Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte VIII : récit en images




Plus de 1000 manifestants encore dans les rues de Saint-Étienne pour cet acte VIII des gilets jaunes. Comme dans toute la France, la mobilisation ne désemplit pas. Et, comme le veut la tradition depuis deux mois, la manifestation s’est terminée sous les gaz, les pluies de tirs de flashball et les charges brutales de la police, entraînant son lot de blessé.es et d’arrestations. Récit rapide et en images.


  • Répression à St-Etienne : plusieurs blessés dont un crâne ouvert. Témoignage d’un Street Médic

    Article publié sur le site de révolution permanente.

    A Saint-Étienne aussi, l’année 2019 a commencé sous le signe d’un regain de mobilisation. Ce samedi, près d’un millier de manifestants ont battu le pavé, bien plus nombreux que le samedi précédent. Ils ont néanmoins dû se frotter, à nouveau, à une forte répression policière.

    Nous avons recueilli le témoignage d’un street médic, qui a commencé à se mobiliser à l’acte II, quand il s’est retrouvé à abriter 10 personnes dans son hall d’immeuble, “juste avant des rafales de flashball” qui avaient lieu dans sa rue. Scandalisé par cette répression, il était alors sorti secourir deux personnes âgées pour les tirer du nuage de gaz lacrymogène et les soigner dans son hall. C’est là qu’a commencé son expérience de “street médic” auprès des manifestants en gilet jaune, équipé de son sac de soin, son brassard blanc et son portable, pour filmer. “Les policiers gazaient les petites gens et nos vieux. J’ai commencé à les soigner et avec ma femme nous avons décidé de faire des brassards blancs… puis d’aller en ville aider nos gens…”, nous raconte-t-il. S’en sont suivis plusieurs samedis de mobilisation intense où la répression n’a pas fléchi, au point que le 22 décembre, des CRS ont lancé des gaz lacrymogènes sur des enfants, en plein marché de Noël.

    Ce 5 janvier, l’acte 8 s’est soldé par 6 interpellations et plusieurs blessés dont un crâne ouvert : “Ce jour était particulière tendu. Trois fois plus de monde que la semaine dernière. Au début c’était une ambiance calme... Malgré les pétards, bannières, slogans… La police a craqué très rapidement... Comme d’habitude… Au niveau de la préfecture, les manifestants étaient très près des gendarmes, qui subissaient sans broncher les jets de peintures. Puis le ton est monté : un monsieur en fauteuil roulant est parti sur la droite du dispositif et a fait face à un groupe de policiers. Ils ne voulaient pas le laisser passer, le périmètre était bouclé… et avec un peu de hauteur, je me rends compte que c’est ça qui a mis le feu aux poudres. Un groupe de manifestants est venu pousser et les premiers coups sont partis, puis tirs de flashball et grenade lacrymo.

    Dès que le monsieur en fauteuil roulant est parti, la première arrestation a eu lieu, et les affrontements à jets d’objets ont commencé sur toute la place Jean Jaurès. Ensuite les manifestants se sont fait repousser rapidement dans la rue de la République, incendiant les poubelles, faisant des feux sur la route… et 2 jeunes ont lancé des oranges depuis un étalage. Les flics les ont arrêtés, et c’est là que le ton est monté… Un juriste m’accompagnait et la police a tenté de lui arracher son téléphone alors qu’il filmait. C’est complètement illégal.

    Nous nous sommes fait repousser manu militari. Puis avec un autre street medic, nous avons demandé aux gens attroupés de partir, car les policiers étaient grenades à la main… Et ça a grenadé. Les gens ont fui et les policiers ont continué à lancer des grenades de désencerclement. Un jeune a pris un impact dans la jambe, l’autre dans la tête… un éclat de grenade (le bouchon allumeur) lui faisant une entaille de 10 cm dans le crâne. Le gamin est quand même tombé sec sous l’impact, mais ensuite il discutait correctement… Il a été évacué par les pompiers, je n’ai pas de nouvelles depuis.

    Les collègues street-médic ont soigné 2 autres blessés, 2 souffle coupés. Avec le juriste et ma femme nous avons nettoyé les yeux d’un groupe d’une petite dizaine... On s’est entraidé ensuite. Au moins 3 blessés ont été évacués par les pompiers, dont une personne âgée. Et j’en ai rassuré un qui était très mal le pauvre... J’ai cru qu’il allait faire une crise cardiaque.”

    Pour nous transmettre vos témoignages concernant la répression des Gilets Jaunes, ou pour nous faire part des mobilisations ayant lieu dans votre région, nous transmettre récits, photos et vidéos, écrivez-nous par mail à siterevolutionpermanente gmail.com.

Un cortège de trois cent personnes est parti du rond-point occupé de Monthieu à 13h pour rejoindre la place du peuple où plusieurs centaines de gilets jaunes les attendent. Un petit tour en centre-ville, histoire de gonfler les rangs et direction la prèf’ (après une certaine cacophonie concernant le parcours puisqu’il semblerait qu’un parcours officiel avait été déposé).

Le cortège arrive place Jean Jaurès dans une ambiance assez calme et détendue et vient se positionner au contact de la ligne de Gardes Mobiles. Les camions de GM seront redécorés pour festoyer cette nouvelle année. Les GM font les sommations d’usage - sous les huées de la foule - et... ne bougent pas. Un dance-floor avec Omar Souleymane en fond sonore s’improvise sur la voie des trams, sous le regard impassible des GM...

Les murs et les sols de la ville redécorés

Les CRS se positionnent sur les deux côtés. Un groupe de GJ tente de négocier un petit tour de préfecture et se dirige sur le côté en direction des CRS qui répliquent direct par une rafale de tirs de LBD et de lacrymos... Plusieurs blessé.es à ce moment-là.

Les forces de l’ordre se mettent alors en mouvement en direction de l’Hôtel de Ville. Ils y croisent un blessé évacué (touché apparemment à la main) et usent de nouveau de leurs munitions à tel point que certains d’entre eux demandent des recharges d’urgence. (France Bleu, 05/01/2019)

Comme les dernières semaines, les CRS repoussent la manif dans la grand’ rue jusqu’à la place du peuple. Ça stagne un peu place du peuple, quelques barricades de fortune seront dressées, le sapin de Noël est incendié et un Crédit Mutuel défoncé. Nouvelle charge, vénère ! Les CRS et la Bac dispersent la manif en faisant des percées foudroyantes avec les camions sur les voies du tram (Grand’ rue et les rues parallèles). Au moins deux fois, à deux endroits différents, ils essaieront de« parechoquer » des gens. Là, ils sortent des camions, LBD en main et arrosent tout ce qui bouge... Flippant. Bilan de la journée : 6 interpellations (4 pour jets de projectiles, 1 pour outrage, 1 pour violence d’après France Bleu), au moins cinq ou six blessé.es dont certains à la tête par des tirs de LBD, d’autres par des coups de matraque pendant leur interpellation. Des groupes se font repousser et charger jusqu’à Tréfilerie. Retour au calme, les motards font des allers-retours dans la grand’rue pour « reprendre le contrôle de la ville », sous la huée et les insultes des passant.es : « assassins ! »... Comme les dernières semaines, les flics quadrillent la ville, tournant dans le centre-ville en voitures banalisées pour contrôler et arrêter tout « individu suspect »... Le rituel du samedi a encore tenu ses promesses à Saint-Étienne, avec son lot de joie, de sentiment de force collective, mais aussi d’impuissance face à la brutalité policière... À samedi prochain.

Suite de la manif devant les grilles du 9.9, trouvé sur la page FB du Gueuloir :

Après la manifestation (nous reviendrons dessus dans un prochain poste), une trentaine de gilets jaunes et révolté.e.s se sont réunis devant le commissariat du « 99 » sur le cour Fauriel vers 18h pour soutenir les copains en Garde à Vue.
Des policiers sont arrivés devant la porte fermé de l’hôtel de police dans le but de le protéger. Des soutiens ont tenté un dialogue avec les policiers cagoulés, mais rien de très constructif. Pas d’événements spéciales à signal.

PS : Les photos ont été trouvées sur diverses pages Facebook et dans la presse locale (Le Progrès, France Bleu).



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

Sainté acte XIV : 3000 gilets jaunes envahissent l’autoroute !

Encore beaucoup de monde samedi dans les rues de Saint-Étienne. Une fois n’est pas coutume, le cortège ne s’est pas éternisé en centre-ville pour investir la RN 88 pendant plusieurs heures.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XIV. Convergence régionale à Saint-Étienne

Samedi 16 février grande manifestation régionale à Saint-Étienne. Comme d’habitude, départ du cortège à 13h du rond-point de Monthieu puis rendez-vous à 14h place du Peuple.
Lycéennes, lycéens, étudiantes, étudiants, chômeuses, chômeurs, travailleuses, travailleurs, précaires, branleuses, branleurs, rats des villes, rats des périphéries, rats des champs. La méga classe en gilet jaune !


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte XIII. Récit en image.

Pour cet acte 13, environ 1000 (voire 2000, ndr) manifestants sont partis de Place du Peuple puis se sont rendu respectivement à Bourse du Travail, Place Chavanelle, Jean Moulin, Châteaucreux, Boulevard Jules Janin, et Carnot.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XII

Manifestation samedi 2 février, 13h au départ du rond-point de Monthieu et 14h place du Peuple. « Nuit jaune » à 20h place Jean Jaurès.


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte X : on s’arrête plus ! Récit en images

La mobilisation ne faiblit pas à Saint-Étienne en ce samedi 19 janvier pour le 10e acte des Gilets Jaunes. Environ 2000/2500 manifestant.e.s étaient présent.e.s d’après nos estimations ; avec notamment un cortège Roannais ayant rejoint les rangs stéphanois !

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Manif gilets jaunes (acte VIII) et rassemblement contre les violences policières

Appel à manifestation pour l’acte VIII des gilets jaunes à Saint-Étienne samedi 5 janvier et appel à rassemblement contre les violences policières dimanche 6 janvier.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

« Mais il est où ce contrat ? On se disperse et on se retrouve ! » Sainté, sixième acte.

Récit de la manifestation des gilets jaunes du 22 décembre à Saint-Étienne.
Le rendez-vous hebdomadaire est cette fois donné sur le parking du Zénith. Toujours plus loin du « cœur de ville » perdriesque. Quand on arrive, un petit groupe de gilets jaunes est perplexe « qu’est ce qu’on fait ici ? Moi je ne le vois pas aujourd’hui celui qui a lancé cette idée ! ». Grosse ambiance (...)


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte V : tout Sainté ou rien. Récit de la manif du 15 décembre

15 Décembre 2018 : un samedi festif et revendicatif.
Récit subjectif de quelques personnes ayant vécues l’acte V stéphanois, du rond-point de Monthieu au Soleil, via jules Janin.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

Quand on aura gagné

Poème plein de rage et d’espoir pour éclairer nos troubles.
"Avec dans les yeux
Le feu
Des poubelles et du monde
..."


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte IV : Sainté scintille

Acte IV de la manifestation des gilets jaunes à Sainté. Des gilets jaunes, des sans-gilets et beaucoup de rage. Cinq mille personnes arpentent le centre-ville. Récit à chaud d’une journée de mobilisation par des Stéphanois-e-s.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Mouvement des gilets jaunes : sommaire des articles publiés sur notre site

Nous recenserons dans cet article toutes les publications que nous avons reçues à propos des gilets jaunes. Continuons à abreuver le site d’analyses critiques et de récits enthousiasmants de ce mouvement ! (Article mis à jour).

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Troisième semaine de mobilisation des gilets jaunes, ça a chauffé à Centre 2

A Roanne, à St Chamond, à Saint-Étienne, les gilets jaunes continuent de mobiliser pour le 3e samedi consécutif. Des vitrines et du matériel urbain cassé pendant les manifestations, des magasins et des rues bloquées, les gilets jaunes sont déterminé’es mais nagent toujours dans un marasme idéologique douteux.



Dans la thématique "MOUVEMENT GILETS JAUNES "

Saint-Étienne et alentours   MEDIAS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le Déchaîné : journal de gilets jaunes de Monthieu

Un groupe de gilets jaunes du rond-point de Monthieu s’est motivé pour publier un journal qui en est à son troisième numéro : Le Déchaîné. Pas mal d’articles du Numéro Zéro ont été repris dans leur canard. Les trois numéros sont téléchargeables dans cet article.


A Lire ailleurs   MOBILISATIONS - LUTTES

Second Appel des Gilets Jaunes de Commercy : L’assemblée des assemblées !

Suite au premier appel des Gilet Jaunes de Commercy du 30 Novembre, dans lequel on pouvait souligner l’émergence d’idées bien plus réjouissantes que le simple fait de combattre la taxe des carburants, nous continuons avec leur second.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

#Des gilets jaunes face à la justice... de classe : compte-rendu d’audience du 19 décembre à Saint-Étienne

Mercredi 19 décembre au Tribunal de Grande Instance de Saint-Étienne, trois personnes devaient être jugées en comparution immédiate suite à l’acte V de la manifestation des gilets jaunes du samedi 15 décembre. Seul une personne a finalement été jugée, les deux autres - en attente de jugement - ayant été placées sous contrôle judiciaire. Ce samedi-là, 53 manifestant.e.s avaient été arrêté.e.s, dont 41 gardé.e.s à vue, qui s’ajoutent au compteur ahurissant des interpellations depuis plusieurs semaines, entre mouvement des GJ et mouvement lycéen.


Opinions   MOBILISATIONS - LUTTES

Du lard ou du cochon, qui sont les gilets jaunes ?

C’est un mouvement spontané de luttes des classes apolitique. On nous rabâche ce discours depuis un mois maintenant mais si on prend quelques instants pour interroger ces affirmations, on se rend vite compte que ces milliers de personnes qui descendent dans la rue la rage au cœur répondent aussi à des appels construits, émanant de personnes peu fréquentables. Quelques pistes de réflexions.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

[Brève] Les gilets jaunes de Firminy obtiennent un 13e mois pour les travailleur.ses du Leclerc

Et hop, après un mois de blocage la direction du supermarché Leclerc de Firminy négocie avec les gilets jaunes. Manifestement à cran, le gérant les supplie d’abandonner leurs actions.


Opinions   MOBILISATIONS - LUTTES

Aux gilets jaunes

Lettre ouverte d’une personne qui a passé du temps sur les rond-points de Haute-Loire aux gilets jaunes rencontrés.


A Lire ailleurs   REPRESSION - PRISON

Des gilets jaunes face à la justice... de classe

Un gouvernement qui ne parvient pas à écraser un mouvement de contestation dans l’œuf dispose de plusieurs outils pour le circonscrire et l’étouffer s’il menace de tenir, voire de s’étendre. Au bout de cette chaîne répressive, il y a les tribunaux. Récits de quelques audiences de gilets jaunes et quelques conseils pour mieux faire face à la Justice par l’équipe du journal l’Envolée.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Au charbon, debout la fange : texte de gilets jaunes de Sainté

Un appel des gilets jaunes de Monthieu à venir soutenir leur action de blocage dans les jours qui suivent suite à une rumeur apparemment fondée d’une probable expulsion du rond-point. Suite à la manif de samedi, plusieurs camions de GM et voitures de police stationnaient devant le rond-point et le parking du Géant. Nous le publions en regard d’un autre, publié sur Radio vostanie qui, appelle, au contraire à ne pas converger avec les mouvements populistes.


A Lire ailleurs   MOBILISATIONS - LUTTES

Le point de convergence qui vient ne semble pas être le nôtre

Texte critique sur le mouvement des gilets jaunes, il analyse les revendications qui émergent. Les ambiances incroyables et réjouissantes que l’on peut vivre dans la rues ne doivent pas nous empêcher de rester vigilant’e sur le fond. Nous avons trouvé que ce texte peut y contribuer.
« Car ce n’est pas la tête de Macron ou de telle autre marionnette particulière au service des intérêts de la bourgeoisie que nous voulons »


A Lire ailleurs   MOBILISATIONS - LUTTES

Interview. Il y a six ans, des “gilets jaunes” avant l’heure en Italie

En 2013, un mouvement de colère citoyen voit le jour en Italie. La mobilisation des “fourches” émerge sur les réseaux sociaux et bloque les routes ; elle dénonce les taxes, l’austérité, le chômage, le coût de la vie, l’élite et, surtout, elle refuse d’être récupérée par les partis. Cinq ans plus tard, les “fourches” ont disparu, mais l’Italie est dirigée pour la première fois par une coalition entièrement populiste. Quelles leçons en tirer alors que surgit un mouvement similaire en France ? L’analyse de Leonardo Bianchi, journaliste et auteur d’un essai sur les mouvements de colère en Italie.


Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Manifestation Gilets Jaunes Actes XVI

Pour se donner la patate avant l’acte XVI des gilets Jaunes on retranscrit ici l’édito du numéro 2 de « Jaune, le canard pour gagner » qui ne promet pas des lendemains qui chantent mais reste très optimiste. « Allons jusqu’au bout de nos ambitions, elles sont belles, elles sont à la hauteur des efforts que nous déployons. »


Saint-Étienne et alentours   EDUCATION - PARTAGE DES SAVOIRS / MOBILISATIONS - LUTTES

Pour que l’université reste accessible à tous !

Après une mobilisation fin janvier, des syndicats étudiants et enseignants de l’Université Jean Monnet appellent à un rassemblement le vendredi 1er mars 10h30 devant le site Tréfilerie de l’Université Jean Monnet. Leur communiqué est reproduit ici.


National   MOBILISATIONS - LUTTES

Appel national à perturber la justice quotidienne

Nous faisons suivre cet Appel national à perturber la justice quotidienne le mardi 5 mars 2019 lancé par l’assemblée du Mas d’Azil (Ariège) - avec ou sans gilets jaunes.
« Amnistie pour toutes les personnes inculpées du mouvement social ! Solidarité avec toutes les prisonnières et tous les prisonniers ! »
L’assemblée du Mas d’Azil (avec ou sans gilet jaune)


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XV

Manifestation des gilets jaunes pour l’acte XV. Rendez-vous à 13 h à Monthieu et à 14 h place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours Les Sampianes   GENRE - FEMINISME / MOBILISATIONS - LUTTES

2 Poils dans la Soupe Festival

Pour un 8 mars 2019 féministe et anticapitaliste !
C’est la deuxième édition du festival « Un poil dans la soupe » organisée par les Sampianes, qui a lieu autour du 8 mars : Journée internationale des luttes des femmes. Cette année on vous propose des activités féministes variées dans différents lieux de Sainté pour se rencontrer, échanger, apprendre, se renforcer, créer des solidarités et se marrer.


Saint-Étienne et alentours   MEDIAS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le Déchaîné n°6 - Journal de gilets jaunes de Monthieu

Le sixième numéro du désormais mythique journal des gilets jaunes du rond-point de Monthieu est arrivé. Disponible directement au rond-point et dans les bars de la ville, il est aussi téléchargeable ici.


A Lire ailleurs   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Ça bouge toujours au Centre de Rétention du Mesnil Amelot : communiqué d’un groupe de prisonniers

Depuis le 8 janvier, la lutte dans le centre de rétention de Mesnil Amelot est devenue plus collective. D’abord au CRA2 avec une grève de la faim suivie par presque l’ensemble des bâtiments (plus de 80 personnes) pendant 3 jours. Avec aussi régulièrement des communiqués, des tentatives de lutter contre les déportations par vols cachés et les violences policières.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

ACTE XIII des Gilets Jaunes : (g)rêvons !

Si nous allons manifester samedi de Monthieu à la place du peuple, et puis de là jusqu’après, c’est pour plein de bonnes raisons, et toutes celles qui iront avec ! Rond point de Monthieu à 13h puis Place du Peuple à 14h puis jusqu’à ce qu’on nous entende !


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Grève générale et manifestation : récit à plusieurs mains de la journée du 5 février à Sainté

Plus de 3000 personnes dans les rues de Saint-Étienne mardi matin. Gilets jaunes et syndicalistes ont défilé ensemble contre l’austérité et l’arrogance. Le cortège de la manifestation est parti de la place de l’hôtel pour se terminer devant le siège du Medef. Récit de la journée en image.


Opinions   CAPITALISME - GLOBALISATION / MOBILISATIONS - LUTTES

Ami.es Gilets Jaunes

Bref appel à l’adresse des gilets jaunes d’ici ou d’ailleurs...
« Amis GJ, je communique ici à l’écrit ce que certains d’entre nous pensent, en qualité de GJ mobilisés depuis le 17 novembre. (...) »


A la une...

MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
Ouverture de l’antenne bénévole SOS MÉDITERRANÉE à Saint-Étienne  

Les bénévoles de l’antenne de Saint-Étienne vous invitent à la soirée de lancement. SOS MÉDITERRANÉE est une association de citoyens européens décidés à agir face à la tragédie des naufrages à répétition en Méditerranée centrale. Ses équipes poursuivent trois missions : sauver des vies en mer, protéger les rescapés et sensibiliser l’opinion publique.


MIGRATIONS - SANS-PAPIERS
[Oulx] Appel à la solidarité contre les répressions à la frontière franco-italienne  

Située à dix km de la frontière italienne, Oulx est un carrefour obligé sur la route vers la France. Depuis décembre, la Casa Cantoniera Occupata est un lieu autogéré pour toutes celleux qui veulent s’organiser contre le dispositif frontalier, pour celleux qui veulent le franchir ou le détruire. La Casa a besoin d’aide et lance un appel à toutes celleux qui ont envie d’agir, dès maintenant et pour tout l’été.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Rassemblement contre la réforme de l’assurance chômage  

Mercredi 26 juin à 10h30 devant la maison de l’emploi. Ripostons à l’attaque sans précédent du gouvernement contre les chômeuses et les chômeurs !


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
« Cœur d’Histoire » : beaucoup de bruit pour...  

Jeudi 20 Juin 2019 à 18h dans une salle de la Bourse du Travail avait lieu une réunion durant laquelle le maire de Saint-Étienne et son adjoint à la politique du logement Monsieur Jean-Pierre Berger, remettaient une synthèse des quatre ateliers thématiques qui se sont déroulés ces derniers mois, dans le cadre du projet « Cœur d’Histoire », des ateliers auxquels ont participé tout au plus 300 habitant.es., qui, aux dires des Stéphanois.es interviewé.es pour cet article, n’étaient pas très représentatifs de la population dans son ensemble.


FLICAGE - SURVEILLANCE
GJ, six mois plus tard : après la répression policière, la répression judiciaire  

Interpellés lors de l’acte VIII du mouvement des Gilets Jaunes, deux stéphanois – accusé d’outrages, rébellion et violence sur « agents dépositaires de l’autorité publique » – étaient à la barre du tribunal correctionnel mercredi 12 juin.


MOBILISATIONS - LUTTES
Les ouvriers de Colas en grève  

Les ouvriers de colas se sont mis en grève pour demander l’annulation du licenciement de leur collègue.


AIDE A LA REDACTION
Topo Numéro Zéro 2019  

Le Numéro Zéro existe depuis 2003. Rapide retour en archives sur son histoire et son fonctionnement.


MEDIAS
Fête du Numéro Zéro  

Samedi 29 juin, Numéro Zéro fête ses 16 ans, 2 mois et 4 jours à Ursa Minor !
Stands, rencontres, concerts et cotillons !
Ouverture des portes à 17h et à 18h : rencontre autour des squats, des luttes pour le logement et des sans-papiers, avec le collectif l’amphi Z de Lyon et les personnes en lutte à Saint-Étienne.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Qui est Magali Tabareau, la juge attaquée chez elle au LBD ?  

Lundi 17 juin 2019 vers 9h30, deux personnes munies de casques de moto ont sonné à la porte de la présidente de la cour d’assises de Versailles, Magali Tabareau, à Nézel. Lorsqu’elle a ouvert sa fenêtre, elle a reçu un tir de Lanceur de Balle de Défense en plein visage, sous l’œil. Elle a été hospitalisée dans la foulée, victimes de multiples fractures. Article publié sur Desarmons-les !


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Soutien aux mobilisations en Algérie : quinzième rassemblement à St-Étienne  

Alors qu’en Algérie la contestation ne faiblit pas pour réclamer la fin du système que symbolisait l’ancien chef de l’État Bouteflika, la solidarité continue à s’exercer à l’étranger. Dimanche 16 juin se tenait à Saint-Étienne le quinzième rassemblement en soutien au peuple algérien.


MEMOIRE
La fusillade du Brûlé à La Ricamarie, c’était il y a 150 ans  

Ce n’est pas d’aujourd’hui que le pouvoir blesse, mutile et tue. Il y a cent cinquante ans jour pour jour, le 16 juin 1869 à La Ricamarie, la troupe tire froidement et sans sommation sur des mineurs en lutte et leurs soutiens. Bilan : quatorze morts. Retour sur cet événement marquant de l’histoire du mouvement ouvrier avec un extrait de l’ouvrage de Michelle Zancarini-Fournel, Les luttes et les rêves. Une histoire populaire de la France de 1865 à nos jours.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Pétition en ligne contre l’installation de micros à Beaubrun-Tarentaize  

Le collectif SERENICITY lance une pétition en ligne contre l’installation de micros à Beaubrun-Tarentaize. Signez ! Diffusez ! Cette pétition et les signatures collectées seront ensuite envoyées à la Commission nationale informatique et libertés avec un courrier d’explication.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
[Radio] Joie, rage et courage - Qu’est-ce qui se trame ?  

Alors qu’une troisième ligne de tramway va arriver à Saint-Étienne, retour sur les choix de construction des lignes de tramway et les projets de restructuration urbaine avec la gentrification en toile de fond. Petit exemple de lutte contre les transports payants avec les mutuelles des fraudeur-euses et les actions des R.Z. en Allemagne à la fin des années 70.


LOGEMENT - SQUAT
Logement : pas de repos sur Les Lauriers  

Si le rejet par le tribunal de l’expulsion de la Poste à Solaure a donné un peu de répit à ces personnes à qui l’on refuse l’accès à un logement, il n’en demeure pas moins qu’elles sont contraintes, ici comme ailleurs, de vivre dans un squatt. Rencontre avec un de ceux qui slaloment entre les squats, la rue et l’hébergement d’urgence (article paru initialement dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019).


MEMOIRE
Récit de l’histoire des centres sociaux et des politiques culturelles  

Une après-midi de février, dans un bar du quartier Tarentaize-Beaubrun, entretien fleuve avec Alawa Bakha, sur l’histoire des centres sociaux et les politiques culturelles et sociales à Saint-Étienne. En voici des extraits, parus dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019.


URBANISME - GENTRIFICATION - TRANSPORT
Quartier Saint-Roch : nouveau théâtre de rénovation urbaine  

Article paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile du 30 mars 2019.
La transformation du quartier Saint-Roch vise à redynamiser un quartier qualifié de « précaire », « peu attractif », « peu sécuritaire ». L’aspect participatif du projet est revendiqué par les aménageurs. Nous avons donc mené l’enquête et nous sommes interrogés sur le lien entre l’EPASE (Établissement public d’aménagement de Saint-Étienne) et les associations du territoire.


REPRESSION - PRISON
Ambert : Silence obstiné et contrôle acharné (et inversement)  

Cela fait maintenant un an que deux personnes sont inculpées et placées sous contrôle judiciaire dans le cadre d’une instruction criminelle, accusées d’avoir tenté de brûler un véhicule d’Enedis à Ambert en juin 2017. Ce CJ les empêche notamment de rentrer en contact l’un avec l’autre ainsi qu’avec 5 autres personnes, les contraint à ne pas quitter le département et à pointer deux fois par semaine.


LOGEMENT - SQUAT
Une expulsion rejetée comme une lettre à la poste  

Le 14 mai, dans la boîte aux lettres de l’ancienne poste de Solaure est arrivé un courrier, plus précisément une requête cachetée du sceau de la commune de Saint-Étienne. La présente convoquait l’occupant officiel des lieux à une audience au tribunal administratif de Lyon le 24 mai 2019. Récit du procès.


LOGEMENT - SQUAT
Pas d’expulsion à Solaure ! Conférence de presse et rassemblement  

Ce mardi 4 juin, appel à rassemblement place Jean-Jaurès à 17h30 pour une conférence de presse à propos du droit au logement pour tou.te.s et de la situation des personnes en demande d’asile à Saint-Étienne.


FLICAGE - SURVEILLANCE
Le Couac n°7 est sorti !  

L’équipe du Couac vous présente un nouveau numéro de son pigeon dépenaillé. Avec une formule qui ne change pas : des brèves, des articles d’actu et d’investigation sur différents thèmes ainsi qu’un dossier. Un dossier cette fois consacré aux différentes formes de contrôle sur la ville et ses habitant.e.s. On vous propose ici l’édito du numéro.


RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES
Luttes en Grèce - Rencontre avec des membres de Rouvikonas  

A l’occasion d’une tournée en France et en Belgique, des militants de Rouvikonas viendront à Saint-Étienne, au lieu autogéré La Dérive (91 rue Antoine Durafour) le mercredi 5 juin à 19h.
Comment résister face au durcissement des régimes politiques en Europe ? Comment sortir du capitalisme et de la société autoritaire ? Sur quelles bases créer des convergences de luttes ? Que propose Rouvikonas ?


FLICAGE - SURVEILLANCE
Google et la Safe City  

Article paru dans le journal du Carnaval de l’Inutile de mars 2019. Un « atelier numérique Google » va s’installer à Saint-Étienne, sans doute à l’angle de la place Jean Moulin et de l’avenue de la Libération (ex Royal). Au-delà du barnum organisé autour de cette arrivée par G. Perdriau et J.M. Mis, député LREM, que peut bien signifier cette installation, ainsi que l’annonce de Serenicity, dispositif d’écoute sonore de l’espace public ?


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
La jeunesse, mobilisée pour le climat et réprimée  

Retour sur la seconde mobilisation à Saint-Étienne le 24 mai suite à l’appel international Youth For Climate : une belle mobilisation mais une répression policière inattendue et scandaleuse !


FLICAGE - SURVEILLANCE
The wire, Tarentaize sur écoute  

L’installation par la mairie de Saint-Étienne de micros dans le quartier Beaubrun-Tarentaize-Couriot est critiqué par des institutions scrutant le respect des libertés publiques et contesté dans la rue. En mars déjà, le journal du Carnaval de l’Inutile dénonçait le projet.


MOBILISATIONS - LUTTES
Récit de stéphanois à Lyon : Acte 26, nationale à Lyon  

Un appel national avait été lancé pour cet acte 26 le samedi 11 mai à Lyon. Une équipe du Gueuloir s’est rendu sur place. Récit d’une journée de mobilisation qui restera gravée dans les mémoires !


REPRESSION - PRISON
Des gilets jaunes face à la justice... de classe : le juge vitrifie le parquet  

Le 30 avril 2019, le procureur requiert 1000€ dont 700 avec sursis contre Monsieur B., Gilet Jaune, pour une insulte visant le commissaire Gonon sur la page de La Loire en Colère. Le juge va au-delà, il prononce une peine de 1000€ d’amende, soit un SMIC à régler à l’État !

« Parfois la foule trahit le peuple, Monsieur B. vous avez trahi le peuple ce jour-là ! » (Monsieur le procureur, TGI de Saint-Étienne)