Saint-Étienne et alentours   ARMEMENT

FAMAS’tival : une parade colorée sous pression


| |

Le « Forum pour le désarmement de la police et la démilitarisation des conflits » appelait, samedi 22 octobre 2016 à un FAMAS’tival. Une déambulation carnavalesque pour dénoncer la politique guerrière coloniale de la France et la répression des « indésirables » par les forces du maintien de l’ordre.


Interdite, la déambulation a tout de même eu lieu, malgré le bouclage du centre-ville, [la pression policière et médiatique dont ce forum était la cible] depuis quelques jours.

Les manifestant’es se sont retrouvé’es sur la Place Albert Thomas comme convenu. La plupart du matériel prévu pour le carnaval (masques en carton peint, banderoles, et char) était dans un camion dont des gardes mobiles ont interdit aux organisateurs et organisatrices d’accéder. Après que le cortège se soit amassé devant les forces de l’ordre pour réclamer la libération de ses créations carnavalesque, seul le char à l’effigie du Flash Ball a été rendu face au mouvement collectif.

La troupe costumée a donc tourné le dos au forces de l’ordre pour revenir devant la bourse du travail enfin, ou le rassemblement et les prises de paroles étaient prévues. Des porte-parole du forum ont pris le mégaphone, d’abord pour lire un communiqué en réaction à l’interdiction de la manifestation par la préfecture puis, clarifier leurs positions. Puis la secrétaire fédérale des Jeunes Communistes a lu un texte intitulé « Neutralisons la police, stoppons les guerres coloniales ». Des membres de collectifs de luttes contre les exactions policières ont ensuite pris la parole pour parler de leur combats actuels (Désarmons-les ! et Collectif 8 Juillet). Awa Traoré a ensuite pris le mégaphone pour réclamer justice pour son frère, Adama, mort pendant sa garde-à-vu d’une soi-disant asphyxie le 19 juillet dernier. L’hélicoptère de la gendarmerie faisant un vol stationnaire juste au dessus de l’attroupement durant une bonne partie des prises de paroles a rendu difficile l’écoute des intervenant’es. Malgré ce desagrement les prises de paroles ont fini par un appel à faire la fête et un beau lancé de cotillons, avant que la petite troupe ne prenne la route.

Char-Ball en tête, le cortège s’est lancé en direction de la place Chavanelle. Empruntant la rue des Martyrs de Vingré, il a rejoint l’avenue de la Libération. Direction la place Fourneyron sur fond de batucada et d’un chariot sonore. Armés de cotillons et de farine, des quelques affiches et bombes de peinture, sous un beau ciel bleu, la troupe a pris la rue Néron jusqu’au bout pour finalement déboucher sur la place Carnot. Arrivé là, tout ce petit monde a continué pour tous se retrouver devant la Cité du Design pour un grand feu de joie, brulant l’effigie de Flash Ball en carton. Sensibilisation des passants et séance photo derrière le char enflammé, il y a des traditions qu’il est bon d ne pas perdre. Et que vive le feu de Monsieur Carnaval !

Puis la joyeuse troupe a repris le boulevard urbain en suivant la direction du Clapier. Slalomant entre les voitures, le Famas’tival a tourné sur la rue du midi. Quelques manifestant’es ont rendu visite au siège local du parti socialiste d’autres éliminaient des publicités et neutralisaient des banque sur leur passage, pendant que d’autres continuaient leur déambulation. Cette parade, dans « des rues improbables » selon la Tribune, s’est finalement achevée à proximité de la place Jacquard, où les manifestant’es se sont dispersé’es.

Mis à part le face à face en début de regroupement, la police s’est plutôt faite discrète laissant la troupe se balader dans les rues stéphanoises. Tous et toutes les participant’es sont d’ailleurs ravis d’avoir ainsi pu découvrir les merveilleuses vues sur les crassiers de la Capitale du FAMAS. Cette parade, mi jeu de cache-cache mi festival s’est plutôt bien déroulée. Mais l’expérience le montre, même si les événements se passent sans encombres, des convocations au commissariat et autres réjouissances arriveront malheureusement surement plus tardivement. Elles aussi jouent à cache-cache.

1 . Nous laissons le soin aux journalistes de se repaître d’images de verre brisé, les publicités de mauvais gout et les banques voleuses ayant déjà compris le message
2. Pour des raisons de respect de la vie privée nous avons barbouillé les visages des personnes qui ne sont pas dans une position claire de « poser » pour notre photographe.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

2 réactions


Dans la même thématique...

Saint-Étienne et alentours   ARMEMENT

Retour sur le forum pour le désarmement de la police et la démilitarisation des conflits

Ce n’est pas un hasard, si ce week-end, se sont rassemblés aussi bien des individus que des collectifs : collectifs de blessés par les armes de la police, des collectifs de soutien aux victimes de violences et meurtres policiers, des militants des mouvements sociaux (syndiqués ou non), des sociologues, des associations soutenant la cause palestinienne, des membres de l’observatoire de l’industrie ,de la défense et de l’armement international…


Saint-Étienne et alentours   ARMEMENT

Communiqué suite à l’interdiction par la préfecture du FAMAS’tival

Forum pour le désarmement des polices et la démilitarisation des conflits.
Depuis plusieurs mois, nous préparons un week end de rencontres autour de l’armement.
Des collectifs, des organisations politiques, des individu’es, se coordonnent pour que les 22 et 23 octobre se déroulent à Saint Etienne ces rencontres.


Saint-Étienne et alentours   ARMEMENT

FAMAS’tival : manifestation interdite par la préfécture et campagne de diffamation

Les organisateurs et les organisatrices du « Forum pour le désarmement de la Police et la démilitarisation des conflits » sont la cible d’une campagne de provocation à la violence depuis plusieurs jours et se sont vus interdire la manifestation prévue cette après-midi.
Un appel à rassemblement est maintenu.


Saint-Étienne et alentours Couac   ARMEMENT

On n’a plus faim

Les dossiers Couac
Voilà déjà trois mois que les réjouissances de la coupe d’Europe de l’UEFA 2016 sont passées, pourtant le banquet pèse toujours sur l’estomac.
Parmi les aigreurs et relents fétides, on compte le dispositif sécuritaire mis en place pour encadrer la fan zone et divers événements rythmés par les matchs, qui peinent à se transformer en selles. Mais aussi une gaillardise d’un autre genre : l’exposition Sainté Créativity (sic) qui a eu lieu du 11 juin au 10 juillet Place de l‘Hôtel de Ville.


Saint-Étienne et alentours Couac   ARMEMENT / MEDIAS

Verney-Carron, artisan de notre sécurité

Les dossier Couac
À Saint-Étienne, ancien bastion de l’industrie de l’armement, l’entreprise Verney-Carron est une des seules survivantes de la longue tradition armurière de la ville. Petit tour d’horizon du passé et du présent de cette boite aux visées humanistes et bienfaisantes…


Saint-Étienne et alentours Couac   ARMEMENT / MEDIAS

Une ville d’armes et d’histoire

Les dossiers Couac
Saint-Étienne a une sacrée histoire, une histoire multiple, des histoires rouges, noires, jaunes, vertes... Mais ici, on va surtout s’intéresser à celle de l’armement, thématique oblige.
Tout commence, on ne sait trop quand, cela diffère selon les sources. Les plus optimistes parlent de traces de forges à l’époque de Jules César, d’autres, peut-être plus sérieux (le Musée d’Art et d’Industrie), annoncent le XIVe siècle pour les premières traces d’armuriers à Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   ARMEMENT

FAMAS’tival

Dans le cadre du forum pour désarmer la police
Les 22 et 23 octobre prochain se tiendra à Saint Etienne un « Forum pour le désarmement des polices et démilitarisation des conflits ». Deux jours d’ateliers, de discussions, de concert et... de carnaval !


Saint-Étienne et alentours   ARMEMENT / MOBILISATIONS - LUTTES

Désarmons la police, démilitarisons les conflits !

Les 22 et 23 octobre 2016
Rassemblons-nous contre les violences et les armes de la police !
Parade de rue, discussions, ateliers, concerts...


Opinions   ARMEMENT / GENRE - FEMINISME

De l’indécence de la « solidarité nationale » sur Facebook

Texte d’une Féministe Antifa
C’est l’État Français qui fabrique et vend les armes que les terroristes finissent par pointer sur les populations civiles...


International   ARMEMENT / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

Le tremblement de terre en Chine a-t-il été causé par l’arme secrète HAARP ?

Le tremblement de terre en Chine a-t-il été causé par l’arme secrète HAARP ?


A la une...

GENRE - FEMINISME
Soirée de soutien aux ouvrières de l’usine Flomar en Turquie, le 4 août  

En Turquie, des ouvrier.ère.s de la marque de cosmétiques Flormar du Groupe Rocher ont été licencié.e.s parce qu’elles-ils se sont syndiqué.e.s.
Samedi 4 août à la Gueule noire
20H30 projection
22H concert


LOGEMENT - SQUAT
Le squat de lutte cévenole « La Borie » sera expulsable à la fin de l’été, appel à soutien !  

Berceau d’une lutte mémorable dans les Cévennes contre un grand projet de barrage dans les années 80, ce lieu d’habitation et d’expériences politiques sera expulsable à partir du mois d’Août, rappel historique et appel à soutien.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Raids policiers et saisie des informations bancaires des soutiens de Riseup en Europe  

Mercredi 4 juillet, le collectif Riseup et son soutien financier en Europe, ZwiebelFreunde (littéralement « les amis de l’Oignon », qui soutient l’anonymat sur Internet) ont chacun publié un communiqué sur une grave opération policière. Elle s’est déroulée le 20 juin en Bavière sous prétexte de l’identification des admins d’un blog antifasciste.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Etat de santé du CHU de Saint Etienne : résumé d’une discussion organisée par Couac  

Le 14 Juin 2018, à l’occasion de la sortie de son nouveau numéro le journal Couac organisait une discussion intitulée : « Santé, bien-être, pour qui, à quel prix ? ». Résumé des discussions.


LOGEMENT - SQUAT
Saint-Étienne : Privilégier l’image ou la vie des habitant-es ?  

Christelle Morel Journel et Valérie Sala Pala sont enseignantes-chercheuses à Saint-Étienne. Dans un récent article, elles décryptent les discours tenus sur la ville. Un premier, misérabiliste, insiste sur le dépeuplement et la pauvreté ; un second, à l’opposé, dépeint une métropole innovante et attractive. Un autre discours, qui ne chercherait ni à stigmatiser Saint-Étienne ni à en faire un produit à vendre, reste à imaginer. Rencontre.


EXPRESSION - CONTRE-CULTURE
Caravane ethnocubique des Tanj’heureux, contre l’A45 et son monde...  

La caravane ethnocubique des Tanj’heureux vous reçoit avec la coordination des opposant-es à l’A45 et contre son monde du 6 au 11 Août, à la tour contre l’A45 à Cellieu (42).


REPRESSION - PRISON
Pour la fermeture des mitards  

Près de 80 000 hommes et femmes sont enfermés dans les prisons françaises, soumis à une peine de prison. Combien parmi ces hommes et femmes sont en plus punis dans les quartiers disciplinaires (QD), les sinistres « mitards » pour quelques jours voire pour plusieurs mois ?


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Perquisitions en cours à Bure  

Perquisitions en cours à Bure dans la Meuse depuis 7h ce matin du mercredi 20 Juin 2018 à l’encontre des militant’es et activistes anti-nucléaire...


MOBILISATIONS - LUTTES
Fête de soutien aux inculpé-es de la loi travail  

Printemps 2016 : de nombreuses manifestations festives, déterminées, rassemblent des centaines de personnes dans les rues de Sainté pour s’opposer à la loi travail et à son monde. Depuis, avec ses images de vidéosurveillance, ses GAV et ses convocations, la justice poursuit et condamne celles & ceux qu’elle identifie comme auteur-es d’actions. Nous vous proposons de se retrouver pour une soirée de soutien.


REPRESSION - PRISON
Contre l’isolement carcéral ! En solidarité avec Fabrice Boromée  

Communiqué des opposant.es à la prison et ami.es de Fabrice Boromée, prisonnier longue peine, qui subit sans cesse et depuis trop longtemps, le harcèlement de l’administration pénitentiaire. Ne le laissons pas seul face à cet arbitraire, soutenons le... Info à faire tourner autant que possible !


LOGEMENT - SQUAT
Ruines vs buildings  

« Châteaucreux, quartier d’affaires » disaient-ils déjà il y a 15 ans… Habitant près de la gare, je me demande encore de quel chapeau est sortie cette idée bien cocasse. Au Crêt-de-Roc, 30 à 40 % du bâti est vacant. À Saint-Étienne, ce pourcentage avoisine en moyenne les 20 % soit environ 10 000 logements vacants. À côté de ça, l’EPASE continue de lancer des chantiers de construction de studios, d’appartements, d’hôtels grand standing. À qui la faute ? Cet article propose de survoler les acteurs de l’immobilier à Sainté.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Rien à cacher sur internet ? Vous êtes sûr.e ?  

Atelier samedi 23 juin à la Médiatheque de Tarentaize de 14h à 17h sur la surveillances des données personnelles et les moyens d’y résister.


GENRE - FEMINISME
Licenciement de 124 ouvrières du groupe Rocher en Turquie : rassemblement de solidarité  

Les Sampianes appellent à boycotter Yves Rocher pour protester contre le licenciement abusif de 120 ouvrier.e.s (majoritairement des ouvrières) de l’usine Flormar en Turquie (à Gebze), usine dont le groupe Rocher est le principal actionnaire (51%). Rassemblement de soutien sur Saint-Étienne le Mercredi 20 Juin à 16h, Place du Peuple


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Votre carriere, notre enfer  

Suite à l’annonce de l’extension de la carrière de St Julien-Molin-Molette par le préfet de la Loire, une petite vingtaine de personnes du collectif des habitant.es et riverain.es se sont mobilisées pour aller perturber la venue du préfet à Veauche pour le Trophée des Jeunes Entrepreneurs.


EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS
Jugurtha, Bibliothèque numérique libre et gratuite  

Ce site permet la diffusion gratuite de livres traitants de divers sujets comme l’histoire, la politique, les sciences, les religions, etc…