, retraite au flambeau et pique-nique... La mobilisation continue !


MOBILISATIONS - LUTTES
La jeunesse stéphanoise violemment réprimée  

Cela fait quelques jours, qu’à St-Étienne, les forces de l’ordre répriment dans la violence toute tentative de grève des jeunes lycéens. Le préfet aurait-il peur des jeunes, pour les empêcher, à n’importe quel prix, de rejoindre le mouvement ?


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (2)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés, quatre Stéphanois sont jugés pour avoir diffusé des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Deuxième partie d’un texte en trois épisodes : Enquête et arrestations, automne 1882.


REPRESSION - PRISON
Les stades de foot, laboratoire où s’expérimentent les techniques de répression  

Il y a quelques jours, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu son verdict : deux matchs à huis clos (dont un avec sursis) pour les quelques centaines de fumis et le feu d’artifice en tribune lors du match contre le PSG. Pour lutter contre les « Ultras », l’État s’est doté depuis plusieurs années d’outils de répression fort sophistiqués. À Saint-Étienne, quelques irréductibles résistent encore et toujours au progrès et à la modernité, au nom de concepts éculés comme la liberté et les valeurs populaires du football. Discussion avec l’un des membres des Green Angels, un des principaux groupes de supporters stéphanois.


ANTIFASCISME
A Saint-Étienne, l’extrême-droite compte s’installer ‘pépouze’ en face de la Bourse du Travail !  

Sophie Robert, la bourgeoise cheffe départementale du Rassemblement national, accompagnée d’une dizaine de militants environ, a été surprise ces derniers jours dans un local du quartier Albert Thomas en train de passer la serpillière.


MOBILISATIONS - LUTTES
Le procès des anarchistes de janvier 1883 : suivi des principaux évènements et focus sur Saint-Étienne et sa région (1)  

En janvier 1883, soixante-six anarchistes sont jugés à Lyon dans un grand procès médiatique qui vise à diviser le mouvement ouvrier alors très dynamique. Parmi les inculpés quatre stéphanois sont jugés pour avoir diffuser des idées visant à « provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion, et d’avoir ainsi commis un attentat contre la paix publique. » Première partie d’un texte en trois épisodes : 1.Grèves, révoltes ouvrières, effervescences libertaires et répression autour de Lyon et Saint-Étienne en 1882.