Numéro Zéro - Site collaboratif d'information et de luttes sur Saint Etienne et sa région
Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Mouvement des gilets jaunes : sommaire des articles publiés sur notre site


|

Le mouvement des gilets jaunes fait du bruit dans nos villes. Ces blocages et manifestations nous interrogent et nous intéressent. Nous proposons de faire ensemble un suivi critique de cette lutte. Il importe ici de suivre les actions de ce mouvement et de le mettre en regard de l’histoire des luttes. Bloquer des ronds-points ou des péages, détruire des banques ou des symboles du pouvoir sont des actions qui peuvent s’inscrire dans une perspective collective de réappropriation du politique par la rue. C’est dans cette dimension là que nous tenterons de suivre la rage populaire.


  • Acte XII : Sainté en jaune et sous la neige

    SAINT-ÉTIENNE, EN JAUNE SOUS LA NEIGE...
    Ils étaient entre 500 et 1000 manifestants à avoir bravé la neige pour cet acte XII à Saint-Étienne.
    Départ de place du peuple vers 14h direction Monthieu, la manifestation se déroule dans la bonne humeur, chants, cafés et boules de neige sont au rendez-vous ! Arrivés à Monthieu, les GJ reprennent symboliquement le rond-point de la zone commerciale expulsé mercredi matin.
    Le cortège s’est ensuite rendu devant le centre commercial afin d’en bloquer les entrées : certains portant un message anticapitaliste et /ou d’autres dénonçant les prix trop élevés ainsi que les hausses à venir. Le blocage dure une bonne heure avant d’être évacué par la police, ne pouvant utiliser de lacrymogènes en raison de la neige. Le cortège se replie alors en centre ville avant de se disperser. Les manifestants se donnent rendez-vous pour la grève générale de mardi et pour l’acte XIII de samedi prochain...

    Par Le Gueuloir

  • Évacuation et destruction des Ronds-points de Monthieu, Méons et Firminy sur ordre du préfet

    Depuis ce matin 7h, une horde de CRS en armure escortent les pelleteuses qui détruisent les lieux de vie construits par les gilets jaunes depuis plus de deux mois. Une assemblée générale aura lieu ce soir, mercredi 30 janvier à l’amicale de la Richelandière (Saint-Étienne) à 18h30.
    Lire la suite dans la brève.

  • Retour sur l’acte XI du 26 janvier

    Plus de 2000 personnes encore à Saint-Étienne. Le cortège est parti de Place du peuple à 14h puis est passé rue des Martyrs, à l’Hôpital de la Charité, la Bourse du Travail, le puits Couriot, Carnot puis Jean Jaurès. Ensuite la manifestation s’est dirigée vers Châteaucreux où la police a dispersé la manifestation à coups de gaz lacrymogènes procédant à une dizaine d’arrestations (chiffres à confirmer).

    Selon nos reporters il n’y aurait pas eu d’utilisation de LBD40 à Saint-Étienne hier après-midi. Après la manifestation, quelques gilets jaunes se sont retrouvés Place Jean Jaures en attendant la manifestation nocturne prévue à 20h.

    Manif nocturne à 20h
    La manifestation nocturne s’est terminée avec beaucoup d’interpellé.e.s et une grosse charge de l’énorme dispositif policier présent.
    A l’heure où nous postons ceci, la vingtaine de camions de CRS est en train de traquer la moindre personne qui aurait participé à cette manifestation nocturne.
    On entend parler d’une bonne quinzaine d’interpellé·e·s ce soir (douze selon La Tribune).
    A noter que les arrestations ont été d’une extrême violence.
    Soutien aux interpellé.e.s de la dictature en marche...

    Par Le Gueuloir

    D’après le Prograis :

    La première « nuit jaune » stéphanoise s’est tendue peu avant 22 heures, rue de la République. Un policier municipal a été légèrement blessé à la suite d’un jet de projectile sur un véhicule. Le préfet de la Loire, Evence Richard, a aussitôt condamné sur Twitter « avec la plus grande fermeté » ces nouveaux débordements. Dix personnes ont été interpellées, dont une qui avait en sa possession un cocktail Molotov, et neuf ont été placées en garde à vue. Cette prolongation nocturne inédite, échappant au schéma classique auquel chaque acteur est désormais bien rodé, a quelque peu créé la surprise. Les forces de l’ordre mobilisées dès le matin ont dû faire double journée.

    Mais ce type de mobilisation pourrait-il se reproduire ? Les Gilets jaunes rassemblés autour du rond-point de Monthieu, à Saint-Étienne, comptent renouveler l’expérience les prochaines semaines. Avec une organisation plus efficace en amont pour mobiliser davantage de manifestants.

    Objectif : montrer que leur détermination ne faiblit pas malgré le lancement du grand débat national que beaucoup regardent avec suspicion. Autre ambition plus souterraine : « crever » les forces de l’ordre. Les forcer à jouer au jeu du chat et de la souris jusqu’au bout de la nuit.

  • Appel à témoignage

    Samedi 12 janvier (acte IX gilets jaunes), un adolescent d’une quinzaine d’années, brun, 1m50, assez fort a été blessé. Un appel est lancé à toute personne qui aurait assisté à la répression de la manifestation vers 17h-1730 et qui pourrait témoigner. Merci de partager vos témoignages sur ce site et de vous rapprocher de militants susceptibles de vous mettre en contact avec les proches.

  • Deux GJ condamnés hier au tribunal de Saint-Étienne

    Le premier, un jeune de 20 ans, qui avait eu son procès en CI reporté a pris six mois de sursis avec mise à l’épreuve pendant 24 mois pour « jet de projectiles », et outrages et menaces à « agent dépositaire bla bla » lors de la manif du 8 décembre... On ne sait pas s’il a pris une amende et si oui, le montant de cette amende.
    Le deuxième a été condamné pour « feu de poubelle » à 60 jours amendes à 5 euros (ça fait cher la poubelle !!).
    Si vous avez plus d’infos n’hésitez pas à mettre un commentaire à cet article.

  • Gilet jaune acte VIII : récit en images

    Plus de 1000 manifestants encore dans les rues de Saint-Étienne pour cet acte VIII des gilets jaunes. Comme dans toute la France, la mobilisation ne désemplit pas. Et, comme le veut la tradition depuis deux mois, la manifestation - plutôt tranquille et bon enfant au départ - s’est terminée sous les gaz, les pluies de tirs de flashball et les charges brutales de la police, entraînant son lot de blessé.es et d’arrestations. Récit rapide et en images.

  • Acte VII : les samedis se suivent et se ressemblent

    Un gros millier de personnes encore dans les rues de Sainté ce samedi. Moins de monde que les premières manifs de décembre. La préfecture semble jouer l’« apaisement » suite à l’occupation violente du centre ville par les keufs samedi dernier, qui a fait réagir un bon nombre de Stéphanois.es. Arrivée en cortège à la pref’ la première ligne de GM se déploie sans casques ni boucliers. Mais les lignes de derrière, elles sont bien équipées (faut pas déconner non plus)... On remonte la grand’rue en baladant un peu la police par les petites rues et ils arrivent à se déployer devant Centre2 . Un groupe de GJ arrive par l’autre côté, par Bellevue, les keufs se déploient en catimini. Là, ça traîne un peu, les flics pointent leur flashball en direction de la foule... Manque d’inventivité et de coordination, chacun.e y va de son idée : on va au 9.9 (petit sobriquet du comico de Sainté) ! On va bloquer la gare ! On retourne à la pref ! Bref, du coup ça se disperse un peu... Le gros des troupes arrivent quand même en centre-ville. Les flics bloquent la route avant la place du peuple... Et gazent direct. Mêmes scènes que les semaines précédentes : gazage, tirs de flashballs, chasse à l’homme. Des petites barricades sont posées ça et là, mais pas trop le temps. Les flics quadrillent le centre, arrêtent au faciès, contrôlent, fouillent... 10 personnes en GAV et des GJ solidaires se sont rendus le soir devant le 9.9 pour exiger leur libération... À suivre.

  • Acte VI : compte-rendu rapide de la manif du 22 décembre à Saint-Étienne

    Encore plusieurs milliers de personnes dans les rues aujourd’hui, mais moins de monde que les deux samedis précédents. Le cortège a quand même réussi à se rassembler en centre-ville après s’être fait bloquer dans les rues du Crêt-de-Roc. Un aller-retour à C2, et puis la sempiternelle division "violent.es" / "non-violent.es"... Le cortège fait demi-tour. Arrivé à Peuple, grosse confusion, certain.e.s déter’ veulent retourner à la prèf, ça tergiverse et ça se disperse pas mal... Un cortège se reforme vers Fourneyron pour aller bloquer rue de la Montat. Un autre groupe (mais réduit du coup) retourne à la pref... Les flics gazent les quelques centaines de manifestants qui bloquent la voie du tram. Charge Place Jean Jaurès, au milieu du marché de Noël place de l’Hôtel de ville ça gaze, ça tire au Flashball. Un matru se prend une lacrymo en pleine tête, les badauds sont paniqués, toussent et pleurent.... Ça sent la lacrymo dans tout le centre ville... Les flics partent à la chasse aux petits groupes dans les rues piétonnes... Faîtes attention à vous !

    Un CR publié par "Sainté debout" :

    Des CRS gazent des enfants au marché de Noël de Saint-Étienne !
    A 17h, cet après-midi, alors que les gilets jaunes avaient manifesté dans le calme toute la journée et que de nombreux enfants accompagnés de leurs parents s’amusaient sur une patinoire et un grand toboggan installés place Jean Jaurés, à Saint-Étienne, des CRS ont surgi et lancé des bombes lacrymogènes au milieu des enfants. De nombreux témoignages me sont parvenus me signalant que les gilets jaunes étaient pacifiques et qu’aucun signe n’aurait pu avertir les personnes qui se trouvaient sur la place que de tels actes de violences de la part des policiers allaient se produire ! Je reviens de Saint-Étienne où j’ai interviewé quelques parents avec leurs enfants encore sous le choc, dont une petite fille de 9 ans qui m’a raconté qu’un de ses amis avait pris un projectile dans la figure, le forain qui s’occupe de la patinoire et a abrité un certain nombre d’enfants et les gérants du restaurant « La Jeannette » qui ont accueilli une petite fille de 8 ans, complètement paniquée qui avait perdu sa maman, ainsi qu’un petit garçon qui n’arrivait plus à respirer correctement. Une bombe lacrymogène a même été envoyée sur un grand toboggan ! Une petite fille raconte qu’avec son frère, ils ont cru mourir. Selon les personnes que j’ai rencontrées, les violences étaient uniquement policières ! Ce soir, j’ignore combien de personnes sont aux urgences mais j’imagine combien les enfants, comme leurs parents, ont dû être traumatisés ! Que s’est-il passé dans la tête des CRS qui ont commis ces actes de violences ? Se sentent-ils à ce point intouchables, au dessus des lois, pour qu’ils se permettent d’agir de la sorte ? Tout sera-t-il réellement mis en place pour qu’à l’avenir ce genre de situation ne se reproduise plus ? Autant de questions qui restent en suspens…

    A lire ici : https://www.saintédebout.fr/2018/12/22/des-crs-gazent-des-enfants-au-marche-de-noel-de-Saint-Étienne/?fbclid=IwAR3D1nqMSPiHIS3HG1aDvTsImkVjkvsjo_rJ0Csj3zmTNF_KK8j8X547950

  • 16h40 : La foule se fait diviser mais résiste aux charges

    Arrivée au niveau du Liddl du bd Jules Janin, la foule s’est prise une grosse charge des flics qui a divisé la foule en trois, un groupe est parti plus au nord vers la cité du design, un autre a enflammé deux gros feux de joie.

  • De Monthieu à Carnot : Act V

    Ce matin une petite centaine de personnes s’est groupée autour du rond-point de Monthieu pour aller bloquer les grandes surfaces de la zone commerciale.
    Puis, ce sont environ 2 ou 3000 personnes qui sont parties de la Place du Peuple pour une manifestation jusqu’à la gare de Chateaucreux. Lieu officiel de la dissolution de la manif. Les manifestant’es ont décidé de ne pas en rester là et ont emprunté le boulevard Jules Janin jusqu’à la place Carnot où les flics ont arrêté le cortège à coup de gaz lacrymogène. Un grand feu d’artifice a été allumé parmi la foule...

Pour retrouver l’ensemble des articles en un seul clic, c’est ici. Et puis pour s’y retrouver mieux, on remet ici les textes principaux du mouvement sur Sainté :

Récit de la journée de mobilisation du 5 février à Saint-Étienne à lire ici.

Et on se parle pas
On a rien à crier
On sait bien toutes et tous
Que si on se parlait
On se comprendrait « pas »
Lire tout ce poème, ici et les suivants ici

Pour suivre l’actualité du mouvement

Retrouvez les 3 premiers numéros de Le Déchaîné : journal de gilets jaunes de Monthieu, et le numéro 5 ici

Appel pour un acte XI

A propos de l’Acte X Un compte-rendu fainéant et poétique vient compléter le récit en images.

A propos de l’Acte IX

A propos de l’Acte VIII
L’appel est ici et le récit en image est

A propos de l’acte VII

A propos de l’acte VI

« Mais il est où ce contrat ? On se disperse et on se retrouve ! » Sainté, sixième acte.

A propos de l’acte V

Ce récit polyphonique depuis l’intérieur des blocages et manifs de ce samedi 15 décembre.
Un compte-rendu d’audience d’un manifestant arrêté en marge de la manifestation et jugé en comparution immédiate le mercredi 19 décembre (avec une réflexion aussi sur le rôle de la justice dans la répression des protestations).
Un appel lyonnais aux organisations syndicales, associatives et politiques progressistes : pour un cortège commun lors des manifestations « gilets jaunes ».

A propos de l’acte IV

Le récit depuis les rues de Sainte de ce samedi 8 décembre qui scintille se trouve ici. A la suite de cette journée d’action on nous a envoyé cet appel à rejoindre les ronds-point toute la semaine.

A propos de l’acte III : samedi 1er décembre

Pour un survol de ce qui s’est fait ce samedi 1er décembre dans la Loire vous pouvez lire cet article et ici vous pourrez lire un récit plus détaillé depuis l’intérieur de la manifestation à Saint-Étienne. Il y a aussi un micro-trottoir qui rend compte de la diversité des manifestant’es dans la manif, ici.

Pour des bilans des premières comparutions immédiates, c’est et de celles du 19 décembre c’est

Des textes de fond sur la vague jaune

Du lard ou du cochon s’inquiète de la présence de l’extrème droite dans le mouvement. Tout comme Jouer avec l’instabilité du mouvement qui nous met en garde contre des groupes fachistes sur les rond-points.

Il faudrait aussi se méfier du rapport excitant à l’émeute qui nous brouille parfois la lucidité, bon texte critique ici.

Pour ce mettre du baume au cœur voir la vidéo de soutien des activistes du Rojava

De quoi les gilets jaunes sont-ils le « non » est une compilation des textes de fond que l’on a sélectionnés après le premier acte pour tenter de décrypter ce mouvement à ses débuts.

L’Appel des gilets jaunes de Commercy de fin décembre 2018 (qui fait suite à un premier) invite à ne décider que par nous-même la suite du mouvement en imposant les pratiques d’assemblées populaires. Intéressant dans la situation actuelle où tout le monde se demande qui va « récupérer » le mouvement, même si le texte s’inscrit dans un culture de démocratie et d’égalité qu’il faudrait peut être dépasser.

Et puis ce très bon article de l’historien Gérard Noiriel, Les gilets jaunes et les « leçons de l’histoire » qui revient sur les jacqueries sous l’ancien régime et s’interroge sur les possibilités d’analyse que ces événements historiques nous offrent.

Ce texte publié sur radio vostanie qui craint que le point de convergence qui vient ne soit pas le nôtre.

Un texte critique sur le caractère supposément apolitique et spontané de ce mouvement.

Un texte qui met en rapport les gilets jaunes et la « mobilisation des fourches » en 2013 en Italie.

Et, pour mémoire et inspiration, ce magnifique Manifeste de 9 intellectuels Antillais, pour les « produits de haute nécessité ».

Une enquête sur les gilets jaunes par le sociologue Michalis Lanios ; Une politique Expérientielle - Les gilets jaunes en tant que peuple.

Et puis, c’est beau l’insurrection en jaune. Oui, mais pas que...

Un point de vue antifasciste sur le mouvement des gilets jaunes par le collectif La Horde.

Sur la répression et le « maintien de l’ordre » dans les rues et notamment à Paris ; Maintien de l’ordre : ultra-violence institutionnelle, ce qu’ils n’avoueront pas, par le collectif Désarmons-les.

Sur la répression et son prolongement dans les tribunaux, un texte écrit par l’équipe du journal L’Envolée ; Des gilets jaunes face à la justice... de classe.

Un parallèle entre la situation en Grèce et la situation actuelle en France ;Gilets jaunes : discussion entre la Grèce et la France.

Un texte d’analyse après plus d’un mois de mobilisation ; La vie en jaune, à lire sur rebellyon.info.

Un article de Nantes révoltée qui rappelle le vrai visage de l’extrême droite ; Gilets jaunes : l’extrême droite, ennemie des luttes sociales.

Et puis sur d’autre sites, dans d’autre villes...

Comme toujours on peut faire le tour des articles mis en avant sur les sites comme le nôtre, grâce au portail MUTU. Et puis, pour une sélection maison :

Quelques récits d’ailleurs, à Paris, à Dijon, à Rennes, à Marseille, à Toulouse, Nancy et Comercy.

Des doléances des gilets jaunes de Chignon.

Et des textes d’analyse : sur les dangers de l’électoralisme, sur les relations entre la gôche, les « milieux » militants et les gilets jaunes.
Pour une analyse du mouvement des gilets par le prisme de l’analyse marxiste, un texte intéressant, écrit au début du mouvement par le groupe TC (Théorie Communiste), ici.

Un reportage sur les gilets jaunes de Saint-Étienne, lors de la journée de l’acte IV, par l’équipe de l’émission Mayday sur radio Canut (à partir de 18’15)
Et aussi, un appel parisien pour l’Acte IV.

Ici, un journal de bord autour du mouvement des gilets jaunes dans la région lyonnaise par la revue Temps critiques.

Un compte rendu de la journée 8 décembre à Paris.

Un journal d’une gilet jaune lyonnaise, étudiante et afroféministe : Gilets Jaunes Lyon : journal sauvage d’une étudiante en colère #1, Gilets Jaunes Lyon : journal sauvage d’une étudiante en colère #2

Un bulletin quotidien d’info des Gilets jaunes Marseille centre ville.

Un texte de l’économiste Jacques Fradin, Que veulent les gilets jaunes ? L’abolition de la dictature économique !

Non à la RICupération, un texte qui pointe les dangers pour la suite du mouvement, du RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne). Sur le même thème - le « piège » du RIC - , un article de La Rotative (Tours), un article sur paris-luttes.info, Le Référendum d’Initiative Citoyenne ou la Révolution ?

Communiqué de Stéphane Trouille, condamné à Valence après une manifestation des Gilets jaunes.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

3 réactions

  • Nous, Gilets Jaunes des ronds-points, des parkings, des places, des assemblées, des manifs, nous sommes réunis ces 26 et 27 janvier 2019 en « Assemblée des assemblées », réunissant une centaine de délégations, répondant à l’appel des Gilets Jaunes de Commercy.

    Depuis le 17 novembre, du plus petit village, du monde rural à la plus grande ville, nous nous sommes soulevés contre cette société profondément violente, injuste et insupportable.

    Nous ne nous laisserons plus faire ! Nous nous révoltons contre la vie chère, la précarité et la misère. Nous voulons, pour nos proches, nos familles et nos enfants, vivre dans la dignité. 26 milliardaires possèdent autant que la moitié de l’humanité, c’est inacceptable.
    Partageons la richesse et pas la misère ! Finissons-en avec les inégalités sociales !

    Nous exigeons l’augmentation immédiate des salaires, des minimas sociaux, des allocations et des pensions, le droit inconditionnel au logement et à la santé, à l’éducation, des services publics gratuits et pour tous.

    C’est pour tous ces droits que nous occupons quotidiennement des ronds-points, que nous organisons des actions, des manifestations et que nous débattons partout. Avec nos gilets jaunes, nous reprenons la parole, nous qui ne l’avons jamais.
    Et quelle est la réponse du gouvernement ? La répression, le mépris, le dénigrement.

    Des morts et des milliers de blessés, l’utilisation massive d’armes par tirs tendus qui mutilent, éborgnent, blessent et traumatisent. Plus de 1000 personnes ont été arbitrairement condamnées et emprisonnées. Et maintenant la nouvelle loi dite « anti-casseur » vise tout simplement à nous empêcher de manifester. Nous condamnons toutes les violences contre les manifestants qu’elles viennent des forces de l’ordre ou des groupuscules violents. Rien de tout cela ne nous arrêtera !
    Manifester est un droit fondamental. Fin de l’impunité pour les forces de l’ordre !
    Amnistie pour toutes les victimes de la répression !

    Et quelle entourloupe que ce grand débat national qui est en fait une campagne de
communication du gouvernement, qui instrumentalise nos volontés de débattre et décider !
    La vraie démocratie, nous la pratiquons dans nos assemblées, sur nos ronds-points, elle n’est ni sur les plateaux télé ni dans les pseudos tables rondes organisées par Macron.

    Après nous avoir insultés et traités de moins que rien, voilà maintenant qu’il nous présente comme une foule haineuse fascisante et xénophobe. Mais nous, nous sommes tout le contraire : ni raciste, ni sexiste, ni homophobe, nous sommes fiers d’être ensemble avec nos différences pour construire une société solidaire.

    Nous sommes forts de la diversité de nos discussions, en ce moment même des centaines d’assemblées élaborent et proposent leurs propres revendications. Elles touchent à la démocratie réelle, à la justice sociale et fiscale, aux conditions de travail, à la justice écologique et climatique, à la fin des discriminations. Parmi les revendications et propositions stratégiques les plus débattues, nous trouvons : l’éradication de la misère sous toutes ses formes, la transformation des institutions (RIC, constituante, fin des privilèges des élus…), la transition écologique (précarité énergétique, pollutions industrielles…), l’égalité et la prise en compte de toutes et tous quelle que soit sa nationalité (personnes en situation de handicap, égalité hommes-femmes, fin de l’abandon des quartiers populaires, du monde rural et des outres-mers…).

    Nous, Gilets Jaunes, invitons chacun avec ses moyens, à sa mesure, à nous rejoindre. Nous appelons à poursuivre les actes (acte 12 contre les violences policières devant les commissariats, actes 13, 14...), à continuer les occupations des ronds-points et le blocage de l’économie, à construire une grève massive et reconductible à partir du 5 février. Nous appelons à former des comités sur les lieux de travail, d’études et partout ailleurs pour que cette grève puisse être construite à la base par les grévistes eux-mêmes. Prenons nos affaires en main ! Ne restez pas seuls, rejoignez-nous !

    Organisons-nous de façon démocratique, autonome et indépendante ! Cette assemblée des assemblées est une étape importante qui nous permet de discuter de nos revendications et de nos moyens d’actions. Fédérons-nous pour transformer la société !

    Nous proposons à l’ensemble des Gilets Jaunes de faire circuler cet appel. Si, en tant que groupe gilets jaunes, il vous convient, envoyez votre signature à Commercy (assembleedesassemblees gmail.com). N’hésitez pas à discuter et formuler des propositions pour les prochaines « Assemblées des assemblées », que nous préparons d’ores et déjà.

    Macron Démission ! Vive le pouvoir au peuple, pour le peuple et par le peuple.

    Appel proposé par l’Assemblée des Assemblées de Commercy.
    Il sera ensuite proposé pour adoption dans chacune des assemblées locales.

    — 
    Appel ouvert à signatures : si votre rond-point/groupe GJ local/assemblée GJ locale se reconnaît dans cet appel, envoyez votre signature à assembleedesassemblees gmail.com !

    Signez la pétition :
    https://www.change.org/p/le-peuple-appel-de-la-première-assemblée-des-assemblées-des-gilets-jaunes

    https://www.youtube.com/watch?v=gJI5_us3RJI

  • A Lyon, l’assemblée des « gilets jaunes » penche à gauche.

    https://www.rue89lyon.fr/2019/01/09/a-lyon-lassemblee-des-gilets-jaunes-penche-a-gauche/

  • Bonjour
    Merci pour ces infos
    Voici aussi un bon article du Huffington post
    https://m.huffingtonpost.fr/eddy-fo...

A lire aussi...

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Assemblée des gilets jaunes

Mercredi 16 janvier à 18h30, salle André Chauvy à Unieux (en-dessous de la médiathèque).


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES / REPRESSION - PRISON

Acte IX des Gilets Jaunes, la répression en marche

C’est de mieux en mieux ! Lors de ce IXe acte des Gilets Jaunes la répression continue à Saint-Étienne avec 28 interpellations et 5 blessés d’après la préfecture (nombre de blessés très discutable).
Entre 2000 et 3000 manifestants ont été comptabilisés avec en face une très forte mobilisation des forces de l’ordre dans toute la ville. Après un début de manifestation plutôt calme, la situation est vite devenue conflictuelle.

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   MEDIAS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le Déchaîné : journal de gilets jaunes de Monthieu, Sainté - N°4

Les vacances sont terminées, les ronds-points sont toujours occupés, les gilets jaunes sont toujours motivés. Lycéennes, lycéens, étudiantes, étudiants, chômeuses, chômeurs, branleuses, branleurs, rats des villes, rats des périphéries, rats des champs. La méga classe en gilet jaune !


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte IX

Manifestation samedi 12 janvier, départ à 13h de Monthieu et à 14h place du peuple. Rassemblement contre les violences policières dimanche 13 janvier à 14h place Jean Jaurès.


A Lire ailleurs   MOBILISATIONS - LUTTES / RESISTANCES ET SOLIDARITES INTERNATIONALES

[Vidéo] Soutien aux gilets jaunes depuis le Rojava

Les internationalistes et des habitant.e.s du Rojava ont envoyé plusieurs messages de solidarité aux membres du mouvement des gilets jaunes.
"Aux gilets jaunes, à celles et ceux qui manifestent, qui sont sur les barricades et blocages, qui occupent leurs lycées et leurs facs, qui sont en grève, qui s’organisent. Nous nous adressons à vous en tant que Commune Internationaliste depuis le Rojava, le Kurdistan de l’Ouest, au Nord de la Syrie. (...)


Saint-Étienne et alentours Le Gueuloir   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilet jaune acte VIII : récit en images

Plus de 1000 manifestants encore dans les rues de Saint-Étienne pour cette acte VIII des gilets jaunes. Comme dans toute la France, la mobilisation ne désemplie pas à Saint-Étienne et dans la Loire. Et, comme le veut la tradition depuis deux mois, la manifestation s’est terminée sous les gaz, les pluies de tirs de flashball et les charges brutales de la police, entraînant son lot de blessé.es et d’arrestations. Récit rapide et en image.


Saint-Étienne et alentours   MEDIAS / MOBILISATIONS - LUTTES

Le Déchaîné : journal de gilets jaunes de Monthieu

Un groupe de gilets jaunes du rond-point de Monthieu s’est motivé pour publier un journal qui en est à son troisième numéro : Le Déchaîné. Pas mal d’articles du Numéro Zéro ont été repris dans leur canard. Les trois numéros sont téléchargeables dans cet article.


A Lire ailleurs   MOBILISATIONS - LUTTES

Second Appel des Gilets Jaunes de Commercy : L’assemblée des assemblées !

Suite au premier appel des Gilet Jaunes de Commercy du 30 Novembre, dans lequel on pouvait souligner l’émergence d’idées bien plus réjouissantes que le simple fait de combattre la taxe des carburants, nous continuons avec leur second.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Manif gilets jaunes (acte VIII) et rassemblement contre les violences policières

Appel à manifestation pour l’acte VIII des gilets jaunes à Saint-Étienne samedi 5 janvier et appel à rassemblement contre les violences policières dimanche 6 janvier.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

#Des gilets jaunes face à la justice... de classe : compte-rendu d’audience du 19 décembre à Saint-Étienne

Mercredi 19 décembre au Tribunal de Grande Instance de Saint-Étienne, trois personnes devaient être jugées en comparution immédiate suite à l’acte V de la manifestation des gilets jaunes du samedi 15 décembre. Seul une personne a finalement été jugée, les deux autres - en attente de jugement - ayant été placées sous contrôle judiciaire. Ce samedi-là, 53 manifestant.e.s avaient été arrêté.e.s, dont 41 gardé.e.s à vue, qui s’ajoutent au compteur ahurissant des interpellations depuis plusieurs semaines, entre mouvement des GJ et mouvement lycéen.



Dans la thématique "MOBILISATIONS - LUTTES "

Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / SYNDICALISME - MOUVEMENT OUVRIER

Grève et journée d’action le jeudi 9 mai

Appel à la grève et journée de mobilisation jeudi 9 mai contre la casse du service public, les réformes Blanquer, la politique du gouvernement. l’Intersyndicale appelle à une manifestation à 10h au départ de la Bourse du travail.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Manifestation du 1er mai à Saint-Étienne

« Aussi longtemps que la lutte des travailleurs contre la bourgeoisie et les classes dominantes continuera, aussi longtemps que toutes les revendications ne seront pas satisfaites, le 1er mai sera l’expression annuelle de ces revendications. » – Rosa Luxembourg. Soyons toutes et tous déterminé-e-s pour un 1er mai de lutte ! Rendez-vous à 10h à la bourse du travail de Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES / VIE DES QUARTIERS - INITIATIVES

Pique-nique mercredi 1er mai

Rendez-vous après la manif de mercredi 1er mai pour un pique-nique à 12h30 au parc de la place Albert Thomas
Apportez vos plats à partager, des jeux d’extérieur, vos boules de pétanque et traînons ensemble pour continuer de célébrer le 1er mai en papotant et jouant !


National   ECOLOGIE - NUCLEAIRE / MOBILISATIONS - LUTTES

Center Parcs de Roybon, rassemblement mardi 30 avril à Lyon

La saison IV de la saga Game Of Troncs s’annonce riche en péripéties. Pour la 4e fois en 5 ans, la justice doit statuer sur le projet de Center Parcs de Roybon en Isère. Après de nombreuses décisions de justice défavorables au Préfet comme à la multinationale du tourisme « Pierre et Vacances » (P&V), le Conseil d’État a invalidé en novembre 2018 (sur la forme) la décision de la Cour d’Appel Administrative de Lyon qui avait confirmé l’illégalité de l’arrêté préfectoral permettant la destruction des zones humides de Roybon. Le cas est donc rejugé en appel, mardi 30 avril à partir de 14 heures à la cour administrative d’appel de Lyon, 184 rue Duguesclin, 69003 Lyon.


Saint-Étienne et alentours   EXPRESSION - CONTRE-CULTURE / MOBILISATIONS - LUTTES

P’tit resto pour « Let’s boum Clap ! »

C’est samedi le p’tit resto de la Gueule Noire. Et ce mois-ci, c’est en soutien à Let’s Boum Clap, le groupe de percussion qui fera boumer nos manifs !


National   MIGRATIONS - SANS-PAPIERS / MOBILISATIONS - LUTTES

Appel à manifester contre les frontières, à Montgenèvre et dans toutes les villes

A la frontière comme ailleurs, luttons contre les politiques migratoires.
Organise ta manif dans ta ville ou rejoins-nous sur le col de Montgenèvre le 20 avril à 11h.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XXI

Samedi 6 avril à 13h au départ de Monthieu et à 14h place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MOBILISATIONS - LUTTES

Pour un logement digne pour toutes et tous : rassemblement !

Avec le printemps revient la vague des expulsions, qui vient, cette année encore, de mettre à la rue violemment une centaine de personnes. Un collectif d’associations et de personnes solidaires se mobilise depuis quelques semaines pour aider ces personnes et rappeler aux pouvoirs publics leur devoir de mise à l’abri.
Mercredi 3 avril à 15h30 place de l’hôtel de ville, soyons nombreureuses et motivé’es pour affirmer publiquement ce qui nous rendrait « fièr·es d’être stéphanois·es » : acceuil et solidarité !


Saint-Étienne et alentours   LOGEMENT - SQUAT / MOBILISATIONS - LUTTES

Occupation de la Bourse du travail par des personnes sans hébergement et leurs soutiens

Suite à la fin de fin de la trêve hivernale et l’expulsion violente de squats de migrant·es, de nombreuses personnes (dont des personnes malades et des enfants en bas âge) sont aujourd’hui sans aucune solution de relogement. Face à cette situation insupportable, une poignée d’associatifs et de citoyen·nes mobilisé·es ont décidé d’occuper la Bourse du travail de Saint-Étienne ce lundi 1er avril.
Retrouver dans cet article tous les textes qui ont été publié sur notre site

Mise à jour :


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Carnaval de l’acte XX : nous partîmes 2000...

Ce samedi, dans une ambiance de black-out (au moins une dizaine de personnes arrêté’es de façon préventive, tous les magasins du centre fermés et sur-protégés, Verney-Carron « barricadé » dans son usine de mort, etc), le carnaval de l’inutile rejoint l’appel régional des gilets jaunes. Malgré les préventions de la préfecture, ce sont près de 7000 personnes qui défilent dans les rues de Saint Etienne, dans le centre, dans les quartiers populaires, sur le boulevard urbain.
Applaudissements, musiques et gaz lacrymogène, récit à quelques mains d’une journée bigarrée et radicale.

Mise à jour :


Dans la thématique "MOUVEMENT GILETS JAUNES "

Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Gilets jaunes acte XXIII : charges, balayettes et interpellations

Intervention rapide, violente et perfide de la Police samedi à la fin de l’acte XXIII des gilets jaunes. Quatre personnes ont été arrêtées en plein milieu du cortège : gardes à vue et de la détention provisoire pour l’une d’entre elles.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Rencontre-débat avec le collectif Désarmons-les (contre les violences d’État)

Samedi 27 avril à l’Amicale de La Richelandière à 18h30.
Une personne du collectif viendra présenter leurs actions et animer un débat sur les violences de la Police. Ils nous visent, défendons-nous !


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Huit mois ferme pour un gilet jaune suite à la manifestation du 30 mars

Mercredi 2 avril. Tribunal de Grande Instance de Saint-Étienne. Nouvelle audience, même comédie : une cour aux ordres du parquet, une justice de classe qui fait le taf. Et qui donne les mêmes leçons de morale, par-dessus le marché : « Monsieur J. a participé à un phénomène de débordement. Il est adulte et il n’a pas joué son rôle d’adulte » (M. Le Procureur).


Saint-Étienne et alentours   MEDIAS

Le Déchaîné n°7 - Journal de gilets jaunes de Monthieu - est sorti !

Le septième numéro du célébrissime et incontournable journal des gilets jaunes du rond-point de Monthieu est arrivé ! Disponible dans des bars de la ville et au rond-point (lors d’actions ou quand il sera réoccupé), il est aussi téléchargeable ici.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets jaunes Acte XIX

Rendez-vous samedi 23 mars à 13h au rond-point de Monthieu et à 14h place du Peuple.


Saint-Étienne et alentours   REPRESSION - PRISON

Des gilets jaunes face à la justice... de classe : compte-rendu d’audience du 6 mars à Saint-Étienne

« Il faut croire que le mouvement des gilets jaunes aura permis à des délinquants qui s’ignorent de se révéler. » Madame la procureure, mercredi 6 mars, palais de l’injustice de Saint-Étienne.


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Gilets Jaunes Acte XVIII

Manifestation des Gilets Jaunes samedi 16 mars 2019 à Saint-Étienne. RDV à 14h place du Peuple. Convergence nationale à Paris le même jour.


Opinions   MOBILISATIONS - LUTTES

Les loups dans la bergerie

Banalités de base sur la révolte en cours.
Comité pour la prolifération des loups - mars 2019


Saint-Étienne et alentours   MOBILISATIONS - LUTTES

Manifestation Gilets Jaunes Actes XVI

Pour se donner la patate avant l’acte XVI des gilets Jaunes on retranscrit ici l’édito du numéro 2 de « Jaune, le canard pour gagner » qui ne promet pas des lendemains qui chantent mais reste très optimiste. « Allons jusqu’au bout de nos ambitions, elles sont belles, elles sont à la hauteur des efforts que nous déployons. »


A la une...

MEMOIRE
Voter c’est abdiquer  

En l’approche du scrutin du 26 mai, quelques pistes de réflexion sur un choix qui reste personnel, politique, philosophique et éthique. Ce qu’il faut retenir, c’est que le plus important se joue hors des urnes.


ANTIFASCISME
L’extrême droite italienne fixe un prix à la mort  

Alors que pas moins de 2 260 migrants ont péri l’an passé en tentant de traverser la Méditerranée, le gouvernement italien à l’initiative de Salvini ne trouve rien de mieux qu’annoncer un projet de loi toujours plus hostile à l’immigration. Si la loi n’est pas encore mise en place, il est important de lutter dès maintenant contre ce projet et toute autre dérive fasciste !


MEMOIRE
Zola, la “Vallée de l’Ondaine”, et le monde ouvrier  

En juin 2019 sera célébré le 150e anniversaire de la “Fusillade du Brûlé“ à La Ricamarie dans le sud de la Loire. Emile Zola s’inspira en partie de cet événement sanglant pour écrire son livre “Germinal“.
Sa description des modes de vie, d’organisation et d’action de ce monde de mineurs et de sidérurgistes dans les trois dernières décennies du 19e siècle, apparait pour beaucoup de lecteurs comme un authentique témoignage d’une réalité vécue. Toutefois, au regard de l’histoire, le comportement et les actions du mouvement ouvrier qu’il décrit sont bien loin de refléter la réalité des luttes de cette époque et la complexité de leurs enjeux.


MEMOIRE
Des Vermiraux à Saint-Genest-Lerpt  

Voici un tract distribué à Saint-Genest-Lerpt avant la représentation d’un spectacle de théâtre qui avait comme point de départ la révolte des Vermiraux.

« Aujourd’hui et ici on parle d’une révolte de gamins aux Vermiraux. Là bas, aux Vermiraux, il y avait une colonie, un lieu d’enfermement »


MOBILISATIONS - LUTTES
Récit de stéphanois à Lyon : Acte 26, nationale à Lyon  

Un appel national avait été lancé pour cet acte 26 le samedi 11 mai à Lyon. Une équipe du Gueuloir s’est rendu sur place. Récit d’une journée de mobilisation qui restera gravée dans les mémoires !


LOGEMENT - SQUAT
Campagne collective : on s’affiche pour le droit au logement !  

Depuis plus d’un mois maintenant vous avez pu voir fleurir sur les murs sales de notre bonne ville une campagne d’affiches de soutien aux personnes qui se font régulièrement expulsées de leurs abris. Parce que tout le monde à le droit à un toît et que nous manquons toujours de bras, à vos pinceaux, prêt’es ? Collez !


FLICAGE - SURVEILLANCE
Déambulation festive contre Serenicity, retour en image  

Samedi 10 mai, une grosse centaine de personne a défilé dans les rues du quartier Tarentaize-Beaubrun en musique et en costumes pour contester le projet d’écoute de l’espace public.


MEDIAS
Le journal du carnaval de l’inutile est en ligne !  

Le carnaval de l’inutile 2019, en plus d’avoir réussi à faire fermer pour une journée la biennale du design, déambulé dans la ville au coté des gilets jaunes, a publié son journal que vous avez peut-être déjà eu l’opportunité de voir traîner dans les plus beaux canis de la ville.
Ce journal est une proposition : une récolte d’anecdotes, de vécus, de prises de tête, de colères et de récits. C’est un constat subjectif de l’état de la ville par ses habitantes et habitants. Il nous faudrait choisir entre Saint-Étienne capitale des taudis et du Design. Franchement, on s’en fout, et bien d’autres questions demandent à être posées avant ça. Le journal est disponible ici.


REPRESSION - PRISON
Des gilets jaunes face à la justice... de classe : le juge vitrifie le parquet  

Le 30 avril 2019, le procureur requiert 1000€ dont 700 avec sursis contre Monsieur B., Gilet Jaune, pour une insulte visant le commissaire Gonon sur la page de La Loire en Colère. Le juge va au-delà, il prononce une peine de 1000€ d’amende, soit un SMIC à régler à l’État !

« Parfois la foule trahit le peuple, Monsieur B. vous avez trahi le peuple ce jour-là ! » (Monsieur le procureur, TGI de Saint-Étienne)


FLICAGE - SURVEILLANCE
L’installation des micros-mouchards dans le quartier Tarentaise-Beaubrun est repoussée  

Suite à la vive polémique suscitée par la publication des documents de la maire sur le projet de « Safe City » par la quadrature du net, la CNIL demande à la ville « des informations supplémentaires sur ce dispositif ». Pour autant la bataille continue et il ne faut pas baisser la garde.


LOGEMENT - SQUAT
Actions en soutien aux expulsé-e-s de la Bourse du Travail  

De nombreuses actions depuis le début du mois dont des performances / lectures ce vendredi 25 mai 2019 à 13h place de l’Hôtel de Ville.
La mobilisation de ces différents moyens d’intervention dans l’espace public nous rappelle notre devoir citoyen et incite à des gestes engagés en vue d’une solution de logement durable. Assurons un accueil en dignité !


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Projection-débat pour l’étape stéphanoise de l’Atomik Tour  

Le 15 mai 2019, le Dix-sept accueille l’étape stéphanoise de l’Atomik Tour, un infotour parti de Bure pour questionner notre rapport au nucléaire, mieux cerner les enjeux localement et susciter des actions.


ECOLOGIE - NUCLEAIRE
Suite de la réquisition du portrait d’Emmanuel Macron à Sorbiers  

Suite à la réquisition du portrait d’Emmanuel Macron à Sorbiers le 26 avril, la maire a déposé plainte hier matin et la gendarmerie est venue remettre une convocation concernant Vincent Bony à son domicile dans l’après midi pour « vol en réunion ». L’audience aura lieu à la brigade de gendarmerie de Sorbiers (Loire), rue de l’entente, mardi 7 mai à 15h... Le communiqué d’Alternatiba est reproduit ici.


MEMOIRE
[Radio] Du trafic dans le tiroir #7 : Mohamed Saïl  

Émission « Du trafic dans le tiroir » sur Radio Dio - Épisode 7.
Nous sommes heureux d’accueillir dans cette émission, Alawa, habitant de Saint-Étienne qui nous aidera à nous orienter dans l’histoire, du début du siècle, entre la France et l’Algérie. Car nous convoquons ici le dit Mohamed Saïl, né en octobre 1894 à Taourirt village de la commune de Souk Oufella en Kabylie, mort en 1953 à Bobigny, militant communiste libertaire dont nous suivrons la trace et le parcours entre l’Algérie de sa naissance, la France et l’Espagne où il s’engagea un temps auprès des antifranquistes. Retour sur un kabyle anarchiste voguant entre Kropotkine, Bobigny ou encore la Kabylie...


MOBILISATIONS - LUTTES
Manifestation du 1er mai à Saint-Étienne : récit en image  

Mercredi 1er mai, 10h00, le cours Victor Hugo commence à se remplir. Pour cette traditionnelle mobilisation de la fête du travail répondent présent.e.s de nombreu.ses.x manifestant.e.s : de la CGT, de Solidaire, de la CNT, des Gilets Jaunes, de la FSU, de la France Insoumise, des JC, du Pink Block, de la RAP…


LOGEMENT - SQUAT
Être à la rue tue : un an après le décès de Jean-Claude  

Être à la rue tue. Il y a un an, le 1er mai 2018, est décédé Jean-Claude dit « Le Cow-Boy », qui vivait dans les rues stéphanoises.


DROITS SOCIAUX - SANTE
Appel à soutien : réquisition citoyenne solidaire  

Appel à venir soutenir l’occupation de l’ancienne poste de Solaure pour y loger les personnes qui se trouvaient auparavant à la Bourse du Travail, et tou.te.s celleux qui en ont besoin.